Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

spearfish

Members
  • Content Count

    102
  • Joined

  • Last visited

    Never

Community Reputation

0 Neutral

About spearfish

  • Rank
    Débutant
  1. oui mais ça limite l'intensité du pic au moment du déclenchement des hostilités. et plus le prix monte, plus la part de spéculation augmente (cf la hausse du boisseau de blé en ce moment est 90% spéculative). par ailleurs HS, mais le problème de la Grèce est d'un ordre différent. la Grèce a été sauvée parce que la BCE a acheté des bons Grecs massivement sur le second marché de la dette publique aux Banques européennes. par contre on peut limiter la vente à découvert à nu sur les obligations (fait en Allemagne). je vais pas te faire toute la liste de ce qu'on peut faire mais il y a claireme
  2. ils se font fait arnaquer surtout puisque les cours de bourse n'ont jamais dépassés la mise qu'ils avaient délié. la taxe Tobin n'a rien d'efficace du tout malheureusement à part sur le marché des devises. mais là on dérive. tu ne sais pas de quoi tu parles ;) tu crois que les banques, les hedge funds qui achètent à bref délai prennent le risque de supporter le coup du stockage en fin de contrat de l'or, du pétrole, du blé, du soja, du mais et de l'uranium par exemple ?????? tu achètes du papier, des contrats à terme mais tu peux te défaire de la livraison en vendant le contrat plu
  3. le Canada démarre ses manoeuvres de souveraineté annuelles en zone arctique. quelques passages intéressants:
  4. le module anti piraterie testé sur le LCS 2 USS Independance:
  5. l'Europe ne veut pas dépendre et ne peut pas dépendre politiquement des pays du Golfe pour son financement. l'argent des rois du pétrole a servi à recapitaliser certaines banques US dès 2007. pour le reste tu te trompes, l'argent ne sera pas sorti en cash mais en empruntant aux banques par une solution en 3 étapes. comme tu l'as l'Arabie saoudite peut. il est possible que le Nigeria le puisse. j'ai lu ça dans une chronique qui parle des matières premières. c'est un facteur qui explique que même quand l'OPEP resserre ses quotas, le prix l'augmente pas à demande constante. tu te
  6. c'est plus subtil que ça. étant donné les réserves de l'Iran et de l'Irak qui ne sont pas exploitées à leur maximum (et de loin) et l'épuisement en mer du Nord et aux USA/Mexique, la part de l'OPEP dans la consommation globale de pétrole va monter. mais, ça ne veut pas que la part de la dépendance des pays européens et USA va monter. ça va dépendre des choix énergétiques et de la conjoncture économique. les USA se pose d'ailleurs sévèrement la question je sais tout ça ;) je veillerai à le faire plus souvent. je ne crois pas que les USA, les pays voisins et les Européens vo
  7. ce sont des fonds de couvertures, pas des assurances. car avec les ces hedges funds tu peux te faire de l'argent. l'assurance elle représente un cout fixe pour aucun bénéfice.
  8. entre "mes suppositions gratuites" et ta mauvaise foi démontrée... ;) je fais du trading de commodities. je ne peux pas mettre en ligne des références vers des pages payantes du Wall street journal, financial times, le monde, courrier international etc... t'es gentil mais ça c'est pas du voltaire.net :lol: si tu crois que toute l'information est trouvable gratuitement en ligne spécialement sur ce genre de sujets tu fais erreur. car dans ce genre de sujets moins les infos circulent plus il y a de l'argent à se faire. si tu savais pour le marché du pétrole ;). je peux même ajouter que toute
  9. ce n'est pas le bon problème. le problème c'est de maintenir les dépenses avec la variation des recettes. et qu'il subventionne le prix du carburant, doit importer des produits raffinés etc etc... d'ailleurs, le directeur de la banque centrale pense que l'Iran doit couper dans les importations pour pallier les sanctions or, ceci nécessite un arbitrage... et l'affaire de l'ambassade des USA à Téhéran en 1979 :O et je te rappelle que le discours agressif du "président" Iranien ne doit rien à personne qu'à lui-même. surtout qu'Obama avait tendu la main (soulevant les critiques de "
  10. @tomcat ta source date de 2005. ;) tu vois il faut relativiser le problème du Detroit d'Ormuz. on ne parle pas de ruiner le pays en 1 an par cette technique. mais d'user le pouvoir et de réduire ses marges de manoeuvres. par ailleurs les installations d'enrichissement nécessitent de l'électricité qu'il faut prélever sur le réseau. si tu rajoutes au nucléaire, le budget de la défense qui devrait rester stable, ça fait moins d'argent pour les autres postes budgétaires. lesquels pourraient être plus utiles pour contenter la population. et le prix du kilowat/h du nucléai
  11. @tom cat tu confonds quotas et capacité maximum par jour de pompage. le quota c'est la plutot la mise sur le marché par jour de X millions de litres. tous les pays de l'OPEP mettent sur le marché régulièrement plus que les quotas décidés pendant les réunions de l'OPEP. pourquoi ? faire plus d'argent. c'est très connu chez les traders en pétrole. les occidentaux ne se fournissent pas uniquement dans le Golfe, les parts sont variables. ils ne sont pas stupides. c'est fait justement pour ne pas être dépendants d'une région. la formation du prix du brut est très com
  12. d'ici 5 ans la production irakienne prendra certainement au moins 800000 barils par jour sup. non la Russie peut et d'autres également plus petit. et puis les stocks de brut sont très hauts. le prix du baril est un trompe l'oeil en ce moment car le l'US $ baisse continuellement. le cours du brut a fait une death cross en juillet, statistiquement c'est un signal 100% baissier. le blocage du Detroit d'Ormuz ne provoquerait pas la fin de la civilisation occidentale. de toute façon là on est l'hypothétique pur comme je l'ai signalé à maintes reprises. ;) c'est le 2ème pire scénario
  13. mais non. il y a d'autres producteurs que les pays du Golfe. pour la France pour exemple 50% du pétrole au moins vient d'ailleurs. encore une fois la montée du prix crée une récession ce qui fait baisser le prix très rapidement car la demande baisse. si l'Iran n'a plus de revenu l'Etat fait faillite. et la Russie augmentera ses quotas. le pétrole c'est une histoire de quotas également, ils augmenteraient pour satisfaire l'offre. et je te parle même pas du pipeline qui passe par la Géorgie et la Turquie etc... là encore c'est dans le cas hypothétique d'une intervention. pour laquell
  14. je sais très pour les armes chimiques. j'avais employé un conditionnel pour la situation. mais le distingo avec l'arme nucléaire demeure. personne ne veut détruire ces sites !!!!!! je me tue à l'expliquer. :-[ ça n'a aucun intérêt et pas la priorité d'une intervention hypothétique. le but sera la faillite. en fait, faire monter le pétrole a plus de 100 $ (en valeur réelle) est contre productif. car il redescend alors plus vite et plus fort à cause de a récession qui survient. et pire il fait changer les habitudes des consommateurs. le raisonnement est parfaitement cynique mais
  15. pour citer Robert McNamara quelques temps avant sa mort, il y a un tribunal pour juger les crimes de guerre des perdants. tant qu'il y a un statut quo il n'y a pas de tribunal possible. perso je ne crois qu'on puisse comparer armes nucléaires et armes chimiques. d'abord parce qu'il n'y a pas de traité de bannissement total des armes nucléaires. ensuite dans la situation où aucun des membres du conseil de sécurité ne disposeraient d'armes chimiques, ça pourrait ouvrir une voie. mais là encore je te redis, l'adversaire préférerais cette cible à d'autres. en terme de naval
×
×
  • Create New...