Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le Hezbollah


Recommended Posts

  • 3 weeks later...
  • 5 months later...

Au Liban, le Hezbollah lance son jeu vidéo sur la guerre en Syrie

Conçu par le mouvement chiite libanais et dévoilé ce mercredi, ce jeu vidéo s'inspire de la guerre en Syrie. Le Hezbollah est engagé au côté de Bachar al-Assad dans ce conflit.

180301030517337221.jpg

Arme au poing et muni de grenades, Ahmed passe d'une bataille à l'autre en territoire syrien: il est le héros d'un nouveau jeu vidéo sur le conflit en Syrie, conçu par le mouvement chiite libanais Hezbollah et dévoilé ce mercredi à Beyrouth.

Le mouvement islamiste chiite, militairement engagé en Syrie au côté du pouvoir de Bachar al-Assad contre rebelles et djihadistes, a organisé une cérémonie officielle mercredi en banlieue sud de Beyrouth, son bastion, pour présenter ce jeu vidéo baptisé "Défense sacrée, protéger la patrie et les sanctuaires" religieux.

Ahmed, héros de Défense sacrée

Le jeu reflète "l'expérience du Hezbollah en Syrie", affirme un des concepteurs Hassan Allam, rattaché à l'unité des médias électroniques au sein du mouvement, un département qui par le passé a conçu d'autres jeux vidéos en lien avec l'engagement du Hezbollah contre Israël en territoire libanais. "L'idée a émergé à partir d'événements réels sur le terrain, aussi bien en Syrie qu'à la frontière libano-syrienne, et au Liban", ajoute-t-il.

Le jeu démarre avec l'entrée de son héros Ahmed dans le sanctuaire de Sayeda Zeinab, un haut lieu du chiisme qui abrite le mausolée de l'une des petites-filles du prophète Mahomet, et qui se trouve dans la banlieue de Damas.

Le sanctuaire est bombardé par les rebelles et Ahmed, qui apparaît en habit militaire, dans une pièce dont l'un des murs arbore le portrait du chef du HezbollahHassan Nasrallah, prend alors les armes pour rejoindre ses frères de combats sur le champ de bataille.

180301030517482380.jpg

Les drapeaux de l'État islamique floutés

À travers les différentes étapes du jeu, les concepteurs ont choisi de se focaliser notamment sur le groupe Etat islamique (EI), dont les inscriptions figurant sur son drapeau noir ont été floutées. Allié précieux de l'Iran et poids lourd de la vie politique libanaise, le Hezbollah, considéré par Washington comme un groupe "terroriste", est officiellement engagé sur le plan militaire en Syrie depuis 2013.

Grâce à ce soutien, ainsi qu'à l'appui de l'aviation de Moscou, le régime de Bachar al-Assad, en mauvaise posture face aux rebelles et aux djihadistes, a pu reprendre la main dans le conflit qui ravage la Syrie depuis 2011 et qui a fait plus de 340 000 morts. Le jeu vidéo, qui doit être commercialisé au prix de cinq dollars, cible essentiellement les jeunes partisans du mouvement chiite libanais.

MSN.com

Edited by Kiriyama
Link to post
Share on other sites
  • 2 months later...

 

"Le Hezbollah chiite et ses alliés disposeraient de 42 sièges, soit le tiers de blocage au Parlement libanais, selon les résultats des élections législatives annoncés lundi soir 7 mai par le ministre de l'Intérieur. Dans une allocution télévisée, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a salué « une victoire politique et morale de la Résistance ». Quant au Premier ministre Saad Hariri, il annonce selon ses propres termes « de lourdes pertes » pour son parti."

 

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20180507-liban-grande-victoire-hezbollah-gifle-saad-hariri-hezbollah

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 months later...

Bianchi, K. (2018). How Hezbollah Uses Dreams to Inspire Jihad and Sanctify Martyrdom, 12(3), 7. [PDF]

Résumé.

Révélation

"Previous research has shown that Sunni jihadist groups regard dreams as revelatory devices and thus consider them a key source of inspiration for their followers. This article broadens the existing literature by demonstrating that a similar phenomenon holds true for a different category of jihadists: the Shia jihadist group Lebanese Hezbollah. Using evidence drawn from pro-Hezbollah websites, I examine the ways in which the group’s online media apparatus strategically wields dream accounts to serve organizational goals. I contend that Hezbollah dream accounts serve primarily to reinforce one critical element of the group’s ideology: a belief in martyrdom."


 

Edited by Baba1
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 months later...
Le 21/01/2015 à 13:13, Yoram a dit :

@Gibbs : La définition du mot "terroriste" n'est pas basé sur la compétence au combat...

Tu interprètes se que je dis, sauf que l'emploi du mot terrorisme est à double tranchant selon comment on l'emploi. 

Quand se terme devient générique et permanent pour désigner un adversaire qui a fait évoluer son organisation sur un système quasi étatique tout en ayant des ramifications au sein même d'un pays via le support confessionnel et le sentiment national qui voit des confessions et courant politique faire l'unité auprès du Hezbollah, tout en ayant une aide étrangère d'une puissance régionale , il vaudrait mieux éviter de sous estimer cet adversaire en lui donnant un nom générique de terroriste, qui simplifie les choses pour un discours au niveau politique intérieure en Israël pour se réconforter, mais qui apparemment n'a pas été le cas pour les réservistes en 2006 qui ont au final pour certains d'entre eux pas sous estimé l'adversaire après la désagréable déconvenue de 2006.

On est plus dans les années 80... Faudrait penser à voir les choses de manière différente afin de ne pas sous estimer votre adversaire. 

Après vous faites comme vous voulez, c'est vous qui voyez... 

Enfin bref, on a vu se que cela a donné ailleurs et à d'autres époques... 

Sinon une série de 3 vidéos sur le Hezbollah en Syrie, je viens de visionner la première qui plante bien le décor :

 

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 months later...
  • 1 year later...

Bonjour, 

Au début de ce sujet, je me demandais si le Hezbollah avait déjà eu des contacts/alliances avec les Palestiniens, et visiblement personne n'en savait rien. 

Dans l'excellent Lève-toi et tue le premier, Ronen Bergman explique que ça a été le cas. 

En 1992, Israël expulse plusieurs centaines de Palestiniens liés au Hamas du cheikh Yassine qui venait de commettre plusieurs attentats. Les expulsés ont été déposés à Marj al-Zuhour, une zone désertique du Liban. Les Palestiniens vivront là-bas dans des conditions assez misérables (exposés aux conditions météo, sans eau courante ni électricité...), jusqu'à ce qu'un groupe de Libanais viennent leur rendre visite. 

Le chef des visiteurs était envoyé par Hassan Nasrallah et leur proposa son aide. 

Forcément, les Palestiniens étaient un peu réticents à accepter l'aide de chiites, mais leur situation précaire ne leur laissa pas le choix. 

Par la suite, les hommes du Hezbollah installèrent un camp d'entraînement pour les Palestiniens, où seront formés plusieurs terroristes et commandos.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,560
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,130
    Total Topics
    1,387,178
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...