Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Armée de l'air indonésienne


alexandreVBCI
 Share

Recommended Posts

Le 08/12/2021 à 07:48, FATac a dit :

C'est ampoulé comme formule, non ?

Bon, ça a l'avantage d'éclairer les délais sous un jour différent ...

---> []

Le lustre comme unité de temps dure cinq ans, et nous vient de l'antiquité romaine. En effet, tous les cinq ans, il y avait un grand concours de T-shirt mouillé une grande cérémonie de purification de masse à l'eau lustrale, et une fois cette lustration faite, le peuple purifié pouvait être recensé.

Pas de rapport avec le plafonnier, qui a une étymologie différente, quoiqu'également latine.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 58 minutes, mgtstrategy a dit :

Blinken en indonesie cette semaine... Le rouleau compresseur MADE IN USA... 

Oui, mais c'est de bonne guerre :sad: Rien n'empèche les indonésiens de nous le faire "à la grecque" comme sur les frégates. 

Le problème est que DA/Thales/Safran ne sont pas réputés pour brader les prix. Mais un effort sur la marge est toujuours possible :biggrin:

Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, Alberas a dit :

Oui, mais c'est de bonne guerre :sad: Rien n'empèche les indonésiens de nous le faire "à la grecque" comme sur les frégates. 

A priori les contrats grec des frégates sont signés et Washington avait prevenu Paris de cette annonce de la DSCA en précisant que cette annonce était une procédure administrative.

http://www.opex360.com/2021/12/11/paris-affirme-que-la-vente-de-trois-fregates-belhrra-a-la-grece-a-ete-signee-il-y-a-quelques-jours/

Edited by emixam
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Teenytoon a dit :

On se détend, personne ne l'a fait à personne sur les frégates grecques en l'état actuel des choses. A part les australiens bien sûr.

Heu, il y a erreur sur l'interprétation de "à la grecque" :wub: Je faisais référence à cette méthode d'enchères descendantes que les Grecs ont utilisée pour avant de choisir les Belharra. A chaque itération, c'était "plus de contenu pour moins cher". Ils ont failli avoir des FREMM italiennes pour moins cher que les FDI.

Honni soit qui mal y pense .:angry:

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, fraisedesbois a dit :

Ainsi ils abandonnent l’hypothèse Su-35.

Mais sinon, encore du « déclaratif » que cet article.

Le principal est que ca maintient les feux de l'actualité sur le Rafale.

Je verrais bien l'Inde se décider pour une 2eme lot de 36 plus vite qu'on ne se l'imagine, en voyant les slots de livraisons se remplir.  Un peu comme ca l'a peut être un peu été le premier coup, avec la politesse grillée par Egypte puis Qatar.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Bon Plan a dit :

Je verrais bien l'Inde se décider pour une 2eme lot de 36 plus vite qu'on ne se l'imagine, en voyant les slots de livraisons se remplir.  Un peu comme ca l'a peut être un peu été le premier coup, avec la politesse grillée par Egypte puis Qatar.

J'ai du mal à suivre les projets Rafale en Inde.

On a parlé d'un 2ème lot (ready made?) de 36.

Y a un appel d'offre de 114 appareils (make in India?)

Et un nombre indéterminé de Rafale M.

C'est coordonné (en Inde!) tout ça?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Alberas a dit :

J'ai du mal à suivre les projets Rafale en Inde.

On a parlé d'un 2ème lot (ready made?) de 36.

Y a un appel d'offre de 114 appareils (make in India?)

Et un nombre indéterminé de Rafale M.

C'est coordonné (en Inde!) tout ça?

Le MOD veut un deuxième lot de 36, mais l'IAF a peur que le nombre de Rafale s'arrête à 72 et donc préfère mener à son terme le RFP de 114 MRFA. La marine voulait 57 avions pour STOBAR, mais il y a des problèmes de budget et ils ont réduit à 36 puis 24. Il pourrait y avoir une commande groupée de 36 + 24 =70 60 qui permettrait de faire du Make in India, mais l'IAF est contre toujours pour éviter l'arrêt à 72. Le MOD ne demande pas spécialement que l'on fasse du make in India parce que lui il voudrait arrêter les importations le plus tôt possible (il rève que HAL va produire les prochains avions).

Edited by Picdelamirand-oil
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Le MOD veut un deuxième lot de 36, mais l'IAF a peur que le nombre de Rafale s'arrête à 72 et donc préfère mener à son terme le RFP de 114 MRFA. La marine voulait 57 avions pour STOBAR, mais il y a des problèmes de budget et ils ont réduit à 36 puis 24. Il pourrait y avoir une commande groupée de 36 + 24 =70 qui permettrait de faire du Make in India, mais l'IAF est contre toujours pour éviter l'arrêt à 72. Le MOD ne demande pas spécialement que l'on fasse du make in India parce que lui il voudrait arrêter les importations le plus tôt possible (il rève que HAL va produire les prochains avions).

@Picdelamirand-oil, à force de lire des rapports comptable de LM, tu finis par compter de la même façon ! ;-) 

  • Like 2
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Le MOD veut un deuxième lot de 36, mais l'IAF a peur que le nombre de Rafale s'arrête à 72 et donc préfère mener à son terme le RFP de 114 MRFA. La marine voulait 57 avions pour STOBAR, mais il y a des problèmes de budget et ils ont réduit à 36 puis 24. Il pourrait y avoir une commande groupée de 36 + 24 =70 qui permettrait de faire du Make in India, mais l'IAF est contre toujours pour éviter l'arrêt à 72. Le MOD ne demande pas spécialement que l'on fasse du make in India parce que lui il voudrait arrêter les importations le plus tôt possible (il rève que HAL va produire les prochains avions).

Merci. Le problème est clairement posé! 

Une commande en 2022 de 36+24 '(=60)serait quand même pas mal, et  Il faut bien que HAL sorte son Tejas! Après tant d'années à essayer de le faire. Et comme il ne donnera jamais satisfaction, ils reprendront plus tard une autre fournée de Rafale.

De toute façon, c'est le PM qui décide, non?

Link to comment
Share on other sites

Papier de DefenseNews, Mike Yeo, 22dec. 

L'Indonésie renonce à l'achat d'avions russes et se tourne vers les options américaines et françaises.

MELBOURNE, Australie - Selon le chef d'état-major de l'armée de l'air indonésienne, l'Indonésie a reconnu sa défaite dans sa tentative d'acheter des avions de combat russes et va maintenant choisir entre le Boeing F-15EX Eagle II et le Dassault Rafale.
S'adressant aux médias lors d'un rassemblement à la base aérienne de Halim Perdanakusuma, près de la capitale indonésienne Jakarta, le maréchal en chef de l'air Fadjar Prasetyo a déclaré que la nation d'Asie du Sud-Est est à la recherche d'un avion de combat moyen ou lourd de génération 4,5.
Il a précisé que le choix entre le F-15EX américain et le Rafale français avait été réduit en concertation avec le ministère de la défense, ajoutant que l'Indonésie souhaitait acquérir deux à trois escadrons d'avions de combat, en fonction du budget disponible.
M. Prasetyo a également confirmé que c'était "le cœur lourd" que l'Indonésie abandonnait son projet d'acquisition du Sukhoi Su-35 Flanker-E. Le pays avait choisi le bimoteur russe et le Rafale. Le pays avait sélectionné le chasseur bimoteur et monoplace russe en 2015, mais n'a jamais signé de contrat pour 11 appareils à l'issue des négociations avec la Russie en 2018.
Bien que l'Indonésie ne l'ait pas explicitement dit, il est possible que sa réticence à conclure l'acquisition du Su-35 soit due à la crainte que la démarche ne déclenche des sanctions américaines en vertu de la loi Countering America's Adversaries Through Sanctions Act. Cette loi a été adoptée par le Congrès en 2017 et vise à décourager les gouvernements ou les entités d'acquérir des armes ainsi que du matériel et des pièces militaires auprès d'adversaires américains comme l'Iran, la Corée du Nord et la Russie.
Prasetyo a noté que si l'Indonésie choisit le F-15EX, les livraisons du chasseur multirôle pourraient commencer dès 2027.
Tout nouveau chasseur sera utilisé aux côtés de la flotte actuelle de Lockheed Martin F-16C/D Fighting Falcons et de Sukhoi Su-27/30 Flankers russes. Les premiers étaient auparavant exploités par l'armée de l'air américaine.
L'Indonésie cherche à acquérir ces appareils pour répondre à ses besoins de plus en plus urgents en matière de défense aérienne, mais des problèmes budgétaires et une longue liste d'exigences en matière de défense entravent les efforts visant à combler le déficit de défense aérienne du pays, qui se compose de plus de 17 000 îles s'étendant de la bordure orientale de l'océan Indien à la Papouasie-Nouvelle-Guinée.
L'Indonésie avait précédemment exprimé son intérêt pour l'achat de la flotte autrichienne d'avions de combat Eurofighter Typhoon, que le pays européen retirait prématurément du service en raison de son coût et d'un scandale de corruption.

https://www.defensenews.com/air/2021/12/22/indonesia-gives-up-on-russian-aircraft-purchase-instead-turning-to-us-and-french-options/

  • Thanks 4
Link to comment
Share on other sites

Un article parlant plutôt du f-15 EX plutôt à son avantage mais regrettant l'abandon du su-35 :

https://asiatimes.com/2021/12/jakartas-heavy-heart-over-heavy-fighters/

by Andrey Gubin December 27, 2021

Les observateurs du monde entier ont analysé les raisons qui ont motivé la décision de Jakarta de modifier ses plans d'acquisition de chasseurs de 4ème génération en faveur du F-15EX de Boeing ou du Rafale de Dassault au lieu du Sukhoi Su-35. Les prétendues difficultés financières ne semblent pas être les seules raisons d'une telle manœuvre.

Le 22 décembre, le maréchal en chef de l'air Fadjar Prasetyo a avoué aux médias "le cœur lourd" l'abandon d'un accord préliminaire signé avec la Russie en 2018 pour 11 appareils.

L'armée indonésienne a choisi le Su-35 (Flanker-E) comme principal chasseur lourd polyvalent lors du salon aéronautique de Dubaï en 2015, mais un contrat final n'a jamais été signé, de sorte que les avions sont restés non produits, heureusement pour la partie russe.

Jakarta devait payer 1,14 milliard de dollars US, mais les termes les plus récents étaient cryptiques, le gouvernement russe étant réticent à déclassifier tous les détails concernant les contrats militaires étrangers.

Bien que l'ambassadrice de Russie en Indonésie, Lyudmila Vorobyova, ait déclaré que Moscou n'avait pas été informée d'une annulation par les voies diplomatiques, elle a admis qu'il était peu probable que l'accord se poursuive.

En juillet, lors du salon aéronautique MAKS 2021 à Moscou, une porte-parole du Service fédéral russe pour la coopération militaro-technique a prévenu que le contrat indonésien avait attiré l'attention de nombreux concurrents. Elle a accusé des "agents de pays tiers" de faire pression sur Jakarta pour qu'elle se retire du projet Sukhoi.

Auparavant, en mars 2019, lors de l'exposition de défense Langkawi International Maritime and Aerospace (LIMA) en Malaisie, le chef de l'agence de coopération militaire russe, Mikhail Petukhov, a fait état de la poursuite du dialogue sur les avions de combat avec l'Indonésie malgré "l'environnement politique et le chantage aux sanctions."

Les Su-35 étaient présumés être livrés à l'armée de l'air indonésienne (TNI-AU) d'ici la fin de 2020 sur la base d'un paiement compensatoire (y compris une part de produits de base tels que le café et l'huile de palme), le premier jet pouvant même être livré dès 2019.

En juillet 2019, l'ambassadeur indonésien en Russie de l'époque, Mohamad Wahid Supriyadi, a fait remarquer que la complexité du schéma commercial dans lequel des entités gouvernementales et privées étaient impliquées pourrait retarder le contrat. Néanmoins, en 2020, Supriyadi a confirmé que son pays ne se retirerait pas de l'accord, car l'Indonésie avait le droit d'acheter des équipements de défense à qui elle voulait.

Toutefois, en mars 2020, Bloomberg, citant une source au sein de l'administration de Donald Trump, a rapporté que Washington avait forcé Jakarta à refuser d'acheter des Su-35, car cela irait à l'encontre de la loi CAATSA (Countering America's Adversaries Through Sanctions Act).

Cette loi a été adoptée par le Congrès américain en 2017 dans le but de contraindre les gouvernements à s'abstenir de toute coopération militaire avec l'Iran, la Corée du Nord et la Russie, puis la Chine. En 2018, James Mattis, alors secrétaire à la défense, a demandé au Congrès d'accorder une dérogation à l'Inde, à l'Indonésie et au Vietnam permettant des accords avec la Russie sans risque de sanctions, mais les temps ont changé depuis.
Contraintes financières

Ces deux dernières années, pendant la pandémie de Covid-19, l'Indonésie a dû faire face à des déficits budgétaires d'environ 6 % du PIB, et mise sur une lente reprise de l'économie nationale en 2022. En août, Jakarta a annoncé un projet de budget 2022 pour les dépenses militaires tenant compte des contraintes économiques. Le nouveau budget a introduit une baisse de 2 % par rapport à 2021, mais reste beaucoup plus élevé que ce que recommande le ministère des Finances.

Le financement de l'acquisition accélérée d'équipements de défense et de l'amélioration de l'infrastructure militaire en vue d'accomplir la stratégie de la force minimale essentielle de l'Indonésie reste solide. Compte tenu de ces éléments, les obstacles monétaires ne semblent pas assez décisifs, notamment dans le contexte de la proposition de Boeing de fournir le premier F-15EX à l'armée indonésienne en 2027.

Le coût de huit jets américains est supposé être d'au moins 750 millions de dollars (87,7 millions de dollars plus le service de prévente pour chacun), contre 1,14 milliard de dollars pour les chasseurs Sukhoi. Les estimations du coût des Rafales français avoisinent les 100 millions de dollars par unité, sur la base d'une offre récente faite à la Croatie. L'armée indonésienne a fait référence à des conditions financières plus souples avec Paris qu'avec Moscou, mais cela ne signifie peut-être que plus de café et d'huile de palme à long terme - aucune donnée n'a été fournie.

En outre, si l'on se souvient que le parlement indonésien a abandonné l'idée d'acheter à l'Autriche 15 Eurofighter Typhoon retirés du service, l'argument en faveur d'une flotte aérienne plus standardisée semble raisonnable. À l'époque, un membre de la Commission de la Chambre avait critiqué l'achat de chasseurs de classe similaire provenant de différents fabricants, le jugeant inefficace en raison des dépenses plus élevées pour les réparations, les pièces de rechange et la formation.

La TNI-AU dispose déjà de 16 jets Su-27 et Su-30 et a accumulé une grande expérience opérationnelle et de maintenance depuis 2003. En outre, il y a également 33 F-16 américains, 23 Hawk-200 britanniques et 14 T-50 coréens parmi les avions de combat en service actif, donc ajouter un type de plus est beaucoup pour une force aérienne plutôt petite.
Intervention américaine

Notamment, les États-Unis sont déjà intervenus dans les partenariats de défense de l'Indonésie avec d'autres pays. En 2018, il a été signalé qu'un programme d'avions de combat KF-X entre la Corée du Sud et l'Indonésie était en lambeaux. Un porte-parole du ministère de la Défense de Jakarta a laissé entendre que les États-Unis avaient introduit des restrictions critiques pour le projet, induisant son arrêt.

Les spécifications et les performances des chasseurs lourds méritent une attention particulière. Le F-15EX Advanced Eagle a été critiqué pour ne pas disposer de technologies de furtivité, ce qui le rend facilement détectable et très vulnérable. Son impressionnante capacité d'emport serait inutile face à des adversaires de taille, tels que des chasseurs et des batteries de défense aérienne de conception russe ou chinoise.

Les paramètres de rentabilité semblent également douteux. Même si le F-15 de base a parcouru un chemin de gloire depuis les années 1970, son successeur avancé reste un cheval noir. Le Rafale français pourrait être plus puissant en tant que plate-forme aérienne multirôle pour une large gamme d'armes. Il bénéficie d'une riche expérience du combat et du service, de sorte que tous ses défauts sont bien connus.

Néanmoins, les experts russes ont cité le site web sud-africain Ultimate Defense, qui a simulé une mêlée entre un Rafale et un Su-35 sans que le premier ait la moindre chance de l'emporter. Le jet russe a bénéficié de sa capacité à détecter et à tirer en premier.

En dehors du contexte politique, le Su-35 est extrêmement efficace contre les cibles aériennes, capable d'abattre n'importe quel avion existant, y compris ceux de cinquième génération. Le F-15EX est parfait pour les cibles de surface faiblement protégées s'il bénéficie d'une supériorité aérienne totale. Le Rafale semble modeste dans tous ces rôles pour le même prix.

L'option de compromis consiste à acquérir à la fois des Rafale et des Su-35 pour se compléter, en mettant au rebut tous les F-16 usagés, comme l'a fait l'Égypte. Mais comment atténuer la colère des Américains dans ce cas ?

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

Edited by herciv
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Ce second Su-35 vs rafale est repris en boucle là et rappel le premier ou le rafale avait triomphé en utilisant des techno dépassées ... :

https://www.altusintel.com/public-yy4mc5/

https://rg.ru/2021/09/17/uktimate-defence-su-35-pobedit-rafale-v-vozdushnom-boiu.html

https://rg.ru/2021/09/17/uktimate-defence-su-35-pobedit-rafale-v-vozdushnom-boiu.html

 

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

" Néanmoins, les experts russes ont cité le site web sud-africain Ultimate Defense, qui a simulé une mêlée entre un Rafale et un Su-35 sans que le premier ait la moindre chance de l'emporter. Le jet russe a bénéficié de sa capacité à détecter et à tirer en premier. En dehors du contexte politique, le Su-35 est extrêmement efficace contre les cibles aériennes, capable d'abattre n'importe quel avion existant, y compris ceux de cinquième génération. Le F-15EX est parfait pour les cibles de surface faiblement protégées s'il bénéficie d'une supériorité aérienne totale. Le Rafale semble modeste dans tous ces rôles pour le même prix."

Sacrés experts...

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,750
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...