Chevalier Gilles

Marine Belge (composante marine)

Recommended Posts

On ne connait toujours rien du cahier des charges (absolument rien ne filtre) concernant les futurs navires de lutte contre les mines, mais le site néerlandais "marineschepen.nl" (dont le gouvernement n'a toujours pas donné son accord pour la commande des 6 nouveaux navires !) a publié récemment un article comprenant un tableau avec quelques caractéristiques "non-officielles" (longueur 80 à 90 mètres, vitesse maxi + de 15 nœuds, équipage 60 + les équipes MCM,  armement systèmes d'auto-défense automatique, senseurs radar de navigation, et unités embarquées drones de surface, drones sub et hélidrones) + les dates de livraison :

2566_i24.png

Source : marineschepen.nl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, ARMEN56 a dit :

Dans le lien, on croit comprendre ( via trad google) que STX/EDR/SOCA ont l’intention de proposer leur design  « Deviceseas »………..

https://www.meretmarine.com/fr/content/guerre-des-mines-stx-france-socarenam-et-edr-sallient-en-belgique

Dans l'article ça reprend le concept qui est détaillé sur meretmarine, mais bon les trois vont faire une proposition commune, mais comme les autres, ils devront suivre le cahier des charges définitifs que l'on ne connais pas !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, wielingen1991 a dit :

Dans l'article ça reprend le concept qui est détaillé sur meretmarine, mais bon les trois vont faire une proposition commune, mais comme les autres, ils devront suivre le cahier des charges définitifs que l'on ne connais pas !

Bah l'étrave inversée pourrait départager :rolleyes:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, ARMEN56 a dit :

Bah l'étrave inversée pourrait départager :rolleyes:

Il va probablement y avoir d'autres chantiers français qui vont faire une offre, comme par exemple Ocea en commun avec les drones de ECA !? Même si c'était un plus petit marché, pour l'appel d'offre pour le nouveau Belgica (navire de recherche océanographique) sur les 10 chantiers en course au départ, cinq étaient français... même si à la fin c'est l'espagnol Freire qui a remporté le marché.

2566_i28.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Dans le cadre de la procédure de sélection une réunion d’information sera organisée à la base Navale de Zeebruges le 20 Février 2018 à 9:30 heures. Pour l’inscription le formulaire en annexe D dument rempli doit être introduit auprès du Service Dirigeant. La session d’information ne couvrira ni les aspects opérationnels, ni techniques, ni logistiques de ce projet. Seulement les questions générales concernant la procédure de ce marché seront abordées.

Ah, j'aurais bien aimé participer cette réunion mais bon...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Saab souhaite associer l'industrie belge au programme de nouveaux navires anti-mines (13.03.2018)

Le groupe suédois Saab est candidat pour fournir de nouveaux chasseurs de mines à l'armée belge. Rapporte la compagnie d’armement.

12933310.jpg

Le groupe suédois de défense et de sécurité Saab a annoncé mardi son intention de s'associer avec l'industrie belge dans le cadre du programme de nouveaux navires de lutte contre les mines à mener pour les marines belge et néerlandaise, un achat d'un montant potentiel de deux milliards d'euros à conclure en principe d'ici la fin de l'année.

Saab organise, tout au long de la semaine, une tournée industrielle en Belgique afin de rencontrer des entreprises actives dans l'industrie de haute technologie en matière de défense et d'activité maritime. "En tant que candidat pour le remplacement des chasseurs de mines de la marine belge et néerlandaise, Saab a l'intention de coopérer avec l'industrie locale pour offrir une solution en matière de chasseurs de mine, qui prévoit la construction, l'exploitation et l'entretien en Belgique", a indiqué le groupe dans un communiqué.

En s'adressant directement à l'industrie belge, Saab affirme avoir identifié des opportunités de "partenariat fiables" à intégrer dans la chaîne de valeur des chasseurs de mines visant à l'autonomie de maintenance et, par conséquent, à la protection des intérêts de sécurité de la Belgique pendant tout le cycle de vie des navires, qui s'étend sur plus de 40 ans. Durant cette visite de cinq jours, les spécialistes de Saab dans les domaines de l'architecture et de l'assemblage naval, des logiciels et de la communication rencontreront différentes entreprises actives dans la construction navale, la conception, l'assemblage maritime, le matériel informatique et maritimes dans les trois Régions belges.

Saab revendique une "expertise reconnue" dans le domaine des navires composites à faible signature et met en avant ses avantages en termes de sécurité d'exploitation et de réduction des coûts du cycle de vie, comme le confirment les nombreux essais de matériaux et plus de 40 ans de service. Saab étudie dès lors la possibilité d'assembler les navires en Belgique et de développer des partenariats à long terme avec des entreprises belges compétentes. "S'associer avec des acteurs industriels belges actifs dans le domaine des matériaux composites garantirait également la fabrication en Belgique et apporterait un potentiel de développement important au niveau local", assure le groupe suédois. Le conseil de ministres a approuvé fin janvier le remplacement des actuels chasseurs de mines tripartites (CMT) de la Marine, des bâtiments construits dans les années 1980-1990, par une nouvelle classe de navires de lutte contre les mines (MCM, en jargon), un programme qui sera sans doute mené en collaboration avec les Pays-Bas.

Ce projet d'acquisition de matériel concerne six navires pour la Composante Marine. Ces nouveaux navires remplaceront à la fois les cinq chasseurs de mines actuels et le navire de commandement et de soutien logistique Godetia. En novembre 2016, le ministre de la Défense, Steven Vandeput, et son homologue néerlandaise de l'époque, Jeanine Hennis-Plasschaert, avaient signé une "lettre d'intention" (LoI) en vue de l'acquisition en commun, mais sans précédent, de quatre nouvelles frégates et de douze navires MCM, deux contrats d'un montant unitaire d'environ deux milliards d'euros. Un accord-cadre ("Memorandum of Understanding", MoU) devrait être signé au printemps, en vue d'une conclusion d'un contrat avant la fin de l'année.

Source : trends.levif.be

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un peu de terminologie pour commencer. En néerlandais, les navires de la classe Karel Doorman sont connu sous le nom de M-klasse fregaten (Frégate classe M) ou M-fregaten où le M signifie "Multi-Purpose", multi-rôle. Les navires de la classe De Zeven Provinciën sont appelés LCF pour Luchtverdediging- en CommandoFregatten (Frégates de Défense aérienne et de Commandement, parfois écrit LCF-fregatten avec un parfait exemple de syndrome RAS). Ce type de dénomination a été utilisé pour toutes les classes de frégates néerlandaises depuis les années 70 environ avec les van Heemskerck (Classe L pour Luchtverdediging), Kortenear (Classe S pour Standaard, standard) et Tromp (Classe GW pour Geleide Wapens, armes guidées).

Vous vous en souvenez peut-être, il y a bientôt un an une vu d'artiste de la future frégate belgo-néerlandaise était apparue sur Twitter et, malgré le manque de clarté de l'image, le site marineschepen.nl a fait une analyse de la représentation que je me suis empressée de traduire. Voici l'image en question:

vMFF-3-augustus-2017.jpg

Récemment, une autre image de la frégate, bien plus claire, elle, est apparue:

vervanger-m-fregat.jpg

Celle-ci permet de clarifier pas mal de chose. Tout d'abord, on voit bien les deux 76mm, ainsi que le 30 sur l'avant. Le navire emporte également 8 missile anti-navire. On peut également voir une antenne rectangulaire sur le mat qui doit être l'APAR Block II, un AESA en bande X, ainsi qu'une autre, carrée et située à côté de la cheminée, qui doit appartenir au radar principal, dont le type exact est inconnu (vraisemblablement un AESA en bande S (ou peut-être L)) mais supposément en cours de développement par Thales. Le navire emporte également un hélicoptère NH90 (pas de grosse surprise là dessus) et, au centre du navire, se trouve une zone multi-mission (probablement inspirée par celle des Type 26. J'ignore cependant si une Multi-Mission Bay similaire à celle proposée sur les SIGMA est envisagée sous le pont d'envol. On sait cependant que des UAVs pourraient être mis en œuvre.

Par ailleurs, de l'espace aurait été dégagé pour pouvoir embarquer un système laser comme celui que les Pays-Bas développent pour l'instant. Des tests à bord du HNLMS Evertsen (LCF) devraient d'ailleurs avoir lieu l'année prochaine.1

Pour ce qui est des systèmes de lutte anti-sous-marine, on peut voir un sonar d'étrave et il faut supposer que la frégate aura aussi un sonar tracté. Un "Low Frequency Active and Passive Sonar" est évoqué. Il semblerait que ce soit un système développé par TNO en coopération avec Thales Underwater Systems mais je n'en sais pas plus.

Un point important est la présence de seulement 16 VLS. Celles-ci contiendront normalement des ESSM Block II (j'ai vu des rumeurs de SM-2, SM-6 ou SM-2MR IIIC mais j'ai des doutes). Au vu du nombre de VLS présents et du rôle de la frégate tel qu'envisagé par les Néerlandais, il est probable que celles-ci soient seulement des variantes self-defence et on peut donc oublier les rêves belges d'intercepteurs exo-atmosphériques (aussi connus sous le doux nom de SM-3), à moins bien sûr que ce design doive encore être soumis à la Marine Belge pour qu'elle y fasse ses modifications (soit demander la BMD). À noter que l'usage d'ASROC est aussi possible.

Par ailleurs, les Pays-Bas, sur du plus court terme s'apprêtent à acheter 4 systèmes différents pour leurs navires actuels: l'ESSM Block II (pour les LCF), un nouveau CIWS pour remplacer les Goalkeeper (pour les LCF, les deux Rotterdam et le Karel Doorman), un nouvel AShM pour remplacer les Harpoon (pour les LCF) et 4 nouveaux canons de 127mm pour remplacer les 127/54 des LCF (achetés d'occasion au Canada). Dans ce dernier cas, le document annonçant l'achat prévu signalait que l'achat était lié au remplacement des classe M.2

La première frégate néerlandaise entrera en service en 2024 et la première belge en 2027 pour une durée de vie de 30 ans.3

 

Cependant, tout ce qu'on voit ici est (très) loin d'être figé dans le marbre. En effet, deux autres éléments sont à prendre en compte.

Tout d'abord, des rumeurs circulent faisant état d'un accord entre les responsables des acquisitions allemand et néerlandais pour renforcer la coopération sur les achats de matériels navals.4 Selon certains, ça pourrait vouloir dire un achat en commun de frégates pour remplacer les classes M et F123. Pour l'instant, les Pays-Bas, en plus de remplacer les frégates M, cherchent aussi à remplacer leurs sous-marins. Les Allemands, en revanche, ont décidés de remplacer leurs 4 F123 par 6 MKS-180 dont la définition a beaucoup changé au fil du temps mais qui devraient être essentiellement des frégates ASW avec d'autres fonctionnalités sur le côté. Dans le cadre du projet MKS-180, deux candidats sont engagés: BAE, en coopération avec German Naval Yards, et Damen, en coopération avec Blohm+Voss (le consortium TKMS-Lürssen s'est fait viré). En combinant les besoins, certains envisagent donc un achat d'U-212 par les Pays-Bas et un achat par les allemands des futures frégates belgo-néerlandaises. Bien sûr, un tel cas de figure mettrait un certain nombre de personnes en rogne: BAE pour le contrat allemand ainsi que Saab qui propose, en coopération avec Damen, l'A-26 pour les néerlandais. Naval Group pourrait aussi voir le contrat des sous-marin néerlandais s'échapper (si ils étaient intéressés). Damen en revanche pourrait gagner sur les deux tableaux avec la vente de 6 frégates aux allemands et une partie de la réalisation des U-212 à la maison.

Bien sûr, la coopération pourrait aussi se limiter aux systèmes utilisés par les navires, à l'instar de ce qui a été fait sur les F124 et les LCF et donner au final des navires différents mais c'est une possibilité à garder dans un coin de la tête.

Ensuite, il a été annoncé que les LCF néerlandaises seraient remplacées d'ici 10 ans5. Ces navires, prévus pour durer 30 ans, devront en effet être remplacés juste après les M-klasse. Par conséquent, des discussions commencent à avoir lieu sur un remplacement commun des M-fregatten et des LCF6. Ce remplacement commun pourrait être fait par une seule classe de navires comportant 2 sous-classes (ASW et AAW) ou directement une seule classe complètement multi-rôle. Les deux options sont de nature à altérer le design des frégates ASW. En effet, on n'insère pas tout simplement 48 VLS, un 127 et un AESA bande-L dans un navire embarquant 16 VLS, un 76 et (probablement) un bande S. À mon sens, il paraît sensé de juste partir avec 8 navires complètement multi-rôle d'emblée plutôt que deux mini-sous-séries mais j'ignore ce que les Pays-Bas veulent exactement donc je ne m'aventurerais pas trop loin. Cependant, un navire avec un 127/64, 32 ou 48 VLS, APAR Block II, AESA bande L, CAPTAS 4, CIWS (76mm, laser ou autre) et 8 AShM me paraît une bonne idée (pourvu qu'on ait le budget). Insérez quelques Aster dans le mix et c'est parfait (mais c'est les Pays-Bas, on ne va pas trop exagérer...).

Ceci dit, si les LCF sont à remplacer dans 10 ans, les F124 le seront probablement aussi et on alors la possibilité de faire une classe (ou deux sous-classes) pour remplacer les M-fregatten, LCF, F123 et F124. En un pour un (pour les programmes non-décidés), ça voudrait dire 10 variantes ASW et 7 AAW ou pas moins de 17 frégates complètement multi-rôle pour le BeNeLux et l'Allemagne (soit un sacré paquet).

À noter que faire une frégate complètement multi-rôle permettrait à la Belgique d'avoir ses intercepteurs BMD si elle les veut vraiment aussi. Ceci dit, tout ceci sera plus que probablement de nature à faire monter le déplacement de ces bateaux bien au delà des 6000t...

 

Bref, tout ceci est encore très spéculatif mais voici la frégate belgo-néerlandais qui pourrait être et les changements qui pourraient ou ne pourraient pas survenir.

 

Source (NL): https://marineschepen.nl/nieuws/De-nieuwe-schepen-van-de-marine-290318.html

1 https://marineschepen.nl/nieuws/Evertsen-wordt-testplatform-laserkanon-240418.html (NL)

2https://marineschepen.nl/nieuws/Nieuwe-marineschepen-wapens-en-updates-040518.html (NL)

3 https://marineschepen.nl/nieuws/Nieuwe-fregatten-mijnenjagers-dinsdag-ondertekening-mou-260518.html (NL)

4 https://www.defensenews.com/industry/2018/03/23/emerging-german-dutch-naval-tie-up-has-industry-abuzz/ (EN)

5https://marineschepen.nl/nieuws/Luchtverdedigings-en-Commandofregatten-over-10-jaar-ook-vervangen-070518.html (NL)

6 https://marineschepen.nl/nieuws/marine-wil-vervanger-LCF-baseren-op-vervanger-M-fregatten-151217.html (NL)

Modifié par mehari
Grammaire
  • J'aime (+1) 1
  • Upvote (+1) 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 02/06/2018 à 01:43, mehari a dit :

Cependant, un navire avec un 127/64, 32 ou 48 VLS, APAR Block II, AESA bande L, CAPTAS 4, CIWS (76mm, laser ou autre) et 8 AShM

C'est déjà gourmand pour 6000T. On dirait une Horizon.

Et attention au complexe bonne en tout , parfaite en rien.

La distinction entre flotteur ASM et AAW me semblent, à mes yeux de profanes, encore pertinente (Sauf pour l'emport radar)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, Chaps said:

C'est déjà gourmand pour 6000T. On dirait une Horizon.

Pas forcément si gourmand que ça. Les FREMM sont dans cette zone et il leur manque juste l'AESA bande L et le 127 (et éventuellement la rangée de VLS en plus).

Alors certes, ça augmentera un peu le déplacement mais on devrait rester sous les 7000t.

1 hour ago, Chaps said:

La distinction entre flotteur ASM et AAW me semblent, à mes yeux de profanes, encore pertinente (Sauf pour l'emport radar)

C'est effectivement un aspect à prendre en compte. L'ASW et l'AAW ne se font pas aux mêmes endroit dans une formation, etc. Cependant, il faut aussi se demander si on veut deux classes de 4 navires chacune ou une de 8.

On verra bien ce qui arrivera. Les options sont pour l'instant

  • 2 classes différentes
  • 1 classe avec deux sous-classes différentes
  • 1 seule classe multi-rôle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les futurs MCMV et frégates de la marine belge. Retrait du Godetia en 2023.

 

MCMW

•LoA 2030:

–Always TWO MCMV on 2 and 4 days NTM

–Always ONE MCM module for VSW on 3 days NTM

•Invest (932 M€)

–SIX MCM vessels with toolboxes

–With C2 capability

–Exclusive use of unmanned systems (toolbox)

•Timeframe : 2021 – 2030

•Project

–In coop with NL (BEL lead)

–Replacement of CMT and Godetia (EOL 2023)

–Displacement 2000 tons (80-90 m)

–NEW operational concept (from outside minefield)

–BELMCMSQN staff

Frégates

•LoA 2030 : ONE frigate on 10 days NTM during 36 m

•Invest (1036 M€)

–TWO new multipurpose frigates specialised in ASW

–With embarked ASW combat helicopter NFH

–use of unmanned systems : rotary wing UAV

–With BMD capability

•Timeframe : 2022 - 2030

•Project

–in coop with NL (NL lead)

–4000-5000 ton displacement

–Basic Crew of 80 pax + mission modules

–Innovative ships management concepts.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Belgique et Pays-Bas lancent l'achat de seize navires pour plus de 4 milliards d'euros

La Belgique et les Pays-Bas ont donné jeudi le coup d'envoi à l'achat en commun de seize navires militaires - deux frégates et six navires de lutte contre les mines pour chaque pays - pour un montant total de plus de quatre milliards d'euros, avec des livraisons des nouveaux bâtiments attendues à partir de 2023 et jusqu'à la fin de la prochaine décennie. 

Les ministres de la Défense belge et néerlandais, Steven Vandeput et Ank Bijleveld, ont signé, en marge d'une réunion à l'Otan, deux Memorandums d'entente (MoU) qui "donnent le coup d'envoi" à la procédure d'achat de ces navires, selon l'expression de M. Vandeput.

Les Pays-Bas assureront la direction du programme des nouvelles frégates, alors que la Belgique prendra en charge la construction de douze nouveaux navires de lutte contre les mines pour les deux pays.

La Belgique et les Pays-Bas ont chacun prévu de consacrer un montant d'environ un milliard d'euros à chaque contrat.

Les nouvelles frégates doivent remplacer quatre bâtiments multirôles - ou "M-fregatten" - entrées en service au début des années 1990 et dont la Belgique a racheté deux exemplaires aux Pays-Bas en décembre 2005 pour 230 millions d'euros, le Leopold 1 et le Louise-Marie. (...)

Suite: http://www.lalibre.be/actu/international/belgique-et-pays-bas-lancent-l-achat-de-seize-navires-pour-plus-de-4-milliards-d-euros-5b1a88c755326301e7774bdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Bat a dit :

L'un d'entre vous aurait une liste des programmes de développement/acquisition, aboutis ou non, menés conjointement par les Belges et Néerlandais, et éventuellement le Luxembourg, dans le domaine militaire pour que l'on se fasse une idée du degré de mise en commun ? J'imagine qu'un tel travail a déjà dû être fait... mais pas trouvé pour lors de liens très probants. Pas assez compétent, de mon côté, pour faire cette recherche en flamand/néerlandais. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 minute ago, Skw said:

L'un d'entre vous aurait une liste des programmes de développement/acquisition, aboutis ou non, menés conjointement par les Belges et Néerlandais, et éventuellement le Luxembourg, dans le domaine militaire pour que l'on se fasse une idée du degré de mise en commun ? J'imagine qu'un tel travail a déjà dû être fait... mais pas trouvé pour lors de liens très probants. Pas assez compétent, de mon côté, pour faire cette recherche en flamand/néerlandais. 

Bonne question... Le programme CMT était commun, avec la France. Tout ce qui tourne autour des Karel Doorman est également commun mais c'est en partie parce qu'on a racheté deux de leurs frégates en 2005. Du coup, maintenance et mises à niveau sont faites en commun à Den Helder. La participation au programme F-16 était commune et une bonne partie des évolutions ont été faites en parallèle (à ma connaissance). Leur remplacement était aussi censé faire l'objet d'une collaboration mais au moment où il a fallu décider si il fallait ou pas rejoindre le JSF, le gouvernement belge n'a pas réussi à obtenir un consensus clair (sur le F-35 ou le remplacement tout court) et les Pays-Bas sont partis tout seuls.

Les programmes VOSS, COMPASS et BEST (programmes de soldats du futur néerlandais, luxembourgeois et belges), sans être identiques, sont censés être similaires tant en terme de but que de matériels acquis. Un achat commun de vestes intelligentes avait été fait chez Elbit.

Les deux pays utilisent aussi les FRISC (Fast Raiding Interception Special Forces Craft) mais je ne sais pas l'achat ou la décision d'achat était commune.

Enfin, il y a l'A330 MRTT que les Pays-Bas et le Luxembourg ont décidé d'acheter en commun dans le cadre de la Multinational MRTT Fleet, plus tard rejoint par la Belgique (3 appareils pour le BeNeLux) ainsi que la Norvège (1 appareil) et l'Allemagne (4 appareils).

Cependant, hormis les F-16, ce contrat sera de loin le plus gros entrepris conjointement par le BeNeLux. Jusqu'à présent, la coopération s'est surtout faite sur le terrain des opérations (commandement commun des Marines, rotation opérationnelle en Afghanistan et Irak, surveillance alternée des espaces aériens, rotation des équipes de protection des bases en Jordanie, collaboration SFG-KCT-NL MARSOF) ainsi que la formation (école maritime des mines en Belgique, des frégates aux Pays-Bas, formation des Pathfinders néerlandais par leurs homologues belges, etc.).

 

Voilà ce que je sais. Pour le reste, il est assez difficile de trouver des infos, la défense ne communiquant pas tant que ça sur beaucoup de ses programmes et nous ne sommes pas vraiment suffisamment important pour avoir une foule de journaliste épiant les moindres faits et gestes de la Direction Générale Ressources Matérielles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Interview avec le Commandant de la Composante Marine durant les Belgian Navy Days (weekend dernier)
 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5237
    Total des membres
    1132
    Maximum en ligne
    Joedeletang
    Membre le plus récent
    Joedeletang
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20369
    Total des sujets
    1157195
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets