Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Joab

Members
  • Posts

    3,848
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    18

Joab last won the day on April 6

Joab had the most liked content!

Reputation

1,769 Excellent

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    Israël

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. "Ce qui est à toi est à moi, ce qui est à toi est négociable. Oups, tout est déjà à moi. Pas de chance !". Là en l'occurrence c'est, ce qui n'est pas à moins sur le terrain est quand même à moi. C'est d'un ridicule...
  2. Donc les Russes veulent négocier à condition qu'on leur reconnaisse des territoires qu'ils n'ont même pas réussi à conquérir ? Pour le bien de la planète, j'espère qu'ils vont en jour sortir de leur réalité alternative.
  3. Dans ce cas, c'est Mersheimer qui ne respecte pas sa méthodologie. Poutine a demandé à ce que l'armée ukrainienne renverse le pouvoir en place, il a clairement dit au début de l'invasion que l'indépendance de l'Ukraine était une erreur historique. Je prends Poutine au mot, Mersheimer lui prête des intentions cachées. C'est le problème avec lui, il prend les acteurs au mot lorsque leurs discours va dans le sens de sa vision sur ce que devraient être les relations internationales mais occulte leurs discours ou les interprète hors de leur sens premier quand ceux ci la contredisent. Sinon, quand on voit ce que les russes ont sacrifié sur l'axe de Kiev en plus du discours de Poutine, j'ai du mal à imaginer un autre but que le renversement du pouvoir en place.
  4. 190,000 c'est plus qu'il n'en faut lorsqu'on vise une décapitation de l'adversaire et qu'on estime qu'il n'est pas motivé à se battre. Comment expliquer Hostomel ? Comment expliquer la colonne sur Kiev autrement. Moi aussi j'applique le rasoir d'Ockham, Poutine a expliqué vouloir denasifier l'Ukraine donc changer son régime, il a essayé de le faire et a échoué. Il y a un autre rasoir aussi, celui de Hanlon et quand on l'utilise, on déduit que les 190,000 hommes sont une preuve de l'incompétence du haut commandement russe, pas de ses bonnes intentions. C'est la même chose que Barbarossa en 1941, les forces engagées par l'axe étaient clairement insuffisante pour changer le régime en place en URSS alors que c'était évidemment l'intention des allemands.
  5. Attends il y a une différence entre vendre à un état et le fait que des composants que tu fabriques se retrouvent chez un autre état via contrebande.
  6. Rien que dans mon cercle familial et professionnel, quand je vois l'ampleur de la fuite des jeunes cerveaux russes, je me dis que la Russie ne pourra pas continuer à être une puissance industrielle sans rétablir un contrôle de l'émigration à la soviétique. Ça n'affectera sans doute pas cette guerre mais est ce que l'industrie d'armement russe sera à niveau dans 20 ou 30 ans ? Si la tendence actuelle ne s'inverse pas, j'en doute. Pour cette guerre par contre, le potentiel russe est largement au dessus de celui de l'Ukraine malgré tous les revers russes. Le seul souci est que la guerre est une guerre totale côté ukrainien et pas côté russe. Quand on mène une guerre d'expansion, il faut une bonne dose d'idéologie politique pour mobiliser entièrement une société. Quelle idéologie pour mobiliser les Russes aujourd'hui ? Le nationalisme russe est le candidat naturel mais c'est un baril de dynamite qui risque de faire éclater un pays aussi multiethnique et multi religieux que la Russie. Il reste la Croisade/Jihad anti LGBT mais je doute que ça mobilise au delà de quelques cercles d'illuminés. De plus, le régime s'est construit sur la depolitisation des citoyens, on ne peut pas du jour au lendemain leur demander de se mobiliser pour une cause politique même si on en trouvait une qui soit crédible.
  7. Sur les réseaux sociaux, on parle de missiles russes qui seraient tombés du côté polonais de la frontière. Je ne trouve rien dans les médias serieux, quelqu'un a quelque chose la dessus?
  8. Justement, le repli de Kiev, la défaite de Kharkyiv ou l'abandon de Kherson vont largement au delà du tactique. L'art militaire soviétique repose aussi sur l'articulation du politique et du militaire, et suite à l'annexion formelle de Kherson à la Russie par Vladimir Poutine lui-même et sa promesse de défendre le nouveau territoire par tous les moyens, abandonner Kherson revient à décrédibiliser la parole du chef suprême, à montrer qu'il n'est pas tout puissant et que sa volonté peut être défiée. Poutine s'est tiré une balle dans le pieds avec ses annexions. Attention, je ne dis pas que la guerre est jouée et en faveur des ukainiens, la mobilisation russe ou la lassitude occidentale vont peut-être changer son cours, mais prétendre que les victoires ukrainiennes sont uniquement tactiques est faux à ce stade.
  9. Si l'opinion ou le sentiment de la population n'était pas important, pourquoi autant d'effort sur la propagande et la censure ? Et pourquoi ne pas avoir mobilisé plus tôt ? Même les États totalitaires ne peuvent pas totalement s'affranchir de l'opinion d'une partie de la population. Je ne pense pas qu'un soulèvement soit à l'ordre du jour en Russie mais je pense que la fuite des cerveaux accélérée affaiblit le pays et surtout, le mécontentement de la population peut encourager des opportunistes au sein de l'establishment à tenter quelque chose. Personne ne pensait à manœuvrer contre Poutine lorsqu'il était au sommet de sa popularité, si sa popularité baisse réellement, ce ne sera pas la même chose.
  10. Je suis allé lire sa fiche wikipedia. Quelques extraits: Donc, le vice proconsul russe de Kherson était un psychopathe adepte de théories new age néopaïennes qui a obtenu 1.74% des voix. Rien que le fait de devoir s'appuyer sur des collaborateurs aussi minables et insignifiants en dit long sur le soutien que la Russie avait à Kherson. Ça ne m'étonnerait pas qu'il ait été liquidé parce qu'il était un boulet par les russes, d'autant plus qu'il commençait à blamer publiquement Shoigu pour la tournure que prenait la situation à Kherson. Sauf que contrairement à Kadyrov ou Prigojine, il n'avait pas les appuis pour pouvoir s'en prendre impunément à des pontes du pouvoir.
  11. Les ukrainiens sont déjà sur la rive gauche du Dnipro au niveau de Zaprojjia. Ils n'ont pas besoin d'opération de franchissement. Les russes par contre, hors offensive depuis la Biélorossie, n'ont plus accès à la rive droite.
  12. C'est suite au refus de Yanoukovitch de conclure un accord d'association avec l'Union Européenne suite aux pressions de Moscou et contrairement à ses promesses électorales que cette histoire a commencé il y a 8 ans.
  13. Le monsieur qui t'a parlé est un russe ukrainien. Ça existe, mais c'est une minorité parmi la population russophone ukrainienne. La majorité des russophones d'Ukraine se considère ukrainiens pas russes. Auusi, Svoboda n'est ni au pouvoir ni même au parlement en Ukraine. J'ai un très bon ami de Kharkov, russophone depuis n générations, il est pour le bilinguisme en Ukraine, contre Poroshenko et le nationalisme extrême ukrainien mais se considère ukrainien et non russe et aujourd'hui, il se bat dans la défense aérienne ukrainienne.
  14. Le véhicule serait de marque FSB ou SBU selon les sources.
  15. Solvyov est un opportuniste de la pire espèce. Avant 2014, il disait que réclamer la Crimée et Odessa était du chauvinisme dépassé et que la fraternité russo-ukrainienne était sacrée. Je pense qu'il ne croit pas lui-même la majorité de ce qu'il raconte aujourd'hui.
×
×
  • Create New...