Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

https://www.scmp.com/business/companies/article/3143728/hong-kongs-esquel-group-scores-win-its-bid-get-xinjiang-unit (4 août 2021)

L'ancien fournisseur de Nike, Esquel Group, remporte une victoire rare dans sa tentative de faire retirer son unité du Xinjiang de la liste des sanctions américaines en matière de travail forcé.

L'organe inter-agences américain a voté en faveur du retrait de l'unité Changji Esquel de la liste dite des entités sous certaines conditions.
Le fabricant de chemises et le gouvernement américain sont en discussion sur ces conditions.

Link to post
Share on other sites

https://www.yicaiglobal.com/news/beijing-to-rotate-teachers-to-promote-educational-fairness (25 août 2021)

Pékin va tester la rotation des postes pour les fonctionnaires et les enseignants dans les écoles de la capitale, dans le but de rendre l'éducation plus équitable et d'éviter la concentration des meilleurs personnels dans un petit nombre d'établissements seulement.

Les présidents d'école et les enseignants qui sont à au moins cinq ans de la retraite et qui ont servi dans une école pendant six ans seront transférés dans d'autres écoles locales, a déclaré Li Yi, porte-parole de la Commission municipale de l'éducation de Pékin, lors d'une conférence de presse organisée aujourd'hui par le gouvernement local.

La capitale chinoise teste actuellement le programme de rotation des postes dans les districts de Dongcheng et Miyun et étendra l'essai à six autres districts d'ici la fin de l'année.

https://supchina.com/2021/08/25/beijing-to-crack-down-on-abusive-landlords-and-online-rental-platforms/

"Les régulateurs chinois ont renforcé la réglementation du marché de la location après l'effondrement de Danke Apartment", note Caixin.

https://www.scmp.com/business/china-business/article/3113335/danke-and-beike-tale-two-similarly-named-nyse-listed (10 décembre 2020)

Danke, une plateforme de location de logements en ligne confrontée à une pénurie de liquidités, ne semble pas pouvoir échapper à la publicité négative dont elle fait l'objet. La plateforme, exploitée par Phoenix Tree Holdings, a refait parler d'elle lorsqu'un jeune diplômé de 20 ans est mort le 3 décembre après être tombé d'un appartement du 18e étage qu'il avait loué à Canton, dans la province méridionale du Guangdong. Les médias locaux ont décrit ce décès comme un suicide.

Zhong Chunyuan, l'un des nombreux locataires inquiets d'être expulsés par les propriétaires qui ont mis fin à leurs contrats avec Danke après que la société a manqué ses paiements, a choisi de mettre fin à sa vie dans l'appartement de la taille d'une boîte à chaussures après y avoir mis le feu.

https://www.scmp.com/tech/big-tech/article/3146680/beijing-drafts-new-rules-tame-recommendation-algorithms-latest-push (27 août 2021)

Pékin élabore de nouvelles règles pour maîtriser les algorithmes de recommandation

Une clause importante du projet de règlement prévoit que les consommateurs aient la possibilité de refuser les recommandations générées par les algorithmes. Selon le projet, un fournisseur de services "arrête immédiatement" les recommandations personnalisées lorsqu'un consommateur rejette cette activité.

Il impose également des responsabilités juridiques supplémentaires aux propriétaires d'algorithmes. "Les fournisseurs de services de recommandation par algorithme doivent proposer aux utilisateurs des options qui ne sont pas spécifiques à leurs caractéristiques personnelles, ou fournir aux utilisateurs des options pratiques pour désactiver les services de recommandation par algorithme", indique le projet.

Le projet invite les prestataires de services qui "ont la capacité d'influencer l'opinion publique" à enregistrer leurs algorithmes auprès des régulateurs dans les dix jours ouvrables suivant l'entrée en vigueur des nouvelles règles. Il demande également aux fournisseurs de services de tenir à jour une "note sur les services de recommandation d'algorithmes" pendant au moins six mois et de la fournir aux régulateurs si nécessaire.

Le projet indique également que les fournisseurs de services de recommandation d'algorithmes doivent détenir une "valeur grand public" et "diffuser activement une énergie positive", tout en empêchant la diffusion d'informations qui violent les lois et règlements. En particulier, il précise que les algorithmes ne doivent pas être utilisés pour encourager l'indulgence et les dépenses excessives.

Outre les fournisseurs de contenu en ligne, la proposition de règlement demande également aux entreprises d'éviter de se livrer à ce que l'on appelle la discrimination algorithmique. Il s'agit d'une pratique courante parmi les plateformes en ligne en Chine, qui proposent des prix différents aux différents utilisateurs en fonction de la détermination par un algorithme de la volonté de payer du consommateur.

Parallèlement, la CAC a intensifié la répression des cercles de fans en ligne, ou fan quan - des communautés virtuelles informelles centrées sur une idole - afin d'éliminer la manipulation de l'opinion dans le cyberespace du pays. .

La présence en ligne de célébrités ayant de "mauvais antécédents" est également effacée. Toutes les émissions de télévision et tous les films mettant en scène l'actrice Vicki Zhao Wei ont récemment été supprimés, ce qui a suscité de nombreuses spéculations en Chine continentale. Zhao, ainsi que d'autres personnes, ont été exclues des marchés boursiers chinois pendant cinq ans pour avoir "gravement trompé le marché", en vertu d'une décision rendue en 2017 par le régulateur des valeurs mobilières de la Chine continentale.

Link to post
Share on other sites

https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/donnees-personnelles-la-chine-prepare-la-mise-en-place-d-un-equivalent-au-rgpd-n167219.html (19 août 2021)

Nos confrères des Échos, qui évoquent ce projet de loi, citent notamment l'exemple de la société de livraison Meituan, accusée de moduler les tarifs de livraison à domicile en fonction du profil des consommateurs.

https://www.lesnumeriques.com/pro/didi-rival-chinois-d-uber-suspend-ses-projets-d-expansion-en-europe-n167427.html (24 août 2021)

Didi, rival chinois d'Uber, suspend ses projets d'expansion en Europe

Au Royaume-Uni, notamment, Didi s'est également heurté aux inquiétudes des autorités de voir les données des utilisateurs britanniques exploitées en Chine. Les législateurs d'outre-Manche ont récemment exigé que l'arrivée de Didi dans le pays soit étroitement surveillée.

Aujourd'hui, Didi opère dans au moins 14 pays hors de Chine, dont le Japon, l'Australie, la Russie, l'Afrique du Sud et certaines nations d'Amérique latine.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Ce qu'il devrait arriver finit par arriver...

Le gouvernement chinois demande à tous les fournisseurs de jeux en ligne de restreindre l'accès aux mineurs, qui ne pourront se connecter aux jeux en ligne qu'entre 20h et 21h, du vendredi au dimanche ainsi que les jours fériés.

La reconnaissance faciale devrait être utilisée pour connaître l'âge du joueur, mais à confirmer.

Henri K.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Henri K. a dit :

Ce qu'il devrait arriver finit par arriver...

Le gouvernement chinois demande à tous les fournisseurs de jeux en ligne de restreindre l'accès aux mineurs, qui ne pourront se connecter aux jeux en ligne qu'entre 20h et 21h, du vendredi au dimanche ainsi que les jours fériés.

La reconnaissance faciale devrait être utilisée pour connaître l'âge du joueur, mais à confirmer.

Henri K.

C'est une blague?  je suis sur le c*l!

Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas de gosse mais à mon sens ce n'est pas une mauvaise chose en soi, d'après ce que je vois ici à Hong Kong :

  • Des momes en métro qui ont les yeux rivés sur leur portable même en marchant, qui ne regardent plus ou peu le monde autour d'eux
  • Des histoires où les gosses piquent la carte bleue de leur parents pour se payer des "packs bonus"
  • Les enfants de tous mes collègues sans exception vampirisés par les jeux (pas uniquement en ligne, je concède), et que les parents dont mes collègues totalement dépassés
  • Les contenus de certains jeux que j'ai pu regarder vite fait en métro sur l'écran des gosses comme des nibas (ça ne me dérange pas hein...) de bonnet triple H...

Je joue aussi un peu en ligne, un ou deux jeux stratégiques à la con, mais uniquement 10 min avant dodo ou le temps que je suis sur le trône royal (aka les chiottes).

Des témoignages de parents dans ce fofo ?

Henri K.

Edited by Henri K.
Link to post
Share on other sites

Les exigences de la Chine pour coopérer avec les USA sur l'Afghanistan :

https://www.scmp.com/news/china/diplomacy/article/3146905/will-chinas-demands-us-block-cooperation-afghanistan (30 août 2021)

Les demandes chinoises ont été formulées lors du voyage de la secrétaire d'État américaine adjointe Wendy Sherman dans la ville côtière chinoise de Tianjin en juillet. Ils demandaient notamment aux États-Unis de lever les restrictions en matière de visas imposées aux membres du Parti communiste chinois, de mettre fin à l'obligation pour les médias chinois de s'enregistrer en tant qu'agents étrangers aux États-Unis et d'abandonner la demande d'extradition de la cadre technologique chinoise Meng Wanzhou. Lors de sa rencontre avec M. Sherman, Wang a également présenté trois "lignes de fond" : les États-Unis ne doivent pas subvertir le socialisme chinois, ne pas faire obstacle à la modernisation de la Chine et ne pas violer les questions que Pékin considère comme liées à sa souveraineté, telles que les questions relatives au Xinjiang, à Hong Kong et à Taïwan.

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

C'est toujours le même débat, quand tu interdis quelque chose pour le "bien" de ta population. 

La question à se poser déjà c'est pourquoi les jeunes s'enferment la dedans. Peut être que le monde des adultes leur fait un poil peur ... 

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Henri K. a dit :

Et je suis entièrement d'accord avec lui.

Lancer un débat sur la liberté individuelle sur le thread "Chine" d'un forum francophone me semble du pain béni pour les modérateurs nerveux de la gâchette  :biggrin:

En tous cas, c'est sûr que ça va filer un bon coup de main aux parents dépassés en recherche d'aide, mais probablement que ça n'arrange pas ceux qui arrivaient à trouver un équilibre (une carotte) avec leur enfant via les jeux vidéos.

On est dans le symbole même du socialisme totalitaire où la communauté décide à ta place ce qui est bon pour toi. Le hic que j'y vois, c'est que faire une seule et même règle pour 1.500.000.000 individus qui ont des cadres de vies et cultures très différentes, c'est pas super. Avec une personnalisation possible, davantage de choix de paramétrage dans le contrôle laissé à la discrétion des parents, peut-être que ça serait mieux passé. Genre obligation de la mise en place d'un contrôle parental, avec un mode restrictif par défaut, mais modifiable par les parents selon leur volonté.

Le bon côté des choses, c'est que ça va encourager un max de jeunes à faire du soft hacking pour contourner ces éléments de contrainte technique, et les former au maniement des systèmes d'informations (et accessoirement à contourner le Grand Firewall).

Parce que dès qu'on pose des limites physiques / matérielles à un enfant (en tous cas occidental, je ne connais pas les enfants chinois), son premier réflexe va être de les analyser pour essayer de les contourner .

  • Upvote 4
Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Nemo123 a dit :

Lancer un débat sur la liberté individuelle sur le thread "Chine" d'un forum francophone me semble du pain béni pour les modérateurs nerveux de la gâchette  :biggrin:

En tous cas, c'est sûr que ça va filer un bon coup de main aux parents dépassés en recherche d'aide, mais probablement que ça n'arrange pas ceux qui arrivaient à trouver un équilibre (une carotte) avec leur enfant via les jeux vidéos.

On est dans le symbole même du socialisme totalitaire où la communauté décide à ta place ce qui est bon pour toi. Le hic que j'y vois, c'est que faire une seule et même règle pour 1.500.000.000 individus qui ont des cadres de vies et cultures très différentes, c'est pas super. Avec une personnalisation possible, davantage de choix de paramétrage dans le contrôle laissé à la discrétion des parents, peut-être que ça serait mieux passé. Genre obligation de la mise en place d'un contrôle parental, avec un mode restrictif par défaut, mais modifiable par les parents selon leur volonté.

Le bon côté des choses, c'est que ça va encourager un max de jeunes à faire du soft hacking pour contourner ces éléments de contrainte technique, et les former au maniement des systèmes d'informations (et accessoirement à contourner le Grand Firewall).

Parce que dès qu'on pose des limites physiques / matérielles à un enfant (en tous cas occidental, je ne connais pas les enfants chinois), son premier réflexe va être de les analyser pour essayer de les contourner .

Comme mes chatons.... tu peux beau mettre des barrières pour éviter qu'ils se blessent, ils trouvent toujours un moyen pour les contourner, à commencer par... grimper sur les murs.

Oui oui, les miens sont des spider-cats... :biggrin:

Henri K.

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

https://www.la-croix.com/Monde/En-Chine-pensee-Xi-Jinping-simpose-enfants-2021-08-31-1201173101

Dès la rentrée scolaire, mercredi 1er septembre, tous les élèves chinois des écoles primaires et du collège devront étudier « la pensée Xi Jinping », qui vient d’être intégrée dans leur cursus.

Dans une émission en mandarin de Voice of America, le week-end dernier, Perry Link, professeur d’histoire contemporaine chinoise à l’Université de Californie, n’a pas hésité à qualifier ces cours politiques de « lavage de cerveau ».

« Dans les années 1990 lorsque j’étais étudiante, nous avions aussi des cours de politique mais tout le monde s’en fichait, même les professeurs », raconte sur messagerie cryptée une professeure chinoise de littérature d’une grande université du sud-ouest du pays. « Mais aujourd’hui, avec Xi Jinping, personne ne peut échapper à l’emprise du parti.Même moi je dois faire attention à ce que je dis. Nous sommes surveillés par nos propres étudiants. La Chine est devenue la propriété de Xi Jinping. »

https://www.independent.co.uk/asia/china/china-written-exam-ban-reforms-b1911117.html (30 août 2021)

Le ministère chinois de l'éducation a publié lundi un avis précisant que les élèves de première et deuxième année des écoles élémentaires ne passeraient pas d'examens écrits, tandis que les élèves des autres classes n'auraient qu'un seul examen final par semestre.

Cette mesure constitue le dernier effort en date du gouvernement pour alléger la pression exercée sur les étudiants et les parents dans le système éducatif chinois hautement compétitif. Auparavant, en juillet, Pékin avait interdit les entreprises privées de soutien scolaire opérant dans le pays afin de les empêcher de réaliser des bénéfices et d'accepter des investissements étrangers dans le cadre de réformes politiques radicales.

Le ministère a déclaré qu'il avait procédé à ces changements en reconnaissant que des "examens trop fréquents" pouvaient entraîner une "surcharge de travail et une pression énorme sur les élèves."

"Sauf en dernière année, les élèves du premier cycle du secondaire ne sont pas non plus autorisés à organiser des tests hebdomadaires, des examens d'unité, des examens mensuels, etc. Les examens déguisés sous des noms divers comme la recherche académique ne sont pas non plus autorisés", a déclaré le ministère.

Il a été interdit aux écoles de donner des devoirs aux élèves de première année et il leur a été demandé de limiter les devoirs des élèves du premier cycle du secondaire à une heure et demie par soir.

L'application américaine Duolingo, l'application mondiale d'apprentissage des langues, n'est plus disponible sur les boutiques d'applications chinoises suite aux annonces faites, selon le South China Morning Post.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Kiriyama a dit :

On a beau en rigoler du "système" chinois, il n'empêche que ça semble fonctionner.

Tu t'installes quand à Xi'an ? :happy:

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Kiriyama a dit :

On a beau en rigoler du "système" chinois, il n'empêche que ça semble fonctionner.

Personnellement, le système chinois ne me fait pas rigoler du tout. Après si tu fais parti de l'appareil du parti, effectivement il fonctionne. La Confédération helvétique sur le modèle chinois par contre cela me ferait rigoler :biggrin:

Link to post
Share on other sites
Le 05/09/2021 à 14:09, Kiriyama a dit :

On a beau en rigoler du "système" chinois, il n'empêche que ça semble fonctionner.

Dans les domaines de géostratégies et gestion des ressources effectivement la Chine est vraiment à un niveau bien supérieur actuellement aux pays européens et même la Russie, et tient la dragée haute aux états-uniens qui sont pourtant les cadors dans le domaine. Il est admiratif de voir leur constance dans leur mise en place de leur stratégie sur le long terme. 

Par contre pas si sur pour le reste, notamment le pays est toujours confronté à des conflits avec sa minorité ouïghours qui ne semble pas faiblir malgré les décennies, les récente arrestations et condamnation de cadres comme Shirzat Bawudun et Sattar Sawut ne reflète pas une pacification. Cependant, ils ont eu l'intelligence de les isoler internationalement en influent directement avec les pays limitrophes de cette région, réduisant de fait les chances de la création d'une armée ouïghours extérieur.

Edited by Rochambeau
  • Like 3
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

https://www.tagesschau.de/ausland/asien/china-botschafter-101.html (6 septembre 2021)

Peu après sa prise de fonction à Pékin, l'ambassadeur d'Allemagne en Chine, Jan Hecker, est décédé de façon inattendue. C'est ce qu'a annoncé le ministère fédéral des Affaires étrangères. Avant d'occuper cet important poste diplomatique dans la capitale chinoise, l'homme de 54 ans avait travaillé comme conseiller en politique étrangère auprès de la chancelière allemande Angela Merkel. Les circonstances de sa mort ne sont pas encore connues.

La chancelière allemande Angela Merkel a exprimé sa consternation face au décès inattendu de M. Hecker. "Je suis profondément choquée par la mort de Jan Hecker", a-t-elle déclaré dans un communiqué. "Je pleure la perte d'un conseiller très estimé depuis de nombreuses années, d'une profonde humanité et d'une expertise exceptionnelle. Je pense à notre coopération avec gratitude et je suis heureuse d'avoir été si étroitement associée à lui au fil des ans", a déclaré Mme Merkel. Elle a ajouté : "Ma plus profonde sympathie va à sa femme, ses enfants et ses autres proches dans leur incommensurable chagrin."

https://www.tagesschau.de/investigativ/swr/china-soziale-medien-101.html (6 septembre 2021)

Le numéro "Die geheimen Meinungsmacher" (Les faiseurs d'opinion secrets) du magazine télévisé "Story im Ersten", montre en exclusivité des documents qui dressent un nouveau tableau. Ils ont été découverts par la sinologue et Senior Fellow du German Marshall Fund, Mareike Ohlberg. L'auteure du livre "Die lautlose Eroberung - Wie China westliche Demokratien unterwandert und die Welt neu ordnet" (La conquête silencieuse - Comment la Chine infiltre les démocraties occidentales et réorganise le monde) est tombée sur des appels d'offres au cours de ses recherches, qui, selon Mme Ohlberg, proviennent des autorités de sécurité chinoises. Ils décrivent des profils d'exigences pour les services à fournir à l'autorité. Selon Mme Ohlberg, ils montrent comment la Chine s'arme dans la lutte pour la souveraineté d'opinion dans les médias sociaux étrangers.

Les documents, qui sont à la disposition de SWR, ont été traduits de manière indépendante par deux traducteurs assermentés pour le documentaire. Ils énumèrent des exigences pour les entreprises, telles que "fournir une opinion publique intelligente et efficace : utilisation de plusieurs IP de procuration et de comptes avec plusieurs commentaires IP".

Les experts en informatique à qui nous avons présenté les documents sont surpris par l'étendue des mesures requises et la rapidité technique des opérations qui ressortent de l'appel d'offres. Dans ce cadre, selon Mme Ohlberg, des contrats sont attribués à des spécialistes, tels que "l'utilisation du Big Data, de la technologie de l'informatique en nuage, par le biais de messages et de réponses intelligentes, etc. afin de distribuer le contenu plus efficacement sur les différents canaux". Parmi les autres exigences figurent "la prise en charge de 200 000 sites web pour cibler plus de dix millions de sources d'information, le balayage de l'ensemble du réseau en 30 minutes, la détection en quelques minutes".

Pour que les contre-mesures influencent l'opinion publique, il faut un affichage ultra-rapide, avec une fréquence d'affichage individuelle pouvant atteindre 1000 messages ou plus par seconde. La liste de souhaits de l'appel d'offres énumère ensuite : "la prise en charge de plus de cinq millions d'IP Internet, de plus de 1000 comptes de sites d'information, de plus d'un million de forums en ligne, ainsi que de plus de 1000 comptes Twitter, de plus de 1000 comptes Facebook et de plus de 1000 comptes YouTube".

Pour Mme Ohlberg, ces derniers comptes en particulier indiquent clairement que l'appel d'offres vise aussi explicitement à influencer les médias sociaux étrangers, car Facebook, YouTube et Twitter sont bloqués en Chine et ne sont accessibles que par VPN.

Ohlberg voit donc dans ce document la preuve d'une influence à l'étranger. "Il ne s'agit pas seulement d'influencer les pages et les discours internes de la Chine, mais aussi les débats à l'étranger, dit-elle - et elle souligne que le document en question provient du bureau de sécurité de Tie[r?]ling, dans le nord-est de la Chine, "plutôt une petite ville selon les normes chinoises". Même les villes de ce type veulent pouvoir publier de tels commentaires sur Facebook, YouTube et Twitter", commente Mme Ohlberg. Les chiffres qui y sont mentionnés ne reflètent donc probablement qu'une fraction des capacités cybernétiques chinoises.

La pandémie de Corona et le différend actuel avec l'OMS concernant la Chine comme pays d'origine du virus montrent clairement que les dirigeants chinois doivent avoir un grand intérêt à obtenir la souveraineté sur l'interprétation de leur propre lecture dans les médias occidentaux également. Les décisions politiques, telles que les éventuelles sanctions contre la Chine, dépendent également de l'opinion publique.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

https://www.chinadaily.com.cn/a/202108/11/WS611308a6a310efa1bd667fce_2.html (11 août 2021)

Le 20 mars, dans le cadre du premier litige d'intérêt public du pays lié au paon vert du Yunnan, un tribunal a ordonné la suspension de la construction d'une centrale hydroélectrique en raison des dommages que le projet risquait d'infliger à l'habitat des oiseaux. Cette décision a marqué une étape importante dans les efforts de conservation écologique du pays.

Cette décision historique est intervenue près de trois ans après le dépôt de la plainte visant à faire cesser la construction de la centrale hydroélectrique sur la rivière Jiasa, un tronçon du fleuve Rouge dans la province. La centrale hydroélectrique de la rivière Jiasa, qui peut produire 270 mégawatts d'électricité, a coûté 3,7 milliards de yuans (572,7 millions de dollars).

Yang Xiaojun, ornithologue à l'Institut de zoologie de Kunming, une branche de l'Académie chinoise des sciences, a déclaré que la conclusion selon laquelle le paon vert est susceptible de disparaître en Chine - après l'achèvement d'un barrage sur la rivière Jiasa - est injustifiée et que le déclin de l'espèce est dû à un certain nombre de raisons.

Selon les enquêtes menées par l'institut, l'espèce survit dans 22 comtés du Yunnan.

Yang a déclaré : "L'expansion agricole, la perte d'habitat et la chasse illégale ont toutes joué un rôle dans le déclin de l'espèce. L'un des principaux défis à relever pour la conservation du paon vert est que plus de 65 % des oiseaux vivent désormais en dehors des réserves naturelles."

En 2019, avec l'aide de l'Institut de zoologie de Kunming, des travailleurs ont commencé à reproduire artificiellement 21 paons verts. À la fin de cette année-là, plus de 170 œufs ont été produits, et 24 d'entre eux ont éclos avec succès.

M. Yang a déclaré que ce succès initial a incité les chercheurs à planifier soigneusement les efforts visant à accroître la population de paons verts, ajoutant : "Le succès du programme d'élevage en captivité offre un nouvel espoir pour la survie de l'un des faisans les plus menacés au monde."

Toutefois, des problèmes ont été signalés dans le cadre de ce programme. Selon M. Han, les tests ADN ont montré que de nombreux nouveau-nés n'étaient pas des paons verts de pure race, mais la raison de ce phénomène n'est pas encore connue.

Yang Xing, responsable de l'Association d'observation des oiseaux de Yuxi, a déclaré qu'une enquête d'un an, commencée en avril de l'année dernière, a révélé que les habitats isolés constituent une crise majeure pour le paon vert.

"Les habitats qui étaient autrefois reliés sont désormais isolés par les activités humaines, les villages, les routes et les terres agricoles. Le manque de possibilités d'accouplement entre les différents groupes a entraîné un nombre croissant de nouveau-nés présentant des défauts physiologiques et un faible taux d'éclosion", a déclaré M. Yang.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,630
    Total Members
    1,550
    Most Online
    victor27
    Newest Member
    victor27
    Joined
  • Forum Statistics

    21,250
    Total Topics
    1,436,870
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...