alexandreVBCI

Suisse : politique intérieure et extérieure

Recommended Posts

Le PS veut freiner la concurrence fiscale entre cantons

Le parti socialiste souhaite que soit mis en place des taux d'imposition minimaux pour les entreprises dans tout le pays.

Le parti socialiste prépare une initiative populaire visant à freiner la concurrence fiscale entre les cantons, annonce son président Christian Levrat dans la presse dominicale. Le texte vise à imposer des taux d'imposition minimaux dans toute la Suisse.

«Nous devons harmoniser l'impôt sur les sociétés dans les cantons à un niveau raisonnable, sinon les cantons vont s'entraîner dans une spirale descendante», déclare M. Levrat dans un entretien diffusé dimanche par le journal alémanique «SonntagsZeitung». Il est inutile que les cantons se livrent à une concurrence fiscale, ajoute-t-il. «Nos vrais concurrents sont Singapour, l'Irlande et les Pays-Bas».

L'intitulé exact de l'initiative n'est pas encore arrêté, poursuit le socialiste fribourgeois. Le but n'est pas d'imposer aux cantons un certain taux d'impôts, mais de fixer une limite inférieure à ne pas dépasser, selon lui.

Il est urgent d'harmoniser la fiscalité suisse, si le pays ne veut pas être à nouveau soumis à la pression internationale, explique le conseiller aux Etats, âgé de 48 ans. L'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) doit bientôt statuer sur l'introduction de taux d'imposition minimaux, remarque-t-il.

Les citoyens suisses sont appelés ce dimanche à se prononcer sur de nouvelles règles en matière de fiscalité des entreprises et de financement de l'assurance-vieillesse et survivants (AVS). La réforme fiscale, qui prévoit des avantages pour toutes les entreprises, est une nouvelle mouture du projet rejeté par le peuple en 2017.

Son objectif est d'accroître l'attractivité de la Suisse. Elle est couplée à un apport de près de deux milliards à l?AVS. Pour chaque franc économisé par les entreprises via la réforme de leur fiscalité, un franc doit être versé au premier pilier.

LeMatin.ch

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/04/2018 à 14:27, SinopeMT a dit :

Il ne faut pas diaboliser la dette en raison des intérêts qui siphonnent un budget. La dette a pour but d'exercer un effet de levier en mobilisant plus de capital que l'on est capable de mettre en propre. Ce qui génère des revenus bien supérieurs à ceux générés par son propre capital, et supérieurs aux intérêts à payer.

Pour la partie graissée : oui, parfois, si les emprunts sont utilisés à des choses utiles, sans corruption, ce qui n'est pas toujours le cas. Effet "néfaste" en temps normal d'après la théorie économique : l'état emprunteur est en concurrence avec les emprunteurs privés, ce qui peut faire monter les taux d'intérêt et rendre plus compliqué l'emprunt privé et les investissements. J'ai souligné "en temps normal", car en période de récession monétaire, ces considérations n'ont pas lieu, les prêteurs sont souvent heureux de trouver à prêter à un emprunteur fiable, comme l'état Suisse. Et la banque centrale peut produire de la monnaie à l'appui d'une politique keynésienne de relance par l'investissement public.

Autre rôle de la dette publique fiable : elle sert de placement de réserve à bas rendement mais sécurité maximale pour tout un tas de gens qui veulent pouvoir placer des sommes dans un placement à faible rendement mais sûr : assurances, banques, fonds de pension, trésorerie d'entreprises, etc... Supprimez la dette publique et tous ces gens-là se retrouvent bien embêtés, voire hors-les-clous du point de vue réglementaire : il y a des secteurs entiers qui sont tenus de ne placer une portion significative de leurs réserves ou de leur trésorerie qu'auprès d'emprunteurs de qualité maximale (les AAA et autres des agences de notation). Supprimez la dette publique, et ils sont dans la mouise...

Il y a 3 heures, Kiriyama a dit :

Le PS veut freiner la concurrence fiscale entre cantons

Le parti socialiste souhaite que soit mis en place des taux d'imposition minimaux pour les entreprises dans tout le pays.

[...]

A rapprocher des discussions en cours sur ce sujet dans l'UE, sous l'impulsion du commissaire Moscovici et, c'est certain de l'Allemagne et de la France.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Boule75 a dit :

Pour la partie graissée : oui, parfois, si les emprunts sont utilisés à des choses utiles, sans corruption, ce qui n'est pas toujours le cas.

Absolument d'accord, mon propos était de rappeler l'intérêt de la dette dans les affaires et la raison fondamentale pourquoi on emprunte.

 

il y a 33 minutes, Boule75 a dit :

Effet "néfaste" en temps normal

C'est l'effet d'éviction, tout est une question de perspective et je suis d'accord avec ton développement, je ne suis pas un ultra-libéral qui exècre la dette publique.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Suisses préfèrent Schengen aux fusils

Les tireurs n’ont pas réussi à convaincre une majorité de la population: l’accès aux armes sera à l’avenir plus difficile en Suisse. Un signe clair d’ouverture vers l’Europe, estiment la majorité des partis

https://www.letemps.ch/suisse/suisses-preferent-schengen-aux-fusils

  • Thanks 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 hours ago, Phacochère said:

Les tireurs n’ont pas réussi à convaincre une majorité de la population: l’accès aux armes sera à l’avenir plus difficile en Suisse. Un signe clair d’ouverture vers l’Europe, estiment la majorité des partis .

... ou un recul du citoyen soldat ...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, g4lly a dit :

... ou un recul du citoyen soldat ...

Non, pas forcément. Surtout un contrôle un peu plus précis et une acquisition plus réglementée sachant que 3 suisses sur 10 détiennent au moins une arme, ce qui peut donc se justifier même s'ils en font bon usage, contrairement aux américains par ex.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, g4lly a dit :

... ou un recul du citoyen soldat ...

@gally @jojo (lo savoyârd)je crois que c'est surtout pour rentrer dans les petits papiers de l'Europe. SCHENGEN et le commerce, c'est le truc qui leur va bien apparament. 

"la Suisse a très nettement accepté la reprise de la directive européenne sur les armes, qui vise à durcir les conditions d’accès à certains fusils et pistolets." 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention que contrairement à une légende, de plus en plus de Suisses n'ont plus leur arme de service chez eux, mais la laisse à la caserne. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème est que cette loi va être vraisemblablement durcie en 2020 puis tous les 5 ans avec pour objectif déclaré de supprimer la possession d'armes privées.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, kalligator a dit :

Le problème est que cette loi va être vraisemblablement durcie en 2020 puis tous les 5 ans avec pour objectif déclaré de supprimer la possession d'armes privées.

Certes, il ne faut pas se faire d'illusions.

Les standards idéologique de l'UE s'exportent dangereusement. 

  • Haha 2
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Kiriyama a dit :

Certes, il ne faut pas se faire d'illusions.

Les standards idéologique de l'UE s'exportent dangereusement. 

Kiri tu sais parfois je m'interroge à ton sujet ...

Au-delà du caractère hasardeux de cette assertion; as-tu seulement une autorisation de détention ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Kiriyama a dit :

Ce texte qui est passé est quand même quelque chose qui a été pondu à Bruxelles, non ? 

Et ?? L'UE a fait campagne en Suisse ?

Je ne sais même pas exactement quels sont les enjeux par rapport aux accords Suisse-Ue, sais tu nous éclairer ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'UE veut-elle désarmer la Suisse 20 mai 2019

https://www.letemps.ch/suisse/lue-veutelle-desarmer-suisse

"En tant que membre des Accords de Schengen/Dublin, la Suisse est tenue de reprendre les évolutions du traité. Or, en 2013, l’UE a décidé de réviser sa directive sur les armes. Deux ans plus tard, deux attentats font près de 150 morts en France et imprègnent cette réforme du traumatisme français. Lorsqu’elle aboutit en 2017, son but est clair: durcir les conditions d’accès aux armes susceptibles de faire beaucoup de victimes et améliorer l’échange d’informations à ce sujet au sein de l’espace Schengen. En tant que membre, la Suisse a pu participer à la révision du texte. Lors des négociations, elle a obtenu une version «préférentielle» de la réforme à mettre en œuvre sur son territoire, qui se veut compatible avec la tradition helvétique du tir. Les armes d’ordonnance et la pratique du tir bénéficient ainsi de «laissez-passer» spéciaux expliqués ci-dessous."

Edited by Phacochère
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'argument du terrorisme est nul et non avenu, aucune arme légale n'a été utilisée pour les attentats. L'UE veut clairement désarmer tous les citoyens du continent. Un grand pas vers la dictature.

  • Haha 1
  • Confused 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un groupe du PS prône l'adhésion à l'UE

Une section pro-européenne qui veut l'adhésion à l'Union européenne va être créée au sein du parti socialiste suisse.

A lire ici.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/04/2018 à 11:40, Kiriyama a dit :

Un Vaudois militaire dans l’âme devient chef des espions.

Le Conseil fédéral nomme Jean-Philippe Gaudin à la tête du Service de renseignement de la Confédération. A lire ici

Un an après, ledit chef du SRC (Renseignement et Contre-espionnage Suisse) donne une interview.
https://www.tdg.ch/suisse/services-russes-doivent-arreter-prendre-oies-blanches/story/29878518

Au programme, il parle notamment de :

  • la résurgence des SR russes en Suisse (et confirme les ops du GRU en Suisse contre Spiez et l'AMA).
    D'ailleurs, un autre agent du GRU vient d'être inculpé en Suisse (in absentia)
     
  • les relations avec les SR étrangers (dont russes et US), et le refus de l'alignement (notamment pour Huawei).

Plus de détails sur le fil Services de Renseignement.

Edited by rogue0
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

La 'Ndrangheta empêchée de passer à l'action

Les autorités helvétiques surveillent discrètement la présence de la mafia italienne sur leur territoire, selon un rapport.

A lire ici

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://web.de/magazine/panorama/greta-thunberg/eklat-fridays-future-gipfel-greta-thunberg-laesst-journalisten-saal-werfen-33920174 (10 août 2019)

Mercredi déjà, l'ambiance était tendue au sommet climatique "Smile for Future" à Lausanne. Au cours de la réunion, les discussions sur l'orientation future du mouvement ont donné lieu à des hurlements et à des disputes féroces entre les militants.

Lors d'un débat vendredi, l'initiatrice Greta Thunberg a enfin pris la parole. Elle a blâmé la presse pour l'atmosphère tendue entre les 400 militants et a fait expulser des journalistes de la salle, comme le rapporte "blick.ch".

Au cours de la dernière semaine, les participants au sommet sur le climat se sont montrés de plus en plus frustrés. "Il y avait peu de structure et il était difficile de se mettre d'accord sur quoi que ce soit", a résumé une jeune personne en résumant la situation lors du sommet sur le climat avec le recul.

Mme Thunberg a critiqué l'attention que les médias avaient portée aux photos d'adolescents en pleurs et en colère. La majorité des participants au congrès ont accepté d'exclure les médias du débat.

Les journalistes ont alors été contraints de quitter la salle et ont été stupéfaits. "Comment sommes-nous censés rendre compte du sommet si nous n'avons pas le droit d'y être", a demandé Wolfgang Wanner de la chaîne de télévision allemande ARD.

Quelques minutes plus tard, cependant, les journalistes ont été autorisés à retourner dans la salle.

  • Haha 2
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Wallaby said:

 

Mme Thunberg a critiqué l'attention que les médias avaient portée aux photos d'adolescents en pleurs et en colère.

Là, je me marre: la seule raison pour laquelle elle a été propulsée sur le devant de la scène est précisément ce pseudo-journalisme sensationaliste, infantiliste, tribaliste et ultra-sentimentaliste, ce que ses sponsors/marionnettistes (?) ont bien compris puisque c'est son seul axe de communication: utiliser l'image de l'enfance indignée pour dé-rationnaliser, ou plutôt encore plus sentimentaliser un débat déjà mal posé dès l'aborde. Du pur militantisme manipulateur qui interdit réserves, contradiction, critique ou opposition parce que si cela arrive, c'est de la cruauté contre une enfant. Cette demoiselle a t-elle quelque chose à apporter au débat qu'on ne sache pas déjà, qu'il s'agisse de vrais arguments ou de slogans creux, gratuits ou purement inventés? Evidemment non. A t-elle autre chose que des généralités et platitudes à balancer, que tous les adultes se prêtant à la charade écouteront religieusement en affectant d'être intéressés ou fascinés et en faisant semblant d'apprendre quelque chose? Evidemment non. On est dans le pur exercice de propagande avec quelqu'un qui est bien incapable de mener un mouvement, d'organiser, de négocier, d'entrer dans les détails, de peser le pour et le contre de telle ou telle politique: elle est une icône brandie par un mouvement qui n'entend pas procéder autrement que par un mélange de séduction, d'appel aux sentiments, d'intimidation, de honte publique.... Et de vraies politiques risquent d'être votées à partir de ce genre de débilités (certaines l'ont été depuis longtemps) qui ne résoudront en rien la réalité du changement climatique, ne l'affecteront sans doute aucunement, mais serviront d'autres sortes d'intérêt. 

Quote

 

Mme Thunberg a critiqué l'attention que les médias avaient portée aux photos d'adolescents en pleurs et en colère. La majorité des participants au congrès ont accepté d'exclure les médias du débat.

Les journalistes ont alors été contraints de quitter la salle et ont été stupéfaits. "Comment sommes-nous censés rendre compte du sommet si nous n'avons pas le droit d'y être", a demandé Wolfgang Wanner de la chaîne de télévision allemande ARD.

 

Un point commun à toutes les mouvances de la gauche "moderne": elles n'acceptent les médias qu'en mode lèche-cul et communication unidirectionnelle (de haut en bas). Pas de critique, pas de contradiction, pas de questions autres que celles permettant de grandes envolées lyriques. Et rien qui montre le ridicule, les dissenssions et le bordel de ces mouvements. Vous me direz que c'est un peu partout pareil, mais je répondrai que c'est là à un tout autre niveau, genre mouvement autoritaire. 

Quote

Quelques minutes plus tard, cependant, les journalistes ont été autorisés à retourner dans la salle.

Quelqu'un a du dire "oups" assez fort. 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lucien Cerise, autour de Retour sur Maidan (à lire absolument d'ailleurs) avançait une idée très intéressante.

D'après lui, les nouveaux mouvements de gauche (animaliste, climato-pessimiste, vegan mais aussi des mouvements plus anciens comme les antiracistes et autres) avaient été créés ou poussés par les structures au pouvoir (financiers, politiques qui leur sont inféodés, hommes/femmes d'influence…) afin de neutraliser les mouvements de gauche classiques (communisme, socialisme) en leur substituant une "gauche de carnaval" complètement inoffensive plus "moderne" et "sexy". 

Incapable de s'organiser ou d'accoucher de quelque chose de viable, elle est néanmoins capable de confisquer les vrais débats car elle bénéficie de la puissance médiatique mise à sa disposition par les "puissants". Cela lui permet d'étouffer les mouvements sociaux et les débats intellectuellement avancés qui eux, pourraient déboucher à terme sur de vrais changements. 

 

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Tancrède a dit :

A t-elle autre chose que des généralités et platitudes à balancer, que tous les adultes se prêtant à la charade écouteront religieusement en affectant d'être intéressés ou fascinés et en faisant semblant d'apprendre quelque chose? Evidemment non.

Justement durant la réunion la querelle portait sur un catalogue d'exigences précises que certains militants voulaient voir adopter. Le problème est que le diable est dans les détails et que si ils commencent à faire des propositions détaillées, il va être très facile pour les adversaires d'en montrer les faiblesses. Et donc une trentaine de membres dont Greta Thunberg ont menacé de claquer la porte et ont quitté la salle. Et ce serait grâce à ce coup de théâtre que les trente auraient fini par l'emporter et obtenir que la déclaration finale soit les quelques slogans vagues qu'ils voulaient.

https://www.welt.de/vermischtes/article198188187/Fridays-for-Future-in-Lausanne-Greta-Thunberg-schickt-Journalisten-raus.html (9 août 2019)

Mercredi, selon un rapport du portail américain "Buzzfeed News", la Suédoise Thunberg faisait partie d'un groupe de trente personnes qui auraient quitté la salle principale de l'événement en signe de protestation. Plusieurs participants ont décrit la sortie de la salle comme une "grève". Les journalistes du "Blick" rapportent qu'un participant a même "hurlé et s'est effondré" devant la salle.

La raison : Apparemment, il y avait un différend au sujet d'une liste de revendications du mouvement. Selon "Buzzfeed", mardi, un comité aurait formulé 20 instructions concrètes pour que les politiciens agissent - par exemple sur les réformes agricoles et les économies de CO2 dans le transport maritime. Thunberg et un certain nombre d'autres membres ont voulu remplacer ces idées concrètes par des formulations plus générales - telles que "Ecoutez la science ! . Thunberg avait dit que tout le monde ne serait pas d'accord avec les exigences spécifiques.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
42 minutes ago, Wallaby said:

Justement durant la réunion la querelle portait sur un catalogue d'exigences précises que certains militants voulaient voir adopter. Le problème est que le diable est dans les détails et que si ils commencent à faire des propositions détaillées, il va être très facile pour les adversaires d'en montrer les faiblesses. Et donc une trentaine de membres dont Greta Thunberg ont menacé de claquer la porte et ont quitté la salle. Et ce serait grâce à ce coup de théâtre que les trente auraient fini par l'emporter et obtenir que la déclaration finale soit les quelques slogans vagues qu'ils voulaient.

https://www.welt.de/vermischtes/article198188187/Fridays-for-Future-in-Lausanne-Greta-Thunberg-schickt-Journalisten-raus.html (9 août 2019)

Mercredi, selon un rapport du portail américain "Buzzfeed News", la Suédoise Thunberg faisait partie d'un groupe de trente personnes qui auraient quitté la salle principale de l'événement en signe de protestation. Plusieurs participants ont décrit la sortie de la salle comme une "grève". Les journalistes du "Blick" rapportent qu'un participant a même "hurlé et s'est effondré" devant la salle.

La raison : Apparemment, il y avait un différend au sujet d'une liste de revendications du mouvement. Selon "Buzzfeed", mardi, un comité aurait formulé 20 instructions concrètes pour que les politiciens agissent - par exemple sur les réformes agricoles et les économies de CO2 dans le transport maritime. Thunberg et un certain nombre d'autres membres ont voulu remplacer ces idées concrètes par des formulations plus générales - telles que "Ecoutez la science ! . Thunberg avait dit que tout le monde ne serait pas d'accord avec les exigences spécifiques.

Donc on est bien de plus en plus dans le registre de la communication émotionnelle calculée et voulue comme telle, du superficiel à dessein, du slogan péremptoire destiné à rallier large d'un côté et antagoniser/excommunier de l'autre, et du refus de la science comme outil et objet effectif et spécifique au profit d'un usage incantatoire du seul mot "science" comme argument d'autorité se suffisant à lui-même. Bref, on est passé dans le registre de la religion purement superstitieuse, dans son aspect le plus bassement tribal et marketing. 

Et les puissants se marrent, votent les traités, lois et exceptions aux lois qui les arrangent. 

Ce monde est décidément trop con pour durer. 

Quote

Mercredi, selon un rapport du portail américain "Buzzfeed News", la Suédoise Thunberg faisait partie d'un groupe de trente personnes qui auraient quitté la salle principale de l'événement en signe de protestation. Plusieurs participants ont décrit la sortie de la salle comme une "grève". Les journalistes du "Blick" rapportent qu'un participant a même "hurlé et s'est effondré" devant la salle.

Le problème avec ces néo-gauchistes collectivistes et sectaires est que je ne sais pas quoi croire face à de tels comportements: est-ce du pur théâtre politicien à fins de pression/manipulation.... Ou bien sont-ils vraiment tous des névrosés capricieux s'offusquant d'un rien et passant en mode tyran dès que quelqu'un n'est pas d'accord avec eux et/ou refuse de s'écraser? 

Edited by Tancrède
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,402
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Hannibal Lektor
    Newest Member
    Hannibal Lektor
    Joined
  • Forum Statistics

    20,690
    Total Topics
    1,244,369
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries