Joab

Members
  • Content Count

    3,545
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    17

Joab last won the day on December 28 2015

Joab had the most liked content!

Community Reputation

801 Excellent

About Joab

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    Israël

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Peut-être, mais peut-être aussi un libanais s'est dit que c'était le bon moment pour essayer d'attaquer des soldats israéliens à la frontière.
  2. Je n'ai jamais prétendu que le Hezbollah n'était qu'une milice mais il détient une milice qui elle, est largement plus puissante que l'armée libanaise et constitue donc de facto, les forces armée du Liban. Or cette force armée ne rend compte ni au parlement, ni au gouvernement, ni à la présidence libanaise y compris lorsqu'elle lance des actions depuis le territoire libanais. Et une des premières interventions du Hezbollah en Syrie était pour conquérir Qusayr, ville sunnite. La défense des lieux saints chiites avait bon dos. Le but a toujours été de sauver Assad. Quoiqu'il en soit, un groupe armée libanais plus puissant que l'armée étatique a lancé des opérations à l'étranger sans l'accord du gouvernement libanais. Pour moi, c'est une armée bis qui n'obéit pas aux institutions reconnues du pays. Quant à la Wilayat Al Faqih, tu dis toi même que c'est Khamenei qui a nommé Nasrallah. Des cadres du Hezbollah disent effectivement que le Liban n'a pas les "composantes" pour devenir une république islamique comme l'Iran, mais à ma connaissance, et corrige-moi si je me trompe, personne ne déclare Khamenei comme illégitime comme successeur de Khomeini comme le clerc à qui on doit obéissance en vertu de la wilayat al faqih.
  3. Justement, Wilayat Al Faqih dit qu'en attendant le retour de l'Imam caché, les religieux chiites et à leur tête le guide suprême de la République Islamique d'Iran doivent avoir le pouvoir politique suprême sur les chittes.
  4. Au guide suprême iranien oui, le Hezbollah l'assume parfaitement en adhérant à la doctrine de Wilayat Al Faqih. Sinon, un membre du Hezbollah a été condamné pour l'assassinat de Rafik Hariri par le tribunal international qui dit qu'il n'y a pas de preuve de l'implication de la direction du parti cependant. Cette même direction refuse par contre de livrer les quatre accusés.
  5. En quoi avoir une marge d'autonomie dans certains sujets exclue la responsabilité, avouée et assumée soit dit en passant, devant le guide suprême iranien sur les sujets fondamentaux notamment les questions de politique étrangère? Tu sais, l'armée du Liban Sud alliée d'Israël considérait devoir légitimement se substituer à une armée libanaise défaillante dans ses missions de lutter contre l'OLP et la Syrie. Ça dépend ce qu'on considère être les missions de l'armée libanaise, si le rôle de l'armée libanaise est de lutter contre Israël et de maintenir Bashar Al Assad au pouvoir, le Hezbollah remplit ce rôle très bien. Si le rôle de l'armée libanaise était aussi de lutter contre l'occupation syrienne, qui a duré plus longtemps que l'occupation israélienne, alors le Hezbollah n'a jamais rempli ce rôle quand d'autres ont essayé. Bref, le problème des libanais est de définir clairement leur politique étrangère et donc d'orienter leurs forces armées dans ce sens. Tant que le système politique ne le permettra pas, on aura des Hezbollah aujourd"hui comme on a eu d'autres milices communautaires hier et peut être encore demain qui poursuiveront leurs objectifs sur ce qu'ils estiment devoir être la politique du Liban.
  6. Dans l'idéologie officielle du Hezbollah, il y a l'adhésion à la doctrine de Wilayat Al Faqih. https://en.wikipedia.org/wiki/Guardianship_of_the_Islamic_Jurist Et d'après cette doctrine, le Hezbollah est responsable devant le guide suprême iranien. Sinon, est-ce que le Hezbollah est responsable devant le gouvernement, la présidence ou le parlement libanais? Si oui, j'aimerais qu'on me le montre, sinon les prise de positions du président, parlement ou gouvernement en matière de politique étrangère n'ont pas beaucoup de valeur. Je n'ai aucun problème avec ça à titre personnel, c'est le problème des libanais, pas le mien.
  7. Je ne savais pas que le parlement libanais avait voté sur l'intervention du Hezbollah en Syrie, au temps pour moi.
  8. Ce n'est pas nouveau, il l'avait déjà déclaré en 2005 et il avait même dit qu'Israël avait autant droit à la sécurité que les palestiniens avaient droit à un état. Gebran Bassil, le successeur de Aoun a la tête de son parti a aussi déclaré qu'il n'avait aucun problème idéologique avec l'existence d'Israël. Le problème est que la politique étrangère est déterminé par celui qui contrôle les forces armées, et les forces armées du Liban sont d'abord et avant tout le Hezbollah et le Hezbollah est responsable devant le guide suprême iranien, pas devant le parlement, le gouvernement ou la présidence libanaise.
  9. Le soutien à Ataturk et à sa guerre d'indépendance contre la Grèce aussi.
  10. Il y a quand même un passif historique lourd entre l'Italie et la Grèce, ça ne m'étonnerait pas que l'Italie soit pro turque dans cette affaire.
  11. Aujourd'hui que la Syrie d'Assad est un condominium russo-iranien, ça n'a aucun sens d'abandonner le Golan à des milices chiites. Avant la guerre civile syrienne, ça aurait peut être pu se faire contre la fin de l'alliance syro-iranienne.
  12. Ça m'étonnerait quand même. Le Koweit est le premier qui aurait dû établir des relations diplomatiques avec Israël. Yasser Arafat n'est plus de ce monde et Mahmoud Abbas a essayé tant bien que mal de garder l'OLP hors des conflits inter arabes depuis. Abbas sait que les ingérences de l'OLP dans les conflits inter arabes lui a coûté très cher.
  13. C'est pas vrai. L'Arabie Saoudite avait la protection des US malgré une position très anti israélienne. Je ne pense absolument pas que les États Unis conditionnent leur soutien aux états du Golf à leur prise de position vis à vis d'Israël. Ils protègent toujours le Qatar et le Koweit qui eux n'ont pas l'intention d'établir des relations diplomatiques.
  14. Ce qui m'attriste, c'est que depuis la seconde Intifada, mon camp politique prévient que si on ne règle pas la question des palestiniens, Israël se retrouvera de plus en plus isolé sur la scène internationale. La droite nous a magistralement prouvé qu'on avait tort sur ce point: Les européens de l'Est font en sorte que l'UE ne prendra jamais de mesures très contraignantes contre Israël. On n'a jamais eu de meilleures relations avec l'Inde. Les américains ont déplacé leur ambassade à Jérusalem. On arrive à bosser avec les russes en Syrie. La peur de l'Iran fait que des arabes sautent le pas officieusement d'abord puis de plus en plus officiellement. Je pense qu'on a toujours raison de nous opposer à la colonisation de la Cisjordanie, mais pas en raison de l'isolement international. La principale raison pour laquelle l'Arabie Saoudie, Bahrein et les Émirats travaillent avec Israël de façon discrète, c'est la peur de l'Iran.