Philippe Top-Force

La France et ses programmes UAV/UCAV

Recommended Posts

il y a 15 minutes, Rivelo a dit :

A mon avis, on va découvrir bientôt que la solution technique proposée a évolué. Cela m'étonnerait que l'on passe du constat "c'est beaucoup trop cher" (parce que très lourd, bimoteur tout ça) à cette nouvelle situation (dans l'enveloppe budgétaire, avec un prix à l'heure de vol inférieur à celui du Reaper) sans un peu de "redesign to cost" ...

Je suppose que l'aéronef drone n'est qu'une partie minoritaire du système complet.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, capmat a dit :

Je suppose que l'aéronef drone n'est qu'une partie minoritaire du système complet.

La plateforme seul doit valoir, au pifomètre et au vu du prix des Reapers, dans les 40-50% du coût d'achat global. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Rivelo a dit :

A mon avis, on va découvrir bientôt que la solution technique proposée a évolué. Cela m'étonnerait que l'on passe du constat "c'est beaucoup trop cher" (parce que très lourd, bimoteur tout ça) à cette nouvelle situation (dans l'enveloppe budgétaire, avec un prix à l'heure de vol inférieur à celui du Reaper) sans un peu de "redesign to cost" ...

Ca expliquerait en partie le décalage de calendrier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou alors, on ferme les yeux on prétend que ça coûtera moins cher en sachant que le prix signé est intenable et « au nom de l’Europe » on fait quand même. Après je suis persuadé que ça coûtera moins à notre économie qu’un achat US mais ça coûtera plus à l’état. Une forme de plan de relance. 
Ou alors plus habituel, on compte sur l’export pour financer la différence ...

  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Bechar06 a dit :

Tiens tiens ... le vent tournerait il ?  "Un système Reaper couterait ainsi 200 M€ contre 160M€ pour l'Euromale"

Je me demandais ce que pouvait bien recouvrir ce chiffre de 200 M€ concernant le Reaper. Si cela peut servir à d'autres, voici ce que j'ai pu trouver concernant les coûts associés à l'acquisition et à l'emploi du système (cela date de 2012) https://nation.time.com/2012/02/28/2-the-mq-9s-cost-and-performance/ [Je ne connais pas l'auteur, mais il semble référencer ses sources de manière sérieuse.]

 

il y a 9 minutes, wagdoox a dit :

Ou alors, on ferme les yeux on prétend que ça coûtera moins cher en sachant que le prix signé est intenable et « au nom de l’Europe » on fait quand même.

J'ai pensé exactement la même chose : la méthode éprouvée A400M. Ensuite, on peut penser que le "Au nom de l'Europe" est peut-être plutôt le prix à payer pour combler un manque pouvant apparaître comme stratégique.

Edited by Skw
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Skw a dit :

Si cela peut servir à d'autres, voici ce que j'ai pu trouver concernant les coûts associés à l'acquisition et à l'emploi du système (cela date de 2012) https://nation.time.com/2012/02/28/2-the-mq-9s-cost-and-performance/ 

C’est en lisant cet article que j’ai définitivement compris qu’un drone n’est pas naturellement moins cher qu’avec un pilote dans le cockpit. Mais qu’on pouvait se permettre de le perdre donc la survivabilite et les systèmes qui vont avec passent à la trappe. Des lors ces drones ne serviront jamais à autre chose que vider les stocks d’armes ennemis si c’est celui ci est compétent et encore ... et chasser les Toyota. 

Edited by wagdoox

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, wagdoox a dit :

C’est en lisant cette article que j’ai définitivement compris qu’un drone n’est pas naturellement moins cher qu’avec un pilote dans le cockpit. Mais qu’on pouvait se mettre de le perdre donc la survivabilite et les systèmes qui vont avec passent à la trappe. Des lors ces drones ne serviront jamais à autre chose que vider les stocks d’armes ennemis si c’est celui ci est compétent et encore ...

Hmmm... J'ai tendance à penser que ces drones offrent tout de même d'autres avantages : l'empreinte logistique n'est-elle pas moindre ? la présence sur zone n'est-elle pas bien supérieure ? En clair, cela permet de faire des missions que l'on pourrait difficilement se permettre avec des chasseurs-bombardiers, ou alors pour le coup à des coûts bien supérieurs et ce en ayant pourtant à l'esprit les chiffres mentionnés dans l'article.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans pouvoir se passer des chasseurs bombardier en BSS l'armement des drones MALE devrait faire baisser la facture et offrir une belle réduction du volume d'heure de vol des Rafale et 2000D associés aux opérations sur ce théatre.

Pour l'Eurodrone il y avait un visuel avec un positionnement des moteurs sur les ailes et non de part et d'autre du fuselage principal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Skw a dit :

Je me demandais ce que pouvait bien recouvrir ce chiffre de 200 M€ concernant le Reaper. 

La location du satellite associé ?

Le drone a l'énorme défaut de dépendre de la couverture satellite. Si on ne veut pas utiliser des moyens civils (donc contrôlés par d'autres) on se retrouve limité à la couverture que permet nos rares satellites.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, wagdoox a dit :

C’est en lisant cet article que j’ai définitivement compris qu’un drone n’est pas naturellement moins cher qu’avec un pilote dans le cockpit. Mais qu’on pouvait se permettre de le perdre donc la survivabilite et les systèmes qui vont avec passent à la trappe. Des lors ces drones ne serviront jamais à autre chose que vider les stocks d’armes ennemis si c’est celui ci est compétent et encore ... et chasser les Toyota. 

L'article est malhonnète. Il compare le prix du Reaper à celui d'un chasseur, mais ce qu'il faut comparer c'est une orbite de Reaper à une orbite de chasseur. Et là le prix explose. Donc ce genre de truc:

Citation

Nor is Reaper cheaper to operate, despite initial appearances.  Air Force flying hour cost data shows Reaper to cost only $3,624 per hour to fly in 2011 for what the Air Force terms “operational” flying hour costs.[9]  That compares to the much higher hourly cost to fly A-10s or F-16s: $17,780 per hour for the newly modified A-10C and $20,809 for an F-16C.  However, because each Reaper flies a large number of hours in the air, the math suppresses the per-hour Reaper number.

Est complètement con.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, hadriel a dit :

Est complètement con.

L'auteur a rédigé pas mal d'articles sur les aspects budgétaires/comptabilité de la défense. Si tu observes cela sous cet angle, le point évoqué a toute sa pertinence. L'introduction et l'emploi de reapers n'est pas sans conséquence sur les budgets. Cela ne signifie pas qu'ils ne t'offrent pas de capacités opérationnelles importantes, voire même la possibilité de remplir des missions que tu n'aurais jamais été en moyen d'effectuer sans eux.

Edited by Skw

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Skw a dit :

Hmmm... J'ai tendance à penser que ces drones offrent tout de même d'autres avantages : l'empreinte logistique n'est-elle pas moindre ? la présence sur zone n'est-elle pas bien supérieure ? En clair, cela permet de faire des missions que l'on pourrait difficilement se permettre avec des chasseurs-bombardiers, ou alors pour le coup à des coûts bien supérieurs et ce en ayant pourtant à l'esprit les chiffres mentionnés dans l'article.

La logistique depend surtout du type d’avion pilote ou telepilote, ca supprime la logistique des heures d’entrainement qui resterait inférieure si la version habitée est aussi spécialisée que le drone. 
il a en revanche un plus en terme de presence sur zone, on va pas laisser un pilote dans son avion durant 72h mais sa demande finalement plus de travail pour les opérateurs. 
j’ai ete un peu radical dans mon précédent commentaire mais c’etait dans l’optique d’une guerre ou la domination aerienne n’est pas garantie. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment, nous ne sommes pas les seuls à nous poser des questions autour des chiffres sur le Reaper. D'autres aussi ont le précédent A400M en tête.

Révélation

L’Eurodrone va décoller, mais est-ce vraiment une bonne nouvelle?

Par Vincent Lamigeon le 17.09.2020 à 08h30

Après des mois de négociations, le ministère des Armées devrait signer avant la fin de l’année le contrat de développement de l’Eurodrone, développé par Airbus, Dassault et Leonardo. Mais l’engin, qui ne sera livré qu’en 2028, est loin de convaincre tout le monde.

L'Eurodrone va-t-il enfin décoller ? Après plus d'un an de négociations, la signature du contrat de développement de ce drone de surveillance développé par Airbus, Dassault et l'italien Leonardo semble désormais à portée de main. "On y est quasiment, assure-t-on à l'hôtel de Brienne. Il reste quelques détails contractuels, mais rien de majeur. On se félicite d'avoir fait pression sur les industriels parce que, à force d'insister, on finit par y être." Si aucune annonce n'est attendue lors du déplacement de Florence Parly et de son homologue allemande Annegret Kramp-Karrenbauer, prévu ce jeudi à Evreux et Manching (Bavière), le ministère espère parapher le contrat avant la fin de l'année, avec l'objectif d'une première livraison du drone en 2028. Soit trois ans de retard par rapport à la date de 2025 prévue par la loi de programmation militaire.

L'Eurodrone revient de loin. Une première offre du maître d'œuvre Airbus, proche de 10 milliards d'euros, avait passablement exaspéré les Etats-clients (Allemagne, France, Italie, Espagne) début 2019. "La souveraineté a un coût, mais pas n'importe lequel", tonnait Florence Parly lors d'une audition au Sénat en décembre dernier. Des discussions avaient été rouvertes avec l'américain General Atomics, qui fournit déjà les drones Reaper de l'armée de l'air, pour l'achat ou la location de drones supplémentaires (Reaper, ou la nouvelle version SkyGuardian). Neuf mois plus tard, Airbus semble avoir fait des efforts. L'industriel ne serait plus très loin du budget de 7,1 milliards que les Etats ont fixé comme limite pour le développement et l'acquisition de 63 drones. Le premier système de trois drones serait livré à l'Allemagne en 2027, le premier système français en 2028.

Chiffres contestés

Au ministère des Armées, on assure que la pression sur les industriels a payé. Si l'on en croit les chiffres évoqués par l'hôtel de Brienne, un système Eurodrone (trois drones et deux postes de pilotage) reviendrait même, en fin de compte, moins cher qu'un système américain Reaper : 160 millions d'euros contre 200 millions d'euros. Idem pour le coût à l'heure de vol : le ministère évoque 3.000 euros pour l'Eurodrone, contre 4.000 euros l'heure de vol pour un Reaper. En choisissant l'Eurodrone, la France réussirait ainsi à concilier souveraineté et maîtrise des coûts.

A bien y regarder, ces chiffres posent pourtant question. Suite à d'intenses pressions de l'Allemagne, l'Eurodrone sera doté de deux moteurs, et non d'un seul comme le Reaper. Il sera donc deux fois plus lourd que son rival américain (11 tonnes contre 4,8). Dans ces conditions, on voit mal comment le coût à l'heure de vol du drone MALE européen, doté de deux moteurs à réaction, pourrait être inférieur de 25% à celui d'un engin monomoteur à hélices. Un rapport de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, publié en juin 2019, dénonçait d'ailleurs l'"obésité" de l'Eurodrone, jugeant l'engin "trop lourd, trop cher et donc difficile à exporter".

Interrogé par Challenges, un bon connaisseur du dossier assure que les chiffres du ministère sont erronés. "L'armée de l'air estime le coût d'une heure de vol de Reaper à 2.700 euros, et en aucun cas à 4.000 euros", indique-t-il. Même circonspection sur le coût unitaire évoqué par le ministère. La même source indique qu'un système Reaper est facturé 85 millions de dollars, et qu'un système SkyGuardian, plus récent, coûte 104 millions de dollars. Loin, très loin des 200 millions d'euros évoqués par le ministère. A 160 millions d'euros, l'Eurodrone serait, si l'on se base sur ces chiffres, plus de deux fois plus cher que son rival américain. Pas illogique pour un drone lancé d'une feuille blanche, et en coopération internationale, une solution forcément plus onéreuse qu'un développement national.

Promesse de Gascon ?

Comment expliquer, dès lors, les chiffres du ministère ? Ils ressemblent fort à une promesse de Gascon des industriels, estime un opposant à l'Eurodrone. "On raconte juste une belle histoire pour justifier la signature du contrat, assure-t-il. Comme pour l'A400M, les dépenses de développement vont exploser d'ici à 2028, et personne ne sera plus là pour rappeler les chiffres de 2020." De fait, il paraît assez acrobatique de donner un objectif de prix à l'heure de vol d'un appareil qui ne volera que dans sept ans, et dont le motoriste n'est pas encore choisi. Selon nos informations, Safran est opposé, sur ce marché, à l'italien Avio.

Les opposants au projet jugent également que le modèle économique de l'Eurodrone est basé sur un potentiel export que l'engin, trop lourd et trop cher, n'a pas. "Les industriels veulent vendre une douzaine de systèmes à l'export, ce qui est totalement illusoire : à l'horizon 2028, les Américains, les Israéliens, les Chinois et les Turcs auront saturé le marché", assure un contempteur du drone européen. Autre problème : l'Eurodrone n'a pas de version navale, ce qui limite encore son potentiel, et irrite la marine nationale, qui rêve de longue date d'un drone MALE à ses couleurs.

Même les engagements d'achat des Etats européens sont incertains. A l'origine, les Etats visaient l'acquisition de 25 systèmes de trois drones : 7 systèmes pour l'Allemagne, 4 pour la France plus 2 en option, 6 pour l'Espagne et 6 pour l'Italie. Selon nos informations, Madrid a déjà renoncé à deux systèmes et Rome à trois systèmes. Pas vraiment du meilleur augure, à sept ans de l'échéance. Pourquoi, dès lors, signer le contrat Eurodrone ces prochaines semaines ? "Avec le contexte Covid et le retour au premier plan du discours sur la souveraineté, le gouvernement n'avait pas trop le choix", estime un observateur. Le plan de restructuration annoncé le 30 juin dernier par Airbus a probablement aussi joué : l'Eurodrone permettra de préserver des emplois en Allemagne, pays le plus touché par les suppressions de postes.

https://www.challenges.fr/entreprise/defense/l-eurodrone-va-decoller-mais-est-ce-vraiment-une-bonne-nouvelle_727502#xtor=CS3-89-[L’Eurodrone va décoller%2C mais est-ce vraiment une bonne nouvelle%3F]

 

  • Like 2
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

A bien y regarder, ces chiffres posent pourtant question. Suite à d'intenses pressions de l'Allemagne, l'Eurodrone sera doté de deux moteurs, et non d'un seul comme le Reaper. Il sera donc deux fois plus lourd que son rival américain (11 tonnes contre 4,8). Dans ces conditions, on voit mal comment le coût à l'heure de vol du drone MALE européen, doté de deux moteurs à réaction, pourrait être inférieur de 25% à celui d'un engin monomoteur à hélices. Un rapport de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, publié en juin 2019, dénonçait d'ailleurs l'"obésité" de l'Eurodrone, jugeant l'engin "trop lourd, trop cher et donc difficile à exporter".

Aie.

Citation

sera doté de deux moteurs, et non d'un seul comme le Reaper. Il sera donc deux fois plus lourd que son rival américain

Le fait de mettre 2 moteurs au lieu d'un sur avion ne le rend pas 2 fois plus lourd ^^

Citation

(11 tonnes contre 4,8)

Le SkyGuardian est donné pour 5,7 tonnes

Citation

drone MALE européen, doté de deux moteurs à réaction, pourrait être inférieur de 25% à celui d'un engin monomoteur à hélices.

mmmh le journaliste ne s'est pas relu.

Citation

"L'armée de l'air estime le coût d'une heure de vol de Reaper à 2.700 euros, et en aucun cas à 4.000 euros"

Oui pour un Reaper classique déjà en ligne la version boosté/européanisée ce sera surement plus cher.

Citation

La même source indique qu'un système Reaper est facturé 85 millions de dollars, et qu'un système SkyGuardian, plus récent, coûte 104 millions de dollars

https://www.thedefensepost.com/2019/03/26/us-approves-belgium-mq-9-skyguardian-drone/

85 millions on parle des anciennes versions et y'a une confusion entre système et drone ici je pense. Le système c'est les drones avec en plus la partie sol. Qui est facturé 600 millions de dollars pour 4 drones. soit 150 millions d'euro par drone. Et on parle d'un simple achat sur étagère ici. Donc sans la partie nationalisation qui ne sera pas offerte.

Citation

7,1 milliards que les Etats ont fixé comme limite pour le développement et l'acquisition de 63 drones.

Citation

A 160 millions d'euros, l'Eurodrone

A 160 millions d'euro par drone (pour peu que ce chiffre soit utile) on est déjà loin des 7,1 Md€ mais plutôt dans les 10Md€. EDIT: Et si c'est vraiment ce prix en incluant la R&D alors c'est pas trop cher.

De manière générale les couts varient beaucoup selon ce que l'on va acheter. On achète pas des drones à l'unité mais des systèmes de drones qui incluent X drones plus les stations aux sol. Du coup le simple fait de réduire ou d'augmenter le nombre de station par drone va surement influer sur les prix. Et pour les prix du drone lui même tout va dépendre de ce qu'on va lui mettre dessus en terme d’électroniquement et surtout des performances que l'on attend de sa part. Un avion avec une MTOW 5,7t n'aura pas les même performances qu'un avion avec une MTOW de 11t.

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, seb24 a dit :

A 160 millions d'euro par drone (pour peu que ce chiffre soit utile) on est déjà loin des 7,1 Md€ mais plutôt dans les 10Md€. EDIT: Et si c'est vraiment ce prix en incluant la R&D alors c'est pas trop cher.

C'est a priori - si l'on se fie à ce qui est inscrit dans l'article - 160 millions d'euros par "système Eurodrone (trois drones et deux postes de pilotage)". 63 drones, cela ferait donc 21 systèmes à 160 millions l'unité, soit 3 360 millions pour l'acquisition des systèmes. Cela nous donnerait donc une enveloppe à 3 740 millions d'euros pour la R&D.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, seb24 a dit :

85 millions on parle des anciennes versions et y'a une confusion entre système et drone ici je pense. Le système c'est les drones avec en plus la partie sol. Qui est facturé 600 millions de dollars pour 4 drones. soit 150 millions d'euro par drone. Et on parle d'un simple achat sur étagère ici. Donc sans la partie nationalisation qui ne sera pas offerte.

Je ne pense pas. Peut-être les 85 millions sont-ils optimistes (d'autant plus que le chiffre est en dollars et non en euros, contrairement à ce que j'avais cru lire initialement), mais on semble être plus proche de la valeur du système entier que d'un drone à l'unité en ce qui concerne le MQ-9 Block 5 :

Citation

The not-to-exceed $123,293,911 contract (FA8620-19-F-2310) provides for four MQ-9 Block 5 unmanned air vehicles, four Mobile Ground Control Stations, spares, and support equipment, the Thursday, March 22 release said.

https://www.thedefensepost.com/2019/03/22/netherlands-general-atomics-mq-9-reaper-drone-123-million/

Par ailleurs, dans les 600 millions de dollars valant pour la commande des MQ-9B SkyGuardian, on semble avoir un peu plus que 4 drones :

Citation

Belgium has requested the purchase of four MQ-9B SkyGuardian Remotely Piloted Aircraft and related equipment, as well as technical and logistics support [...] The program cost includes five AN/DAS-4 Multi-Spectral Targeting Systems, 15 Embedded Global Positioning System/Inertial Navigation Systems, five AN/APY-8 Lynx Synthetic Aperture Radars and five Detect and Avoid Systems as well as personnel training and U.S. government and contractor engineering and other support.

https://www.thedefensepost.com/2019/03/26/us-approves-belgium-mq-9-skyguardian-drone/

Edited by Skw

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Skw a dit :

Par ailleurs, dans les 600 millions de dollars valant pour la commande des MQ-9B SkyGuardian, on semble avoir un peu plus que 4 drones :

Oui y'a les équipements associés pour pouvoir équiper les drones et le support.

il y a 27 minutes, Skw a dit :

C'est a priori - si l'on se fie à ce qui est inscrit dans l'article - 160 millions d'euros par "système Eurodrone (trois drones et deux postes de pilotage)". 63 drones, cela ferait donc 21 systèmes à 160 millions l'unité, soit 3 360 millions pour l'acquisition des systèmes. Cela nous donnerait donc une enveloppe à 3 740 millions d'euros pour la R&D.

En effet du coup ça rentrerait dans le budget. En cherchant un peu sur le contrat Belge j'ai un autre chiffre ici qui serait plus en ligne avec le reste:
https://defencebelgium.com/2020/08/17/la-belgique-achete-4-drones-mq-9b-sky-guardian-pour-159-millions-deuros/

Donc dans les 200 millions d'euros pour 4 drones et deux stations mais visiblement avec des équipements réduit et pas d'armement. Les 600 millions d'euros correspondraient à priori à un pack avec tout les équipements.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Skw a dit :

Je ne pense pas. Peut-être les 85 millions sont-ils optimistes (d'autant plus que le chiffre est en dollars et non en euros, contrairement à ce que j'avais cru lire initialement), mais on semble être plus proche de la valeur du système entier que d'un drone à l'unité en ce qui concerne le MQ-9 Block 5 :

Par ailleurs, dans les 600 millions de dollars valant pour la commande des MQ-9B SkyGuardian, on semble avoir un peu plus que 4 drones :

En général quand les US approuvent une FMS ils mettent un budget extrèmement haut avec tout plein d'options qui ne seront pas forcément dans le contrat final, ça évite de refaire la procédure après. Je pense que 600M$ pour un système Reaper c'est vraiment ceinture et bretelles comme facture.

 

Fabrice Wolf de metadefense a écrit un article dans lequel il se pose aussi des question sur la réduction de prix de 25% par un coup de baguette magique:

https://www.meta-defense.fr/2020/09/16/le-drone-europeen-decolle-mais-pose-beaucoup-de-questions/

Avec une conclusion frappée au coin du bon sens:

Citation

il sera probablement nécessaire aux européens de s’engager rapidement dans le developpement d’un nouveau drone MALE à peine l’Eurodrone entrera-t-il en service; un système capable, cette fois, d’évoluer dans les environnements contestés, à l’instar du nouveau programme de l’US Air Force destiné à remplacer le MQ9 Reaper à partir de 2030.
Car si l’Eurodrone est incontestablement une étape nécessaire vers l’autonomie stratégique européenne, pour acquérir les savoir-faire indispensables en matière de conception de drone MALE, il est loin de représenter une étape suffisante pour répondre aux besoins opérationnels étendus de la prochaine décennie.

En gros les planeurs motorisés c'est pratique pour la contre insurrection, mais dans un environnement international de plus en plus tendu c'est trop vulnérable pour être utile. Du coup est-ce qu'on devrait pas se contenter de nos quatre systèmes Reaper existants pour faire de la surveillance dans la BSS, et se doter de drones furtifs pour faire face à la Turquie et à la Russie?

Edited by hadriel
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, hadriel a dit :

En gros les planeurs motorisés c'est pratique pour la contre insurrection, mais dans un environnement international de plus en plus tendu c'est trop vulnérable pour être utile. Du coup est-ce qu'on devrait pas se contenter de nos quatre systèmes Reaper existants pour faire de la surveillance dans la BSS, et se doter de drones furtifs pour faire face à la Turquie et à la Russie?

Les drones furtif ce n'est pas ce qui est censé accompagner le NGF ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
13 hours ago, Skw said:

Dans ces conditions, on voit mal comment le coût à l'heure de vol du drone MALE européen, doté de deux moteurs à réaction, pourrait être inférieur de 25% à celui d'un engin monomoteur à hélices.

Grosse coquille du journaliste VL

 

edit: bien vu @seb24

Dommage pour le reste je suis plutot du coté des méfiants sauf que l'Eurodrone semble etre un bon levier pour obtenir des contreparties des Allemands.

Et pourquoi pas leur offrir une alternative en terme d'ingéniérie et de production industielle aux Eurofighter.

Edited by P4
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, seb24 a dit :

Les drones furtif ce n'est pas ce qui est censé accompagner le NGF ?

Pour l'instant le NGF et tout le SCAF on ne sait absolument rien, tout ce qu'a montré la DGA c'est une jolie vidéo avec des missiles de croisière réassignables en vol. Ah et aussi que la connectivité c'est important, et les remote carrier pareil. Mais le dimensionnement du NGF, des remote carrier, des capteurs, des munitions... tout ça c'est inconnu.

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, P4 a dit :

Grosse coquille du journaliste VL

 

edit: bien vu @seb24

Dommage pour le reste je suis plutot du coté des méfiants sauf que l'Eurodrone semble etre un bon levier pour obtenir des contreparties des Allemands.

Et pourquoi pas leur offrir une alternative en terme d'ingéniérie et de production industielle aux Eurofighter.

On peut et toujours être méfiant et se poser des questions sur les chiffres annoncés. Surtout sur les couts. Il faudra regarder quels compromis auront été fait pour baisser les prix.

Mais il faut aussi être méfiant pour les chiffres annoncé par ses détracteurs surtout certains qui sont juste ridicule (comme le deux moteur = 2 fois plus gros). Le MQ-9 proposé reste une ancienne plateforme modernisé avec forcément des limites. Globalement il faut pas trop rêver tu ne feras pas la même chose avec un avion de 11 tonnes qu'avec un de 6t.

Il y a 8 heures, hadriel a dit :

Pour l'instant le NGF et tout le SCAF on ne sait absolument rien, tout ce qu'a montré la DGA c'est une jolie vidéo avec des missiles de croisière réassignables en vol. Ah et aussi que la connectivité c'est important, et les remote carrier pareil. Mais le dimensionnement du NGF, des remote carrier, des capteurs, des munitions... tout ça c'est inconnu.

C'est un programme en cours et à priori ce sont les remote carrier qui feront ce genre de travail dans les zones les plus à risque. Après c'est sur qu'on pourra pas envoyer le futur drone MALE se promener partout mais ça n’emperchera pas de luis faire faire beaucoup de missions.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, hadriel a dit :

Pour l'instant le NGF et tout le SCAF on ne sait absolument rien, tout ce qu'a montré la DGA c'est une jolie vidéo avec des missiles de croisière réassignables en vol. Ah et aussi que la connectivité c'est important, et les remote carrier pareil. Mais le dimensionnement du NGF, des remote carrier, des capteurs, des munitions... tout ça c'est inconnu.

Donc tu ne sais pas si cela va vers ton idée ou pas ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, clem200 a dit :

Donc tu ne sais pas si cela va vers ton idée ou pas ^^

Ben c'était feu le FCAS-DP avec les Brits, on n'a pas vu de communication sur l'inclusion d'un tel engin dans le SCAF...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Northrop a publié une partie des specs de son drone moyen pour le remplacement du Reaper:

Citation

As proposed, the 20,000-lb. aircraft with 1,000-nm range is less than half the maximum takeoff weight and has one-third the range of the carrier-based X-47B, says Scott Winship, Northrop vice president for advanced programs.

 

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,535
    Total Members
    1,550
    Most Online
    perso69man
    Newest Member
    perso69man
    Joined
  • Forum Statistics

    20,966
    Total Topics
    1,341,395
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries