penaratahiti

Members
  • Content Count

    2,548
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

penaratahiti last won the day on October 6 2016

penaratahiti had the most liked content!

Community Reputation

827 Excellent

About penaratahiti

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

2,003 profile views
  1. 8000 FT msl avec un aéroport a 3300 FT d'altitude donc 4700 FT agl
  2. C'est le K-278 Komsomolets, Projet 685 Plavnik, classe Mike selon la classification OTAN. Faut pas venir me chauffer avec la marine soviétique.
  3. C'est quoi tes sources pour la cause du crash? Ça m'intéresse car je ne trouve rien pour l'instant y compris dans la presse russophone.
  4. Quand tu as les barres de plongée avant sur le kiosque, tu les braques verticalement pour mieux pénétrer la glace et éviter de les bousiller :
  5. La collection "combat dans les airs" ? Je les ai aussi
  6. Non !!! J'avais réussi à effacer Zardoz de ma mémoire.... Ah ben merci! Pour le scénario de top gun 2, je verrais bien une éjection en territoire ennemi suite à un SAM, puis Maverick est fait prisonnier et côtoie un prisonnier politique iranien éperdu de démocratie et qui se trouve être un pilote ou wso de tomcat, et ils s'évadent et volent un tomcat sur la base où ils sont détenus...
  7. Merci pour la référence aux genestealers, j'ai bien l'image et du coup j'ai bien rigolé comme un con dans une confcall chiante à mourrir.
  8. Faux, et déjà signalé sur le fil Boeing : des 737NG sont équipés de ces mêmes winglets, donc pas suffisant pour identifier un 737max a coup sûr. Ici un 737-800. D'ailleurs, la photo que tu utilises pour illustrer ton propos est également un 737-800 (c'est même marqué dessus). Tu peux vérifier, son immatriculation est G-TAWK.
  9. A la limite les seuls dérivés qui se vendent pas trop mal sont les Lego Star Wars, parce que la base de clients s'étend aussi chez les adultes.
  10. Pour faire passer la pilule du coût de ses 2 PA, et vu le nombre de F-35B britanniques opérationnels, la solution de bon sens est effectivement de pousser à une qualification croisée avec les F-35B de l'USMC, et de proposer aux USA a minima une sorte de contrat de mise à disposition moyennant finance évidemment. Mais ça veut dire pour le UK de vendre une partie de sa souveraineté pour ramener du cash. Ce sera peut-être plus subtilement une "vassalisation" de facto dans un environnement économique post-brexit, en vantant les mérites de l'interopérabilité en façade, mais en mettant gentiment à dispo du grand frère son PA pour pas se prendre des claques en coulisse. C'est ça ou faire de la dépense en quasi pure perte. Pour comparer avec notre situation avec un seul PA et où on arrête pas de se plaindre quand il est au bassin , je pense que les britanniques ses seraient bien passés d'une seconde plate-forme...
  11. Effectivement il ne suffit pas de l'annoncer, il faut attribuer le budget qui va bien pour pouvoir le faire, sachant que la baisse du budget attribué à la FAA était à l'origine de l'internalisation d'une partie de la certification. Il serait judicieux d'adopter cette démarche pour le 777X, qui est la 3e génération de 777, et qui se base sur la certification de son "grand-père" malgré des évolutions substantielles.
  12. C'est une hypothèse valide tant que Boeing n'a pas démontré le contraire.
  13. Quand on commence à déroger à une exigence de sécurité pour plus de sécurité, on entre effectivement dans une zone glissante... Je suis pas non plus convaincu à 100% par ma proposition, mais je pense qu'il faut étudier toutes les portes de sorties. Le souci étant que Boeing n'a pas été en mesure, ou ne souhaite pas, démontrer le comportement de son MAX à l'approche du décrochage sans MCAS. D'où la suspicion d'un comportement dangereux dans ce domaine de vol. Cette suspicion étant appuyée par l'autorité à piquer augmentée du MCAS entre la version initiale et celle finalement installée sur l'appareil....
  14. Le MCAS a pour unique fonction de se conformer à une exigence de certification qui demande à ce que les forces sur le manche nécessaires à augmenter l'assiette de l'avion s'accroissent avant d'arriver au décrochage. Les nacelles du MAX soulagent au contraire le manche à incidence élevée de part la portance qu'elles créent. Le MAX n'est pas considéré comme instable aux grandes incidences. Ça reste à démontrer. D'un point de vue pragmatique, j'aurais tendance à proposer de déroger à cette exigence mais je ne suis pas sûr que Boeing ait cette option sur la table.