Philippe Top-Force

[Rafale Marine]

Recommended Posts

Il y a 4 heures, Teenytoon a dit :

Et donc le COMGAE et le Pacha du CDG qui disent :

Il faut les renvoyer à leurs études ? :huh:

Je ne vois pas bien l’intérêt qu’ils auraient à raconter des conneries 

On peut aussi dire qu'ils ne parlent pas de la même chose. 30 Rafale embarqués pour de longues durées impliquant du NTI 1, 2 et 3, ça veut aussi dire qu'il n'y aura jamais 30 Rafale sur le pont d'envol. Il en restera toujours quelques uns dans le hangar.

Plutôt que de calculer 24 avions sur le pont ou dans le hangar, on a 30 avions sur le pont et dans le hangar. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Salverius a dit :

La question qui se pose est: Est ce qu'il vaut mieux peu d'appareils mais avec un taux d'utilisation élevé ou beaucoup d'appareils avec un taux d'utilisation faible?

Mon côté "cost killer" tendrait à dire qu'il vaut mieux un petit nombre d'appareils, mais utilisés à leur maximum.

On peut prendre un petit nombre d'appareils et les utiliser au maximum, le problème que cela pose, c'est que chacun des appareils fatiguera beaucoup plus vite que si il avait été utilisé 2 fois moins souvent comme dans la config 12 rafale contre 24 évoquée.

Il y a 6 heures, Salverius a dit :

Sur l'illustration ci-dessous, nous pouvons voir le CdG avec 33 Rafale à bord.

Sur mon "fil de prédilection", il m'a été dit que cette configuration ne pouvait pas servir pour du "Surge".

Pour m'être penché sur le sujet, il me semble que dans la configuration illustrée ci-dessous, il y a trop d'avions à bord pour réaliser sereinement les manœuvres de pont car les avions se gênent. De plus, le hangar est trop encombré, ce qui rend les opérations de maintenance difficiles à réaliser.

Avec 24 Rafale sur le CdG, les manœuvres sont plus aisées et le hangar désencombré (même si j'estime qu'avec un nombre de Rafale plus faible, 18 par exemple, le taux d'utilisation pourrait être augmenté).

Au delà du taux de disponibilité des Rafale M, le CdG est sans doute trop petit pour accueillir 30 Rafale et les projeter.

D'après le lien déjà évoqué, https://www.meretmarine.com/fr/content/charles-de-gaulle-succes-du-passage-au-tout-rafale, la config a 30 rafale n'a pas l'air compliquée à mettre en oeuvre et n'a pas vraiment l'air de gêné les opérations, c'est la config a 36 rafale qui serait plus compliquée à mettre en oeuvre tout en restant faisable. Pour résoudre en partie le problème de l'encombrement du hangar, une disposition différente des appareils est possible pour en mettre plus sur le pont que le montre le schéma avec un hangar plein.

Ici, 13 rafale à l'avant:

20161214020232_Grand%20Parking%20avant.j

Edited by Yamato

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, ARPA a dit :

On peut aussi dire qu'ils ne parlent pas de la même chose. 30 Rafale embarqués pour de longues durées impliquant du NTI 1, 2 et 3, ça veut aussi dire qu'il n'y aura jamais 30 Rafale sur le pont d'envol. Il en restera toujours quelques uns dans le hangar.

Plutôt que de calculer 24 avions sur le pont ou dans le hangar, on a 30 avions sur le pont et dans le hangar. 

Euh. Je peux me tromper mais depuis la page précédente le débat  c’est 30 Rafale à bord du CDG, point. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, HK a dit :

A-t-on le personnel pour faire des opérations cycliques nuit et jour? Pour exécuter 8 pontées/jour, 3 sorties/avion par jour comme l’US Navy? Soit 100 sorties/jour (pour au moins une semaine) avec tout ce que ça implique: 

De mémoire les pré-requis du PA2 c'était un GAé de 36 jets et 108 sorties le 1er jour, 72 la 1ère semaine puis 36 les 3 semaines suivantes.

Ce qui permet de mieux gérer les temps de repos des équipes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/11/2018 à 21:14, Yamato a dit :

On peut prendre un petit nombre d'appareils et les utiliser au maximum, le problème que cela pose, c'est que chacun des appareils fatiguera beaucoup plus vite que si il avait été utilisé 2 fois moins souvent comme dans la config 12 rafale contre 24 évoquée.

D'après le lien déjà évoqué, https://www.meretmarine.com/fr/content/charles-de-gaulle-succes-du-passage-au-tout-rafale, la config a 30 rafale n'a pas l'air compliquée à mettre en oeuvre et n'a pas vraiment l'air de gêné les opérations, c'est la config a 36 rafale qui serait plus compliquée à mettre en oeuvre tout en restant faisable. Pour résoudre en partie le problème de l'encombrement du hangar, une disposition différente des appareils est possible pour en mettre plus sur le pont que le montre le schéma avec un hangar plein.

Ici, 13 rafale à l'avant:

20161214020232_Grand%20Parking%20avant.j

Mais là avant de pouvoir en catapulter de nouveaux, y a du ménage à faire. Ca ne me semble pas très très opérationnel.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Dac O Dac a dit :

Mais là avant de pouvoir en catapulter de nouveaux, y a du ménage à faire. Ca ne me semble pas très très opérationnel.

On peut catapulter avec la latérale ... En revanche on ne peut plus guère ramasser sauf à faible cadence car si la piste oblique est a priori dégagée les ponevs ne disposent plus de place en zone avant pour parquer les nouveaux arrivant, ce qui les oblige à les diriger vers les zones latérales tribord sous réserve qu'elles ne soient pas occupées et normalement une partie l'est (le spot d'alerte nounous CAP notamment. Ce faisant les zincs risquent de passer au-delà de la zone escape s'il y a du matos au pied de l'îlot comme c'est souvent le cas ce qui suspend le temps de leur passage les appontages.

Le maître mot sur le porte-avions c'est fluidité des mouvement, pour çà il faut un minimum de place et du personnel.

Pour dégager ces 13 avions et remettre le porte-avions en capacité de catapulter en zone avant il y a du travail.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@pascal @Dac O Dac

Pontée max de ~20 avions normalement.

Bloquer la catapulte ce n’est pas grave car après une pontée comme ça il auront au moins 2 heures pour préparer la suivante. La première choses qu’ils feront d’ailleurs après le dernier appontage c’est déplacer la moitié des avions vers le pont arrière. Cela pour faciliter leur ravitaillement et comme ça ils seront déjà en place pour la catapulte arrière.

Tout un ballet bien réglé.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, pascal a dit :

On peut catapulter avec la latérale ... En revanche on ne peut plus guère ramasser sauf à faible cadence car si la piste oblique est a priori dégagée les ponevs ne disposent plus de place en zone avant pour parquer les nouveaux arrivant, ce qui les oblige à les diriger vers les zones latérales tribord sous réserve qu'elles ne soient pas occupées et normalement une partie l'est (le spot d'alerte nounous CAP notamment. Ce faisant les zincs risquent de passer au-delà de la zone escape s'il y a du matos au pied de l'îlot comme c'est souvent le cas ce qui suspend le temps de leur passage les appontages.

Le maître mot sur le porte-avions c'est fluidité des mouvement, pour çà il faut un minimum de place et du personnel.

Pour dégager ces 13 avions et remettre le porte-avions en capacité de catapulter en zone avant il y a du travail.

J'avais oublié la catapulte latérale.... Tu as raison.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, Ponto Combo a dit :

 

Y a eu combien de pilote en échange sur Rafale Marine? 

je comprend pas y a eu le premier appontage et le dernier vol d'un pilote de l'' US Navy? le même pilote? 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, seal33 a dit :

je comprend pas y a eu le premier appontage et le dernier vol d'un pilote de l'' US Navy? le même pilote? 

D'après ce que je comprends il a effectué la plus grosse partie de son échange pendant la période d'arrêt du CDG.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Boule75 a dit :

Les pilotes US volent-ils souvent en échange sur des avions incompatibles OTAN ?

--->>

Parmis les aggresors y a eu des Kfirs israeliens, et je crois aussi des avions russes.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Yamato a dit :

une idée de l'altitude des appareils?

Difficile à estimer quand même ... Mais haut ... très haut ! :biggrin:

Dommage pas un p'tit plan furtif sur l'indicateur altimètrique à ce moment sur la vidéo ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment beaucoup se sont posés la question.

Le gentil webmaster de La Chasse Embarquée donne quelques indices...

181226085020258406.jpg

 

Ça donne le vertige hein :rougitc:

  • Like 2
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

50 000 pieds pas mal ...

Dans le livre référence de DTU consacré au Mirage III E le pilote d'essai Varin raconte que pour le contrat australien le cahier des charge prévoyait une interception avec tir de missile 530 à auto directeur IR à une altitude de 55 000 pieds en un temps minimum et que pour montée "là haut" le pilote endossait une combinaison spéciale et un casque étanche ...

Dans le cas du Rafale monter à une telle altitude semble moins rock n' roll ... 50 ans plus tard !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,402
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Hannibal Lektor
    Newest Member
    Hannibal Lektor
    Joined
  • Forum Statistics

    20,690
    Total Topics
    1,244,121
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries