Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Search the Community

Showing results for tags 'armée française'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Site Air-defense.net
    • Remarques et idées
    • Demandes d'articles
    • Annonces importantes
  • Général
    • Divers
    • Politique etrangère / Relations internationales
    • Economie et défense
    • Evénements
    • Histoire militaire
    • Presentez vous
    • Journal Air-défense
  • Armée de Terre
    • Armées de terre nationales
    • Divers Terre
    • Actualités terre
  • Armée de l'air
    • Armées de l'air nationales
    • Divers air
    • Actualités air
  • Marine de guerre
    • Marines nationales
    • Divers marine
    • Actualités marines
  • Hélicoptères
    • Hélicoptères militaires
    • Hélicoptères Civils
  • Aviation civile et Espace
    • Aviation de ligne, d'affaire...
    • Engins spatiaux, Espace...
  • Partage d'information
    • Vidéos et Photos
    • Livres, magazines, multimédia, liens et documentation
    • Quiz identification
  • Conflits fictifs
    • Uchronies
    • Matériels: à l'épreuve du feu
    • Conflits probables
    • Wargames
  • Guerre non-conventionnelle
    • Dissuasion nucléaire
    • Divers non-conventionnel
    • militarization of space

Blogs

  • Air-defense.net blog
  • Tonton Pascal's Blog
  • Armées et Santé
  • Bombes et bières blog

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Location


Interests

Found 3 results

  1. Le concept est intéressant, mais ils auraient besoin de bras pour être capable de se relever tout seul en cas de chute et être capable de prendre te de déposer des charge en autonomie. En plus, cela leur permettrait de se cacher au sol au lieu de rester planter debout dans la ligne de tir ...
  2. J’ouvre un post sur le système DRAC (Drône de Renseignement au Contact) d’EADS car on en a pas encore parlé sur le forum. Pourtant c’est un système important qui va entrer en service dans l’armée de terre française cette année. 25 systèmes vont être livrés sous peu sur un objectif de 160 à terme. Les informations ci-dessous proviennent du Raids n°227 (avril 2005) dont j’ai fait un résumé. Chaque système DRAC comprendra deux drône Tracker (réalisés par SurveyCopter), deux charges utiles « jour » (chacune avec une caméra CCD mobile en site et azimut avec un zoom continu), une charge utile « nuit » (une caméra IR avec un zoom par position), deux stations de contrôle (de simples PC portables semi-durcis), un système de liaison de données et l’ensemble de paquetage et d’entretien. La formation des équipes destinées à mettre en œuvre le minidrône n’exige pas plus d’une semaine. Quelques caratéristiques techniques : Poids : 7,5 kg (dont 1,8 kg de charge utile) Longueur : 1,4 m Envergure : 3,6 m Autonomie : 90 minutes Vitesse de croisière : 60 km/h Altitude opérationnelle : entre 100 et 200 m http://www.eads.com/web/pressdbdata/fr/1024/content/OF00000040950509/2/05/33500052.jpg Construit en résine, le minidrône s’avère particulièrement résistant et léger. La caméra qui se trouve dans la nacelle est orientable en vol en site et azimut. Dérrière la caméra, on trouve le reste de l’électronique embarquée : un senseur altibarométrique, un GPS et un capteur inertiel rustique. Pour passer de la caméra TV à l’IR il suffit donc de démonter la nacelle et de la remplacer par une autre, ce qui ne prend que quelques instants. Le minidrône, bipoutre, possède deux moteurs électriques (donc silencieux) entrainant deux hélices. Celles-ci sont repliables en vol pour éviter de les casser à l’attérissage ou pour profiter d’un vent porteur et ainsi planer moteurs éteints pour accroître l’autonomie. L’engin peut décoller avec des vents atteignants 72 km/h. Le système DRAC est mis en œuvre par 2 hommes. La planification d’une mission s’effectue très simplement. Il suffit de paramétrer les points de départ et d’arrivée, de sélectionner des points de passage, de préciser la vitesse et l’altitude, l’empreinte au sol à balayer avec le senseur. Une fois le plan de vol chargé dans le système, il ne reste plus qu’à lancer le drône à la main ou avec un élastique. Le système s’occupe ensuite du pilotage proprement dit de l’aéronef. L’un des deux membres de l’équipe peut alors afficher sur l’écran de son portable l’image, fournie en temps réelle via une liaison de donnée UHF à vue directe de 10 km de portée, par la caméra embarquée. L’autre servant suit, sur la carte affichée sur l’écran de son portable, le vol lui-même et l’empreinte au sol de la caméra d’observation en fonction des déplacements programmés ou commandés en direct du senseur et des effets de zoom. Le parcours programmé est visualisé au moyen d’un trait. Il peut même, en fonction des informations obtenues par l’autres servant avec l’image de la caméra – par exemple pour orbiter autour d’un véhicule suspect – ou bien pour tenir compte de vents plus ou moins forts que prévu, intervenir pour modifier en vol le parcours. Les DRAC pouraient est mis en service dans les six EEI (escadrons autonomes d’éclairage et d’investigation), les huit PER (pelotons d’éclairage régimentaire) des régiments Leclerc, les ERIAC, les SRR, les SAED de l’infanterie, les DLOP de l’artillerie. Quelques liens : http://www.defense.gouv.fr/dga/content/download/43738/436851/file/le_drone_de_renseignement_au_contact_drac_-_pdf_144_ko_drac.pdf http://www.eads.com/1024/fr/investor/News_and_Events/news_ir/2005/2005/fr_20050110_drac.html http://www.eads.com/1024/fr/businet/defence/military_aircraft/uav/Tracker/Tracker.html
  3. ECA Dynamics pose les premières pierres de la robotique humanoïde en Francehttp://forcesoperations.com/eca-dynamics-pose-les-premieres-pierres-de-la-robotique-humanoide-en-france/
×
×
  • Create New...