Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

colonio

Members
  • Posts

    1,118
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Everything posted by colonio

  1. C'est pas en France qu'on peut se plaindre
  2. L'infanterie française est organisée depuis 99 autour de capacité AC. Hors elle ne combat que des adversaires asymétriques non mécanisés depuis la fin de la 2°GM.Le déficit de puissance de feu AP a entrainé en Afghanistan un renforcement d'urgence de cette puissance de feu par des achats sur étagère (minimi 7,62, HK 417) ou la mise en place de solutions paliatives (ANF1 et LRAC de 89 avec roquette APAV). Fin de l'afga tout a disparu, au mali l'infanterie s'est engagée dans les mêmes conditions qu'au début de l'Afga. Il aura donc fallut attendre 16 ans pour que des solutions pour augmenter la puissance de feu AP commencent à apparaitre. Et la nécessaire bataille de structures adaptées et suffisantes n'est pas résolu (voir le fil). Comme dit le colonel Goya, la section d'infanterie doit pouvoir vaincre sans problèmes tous ses adversaires.
  3. c'est d'autant plus irréaliste si il faut toute la gamme du léger au lourd
  4. En fait en terme RH je pense que le modèle à 33 est gérable car il prend en compte une indispo d'un peut moins de 20%, donc c'est ce que l'on peut tirer de mieux avec des effectifs théorique à 40 sans trop de tension. En clair j'ai 40 paxs mais je n'en projette que 33. Soit le groupe supplémentaire sans équipage.Et c'est bien mon idée optimiser la structure seuil à iso effectif théorique.Et pas du tout chercher la section parfaite mais celle réalisable.
  5. Pour l'amphibie je ne pense pas que la plus value soit grande, et le pb est budgétaire. Si l'on doit faire des GTIA de marins il faut les équiper et les entrainer pour des missions de l'ADT. Je pense que la marine a besoin de bateau et l'ADT de blindés. Donc acheter des équipements pour un double emploi çà fait riche.D'autant que malheureusement il ne passerait pas 90% de son temps à s'entrainer, çà n'existe pas. Ensuite une OP amphibie ce n'est pas qu'un débarquement, il y a une mission à remplir derrière, et c'est des savoirs faire longs à acquérir. .
  6. Une section à 4 véhicules et 4 groupes
  7. 3200 hommes qui sont déjà censés être dans l'institution vu que la section réglementaire est à 31 pax débarqués. Les 9000 pax en plus ça me semble beaucoup trop. j'avais préparé un long post pour vous expliquer mais je ne veux pas donner de chiffres,penser juste qu'il faut prendre en compte, l'indisponibilité, les non renouvellement de contrat, la formation. Donc si vous voulez un organigramme quaternaire complet en permanence çà va vous couter cher. Après si c'est ponctuel 2 à 3 cies par RI pour 4 mois par an on peut faire si on arrête sentinelle.
  8. Le drame du LGI c'est qu'il n'a pas été concu pour les conflits auquel on participe aujourd'hui C'est le drame de l'infanterie, pas du LGI. Il faut environ 3000 hommes dont 300 sergents 600 caporaux et caporaux chefs le reste en 1cl et caporaux, soit en moyenne à la louche 3200 hommes sans qu'aucun ne quitte l'institution avant 5 ans. Donc à minima 6000 paxs qui signent et restent dans l'infanterie, je dirais plutôt 9000. Donc pour un modèle quaternaire viable dans le temps il faut divisé par 2 le nombre de régiments d'infanterie tout en maintenant l'effectif actuel.Donc structurellement ton modèle est viable si les régiments d'infanterie comptaient 3 compagnies de combat et une CA ou si le nombre se limitaient à 10 RI actuels.Objectif intenable avec les opex et sentinelle.
  9. Oui les plaques seront perçues en opex, en tout cas je pense au mins le temps d'équiper tout le monde
  10. Alors moi je dirais qu'il existe 2 sortes de milieux , les milieux fluides: air et espace, mer et cyber qui se caractérisent par l'absence de compartiments physiques, le milieu solide qui est lui physiquement cloisonné: terre. Comme ces différents milieux sont interdépendants dans le sens ou pour agir efficacement dans l'un il faut agir efficacement dans l'autre. Une opération interarmes est une opération qui s'effectue dans l'ensemble des milieux pour produire un effet sur l'ennemi. Overlord me semble l'exemple parfait.Le cyber n'existait pas à l'époque mais d'un autre coté il y a eut une vrai action sur la perception que l'ennemi avait de l'opération par d'autre moyen de guerre "psychologique" opération fortitude. Overlord combine l'ensemble des actions ou et des moyens qui interagissent sur l'ensemble des espaces.Pour ne citer que quelques modes d'actions ou moyens intermilieux de cette opération je parlerais par exemple du bombardement aérien, de la DCA, de l'appui feu naval, des opérations aéroportées.
  11. Bien dit Gibbs "On nous appelle les fortes têtes, on a mauvaise réputation, mais on s'en fout comme d'une musette, on n'est pas fier au bataillon, mais ce qu'ignore le biffin, putain de biffin, c'est que du soldat au colon,oui au colon, on a une âme nous les marsouins de la coloniale, les coloniaux"
  12. L'eryx est un missile d'embuscade AC développé pendant la guerre froide. Il est arrivée trop tard pour son usage idéal, l'armée française ne combattant plus de char depuis ... Je ne pense même pas qu'il ai été tiré contre un blindé en opération depuis sa mise en service. Pick up,avion, murs,motos bref des objectifs qu'une mitrailleuse, un canon mitrailleur ou une roquette aurait détruit, alors que souvent, on s'en doute, le missile n'a pas eut l'effet escompté contre ce type de cible. Goya parle d'un groupe organisé autour d'une mitrailleuse, arme AP par excellence. Il est clair que l'AT4 NG n'est pas une arme antichar au sens propre du terme, c'est sans doute la version AP et brèchage qui seront les plus utilisés. Et là l'AT4 NG apportera un gros plus. Et évitera l'emploi de missiles couteux contre des cibles molles. Sans parler de la simplicité d'emploi, l'ERYX est un missile techniquement difficile à maitriser, ni du cout. Le LGI est une arme difficile à utiliser efficacement au contact, et dont les munitions d'entrainement sont rares et le système de visée compliqué et peu évolué . Mais avec une portée de plus de 600m et le système fly k elle présente de bons avantages aussi. Utilisés groupés les LGI de la section peuvent faire mal avec une dotation suffisante.Une modernisation serait la bienvenue. Les équipes prennent le nom de A et B car Félin permet l'emploi de toutes les armes en théorie à 600m donc la distinction par portée n'a plus lieu D’être. Je suis bien d’accord sur la communauté de munition au sein de l'équipe d’où l'organisation à 33 que je suggère avec TP, et FM dans la même équipe et des AT4 NG dans chaque groupe.
  13. L'organisation de la section ne changera donc pas. 2 groupes de voltige à 8, 7+1TP et 1 groupe appui à 5. Le 3° groupe de voltige existe depuis 99 en théorie (pays très éloigné) mais pas en réalité (lieu dans lequel travaillent des militaires) . Je mens un peu puisque je l'ai vu 1 fois depuis 99 en OPEX. Les équipes sont appelées A et B aujourd'hui, 300/600 c'est fini.
  14. La forme on s'en fout, si quelqu’un n'est pas content il ne lis pas c'est tout.
  15. 3 groupes de 7 Les TP ne sont plus dans le groupe commandement mais de retour dans les groupes de combat je rajoute donc 1 auxsan et le binome mortier drone Les 4 pax dont tu parles doivent être ceux du 4° groupe, il n'existe pas dans les faits. Aujourd'hui on a 2 groupes de voltige à 7 +TP, 1 groupe appui à 5, 1 SOA, 1 CDS, 1radio soit 24 pax débarqués.
  16. Non on change l'organisation puisque le groupe appui disparait et que l'on augmente l'effectif.
  17. On reçoit la totale brelage et porte plaques
  18. Je ne sais pas si les AT4 NG changeront les structures, je l'èspère en tout cas.Les sections sont de toute façon ternaire. Pour répondre à ta première question j'en ai déjà parlé sur le forum mais je le réécris sans les explications de détails. 3 équipages dont un TVI est sous off en charge du combat des engins une fois la section débarquée.Tout les engins sont rang à 9 places débarquées. 1°véhicule: CDS radio 1 groupe 2°véhicule: SOA auxsan 1 groupe 3°véhicule:binome spécialisé 1 groupe Chaque groupe identique 1 CDG équipe choc (comme on disait) 1 minimi 5,56, 1 FA+ AT4, CDE 1 FA+LG40, équipe feu 1 FM 7,62 ou AT4 NG, 1 TP FA 7,62, 1 CDE FA+LG 40 Le binome spécialisé mettrait en œuvre un drone tactique ou servirait un MO60. Quand je dis ou c'est à dire que l'armement est choisi en fonction de la mission et de la menace. Mission offensives, défensives ou de sureté, dominante AC ,AP, mixte etc. Le CDS peut choisir d'articuler ses groupes en choisissant quel type d'équipe il donne au CDG en fonction des missions qu'il leur assignent. En admettant que les structures ne changent pas et que l'eryx soit juste remplacé par des AT4 NG.Alors je passe de 2 minimi, 2 AT4, 2 AT4NG ou 2 FM 7,62, 2 FRF2, 2 LGI et 22 FA par 3 minimi, 3 AT4, 3AT NG ou 3 FM 7,62, 3 FA 7,62, 1 MO 60 ou un drone et 21 FA dont 6 avec Lg 40. Modularité, augmentation significative de la puissance de feu, AUX SAN identifié par section pour juste 3 pax de plus par section, soit 60 par RI. Soit 1 RI de moins réparti dans les autres.
  19. Ce qui est un peu compliqué contre un adversaire asymétrique au sein des populations en milieu cloisonné avec des règles d'engagement à respecter soit à peine 95% des engagements de notre infanterie dans les 20 dernières années.
  20. Je pense qu'il faut reconnaitre que le format de section quaternaire est inutile car inapliqué pour des raisons RH. En revanche la section à 33 me semble réaliste. C'est pourquoi je considère que 3 groupes identiques permet de gagner 3 combattants débarqués est le meilleur système réaliste. Il permet en plus de disposer d'un auxiliaire sanitaire qui ne fait que celà ce qui est une nécessité absolue.Elle ne demande pas un plan d'embarquement farfelu, et si les groupes sont bien équipés la puissance de feu augmente d'un tiers par rapport au modèle quaternaire. Pour le binôme supplémentaire tout est envisageable, observateur pour tir indirect, mortier commando, opérateur drone etc. Je m'explique, une section ternaire qu'elle soit en ligne, en colonne ou en triangle ne peut en aucun cas déterminer à l'avance si c'est un groupe de voltige ou son groupe d'appui qui sera sous le feu. Si s'est le groupe appui tu perds une capacité unique, pas avec trois groupes identiques.
  21. Bien que l'exemple des Français tirant du missile AC ne soit pas un bon exemple. En effet l'utilisation sur cible molle est une utilisation par défaut, on se bat avec ses armes adaptées ou pas, l'effet terminal est d'ailleurs sujet à caution. En revanche l'utilisation importante en Syrie est bien réelle, même si le fait de les utiliser contre des cibles molles est surement motivé par les même raisons que les que les Français. Je pense qu'en ce qui concerne la lutte contre ses systèmes, l'amélioration des capacités de riposte de l'infanterie française est notable. MAG, roquette AP qui portent à 1000m, MMP qui permet de détruire des fantassins débarqués grâce à une charge adaptée en TAVD éventuellement, MO81. Sans parler des véhicules 25mm ou TOP 12,7 qui permettent la riposte. GALIX pour la protection. Il manque effectivement un système de leurre et de détection de départ de coup spécifique. Mais hormis sur VCI s'est difficile à imaginer en mode débarqué.
  22. On ne choisit pas qui est au contact c'est l'ennemi qui choisit pour nous. En revanche le groupe appui (à condition que ces armes soient faciles à mettre en œuvre) s'en sortira mieux, du fait de la puissance de feu. Le pb du groupe appui c'est le poids et l'emport de munitions et l'utilisation des armes à portée "utile" qui le fait forcément manœuvrer différemment des autres. Pour moi la solution c'est la modularité, des groupes égaux avec des équipes appui et voltige. Le CDS choisit son articulation selon la mission, groupes mixtes, groupes appui et voltige.
  23. L'infanterie française est félinisée, donc chaque fantassin dispose de JVN, d'une radio individuelle, et de lunette de tir jour nuit. Donc c'est le standard d'une armée occidentale qui se respecte et ne présente rien de révolutionnaire. Pour la partie OVD et numérisation du simple combattant ce sont des fonctions que personne n'utilise.
  24. Merci de préciser parce qu'avec les t shirts baskets et barbes on dirait les village people,
  25. Si les sections étaient moins nombreuses mais à effectif plein et quaternaires elles seraient plus cohérentes et efficaces. Celà règle à lui seul tous les pbs. Plus d'appui, avec 4 gpes pas de pbs de disposer d'un groupe appui ou d'en créer à partir de équipes feu des GC Le pbs des véhicules ne se pose plus surtout si tous les véhicules ont la même configuration intérieur La modularité est plus facile surtout si les groupes ont la même organisation équipe feu équipe mouvement Masse salariale identique, voir moindre car moins d'encadrants niveau CDS, SOA, CDU,OA, commandement.... Bref la nouvelle organisation à 5 cies de combat est à mon sens un choix politique mais non opérationnel, ou plus exactement créée pour les opérations politiques.Puisqu'elle permet de créer plus de sections proterre (pion de manoeuvre OPINT) mais pas plus de sections d'infanterie ops.
×
×
  • Create New...