Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine Belge (composante marine)


Recommended Posts

il y a 2 minutes, Bruno a dit :

Au moins leurs capacités de détection seront fortement augmentées grâce au nouveau radar plaques AESA, non ??

En principe oui, mais bon, vu les dernières déclarations de la ministre de la défense "on va devoir faire des compromis"  je crains le pire ! Faut dire aussi qu'avec un budget de seulement 500 millions par frégate, faut pas rêver... :angry: 

il y a 1 minute, clem200 a dit :

8 silos soit 32 ESSM, mieux quand même ^^

Bah oui, c'est leur argument pour se justifier, mais avec 24 ESSM ils auraient aussi été content :biggrin:

Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, wielingen1991 a dit :

Bah oui, c'est leur argument pour se justifier, mais avec 24 ESSM ils auraient aussi été content :biggrin:

Même 18, ça reste mieux ...

Blague a part 32 missiles plus le RIM-116, ça ne me semble pas être une catastrophe en terme de puissance de feu 

 

Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, clem200 a dit :

Même 18, ça reste mieux ...

Blague a part 32 missiles plus le RIM-116, ça ne me semble pas être une catastrophe en terme de puissance de feu

Oui, si on en restait là avec les compromis, c'est à dire 32 ESSM au lieux de 64, c'est bon, mais quels seront les autres compromis dont la ministre a parlé ???

Link to post
Share on other sites

On se marre bien sur un CMT...

euhdvp10.jpg

After completion of the Historical Ordnance Disposal Operations near the Dutch  and Belgian coast, SNMCMG1 sailed to Norway for a port visit to Kristiansand. During the transit we had to deal with some challenging weather condition. (Photo SNMCMG1)

  • Haha 2
  • Confused 1
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Fusilier a dit :

un coup on marche sur la cloison tribord un coup sur celle babord :biggrin:

Comme dans Matrix, trop cool tu marche sur les murs !!!

Link to post
Share on other sites
1 hour ago, wielingen1991 said:

Le F930 en route pour Toulon :

C'est quoi les genres pour les navires en français? Parce que c'est un navire mais une frégate. Et c'est un Leopold I mais une Louise-Marie.

Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, mehari a dit :

C'est quoi les genres pour les navires en français? Parce que c'est un navire mais une frégate. Et c'est un Leopold I mais une Louise-Marie.

UN bateau Louise-Marie, UN navire Louise-Marie, UNE frégate Louise-Marie, UN Louise-Marie, je pense, selon la règle vraiment pas woke qui veut que quand on ne sait pas, c’est masculin.

Le «SHE » des anglais est tellement plus glam’ !

Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Hirondelle a dit :

la règle vraiment pas woke qui veut que quand on ne sait pas, c’est masculin.

C'est surtout que le français n'a pas le genre neutre, comme dans d'autres langues. Ou plutôt c'est le masculin qui fait office de genre neutre. C'est aussi pour ça que lorsque le féminin et le masculin sont utilisés ensemble on utilise le masculin pluriel. Une règle grammaticale trop subtile pour certains, traumatisés par le lapidaire "le masculin l'emporte" et qui ne font pas la différence entre genre grammatical et genre sexuel. On peut être UNE personne sans être UNE femme. UN tabouret n'a pas de sexe (normalement).

Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, wielingen1991 a dit :

Les nouveaux navires de lutte contre les mines belgo-néerlandais seront équipé du radar de surveillance Terma Scanter 6002

 

Euh, ce ne devait pas être le Thalès NS-50 ??

Edit : bien que le comprenant pas le néerlandais, grâce au schéma publié je vois qu'en fait le NS-50 sera le radar de veille (aériene + surface) moyenne-longue portée, tandis que le Scanter-6002 assurera la surveillances surface courte-moyenne portée.  

Edited by Bruno
Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Bruno a dit :

Euh, ce ne devait pas être le Thalès NS-50 ??

Edit : bien que le comprenant pas le néerlandais, grâce au schéma publié je vois qu'en fait le NS-50 sera le radar de veille (aériene + surface) moyenne-longue portée, tandis que le Scanter-6002 assurera la surveillances surface courte-moyenne portée.  

Exactement, et maintenant ils ne leur manque plus qu'un lance-missiles courte portée placé derrière la tourelle de 40mm, où apparemment il y aurait de la place pour ça !?

4fckgh12.jpg

Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, wielingen1991 a dit :

Les nouveaux navires de lutte contre les mines belgo-néerlandais seront équipé du radar de surveillance Terma Scanter 6002

 

Hors capacités anti-mines, ca en fait un patrouilleur/escorteur de convoi (commercial) assez correct.

Edited by Benoitleg
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Benoitleg a dit :

Hors capacités anti-mines, ca en fait un patrouilleur/escorteur de convoi (commercial) assez correct.

Est-ce que l'escorte de convoi commercial correspond à un usage du temps actuel ?

Peut être pour franchir une zone en risque de piraterie ?

Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, capmat a dit :

Est-ce que l'escorte de convoi commercial correspond à un usage du temps actuel ?

Peut être pour franchir une zone en risque de piraterie ?

Il me semble qu'il y a des escortes pour franchir le Bab-el-Mandeb et Ormuz 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Fusilier a dit :

Il me semble qu'il y a des escortes pour franchir le Bab-el-Mandeb et Ormuz 

 

Il y a 3 heures, capmat a dit :

Est-ce que l'escorte de convoi commercial correspond à un usage du temps actuel ?

Peut être pour franchir une zone en risque de piraterie ?

Pas besoin d'escorte  les 2 radars reliés au centre operationnel de la Marine djiboutienne et les 3 Sémaphores couvrent l'ensemble du détroit.  

150528_np_ffdj_cpi-c-r.veron_visite-de-l

150528_np_ffdj_cpi-c-r.veron_visite-de-l

Il y a aussi un DST

Et au centre operationnel djiboutien un officer de chez nous travail en coopération. 

em_babelm_s2a_20200410_z02rg.jpg

 

Il y a toujours des bateaux aux mouillage devant Djibouti vue que la zone et relativement sure. 

Mais Aseb prend de plus en plus d'importance vue que les Emirates se sont faché avec Djibouti et le port Aseb de l'autre coté de la frontiere se developpe à grande vitesse 

em_babelm_s2a_20200410-vfrg.jpg

Aseb : une ville portuaire en mutation, une base miliaire pour les E.A.U.

Un site et un port maritimes de qualité, un espace frontalier sous fortes tensions
 
Comme le montre l’image, Aseb - ou Assab - est une ville assez importante de plus de 75 000 habitants située à l’extrême Sud de l’Érythrée. A l’abri du Cap Degayê, elle est située sur un promontoire qui accueille la ville, puis vers le sud son port dont on distingue deux grands quais, une ancienne raffinerie fermée en 1997 et des tables salantes pour la production de sel. Quelques kilomètres au nord se déploient de nouvelles installations (darse profonde et quai). En mer Rouge, Assab bénéficie d’un privilège exceptionnel au delà de son bon site portuaire : une grande baie méridionale bien visible sur l’image. Protégée depuis le Cap Sintian par une vaste barrière de corail s’appuyant pour partie sur les îles d’Halba, Fatuma et Lahâleb, elle constitue un vase bassin littoral.  

Comme le montre la route stratégique tracé en lignes droites dans le désert vers le Cap et l’île de Doumeira, ou Doumêra, Aseb est aussi une ville frontalière. Elle joua un rôle important lors de la guerre d’indépendance contre l’Ethiopie, qui perdit alors son débouché maritime sur la mer Rouge. Elle joue un rôle majeur lors du conflit frontalier entre l’Érythrée et Djibouti concernant la souveraineté sur le Cap et l’île de Dumeira. La tension y reste vive et la frontière fermée plus ou moins hermétiquement selon la conjoncture politique et militaire.       

La base militaire des Emirats Arabes Unis : l’engagement dans un conflit régional

Depuis quelques années, la ville d’Aseb connaît d’importantes mutations, avec en particulier l’installation d’une base - navale, aérienne et terrestre - émiratie en avril 2015 sur un site largement désert à quelques kilomètres au nord de la ville qui est bien visible sur l’image. Les Émirats Arabes Unis ont aussi obtenu le droit d’utiliser le port d’Assab pendant 30 ans en échange des travaux de modernisation qu’ils y effectuent de même qu’à l’aéroport international de la capitale, Asmara.

Dans ce contexte, Assab et sa région servent de point d’appui et de base arrière pour la projection des E.A.U au Yémen voisin en pleine guerre civile. Les E.A.U y participent en effet à une coalition sous direction de l’Arabie saoudite contre les forces houthies qui contrôlent une large partie du pays et du littoral, d’ailleurs soumis à embargo. La base émiratie d’Aseb comprend un port en eau profonde de forme rectangulaire, protégé au sud par une digue, une longue piste aérienne et de multiples bâtiments pour accueillir troupes, blindés, hélicoptères de combat et avions d’attaque. Le tout est ceinturé par une longue barrière de sécurité.  

Ouverture et mutations

Avec la reprise des échanges entre Éthiopie et Érythrée, Assab pourrait peut être aussi servir à nouveau de port de transit pour une partie des marchandises en partance ou à destination de l’Éthiopie, enclavée, en complément de Djibouti dont le port et la voie ferrée vers Addis Abeba ont été rénovés par la Chine. La réouverture de leur frontière terrestre commune en 2018 présente de nouvelles perspectives, même si la situation demeure instable, voire parfois délétère.

Par ailleurs, Aseb pourrait, comme d’autres villes sur la mer Rouge, valoriser ses atouts dans le domaine du tourisme. On aperçoit bien le développement des formes coralliennes sur le zoom. Alors que la mer Rouge accueille déjà un très grand nombre de plongeurs (Israël, Egypte, Jordanie), ce spot et d’autres plus au Nord pourraient entrer dans les catalogues des tour-opérateurs toujours avides de nouvelles destinations. L’Égypte propose déjà abondamment cette destination, l’Arabie Saoudite cherche à développer elle aussi sont tourisme sur la mer Rouge. Pour autant, l’instabilité géopolitique régionale constitue toujours une très forte contrainte.

 

Pour Djibouti Les US suite à un accord tripartie se sont  installées en force sur L'aérodrome de Chabelley (Chabelley Airfield), code AITA : CBA • code OACI : HDCH, situé à côté du village du même nom à 10 km au sud-ouest de l’aéroport de Djibouti

,L'aérodrome de Chabelley est un aérodrome militaire des forces françaises à Djibouti, utilisé comme piste de dégagement et aérodrome de secours. Ils y ont construit de nombreux Hangar pour leur drones qui decollent en permanence vers le Yemen. Et vue qu'ils sont tous armée si le centre operation leur demande d'intervenir ( accord avec Djibouti )3 minutes un mini drone et au dessus du detroit . Sans oublier les Fusilier marin et les commando qui mantienent en alerte un groupe intevention.  

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Scarabé a dit :

Pas besoin d'escorte  les 2 radars reliés au centre operationnel de la Marine djiboutienne et les 3 Sémaphores couvrent l'ensemble du détroit.  

euuuuh  "Le Jean de Vienne escorte des unités alliées dans le détroit de Bab el Mandeb" :rolleyes:  https://www.colsbleus.fr/articles/10594

J'ajoute que comme à Ormuz  les moyens de lutte contre les mines sont régulièrement déployés.  

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Fusilier a dit :

euuuuh  "Le Jean de Vienne escorte des unités alliées dans le détroit de Bab el Mandeb" :rolleyes:  https://www.colsbleus.fr/articles/10594

J'ajoute que comme à Ormuz  les moyens de lutte contre les mines sont régulièrement déployés.  

Oui, de ce type là :

"En 10 ans, la marine chinoise a escorté 6 600 navires dans l'océan Indien 02.01.2019

Lors du point presse du 27 décembre, le colonel Wu Qian, le directeur général de la communication du ministère chinois de la Défense, est revenu sur 10 ans d'opérations de la marine chinoise au large de la Somalie, dans le cadre des activités de sécurisation des voies de transit maritime menacées par la piraterie."

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/01/02/en-10-ans-la-marijne-chinoise-a-escorte-6600-navires-dans-l-19910.html

Et pour le point de comparaison, à une époque, la marine française avait des escorteurs côtiers avec un ou deux 40 mm, un petit sonar,  un petit radar et vogue la galère, histoire de faire du nombre pour accompagner de potentiels très nombreux convois d'escorte. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_Le_Fougueux

 

Edited by Benoitleg
Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Fusilier a dit :

euuuuh  "Le Jean de Vienne escorte des unités alliées dans le détroit de Bab el Mandeb" :rolleyes:  https://www.colsbleus.fr/articles/10594

J'ajoute que comme à Ormuz  les moyens de lutte contre les mines sont régulièrement déployés.  

J'ai eu la chance de connaître les deux, expériences; patrouille/escorte dans le détroit de Bab el Mandeb avec le Wielingen en 91 et lutte contre les mines dans le détroit d'Ormouz  avec un CMT (le Crocus) en 88.

En tout cas, ces nouveaux navires vont être très bien équipés,. Est-ce qu'on pourrait imaginer un de ces MCMV incorporé dans un GAN ? Les drones de surface du bateau-mère ouvriraient ainsi une route "sans mine" au GAN !

Edited by wielingen1991
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,560
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,130
    Total Topics
    1,387,082
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...