arctor

Members
  • Content Count

    686
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by arctor

  1. J'en dis que l'aspect marketing de tous ces "essais en vol" est primordial, et qu'il faut avant tout voir ça comme un vaste effort de communication.

    Pour la plupart, ces "pilotes d'essai" n'en sont pas, justement. Ils ont une certaine expérience plus ou moins "fraîche" du pilotage d'avions de combat, certes, et retranscrivent leurs impressions en termes relativement "grand public" dans les magazines pour lesquels ils bossent. Mais leur travail n'est en aucune manière comparable à celui qu'ont mené, par exemple, les pilotes d'armasuisse ou de l'IAF pendant leurs processus d'évaluation respectifs.

    Là où rentre dans le sensible, c'est lorsqu'on met aux commandes quelqu'un qui a une vraie expérience (à jour) du maniement d'un système d'armes moderne. Je crois que l'armée de l'Air s'en rend compte avec l'échange RFL/Typhoon qui s'est mis en place, et qui résulte avant tout d'une volonté politique de coopération franco-brit. Apparemment beaucoup pensent que c'était bien trop tôt pour faire ça, au regard des enjeux commerciaux en cours.

  2. Gros déterrage...

    Dans le numéro du "Piège" de ce mois-ci, un ancien aviateur se remémore de son vol d'essai sur M4000 et livre quelques données techniques intéressantes :

    - Au niveau 360, il fallait 90 secondes pour passer de M0,9 à M1,9, puis montée à 50.000ft en 20 secondes

    - En voltige, départ à 250 kt, PC Max et 3,5g, la boucle passe en 2.500 pieds

    - Par rapport au F-15, le M4000 est inférieur en marge de manoeuvre (facteur de charge max. stabilisé) sous 300kt, mais meilleur à partir de M0,9. En revanche, le M4000 était apparemment supérieur en limite de manoeuvre (facteur de charge instantané) sur tout le domaine de vol

    Sacrée bestiole...

  3. Replannifier une mission complète depuis le cockpit du Rafale c'est certainement délicat, pas a cause du manque de donnée informatique, a priori les carto 3D sont chargé dans le Rafale pour le suivi de terrain etc. mais plutôt parce que ca demanderait une tres grosse charge de travail au pilote de redéfinir tout l'itinéraire avec les évitement de ci et de là, plus bien sur le besoin de disposer d'une image IR georéférencé de la scene finale.

    Et puis ça n'est tout simplement pas le concept d'emploi du Scalp-EG.

  4. Heu, que l'AASM 125 aille plus loin, Ok mais 100 km ... peut être à Marseille ;)

    Mouais. A mon avis on doit pas en être loin ceci dit, sur un tir en limite de domaine, le vent dans le dos, etc.

  5. bref la GBU 12 ne donnera peut être pas tout son potentiel avec l'ATL2

    Doux euphémisme?  ;)

    Bon, ce qui compte de toute façon c'est d'avoir un maximum de ferraille en l'air, alors on va pas commencer à se plaindre.

  6. Comme trop souvent, et cela dans les 3 armes, on installe du nouveau matos mais faute de pognon on oubli certaines options qui deviennent nécessaire par la suite.

    Je ne crois pas qu'on ait "oublié" de le faire. Une fois de plus tout est question de choix capacitaire. La mission principale de l'ATL2 est-elle l'AGL? Clairement non.

    Quant à Pascal qui a l'air de s'y connaître en aérodynamique, j'aimerais bien avoir une idée de la portée d'un tir GBU-12 avec les paramètres d'altitude/vitesse moyens d'un ATL2... On doit être loin de l'enveloppe de tir d'un chasseur, non ?

  7. Les MX-20 (comme les autres boules) s'achètent avec ou sans certaines options. Il est fort possible que dans le cadre du crash program on ait choisi un modèle plus light, parce qu'on pensait que la priorité c'était l'observation.

    En revanche il me semble que la capacité d'illumination fait partie des specs demandées pour le réno.

  8. L'ASMP atteint donc Mach 1 par ses propres moyens. Cela ne signifie donc ni que le couple ASMP-Rafale peut être supersonique, ni qu'il ne peut pas l'être.

    En revanche les bidons de 2.000 l ne sont pas qualifiés pour le vol de croisière supersonique, donc on peut quand même conclure un petit peu.

  9. Evidemment je parlais d'avions sans soute à armement...

    Ceci dit a posteriori j'ai un doute : des grosses bestioles comme le F-111 (par exemple) devaient quand même être Mach 1+ avec des charges externes, non ?

  10. Je crois que les bombes en résine n'ont été tirées que par des Mirage 2000D.

    Et non c'était pas bidon, le but c'était de pouvoir tirer en respectant les règles d'engagement en termes de blast au sol, lors des engagements dans des zones urbaines.

    Je ne suis pas sûr qu'au Mali on chasse les pickups des rebelles dans les ruelles de Gao, de Tombouctou ou de Kidal.

  11. Sinon quand on parle de portée maximale pour un AASM, c'est en trajectoire ballistique et/ou tiré par un rafale a mach 2 a 50.000 pieds ?

    Le Rafale ne peut pas voler à vitesse supersonique en configuration air-sol. Comme la plupart (tous?) des chasseurs-bombardiers modernes d'ailleurs.

  12. C'est pour ça que j'ai juste mis un lien et interpellé directement le journaliste A&C qui entretient le topic Rafale news sur MP.net  ;)

    Pour en connaître quelques-uns, je peux te garantir que ça n'est pas un journaliste d'A&C qui entretient ce topic...