Search the Community

Showing results for tags 'quen pensez vous?'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Site Air-defense.net
    • Remarques et idées
    • Demandes d'articles
    • Annonces importantes
  • Général
    • Divers
    • Politique etrangère / Relations internationales
    • Economie et défense
    • Evénements
    • Histoire militaire
    • Presentez vous
    • Journal Air-défense
  • Armée de Terre
    • Armées de terre nationales
    • Divers Terre
    • Actualités terre
  • Armée de l'air
    • Armées de l'air nationales
    • Divers air
    • Actualités air
  • Marine de guerre
    • Marines nationales
    • Divers marine
    • Actualités marines
  • Hélicoptères
    • Hélicoptères militaires
    • Hélicoptères Civils
  • Aviation civile et Espace
    • Aviation de ligne, d'affaire...
    • Engins spatiaux, Espace...
  • Partage d'information
    • Vidéos et Photos
    • Livres, magazines, multimédia, liens et documentation
    • Quiz identification
  • Conflits fictifs
    • Uchronies
    • Matériels: à l'épreuve du feu
    • Conflits probables
    • Wargames
  • Guerre non-conventionnelle
    • Dissuasion nucléaire
    • Divers non-conventionnel
    • militarization of space

Blogs

  • Air-defense.net blog
  • Tonton Pascal's Blog
  • Armées et Santé

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Location


Interests

Found 1 result

  1. Salut. C'est la première partie d'un article mais je me demande ce que vous en pensez. ---------------------- Le terrorisme, une action opérationnellement pertinente ? Le but de cet article est de mettre en perspective quelques observations sur les activités terroristes récentes en occident et de tenter d’en faire une lecture – autant que possible - dépassionnée afin d’identifier les forces et faiblesses de nos institutions et d’apporter des pistes de réflexion sur des mesures envisageables. L’objet n’est pas d’étudier les causes, les fondements, les justifications ni d’avoir une approche sociologique. Les seules questions abordées sont la nature des cibles et les moyens de les protéger. Afin d’éviter les lourdeurs inutiles, les « organisations terroristes » seront qualifiés, même si un raccourci est fait, de « groupes ennemis » ou « d’ennemis » Rappelons d’abord quels sont les objectifs des organisations « terroristes » en agissant sur le territoire français. La raison le plus souvent mise en avant est le gain en visibilité médiatique. L’existence d’une action est fondamentale pour ces groupes afin de justifier leur existence et leur légitimité après de leurs soutiens tout en déstabilisant les cibles. Cette déstabilisation opère en · Poussant la cible dans une stratégie défensive : modification des lois sur les libertés, mise en œuvre de régimes d’exception). Ces mesures ébranlent « l’union sacrée » politique puisque certains remettent en cause leurs fondement et d’autres reprochent de ne pas imposer plus de restrictions. Ces mesures font aussi le lit de la démagogie politique. · Poussant la cible dans une stratégie offensive : attaques ciblées sur les commanditaires, soutien militaire aux opposants… Ces actions rendent plus crédible la propagande ennemie. · Incitant la population à entrer dans un cycle mortifère de discrimination/rétorsion vis-à-vis des populations identifiées comme « responsables ». Les réactions de rejet et la mise en place de mesures discriminatoires ou perçues comme telles pousse probablement des individus isolés à eux même s’engager. Bien que cela soit moins mis en évidence, l’effet le plus délétère consiste en l’un impact militaire indirect. Il est évident que les armées occidentales modernes surclassent largement tous les groupes terroristes. Elles ont par contre une faiblesse structurelle majeure : un sous-effectif patent. Devant les attaques les gouvernements se voient obligés de mobiliser un pourcentage énorme des effectifs militaires et policiers pour des tâches probablement peu rentables comme les gardes statiques. Le terme « rentabilité » est choisi à dessein puisqu’il est difficile d’établir un instrument de mesure valide. En toute rigueur nous devrions tenter de calculer le coût d’opportunité : en supposant que toutes les gardes statiques, déambulations et opérations spécifiques sont supprimées, dans quelle mesure une utilisation alternative des millions d’heures/hommes pourrait conduire à de meilleurs résultats ? Très prosaïquement vaut-il mieux placer deux policiers à demeure devant un consulat ou utiliser leurs compétences spécifiques à des tâches d’enquête et de lutte contre la criminalité classique ? La réponse sera évidemment négative si la question est posée aux personnes directement protégées. Est-ce que cela diminue par contre le nombre d’attaques ? Est-ce que cela ne provoque pas seulement un changement du lieu de l’attaque puisqu’il est totalement illusoire de penser protéger toutes les cibles potentielles ? Est-ce que cela ne rend pas les forces de l’ordre plus faciles à cibler puisqu’il est humainement très difficile de maintenir une vigilance optimale à tout instant ? Il est impossible de répondre correctement sans disposer de toutes les données officielles.