Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Search the Community

Showing results for tags 'snle'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Site Air-defense.net
    • Remarques et idées
    • Demandes d'articles
    • Annonces importantes
  • Général
    • Divers
    • Politique etrangère / Relations internationales
    • Economie et défense
    • Evénements
    • Histoire militaire
    • Presentez vous
    • Journal Air-défense
  • Armée de Terre
    • Armées de terre nationales
    • Divers Terre
    • Actualités terre
  • Armée de l'air
    • Armées de l'air nationales
    • Divers air
    • Actualités air
  • Marine de guerre
    • Marines nationales
    • Divers marine
    • Actualités marines
  • Hélicoptères
    • Hélicoptères militaires
    • Hélicoptères Civils
  • Aviation civile et Espace
    • Aviation de ligne, d'affaire...
    • Engins spatiaux, Espace...
  • Partage d'information
    • Vidéos et Photos
    • Livres, magazines, multimédia, liens et documentation
    • Quiz identification
  • Conflits fictifs
    • Uchronies
    • Matériels: à l'épreuve du feu
    • Conflits probables
    • Wargames
  • Guerre non-conventionnelle
    • Dissuasion nucléaire
    • Divers non-conventionnel
    • militarization of space

Blogs

  • Air-defense.net blog
  • Tonton Pascal's Blog
  • Armées et Santé
  • Bombes et bières blog

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Location


Interests

Found 4 results

  1. Ici sont regroupés tous les fils ayant traits à la FOST des vecteurs (M45-M51) en passant par les sous-marins Merci de continuer toute discussion sur ce thème ici Le ministre de la défense Michèle Alliot-Marie a plaidé mardi pour la modernisation de la dissuasion nucléaire, présentée comme "l'ultime protection" de la France contre "les menaces extérieures". "Seule la dissuasion nucléaire peut garantir qu'en des circonstances extrêmes, la France pourra compter sur ses propres forces pour assurer sa survie et la défense de ses intérêts", a déclaré le ministre lors d'une visite à la base opérationnelle de L'Ile Longue (Finistère). C'est à partir de cette base, classée "très secret défense", que sont mis en oeuvre les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) de la Force océanique stratégique (FOST) dont l'armement nucléaire représente près de 85% des armes nucléaires stratégiques françaises. Les sous-marins en service --Le Triomphant, Le Téméraire, L'Indomptable (qui doit être remplacé courant 2005 par Le Vigilant, en cours d'armement), et L'Inflexible emportent en effet chacun 16 missiles balistiques dotés de six têtes nucléaires. "La dissuasion nucléaire est notre ultime protection contre les menaces extérieures. Quand on voit certains pays, où la démocratie n'est pas assurée, se doter de l'arme nucléaire, ce n'est pas le moment de baisser la garde", a assuré le ministre, lors du point de presse à l'issue de la visite. des adversaires imprévisibles "La prolifération est un fait avéré et donc un danger toujours actuel", a poursuivi Mme Alliot-Marie, observant que "les grandes puissances dotées aujourd'hui de l'arme nucléaire ne songent nullement à l'abandonner". Durant plus de deux heures le ministre, accompagné du commandant des forces sous-marines et de la FOST le vice-amiral Pierre-François Forissier, a visité le futur site d'accueil des missiles M51, ainsi que les sites d'assemblages pyrotechniques et nucléaires de ces missiles. Elle a également parcouru le hangar servant à l'armement des sous-marins avant leur départ en mission, où Le Vigilant se trouvait en cale sèche dans l'attente de l'achèvement de la "dotation" de ses missiles. Le M51, d'une portée accrue et d'une précision améliorée par rapport au missile M45 actuellement en service, doit équiper les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins nouvel génération (SNLE-NG) à partir de 2010. D'un poids "maximal de 56 tonnes" avec ses six têtes nucléaires, le M51 disposera d'une portée de l'ordre de "6.000 km", selon le ministère de la défense. "L'amélioration des performaces en portée, précision et robustesse aux agressions d'origines diverses sont significatives" par rapport au M45, précise le ministère qui a annoncé le 23 décembre dernier la notification à EADS Space Transportation d'une commande d'un montant de 3 milliards d'euros pour la production du M51. Selon le vice-amiral Forissier, le nouveau missile, dont l'arrivée sur la base de l'Ile Longue nécessite des travaux d'un montant de quelque 360 millions d'euros, sera beaucoup plus performant que son prédécesseur. "A titre de comparaison, le M45 c'est Ariane 3, alors que le M51 c'est Ariane 5Nos adversaires éventuels sont aujourd'hui de plus en plus imprévisibles", a ajouté le commandant de la FOST. Le site de l'Ile Longue (Finistère), ouvert exceptionnellement à la presse mardi à l'occasion d'une visite du ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie, sert de base opérationnelle aux sous-marins nucléaires français. Peu d'informations sont disponibles sur ce site classé "très secret défense" à partir duquel sont mis en oeuvre les quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) de la Force Océanique Stratégique (FOST). Trois des submersibles sont des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins de nouvelle génération (SNLE-NG): Le Triomphant, Le Téméraire et Le Vigilant (en phase d'armement). La FOST dispose encore de deux SNLE: L'Indomptable qui doit être relevé par Le Vigilant courant 2005, et L'Inflexible qui sera remplacé en 2010 par Le Terrible, en construction au chantier de la DCN (Direction des constructions navales) de Cherbourg. D'une longueur de 138 mètres pour 12,5 m de diamètre et 10,6 m de haut, chaque submersible de la base de l'Ile Longue est servi par un équipage de 110 hommes. Les sous-marins de la FOST transportent, chacun, 16 missiles Mer-Sol Balistique Stratégique (MSBS) de type M45. Ceux-ci doivent être remplacés à partir de 2010 par le missile M51, d'une portée sensiblement accrue et d'une précision améliorée. Chaque missile comporte six têtes nucléaires, soit près de 85% des armes nucléaires stratégiques françaises. La France possède également six sous-marins nucléaires d'attaque (SNA), de type "Rubis", basés à Toulon.
  2. La US Navy prévoit de remplacer ses 14 SNLE de type Ohio par 12 nouveaux de type Columbia, le premier entrant en service en 2031. Les nouveaux SNLE américains ont peut-être un problème - les systèmes d'énergie Ce n'est pas comme si c'était la première fois... Ça ressemble même fortement à un problème récurrent des armées américaines. On ne cherche pas à construire un matériel qui assure les performances suffisantes, et qui atteigne ces performances à coût et délai donné. Non, on veut LE matériel le plus avancé et extraordinaire in the world, on évalue avec optimisme la capacité à mettre les nouvelles technologies au point, on commence en parallèle l'intégration des sous-systèmes qui en dépendent, donc sans pouvoir vérifier que les contraintes créées par l'intégration seront compatibles avec les caractéristiques de la techno une fois qu'elle sera bien au point... ... et on se retrouve avec un porte-avions Gerald Ford qui le plus tout-meilleur de tous, mais qui pose des problèmes dantesques à finaliser, quand ce n'est pas avec un chasseur F-35 qui est absolument extraordinaire, sauf que sa date objective pour être vraiment opérationnel a dérivé progressivement de 2012 jusqu'à 2022, et 2024 aux dernières nouvelles (*) Bien sûr, la puissance réelle des armées en est fortement handicapée : les matériels n'arrivent pas à temps il s'en faut de vraiment beaucoup, leurs performances peuvent être décevantes du moins les performances opérationnelles (par exemple à cause de limitations sur l'utilisation, ou d'un train logistique alourdi etc.), leur coût étant fortement alourdi les armées en reçoivent beaucoup moins, et comme ils arrivent en retard les adversaires potentiels ou concurrents sont parfois déjà bien avancés pour construire le "contre". Ce problème a sans doute des causes culturelles, une croyance irréfléchie à la technologie comme toute-puissante et facteur décisif des victoires notamment. Il n'empêche, il est quand même surprenant, pour ne pas dire atterrant, que les planificateurs militaires américains tombent encore et encore dans le même piège ! (*) Le F-35 a aussi eu d'autres problèmes, notamment la décision stupide de le produire avant qu'il ne soit terminé, ou du moins stupide du point de vue des intérêts américains, du point de vue de Lockheed-Martin c'était sans doute la bonne décision, permettant de rendre le programme "inarrêtable"
  3. Agni-IV missile successfully test-fired Zone de tir : Portée d'essai max. = 3 200 km Henri K.
×
×
  • Create New...