Philippe Top-Force

La France et ses programmes UAV/UCAV

Recommended Posts

Peite questions aux experts : c'est quoi déjà le deuxième modèle de mini-drone acheté par le COS après le Skylark ? Il me semble l'avoir vu dans un RAIDS mais je ne le retrouve pô.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peite questions aux experts : c'est quoi déjà le deuxième modèle de mini-drone acheté par le COS après le Skylark ? Il me semble l'avoir vu dans un RAIDS mais je ne le retrouve pô.

Il n'y a pas eu le Wasp également ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

le wasp version aqua est en test fumaco, maveric au 13 et d'autres aimeraient bien le terra wasp

Share this post


Link to post
Share on other sites

CELUI QU'ON N'A PAS EU

http://www.flightglobal.com/assets/getasset.aspx?itemid=45837

"The event showcased the radar's ability to track targets on land, in the littoral and maritime environments, and from air-to-air," General Atomics says. The UAS and radar combination was first flown on 4 April, and demonstrated at altitudes to 13,000ft (4,000m).

Also involving Cobham Aviation Services, the sovereign payload capability demonstration was intended to prove that nations operating the US-manufactured Predator B could have the ability to integrate new sensors as part of future upgrades to the type.

The integration activity and demonstration was performed using internal research and development funds provided by General Atomics and Selex.

"Our open payload architecture greatly reduces integration complexity by allowing payload providers and mission systems integrators to develop their own payload control software and ultimately integrate their own payloads," says Frank Pace, president of General Atomics Aeronautical Systems' Aircraft Systems Group.

http://www.flightglobal.com/news/articles/general-atomics-selex-team-up-for-predator-b-sensor-demonstration-372176/

Share this post


Link to post
Share on other sites

A ta place je ne serais pas aussi catégorique... Le F-Heron TP ne survivra peut-être pas à la nouvelle administration ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est  pas vrai, on va redemander un devis à General Atomics ? On va passer pour des gens qui ne savent jamais ce qu'ils veulent

Enfin si cela permet a l'Adla d'avoir enfin un engin correspondant à ses attentes

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est  pas vrai, on va redemander un devis à General Atomics ? On va passer pour des gens qui ne savent jamais ce qu'ils veulent

Enfin si cela permet a l'Adla d'avoir enfin un engin correspondant à ses attentes

Sauf que, là , en plus,  les Ricains ont , depuis lors,clairement démontré qu'il y avait une francisation possible sans perte de souveraineté ...

Je recolle le lien et l'image de ci-dessous :

http://www.flightglobal.com/news/articles/general-atomics-selex-team-up-for-predator-b-sensor-demonstration-372176/

http://www.flightglobal.com/assets/getasset.aspx?itemid=45837

C'est très explicite dans l'article d'Air et Cosmos qui parle de Francisation proposée à EADS

On rappelle que cette proposition de francisation n'avait jamais été signée par EADS, laquelle était encore dans son trip TALARION

On rappelle que CASSIDIAN Allemagne qui gère la division militaire, avait interdit à EADS France de proposer autre chose que la Merdetta d'Harfang , notamment pour ne pas faire d'ombre au projet Talarion, qu'EADS a depuis laissé tomber...

Donc, outre les discussions "difficiles" entre Dassault et IAI, les conditions devraient être plus claires pour une proposition interessante d'EADS, qui avait d'ailleurs très mal vécu la sélection de Dassault (dixit Stratège).

En plus, il y avait un non sens de développer encore un nouveau segment de Station de controle au sol, alors que Sagem en a un et qu'EADS en a un autre...

Sans parler de la Satcom, où l'on ne sait toujours pas si il était possible à Dassault de récupérer la Satcom de Zodiac (propriété d'EADS...).

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20120530trib000701127/drones-le-coup-de-semonce-du-ministre-de-la-defense-a-dassault.html

Jean-Yves le Drian, qui a décidé d'une "remise à plat" du dossier sur les drones, doit "avant le 14 juillet" confirmer ou changer d'orientation la politique en la matière. Le précédent gouvernement avait confié l'an dernier le drone de reconnaissance à Dassault Aviation au grand dam d'EADS.

Pour sa première conférence de presse en France, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé une série d'actions qu'il compte mener très rapidement. Comme l'écrivait "latribune.fr", ce sera le cas sur le dossier des drones qui a fait couler beaucoup d'encre l'an dernier. Le prédécesseur de Jean-Yves Le Drian, Gérard Longuet, avait confié en juin à Dassault Aviation le programme de drone de reconnaissance français, soit une version francisée de la plate-forme israélienne Heron TP. Un choix qui devait permettre à l'avionneur "de commencer à structurer une filière industrielle en préparation du futur système de drone Male franco-britannique".

Tout ceci sera peut être rangé dans un placard. Jean-Yves Le Drian a décidé de "remettre à plat sans pression mais avec pragmatisme" ce dossier. "Je vais faire vite", a-t-il promis, une décision sera prise "avant le 14 juillet". Cette sortie aparait cohérente avec la volonté de François Hollande de réduire l'influence de Dassault - même s'il se gardait de nommer un groupe en particulier - sur l'industrie de défense française. Mais faut-il rappeler que cela fait près de dix ans que la France tâtonne dans la mise en oeuvre de sa stratégie industrielle dans le domaine des drones... alors que toutes les armées du monde sont aujourd'hui complètement "addict" à ces engins volants pilotés à distance sur les théâtres d'opération, notamment en Afghanistan et Libye.

La politique industrielle ? Un sujet du ministre de la défense

D'une façon plus générale, il a rappelé toute l'importance de l'industrie de défense, qui est "essentielle pour la France", notamment en termes d'emplois (165.000) et de souveraineté nationale. "Un pays qui n'a pas d'industrie de défense est amputé", a-t-il souligné. Et la politique industrielle du secteur est "un sujet du ministre de la Défense". "J'entends bien l'exercer. Je rentre dans ces dossiers sans a priori (...), avec le souci de conforter les industriels de la défense", a-t-il expliqué. Cette stratégie s'inscrira dans un axe européen et avec la contrainte budgétaire. "Cela demandera du temps et de la détermination", a-t-il estimé.

Les restructurations industrielles devraient néanmoins attendre la rédaction du quatrième Livre blanc (1972, 1995, 2007 et 2013) sur la défense. Jean-Yves Le Drian envisage un calendrier très court. Fin juin, les travaux seront lancés et les auteurs devront rendre leur copie avant la fin de l'année. Soit "une procédure accélérée", selon ses propos. "A la suite de quoi, nous préparerons la Loi de programmation militaire, qui devra aboutir à l'été 2013 et donc soumis au Parlement avant cette date. Nous aurons alors un document capacitaire et financier". Et ce sera aussi le moment des décisions...

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est pas deja ampute? ils sont fabriques ou aujourd'hui les treillis et les rangers et les petits equipements de nos soldats? zavez deja essaye de combattre a poil et de manger sans ustensiles?  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

DéfenseDrones Male : la remise à plat

http://www.air-cosmos.com/defense/drones-male-la-remise-a-plat.html

Les éléments du débat n’ont guère changé depuis l’annonce, en juillet 2011, du choix du Heron TP israélien par la précédente administration.  Ce drone, fabriqué par IAI et dont la francisation aurait dû être assurée par Dassault Aviation, « ne correspond tout simplement pas au cahier des charges », souligne-t-on discrètement dans l’armée de l’Air. Seule alternative crédible, pour trouver avant 2015 un remplaçant au Harfang actuel : l’achat de MQ-9 Reaper américains, dont le constructeur fut un temps en discussion avec EADS pour en étudier la possible francisation.

A quoi doit-on donc s’attendre avant le 14 juillet ? Sans doute pas à l’attribution d’un nouveau contrat ou à l’annonce du choix du nouveau Male intermédiaire de l’armée de l’Air. Tout porte à croire que les négociations en cours avec Dassault et IAI seront définitivement stoppées – même si, de fait, elles sont déjà au point mort depuis la remise de la dernière offre commerciale de l’industriel, début 2012.

Plus probablement le nouveau ministère se lancera-t-il, une fois de plus, dans un nouveau « round » d’évaluation des compétiteurs potentiels, tout en se prononçant parallèlement en faveur d’une inévitable prolongation de la flotte de Harfang (en photo). L’actuel contrat de MCO arrivant à échéance en mars 2013, il faudra renégocier avec Cassidian les conditions d’une telle extension. Le temps, peut-être, de se donner de l’air et de trouver une solution satisfaisant à la fois opérationnels et industriels. Un délicat compromis à côté duquel la précédente administration était complètement passée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui serait sioux, ce serait de basculer sur des Reaper francisés permettant de faire l'économie du héron TP et du Telemos tel qu'on le voit actuellement pour basculer d'emblée sur ce qui va être nécessaire :

Un UAV (armé) furtif type Avenger et surtout Sea Avenger

Soit en furtivisant le projet Telemos ( mais il s'y prête peu...)

Soit plutôt en mettant en production une version " F1" du Neuron avec des capacités initiales limitées à la Reco :

une sorte de RQ-170, lui aussi issu d'une " low production".

Et en bâtissant ensuite un développement "spiralé" comme ils disent chez Boeing.

Share this post


Link to post
Share on other sites

surtout Sea Avenger

Il ne sera pas dispo à l'export de si tôt celui la

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne sera pas dispo à l'export de si tôt ce Sea Avenger

Justement, en sautant l'étape Héron TP et Telemos, on pourrait être dans les temps en comblant un peu notre retard...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui serait sioux, ce serait de basculer sur des Reaper francisés permettant de faire l'économie du héron TP et du Telemos tel qu'on le voit actuellement pour basculer d'emblée sur ce qui va être nécessaire :

Un UAV (armé) furtif type Avenger et surtout Sea Avenger

Soit en furtivisant le projet Telemos ( mais il s'y prête peu...)

Soit plutôt en mettant en production une version " F1" du Neuron avec des capacités initiales limitées à la Reco :

une sorte de RQ-170, lui aussi issu d'une " low production".

Et en bâtissant ensuite un développement "spiralé" comme ils disent chez Boeing.

:P

BPC, va falloir qu'on règle 2-3 points là ...

1 - La furtivité n'est pas un enjeu d'un système drone.

C'est un enjeu de la cellule. Si l'on savait faire des avions de combat furtifs, avoir des drones furtifs ne poserait aucun problème.

De plus, la furtivité est un vrai plus pour un UCAV mais c'est moins relevant pour un MALE (je n'ai pas dit que ça servait à rien, mais ce n'est pas du tout la priorité 1).

De plus, rendre un drone furtif réduit sa probabilité d'export à ... 0.

2 - Oublier Télémos, Héron-Tp, Lancaster House, veaux, vaches et cochons  :lol:

Sous-jaçant à la "remise à plat" du MinDef, est le retour de bâton logique que le rôle de DA, propriété d'un sénateur UMP ..., va être réduit dans toute l'industrie de défens et particulièrement dans le secteur des drones.

Donc le nEUROn va être laissé à Dassault, mais pour le reste, il faut oublier Télétruc et consorts.

3 - Il faut une roadmap capacitaire autonome pour un drone MALE européen, objectif 2020 :

          - chaînes senseurs HD dans tout le domaine de vol et fusion de données,

          - capacités de guerre électronique,

          - capacités d'interopérabilité,

          - capacités de tir A/S, et pas seulement du Hellfire ...  :P mais de la 500, voire 1000 lbs  :oops:

          - capacités aéronavale (oui, on a un PA !)

Les américains seront toujours en avance sur nous de toute façon dans les drones, surtout si l'on ne s'entend pas au niveau européen et que l'on ne met pas d'€ sur le sujet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

:P

- Oublier Télémos, Héron-Tp, Lancaster House, veaux, vaches et cochons  :lol:

Sous-jaçant à la "remise à plat" du MinDef, est le retour de bâton logique que le rôle de DA, propriété d'un sénateur UMP ..., va être réduit dans toute l'industrie de défens et particulièrement dans le secteur des drones.

Donc le nEUROn va être laissé à Dassault, mais pour le reste, il faut oublier Télétruc et consorts.

3 - Il faut une roadmap capacitaire autonome pour un drone MALE européen, objectif 2020 :

         

Les américains seront toujours en avance sur nous de toute façon dans les drones, surtout si l'on ne s'entend pas au niveau européen et que l'on ne met pas d'€ sur le sujet.

Tu n'es pas en pleine contradiction sur 2 ou 3 points-là.  :lol: Tu veux une feuille de route indépendante et autonome européenne pour 2020, mais selon toi, l'Europe c'est France/Allemagne sous EADS et abandonner les projets programmatiques et partenariat industriel BAE Systems/Dassault Aviation/Thales.

Les européens qui sont équipés en drones ISR Armés sont les Britanniques et les Italiens, tout en ayant du Reaper Londres veut bien coopérer avec Paris sur le Télémos mais sans Berlin.Berlin qui lui fait un coup de pute à Paris sur les drones*.(voir les confidences de BPCs, lâchées ce jour )

Et toi tu veux à tout pris que Paris repart dans la coopération avec Berlin.Tout en écartant notre avionneur Dassault Aviation qui nous a donné notre indépendance aéronautique, aéronavale FANUC.

Si on prends du Reaper même francisé il n'est pas sûr que l'on soit indépendant et souverain dans le plein emploi doctrinal et opératif.

*

On rappelle que cette proposition de francisation n'avait jamais été signée par EADS, laquelle était encore dans son trip TALARION

On rappelle que CASSIDIAN Allemagne qui gère la division militaire, avait interdit à EADS France de proposer autre chose que la Merdetta d'Harfang , notamment pour ne pas faire d'ombre au projet Talarion, qu'EADS a depuis laissé tomber...

Donc, outre les discussions "difficiles" entre Dassault et IAI, les conditions devraient être plus claires pour une proposition interessante d'EADS, qui avait d'ailleurs très mal vécu la sélection de Dassault (dixit Stratège).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu n'es pas en pleine contradiction sur 2 ou 3 points-là.  :lol: Tu veux une feuille de route indépendante et autonome européenne pour 2020, mais selon toi, l'Europe c'est France/Allemagne sous EADS et abandonner les projets programmatiques et partenariat industriel BAE Systems/Dassault Aviation/Thales.

Je te ferais remarquer que BAE ne connait pas le Télémos ...

Ils sont en avance sur nous avec le drone Mantis.

Je n'ai jamais dit (enfin écrit ...) indépendante , c'est ta mauvaise foi qui te l'a fait rajouté  :lol:

Par contre, il faut un système indépendant des américains, pas comme les reapers italiens ou éventuellement français dont le contrôle est fait en Arizona ou dont la maîtrise de la liaison satcom est US. ça, ce n'est pas "autonome".

Et toi tu veux à tout pris que Paris repart dans la coopération avec Berlin.Tout en écartant notre avionneur Dassault Aviation qui nous a donné notre indépendance aéronautique, aéronavale FANUC.

à tout pris ou à tout prix ?  ;)

le temps de l'indépendance nationale aéronautique est, j'espère, derrière nous. Si l'on arrive pas à comprendre que l'on est pas en mesure de mener seul à bien un programme aéro pour au final 300 - 400 aéronefs ...

il faut viser l'indépendance européenne et non nationale. là, on pèse et on a des programmes d'envergure. L'eurofighter n'est pas un bon exemple mais ne doit pas nous empêcher d'autres initiatives et en fait ça dysfonctionné car on était pas là, nous les français.  :oops:

Il faudrait aussi arrêter avec les tendances binationales (un coup on est copain avec Berlin, après c'est Londres , etc ...) et viser des ententes plus larges.

Si on prends du Reaper même francisé il n'est pas sûr que l'on soit indépendant et souverain dans le plein emploi doctrinal et opératif.

Le reaper serait pour combler un trou capacitaire 2013/14 -> 2018/20.

Suite de la citation (on ne peut pas faire de citation de citation ...  :P )

Personne n'a parlé de EADS là, à part toi.  :rolleyes:

EADS est-il le seul industriel à pouvoir francisé un reaper ? - quid des Thalès, Sagem, Zodiac aéro, etc ...

La situation et les positions des uns et des autres n'auraient-elles pas changées depuis ce temps-là, celui de la première sollicitation sur le dossier reaper ? (les américains ouvrent, not. aux italiens, et les allemands ont peut-être changés leur fusil d'épaule ...)

Tu as plus d'infos que moi sur EADS, Philippe, donc je te pose ces questions.  =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

BPC, va falloir qu'on règle 2-3 points là ...

1 - La furtivité n'est pas un enjeu d'un système drone.

C'est un enjeu de la cellule. Si l'on savait faire des avions de combat furtifs, avoir des drones furtifs ne poserait aucun problème.

De plus, la furtivité est un vrai plus pour un UCAV mais c'est moins relevant pour un MALE (je n'ai pas dit que ça servait à rien, mais ce n'est pas du tout la priorité 1).

De plus, rendre un drone furtif réduit sa probabilité d'export à ... 0.

La furtivité est cruciale des que tu veux pouvoir entrer dans des espaces aériens plus ou moins contestés .

C'est pour cela que les Ricains auront un Male furtif au dessus du Reaper : l'avenger.

Si on achetais des Reaper francisés , on pourrait se concentrer sur ce segment plutôt que celui du Reaper-mantis-Telemos.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je te ferais remarquer que BAE ne connait pas le Télémos ...

Ils sont en avance sur nous avec le drone Mantis.

Je n'ai jamais dit (enfin écrit ...) indépendante , c'est ta mauvaise foi qui te l'a fait rajouté  :lol:

Par contre, il faut un système indépendant des américains, pas comme les reapers italiens ou éventuellement français dont le contrôle est fait en Arizona ou dont la maîtrise de la liaison satcom est US. ça, ce n'est pas "autonome".

à tout pris ou à tout prix ?  ;)

le temps de l'indépendance nationale aéronautique est, j'espère, derrière nous. Si l'on arrive pas à comprendre que l'on est pas en mesure de mener seul à bien un programme aéro pour au final 300 - 400 aéronefs ...

il faut viser l'indépendance européenne et non nationale. là, on pèse et on a des programmes d'envergure. L'eurofighter n'est pas un bon exemple mais ne doit pas nous empêcher d'autres initiatives et en fait ça dysfonctionné car on était pas là, nous les français.  :oops:

Il faudrait aussi arrêter avec les tendances binationales (un coup on est copain avec Berlin, après c'est Londres , etc ...) et viser des ententes plus larges.

Le reaper serait pour combler un trou capacitaire 2013/14 -> 2018/20.

Suite de la citation (on ne peut pas faire de citation de citation ...  :P )

Personne n'a parlé de EADS là, à part toi.  :rolleyes:

EADS est-il le seul industriel à pouvoir francisé un reaper ? - quid des Thalès, Sagem, Zodiac aéro, etc ...

La situation et les positions des uns et des autres n'auraient-elles pas changées depuis ce temps-là, celui de la première sollicitation sur le dossier reaper ? (les américains ouvrent, not. aux italiens, et les allemands ont peut-être changés leur fusil d'épaule ...)

Tu as plus d'infos que moi sur EADS, Philippe, donc je te pose ces questions.  =)

Ils sont en avance sur nous avec le drone Mantis.

C'est pour cela qu'on l'on coopère avec eux, d'une ils ont l'expérience des vecteurs ISR Armés et de deux, ils ont la volonté, les crédits et le souhait de coopérer pour la suite.

Je te ferais remarquer que BAE ne connait pas le Télémos

Nous non plus. =)

Je n'ai jamais dit (enfin écrit ...) indépendante , c'est ta mauvaise foi qui te l'a fait rajouté  :lol:

Ne le soit pas à ton tour  :lol: de mauvaise foi.On lance un programme pour être indépendant et libre de le déployer, de l'utiliser, de le vendre.Et non dépendant de l'autre. ;)

Par contre, il faut un système indépendant des américains, pas comme les reapers italiens ou éventuellement français dont le contrôle est fait en Arizona ou dont la maîtrise de la liaison satcom est US. ça, ce n'est pas "autonome".

Tu vois qu'on arrive à se comprendre  =)

à tout pris ou à tout prix ?  ;)

Si c'est coûte que coûte, c'est donc à tout prix avec un x.

le temps de l'indépendance nationale aéronautique est, j'espère, derrière nous. Si l'on arrive pas à comprendre que l'on est pas en mesure de mener seul à bien un programme aéro pour au final 300 - 400 aéronefs ...

Notre avionneur Dassault Aviation est là pour nous fournir les aéronefs vecteurs de la dissuasion nucléaire et conventionnelle.Il faut donc préserver cette BITD et ses bureaux d'études.On n'achète pas des Eurofighter à EADS Cassidian ou des Lightning II à Lockheed Martin.

S'il y a bien des secteurs stratégiques à préserver, cela en est un.D'autre part nos électroniciens de défense et nos industriels peuvent de leurs côtés faire le nécessaire pour.Il ne faut pas se rater pour les drones de combat furtifs (futurs)

Pour le reste, j'étais partisan d'un achat sur étagère pour les MQ-9 Reaper et j'en avais fait un jeu avec stratege.A l'époque de l'article de Jean Guisnel sur la proposition avantageuse américaine.Maintenant, faut voir l'attitude des américains à la suite de notre départ politisé d'Afghanistan, comment vont réagir les Congresmen ou le Pentagone.A quelles conditions aurions-nous d'éventuels Reaper.

Reaper dont je précise que Londres pourrait continuer à en avoir et d'autres européens et canadiens pourraient s'en doter.

Alors le fameux drone intermédiaire Harfang, lui on l'a attendu à l'époque avec retard et surcoûts.

Faudrait pas qu'à force de vouloir Franciser un drone par nos industriels français, ceux-ci se payent sur le dos des armées, les réductions qui vont poindre et les pans de programmes entiers révisés. ;)

Pour l'instant, ce sont des drones qu'on aurait besoin au Sahel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La furtivité est cruciale des que tu veux pouvoir entrer dans des espaces aériens plus ou moins contestés .

Je dis que cette exigence n'est pas inhérente aux drones mais aux cellules aéro militaires plus généralement. Ce n'est donc pas une priorité "drone" première. Faites un avion furtif, il sera dronisable ...

Pour l'instant, ce sont des drones qu'on aurait besoin au Sahel.

Au Sahel, en A-Stan, dans le golfe d'Aden, à nos frontières, pour la surveillance de sommets/évenements dans le cadre de bulles opérationnelles, etc, etc, etc ... , demain en Syrie ?

bon, on a pas besoin de tirer des missiles à chaque fois, mais ce qui est sûre c'est que des besoins, on en a.

Notre avionneur Dassault Aviation est là pour nous fournir les aéronefs vecteurs de la dissuasion nucléaire et conventionnelle.

Ben oui, très bien. Ils fournissent Rafale et travaillent sur le nEUROn. Que sont-ils venus faire dans cette galère les programmes MALE alors qu'ils n'ont pas les effectifs liés ou n'étaient pas sur des programmes antérieurs ? Ce point va être corrigé, d'après la déclaration d'intention du Mindef.

Et je dis cela sans arrières pensées aucunes. Les "légitimes" sont, pour moi, Thalès, Sagem-DS et Cassidian pour ceux qui ont des effectifs notables en France.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben oui, très bien. Ils fournissent Rafale et travaillent sur le nEUROn. Que sont-ils venus faire dans cette galère les programmes MALE alors qu'ils n'ont pas les effectifs liés ou n'étaient pas sur des programmes antérieurs ? Ce point va être corrigé, d'après la déclaration d'intention du Mindef.

Et je dis cela sans arrières pensées aucunes. Les "légitimes" sont, pour moi, Thalès, Sagem-DS et Cassidian pour ceux qui ont des effectifs notables en France.

On va dire qu'il n'y a pas qu'eux puisque je connais une personne qui proposait plus ambitieux que le Telemos.

Quand à penser que la Gauche va tout changer, c'est utopique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand à penser que la Gauche va tout changer, c'est utopique.

Si écrire "déclaration d'intention", c'est être utopiste, alors ...  :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et je dis cela sans arrières pensées aucunes. Les "légitimes" sont, pour moi, Thalès, Sagem-DS et Cassidian pour ceux qui ont des effectifs notables en France.

Ceux-là n'ont que la légitimité des "systémiers" qu'ils sont. Il leur manque encore ce qui fait la différence entre un avionneur et un fabricant de jouets radio-commandés.

Après que ça plaise ou pas c'est un autre problème. Mais il faudra bien comprendre un jour que s'obstiner à miser sur des incapables ne fait pas beaucoup avancer le schmilblick.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si écrire "déclaration d'intention", c'est être utopiste, alors ...  :P

Je replace le dossier Drone MALE sont-ils budgétairement pertinents http://www.dsi-presse.com/?p=4527#more-4527%C2%A0%C2%A0

Ceux-là n'ont que la légitimité des "systémiers" qu'ils sont. Il leur manque encore ce qui fait la différence entre un avionneur et un fabricant de jouets radio-commandés.

Après que ça plaise ou pas c'est un autre problème. Mais il faudra bien comprendre un jour que s'obstiner à miser sur des incapables ne fait pas beaucoup avancer le schmilblick.

+100, pas mieux!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,542
    Total Members
    1,550
    Most Online
    salvaggioc
    Newest Member
    salvaggioc
    Joined
  • Forum Statistics

    20,992
    Total Topics
    1,348,969
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries