Recommended Posts

On est donc en train de se rendre compte que la bestiole est là depuis plus longtemps, mais sous les scanners, qu'est ce qui peut expliquer que tout d'un coups, les cas est explosé ? Une mutation ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Boule75 said:

Un point m'étonne à ce stade : la démarche entreprise en France (revisiter les dossiers) n'est-elle pas entreprise ailleurs ?

Ca fait un moment qu'ils analysent tous les cas de pneumonie au dernier trimestre 2019 en Italie par exemple ... ca doit etre pareil ailleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, g4lly a dit :

Ca fait un moment qu'ils analysent tous les cas de pneumonie au dernier trimestre 2019 en Italie par exemple ... ca doit etre pareil ailleurs.

Qu'en sort-il ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait la question peut être différente. Est ce que tout les pays ayant entamée cette démarche, partageront leurs recherches de façon transparente, fiable et rapidement. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Héliphas a dit :

On est donc en train de se rendre compte que la bestiole est là depuis plus longtemps, mais sous les scanners, qu'est ce qui peut expliquer que tout d'un coups, les cas est explosé ? Une mutation ?

Dans le cas de la France, je crois qu'il y a eu le cas du rassemblement des fidèles d'une église qui avait contaminé énormément de monde. 

Pour l'Italie, sûrement la contamination de l'hôpital qui a contribué à la propagation.

Dans le cas de la Chine, alors la, c'est la fête pour le virus. On a eu d'abord le dînez des cons organisé par la ville réunissant plus de 10 000 habitants ainsi que les autres types de dînez qui réunissent régulièrement des centaines de convives pour toute type d'occasion. Ensuite, on a un système de santé très centralisé dans les hôpitaux. Pour un rhume ou une grippe, on ne va pas voir un médecin libéral, on se déplace directement à l'hôpital. C'est je pense un élément décisif sur la propagation rapide du virus dans les premiers jours qui ont suivis le confinement de la ville. 

C'est pourquoi, avec un début de présence comparable, je pense que le nombre de cas a pu augmenter beaucoup plus tôt en Chine que dans le reste du monde. L'avantage, c'est que comme tout est centralisé, on peut sûrement repéré le début du virus plus tôt également puisque l'historique des consultations est plus facilement disponible. 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.scmp.com/news/china/politics/article/3083863/chinese-scholar-calls-political-reform-criticising-tight (11 mai 2020)

Un constitutionnaliste a été emmené par les autorités chinoises après avoir écrit une lettre ouverte aux représentants du corps législatif du pays, critiquant la façon dont le gouvernement a géré l'épidémie de coronavirus et appelant à la liberté d'expression.

Zhang Xuezhong a été enlevé de son domicile à Shanghai dimanche soir, selon de multiples sources. Sa lettre, postée sur WeChat samedi et adressée aux députés de l'Assemblée populaire nationale (APN) a été largement diffusé en ligne alors que la Chine se prépare à convoquer ses plus importantes sessions parlementaires dans moins de deux semaines.

"Il a été emmené dimanche soir. Trois voitures de police sont venues chez lui", a déclaré Wen Kejian, un analyste politique indépendant et un ami proche de Zhang.

Un autre ami de Zhang, qui a demandé l'anonymat en raison du caractère sensible de la question, a également confirmé que Zhang avait été enlevé. Il a déclaré "Il est mentalement préparé après sa lettre ouverte."

Dans son message WeChat, Zhang, 43 ans, a écrit à côté de sa lettre mise en pièce jointe : "La meilleure façon de lutter pour la liberté d'expression est que chacun s'exprime comme si nous avions déjà la liberté de parole".

De multiples appels sur le téléphone portable de Zhang et des messages sur son compte WeChat par le South China Morning Post sont restés sans réponse. Les appels au bureau de la police municipale de Shanghai sont également restés sans réponse.

Dans sa lettre, Zhang - qui contribue régulièrement à des journaux étrangers et qui est un critique bien connu du système politique et juridique chinois - a déclaré qu'en l'absence d'une constitution moderne, la gouvernance de la Chine était très arriérée et que "l'apparition et la propagation de l'épidémie de Covid-19 est une bonne illustration du problème".

Zhang a dit dans sa lettre : "Vingt-deux jours avant le [verrouillage pour contenir l'épidémie] dans la ville, Wuhan continuait d'enquêter et de punir les citoyens qui avaient révélé l'épidémie, y compris le Dr Li Wenliang ... ce qui montre à quel point la répression de la société par le gouvernement est serrée et arbitraire."

La lettre disait que le système politique chinois avait entraîné un manque de transparence et de contrôle. La Chine a rejeté les allégations selon lesquelles elle aurait mal géré l'épidémie, contre les accusations des États-Unis selon lesquelles elle aurait dissimulé des informations et laissé l'épidémie dégénérer en pandémie mondiale. Pékin a fermement démenti une affirmation - à laquelle le président américain Donald Trump a fait référence à plusieurs reprises - selon laquelle l'origine de l'épidémie était liée au laboratoire de recherche sur les virus de Wuhan.

"Depuis le 3 janvier 2020, le ministère des affaires étrangères [chinois] a régulièrement informé le gouvernement américain de l'épidémie, mais le département de contrôle des maladies n'a pas informé la population [chinoise] en même temps. Une telle attitude irresponsable envers la sécurité de leur peuple est rare", a écrit Zhang.

"Il y a eu peu de médias professionnels indépendants pour enquêter et rendre compte de l'épidémie, et les professionnels de la santé n'ont pas non plus fourni de conseils indépendants au public ... Cela montre seulement que le contrôle étroit que le gouvernement exerce depuis longtemps sur la société et la population a presque complètement détruit les capacités d'organisation et d'auto-assistance de la société chinoise".

Zhang a appelé les députés de l'APN à transformer le corps législatif en une "autorité de transition" pour créer un comité largement représentatif habilité à rédiger une constitution conforme aux "principes politiques modernes".

Il a également exhorté l'APN à prendre des résolutions pour libérer immédiatement tous les prisonniers politiques, mettre fin à l'interdiction des partis politiques et des médias non étatiques, et consacrer le fait qu'aucun parti politique ne doit bénéficier du statut d'institution nationale de service public.

Zhang, qui donne un cours en ligne sur la constitution, a été retiré de son poste d'enseignant à l'Université de sciences politiques et de droit de Chine orientale en 2013 en raison de ses commentaires critiques sur la constitution chinoise, et a été expulsé de la faculté quatre mois plus tard. L'université l'a accusé de "diffuser de force ses opinions politiques auprès du personnel de l'école et des enseignants, et d'utiliser sa position pour diffuser ses opinions politiques auprès des étudiants".

Avocat de la défense de militants chinois, dont l'avocat des droits de l'homme Guo Feixiong et le militant des droits civils Liu Ping, Zhang a été déchu de sa licence d'avocat l'année dernière après que les autorités aient déclaré qu'il n'était plus employé par son cabinet.

  • Sad 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Pandémie. C’est le moment de reprendre Taïwan par la force, estiment les nationalistes chinois

Pendant que l’attention du monde entier est retenue par la pandémie de Covid-19, ne serait-ce pas le moment de reprendre Taïwan par la force ? Les faucons chinois s’agitent, les autorités tempèrent, mais la question de la participation de Taïwan à l’OMS devient cruciale.

Sur les réseaux sociaux chinois, à la suite de commentateurs chinois, les esprits s’échauffent et des internautes se bousculent pour exprimer leur sentiment que c’est le bon moment pour intervenir militairement et récupérer Taïwan, en particulier du fait de l’affaiblissement de la marine américaine par la pandémie, souligne le South China Morning Post.

Le juriste Tian Feilong, professeur associé à l’université Beihang de Pékin, a ainsi affirmé sur le site de réflexion politique et académique Guancha que “la loi antisécession votée par le Parlement chinois en 2005 donnait la légitimité pour reprendre l’île par la force”. Pour lui, les développements politiques et sociaux à Taïwan, combinés au mouvement de contestation de l’autorité de Pékin à Hong Kong en 2019, rendent désormais caduque la perspective de l’intégration pacifique de l’île à la Chine. (...)

Suite: https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/pandemie-cest-le-moment-de-reprendre-taiwan-par-la-force-estiment-les-nationalistes?fbclid=IwAR1gSZsC17Y1KRH7C3TN8Xwz7dtGAhPXIjuU3prBBHRYy64b2Xwj0Zxhc7A

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi, les réseaux sociaux sont une dimension parallèle, un monde à part, où les gens lambda se croient "empowered" et où ils peuvent "décider".

Mais la vraie vie, elle se passe... dans la vraie vie.

Ce qui sont de virtuel restent toujours dans... le virtuel.

Henri K.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Henri K. a dit :

Pour moi, les réseaux sociaux sont une dimension parallèle, un monde à part, où les gens lambda se croient "empowered" et où ils peuvent "décider".

Mais la vraie vie, elle se passe... dans la vraie vie.

Ce qui sont de virtuel restent toujours dans... le virtuel.

Henri K.

Dit il en postant sur un forum !!!

:bloblaugh::bloblaugh::bloblaugh:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Réseau social --> majorité d'homme entre 15 et 30 ans

D’où un certains gout pour la guerre ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, clem200 a dit :

Réseau social --> majorité d'homme entre 15 et 30 ans

D’où un certains gout pour la guerre ...

Une tranche d’âge qui a du mal à prendre plus de 3 paramètres en compte au même temps et qui reste des animaux de 2 dimensions pour la plupart...

Je sors ou je ne sors pas ?

Henri K.

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Henri K. a dit :

Une tranche d’âge qui a du mal à prendre plus de 3 paramètres en compte au même temps et qui reste des animaux de 2 dimensions pour la plupart...

Je sors ou je ne sors pas ?

Henri K.

J'ai 27 ans. Tu sors :tongue:

Bon en tout cas on leur vend pour 25 millions d'euros de leurres. Mais j'espère que leur modernisation sera plus lourde que ça 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui bon, des nationalistes...

 

Si tu leur donnes un bâton, aussi sec ils vont aller taper leur voisin même si ce dernier est armé jusqu'aux dents. :rolleyes:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://esprit.presse.fr/article/judith-geng-et-mei-yang/la-recherche-a-l-epreuve-de-l-ambition-chinoise-42702 (mai 2020)

L’institut Confucius de Lyon (Icl), issu d’un partenariat entre les universités de Lyon 2 et Lyon 3 avec l’université Sun Yat-sen de Canton, a dû définitivement cesser ses activités en septembre 2013, après quatre années de collaboration. Selon le communiqué des deux responsables français d’Icl, l’insistance du nouveau directeur chinois de l’Institut pour s’intégrer davantage dans les enseignements diplômants, surtout dans le domaine de la sinologie, avait éveillé chez ses partenaires lyonnais la crainte d’une menace sur la liberté scientifique, les instituts Confucius étant subventionnés par Hanban, un organisme rattaché au ministère de l’Éducation chinois.

En mars 2019, la Revue d’intelligence artificielle, revue française de référence dans le domaine, a été rachetée par un éditeur canadien aux mains de la diaspora chinoise. Les trente-sept membres du comité de rédaction de la revue ont démissionné collectivement en raison du manque de transparence et de rigueur dans la publication depuis son rachat.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suis tombé sur cette vidéo de Bloomberg ce soir, en train de la regarder :

 

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'ambassadeur chinois en Israël retrouvé mort chez lui, à Tel Aviv.

https://www.haaretz.com/israel-news/.premium-chinese-ambassador-to-israel-found-dead-in-his-home-1.8851513

Citation

Chinese Ambassador to Israel Du Wei was found dead Sunday in his apartment in a Tel Aviv suburb. Police have launched an investigation into his death.

Du, 58, was found dead in his bed and appears to have died in his sleep. He left behind a wife and a son. He was appointed as China’s envoy to Israel in February. 

Initial reports say that Du was found dead in his bed by staff at his residence, and that no signs of violence were found on his body. The Magen David Adom first aid service said that the cause of death appears to be a cardiac incident.

Israeli Ministry of Foreign Affairs Director General Yuval Rotem said that he spoke with China's deputy ambassador Dai Yuming to express his condolences, and told him that the ministry will help the Chinese Embassy with anything they may need along the way. 

On Friday, the Chinese Embassy in Israel responded to criticism voiced by U.S. Secretary of State Mike Pompeo during his visit to Israel last week, calling his remarks that China had concealed information about the outbreak of the coronavirus from the world "absurd."

The embassy statement noted that "scientists still haven’t identified the origin of COVID-19," and claimed that China never concealed the outbreak of the disease in the country. It also added that the United States is currently the epicenter of the pandemic.

The embassy also referred to Pompeo's warning to Israel regarding Chinese investments in the country. During his visit on Wednesday, Pomeo said that such investments could pose a security risk, particularly in the area of infrastructure.

In an interview to the Makor Rishon newspaper in April, Du said that after accepting the position of ambassador, he flew to Israel in mid-Februry and entered a 14-day quarantine due to the outbreak in China. At the end of March, he received his diplomatic credentials. Because of the pandemic, he did not meet with Israeli president Reuven Rivlin, as is customary.  

Speaking with Makor Rishon, Du expressed hope to strengthen the ties between Israel and China, addressing the accusations leveled at his country as being the one responsible for the outbreak of the virus.

"I assumed my post in an extraordinary time when China was fighting against the COVID-19. Immediately after my arrival on February 15, I went into the 14-day home quarantine. During which, I had not taken a single step out of my residence nor had any direct contact with my Embassy colleagues. I just want to send a message to all Israeli friends that China is a responsible, rule-abiding and trustworthy country," Du said. 

"There are different voices regarding China’s fight. In the beginning, some voices were condescending and schadenfreude. Later, when the disease broke out around the world, the voices became 'China should apologize.' It is scapegoating. In history, it has happened many times when the causes of diseases were wrongfully blamed on a specific group of people, which is despicable and should be condemned. The disease is the enemy of all mankind, and the world must fight it together," Du told Makor Rishon. 

Du also addressed the matter of Chinese investments in Israeli infrastructure, expressing hope for further cooperation.

In February, before the coronavirus had spread to Israel, the deputy chief of the Chinese Embassy in Israel, Dai Yuming, said that "China opened its doors to the Jewish people during dark times and we didn't close it. I hope that Israel won't close the door to the Chinese." 

The statement came after Israel's Foreign Ministry recommended against travel to China and urged all residents of Israel in China to leave after suspending all direct flights to the country. 

Henri K.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 07/04/2020 à 02:31, rogue0 a dit :

Suite des effets économiques de l'épidémie, en Chine.
Ils étaient attendus comme sévères, voici quelques détails :

1)  https://www.scmp.com/economy/china-economy/article/3078251/coronavirus-chinas-unemployment-crisis-mounts-nobody-knows

Liu Chenjie, un analyste au Hedge fund Upright Asset (HK), aurait écrit un article de Caixin : selon ses estimations, la pandémie pourrait avoir créé  en Chine ... jusqu'à  205 Millions de chômeur dit "frictionnel" (y compris temporaires et technique).
Plus précisément, 200M de chinois qui souhaitent travailler, mais qui ne le peuvent pas (licenciés, commerce en faillite, ou simplement retenus par les quarantaines). (...).

Suite à la crise économique post-coronavirus en Chine :

Série d'article du SCMP* sur les défis du chômage difficile à mesurer, mais aussi massif qu'ailleurs.
Avec la crainte du PCC de contestation sociale si c'est mal géré.
La plupart des thèmes seront familiers des oreilles des français ...

*(journal HK penchant vers pékin mais relativement libre)

1) https://www.scmp.com/economy/china-economy/article/3083513/coronavirus-china-faces-historic-test-pandemic-stokes-fears
Peu de chiffre fiable sur le chômage total en Chine (cad incluant les travailleurs migrants, les commerçants, etc).
Quelques indices :

  • commerçants: baisse des revenus de 13% sur Q1 2020 en zone urbaine
  • Tourisme (hotels) : reprise très progressive : ~ -50% de chiffre d'affaire sur le pont du 1er mai
    18% du personnel viré dans le secteur en avril
  • Restaurants : chiffre d'affaire à 60% de la normale en avril (selon un équivalent local de lafourchette)

 

2) https://www.scmp.com/economy/china-economy/article/3083823/coronavirus-china-prepared-handle-unemployment-crisis
Focus sur la situations de travailleurs migrants en Chine:
Le système de sécurité sociale serait très restrictif dans ses critères (au moins 12 mois d'emploi continuet de cotisation) , donc la majorité en serait exclu (et cette année, l'assurance chômage serait déjà déficitaire...)
Par ailleurs, les charges sociales employeurs ayant augmenté jusqu'à représenter 30% du salaire, les patrons rechignent à les embaucher (... ou alors font de la fraude à l'URSAFF locale oups.)

Le gouvernement chinois tente malgré tout d'améliorer leur sort au milieu de la pire crise économique depuis ... au moins 20 ans, en passant des lois pour obliger les employeurs à régler les salaires des travailleurs migrants.
"On May 1, known as Labour Day or International Workers' Day, China introduced the Regulation on Ensuring Wage Payments to Migrant Workers, which has the sole purpose of ensuring salary payments to migrant workers. This showed delays in or even evasion of wage payments to still be a major problem for the country’s disadvantaged labour force."

Edited by rogue0
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

(suite)
3) Pression sur les bureaucrates du PCC pour amortir les effets de la crise:
https://www.scmp.com/news/china/politics/article/3084018/jobs-jobs-jobs-local-officials-under-pressure-deliver-china

en limitant les licenciements au maximum ET
en même temps, atteindre les objectifs de réduction de pauvreté ET
en même temps d'insérer au maximum les jeunes diplomés sur le marché du travail.

Qui a dit que le gouvernement c'était facile ?

4) Focus sur le sort des jeunes diplomés chinois pendant cette crise économique.
https://www.scmp.com/economy/china-economy/article/3084191/coronavirus-chinese-students-grapple-first-economic-downturn

Je compatis : c'est la même histoire à chaque crise économique.
Et les chinois ont fait le même pari qu'en France : l'accès à l'université a explosé depuis 1999 ...
avec de nouvelles attentes en terme de poste de rêve ... Mais ce n'est pas forcément ce qui est recherché par la société ...

effet sur les startup

https://www.scmp.com/tech/enterprises/article/3084564/chinas-once-resilient-tech-economy-starting-crack-under-pressure

 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.scmp.com/native/lifestyle/health-wellness/topics/fighting-global-epidemic/article/3080155/what-growing (24 avril 2020)

En 2017, la Chine comptait 114 millions de diabétiques, soit plus d'un quart du nombre total de cas dans le monde, selon la Fondation internationale du diabète (FID). D'ici 2045, ce chiffre devrait atteindre 183 millions.

"Nous devrions traiter notre façon de penser et changer notre comportement", déclare M. Chen [patron d'une boîte pharmaceutique], ajoutant que les professionnels de la santé devraient informer le public sur la maladie et ses implications, et l'inciter à prendre des mesures préventives, comme le contrôle de son poids.

Selon lui, il est très important que les gens modifient leur comportement en adoptant une alimentation saine et en augmentant leur niveau d'exercice et la durée de leur sommeil chaque nuit. "Nous avons alors de bonnes chances d'y parvenir", déclare M. Chen.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.scmp.com/economy/china-economy/article/3085230/us-semiconductor-giant-shuts-china-factory-hailed-miracle (20 mai 2020)

Le géant américain des puces GlobalFoundries confirme qu'il a cessé ses activités dans sa seule installation chinoise, les experts de l'industrie affirmant que ce projet mal planifié était voué à l'échec.

Les accords de fermeture portent un coup aux projets de la Chine de remonter la chaîne de valeur des semi-conducteurs, dans un contexte de rivalité technologique de plus en plus hostile avec les États-Unis.

Pour certains analystes industriels qui ont suivi le projet de Chengdu depuis sa création, sa disparition a moins à voir avec la guerre commerciale, et est plus en rapport avec une mauvaise planification.

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

(je parle des bombes lâchées sur HK dans un autre post, Pékin a décidé de sortir l'artillerie lourde)

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/05/22/pekin-reconnait-etre-confronte-a-des-risques-sans-precedent_6040414_3210.html

Le congrès annuel du PCC a ouvert aujourd'hui (retardé de 3 mois suite à l'épidémie).
Au programme, il reconnaît les risques importants causés par l'épidémie sur la population.
Plusieurs abandons d'objectifs au vu des incertitudes :

  • pas d'objectif de croissance
  • objectifs de réduction de pauvreté retardés

https://www.scmp.com/economy/china-economy/article/3085654/coronavirus-china-unveils-us500-billion-fiscal-stimulus

Pékin annonce un plan de soutien à l'économie à 500G$ (+ émission d'obligations spéciales à 1 TRMB)
Pékin creuse aussi le déficit budgétaire à 3.6% (dépassant la "ligne rouge" des 3%).
Mais la taille du plan de relance reste plus modeste qu'en 2008, où les investissements publics massifs avaient causé de nombreux gaspillages contre-productifs.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Comme promis

Scoop du SCMP (journal assez proche de Pékin) et confirmé lors du congrès du PCC.

Le PCC va imposer une révision de la mini-constitution de Hong Kong, pour adopter le fameux article 23, alias l'article de sécurité nationale, censé punir la trahison, la sédition, la subversion et la sécession.
Ladite révision sera introduite via un "cavalier législatif" dans l'annexe III, un tour de passe-passe permettant de contourner les autorités de HK (+ l'avis de la population locale), qui n'arrivent pas à faire adopter cet article depuis 1997 (à chaque tentative, il y a des manifs monstre).
D'ailleurs, absence remarquée du  discours du PCC sur l'état de HK par Li Keqiang : la mention de respect de la Basic Law de HK était simplement ... portée disparue cette année.

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/05/22/pekin-se-prepare-a-imposer-une-loi-de-securite-nationale-a-hongkong_6040425_3210.html

https://www.scmp.com/news/hong-kong/politics/article/3085412/two-sessions-2020-how-far-will-beijing-go-push-article-23

https://www.scmp.com/news/hong-kong/politics/article/3085574/two-sessions-2020-beijing-sets-sights-hong-kong-legal

--------------------------------------------------------------------------------

Avis personnel:

Ca y est, la reprise en main de HK est signalée de manière officielle au plus haut niveau.
(l'intention était déjà signalée le mois dernier par le bureau de liaison de Pékin à HK https://www.theguardian.com/world/2020/apr/15/china-official-hong-kong-luo-huining-pushes-national-security-law ).

Que les autorités chinoises souhaitent mettre fin au blocage de HK, et des institutions locales, ça peut se comprendre / défendre.
(ça fait plus d'1 mois que le LegCo est paralysé par l'obstruction de l'opposition
https://www.theguardian.com/world/2020/may/08/hong-kong-parliament-in-chaos-as-politicians-fight-for-chair
https://www.scmp.com/news/hong-kong/politics/article/3080475/plenty-frustration-no-breakthroughs-hong-kong-lawmakers)

Par contre, le message est sans ambiguïté :
la fiction de non-interférence de Pékin à HK jusqu'en 2047 est désormais totalement déchirée ( avec révision de la constitution imposée de l'extérieur wow...).
Et bien sûr, les manifestations seront traitées dans le cadre de "la trahison, sédition, subversion et sécession".

-------------------------------------

La suite ?

  • La réponse des locaux risque d'être volcanique.
  • Du côté européen, la réponse sera sans doute des protestations molles pro forma (pour cause d'épidémie en cours).
     
  • Seuls les USA vont probablement mettre leur menace à exécution (cad stopper le régime préférentiel de HK, pour le business, les transferts de capitaux, etc : HK est LE plus gros point d'entrée des capitaux étrangers en Chine).
    ça fera l'affaire du Trump, d'ailleurs : c'est une bonne opportunité de charger la Chine, et d'alourdir les sanctions de guerre commerciale ... et de détourner l'attention ).
     
  • Je suppose que Pékin a déjà pris en compte le coût économique des représailles dans sa décision (puisque ce n'est plus une question d'argent pour Pékin)...
    Mais depuis les ratés de l'offensive de "communication" vantant la supériorité du PCC sur tous les pays démocratiques (et surtout s'étonnant que les pays hôtes l'ait mal pris ...) , j'ai un doute ...
     
  • Et les diplomates chinois vont avoir du boulot pour défendre agressivement la mesure (en plus que de promouvoir le narrative chinois sur l'épidémie)
    https://www.scmp.com/news/china/diplomacy/article/3085701/chinese-diplomats-defend-beijings-move-introduce-national
Edited by rogue0
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,511
    Total Members
    1,550
    Most Online
    nikesfeld13
    Newest Member
    nikesfeld13
    Joined
  • Forum Statistics

    20,895
    Total Topics
    1,317,943
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries