Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

coopération européenne dans la construction navale


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

:arrow: Une dépêche sur le portail de l'armement nous informe un rapprochement pour bientôt dans l'industrie navale.

Des annonces seront faites aussi et ainsi ,en ce sens lors du salon d'EURONAVAL 2004.

Un mouvement de consolidation qui pourrait impliquer également des acteurs comme les Britannqiues de BAE Systems ,les Italiens de FINCANTIERI et Finmeccanica ,a déjà commencé.

DCN et THALES Naval vont faire des joint - venture et en croire les informations , même Naval EADS veut participer aux restructurations et développer sa position en tant que systémier naval.

Du coté d'outre Rhin ,les Allemands ne sont pas en reste.

Tout le monde s'active pour faire un "AIRBUS NAVAL" ;)

:arrow: Une sérieuse perspective et des dénouements encourageants 8)

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 76
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

OOOUUUUAAAIIIISSS :D :D :D uje reve d'une armee europeenne avec des soldats francais commandes par un general Allemand ( j'ose dire qu'il sont traditionelement meilleure ) et des marins francais avec surtout pas un britanique ( mon boss en est un .... ) :lol: T'est de retour des US philippe ???

Link to comment
Share on other sites

A mesure que l'on se rapproche de l'automne, période durant laquelle le président de DCN a confié qu'un rapprochement avec Thales pourrait être initié, les informations se font plus précises sur la nature du mariage entre l'ex-Direction des chantiers navals et Thales Naval. Selon le quotidien la Tribune, cette fusion devrait s'effectuer en deux temps: La première étape consistera en l'apport par DCN à la société commune de ses activités de construction neuves et par Thales de sa filiale Thales Naval France (TNF), hors activités équipements. Si DCN devrait hériter de la majorité du capital de cette entité, c'est Thales qui en assurera le contrôle opérationnel. Dans la seconde étape, Thales devrait apporter l'ensemble de ses activités navales, voire ses activités à l'international tandis que DCN apportera ses activités de maintenance. Si cette seconde étape est franchie avec succès -il faudra que Denis Ranque obtienne le feu vert préalable de l'Etat ainsi que des autres actionnaires de Thales que sont Alcatel et Dassault-, c'est Thales qui devrait piloter le nouvel ensemble, lequel se hissera parmi les plus importants groupes navals du secteur en Europe, au coté de ThyssenKrupp/HDW (avec qui il pourrait fusionner ultérieurement). La Tribune indique qu'en cas d'échec de ce mariage franco-français, DCN pourrait examiner des schémas alternatifs, dont notamment un possible mariage avec les chantiers allemands HDW, repris récemment par le sidérurgiste ThyssenKrupp

Link to comment
Share on other sites

OOOUUUUAAAIIIISSS :D :D :D

uje reve d'une armee europeenne avec des soldats francais commandes par un general Allemand ( j'ose dire qu'il sont traditionelement meilleure ) et des marins francais avec surtout pas un britanique ( mon boss en est un .... ) :lol:

T'est de retour des US philippe ???

Yes i ll be back. Bill :rolleyes: 8) :lol:

Cependant ,j'étais en Amérique du Nord mais mais cette fois-ci ,je me trouvais au Canada.

Soutien à BUSH : Ils sont 50 % pour les USA et 50 % pour les Français.

Néammoins ,les militaires Canadiens rencontrent des difficultés pour avoir un budget cohérent dans leur politique d'acquisition de matériel et de défense.

Ils sont tributaires aussi des US. ;)

Au niveau de la tranquilité ,c'est vraiment un peuple serein ,avenant et disponible.

:arrow: Bill ,si ton patron Anglais te fait chier autant ,va voir du coté de la province du Québec ,il y a moins de 2;5 % de chomage. ;)

Link to comment
Share on other sites

Avant le rapprochement Européen des groupements industriels des constructions navales ,les pays concernés réglent leurs problèmes financiers et de trésorerie. En Espagne ,le ministère espagnol de la défense a commandé un navire de 230 millions € au chantier naval public IZAR ,en grande difficulté après la décision de Bruxelles d'exiger le remboursement de plus de 300 millions € d'aides de l'Etat espagnol. Cette commande porte sur un bateau de ravitaillement qui sera construit à partir de 2005 et pendant 4 ans ,moyennant 2;4 millions d'heures de travail pour le groupe. Ce projet était prévu dans 4 ou 5 ans mais il se construira dès l'année prochaine. Plan de viabilité industrielle pour chantier naval, réglement des troubles syndicaux ,séparation du secteur militaire et civil ,restructuration avant un éventuel regroupement avec les autres industriels européens afin de contrer la concurrence des pays asiatiques.

Link to comment
Share on other sites

Yes Phillipe !! Mon , pardon, mes patrons anglais sont a chier et j‘en ai plein la patate de ces C。。。 :evil: Cependant, j’ai l‘intention de rester en Chine, ma femme est Chinoise et la vie n’est pas si mal dans l‘empire du milieu, si les patrons chinois n’etaient pas si “fox‘ et corrompus ca irait mieux Mais il est vrai que j’enverrais volontiers ma boites sur les roses si je trouvais un boulot correct en chine pour une bonne boite francaises ou allemande ou belge ou autrichienne, Mais qu‘ont rase l’angleterre non de D。。 !!!

Link to comment
Share on other sites

Bill ,tu as épousé Michelle YEOH ou celle qui est l'égerie chinoise de l'oréal 8) Raser l'Angleterre ,ferait plus d'un heureux dans le monde comme les Ecossais ,les Gallois ,les Australiens ,les Néo-Zélandais et tous les autres pays du COMMONWEALTH. Ils n'auront plus d'allégeance à faire à la couronne Britannique. Mais j'habite dans une région ,ou beaucoup d'Anglais y résident. Il y a même l'ancien gouverneur de Hong kong. Et Tony qui y vient en vacances. ;)

Link to comment
Share on other sites

:arrow: L'Allemagne de son coté ,veut renforcer ses chantiers navals avant une fusion en Europe. Ils vont commencer par avancer une grosse commande de frégates pour renforcer leurs chantiers navals. Le ministère de la défense négocie depuis cet été avec HDW et ThyssenKrupp pour avancer la production de 4 frégates de type 125. Le but politique et industriel est de garantir aux chantiers Allemands qu'ils commenceront à travailler sur les nouveaux navires de guerre de surface dès 2006. Alors que la commande ne devait pas tomber avant 2008. 2 milliards € pour donner un coup de pouce à leurs chantiers dont leurs carnets de commandes étaient presque vides ,dans la perspective d'une fusion avec DCN & THALES. Mais avant cela ,HDW et Thyssen krupp vont fusionner avant le mois d'octobre.

Link to comment
Share on other sites

La classe BREMEN F122 de lutte ASM et AS La classe BRANDENBERG F123 de lutte ASM La classe SACHSEN F124 AA en coopération trilatérale avec l'Espagne et les Pays-Bas. Le type 130 des frégates légères. Pour la 125 en état de projet ,non diffusée sur le site HDW et ThyssenKrupp. En attendant ,chez DCN ,il prévoit une hausse de 20% du CA au premier 1S2004. Cela dit imaginer avant la fusion avec les autres pays européens ,si le gouvernement Français avançait les commandes et la construction des 17 FREMM ,des 4 HORIZON ,des 6 BARACUDA et du PA2. Car les Allemands et les Espagnols ,commandent avant regroupement. :o

Link to comment
Share on other sites

Est ce que vous avez des info sur ces frégates Type 125 ? ca m'interesse :)

La frégate de type 125 sera la remplaçante de la frégate de la classe BREMEN de type F122.

Elle devra rentrer en service vers 2012.

http://proceedings.ndia.org/498A/2NDIA_navy_brief.pdf

:arrow: Un site avec un maximum d'info sur les activités navales.

http://www.marinelog.com

Link to comment
Share on other sites

:arrow: Pour plus d'informations ,sur le regroupement dans l'industrie navale ,il y a eu un rapport parlementaire au début de l'été qui plaide en faveur d'un Airbus naval ,regroupement de nos industries domestiques ,au niveau francais ,un partenariat équilibré entre DCN et les chantiers de l'atlantique et également CMN.

Puis un rapprochement avec THALES naval ,préalable à une future consolidation européenne.

Rapprochement Franco-Allemand aurait l'avantage de mettre fin à des guerres fratricides entre HDW-ThyssenKrupp et DCN/THALES.

Synergie européenne avec les Italiens ,Espagnols pour ensuite contrer l'asie du sud-est (Corée du Sud ,Chine ,Japon) qui capte 85 % de part de marché.

Le vieux continent se partage que 5 % :cry:

Les Britanniques veulent-ils en faire partie ?

Link to comment
Share on other sites

Alors que ThyssenKrupp a racheté les chantiers navals allemands HDW et que Thales envisage de rapprocher ses activités de celles de la DCN ,le groupe britannique BAE SYSTEMS a confié ces jours-ci qu'il envisageait également de participer à la consolidation de l'industrie navale.

Une fusion de 3 chantiers britanniques était une option envisagée entre les chantiers VT Group ,Babcock et Swan Hunter ,afin d'assurer la survie de l'industrie navale de l'amiral Nelson. ;)

Des alliances individuelles avec les Allemands ou les Français pourraient être vraisemblables par la suite.

Parmi les autres possibilités ,BAE pourrait soit céder purement et simplement son activité navale ,soit tenter de l'introduire en bourse.

On reconnait le pragmatisme des British. :lol: 8)

:arrow: Thales & DCN : fusion annoncée au salon Euronaval ?

Ce matin ,à 7h28 une dépêche Cercle Finance : Après avoir entretenu le doute au sujet du calendrier du rapprochement Thales Naval/DCN ,en révélant il y a quelques temps que Thales ne s'engagera sans négociation ,consultation ,soutien des actionnaires (état ,Alcatel ,Dassault ) le Président de l'électronicien de défense français Denis R semble déterminer à aller de l'avant sur ce dossier stratégique.

A en croire les informations de la Tribune ,les 2 groupes pourraient en effet saisir l'occasion du salon Euronaval pour publier les bans du mariage THALES naval / DCN.

Une fusion des 2 entités ,qui prendrait dans un premier temps la forme d'une société commune regroupant Thales naval France et les activités de construction de DCN ,permettant de devenir un nouvel ensemble et proposer un système naval complet

Information du 15 octobre 2004

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

:arrow: Nouvel épisode sur les éventuels rapprochements ,Berlin est sceptique à l'égard d'un EADS maritime avec la France.

Scepticisme à l'égard du projet d'alliance avec la France dans les chantiers navals ,après ce que les Allemands et les Français avaient réussi pour fabriquer des avions ensemble ,pourquoi ne réussirait-on pas à fabriquer des bateaux ensemble ?

Evoqué depuis déjà plusieurs mois ,le projet de fusion avec les allemands ,ceux-ci font preuve d'un enthousiasme modéré maintenant.

Les allemands souhaitent que DCN soit privatisé ,qu'Alstom lourdement déficitaire ne vient pas se greffer sur le projet ,échaudés aussi par l'OPA sur le groupe pharmaceutique ,les divergences Alstom / siemens....

Et pour terminer qui va être le Pacha de cette fusion :idea:

Le 26 Octobre ,Nico et Wolfgang vont pouvoir s'expliquer sur ses oppositions ,ses réticences ,ses septicismes et ses mal-entendus. :o :shock:

Affaire à suivre.

Link to comment
Share on other sites

Il semblerait que cela se bouscule avant le salon Euronaval 2004. D'après une information économique du 17 ,il est fait état d'entretien entre EADS & ThyssenKrupp sur une prise de participation dans les chantiers navals de celui-ci. Il faut rappeler que ThyssenKrupp a racheté 75 % des parts du constructeurs de sous-marin HDW à la société d'investissement One Equity Partners ,laquelle dispose encore de 25 %. Ceux sont peut-être les 25 % qu'intéresse EADS ?

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

Le rapprochement entre DCN et Thales est une excellente chose.

:arrow: Les deux groupes sont complémentaires ; DCN dispose d'un savoir-faire incomparable, mais a besoin d'acquérir une véritable culture du client.

:arrow: Pour autant, rien n'est acquis, car un tel rapprochement nécessite au préalable l'accord des conseils d'administration. Il n'empêche que la stratégie de restructuration au niveau national avant d'engager un mouvement européen semble pertinente.

:arrow: Pour le reste, un rapprochement entre chantiers navals civil et militaire ne semble pas devoir être envisagé. La méthode a montré ses limites dans la pratique, le secteur civil étant soumis à de graves difficultés.

:arrow: Un rapprochement des industries française et italienne par exemple apparaîtrait plus logique, dans la mesure où toutes nos frégates seront construites en coopération avec l'Italie 8)

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Des dirigeants des chantiers navals allemand Thyssenkrupp Marine Systems et français DCN ont relativisé mardi les attentes concernant l'émergence rapide d'un EADS maritime, lors d'un colloque organisé par le quotidien Handelsblatt à Berlin.

"Je suis persuadée que nous aurons à moyen terme une alliance européenne plus large", a indiqué Susanne Wiegand, vice-présidente de Thyssenkrupp Marine Systems.

Mais "c'est seulement lorsque nous aurons tous fait nos devoirs que nous serons prêts pour un possible nouveau pas vers une consolidation européenne", a-t-elle prévenu.

"Une hâte intempestive pourrait faire beaucoup de mal", a également estimé le patron de la Direction des Chantiers navals (DCN) française, Jean-Marie Poimboeuf.

"Un examen attentif de toutes les conditions et des avantages mutuels est donc nécessaire, qui pourrait prendre au moins deux ou trois ans si ce n'est davantage", a-t-il ajouté, y voyant toutefois "une raison de commencer cet examen le plus vite possible".

"Il faut d'abord que les conditions soient remplies", a encore indiqué Mme Wiegand, évoquant notamment "la conversion des chantiers européens en structures privées" et "une amélioration de la productivité".

L'hypothèse d'un rapprochement entre les chantiers navals allemands et la DCN française a été évoquée à de multiples reprises, mais la partie allemande exige au préalable la privatisation de la société française.

Pour Mme Wiegand, Thyssenkrupp Marine Systems, né en début d'année de la fusion entre les chantiers navals HDW et ceux du conglomérat industriel ThyssenKrupp, va lui-même avoir besoin d'un ou deux ans pour intégrer ses différentes filiales.

Mais la société pourrait ensuite être "un point de départ idéal" pour une alliance européenne, selon Mme Wiegand.

Elle se dit "ouverte sur le fond à des coopérations avec les grandes nations de chantiers navals, comme par exemple l'Italie, la France ou l'Espagne".

"Nous cherchons des partenaires qui apportent un marché attractif et durable, où nous n'avons aujourd'hui pas accès", a-t-elle précisé.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Le groupe d'électronique professionnelle français Thales est intéressé par un rachat de l'Allemand Atlas Elektronik, spécialisé dans l'électronique navale, indique le patron des activités navales de Thales, Jean-Georges Malcor, dans un entretien à paraître mercredi.

"Si Atlas Elektronik arrive sur le marché et que nous sommes invités à faire une offre, alors nous serons candidat à un rachat", déclare M. Malcor au Financial Times Deutschland.

Atlas Elektronik, basée à Brême, au chiffre d'affaires de 292 millions d'euros et qui emploie 1.600 employés, est l'un des leaders mondiaux de l'électronique pour sous-marins et marine, actuellement contrôlé par le Britannique BAE Systems.

"Une des questions-clé sera de savoir si nous obtenons l'autorisation de faire une offre", précise-t-il en référence à la nouvelle législation allemande qui accorde un droit de veto à Berlin dans ce genre d'opérations.

Selon lui, un rapprochement des entreprises du secteur de la marine en Europe est inévitable sur le long terme: "le processus est enclenché" et il ne s'agit plus désormais de savoir si ce rapprochement aura lieu, mais "quand et comment" il aura lieu ?

:arrow: Thales étudie plusieurs scénarios de rapprochement de ses activités avec d'autres groupes mais n'exclut pas de "rester dans son périmètre actuel", a indiqué le Pdg du groupe d'électronique professionnelle Denis Ranque lors de l'assemblée générale des actionnaires mardi.

"De nombreuses hypothèses sont étudiées, parmi lesquelles celle de rester sur le périmètre actuel", a-t-il commenté, interrogé sur la possibilité d'un rapprochement avec l'équipementier en télécommunications Alcatel.

"On ne découvre pas aujourd'hui qu'il y a tout intérêt à resserrer un certain nombre de coopérations entre Alcatel et Thales", a assuré M. Ranque.

Un rapprochement Thales/Alcatel dans le spatial est une de ces hypothèses mais "il peut y en avoir d'autres", a-t-il fait remarquer.

"C'est précisément l'objet du pacte d'actionnaires" entre les deux groupes, a-t-il indiqué. "Il est tout à fait normal que l'on recherche au fur et à mesure de l'évolution des marchés si l'on peut renforcer ce pacte d'une façon ou d'une autre, au bénéfice des deux", a-t-il ajouté.

Alcatel n'est pas satisfait de sa position dans Thales, dont il détient 9,1%, et pourrait monter dans le capital de l'électronicien lui apportant son activité satellites (Alcatel Space), selon des informations de presse.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

:arrow: La ministre a plaidé pour le développement de la coopération européenne et "du rapprochement de nos industries" face "à la fragmentation des budgets nationaux de défense et d’un manque d’action collective dont souffre l’industrie européenne".

:arrow: Elle a, à cet égard, exprimé son souhait que le rapprochement entre la Direction des Constructions Navales (DCN) et le groupe d’électronique français Thales "aboutisse dans les prochaines semaines".

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

L'Espagne a choisi des fournisseurs américains plutôt que français pour son programme de sous-marins S-80.

Les industriels américains Lockheed Martin et Raytheon ont été choisis par le gouvernement espagnol en tant que fournisseurs d'armes de ces quatre sous-marins à propulsion classique, pour un montant de 200 millions d'euros.

Il s'agit d'un revers pour les français Direction des Constructions Navales (DCN) et Thales (électronique de défense), associés via leur filiale Armaris pour les programmes militaires à l'exportation.

Ce choix pourrait "compliquer le jeu des alliances capitalistiques en Europe", Michèle Alliot-Marie, comptait notamment sur l'Espagne pour la mise en place d'un futur "EADS naval" à l'instar du géant européen créé en juillet 2000 dans l'aéronautique.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Thales: contrat de 150MlsE avec la Marine allemande.

(Cercle Finance) - Thales annonce avoir signé avec la Marine allemande un contrat 'pour la modernisation complète des systèmes de conduite et commande de tir des frégates F122 et F123'.

Huit frégates F122 sont concernées, ainsi quatre F123 et les installations terrestres correspondantes du commandement de la Marine à Wilhelmshaven.

Le montant du contrat s'élève à 70 millions d'euros.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,946
    Total Members
    1,749
    Most Online
    maiquel
    Newest Member
    maiquel
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...