arctor

Members
  • Content Count

    686
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by arctor

  1. Cela permettrait aussi/surtout d'utiliser des pilotes "non formés" de l'armée de l'air et donc d'avoir assez facilement assez d'avions et de pilotes pour remplir autant de porte-avions que la marine pourrait se payer.

    J'adore, c'est complètement dans l'air du temps ça ;)

  2. Les antennes aesa ont une durée de vie de l'ordre de 10 ans sans maintenance mais les pesa s'est moindre. D'autant plus que les éléments qui la constitue sont multiples. Alors si certains éléments hs sont hors de prix qui à faire autant mettre directement une aesa, on gagnera en fiabilité et en espacement des futurs maintenances.

    Je sais pas pourquoi, j'ai du mal à accrocher. Dix ans sans maintenance, certainement pas, mais de là à remplacer totalement l'antenne...  :rolleyes:

    D'autant plus que le RBE2-PESA est encore en production (les tout derniers cette année pour le retrofit F1), donc je pense pas que les rechanges soient déjà hors de prix.

    M'enfin bon, si t'as une source de première main, je m'incline hein ;)

  3. La durée de vie des antennes des premiers Rafales F2 doivent arriver à leur terme.

    Cette affirmation me laisse un peu perplexe. Quid des radars des Mirage 2000 RDI, des 2000D voire des F1CT/CR ?? On ne les a pas remplacés que je sache, alors pourquoi il faudrait déjà mettre à la benne les antennes des RBE2-PESA livrés il y a moins de dix ans ?

  4. Je crois que l'idée de base est vraiment d'avoir quelques chibanes référents dans un domaine et qui compilent le retex ainsi que les thèmes d'exercice réalisés pour telle mission (air-air, air-sol, reco...) afin d'optimiser l'entraînement de toutes les unités dans toutes les missions. Pour ne pas faire deux fois le même tir de Mica ou de GBU par exemple, afin de défricher au maximum le domaine d'emploi.

  5. Le viseur de casque, on en a déjà beaucoup parlé ici, ce n'est pas un gros plus pour le Rafale. Nos pilotes semblent en vouloir pour les missions d'attaques au sol, mais c'est un peu le seul point qu'ils défendent.

    Si je dois faire une compilation de tout ce qui a été dit (par Pollux et j'ai complété par d'autres données dont j'ai oublié l'origine), on sait que :

    • Le CEAM a testé plusieurs HMS(D) sur Mirage 2000, aussi bien en air-air qu'air-sol ;
    • Les pilotent en question se sont fait mal aux cervicales, parce que manifestement, ça ne les a pas empêché de devoir tirer des G ;
    • Il n'y a pas de HMSD intégré sur Rafale, même si la partie logicielle serait prête. C'est l'emport de l'équipement à bord qui reste à faire, surtout sur un plan physiologique ;
    • C'est là que ça a coincé avec le Gerfaut de Sagem : le casque était trop lourd et mal équilibré. 336 commandés puis annulés car c'était trop cher de reconcevoir ;
    • Concevoir un casque, c'est très difficile, et si Sagem a géré l'électronique, la partie casque aurait mérité d'être confiée à MSA/Gallet ;
    • Comme Pascal le dit un peu plus haut, faut pas dépasser 1,2kg.

    Et surtout :

    • l'ensemble des capteurs de l'avion scanne déjà très rapidement l'ensemble du secteur frontal de l'avion, donc il n'est pas tellement nécessaire de dire aux missiles où regarder ;
    • l'autodirecteur du Mica IR est multicible, ça limite les pertes de temps ;
    • le Rafale est déjà très manœuvrant, il met son nez où il veut ;
    • et surtout, le Mica IR permet d'éviter le dogfight grâce à sa portée au dessus de la moyenne et sa grande vitesse. Ca permet de tirer avant de s'ennuyer dans une zone hyper dangereuse quoiqu'il en soit.

    De fait, il y a trois situation où le Rafale pourrait tirer quelque chose d'un viseur de casque :

    • pas de Mica, mais un Sidewinder-like (ce qui n'est pas encore le cas, mais pourrait arriver) ;
    • RoE irréalistes pendant les exercices, qui empêcheraient d'utiliser les avantages du Mica IR ;
    • l'air-sol.

    Quelques compléments :

    - Le Mica-IR dispose bien d'un mode HMD en natif, qui n'attend qu'à être ouvert sur Rafale. Il devrait l'être d'abord sur les Mirage 2000 indiens d'ailleurs, qui seront équipés d'un HMD israélien.

    - Ce qui a surtout coincé avec le Gerfaut c'est qu'en 2006 il a fallu payer la roadmap Rafale (AESA, etc.) et que la DGA a sacrifié le casque à cet effet. Sagem avait gagné le dernier appel d'offres face à Thales grâce entre autres à des brevets achetés à Denel en Afrique du Sud.

    - Justement la solution Gentex dont je parlais dans un précédent post devrait permettre de faciliter un peu l'intégration cockpit en ce sens qu'ils ont développé une nouvelle techno à base de capteurs inertiels MEMS, donc a priori moins lourd que les solutions à reconnaissance optique / EM

  6. Thales vient aussi de racheter les activités HMD de la société américaine Gentex, qui propose notamment son produit Scorpion déjà retenu pour équiper F-16 et A-10 de l'USAF en retrofit.

    Avantage par rapport au TopOwl-F : moins cher, plus léger. Ca peut faire pas mal de choses (asservir des capteurs, un AD missile) mais c'est du monoculaire, contrairement au TopOwl.

  7. Sur le fait qu'on dispose de Rafale + AM39 : certes à part que cette capacité n'est utilisable en mer/depuis la mer qu'à partir d'un seul navire, indisponible 40% à 50% du temps ...

    Boah et si on en met sous les Rafale B/C d'Al Dhafra on a une capacité permanente sur le détroit d'Ormuz, c'est déjà pas mal non ;)

  8. T'es sûr que le Damo a pas plutôt été conçu sur un cahier des charges des EAU...?

    Le but c'était aussi de faire de l'AI haute altitude standoff, typiquement pour mettre en oeuvre du Hakeem. D'ailleurs il me semble que la bande infrarouge choisie était justement optimisée pour bien fonctionner en ambiance désertique.

  9. http://www.air-cosmos.com/defense/objectif-2018-pour-le-pdl-ng-de-thales.html

    C'est en 2018 que pourrait être livré le premier pod de désignation laser de nouvelle génération (PDL NG) développé par Thales, et dont 45 exemplaires devraient être commandés l'an prochain. Successeur désigné de la nacelle Damocles, ce PDL NG doit faire l'objet d'un développement pour lequel environ 450 M€ pourraient être engagés. Si son lancement est confirmé, il équipera les Rafale français (Air/Marine) et les Mirage 2000D à la fin de la décennie, et sera livré jusqu'en 2022.

  10. J'avais jamais fait attention à ça...

    Pour Ciel Ouvert, je crois que l'essentiel du matos (optique uniquement, il me semble) est emporté en nacelle sous voilure. Cet équipement a été modernisé récemment, tout comme les bâtiments du détachement Ciel Ouvert à Orléans.

  11. Merci Chaps, enfin je commençais à douter de mes propres infos. Depuis des lustres j'essaye d'expliquer ceci mais on m'a renvoyé dans mes 22 à chaque fois.

    Tu peux continuer de douter, je tiens mes infos de sources sûres et recroisées (Thales, Dassault, AdlA).

    Dans la citation que vous citez pour preuve, il se peut que le type se soit emmêlé les pinceaux en parlant d'antenne au lieu de radar. Cinq à six heures c'est cohérent d'une dépose/repose radar, si on y met les moyens.

    Par ailleurs, c'est à partir du standard F3.3 que tous les Rafale seront "compatibles AESA".

  12. Pour en revenir à ma question, je précise que ce n'est QUE l'ANTENNE du C 137 qui va être démontée puis remontée sur un B du CEAM. PAS TOUT LE RADAR.

    Ca en revanche c'est totalement faux. On ne peut pas plugger une antenne active sur une partie arrière de PESA. On change tout le radar.

    Pas la peine d'être si péremptoire avec les autres si c'est pour asséner des trucs faux à la première occasion.

  13. qu'est-ce qui te dit qu'il l'avait vu, ou qu'il avait reçu l'autorisation de tir, ou simplement qu'il était en position de tir par exemple hors de la zone de DA supposée de la base aérienne dans le laps de temps nécessaire ?

    +1, on l'a traité au sol tout simplement parce que le temps qu'on ait une ID formelle et l'autorisation de traiter la cible, l'avion s'était déjà posé.

  14. Sur Rafale M la PC est systématiquement crantée et allumée avant le départ de la catapulte pour les confs lourdes (Reco NG, Scalp, etc avec gros bidons).

  15. Pardon, quand je disais "taper", je voulais simplement dire apponter. La nacelle n'a pas touché le pont, ça aurait été un peu plus désastreux comme résultat... ;) Là seuls les composants internes ont morflé.

  16. Je lis dans le Air & Cosmos au sujet de l'intégration du pod Sniper américain sur Rafale que les militaires français ne sont pas contre car il sont déçus par les performances du pod Damoclès de Thales qui est pourtant récent et toujours à la vente; le pod est proposé à l'Arabie Saoudite pour ces Tornado. Vous avez des info sur ce point (lectures ou info directes) ?

    Bah ouais mais apparemment le problème du Sniper c'est qu'il n'est pas du tout navalisable, ce qui est un peu gênant pour le Rafale à l'heure où on essaie de rationaliser l'emploi des équipements de mission entre l'AdlA et la Marine...

    D'ailleurs au final à ma connaissance le seul pod appontable hormis Damocles c'est l'ATFLIR du Super Hornet, et il faudra prendre en compte cette contrainte pour le développement du PDL NG.

    Quand on a fait Reco NG ça a d'ailleurs causé de sacrées surprises aux ingénieurs Thales. Lors du premier appontage de la nacelle (en 2006 ou qqchose comme ça) le pod d'essai a complètement explosé à l'intérieur après avoir "tapé" sur le pont. Il a fallu tout respécifier et ça a failli porter un coup fatal au programme...

    Bref ce n'est pas neutre de développer du matos qui tient le choc.

  17. Je crois qu'il était question de 2014 pour Damocles XF. Bon, je ne sais pas où ça en est, mais en 2015, ça devrait le faire.  :lol:

    Ca c'est la théorie. A ma connaissance, ce qui serait plutôt envisagé désormais c'est de sortir un nouveau standard Rafale pour 2016-2017, qui intégrerait notamment Meteor et PDL NG, les deux seules "grosses" innovations à venir au cours de la décennie sur l'avion.