LBP

SMX-25 petit dernier

Recommended Posts

Tres intéressant ce "retour" a des semi submersible qui capitalisent sur les solution VSV :)

J'aime bien cette attitude de DCNS de remettre a plat les solution sous-marine accessible. Ca change un peu de la course a celui qu'aura la plus grosse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme concept, c'est un retour amusant à l'idée de torpilleur submersible qui a donné naissance au sous-marin moderne. C'est "vintage", comme le PT-Cruiser ou la nouvelle Mini, comme les Citroën C3-Charleston ... Seulement, cela se fait à l'ère des missiles et du combat infocentré, ce qui rapproche un peu la chose du Frappeur (la capacité saturante en moins).

Si le concept prend, va t'on voir venir des meutes de ces engins, ou bien cela resterait il un saupoudrage de quelques unités pour faire moderne dans les marines clientes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si le concept prend, va t'on voir venir des meutes de ces engins, ou bien cela resterait il un saupoudrage de quelques unités pour faire moderne dans les marines clientes.

défensivement l'engin peut etre intéressant. Il a une tres bonne vitesse surface tout en restant discret. Entre deux eauc il est peu vulnarable au missile antinavire radar, et pas beaucoup plus aux IIR. de plus cas de détection de missile il peu plonger pour  les perdre. On se retrouve avec un engin en tres peu vulnarable aux missiles anti navire, difficile a détecter. Du coté sous marin il sera détecter facilement quand il file 38kts surface mais sera difficile a poursuivre ou engager a la torpille a cette allure. Sitot qu'il aura plongée il sera dans la siutation d'un électrique la aussi pas évident a chasser et capable de se défendre.

Ce genre d'engin peut etre une vraie plaie contre les flotte de surface car il élimine la grosse lacune des SSK la vitesse, en composant entre deux eaux.

Reste a évaluer sa capacité de détection mais on peut supposer que cela sera confier essentiellement a des moyen déporté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il pourrait être utile pour les missions de renseignement

Et en meute cela pourrait faire mal

La question est combien cela coûte ?

Pour un SMX-23 (800T) c'est environ 120M€

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il pourrait être utile pour les missions de renseignement

Et en meute cela pourrait faire mal

La question est combien cela coûte ?

Pour un SMX-23 (800T) c'est environ 120M€

2 850 tonnes à vide et 4 650 en plongée, donc j'ai peur que ce soit nettement plus que 120 M€.

Dommage, j'aurais bien vu un hybride qui pourrait donc être moins complexe (donc moins gros et moins cher) qu'un vrai sous-marins. Un SMX-25 de 500T aurait pu avoir un prix autour de 50 M€ et permettre d'envisager une véritable meute. Mais avec un navire de 3000 tonnes, il ne faut pas s'attendre à ce qu'il soit moins cher qu'un Scorpène.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

70 ans après le Surcouf, DCNS ressort un sous marin revendiquant une action de surface : est ce un progrès en offrant une vitesse de déplacement supérieure a un SNA ou un afadissement de l'indetectabilité du sous marin ?

Après tout le surcouf a apparemment fini grenadé par des Catalinas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

70 ans après le Surcouf, DCNS ressort un sous marin revendiquant une action de surface : est ce un progrès en offrant une vitesse de déplacement supérieure a un SNA ou un afadissement de l'indetectabilité du sous marin ?

Après tout le surcouf a apparemment fini grenadé par des Catalinas...

Sauf qu'entre temps on a développé ce qu'on appel des missiles ... et que pépere en question pourra tirer aussi bien de l'antinavire que de l'anti aérien ... et plouf les catalinas ;)

La présence de missile anti aérien n'est plus une utopie dans les sous marin, y compris tirés en plongée, puis téléguidé par fibre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sauf qu'entre temps on a développé ce qu'on appel des missiles ... et que pépere en question pourra tirer aussi bien de l'antinavire que de l'anti aérien ... et plouf les catalinas ;)

La présence de missile anti aérien n'est plus une utopie dans les sous marin, y compris tirés en plongée, puis téléguidé par fibre.

Et oui ...avec des drones helos pour l'AEW et une gestion netcentrée...

Je fais le difficile mais j'adore ce concept qui se rapproche beaucoup (enfin !) du frappeur de Rene Loire

...la capacité de puissance en moins

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des détail sur l'architecture du SM25 la propulsion tunnel "avancée", les barres de plongée genre hydrofoil, la forme perce vague étrave inversée genre VSV etc.

J'aime beaucoup le boulot de DCNS ... dommage qu'on ai pas de quoi "sponsoriser" le mise en oeuvre in vivo.

Image IPB

http://www.opex360.com/2010/10/08/le-smx-25-le-dernier-concept-de-sous-marin-de-dcns/

« Les avions sont des jouets sans aucune valeur militaire », avait dit le maréchal Foch. Et pourtant, les faits lui donneront tort car les Spad, Sopwith Camel et autres Fokker Dr.I prouveront toute leur utilité sur les champs de bataille et annonceront l’avènement du fait aérien dans la conduite des opérations de guerre. Dans un tout autre domaine, et toute proportion gardée, en sera-t-il de même pour le SMX-25, le dernier sous-marin imaginé par DCNS?

Ce nouveau concept, dévoilé avant le prochain salon Euronaval, ne répond à aucun besoin opérationnel exprimé par une force navale. Cependant, comme l’avion pour Foch, il pourrait bien trouver une utilité dans un avenir proche, à condition de bien exploiter les qualités que ses concepteurs lui prêtent.

Ainsi, contrairement à ce que l’on pourrait supposer, le SMX-25 n’est pas un nouveau croiseur sous-marin Surcouf, lequel avait coulé en 1942. D’une longueur de 109 mètres, il pourra emporter 16 missiles de tous les types (croisière, anti-navire, etc…), ainsi que 4 torpilles lourdes et des mitrailleuses. En semi-plongée, il pourra mettre en oeuvre un UAV hélicoptère ou un drone sous-marin, à partir de la partie émergée (une trentaine de mètres) et déployer un radar de veille aérienne.

Quant à sa protection, elle est identique à celle d’un sous-marin classique. L’acoustique du SMX-25 est optimisée et il dispose d’une batterie de contre-mesures devant lui permettre d’échapper à un éventuel agresseur. Et, au besoin, il aura toujours ses torpilles.

S’il pourra plonger à une centaine de mètres – ce qui est relativement limité – le SMX-25 affichera une vitesse de 38 noeuds en surface et de 10 noeuds en plongée. D’où un avantage indéniable pour ce sous-marin : sa vitesse lui permettra de rejoindre rapidement une zone d’opérations.

Par ailleurs, l’équipage du SMX-25 comptera seulement 27 marins mais il aura la capacité d’embarquer une dizaine de nageurs de combat. Ces derniers pourront être déployés quand le sous-marin est en semi-plongée.

Maintenant, il reste à voir l’usage qu’il pourrait être fait du SMX-25. L’on pourrait imaginer l’utiliser pour des missions de renseignement. Sa rapidité à se rendre sur une zone d’opération, ses moyens d’observation et sa capacité à embarquer des nageurs de combat plaident en ce sens.

Une autre possibilité découle de la première : il serait aussi envisageable de l’utiliser en guise d’éclaireur d’une force de projection devant débarquer sur une côte. Là encore, ses moyens d’observations permettraient de préparer au mieux une telle opération. Comme il pourrait également y prendre part en neutralisant des défenses côtières avec ses missiles.

Chez DCNS, l’on estime qu’il constitue un substitut intéressant aux sous-marins nucléaires d’attaque. Ce qui est susceptible d’intéresser les pays émergents, d’autant plus que, comme il est conçu avec des technologies existantes, son prix ne devrait pas être exhorbitant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une bonne solution pour les mers peut profonde.

Si notre marine se paye des SMX-25

cela remplace quoi les FLF comme écrit BPCs ?

Peut il faire aussi du AVT ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une bonne solution pour les mers peut profonde.

Si notre marine se paye des SMX-25

cela remplace quoi les FLF comme écrit BPCs ?

Peut il faire aussi du AVT ?

Pour les FLF je crains qu'on soit pas du tout dans le budget ... De plus il ne s'agit pas d'un patrouilleur typé police ce sous marin, mais d'un engin tres typé combat, aussi bien défense littorale, que comme scout pour faire de la reconnaissance d'un dispo ennemi.

Par contre effectivement l'engin pourrait bien se substituer a des frégates ... notament celle ayant vocation a bosser en autonomie pour de la reco et du rens. Une partit des missions des FLF quand elle sont intégré a un GAN m'enfin c'est un peut la marge d'usage des FLF.

Si j'étais amiral j'aimerais bien intégré ce genre de joujou a mon GAN pour explorer discrètement les limites de mon dispositif dessus et dessous, a moindre frais, avec des sérieuse capacité d'autodéfense et de hit and run.

L'autre point interessatant de ce projet c'est que ca valide l'interet des solution type MILAS ... et torpille planante genre kit diamond black des P8, permettant de dispenser des torpille a distance de sécurité :)

Pour la profondeur de plongée c'est pas vraiment un facteur limité ... le gros des mission des sous marin se passe a faible profondeur, sauf s'il faut absolument changer de couche thermique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis que je suis ici depuis 6 ans, j'en ai vu des concepts ships et consorts SMX 22

Image IPB

SMX 23

Image IPB

SMX 24 Antrasta

Image IPB

Dans le monde réel de la sous-marinade et rue Royale, ils espèrent que le programme Baraccuda SNA Classe Suffren soit sanctuarisé, et que la cible de dotation soit respectée à 6 SNA en fin de programme.Pas un de moins, pas un de plus au vu du contexte actuel.

Tout autre SSK Marlin ou concept SMX 22/23/24/25 ne seront pas en dotation avec les ESNA/SNLE.

Par contre, pour l'export, ce type de bateau peut donner des idées d'achat à des pays du Golfe n'ayant aucune expérience sous-marine et étant fortuné pour se payer ces engins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis que je suis ici depuis 6 ans, j'en ai vu des concepts ships et consorts SMX 22

Image IPB

SMX 23

Image IPB

SMX 24 Antrasta

Image IPB

Dans le monde réel de la sous-marinade et rue Royale, ils espèrent que le programme Baraccuda SNA Classe Suffren soit sanctuarisé, et que la cible de dotation soit respectée à 6 SNA en fin de programme.Pas un de moins, pas un de plus au vu du contexte actuel.

Tout autre SSK Marlin ou concept SMX 22/23/24/25 ne seront pas en dotation avec les ESNA/SNLE.

Par contre, pour l'export, ce type de bateau peut donner des idées d'achat à des pays du Golfe n'ayant aucune expérience sous-marine et étant fortuné pour se payer ces engins.

Vu la lenteur de délivrance des Barracuda il y aura peut être des modif sur les derniers modèles comme l'adjonction d' un anneau de plus comme sur les Virginia plus : on peut noter que les derniers améthystes n'avaient pas la meme tronche que les premiers.

Ainsi on pourrait voir apparaitre une tranche modulaire comme sur le SMX 24( nota tu t'es trompé dans tes légendes l'andrasta est la version production du smx23 )

Avec une US navy qui va investir massivement dans les UUV, on pourrait très bien voir apparaitre un équivalent de smx22 avec des smx23 dronisés accolés aux SNA...mais clairement pas avant la sortie de la bosse

Le problème est qu'aucun de ses concepts sauf justement le smx25 ne peut empiéter sur les platebandes d' insurge créneaux de navires et encore de manière modeste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faut créer la Marine de ses rêves et des planches à billets.  :oops:

Autant j'aime bien le concept du SMX 25, autant il pourrait faire le bonheur de nos amiraux, autant il ne me semble pas indispensable a notre marine ;) vu sa structure et le contexte de la menace.

Ca n'empêche que le truc est très pertinents, reste a voir si le cout d'un tel engin, le rend accessible a ceux qui en auraient besoin. Toutes les flottes qui peine a disposer d'équipage pour leur SSK russe, et qui préfère les garder au port par manque de compétence pourrai voir dans cet engin un outil de transition idéal. De quoi être ops tout de suite avec un minimum de compétence sous marine un peut a la maniere des U-boot, ou la plongée n'est que très temporaire, et ou le boulot en surface est le dur du métier. Ça permettrait d'entrainer progressivement ses force a la sous marinade tout en disposant d'un quasi sous marin en même temps qu'une corvette rapide.

Certes les capacité d'attaque en mode sous marin reste modeste, 4 torpilles ... m'enfin quelle pays a tiré 4 torpilles sur un meme engagement depuis la seconde guerre?! Si t'es pas un abrutis et que ton fournisseur est le bon, une torpille ... un impact, end game.

La capacité de défense contre air est super intéressante, tellement peu de marine on des capacité standoff de torpillage, la plupart des patmar vont etre hors jeu. L'architecture de l'engin doit rendre les missile anti navire a quidage EM aveugle, au pire en cas d'accroche autdirecteur IR, il doit submerger en quelques instant sur alerte de sa veille IIR ou rada, suffit de braquer les barres et d'ouvrir les écope et ca s'enfonce vite.

Quant au torpille standoff ... si elle évite de mettre en danger le porteur, le temps de vol et l'imprecision de leur placement - basé sur les signaux des bouées et la prédiction de route - rend leur usage moins efficace que le torpillage a l'ancienne de pres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le bonheur des amiraux, c'est d'abord de sanctuariser les 6 SNA Suffren, et les 11 FREMM, ainsi que les 58 Rafale M.

Après si par la suite la RGPP Marine est réussi et qu'il y ait des ressources.Alors ils pourraient se laisser influencer par des concepts type frappeur ou SMX ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Question à ceux qui ont le pieds marin:

N'est-il pas dans l'esprit du "Street Fighter" initial?

...Avec la meme capacité à changer de theatre vu la grande vitesse en surface mais moins de capacité aérienne et par contre des capacités inédites sous marines :

Comme pour le Frappeur de René Loire se concretisant dans les SSGN, le futur du Streetfighter n'est il pas dans le SMX-25 ?

Une sorte de Darwinisme inversé qui pousserait le futur des navires de surface vers un équivalent sous-marin ?

Reste le coût, le Streetfighter initial devant être légépascher

http://www.globalsecurity.org/military/systems/ship/streetfighter.htm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 278
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    polo03
    Membre le plus récent
    polo03
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20 422
    Total des sujets
    1 171 408
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets