xanthe

Members
  • Content Count

    262
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

76 Excellent

About xanthe

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Sources ? Tu parles de quoi ? Je ne vois pas trop. D'autant plus que les français ont déjà fait leur deuil, aidés en cela par la défaite de 40 et celle, politique, de la guerre d'Algérie. Contrairement à une partie des anglais, vainqueurs de la seconde guerre mondiale...
  2. Cela varie selon les époques. Chez les Francs, c'était signe de noblesse, de mémoire, et les cheveux courts étaient réservés aux serfs et aux moines. Couper la chevelure d'un prince signifiait sa prochaine exécution ou son entrée dans les ordres. A diverses époques, cela a souvent été un symbole de virilité, cf Samson et Dalila. Voire de sauvagerie. A l'inverse, l'absence de pilosité ou la pilosité controlée a souvent symbolisé la civilisation ou le progrès. Je pense qu'il y a quelque chose de ça ces dernières décennies, une forme d'adéquation à une idéologie du progrès, d'un homme plus civilisé que ses sauvages ancêtres (modestie quand tu nous tiens !). Ce discours progressiste étant battu en brèche, rien d'étonnant au retour de la barbe, plus nature, tandis que la moustache, vue comme précieuse et sophistiquée, marque encore le pas. Il peut aussi y avoir des raisons d'hygiène ou de fonctionnalité d'équipements, ou des motifs religieux (Dieu nous a fait barbus, pourquoi se raser, n'est ce pas aller contre sa volonté ?). Qui participent de la mode. C'est peut être l'élément dominant dans l'excellent film Gods and generals qui a poussé le souci de reconstitution jusqu'à à avoir presque tous les acteurs barbus, puisque quasiment tous l'étaient pendant la guerre de sécession. Cela participe du dépaysement et de l'immersion dans cet excellent film. Il doit bien y avoir des travaux universitaires sur la question. tiens moi au courant si tu trouves quelque chose. Dans le cas qui nous occupe, le pilote a l'air de jouer au chevalier du ciel, à l'officier british distingué. Alors même qu'il a peut-être désobéi à un ordre de retraite et mériterait la cour martiale (façon Manlius Torquatus)
  3. Belles images prises à Angers sur la Maine. Je marche souvent par là.
  4. C'est un effet du brexit. Le brexit déclasse énormément le Royaume-Uni en termes de relations internationales et militaires. C'est en fait cruellement évident. Avant, le RU "controlait" ou au moins influençait l'UE. Sans l'UE, cela devient une puissance régionale de faible importance vis à vis par exemple de la France, qui du fait de l'effacement britannique et du manque de leadership en Europe est devenue la puissance majeure en termes de défense et de RI en Europe. En outre, le RU va perdre beaucoup de son influence sur le commonwealth et dans le monde, qui était liée à son appartenance à l'UE. Le dit commonwealth, pressenti pour un super deal de la mort qui tue a fait savoir que sa priorité c'était l'UE et qu'il n'était pas partant pour un "emire 2.0" britannique. Niveau rebuffade, on peut difficilement imaginer pire. En outre, la crise économique induite par le brexit va amener un gros trou dans le budget, dont le budget militaire sera le premier à patir, parallèlement au coût de la dette en augmentation. Lorsqu'il y aura des centaines de milliers de chomeurs supplémentaires et des régions sinistrées dans le Nord, l'opinion n'acceptera pas que l'argent parte dans le militaire. Par contre-coup la France devient un partenaire essentiel qui remplace le RU démissionnaire. La France peut toujours mobiliser son réseau en Afrique et des dizaines de votes à l'ONU. Sa capacité d'intervention, petite, est en revanche très rapide et efficace, au moins en Afrique et même au moyen-orient. C'est une puissance nucléaire avec droit de veto au conseil de sécurité. Elle est désormais la seule à pouvoir exercer un leadership en Europe (en termes de RI), notamment face à la Russie. Ce leadership, s'il est respectueux, est même demandé par les membres de l'UE, en raison des menées russes, du relatif retrait de Trump et de la disparition britannique. Elle a derrière elle l'UE et sa puissance qui n'est pas que commerciale. En pratique, pour les Usa, le RU n'a plus grand intérêt. La France en revanche est l'un des alliés les plus utiles qu'ils peuvent avoir sur la planète. Elle peut permettre de cogérer l'Afrique, de contenir la Russie, d'amener le soutien de dizaines de pays à l'Onu, d'amener le soutien de l'UE, et ce partout dans le monde. C'est un allié qui peut et est disposé à cogner si nécessaire, contrairement au Japon et à quasiment tous les autres aliiés US. C'est même peut être l'allié le plus utile et fiable des USA dans le monde aujourd'hui, en attendant une alliance avec la peu fiable Inde, qui ne sera pour encore un moment qu'une puissance régionale. Pour la France, c'est une situation potentiellement très intéressante, encore ne faut-il pas sombrer dans l'américanophobie et l'europhobie et rejoindre le RU dans son déclassement...
  5. Cela me dit quelque chose, mais je ne me souviens plus, puis j'étais trop jeune pour accorder de l'importance à ce genre de choses. Bon, je m'en tiens là, on va nous accuser de HS (à raison).
  6. Il n'y avait pas encore de miracle 20 pour moi, j'ai du effectuer mes stages dans les années juste avant. En cata, nous avions pour moniteur un ancien champion du monde de hobie cat. En class 8, c'était un ancien règleur GV, "ruban bleu" avec je ne sais plus quel cata. A la cantine, nous dinions avec des champions olympiques et des équipes de France en stage compétition. Je me souviens d'une année m'être retrouvé en stage avec deux moniteurs des glénans qui plastronnaient un peu en début de stage. Ils se sont vite retrouvés systématiquement derniers en entrainement régate. C'étaient d'excellentes formations, pas chères du tout en plus, nourri logé (moins que le prix d'une semaine de vacances à Quiberon). Je crois avoir fait quasiment tous les stages au fil des années. C'est plus tard en naviguant avec des plaisanciers classiques que j'ai pris conscience de l'excellence de la formation et compris l'importance d'acquérir dès le début de bonnes attitudes et de bons réflexes.
  7. Tiens, amusant, j'ai appris à naviguer au beg rohu. Et j'ai aussi souvenir de raids cata Port haliguen - Belle-île - Hoedic - Houat, sur les 18 formula. Ou d'entrainement régates avec les first class 8. J'imagine qu'ils ont du changer de matos depuis.
  8. xanthe

    [EBRC/Jaguar]

    Ah ben bravo, et tu divulgues une info sensible comme ça. En pls ça va alimenter le complotisme : l'armée de terre, laquais de l'impérialisme américain.
  9. xanthe

    [EBRC/Jaguar]

    Je suis loin d'être un expert ou même un amateur éclairé. Mais ce qui me frappe au premier coup d'oeil, c'est le nombre de capteurs qui augure de grandes capacités. Par contre au second coup d'oeil, ces capteurs peuvent paraitre fragiles en cas de tirs adverses. Et vu le nombre d'à plats, je m'interroge sur l'efficacité du blindage. Un peu l'impression que si tout va bien, il est parfait, dans une opex africaine par exemple. Par contre j'ai un doute en combat de haute intensité, ne serait-ce que pour résister à la mitraille du champ de bataille, vu le nombre de capteurs et de trappes, comparé à de la concurrence plus anglée. On a des infos sur le blindage ? En même temps c'est un proto et je ne voudrais pas jouer les rabat-joies, d'autant plus qu'il a quand même de la gueule.
  10. Salut Gibbs, cet extrait est issu de quel bouquin ? J'ai lu le Fallouja de Bellavia qui ne m'avait pas fait forte impression à l'époque. C'est celui-là ?
  11. Premier terrible dommage collatéral avéré. Le réinformateur Alex Jones renie le traitre Trump : Vite vite, envoyons Thierry Meyssan lui faire un calin.
  12. Et il est revenu avec une rayure sur la peinture, le matos russe, c'est vraiment de la daube.
  13. Je l'ai lu aussi. Effectivement rien de probant. Par contre j'ai trouvé le bout d'analyse assez convaincant, notamment sur l'usage tactique récurrent de gaz par les syriens dans des situations similaires (poches quasi-inexpugnables à réduire). Je ne comprends pas l'argument que les frappes empêcheraient l'enquête. Les sites gazés n'ont pas été ciblés, manquerait plus que ça. En fait, je me suis plutôt dit que les russes essayaient d'emberlificoter l'opinion et d'étouffer l'enquête en profitant des frappes.
  14. Indeed ! Et les FREMM non détectées non plus contrairement, annoncent-ils, aux USS Monterey et Laboon. Bon, en même temps, ils annoncent aussi avoir abattu 71 missiles sur 103 !
  15. Le ministre de la défense russe, si j'ai bien compris, prétend avoir détecté tous les lancements et tous les avions, sauf les français...