Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

johnsteed

Members
  • Content Count

    201
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

334 Excellent

About johnsteed

  • Rank
    Connaisseur

Contact Methods

  • Website URL
    http://johnpeel.free.fr/

Profile Information

  • Interests
    Mathématiques, physique théorique, informatique, aéronautique.
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

1,399 profile views
  1. Je m’apprêtais à poster un message en rapport avec votre question sur un autre fil. Mais du coup, je vais le greffer ici car il est à cheval sur plusieurs sujets. En complément de votre question, on peut remarquer que l’Emeraude revient d’un tour du monde en compagnie du BSAM Seine qui lui est, bien sûr à propulsion classique. La marine des Etats Unis a produit plusieurs navires de surface à propulsion nucléaire. Parmi eux, le Long Beach (17 000 T quand même) mis en service à peu près en même temps que l’USS Enterprise et plusieurs classes de navires de surface, les Virginia (11 000
  2. Exact. Les apex au dessus des entrées d'air ont (aussi) pour fonction de masquer les entrées d'air, vue d'en face et haut, par exemple avec un Awacs ou un chasseur. Je l'ai lu dans un livre anglo saxon également mais je ne saurais plus dire lequel. De ce livre, j'en ai simplement le souvenir de commentaires assez favorables au Rafale au contraire du Typhoon qui à ma grande surprise se faisait littéralement descendre. Exagérant peut être ses diagnostics, l'auteur en venait à mettre en doute la capacité du futur Typhoon à pouvoir se montrer supérieur aux productions alors déjà en place
  3. Donc, ça veut dire que pour le programme PANG + Aviation embarquée, rien que pour les Hawkeyes et les catapultes, ce sont près de 3M € directement alloués à l'industrie us. Ca donne à réfléchir quand même.
  4. Les théâtres de batailles positionnent les chasseurs au front ou à distance de tir. A 10 000 mètres d’altitude l’horizon limite la portée des radars (hors transhorizon) à 400 km au sol. Pendant que les chasseurs sont au front, les MRTT et les Awacs occupent des positions tactiques similaires en faisant des hippodromes à distance raisonnable. Les MRTT accompagnent les chasseurs en attentant leur retour là où les Awacs éclaires et brouillent. La priorité consiste à assurer une discrétion maximale aux chasseurs qui sont les plus exposés. Donc idéalement il faudrait que les grosses pièces sit
  5. Les A330 MRTT français semblent se distinguer sur plusieurs points des autres MRTT. En particulier des antennes "échelles" de dessus de fuselage que les autres n'ont pas. Juste au dessus de "L'air" de l'armée de l'air. Est ce que nous aurions eu la bonne idée de nous en servir en ROEM en y intégrant une genre de CUGE simplifié ou quelque chose de comparable ? Sans analyer puisque l'équipage n'est pas là pour ça. Mais récolter puis transmettre avec l'antenne satellite qui semble présente, il y aurait une certaine logique. Quitte à transporter du carburant, autant mettre la cellule à p
  6. Et on fait comment pour la maintenance des pylones et de tous les équipements dans l'aile ? Comment cette maintenance teste elle les mécanismes de repliage au milieu des autres machines juste à touche touche ? Quid des problèmes qui se présentent uniquement quand on déplie l'aile juste avant de partir ? Comment la MCO fait elle les tests du SNA avec un missile sous l'aile pour vérifier que le cockpit voit bien le missile connecté en place ? Comment va t on remplacer une sonde dans le réservoir de carburant ? L'aile du NGF n'est pas celle du Hawkeye, elle va emporter beaucoup de choses dessous,
  7. johnsteed

    Eurofighter

    Désolé de faire le rabat joie, mais j'ai vraiment du mal avec cet appareil (esthétiquement j'entends, ce qui reste du domaine du futile). Il y a certes des angles où il est "potable" mais généralement il me fait honte. Un des derniers avions de chasse esthétiquement correct avec la participation des britanniques était le English Electric Lightning à mon sens. Pourtant quand ils veulent, les anglais savent dessiner. On a quand même dessiné avec eux la plus belle machine de l'ère industrielle: Concorde ! Si on me laissait faire, il y a longtemps ce dernier serait au Louvre section art conte
  8. Il me semble que le programme Trigat n'était pas géré avec des maitres d'oeuvres ou alors allemands. Quand les couts ont explosés, les désidératas changés, nous n'avons pas eu de levier autre que de jeter l'éponge. Ce sont les allemands qui l'avaient initié. Je pense que dans ce cas comme dans d'autres, nous nous faisons avoir pour les mêmes raisons: Il n'y a pas de maitre d'oeuvre capable de cadrer les choses dès le départ avec une feuille de route qui sera tenue. Le côté légal n'est pas suffisamment blindé. Ce qui conduit à nous faire embarquer dans un pilotage à vue qui se réactualise
  9. Ce n’était pas un reproche. En fait j’ai un peu la même sensation que vous en lisant ce forum. Mais comme je le disais, je ne me sens pas spécialement souverainiste pour autant alors que j’arrive à des conclusions comparables. C’est donc qu’il existe d’autres arguments pour parvenir à ces conclusions. Ce sont ces arguments propres à cette autre voie que j’ai essayés de développer ici. On peut parvenir à des conclusions similaires sans passer par la case souverainiste. Et ceci dit, chacun a bien entendu le droit d’être souverainiste, ce n’est pas une critique pour autant. C’est juste que j
  10. Je vois passer quelques messages qui m'incite à nuancer. Je vous trouve un peu sévère, surtout avec RR même si je comprends l'idée. La clé dans un moteur, c'est le corps chaud. Il faut concevoir une horlogerie capable de résister à tout y compris des modifications, ce qui s'avère particulièrement... retor. A une époque le Fadec constituait aussi un point clé bien que dans une moindre mesure. RR a quand même produit le RB211 très complexe, entièrement et ça a faillit les couler. Aujourd'hui ils produisent les Trent qui sont les descendants. Certes c'est du civil mais ça
  11. Une nouvelle hypothèse exprimée ici: https://www.europe1.fr/international/une-journaliste-emet-de-nouvelles-hypotheses-sur-la-disparition-du-vol-mh370-4029823 Les us auraient voulu empêcher une récupération de cargaison par la chine qui aurait mal tournée ? Deux Awacs dans le coup suivie d'une interception par un chasseur... Ca parait improbable mais est ce que quelqu'un ici a des arguments pour trouver ça plausible ? Quelle cargaison justifierait ça ? Des avis éclairés ? Quid des ping moteurs sur les satellites ? Ce serait du flan ? Je suis perplexe... Edit: Désolé, j
  12. Je n'arrive pas à y croire. Même si nous consacrons la totalité du budget sur le NGF, il n'arrivera pas à faire suffisamment nombre. Je ne pense pas que nous puissions concevoir une armée de l'air dimensionnée pour reposer à terme sur 60 à 100 NGF. Je veux dire sur seulement 60 à 100 NGF et rien d'autre. Les modernisations des futurs Rafale nous permettront de disposer de machines adaptées mais pas nécessairement si déclassées que ça et dédiées à des missions moins en pointes. Or peut être que 2/3 des missions ne nécessitent pas d'avoir le top du top. Pour illustrer à travers un exemple,
  13. Je ne suis pas certain que Dassault ait intérêt à investir dans le successeur du Mercure 100/200. A l'époque, on sortait de la Caravelle et Airbus pointait à peine son nez. Aujourd'hui le segment est occupé par Airbus et Boeing. Ceux qui essaient de s'immiscer dans cette immense arène stratégique ont bien du mal à l'image des canadiens, russes ou chinois. La réussite des canadien a consisté à se faire racheter comme quand une startup française se vend à un groupe us. Seuls les chinois possèdent une chance d'y parvenir grâce à leur immense marché et la volonté de leur état. Mais pour le moment
  14. Chaque pays a fait son démonstrateur mais les commandes ne sont pas allées au meilleur... Donc ce n'est pas ce qu'il s'est passé. Monaco voudrait participer au projet à hauteur de 25% et réclame son démonstrateur. Le prince Albert est pilote de bobsleigh après tout, alors...
  15. 33% pour l'Espagne, je trouve ça assez gonflé quand même quand on regarde les niveaux de savoir faire actuels ! Le coup des sous marins n'est peut être pas oublié. Nous sommes passés de tentatives de coopération à opportunité de compétitions entre partenaires européens. Tout le monde regarde ce qu'il peut y gagner en terme industriel et savoir-faire sauf nous qui voulons une machine qui fonctionne. Dans ce cadre ce sont les autres qui ont le plus à gagner et pourtant, j'étais un partisan du programme en coopération. Mais là, ça fait un peu chacun pour soit sauf nous: "Un pour to
×
×
  • Create New...