Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Rob1

Moderateur
  • Posts

    9,308
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    22

Everything posted by Rob1

  1. En VO c'était "it is very difficult for them to accept the idea that someone as inconsequential as Oswald could have killed someone as consequential as Kennedy". J'ai traduit à la va-vite comme j'ai pu. C'est bien la première fois que je vois Oswald décrit comme romanesque.
  2. J'ai cru ado aux thèses de la conspiration, mais j'ai changé d'avis après avoir vu que pas mal d'arguments qui paraissaient béton étaient en fait foireux si on creuse un peu. Je sais que la peu de gens du grand public croient à la thèse d'Oswald solitaire d'après les sondages, mais je n'ai pas l'impression que les historiens en débattent beaucoup. Bon après, je n'ai pas lu tout sur le sujet, à lui seul le livre Reclaiming History de Vincent Bugliosi qui démonte les différentes théories d'une conspiration fait 1600 pages. Au contraire : si on prend les images 312 et 313 du film Zapruder (celle où la tête de Kennedy est explosée + celle qui précède) et qu'on met la voiture au même niveau pour compenser les mouvements du cameraman, la tête de Kennedy fait un petit mouvement brusque vers l'avant juste dans l'intervalle où a lieu l'impact, et ce n'est qu'après que son corps fait son grand mouvement vers l'arrière. Idem avec les prétendus zigzags de la balle précédente, si on aligne JFK et le gouverneur Connally comme ils l'étaient dans la voiture, la balle vole droit. Si le tireur a agi seul et qu'il n'a pas laissé de manifeste derrière lui, alors il y a peu de chances qu'on aie un jour une explication sur son geste qui satisfasse la curiosité du public. Je crois que la meilleure explication pour expliquer la croyance du public est celle que j'avais lue il y a très longtemps : personne ne veut croire qu'une personne ayant une telle envergure que Kennedy ait pu être assassiné par une personne de si petite envergure qu'Oswald... Seulement voila, si l'Oswald avec son fusil acheté à 12 dollars par correspondance arrive à mettre une balle dans la tête de quelqu'un, ce quelqu'un meurt, tout John F. Kennedy qu'il soit. Un truc qui devrait être plus dur à croire, c'est que depuis Nixon compris, tous les présidents des Etats-Unis ont fait l'objet d'au moins une tentative d'assassinat : https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_United_States_presidential_assassination_attempts_and_plots
  3. Un twittos avec la vidéo au ralenti suggère que Trump a tourné la tête juste avant la première détonation, et ca a dû faire la différence. A vue de nez, c'est un tiers de seconde avant la détonation. Et une minute plus tard, Trump a retourné l'image de la situation, avec du sang montrant bien qu'il a été touché mais une blessure sans doute superficielle, en brandissant son poing d'un air déterminé, et le public l'acclame...
  4. Tiens-nous au courant Je me souviens qu'il avait corrigé un de ses articles dans le sens d'un de mes commentaires, mais le commentaire lui-même était tombé dans une faille spatio-temporelle... Edit : cela dit, la vagueté de l'info semble venir de sa source, un article Bloomberg : https://www.dailymaverick.co.za/article/2024-07-02-russia-twice-sent-attack-submarines-towards-irish-sea-black-sea-mine-hunting-operation-begins/
  5. Il y a marqué 4e RHFS sur la quatrième photo, mais ca me paraît gros pour entrer dans du NH90 d'ailleurs ca dit "compatible C-130".
  6. Quelques détails sont sortis sur cet appareil (et la même photo mais en meilleure qualité) dans un bouquin sur la zone 51 : https://theaviationgeekclub.com/for-neptune-spear-the-navy-seals-wanted-heavily-armed-mh-47-chinooks-but-stealth-black-hawks-were-used-instead-heres-why/ En gros, c'était un essai de réduction de la SER frontale sur un EH-60A, fin années 80-début années 90.
  7. Sauf que ce serait une attaque ouverte de la Russie contre les USA, qui se sentiraient obligés de répliquer. Ni la Russie, ni les USA n'ont envie de se lancer là-dedans. La seule utilité éventuelle, c'est que quelques citoyens US flippent à cette info et que ca les rende plus isolationnistes (et pas énervés en mode aigle vengeur "rappelez-vous ce qui est arrivés à ceux qui ont osé bombardé notre territoire métropolitain"...). Franchement, c'est assez naze comme démo-bluff.
  8. J'espérais donner de la visibilité au fil récapitulant les courants historiques, et pas au premier post qui l'a déclenché... Intéressant la remarque sur l'angle mort de Lopez. Dommage qu'il ne détaille pas un peu plus la thèse de O'Brien.
  9. Et un article mammouth sur les forces spéciales ukrainiennes dans ma pile de trucs à lire : https://www.theglobeandmail.com/world/article-the-fearless-ukraine-soldiers-front-lines/
  10. Je doute que ces successeurs arrivent à avoir la même base de militants derrière eux... Trump c'est quand même un phénomène particulier de ce côté. Et il ne suffit pas de l'imiter : les électeurs préfèrent toujours l'original à la copie.
  11. Effectivement, vu que rien n'est jamais assez pour lui...
  12. William L. Smallwood, Strike Eagle: Flying the F-15E in the Gulf War (1994) J'avais apprécié le livre de cet auteur sur l'A-10 il y a peu, alors j'ai aussi avalé celui-ci sur le F-15E Strike Eagle dans la guerre du Golfe. Coïncidence, l'A-10 et le F-15E, les avions de combat respectivement le moins sophistiqué et le plus sophistiqué de ce conflit, font partie des rares appareils pour lesquels j'ai un attachement sentimental (ce dernier, parce que j'ai potassé le manuel du simulateur F-15 Strike Eagle III de Microprose étant gamin). Les autres Eagle, Fighting Falcon, Hornet, Nighthawk ne suscitent chez moi qu'une curiosité intellectuelle. C'est un "récit documentaire" fait sur la base d'interviews de nombreux pilotes (comme pour le livre du même auteur sur le Warthog, ce qui n'était pas évident de ce que j'en avais dit). On suit leur déploiement pendant Desert Shield, puis les opérations de manière chronologique avec des chapitres thématiques (les frappes de la première nuit, les aviateurs abattus, les missions de chasse aux Scuds, etc.). On a donc une vue "de l'intérieur", qui reflète très directement l'expérience et le ressenti des pilotes, avec juste les infos nécessaires pour comprendre les missions. Pas d'alignement de données sur les performances de l'appareil ou le nombre de missions donc, mais paradoxalement, on y trouve des infos importantes jamais mentionnées dans des fiches plus techniques, comme le fait que le RWR du Strike Eagle ne détectait les SA-2 qu'une fois sur deux parce que ce SAM était absent de sa bibliothèque parce que c'était un système obsolète que le F-15E n'était pas censé rencontrer (!). En bref, ce livre donne une bonne vue d'ensemble de ce que les Strike Eagle ont fait dans le Golfe, je pense que c'est le livre à lire en premier sur le sujet, et de manière générale un très bon livre d'aviation militaire. Ce n'est pas trop long (218 pages l'édition reliée), peut-être même un peu trop court, un peu plus de récits de missions au détriment de Desert Shield n'auraient pas fait de mal. Du coup j'ai fait exprès de ne pas résumer le contenu, de crainte de spoiler trop facilement la lecture. Pas traduit en français. J'ai aussi vu qu'il est disponible en Kindle pour nettement moins cher qu'un livre neuf.
  13. C'est frustrant, je suis sûr que c'est une photo de com', mais je n'ai pas réussi à la retrouver sur les sites officiels, même avec les recherches inversées d'image. Si seulement j'avais le nom du photographe ou sa date, je pourrais au moins trouver les autres photos prises à cette occasion.
  14. Et encore un petit mystère... apparemment un exercice ou une démo des forces spéciales US, remontant grosso merdo vers l'an 2000. Une idée de ce qu'est ce véhicule ? Un bidouillage sur base de Humvee ?
  15. J'ai longtemps cru que les Land Rover RSOV (Ranger Special Operations Vehicle, des véhicules achetés pour le 75e régiment de Rangers US dans les années 90) n'avaient jamais été employés en opé après le 11 septembre, mais je viens de tomber sur quelques photos qui sentent fortement le début de la "guerre au terrorisme" :
  16. Il paraît que c'est dans la deuxième partie de la guerre froide que les Soviétiques avaient pris l'habitude de garder leurs SNLE dans les bastions formés par la mer de Barents et la mer d'Okhotsk pour compliquer leur pistage par les sous-marins US... (et parce qu'avant, leurs SLBM n'avaient pas la portée pour atteindre les USA d'aussi loin).
  17. En attendant, il suffit de remplacer dans l'adresse du tweet x.com par twitter.com avant de le poster ici, et l'intégration marche
  18. Forcément, météo c'est féminin, donc la loi iranienne l'oblige à être voilée.
  19. Quelques infos trouvées sur l'emploi de l'A-10 en Bosnie : 1) Opération Deny Flight : Le 5 août 1994, des forces bosno-serbes entrent dans un site de stockage d'armes remises par les belligérants et prennent plusieurs blindés qu'ils avaient remis à l'ONU. En réaction, des A-10 mitraillent et détruisent un chasseur de chars M18, et les Bosno-Serbes rendent les autres armes. Le 22 septembre, un A-10 et deux Harriers de la Royal Air Force attaquent un char près de Sarajevo qui avait tiré sur un blindé français de la FORPRONU. 2) Opération Deliberate Force : Douze A-10/OA-10 du 131st Fighter Squadron “Death Vipers” de la Massachusetts ANG participent à l'opération Deliberate Force en étant basés à Aviano en Italie. Ils effectuent 142 missions d'interdiction aérienne du champ de bataille (BAI) et d'appui aérien rapproché (CAS). Le premier jour de la campagne, deux A-10 subissent des enraiements. Soupçonnant un mauvais lot de munitions, le personnel remplace toutes les munitions par des nouvelles, et il n'y a plus d'incidents. Environ 10 000 obus sont tirés par les A-10, sur des véhicules blindés, des camions et des bunkers. Pour la première fois, les passes de tirs sont faits à plus de 5000 mètres de portée. Les A-10 sont les seuls appareils dans cette campagne à tirer des missiles Maverick, 23 au total. Les planificateurs de l'opération avaient décidé de ne pas utiliser de CBU (bombes à sous-munitions), mais le 30 août, un A-10 engagé en appui rapproché demande l'autorisation d'attaquer une position d'artillerie bosno-serbe, autorisation qui lui est donnée sans se renseigner sur l'armement à utiliser. Au cours de ses frappes, l'A-10 emploie toutes armes, y compris deux CBU-87 qui touchent leur objectif sans causer de dommages collatéraux. Les roquettes de 70 mm sont principalement utilisées par les OA-10. 187 roquettes au phosphore, utilisées pour le marquage de cibles, et 20 roquettes explosives destinées à la destruction de cibles légères, sont tirées pendant Deliberate Force.
  20. Dans l'histoire, c'est une manip de barbouzes, au service d'on ne sait quelle puissance soutenant les hégémonistes serbes de Bosnie, on peut imaginer qu'ils ont du matos d'origine variée... Après tout, le général X lui-même le remarque dans l'histoire :
  21. Pour les besoins du scénario, ca devrait être un radar de détection aérienne. Plus j'y pense, moins je crois à l'hypothèse du GAZ-66 : rétroviseurs trop gros, vitres du pare-brise aux côtés pas parallèles, clignotants pas au bon endroit, "plaques" bizarres au-dessus des phares, etc. Dans cet album (dont je suis fan, mon premier Buck Danny...), Bergèse a dessiné d'autres véhicules terrestres identifiables (BOV-3, SA-8 non-je-n'utiliserai-pas-l'index-GRAU), donc je suis parti sur l'hypothèse que c'est un vrai truc.
×
×
  • Create New...