Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

MoX

Members
  • Posts

    1,513
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by MoX

  1. Pour les soldats irradiés - je pense que c'est à prendre avec ... d'énormes pincettes. Plus concrètement, ça sent le psyops ukrainien à plein nez (rappelez-vous, ils sont en guerre...) notamment à destination du public russe à l'heure où les familles voient arriver les ordres de conscription pour la nouvelle classe d'âge. Les sources "proches" du terrain (Slavoutytch) indique n'avoir rien vu / entendu de tel ...
  2. Mais sans rire, on a gardé le principal pour nous, le reste c'est du détail. Le gaz est tarifé et payé dans notre monnaie - le risque de change est assumé par la partie Russe (et vue la situation actuelle, le cours réel du rouble ... vaste question !).
  3. Les grades, c'est pas à vie ! (vendredi ... à visionner le week-end pour se vider la tête)
  4. En voila une anecdote intéressante ! Même si ce n'est pas le bon fil pour développer, tu attises notre curiosité ! Tellement vrai ! Sinon, à surveiller - la communication autour du raid hélo sur le stock carburant de Belgorod. Opinion : les ukrainiens pourraient (et, AMHA, devraient) ne rien reconnaître du tout et laisser la tendance complotiste naturelle du citoyen russe de base faire le reste ... en plus de la perte de carburant, cela fera quelques dégâts sur la cohésion de la population. C'est peut-être le plan qu'ils ont choisi. Nombreux commencent à parler de "false flag" y compris en Russie (alors que objectivement, un false-flag qui coûte du carburant et qui ne tue même pas un seul civil, c'est franchement mauvais).
  5. Soutient assez large basé sur la propagande justifiant l'intervention, et l'absence de conséquences palpables pour le moment. Mais c'est en train de changer graduellement - les DCD reviennent, les prix augmentent, les entreprises "libèrent des collaborateurs". Efforts importants du gouvernement russe pour garder sa base de fidèles sous contrôle (notamment - soutient au cours du rouble). Ce qui est tragi-comique lorsqu'on sait que la base de fidèles (quinquagénaires et au- delà, de province) n'ont pas d'usage courant de monnaies étrangères (ne voyagent pas). Mais le symbole est là- dans des conditions où entreprises et particuliers russes ne peuvent tout simplement plus vendre de roubles, ce dernier se rapproche de son cours d'avant- guerre. Les plus fins observateurs se rappelleront de l'écart cours officiel/ cours officieux du rouble soviétique...
  6. Oui, enfin, je me demande si au niveau de VVP, il n'y aurait pas la crainte d'avoir des images insoutenables - écroulement tout ou partiel d'une armée, reddititon de masse sur un front. Le fait de ne pouvoir faire aucun progrès offensif sur le secteur est une chose - le fait de se montrer battu en est une autre. Et perdre la face, c'est interdit.
  7. Sachant que ce n'est pas un cessez-le-feu, mais une action unilatérale, présentée comme "de bonne volonté", mais au vu des difficultés sur place, pour moi c'est une façon - à usage interne - de faire passer une retraite car usés/dominés sur le terrain pour un geste conciliant et humanitaire ...
  8. Le fait que le mec ("Vulcain") nous ai rejoint depuis moins d'une semaine et déblatère déjà des éléments de prêt-à-penser alignés sur l'intérêt russe semble justifier une grande prudence face à ses interventions ;-) pour ne pas polluer davantage : EDIT Quitte à reconnaître ses torts autant le faire publiquement. Désolé pour ce pique d'humeur qui n'apporte rien de nouveau au forum.
  9. Un des principaux problèmes que les russes doivent tenter de résoudre aujourd'hui est la motivation de leurs troupes / la justification en interne de leur intervention. Donc évidemment, ils vont abondamment relayer toutes exactions potentielles commises par les Ukrainiens, sans être trop regardant sur la véracité / le contexte. C'est la guerre. J'ai aussi vu des "pilleurs" scotchés et entravés dans des pneus ; rien à voir avec un mauvais traitement de soldats. Les ukrainiens semblent avoir une police militaire à minima efficace (ils ont probablement contribué à "tuer dans l’œuf" la 5ème colonne pro-russe), j'espère qu'ils sauront faire le nécessaire. Les pauvres gars en face n'ont, pour partie, pas choisi de venir ici. La bonne communication est celle qui incite à la grève du zèle, voir, à la désertion.
  10. Des "conscrits" de la DNR seraient envoyés au front dans la région nord-est. Au conditionnel : 1) cela expliquerait les progrès ukrainiens récents (aucune formation & motivation/équipement & logistique au strict minimum) 2) cela libérerait des forces russes pour les opérations dans le Donbass Les gars sont en tout cas pas très content de leur sort ... avec cette conscription forcée, les "autorités" DNR / LNR risquent de perdre le peu de crédit dont elle dispose auprès des forces vives de leur population. Ça serait rigolo que cela finisse en fraternisation trans-ukrainienne (mais bon, là, il faudrait que Patrick me refile un peu de tisane à fumer).
  11. D'autant plus qu'une fois cette état de fait connu de tous (statut = grande perte de revenus pour les russes), la méfiance sur les transactions russes avec des tiers va se renforcer (= quelle garantie qu'ils payent avec quelque chose de valeur ?) Ça leur sera défavorable sur les conditions d'achat avec les interlocuteurs qui accepteraient encore de commercer avec eux (en-plus du surcoût pour "risque de sanctions" envers certains acteurs). Conclusion (grossière) : ils vont avoir moins de revenus, et pour obtenir "la même chose // ce qui reste disponible " qu'auparavant cela va leur coûter davantage.
  12. Travaillant dans industrie fortement consommatrice de GN, je peux clairement vous indiquer que toutes les options sont à l'étude, et ce, avec le plus haut niveau de coordination... (comprendre: étatique et européen)
  13. Je ne connais pas la fiabilité de la source, mais ces images sont frappantes. Comme quoi, c'est la nature humaine de s'adapter ... log tendue, carburant rationné, territoire occupé à couvrir ... l'explication pourrait se trouver ici. Mais bon, vulnérable à la première arme légère venue.
  14. Ciders, plus loin, c'est le Caucase, je les vois mal passer de l'autre côté Sinon, je rejoint complétement l'avis partagé par JeanPierre concernant le marché mondial du blé : les flux actuellement couverts par les Russes sont des positions qu'ils n'occupaient pas il y a de cela une décennie. Ils ont mis en place une "diplomatie du blé". Les événements actuels pourraient aussi être l'occasion de leur réduire/briser ce levier (en conséquence, et en exploitation de leur connerie hein, pas en "on a poussé les russes à la guerre pour créer des famines"). Les Russes ont perdu leur plan com' sur l'occident, et les sympathies résiduelles qu'ils pouvaient avoir dans le monde slave méridional (Bulgarie) ou occidental (Tchéquie, Slovaquie). A voir si nous arriverons à retourner la Serbie (pas spécialiste des balkans, mais ça me parait trèèès compliqué). Leur plan "Afrique" souffrira de l'attrition de moyens subit en Ukraine, c'est une excellente chose pour nous. Et avant de voir arriver les Chinois en Sibérie/en détenteur de compagnies russes, nous les verront d'abord s'imposer de plus en plus comme suzerain/Co-suzerain en Asie centrale (Kazakhstan notamment), accompagnés des Turcs qui vont pousser leurs pions dans le Caucase (Azerbaïdjan) et peut-être jusqu'aux Turkmènes. Poutine voulait sauvegarder l'empire... il ne va qu'en précipiter la chute.
  15. Pas le bon fil, mais bon, la Russie n'est pas l'Allemagne de 1945. Avec sa dissuasion nuke, personne n'en fera un pantin docile dénuclearisé. Contester Kherson, pour le symbole, ça serait fort pour les Ukrainiens. Et potentiellement, celle raccourcirait-il leurs lignes de défense ?
  16. Soit la capacité de remplacer plusieurs années la part russe de notre comso relativement rapidement en tablant uniquement sur l'exploitation de la partie la plus sûre et facile.
  17. Communication de l'armée ukrainienne : le général lieutenant commandant la 49eme armée russe aurait été liquidé. Armée de la région militaire sud.
  18. Les observateurs remarquent: voilà déjà 11 jours que personne n'aurait vu le ministre de la défense russe... rumeurs circulant d'assignation à domicile.
  19. Infos (/communication) du renseignement ukrainien : le ministère de la défense russe en est à éplucher les dossiers de surendettement en Russie pour déterminer qui seraient les prochains contractuels "volontaires"
  20. Oui, des missiles antinavires de différents types sont "observés" sur des frappes récentes. Et on parle parfois de bouzins plutôt anciens (donc pas une opération com' à l'instar de l'Iskander aéroporté du Kinzhal) Les russes consomment réellement une partie importante de leur stock d'armement guidé et de missiles de croisière. De même pour le matériel roulant rescapé de l'URSS. Les stocks théoriques sont importants - mais le mot "théorique" l'est tout autant.
  21. Une guerre longue... les effectifs de soldats sous contrat - même en utilisant le potentiel entier via des rotations telle que celle discutée - ne sont pas extensibles à l'infini. Une guerre longue posera la question d'un envoi de conscrit, ou d'une mobilisation à minima partielle de forces vives potentielles. Avec l'impact que l'on peut deviner sur la société civile. Et avec un impact certain sur le niveau d'encadrement, de combativité et de soutient de ces nouvelles forces (pifomètre : attendu plus faible dans chaque domaine).
  22. Je pense que dans le positionnement et l'analyse géopolitique, dans notre pays (et probablement, dans l'occident en entier), les ~30-45 ans d'aujourd'hui restent fortement marqués par le contexte GW 2 (moi c'est le cas par exemple), qu'ils ont vécu comme adolescents/étudiants/jeunes actifs. Les couleuvres avalées alors et le sentiment d'impuissance que nous avons ressenti face à Dubya et sa clique, c'était une première dose du vaccin "anti-américanisme" dans notre immunité, corde sensible sur laquelle la com' russe joue à fond. Mais aujourd'hui, personnellement je n'ai aucun doute - il faut arrêter, et faire payer, et faire souffrir, autant que possible, les responsables de ce carnage. Poutine et sa bande, ainsi que le nettoyage interne de bon aloi de leurs relais d'influence. Certains avancent qu'il aurait fallu être intraitables dès 2008, d'autres - dès 2014. Et plus le temps a passé, plus la société russe s'est zombifiée. Et plus le temps a passé, plus le pouvoir russe a consolidé son emprise sur le pays. Et plus le pouvoir russe a consolidé son emprise, plus il s'est permis de nous chier dans les bottes (autant pour le "on aurait du tendre la main!"). Il faudra aller jusqu'au bout - dans le fond - en restant critique sur la forme et en produisant l'effort sur les leviers les meilleurs.
  23. Oui, les 2500, ça serait le flux de DCD "biélorusse", ce qui n'inclut donc très très probablement pas les combats du Donetsk, ni de Kharkov, ni de Marioupole, ni de Kherson/Mikolayev, ni de Soumy. Plus probablement, quasi-uniquement les combats au nord de Kiev - les autres cas de figure ont des accès logistiques bien plus courts vers le territoire russe. @Akhilleus, si ce chiffre (2500) pour ce flux unique (BR) est exact, alors oui, les pertes russes sont très conséquentes.
  24. Ce qui rend l'hypothèse d'une action d'autant plus ... épicée. Pertes garanties, terrain à l'avantage du défenseur (nombreuses forêts et zone humides). Et cela leur ferait davantage de gugusses à ravitailler en "zone ennemie", sachant que pour couper les appros occidentaux via les carpates, il faudra pousser loin - davantage que les progrès réalisés par le gros des forces à l'est depuis plus de vingt jours. (EDIT : je viens de regarder, ~200km pour descendre sur Lviv, sachant que le chemin le plus court longe de très près la frontière polonaise ... la quantité de rens. que les occidentaux pourraient alors fournir serait démentielle - du suivi tactique permanent par drone de reco depuis le territoire polonais). Par contre, agiter la menace, la crédibiliser au maximum, c'est garantir l'allocation de ressources en face.
×
×
  • Create New...