Suchet

Mers El Kébir

Recommended Posts

chaba    424

@ARMEN56

Les anglais se sont très professionnellement positionnés pour le tir:

- Effectivement en conservant des trajectoires assez plates (le « Hood » annonce une distance de 16,000m) visant les murailles de nos navires mais surtout pour profiter ainsi de l’alignement cote-a-cote des cuirasses français ce qui permettait qu’un tir un peu long contre l’un ne serait peut-être pas perdu contre le suivant…

- En tirant depuis le nord-ouest, les obus anglais arrivent à la perpendiculaire contre nos blindages verticaux, donc avec le maximum de pouvoir de perforation ;

- En tirant depuis le nord-ouest, ils n’ont pas la gêne du soleil (il est 17h00 lors de la canonnade) alors qu’il l’aurait eue depuis le nord-est ;

- La colline du Santon est une gêne (plus pour les français que pour les anglais car les obus en fin de trajectoire tendent un peu plus vers la cloche et donc les obus anglais passaient plus facilement par-dessus), mais en se placant derriere c’est un avantage pour les anglais car la dite colline portait un phare, une bénédiction pour régler son tir car on peut avoir la distance par simple trigonométrie (de combien de degrés varie le gisement pendant que mon navire avance d’un mile nautique ?) et ils savaient que le « Dunkerque » était environ trois cent mètres derrière le phare, la « Provence » encore deux cent mètre plus loin et etc…

Enfin les anglais bénéficiaient d’avions (les Swordfish de l’ « Ark Royal ») pour régler leur tir.

Le tir de riposte français était gêné par la colline du Santon mais surtout par l’entassement des navires qui faisait que seuls deux sur quatre de nos cuirassés pouvaient répondre, les deux autres étant masqués par les premiers. Le « Dunkerque » a tiré (40 coups de 330mm) jusqu’à ce qu’une panne d’électricité immobilise le télépointeur de hune, le seul qui voyait l’ennemi, les télépointeurs de tourelle étaient masqués par la colline du Santon. La « Provence » a tiré (23 coups de 340mm), au travers des superstructures du « Dunkerque », le tir étant interrompu quand le télépointeur de hune fut touché par un éclat anglais (tuant le LV Cherriere) et ne fut pas repris parce que le télépointeur du blockhaus était masqué par la tour du « Dunkerque ».

Le tir français fut inefficace (la « Provence » a ouvert le feu a 12,000m soit 4,000m ( !) ou 25% trop court) et seules les dernières salves du « Dunkerque » (gerbes colorees en rouge) furent encadrantes contre le « Hood », des éclats y blessant deux hommes et perçant quelques tôles.

A noter que la « légende urbaine » affirmant que le placement de la totalité de l’artillerie des « Dunkerque » sur la plage avant rendait nos navires incapables de réplique puisque l’amiral les avait fait amarrer l’arrière vers la mer, est parfaitement fausse (on trouve les excuses qu’on peut…) : le « Dunkerque ripostait par 100deg sur son travers tribord et n’avait aucune difficulté à suivre la flotte anglaise.

 

@ Fusiller

Eh oui… Certains semblent avoir quelque peu perdu de vue que sont alors des soldats allemands qui a l’été 40 boivent de la bière aux terrasses des cafés de Paris et que donc l’ennemi ne peut pas être autre que l’Allem… Mais c’est un très vaste débat.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gibbs le Cajun    4605

@ARMEN56

Les anglais se sont très professionnellement positionnés pour le tir:

- Effectivement en conservant des trajectoires assez plates (le « Hood » annonce une distance de 16,000m) visant les murailles de nos navires mais surtout pour profiter ainsi de l’alignement cote-a-cote des cuirasses français ce qui permettait qu’un tir un peu long contre l’un ne serait peut-être pas perdu contre le suivant…

- En tirant depuis le nord-ouest, les obus anglais arrivent à la perpendiculaire contre nos blindages verticaux, donc avec le maximum de pouvoir de perforation ;

- En tirant depuis le nord-ouest, ils n’ont pas la gêne du soleil (il est 17h00 lors de la canonnade) alors qu’il l’aurait eue depuis le nord-est ;

- La colline du Santon est une gêne (plus pour les français que pour les anglais car les obus en fin de trajectoire tendent un peu plus vers la cloche et donc les obus anglais passaient plus facilement par-dessus), mais en se placant derriere c’est un avantage pour les anglais car la dite colline portait un phare, une bénédiction pour régler son tir car on peut avoir la distance par simple trigonométrie (de combien de degrés varie le gisement pendant que mon navire avance d’un mile nautique ?) et ils savaient que le « Dunkerque » était environ trois cent mètres derrière le phare, la « Provence » encore deux cent mètre plus loin et etc…

Enfin les anglais bénéficiaient d’avions (les Swordfish de l’ « Ark Royal ») pour régler leur tir.

Le tir de riposte français était gêné par la colline du Santon mais surtout par l’entassement des navires qui faisait que seuls deux sur quatre de nos cuirassés pouvaient répondre, les deux autres étant masqués par les premiers. Le « Dunkerque » a tiré (40 coups de 330mm) jusqu’à ce qu’une panne d’électricité immobilise le télépointeur de hune, le seul qui voyait l’ennemi, les télépointeurs de tourelle étaient masqués par la colline du Santon. La « Provence » a tiré (23 coups de 340mm), au travers des superstructures du « Dunkerque », le tir étant interrompu quand le télépointeur de hune fut touché par un éclat anglais (tuant le LV Cherriere) et ne fut pas repris parce que le télépointeur du blockhaus était masqué par la tour du « Dunkerque ».

Le tir français fut inefficace (la « Provence » a ouvert le feu a 12,000m soit 4,000m ( !) ou 25% trop court) et seules les dernières salves du « Dunkerque » (gerbes colorees en rouge) furent encadrantes contre le « Hood », des éclats y blessant deux hommes et perçant quelques tôles.

A noter que la « légende urbaine » affirmant que le placement de la totalité de l’artillerie des « Dunkerque » sur la plage avant rendait nos navires incapables de réplique puisque l’amiral les avait fait amarrer l’arrière vers la mer, est parfaitement fausse (on trouve les excuses qu’on peut…) : le « Dunkerque ripostait par 100deg sur son travers tribord et n’avait aucune difficulté à suivre la flotte anglaise.

 

@ Fusiller

Eh oui… Certains semblent avoir quelque peu perdu de vue que sont alors des soldats allemands qui a l’été 40 boivent de la bière aux terrasses des cafés de Paris et que donc l’ennemi ne peut pas être autre que l’Allem… Mais c’est un très vaste débat.

Oui effectivement ,même si ce fut terrible je suis assez d'accord avec Fusilier et toi , l'ennemi s'était les allemands qui occupé la France .Comme tu dis s'est un très vaste débat .

J'ai appris que le cimetière des marins français à Mers El Kébir a était profané , et qu'on a pas décidé de rapatrier les corps en France , on craint encore le ressentit que pourrait avoir ce rapatriement .

Il y a un documentaire très intéressant et les témoignages français et anglais très fort sur le cette affaire . Il était passé sur France 5 ,je l'ai retrouvé sur youtube ( la personne qui l'a mis en ligne fait part de son sentiment personnel , chacun aura son propre avis ) .

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sOlT5lr39Qk

 

https://www.youtube.com/watch?v=fPeAjrYdYkQ

 

Il manque la 3° partie ,mais on peu le voir en entier ici ( doublé en anglais ) .

 

 

Modifié par Gibbs le Cajun

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gibbs le Cajun    4605

J'avais hésité pour l'acheter ce Guerre et Histoire numéro 30 .

Dommage . 

La vidéo est sympa , et à la fin très intéressante les explications sur les effets de ce drame encore de nos jours , comme le match de rugby Marine Nationale /Royal Navy .

 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zx    1712

Je connais mal l'histoire mais vu la période incertaine et dans un contexte de guerre et du fort risque d'agression, je n'ai jamais compris pourquoi ils sont restés agglutinés dans le port au lieu qu'une partie reste au large ne fusse que pour protéger la flotte et permettre de faire sortir du piège à la flotte restante. et pourquoi on avait pas d'aviation à proximité.

Pearl Harbor je peux comprendre avec l'effet de surprise de l'attaque japonaise, les ports et les terrains d'aviation étaient attaqués sans le moindre avertissement, mais ils avaient quand même leur PA qui étaient absent.

En tout cas, la lesson à retenir, toujours se méfier de ses alliés surtout dans les pires moments.

Modifié par zx
  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ARMEN56    1079
Il y a 11 heures, Gibbs le Cajun a dit :

La vidéo est sympa

Oui  et place aux historiens et aux passionnés qui tentent d'expliquer le contexte difficile  dans le facteur humain de l'époque.

Une remarque concernant les aspects perfs plutôt  d'endurance évoqués , les CT Mogador et Volta ( des oeuvres d'art ) s'ils allaient titiller les 40 nds avec leur 700 tonnes et qq de combustibles c'était  une agilité vélocité adaptée à la menace je pense . Les chaudières tétaient tellement que difficile de faire du 9000 nm , pour comparer  FS/FLF  c'est 350/400 tonnes de GO embarqué.

 

Modifié par ARMEN56
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ARPA    479
Il y a 21 heures, zx a dit :

Je connais mal l'histoire mais vu la période incertaine et dans un contexte de guerre et du fort risque d'agression,

A ce moment, la France venait se signer un armistice avec ses ennemis. On était donc à l’abri d'une attaque allemande ou italienne. Quand aux anglais, c'était nos alliés, ils ne pouvaient pas nous attaquer.

Vu ce contexte, il était "logique" de tout laisser au port le moins menaçant possible et si on rajoute la crise économique qui allait arriver, il était aussi logique d'économiser notre matériel et donc de préférer mettre nos navires à quai plutôt qu'en train de faire des ronds au large.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • Statistiques des membres

    5074
    Total des membres
    1132
    Maximum en ligne
    Charabe
    Membre le plus récent
    Charabe
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20018
    Total des sujets
    1068512
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets