Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Il y a 1 heure, Rochambeau a dit :

Après ne soyons pas dure envers les Allemands, car on ne peut pas dire que la France avait fait mieux avec l'affaire de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. Dont la vente à un groupe chinois s'est fait sous l'impulsion de Emmanuel Macron, qui était ministre de l'économie à l'époque, alors que la dite entreprise n'avait aucune expérience dans le domaine de la gestion d'aéroport.

C'est vrai j'avais oublié cet épisode. Mais c'était il y a sept ans. L'ambiance n'était pas la même. Là on en est presque à compter les jours avant la guerre. Les US font tout pour rassembler autour d'eux en faisant couper les liens avec la chine et c'est à ce moment que les allemands font ce choix. Ils auraient fait pareil avec les Indiens çà aurait eu plus de sens. Là on a l'impression d'une politique prise de vitesse par les évènements menant des stratégies d'arrière garde qui ont toutes les chances de ne servir à rien. 

Link to comment
Share on other sites

Pour nuancer toutefois il s'agit de vendre 35% d'un seul des 4 terminaux à container

Ce que je ne comprends pas c'est le besoin de faire ça. A priori le port va bien, c'est le 3eme plus gros en Europe. 

Où alors il se fait bouffer par Rotterdam et Anvers ?

Edited by clem200
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Souci pour les iPhone a Noël en mode cynisme :

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/covid-19-la-chine-confine-la-zone-autour-de-la-plus-grande-usine-d-iphone-au-monde-20221102

Les autorités chinoises ont décrété mercredi le confinement de la zone autour de la plus grande usine d'iPhone au monde, après la fuite d'employés inquiets par la découverte d'un foyer de Covid-19. La zone économique autour de l'aéroport de Zhengzhou (centre), où se trouve l'usine gérée par le groupe taïwanais Foxconn, devra observer un confinement de sept jours, selon un communiqué officiel.

À compter de ce mercredi, les plus de 600.000 habitants de la zone économique «ne doivent pas quitter leur domicile» sauf raison impérative, ont indiqué les autorités locales. Seules les «entreprises essentielles» pourront continuer à fonctionner, les autres devant instaurer le télétravail.

 

Les autorités ont averti qu'elles seraient «intransigeantes envers tout type de violation» du confinement....

  • Thanks 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Le 18/10/2022 à 17:10, Henri K. a dit :

Dans les années 2000, les dirigeants chinois se sont déjà donnés 2023-2028 comme période de toutes les tensions.

J'ignore toujours comment ils réussirent à sortir ces dates, par contre.

Henri K. 

Je me doute que ta question est rhétorique, mais dis moi si je me trompe ; à mes yeux

grâce aux plans (quinquennal ?) et à la stabilité du régime, la projection de la montée en puissance économique de la chine est facile à prévoir. Puis en partant du principe que les USA continuent sur leur lancée, une estimation de l'année où les deux courbes se rejoignent et/où la puissance chinoise deviendrait un concurrent que l'on ne peut pas ignorer puis un concurrent que l'on doit remettre à sa place. A partir de là, se préparer pour que la facette militaire suive la facette économique : état des forces, développement de matériel, préparation, bunkérisation des accès.

 

Le 23/10/2022 à 10:49, Rochambeau a dit :

Je suis bien plus critique que vous, parce que les revendications chinoises remontaient bien avant les récents évènement, les Chinois avaient déjà commencé l'installation de base et des mouvements de provocations dans les mers Méridionales et Orientales. La volonté hégémonique de la Chine était déjà connu de tous, et signalé par les think tank depuis quelques années. 

Avant j'étais inquiet sur la volonté politique d'exploiter le nationalisme vs l'histoire pour remettre en cause les traités internationaux sur les ilots. Pour les ports d'Afrique, c'est du soft power permettant de trouver des pays usines, assurer les débouchés, et se prémunir contre les aléas. Toutefois on ne voit pas le développement d'une vraie doctrine océanique permettant de protéger ces routes et se servant de ses points comme pivot et projection de puissance. Quant à la Nouvelle Route de la Soie et/ou les influences néfastes dans les pays limitrophes, encore une fois c'est très économique et tout en cherchant à attirer les pays dans le camps de la Chine (développement économique et corruption pour obtenir des débouchés et de la bienveillance). Et pour terminer, en ce qui concerne la fortification de la Mer de Chine, je n'y voyais qu'un sécurisation de l'espace proche qui obligerait une coalition étrangère à avoir de très longs moyens d'actions pour toucher le sol national. J'y vois la même logique pour les Russes qui souhaitent des états tampons permettant de voir venir et de faire la guerre ailleurs que dans leurs champs.

A titre personnel, j'aurai dit qu'une volonté hégémonique de la Chine n'apparait qu'à partir du moment où il y a le début des discours agressifs sur la réunification/reconquête de Taiwan.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

https://journals.openedition.org/perspectiveschinoises/13020 (2e trimestre 2022)

Cet article analyse la mise en place du jiaohua, une notion clé du confucianisme, au sein de l’entreprise « confucéenne ».

Le renouveau confucéen apparu dans la société chinoise durant les années 2000 permet à certains chefs d’entreprise de développer un sens des responsabilités envers la société en s’appropriant une ressource spirituelle qui diffère à la fois des valeurs portées par le capitalisme libéral et de l’idéologie socialiste qui prévaut dans le pays depuis l’arrivée au pouvoir du Parti communiste chinois (PCC).

Dans une Chine marquée aujourd’hui par une crise des valeurs, la vocation éducative de ces entrepreneurs inspirés par la tradition s’inscrit dans un projet d’éducation soutenu par les autorités à l’échelle nationale, visant à l’établissement d’une morale citoyenne.

TW se situe à Dongguan, dans la province du Guangdong. Fondée en 1997, cette firme est active dans le secteur de la fabrication des pièces électroniques pour les téléphones portables, et compte moins de 500 employés. Depuis le milieu des années 2000, TW met en pratique des « valeurs culturelles traditionnelles », et se donne pour objectif de se transformer en une « entreprise-école » (xuexiao xing qiye學校型企業).

Située dans une nouvelle zone industrielle de Suzhou, à une centaine de kilomètres de Shanghai, GD, qui compte 2 000 salariés en 2016, est une entreprise cotée en bourse qui fabrique des cartes électroniques destinées aux téléviseurs et à d’autres appareils électroménagers. Au début des années 2000, GD se lance dans le projet de construire une « entreprise visant le bonheur [des employés] » (xingfu qiye幸福企業) fondée sur la « culture familiale » (jiawenhua家文化).

FT se situe dans la zone de développement économique de Cixi, à soixante kilomètres de Ningbo, dans la province du Zhejiang. Pionnier dans le domaine de la fabrication des équipements de cuisine, le groupe compte 15 000 employés, et son chiffre d’affaires en 2016 atteint huit milliards RMB (environ un milliard d’euros). M. M, le président du groupe, a justifié en différentes occasions le succès de FT par son attachement à des « valeurs traditionnelles chinoises ».

Les ouvrages dont la lecture est proposée aux employés sont la plupart du temps associés à la tradition confucéenne, comme les Entretiens de Confucius (Lunyu論語), les Règles du disciple (Dizigui弟子規), ou encore la Grande étude (Daxue大學).  Pourtant, les textes promus ne se limitent pas aux canons confucéens et relèvent parfois de l’ensemble de la « culture traditionnelle » – pour reprendre l’expression souvent mobilisée par ces chefs d’entreprise – couvrant les trois enseignements : confucianisme, bouddhisme et taoïsme.

Chez TW, la lecture de textes canoniques est imposée à l’ensemble des salariés, cadres et ouvriers, et se déroule très souvent suivant un rythme soutenu. Le personnel doit lire des extraits du Dizigui deux fois par jour, le matin à cinq heures et demie, et le soir avant le dîner. Le mardi soir est consacré aux études du Lunyu. Ces séances sont également accompagnées de partages de réflexions, ainsi que de lectures à voix haute et de récitations des textes.

Au début de l’année 2009, alors que la lecture des classiques venait d’être établie, l’entreprise dut faire face à des vagues de démissions (près de 50 à 60 % des effectifs).

Ainsi, la présence à ces séances et la ponctualité sont prises en compte parmi les indicateurs d’évaluation du comportement des salariés ; une prime de 5 RMB est aussi distribuée pour chaque présence.

M. M, président-directeur général du groupe FT, s’oriente vers une méthode plus flexible. Durant notre entretien, il précise qu’il préfère compter sur l’autonomie des salariés que de leur imposer un système d’évaluation chiffré. Chaque séance de lecture destinée aux ouvriers est suivie d’un échange entre collègues. Chacun est incité à partager avec les autres ses trois « bonnes actions » (haoren haoshi好人好事) récemment effectuées ; et en même temps à réfléchir, avec l’aide de ses collègues, à trois points à améliorer dans son comportement.

Certaines pratiques symboliques sont encouragées par la direction afin de permettre aux employés d’exprimer leur amour et leur gratitude envers leurs parents. Il s’agit par exemple d’offrir aux parents des « chaussures de piété filiale » (xiaoqin xie孝親鞋), des seaux pour les bains de pieds, ou encore des gâteaux de lune à l’occasion de la Fête de la mi-automne. L’entreprise encourage les salariés à rentrer dans leur province natale pendant le Nouvel an chinois et la Fête de Qingming marquée par la visite des tombes familiales. Chez GD, différents avantages sont proposés dans le souci du bien-être des parents des salariés, dont une allocation mensuelle de 200 RMB destinée aux salariés ayant des parents de plus de 80 ans.

Les larmes aux yeux, Mme X, salariée de GD, exprime ainsi devant tous les participants ses sentiments et son repentir de ne pas avoir eu de comportement filial :  « Je souhaiterais dire pardon à ma mère. Je l’ai détestée et même haïe ces derniers temps. Elle s'en prenait toujours à moi, disant que j'étais mauvaise pour ceci ou cela. Donc, pendant presque un mois, je ne lui ai pas adressé la parole. (...) Dorénavant, je vais apprendre à faire la cuisine. Et je vais aussi passer plus temps auprès de ma mère ». Ce type de confessions (huiguo悔過, littéralement « se repentir d’une faute »), exposant sans rien dissimuler ses sentiments et ses remords, assorti souvent de pleurs, est marqué par un aspect émotionnel très fort.

Toujours enraciné dans la piété filiale, qui se déclinait également au sein de la famille en une relation affective entre frère aîné et frère cadet, le modèle « familial » revendiqué par GD doit également lui permettre d’établir des relations personnelles harmonieuses au sein de la structure.

En dehors de la piété filiale, un autre type de formation observable dans les documents vidéo de GD s’avère marquant : celui visant à apprendre aux salariés à faire le ménage. De nombreuses scènes montrent que les salariés apprennent à ranger leurs affaires personnelles, à plier des couvertures, à essuyer des meubles, à nettoyer des toilettes, ou encore à ramasser des ordures. « Apprendre aux personnes à être humbles, c’est apprendre à réduire leur égo qui a tendance à être amplifié d’une façon exagérée dans une société où le matérialisme déborde ». Mme F, l’animatrice de la formation explique ainsi le rapport entre le rangement de ses affaires personnelles et la culture de soi : « Ce n’est pas parce que les affaires personnelles ont besoin d’être rangées, c’est parce que nous avons besoin, à travers le rangement de nos affaires, de découvrir les endroits en désordre et les coins oubliés dans notre esprit. Nous allons découvrir les imperfections au fond de notre cœur, puis nous allons récupérer les coins oubliés, pour rendre notre cœur parfait ».

« Je souhaite toujours que chaque employé de GD devienne un modèle. A la maison, il doit être un bon fils, un bon père et un bon gendre. Dans son quartier, il doit être un bon volontaire. Dans l’entreprise, il doit être un bon ouvrier, un bon cadre. De plus, il doit savoir transmettre la culture du saint et du sage (shengxian wenhua 聖賢文化) ».

De la promulgation de plusieurs programmes visant une éducation morale des citoyens lancée au cours des années 2000 par Hu Jintao 胡錦濤, le président chinois de l’époque, à la propagande sur les « valeurs fondamentales du socialisme » initiée par les autorités centrales actuelles en 2015, en passant par le slogan du « rêve chinois », l’État-parti tente de mettre en œuvre une série de projets à l’échelle nationale en s’appuyant dans une certaine mesure sur l’éthique confucéenne, souvent présentée comme les « vertus traditionnelles de la nation chinoise »

Par rapport à ces mouvements initiés par les autorités, les discours et pratiques marqués par une ambition éducative de certains entrepreneurs « confucéens » démontrent leur tentative de se positionner comme des acteurs importants (...) et d’autre part, de répondre au discours éthico-politique de la propagande officielle afin de légitimer leurs activités.

Parfois, les entrepreneurs privés restent faiblement protégés juridiquement et exposés à l’arbitraire du pouvoir. Cette politique combinant louanges et critiques rend ambigu le rapport entretenu par le PCC avec les entrepreneurs. Dans ce contexte particulier, le discours et les pratiques de certains entrepreneurs faisant appel à l’éthique confucéenne leur permettent d’afficher une volonté de contrebalancer les excès du capitalisme.

La revendication par la nouvelle élite économique du titre d’« entrepreneur confucéen » révèle en réalité son besoin de construire et de projeter une image d’elle-même responsable et éthique, et ainsi d’acquérir une légitimité pour son enrichissement rapide. On soulignera enfin que le recours à la « tradition » via un jiaohua visant à construire une nouvelle éthique des affaires reflète aussi un repli sur des références purement nationales : participer à l’invention d’un modèle capitaliste sous l’égide du « socialisme aux caractéristiques chinoises » en faisant alors écho à la nouvelle politique de développement promue par les autorités gouvernementales ces dernières décennies.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Face au COVID, le confinement, encore et toujours: 

Citation
Révélation

PEKIN (Reuters) - Le plus grand district de Pékin a exhorté les habitants à rester chez eux pendant le week-end et les infections au coronavirus se sont multipliées dans de nombreuses villes chinoises vendredi, alors même que le pays a encore assoupli ses restrictions sanitaires en supprimant les limites de capacité dans les lieux de divertissement.

Dans le cadre d'une série de mesures dévoilées la semaine dernière, les autorités cherchent à mieux cibler l'application des restrictions liées au coronavirus.

Cependant, la Chine continue de souligner son engagement envers sa politique zéro COVID, qui, selon Pékin, sauve des vies. De plus, épidémies dans de nombreuses villes entraînent des fermetures localisées continues.

Le district de Chaoyang à Pékin, qui abrite des ambassades et de grands immeubles de bureaux, a exhorté les habitants à rester chez eux ce week-end après que la ville a signalé un nombre record de 466 infections pour la journée de jeudi.

Vendredi, la Chine a fait état de 25.129 nouvelles infections locales, contre 23.132 un jour plus tôt, se rapprochant ainsi du record de plus de 29.000 enregistré en avril au plus fort de l'épidémie de Shanghaï.

Vendredi, le ministère chinois de la Culture et du Tourisme a publié des directives à l'intention des agences de voyage et des lieux de divertissement et de spectacle, supprimant les limites du nombre de personnes autorisées dans les théâtres et les événements tels que les concerts et les festivals de musique dans les zones à faible risque sans épidémie.

Ces mesures spécifiques pourraient néanmoins constituer un point positif pour les entreprises de services telles que les salons de karaoké et les cybercafés, qui ont été martelés par près de trois ans de politique de zéro COVID.

(Reportage Albee Zhang et Bernard Orr ; rédigé par Tony Munroe ; version française Augustin Turpin, édité par Kate Entringer)

Plus ça va et plus je me dis qu'à ce rythme, la Chine en a encore pour 10 ans d'alternance confinement/ relâchement. Avec, à la clé, de sacrés risques pour sa croissance économique.

 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

https://www.france24.com/fr/asie-pacifique/20221123-chine-manifestations-et-heurts-dans-la-plus-grande-usine-d-iphone-du-monde

Des centaines d'employés ont manifesté leur colère mercredi en Chine contre leurs conditions de vie et de travail dans la plus grande usine d'iPhone au monde – propriété du sous-traitant taïwanais Foxconn –, soumise à de fortes restrictions anti-Covid.

Edited by Wallaby
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Banzinou a dit :

 

 

La grogne gagnerait une plus grande partie de la population notamment à l'occasion de la coupe du monde.

 

Les chinois étant de grands fans de football suivent médusés une coupe du monde dans un pays sans restrictions sanitaires, et même malgré la censure sur tous ce qui concerne le covid voient bien qu'il n'y a guère plus qu'eux pour avoir des règles aussi durs tant sur le plan humain que économique.

 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

https://www.scmp.com/tech/article/3200770/foxconn-offers-us1400-new-hires-leave-zhengzhou-factory-after-violent-protests-over-benefits-and?module=lead_hero_story&pgtype=homepage (24 novembre 2022)

Selon l'avis de l'entreprise, les travailleurs récemment embauchés dans l'unité de production d'iPhone de Foxconn à Zhengzhou recevront 8 000 yuans s'ils remettent leur démission immédiatement et recevront 2 000 autres en montant dans un bus pour quitter l'établissement.

"Certains employés sont encore préoccupés par le coronavirus et espèrent démissionner et rentrer chez eux, et l'entreprise comprend profondément ces préoccupations", selon l'avis. L'enveloppe de 10 000 yuans couvre la perte de salaire, les indemnités de quarantaine et divers éléments, selon l'avis.

D'autres griefs portent sur des arrangements présumés selon lesquels l'entreprise aurait demandé à certains travailleurs de partager des dortoirs avec des collègues dont la présence de Covid-19 avait été confirmée, selon les deux travailleurs. Foxconn a nié cette allégation et a déclaré que tous les dortoirs avaient été désinfectés avant que les nouveaux employés n'emménagent.

Selon deux anciens travailleurs de l'usine Foxconn qui ont requis l'anonymat en raison de la sensibilité du sujet, les termes d'une "prime de rétention" - promise aux nouveaux employés qui restent à l'usine jusqu'au 15 février 2023 - ont été modifiés. Les travailleurs doivent désormais rester jusqu'au 15 mars pour recevoir la prime - un mois supplémentaire - ce qui a provoqué la colère.

https://www.asahi.com/ajw/articles/14758819 (14 novembre 2022)

Tsugami Yoshida, Institut japonais des affaires internationales :

Le précédent congrès du parti s'est tenu en 2017. En voyant des événements incroyables se dérouler en Occident un an plus tôt, comme le mouvement du Brexit et l'entrée en fonction de Trump, la Chine a estimé que ces signes représentaient le déclin des nations occidentales développées.

Le plan quinquennal de l'année dernière a été élaboré dans un contexte d'augmentation du sentiment anti-américain et d'élévation émotionnelle, Pékin estimant que "l'ère de la Chine" émergera parce qu'elle a réussi à contenir les infections, contrairement aux États-Unis, où des centaines de milliers de personnes ont été tuées lors de l'épidémie du nouveau coronavirus.

Mais quelles évolutions se sont produites en un an et demi, de l'année dernière à aujourd'hui ?

Parmi ceux-ci, citons la récession immobilière, les difficultés financières des collectivités locales et le coup dur porté par la politique du zéro COVID à l'économie et à la société, ainsi que les événements à l'étranger, notamment l'aggravation des frictions entre les États-Unis et la Chine, l'invasion de l'Ukraine par la Russie et les économies du monde entier contraintes d'augmenter les taux d'intérêt face à l'inflation.

Malgré tout cela, Pékin affirme qu'elle améliorera son PIB par habitant pour atteindre un niveau comparable à celui des pays développés de niveau intermédiaire. Je doute que cela soit réellement possible.

Compte tenu de la situation difficile qui s'annonçait, des personnalités influentes et des experts dans divers domaines auraient dû être choisis pour une approche à l'échelle du parti.

Cependant, les collaborateurs de longue date des régions locales ont été autorisés à obtenir la plupart des postes, de sorte que les fonctionnaires talentueux ont été laissés de côté. J'ai l'impression que ce résultat montre à quel point Xi est de faible calibre en tant que dirigeant national.

Il faudra repenser les politiques l'année prochaine ou par la suite pour décider des futures tactiques économiques, et je soupçonne ces personnes de ne pas être en mesure de tracer la bonne voie.

Les mesures contre les monopoles ne visent pas les grandes entreprises monopolistiques d'État, mais elles s'attaquent simplement aux entreprises privées imprudentes. Les entrepreneurs qui réussissent à devenir millionnaires et les valeurs marchandes des entreprises privées qui dépassent celles de leurs homologues d'État - des choses que l'on retrouve souvent dans le rêve américain - vont apparemment à l'encontre de la politique de Xi Jinping.

Le Centre de recherche sur le développement du Conseil d'État et des économistes chinois ont appelé à la neutralité en matière de concurrence. Leur argument est qu'offrir des avantages spéciaux aux entreprises d'État et offrir d'autres conditions de concurrence déloyale se retournera contre eux.

Mais l'administration Xi ne semble pas accepter cette notion. La politique anti-monopole annoncée prétend donc faire du bien aux citoyens mais n'est conçue que pour le bien du gouvernement.

Je prévois que la Chine sera prise dans un "piège des revenus moyens" et verra son économie s'essouffler avant d'atteindre les normes des pays développés. Si la politique menée par le PCC au cours des deux dernières décennies est à blâmer, les approches de Xi, qui privent les entreprises privées d'énergie, lesquelles devraient servir de moteur à la croissance économique, ne feront qu'aggraver la situation.

Non seulement la Chine mais aussi l'économie mondiale pourraient subir des changements cruciaux l'année prochaine ou après. Ma prédiction de mauvais augure est que l'ensemble de l'économie mondiale pourrait atteindre un tournant important.

 

 

https://www.scmp.com/economy/china-economy/article/3200752/china-gdp-avoiding-middle-income-trap-key-2023-and-5-cent-economic-growth-possible-beijing-adviser?module=lead_hero_story&pgtype=homepage (24 novembre 2022)

Éviter le "piège des revenus moyens" est essentiel en 2023, et une croissance économique de 5 % est possible, selon un conseiller de Pékin

La projection de l'éminent économiste Wang Yiming se situe dans le haut de la fourchette des attentes des analystes, mais elle est assortie de conditions et de préoccupations.

Le taux de croissance de la deuxième plus grande économie du monde l'année prochaine pourrait potentiellement dépasser les 5 %, a déclaré Wang Yiming, vice-président du China Centre for International Economic Exchanges.

Mais pour que cela se produise, les perturbations dues au coronavirus doivent être atténuées ou terminées, les politiques gouvernementales visant à relancer l'économie doivent être efficaces et la réforme et l'ouverture doivent être accélérées pour améliorer la confiance du marché, a-t-il déclaré mercredi lors d'un événement organisé par le Hong Kong Institute for Monetary and Financial Research.

"Le taux de croissance économique actuel de la Chine est inférieur à son potentiel. Cela peut entraîner certains impacts à moyen et long terme, qui sont plutôt de nature structurelle", a prévenu Wang.

"Par exemple, il y a des changements sur la scène microéconomique, comme les décisions des entreprises qui deviennent plus à court terme, la réduction de l'appétit pour les investissements risqués et la consommation des ménages qui devient plus prudente.

"Il faut un certain temps pour que tous ces éléments soient rectifiés".

La clé est d'augmenter la productivité et de libérer la vitalité du marché, a déclaré M. Wang.

"Il est peu probable que ces objectifs puissent être atteints simplement par des politiques d'ajustement anticycliques. Il faut y parvenir en approfondissant la réforme et l'ouverture", a-t-il ajouté.

Par exemple, la réforme du système d'enregistrement des ménages hukou - qui dicte l'accès aux services publics en fonction du lieu de naissance du titulaire - en fournissant des services publics de base aux migrants ruraux s'installant dans les villes libérerait le potentiel de consommation de 300 millions de personnes, a-t-il déclaré.

La relance de la consommation est "particulièrement importante" pour la reprise économique de la Chine, d'autant plus que la baisse de la demande extérieure a supprimé les exportations et les investissements manufacturiers, a déclaré M. Wang.

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Selon 2 journalistes français , Shanghai (la capitale économique) a eu à son tour des manifestations anti-confinement samedi 26/11 à 2h du matin.
https://www.bfmtv.com/international/xi-jinping-demission-en-chine-les-manifestations-contre-le-confinement-prennent-de-l-ampleur_AD-202211270111.html
Ce n'est pas une surprise...
Ce qui est (presque) choquant, c'est que les slogans seraient passé au niveau "Xi Jinping démission!".
Pour l'instant, ces manifestations à Shanghai ont été relativement calmes et dispersées gentiment. (contrairement à Canton et Urumqi).
Mais ça ne sent pas bon...

Révélation

 

 

Le 21/11/2022 à 00:31, Desty-N a dit :

Face au COVID, le confinement, encore et toujours: 

  Révéler le contenu masqué

PEKIN (Reuters) - Le plus grand district de Pékin a exhorté les habitants à rester chez eux pendant le week-end et les infections au coronavirus se sont multipliées dans de nombreuses villes chinoises vendredi, alors même que le pays a encore assoupli ses restrictions sanitaires en supprimant les limites de capacité dans les lieux de divertissement.

Dans le cadre d'une série de mesures dévoilées la semaine dernière, les autorités cherchent à mieux cibler l'application des restrictions liées au coronavirus.

Cependant, la Chine continue de souligner son engagement envers sa politique zéro COVID, qui, selon Pékin, sauve des vies. De plus, épidémies dans de nombreuses villes entraînent des fermetures localisées continues.

Le district de Chaoyang à Pékin, qui abrite des ambassades et de grands immeubles de bureaux, a exhorté les habitants à rester chez eux ce week-end après que la ville a signalé un nombre record de 466 infections pour la journée de jeudi.

Vendredi, la Chine a fait état de 25.129 nouvelles infections locales, contre 23.132 un jour plus tôt, se rapprochant ainsi du record de plus de 29.000 enregistré en avril au plus fort de l'épidémie de Shanghaï.

Vendredi, le ministère chinois de la Culture et du Tourisme a publié des directives à l'intention des agences de voyage et des lieux de divertissement et de spectacle, supprimant les limites du nombre de personnes autorisées dans les théâtres et les événements tels que les concerts et les festivals de musique dans les zones à faible risque sans épidémie.

Ces mesures spécifiques pourraient néanmoins constituer un point positif pour les entreprises de services telles que les salons de karaoké et les cybercafés, qui ont été martelés par près de trois ans de politique de zéro COVID.

(Reportage Albee Zhang et Bernard Orr ; rédigé par Tony Munroe ; version française Augustin Turpin, édité par Kate Entringer)

Plus ça va et plus je me dis qu'à ce rythme, la Chine en a encore pour 10 ans d'alternance confinement/ relâchement. Avec, à la clé, de sacrés risques pour sa croissance économique.

 

Ce qui est dommage, c'est que suite au congrès du parti, la Chine avait commencé à assouplir la politique zéro covid (ce qui est réclamé par de nombreux acteurs économiques et sanitaires chinois depuis le début d'année).
Après une nouvelle vague de cas de covid, ils ont immédiatement tout annulé, et revenu au confinement "ciblé" (qui toucherait actuellement 1/4 des chinois).
 

Après, en toute justice, l'arrêt de la politique zéro covid n'est pas simple, et doit se préparer.
Taiwan l'a fait en avril 2022,  avec une période de transition optimale (printemps/été, pas au début de l'hiver), et ce n'était pas simple, même avec une très bonne couverture vaccinale (rappel massif de vaccin ARNm et paxlovid).

https://www.newyorker.com/news/dispatch/the-topsy-turvy-end-of-zero-covid-in-taiwan

https://time.com/6174132/taiwan-covid-strategy/

Dans le cas de la Chine, si la transition est mal préparée (sans rappel de vaccin massif pour les personnes agées), ça risque de finir comme Hong Kong (ce qui donnerait entre 500k et 2M de morts minimum à l'échelle de la Chine, ce qui aurait un lourd coût politique pour le gouvernement chinois).

Personnellement, je trouve le maintien de la politique zéro covid indéfendable en 2022, au vu de vaccins efficaces, et du lourd coût des confinements sur la population (EDIT et des variants Omicron très contagieux). Mais je pense que le gouvernement chinois s'est "coincé" jusqu'au printemps, par absence de campagne de rappel.
(ils avaient tenté de lancer un passeport vaccinal en juillet 2022, annulé suite aux protestations locales
https://www.reuters.com/world/china/after-backlash-beijing-drops-covid-vaccination-mandate-crowded-venues-2022-07-08/ )

Edited by rogue0
  • Thanks 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

https://asialyst.com/fr/2022/11/24/monde-sort-pandemie-covid-19-sauf-chine-continue-enfoncer/

Les images télévisées des spectateurs sans masque à la Coupe du monde de football au Qatar rendent les Chinois furieux d’être toujours soumis aux strictes mesures de la politique « zéro Covid » imposée par Pékin, pendant que le reste du monde cohabite avec le virus.

https://www.liberation.fr/international/asie-pacifique/confinements-ecoles-fermees-et-teletravail-la-chine-repart-de-plus-belle-sur-le-zero-covid-20221122_WRFXQF52EJELFC3SSHNZVUKM5M/

Mais à l’inverse, ouvrir le pays trop vite est aussi risqué, car la Chine pourrait « être confrontée à une vague virale accompagnée d’une mortalité massive, ce qui ferait déborder rapidement son fragile système de santé », prévient [Yanzhong Huang, expert en santé au Conseil sur les relations internationales, un groupe de réflexion américain].

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20221125-covid-19-en-chine-manifestations-à-urumqi-pour-la-levée-du-confinement

Voilà 110 jours que la capitale du Xinjiang est fermée au reste du monde. Ce soir [vendredi 25 novembre], le couvercle a lâché. Dans le district de Shayibak, dans le centre-ville, puis dans d’autres communautés résidentielles, les habitants sont sortis dans la rue et dans le calme, en se filmant avec leurs portables, pour demander un relâchement des mesures sanitaires. Sur les vidéos qui ont circulé sur les réseaux sociaux, Douyin (la version chinoise de TikTok) et sur Twitter, la foule s’est rassemblée devant les bâtiments officiels, à la suite d’un incendie qui a tué au moins 10 personnes jeudi et alors que les restrictions sanitaires semblent avoir retardé l’arrivée des pompiers. 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

https://www.scmp.com/news/china/politics/article/3201181/anti-covid-lockdown-protests-flare-across-china-after-deadly-urumqi-fire

Selon des reportages et des vidéos publiés sur Twitter et d'autres sites de médias sociaux, quelques centaines d'étudiants se sont rassemblés à l'université Tsinghua, l'alma mater de Xi, dimanche après-midi, en scandant "Démocratie, État de droit et liberté d'expression".

Selon la maison de courtage japonaise Nomura, pas moins de 412 millions de personnes ont été touchées par des mesures de confinement en Chine continentale la semaine dernière, contre 340 millions la semaine précédente.

Link to comment
Share on other sites

C'est assez simple en fait,

  • Pour le prestige, ils ont déclaré avoir développé un vaccin contre le COVID avec l'Amérique et ont commencé à l'injecter à leurs citoyens.
  • Leurs vaccins ne fonctionnent pas. Il aurait été moins cher et plus sain d'injecter de l'eau minérale à leurs citoyens.
  • Comme il n'y a pas d'immunité pour la population, même une poignée de cas peut se répandre comme une traînée de poudre et détruire leur pays. Ils suivent donc la politique du "zéro covid" et essaient de vendre leurs conneries au monde comme s'il s'agissait d'une "conscience sanitaire de haut niveau de la part du gros Xi".
  • Mais ils sont tellement enfermés dans leurs mensonges qu'ils ne veulent pas l'accepter et se procurer des vaccins dans d'autres pays pour résoudre le problème.
  • La population ne voit maintenant aucun verrouillage ailleurs dans le monde, mais seulement en Chine. Ils en ont donc assez de cette absurdité et protestent.

Si le PCC accepte ses mensonges et obtient des vaccins de l'extérieur pour donner une véritable immunité aux gens, il est foutu - perte de prestige et acceptation du fait qu'il a menti à son peuple sur la façon dont il gère le COVID et les vaccins.

Si le PCC continue avec le "Zéro COVID", l'effondrement social se produira et toute forme de laxisme laissera échapper le COVID sur la population à un rythme incroyable.

https://www.strategicfront.org/forums/threads/ccp-in-big-big-trouble.4900/post-229511

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Si le PCC accepte ses mensonges et obtient des vaccins de l'extérieur pour donner une véritable immunité aux gens, il est foutu - perte de prestige et acceptation du fait qu'il a menti à son peuple sur la façon dont il gère le COVID et les vaccins.

Si le PCC continue avec le "Zéro COVID", l'effondrement social se produira et toute forme de laxisme laissera échapper le COVID sur la population à un rythme incroyable.

Dans le C dans l'air du 24 novembre, ils mentionnent la possibilité d'un vaccin ARN de technologie chinoise pour 2023.

Le souci, c'est que ça ne résoudra qu'une partie du problème, comme on l'a vu dans la région avec le cas de Taïwan et du Japon. Voilà deux pays qui ont pu s'isoler au début de l'épidémie, du fait de leur insularité, puis qui ont massivement vacciné avec des produits occidentaux à ARN. Aujourd'hui, ça ne les empêche pas de connaître une flambée de cas, certes sans commune mesure avec celles affrontées par l'UE et les USA, mais inédites pour eux.

Même si Pékin utilise la technologie ARN l'année prochaine et qu'ils vaccinent à grande échelle, ils connaîtront sans doute une vague de contagion. Et dans un pays de 1.4 milliards d'habitants, ça pourrait bien signifier des centaines de milliers de morts. Un revers, voire une gifle, pour le PCC.
Dans ces conditions, je vois difficilement Xi Jinping reconnaître un échec de ce type. Toujours dans le C dans l'air du 24; ils rappelaient que Mao, face à ce genre de difficultés (Grand bon en avant) s'en est sorti par un raidissement idéologique (Révolution culturelle) Un succès politique, un désastre pour l'économie… :ph34r:

 

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Picdelamirand-oil a dit :

Mais ils sont tellement enfermés dans leurs mensonges qu'ils ne veulent pas l'accepter et se procurer des vaccins dans d'autres pays pour résoudre le problème.

de justifier l'achat de vaccins étranger tout en gardant la face : le virus a beaucoup muté (vrai) et il faudrait un vaccin plus récent qui est adapté aux variants récents (pas entièrement faux), d'ailleurs regardez les occidentaux ont du se faire faire de très nombreux rappels (vrai). Du coup, avoir recours maintenant à un vaccin occidental n'est pas un signe que les vaccins chinois étaient inefficaces ! Et voilà, l'honneur est sauf !

 

 

il y a 39 minutes, Desty-N a dit :

Dans ces conditions, je vois difficilement Xi Jinping reconnaître un échec de ce type. Toujours dans le C dans l'air du 24; ils rappelaient que Mao, face à ce genre de difficultés (Grand bon en avant) s'en est sorti par un raidissement idéologique (Révolution culturelle) Un succès politique, un désastre pour l'économie… :ph34r:

La situation a quand même beaucoup changé depuis l'ère de Mao et je pense qu'un succès politique par la répression n'est plus vraiment possible... Ça risque de simplement renforcer le nihilisme d'une population qui est déjà à penser qu'il faut "laisser pourrir" le système (bai lan).

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, Wallaby a dit :

Pierre Haski 00:55:35 "On n'est pas dans quelque chose qui fait tache d'huile et qui prend l'ensemble du pays"

Quatre jours plus tard, ça en prend assez fort le chemin.

Chine-Iran, même combat? Jusqu'ici, Téhéran a fait preuve d'une forte capacité de résistance.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, J-B a dit :

Alors concernant l'efficacité du vaccin Sinovac selon une étude provenant de Hong-Kong elle était moins bonne que les vaccins ARN mais avec une troisième dose elle était comparable

C'est l'étude de l'Université de Hong Kong, montrant que la protection contre les formes sévères et la mort est sensiblement identique pour 3 doses de BNT162b2 ou de Coronavac. En revanche la protection contre l'infection tout courte est meilleure chez BNT162b2.

A noter qu'il n'y a que deux choix de vaccin à Hong Kong : BNT162b2 (BioNTech / Pfizer) ou Coronavac (Sinovac).

Moi même j'ai prise d'abord 2 doses de Coronavac puis 2 doses de BNT162b2. La 5ème dose l'an prochain je vais repasser sous Coronavac.

Il faut aussi savoir que Coronavac n'est que l'un des vaccins chinois, sur plus de 30 si ma mémoire est bonne. On peut consulter la liste des vaccins en développement ici : https://www.who.int/publications/m/item/draft-landscape-of-covid-19-candidate-vaccines

Le dernier rapport d'OMS mentionne 374 vaccins sont en développement dans le monde. Il n'y a pas que Pfizer ou Moderna dans la vie...

Henri K.

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...