Joab

Members
  • Content Count

    3,522
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    17

Joab last won the day on December 28 2015

Joab had the most liked content!

Community Reputation

776 Excellent

About Joab

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    Israël

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Ce que tu dis sur les arabes israéliens est à moitié vrai. Ils se considèrent certes majoritairement comme palestiniens mais ils se considèrent AUSSI israéliens, 65% d'entre eux se disent fiers d'être israéliens selon les derniers sondages. Leurs députés viennent de recomander Benny Gantz comme premier ministre parce que leur publique veut que dorénavant, leurs représentants pèsent sur les décisions de l'état israélien alors qu'avant, les député arabes étaient dans l'opposition systématique à tout. Pour moi, c'est la meilleure nouvelle des dernières elections. Chez les jeunes générations, même la langue est impregnée d'hébraïsmes, les palestiniens des territoires les surnomment les "besseder" (besseder est un mot hébreu très courant qui veut dire OK). Alors bon, la menace démographique arabe, on en parle depuis toujours en Israël alors que dans les faits, on constate une integration croissante des arabes citoyens du pays.
  2. Ce n'est pas parce qu'il y a plus de séfarades qu'Israël a viré à droite, c'est beaucoup plus compliqué. Les séfarades se sont mis à voter majoritairement à droite parce que l'état qui les a mal accueilli était gouverné par la gauche. C'était une sorte de vote anti establishment. Et à la même époque, des séfarades votaient aussi à l'extrême gauche pour protester contre le pouvoir en place de centre gauche. Les séfarades étaient plus fondamentalement anti travaillistes que sympathisants de l’idéologie du Likoud. Et ce n'est pas le seul facteur qui a poussé Israël à droite. Il y a eu une crise économique dans les années 70-80 qui a mis en évidence l'échec du modèle économique socialiste, la montée du nationalisme religieux après la conquête de Jérusalem, de la Judée et de la Samarie en 1967, l'immigration soviétique dans une certaine mesure ou encore la deuxième Intifada. Bref, il y a plein d'autres facteurs à la montée de la droite que le soit disant vote séfarade. Je ne suis pas convaincu qu'un séfarade né dans le pays, qui a la trentaine aujourd'hui vote significativement différemment des autres israéliens de son milieu social. C'est marrant, quand Netanyahou parle de fraude électorale dans les villages arabes, il ne dit pas que c'est aussi au bénéfice de son parti. Je ne suis absolument pas d'accord. Sioniste veut juste dire vouloir établir ou maintenir un état pour les juifs au Moyen Orient. Je suis sioniste et je suis contre l'annexion de la Cisjordanie et suis ravi de la participation politique des citoyens arabes en Israël. C'est en France qu'on s'imagine que le mot sioniste renvoie nécessairement à l'irrédentisme, au chauvinisme voir au suprémacisme juif. Il a même remplacé la figure du mauvais juif dans l'imaginaire collectif. Je ne comprends pas pourquoi est-ce qu'on invente un terme spécifique à l'ultra nationalisme israélien et qu'on lui associe un terme partagé aussi bien à gauche qu'à droite en Israël. C'est un ultra nationalisme comme il y en a maintenant plein en Europe. Liberman est sioniste, son équivalent européen serait peut être Orban. Stav Shaffir est sioniste, son équivalent européen serait peut être Pedro Sanchez du parti socialiste espagnol. C'est dire si le terme sioniste n'a aucune pertinence pour décrire la situation.
  3. Les infos commencent à filtrer sur l'incident. La cellule de tireurs snipers antichars avait été identifié avant même qu'elle ait tiré, mais aucun véhicule n'était censé être à portée. Le véhicule visé par le Hezbollah n'aurait pas dû se trouver sur place, il l'a été par erreur et le commando du Hezbollah a eu une fenêtre de tir de quelques dizaines de secondes, il a tiré deux missiles mais aucun n'a touché le véhicule. Au départ, mon hypothèse était que le véhicule était un leurre mais apparemment non. Les tirs d'artillerie n'ont pas visé le commando du Hezbollah parce que le commandement a jugé que du moment qu'aucun israélien n'a été blessé ou tué, il n'y avait pas lieu de provoquer une escalade. C'était plutôt des obus fumigènes destinés à empêcher le Hezbollah d'observer la situation et de lui faire croire que son opération a été un succès. Et pour ce faire, une fausses opération d'évacuation sanitaire par hélicoptère a été simulée. Et sur ce plan, c'est un succès, le Hezbollah a réellement cru a un succès et a revendiqué des morts et des blessés. Par contre, avec l'erreur commise par le véhicule, ça aurait très bien pu être un succès pour le Hezbollah et une escalade si l'armée israélienne avait visé le commando du Hezbollah en riposte. Ça arrive très souvent, on ne laisse pas une cible exposée quand on sait qu'une attaque est imminente. La différence est que généralement, il n'y a pas de journalistes.
  4. Le Hezbollah a indiqué le mode opératoire et la zone de l'attaque avant même qu'elle n'ait eu lieu, il manquait juste le timing. Du coup, les dommages sont minimes. Je pense que le Hezbollah cherche à sauver la face auprès de son électorat tout en veillant à ne pas provoquer une escalade.
  5. Les vagues les plus massives de réfugiés datent d'après l'entrée en guerre des états arabes. Et puis, bizarrement, ce n'est pas la raison qu'a donné la Ligue Arabe pour l'entrée en guerre. Et puis, depuis quand recevoir des réfugiés est une raison pour entrer en guerre? Pour les accords de Lausanne, je réitère que la position israélienne était claire, sans accord sur les frontières, pas de discussion sur les réfugiés, la position était l'inverse. C'est un peu ce que dit ton document en fait. Ton point de vue est qu'Israël aurait dû accepter les réfugiés sans reconnaissance arabe des frontières d'Israël. Tu as le droit de l'avoir mais les israéliens ont le droit d'en avoir un autre. Et puisqu'on en est aux opinions personnelles, la mienne est qu'aucun descendant de réfugié palestinien n'a droit au retour en Israël, pas plus que moi et la moitié de les compatriotes n'avons un droit de retour dans les pays arabes ou nos ancêtres ont vécu. Pour la proposition de paix syrienne, le gouvernement israélien a eu raison de ne pas la prendre au serieux, elle était totalement impopulaire en Syrie, et le colonel Zaim n'a pas tenu 4 mois au pouvoir. Sinon, une armistice est une cessation provisoire des hostilités, pas un accord de paix. La guerre n'a jamais cessé entre syriens, libanais et irakiens d'un côté, Israël de l'autre. J'aurais adoré que ce soit encore en vigueur. Depuis, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts. Au Liban, il y a eu entre autres les accords du Caire ou l'état libanais concède aux palestiniens sur place le "droit à la lutte armée".
  6. De quelle traité de paix parles-tu? A Lausanne, les israéliens voulaient régler la question de la reconnaissance de frontière puis éventuellement les réfugiés, les états arabes voulaient régler la question des réfugiés puis éventuellement négocier des frontières. Il n'y a jamais eu de traité sur la table parce que les négociation (indirecters, à la demande des arabes) étaient une impasse. Dire que c'est de la faute d'Israël si aucun accord n'a abouti, c'est adhérer à la position arabe, ce dont tu as le droit, mais il faut le préciser. Puis Israël a promis de négocier pour arriver à un accord, pas de signer n'importe quel accord. Pour ce qui est des violation des accords de cessez-le-feu, tout le monde l'a fait. Laisser entendre qu'Israël a été le seul état à l'avoir fait est partial. En tout cas, tout ce que tu as dit n'invalide pas ce que j'ai dit. Il y a un état de guerre entre Israël et le Liban depuis 1948, parce que le Liban a choisi sans avoir été attaqué ni menacé d'entrer en guerre par solidarité arabe. L'état de guerre se poursuit jusqu'à aujourd'hui faute d'accord de paix, et on peut être d'accord sur le fait qu'Israël a une part de responsabilité dans la non signature d'un accord, surtout depuis la proposition de la ligue arabe depuis la seconde Intifada, mais la responsabilité d'Israël est loin d'être exclusive, surtout si on considère les décennies de position officielle arabe qui consistaient à ne pas reconnaître l'existence d'Israël.
  7. A titre personnel, je ne "dénonce" pas le fait pour le Hezbollah ou autre organisation libanaise de mener des actions belliqueuses contre Israël, je dis que c'est de bonne guerre. Comme il est de bonne guerre pour Israël de mener des actions belliqueuse contre le Liban. Que fais-tu de Daesh dans le Sinai qu'Israël bombarde avec ses drones? Ce serait un false flag comme le 11 septembre et Pearl Harbor? Du moment que la sécurité et la prospérité de mon pays ne dépendent pas de ton estime personnelle, n'y vois aucune offense, mais je me fiche. 1948, suite à la déclaration d'indépendance d'Israël. Aucun accord de paix entre les deux états n'a jamais été signé depuis, comme avec la Syrie.
  8. Du point de vue de l'état libanais, le Hezbollah n'est pas une organisation illégale qui agit en dépit des efforts de l'état, c'est un parti-milice légal qui fait même parti de la coalition gouvernementale. Donc l'état libanais doit assumer les actes du Hezbollah. D'ailleurs, les renseignements militaires libanais et le Hezbollah collaborent étroitement. Ce que j'ai dit, c'est que le Liban et Israël sont en guerre et historiquement, c'est le Liban qui a entamé cette guerre et deux états en guerre n'ont pas à respecter l'integrité territoriale de l'autre, en quoi ce que je dis est faux?
  9. Israël est en guerre contre le Liban sur déclaration de guerre du Liban. Israël n'a pas plus a respecter l'intégrité territoriale du Liban que le Liban n'a a respecter l'integrité territoriale d'Israël, d'ailleurs le Liban creuse des tunnels en territoire israélien. C'est un peu le principe de la guerre.
  10. Pour revenir aux tunnels, le terrain rocailleux du nord transmet apparemment mieux les ondes sismiques que le terrain sablonneux du sud. La construction de nouveaux tunnels ne devraient plus passer inaperçu avec le réseau de capteurs que l'armée déploie. Le danger risque de venir de tunnels déjà construits qui sont plus difficilement détectables s'il n'y a plus d'activité jusqu'au jour J.
  11. Je ne demande à personne de partager mon point de vue, qui n'est pas spécialement celui de la coalition gouvernementale en Israël d'ailleurs, mais je suis prêt à confronter et à discuter mes opinions avec les autres, spécialement ceux des habitants des états voisins.
  12. Sinon, tel que je l'avais dit, le général Del Col de la Finul confirme l'existence de deux tunnels.
  13. Je suis assez ouvert à la discussion. Qu'est-ce que je mélange?
  14. En Israël, aucun media sérieux n'évoque la possibilité que cette opération ait été imaginée par Netanyahou, c'est l'armée sous le précédent chef d'état major qui a planifié cette opération. Des média serieux s'interrogent par contre sur pourquoi maintenant. Mélanger de vrais éléments avec des inventions, on appelle de ma Maskirovka. Sinon, nier l'existence des tunnels n'est pas une bonne stratégie. Parce que quand des officiers de la FINUL et des diplomates seront dans ces tunnels, quelle va être la ligne de défense? Que c'est Israël qui les a creusés pour attaquer le Liban? En fait, il n'y a aucune défense à avoir, le Liban et Israël sont en guerre et violer la souvraineté de l'autre fait partie de la guerre. Après, la question pour les libanais, c'est est-ce qu'ils ont envie de continuer à être en guerre pour le compte des iraniens comme ils l'ont été pour le compte des palestiniens ou au nom de la pseudo solidarité arabe.