zx

Le Mindef/Minarm - Successeurs - Nomination - bilan et actions

Recommended Posts

Je ne conteste pas le fait qu'il est contribué à rédiger ce truc qui valide une fois de plus une diminution des moyens de la défense.

Après, tu sais, les discourts du style "nous allons être extrêmement vigilants..." Vu l'état de la défense aujourd'hui, c'est un peu de foutage de g***.

Dans le concret, les VAB continuent à multiplier les distances Terre-Lune sur leur conteur kilométrique dans l'indifférence général.

 

Un pote au 1er régiment du génie étranger m'a montré récement, que contrairement à tout ce qu'on raconte, il se trimbalait toujours ses Ranjo Model64 et son vieux casque F1.

Le nouveau matos n'en fini plus d'arriver dans certains régiments. Alors quand on leur parle de LeDrian et de ce qu'il a fait pour la défense....

qui raconte quoi au niveau "média" presse de défense ?

 

quand j'ai ouvert le file sur le changement de treillis ,on en parlé dans le terre intox de octobre 2010 .

 

début du remplacement en 2012 .

 

on a vu que les treillis commençaient à être porté en opex ,lors de manip internationale ,puis un début de perception dans les régiments depuis .

 

moi je sais que s'est pas le cas et que la mise en place de la nouvelle garde robe ne se ferait pas du jour au lendemain ...

 

le fiston doit percevoir le treillis FELIN T4 fin 2014 début 2015 .

 

alors oui sa commence à faire long mais sa a toujours était comme sa dans l'armée française ...

 

donc rien de nouveau au soleil ,et j'ai pas lu de truc qui parlait de changement rapide .

 

pour le casque F1 ,pour l'instant on "essai" d'équipé les gens en opex avec du spectra ,ou le modèle ressemblant aux casques FELIN ,et les unités félinisé ont leur nouveaux casque .

 

donc oui s'est long ,on a plus d'opex alors qu'on a un matos vieux et usé jusqu'à la corde .

 

faut dire qu'avec la professionnalisation ,on pensait avoir une flotte importante de véhicules avec les dissolutions d'unités issu de la conscription ,sauf que les opex ont explosé en nombre et que maintenant faut mettre tout le monde sous blindage ...

 

donc entre la casse au combat ,les accidents ,l'usure on a sous-estimé la durée de vie réduite avec un parc de "réserve important " qui s'est lui aussi amenuisé vitesse grand V ...

hé oui ,le parc était pas tout jeune non plus ...

 

mais faudrait aussi qu'on finisse par se décider sur se que l'on veut ... il n'y a pas que les "politiques" mais aussi les patrons militaire qui arrive pas à se décider sur qui va remplacer le VAB ...

 

là ou je suis d'accord ,s'est que sa urge !

 

 

 

 

Faut se renseigner un peu avant de critiquer. Si il y a bien un reproche à lui faire c'est justement Louvois, c'est inadmissible qu'au bout de deux ans des soldats (y compris en Opex) ne soient pas payés ce qui leur est dû. C'est pas comme si les entreprises n'arrivaient pas à se faire faire des logiciels de paye sur mesure...

pour Louvois ,il est clair que s'est un système de merde qu'on a installé sans gardé de côté l'ancien système un certains temps aux cas ou ...

ils étaient vachement confiant les mecs qui ont installé se système ...

 

mais pour eux pas de punition ,civils ou militaires ...

 

alors effectivement ,s'est un peu compliqué de réglé le PB en deux ans ...alors qu'il merde depuis plus de 2 ans .

 

sur se coup là mettre un système pour récupéré les conneries sa doit pas être évident à faire  ...

 

au moins l'information remonte et les gens pas payé en RCA vont être payé .

 

avant on disait qu'il n'y avait pas de PB ...

 

et disons que je ne suis pas spécialement un mec de "gauche" ...

 

 

 

mais faut savoir être honnête par rapport à des situations et des personnes ;) .

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon les filles, on se calme, je sais, c'est le printemps.

 

Alors, 

 

1. Le lien France Inter. 

Le lien n'est pas en relation avec le soucis de diffamation, et n aborde que peu le pb de Charles Hernu espion. Il mets juste en lumiere la complexité du personnage. J aurais peut etre pas du poster ce lien, en effet, il ne supporte pas le fait qu on est menagé la famille, ses commanditaires etc.

 

2. La famille

Un de nos auteurs ci dessous nous rappellent qu on aurait menti aux alliés, a la famille etc. Bien sur! Comme si on allait dire de but en blanc a nos alliés americains ou autres que notre Mindef etait bien un espion, alors que Washington ne pouvait pas supporter la venue de 5 ministres communistes dans le gvt de 1981.

 

3. Diffamation

L'histoire est sortie apres la mort de Hernu. Forcement, on allait pas risquer de relancer cette histoire, tout ca, c'est passé sous le secret d'etat, bref circulez ya rien a voir. Bien sur que la famille a tout interet a ce que la memoire de leur pere, mari, etc ne soit pas sali. On en ferait tous ainsi.

 

4. Les rumeurs

Beaucoup de rumeurs, de complots, de sales histoires. Oui, et tonton pascal a bien raison de souligner que l'affaire est loin d'etre net.

 

Conclusion: A ce jour, on ne peut pas dire que Hernu soit categoriquement un espion a la solde des Russes / Bulgares. Il en va ainsi

 

PAr contre, je vous rappelle que c'est lui qui a envoyé la DGSE contre Greenpeace, et il a sauté pour cela. De la a en faire passer pour un des meilleurs Mindefs de notre 5eme Rep, je dis: NON! 

 

Voila voila.

Share this post


Link to post
Share on other sites
PAr contre, je vous rappelle que c'est lui qui a envoyé la DGSE contre Greenpeace, et il a sauté pour cela. De la a en faire passer pour un des meilleurs Mindefs de notre 5eme Rep, je dis: NON! 

 

T'imagines bien qu'on n'ordonne pas de plastiquer un navire étranger sans l'autorisation meme tacite du PR! Le mindef c'est juste un fusible ...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

tient pour Louvois :

 

http://lemamouth.blogspot.fr/2014/04/louvois-sangaris-et-serval-meme-combat.html?spref=fb

 

 

 

 

Pour terrasser vite le vilain bug de la semaine, les informaticiens du ministère ont trouvé l'arme-choc 
: les militaires soldés pour Sangaris auront le même mot-clé que ceux de Serval, qui n'ont pas connu de problème.
Il faut remonter dans les détours du fonctionnement de Louvois pour comprendre comment un mensonge fait au logiciel permet de régler, en fait, ses bugs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

3. Diffamation

 

L'histoire est sortie apres la mort de Hernu. Forcement, on allait pas risquer de relancer cette histoire, tout ca, c'est passé sous le secret d'etat, bref circulez ya rien a voir. Bien sur que la famille a tout interet a ce que la memoire de leur pere, mari, etc ne soit pas sali. On en ferait tous ainsi.

oui. Et l'histoire est parvenue aux oreilles de journalistes sans que les services francais en ait eu vent, joué leurs propres manips etc. Bon je dis ca....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aucune idée, mais si elle est sortie, oui, ca pourrait bien etre pour gener quelqu un, un parti etc...

 

On a aussi beaucoup parlé du dossier de la DRM sur Gerard Longuet...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce que tu crois vraiment que les dossiers DST/DCRI/DRM/DGSE sortent sans un aval politique? Et la je parle de véritable aval, pas de guéguerres partisanes. On ne saura jamais pour Hernu... (on a même jeté le frère de Sego en pature parce que c'est lui qui a posé l abombe...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, c'est en cela que je te rejoinds, on le saura jamais, et visiblement ca peut arranger certaines personnes. Honnetement, tu vas plus loin que moi, mais bon, je m'en tiens a ce que je lis / comprends pr Hernu

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour le casque F1 ,pour l'instant on "essai" d'équipé les gens en opex avec du spectra ,ou le modèle ressemblant aux casques FELIN ,et les unités félinisé ont leur nouveaux casque .

 

donc oui s'est long ,on a plus d'opex alors qu'on a un matos vieux et usé jusqu'à la corde .

 

faut dire qu'avec la professionnalisation ,on pensait avoir une flotte importante de véhicules avec les dissolutions d'unités issu de la conscription ,sauf que les opex ont explosé en nombre et que maintenant faut mettre tout le monde sous blindage ...

 

donc entre la casse au combat ,les accidents ,l'usure on a sous-estimé la durée de vie réduite avec un parc de "réserve important " qui s'est lui aussi amenuisé vitesse grand V ...

hé oui ,le parc était pas tout jeune non plus ...

 

mais faudrait aussi qu'on finisse par se décider sur se que l'on veut ... il n'y a pas que les "politiques" mais aussi les patrons militaire qui arrive pas à se décider sur qui va remplacer le VAB ...

 

là ou je suis d'accord ,s'est que sa urge !

 

De toute façon, le casque F1 ne sera bientôt plus un problème, Il n'y aura bientôt plus de casque du tout.   O0

 

Pénurie de casques lourds dans l'armée de terre

 

Parmi les petites histoires de la grande misère des armées, celle-ci illustre bien les défis du moment. Dans une note adressée le 18 juillet à "toutes unités", le lieutenant-colonel X., chef du "groupement de soutien" de la base de défense de Strasbourg-Haguenau, évoque une pénurie : "La distribution en casques lourds modèle F1 devient problématique en raison du non-approvisionnement (défaut de marché) de ce type de matériel."

 

Le casque que doit percevoir tout soldat de l'armée de terre a fondu dans la bureaucratie complexe de la défense. "A court terme, les magasins HCCA ne seront plus en mesure d'équiper le personnel nouvellement incorporé", regrette la note.  

Les soutiens des armées vont être réorganisés. Ce sujet, majeur, est source de tensions entre responsables militaires et civils de la défense. Depuis 2008, des réformes ont tenté de rationaliser la gestion des équipements militaires comme celle de la vie courante des armées, confiée aux nouvelles "bases de défense". Des "chaînes métier" sont censées mieux servir les troupes : restauration, entretien, loisirs, habillement. Mais de nombreux dysfonctionnements subsistent, reconnaît le ministère de la défense.

 

DYSFONCTIONNEMENTS

La "situation budgétaire paupérisée des bases de défense conduit une large part des personnels du ministère à adhérer de moins en moins à la réforme", s'inquiète Damien Meslot, député de Belfort, rapporteur sur la restructuration du ministère de la défense. L'élu cite l'exemple de Cherbourg où il est difficile d'y voir clair sur les responsabilités en matière d'achat et d'entretien des extincteurs. "Ceux qui sont destinés à être installés au sol relèvent de l'administration générale et des soutiens communs, tandis que ceux qui sont destinés à équiper les navires relèvent du service logistique de la marine."

Dans les régiments, on ne sait plus à quel saint se vouer pour faire changer une ampoule. A Strasbourg, ils ont lancé un appel invitant les militaires "en fin de service actif ou n'ayant plus l'utilité de leur casque lourd" à le ramener "auprès du magasin HCCA le plus proche". Si cet appel n'est pas entendu, restera la solution des surplus, où le F1 d'occasion se vend une vingtaine d'euros.

 

 

http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/09/26/penurie-de-casques-lourds-dans-l-armee-de-terre_3485192_823448.html

 

On peut lancer une pétition chez les airsofteurs pour sauver l'armée française. On a presque tous notre vrai MICH en kevlar maintenant, du coup on utilise plus nos vieux F1.   O0 

Edited by S-37 Berkut

Share this post


Link to post
Share on other sites

De toute façon, le casque F1 ne sera bientôt plus un problème, Il n'y aura bientôt plus de casque du tout.   O0

 

 

http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/09/26/penurie-de-casques-lourds-dans-l-armee-de-terre_3485192_823448.html

 

On peut lancer une pétition chez les airsofteurs pour sauver l'armée française. On a presque tous notre vrai MICH en kevlar maintenant, du coup on utilise plus nos vieux F1.   O0

oui l'info était connu depuis un moment en se qui concerne les casque F1 .

 

et la réorganisation de la gestion avec des bases de défense étaient complètement dans les choux ...

 

si déjà s'est compliqué de changé des ampoules en régiment ...

 

pour avoir une plus grande maîtrise ,la gestion doit resté au niveau des régiments .

 

on vivrait sur un modèle base divisionnaire à l'instar de se que font les US peut-être que sa fonctionnerait mais là ,les bases de défense ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

tient pour Louvois :

 

http://lemamouth.blogspot.fr/2014/04/louvois-sangaris-et-serval-meme-combat.html?spref=fb

 

Pour terrasser vite le vilain bug de la semaine, les informaticiens du ministère ont trouvé l'arme-choc 

: les militaires soldés pour Sangaris auront le même mot-clé que ceux de Serval, qui n'ont pas connu de problème.

Il faut remonter dans les détours du fonctionnement de Louvois pour comprendre comment un mensonge fait au logiciel permet de régler, en fait, ses bugs.

 

 

 

    Mentir a un logiciel pour obtenir de lui ce qu'on voulait a l'origine (un logiciel qui fonctionne ET BIEN)  il va bientot falloir lui envoyer des psychanalystes a ce Louvois !

 

T'imagines bien qu'on n'ordonne pas de plastiquer un navire étranger sans l'autorisation meme tacite du PR! Le mindef c'est juste un fusible ...

 

      Le format lui même de la 5 ème république décrédibilise clairement la théorie de l'ordre isolé venant du ministre ...

 

    D'autant que les pontes des services spéciaux sont il me semble en lien direct avec le sécrétaire général de l'Elysée au minimum pour discuter des actions a mener et faire faire passer au président en quasi direct leurs analyses quand a une demande d'action sur l'équilibre bénéfice/préjudice pour la nation quand aux actes qui vont être menés ... Et bon la on parle probablement des affaires moyennement sensible, pour le très sensible et "dangereux" je ne serais pas étonné que les généraux des services sont en discussion directe avec le président car leurs avis compte ...

 

    Ceci dit, il ne me parait pas impossible non plus, que pour les actions moins sensibles, ils se contentent des ordres ministériels, car les conséquences sont limitées voir nulles en cas d'échecs ou que sais je ...

 

    Ils ont une relation hiérarchique avec le ministre, et de toute façon au vu du nombre d'actions a mener dans le monde et leur suivi, l'Elysée ne pourrait pas s'impliquer par du lien direct en permanence pour toutes ces actions ... Donc il y a forcément une marge de manoeuvre ministérielle a ce niveau, mais ça ne peut que concerner des ordres de faible a moyenne ampleur en termes bénéfices/conséquences pour le pays

 

     Après je me met dans la peau d'un général ou autre ponte du domaine (il n'y a pas que des militaires de carrière il me semble en responsables) qui reçoit l'ordre de couler le Rainbow Warrior dans le port ou il est avec une bombe, depuis le ministère et probablement le ministre lui même ... Je me couvre en passant d'abord avant de relayer l'ordre en profondeur dans le service pour son execution par les agents (ou leur déploiement avant ordre final) un petit coup de fil a l'Elysée pour une confirmation directe au moins du secrétaire général de l'Elysée qui en général est la personne au front qui représente l'avis et ce que veux le président ...

 

 

     Car couler le Rainbow Warrior :  Les pontes des services ne pouvaient pas recevoir un tel ordre sans ce poser 2-3 questions ... Du genre ... "Tout ça c'est bien beau, mais sincèrement c'est un ordre qui va a l'encontre des intérêts réels du pays, et qui va l'encontre même des intérêts du président car il sera inévitablement pris en porte a faux dans la spirale médiatique évidente qui aura lieu quelques heures après l'attentat" ... Et de la, de sérieuses motivations a faire confirmer un tel ordre assez discutable quand a l'intérêt qu'a la France de faire une telle chose ...

 

 

      Greenpeace a l'époque des essais nucléaire dans les années 80, était clairement une gêne médiatique pour le pays, d'autant + qu'ils ont pas mal reveillé de conscience sur l'anti-nucléarisme ... Sans eux, le nucléaire ne serait même pas un marronnier de polémiques constantes dans les médias entre sureté, veille sanitaire, militantismes ect (au de la des catatrophes & incidents)

 

    Mais le Rainbow Warrior et son équipage n'était qu'une formalité toute simple a gérer quand a leur volonté de vouloir entrer dans la zone maritime interdite, un simple patrouilleur pour l'intercepter et l'empêcher d'avancer tout en restant courtois (et profiter pour faire des photos quand a qui est a bord ... ? Par méfiance d'infiltration soviétique de l'asso/fondation ... Bien que de toute façon, nos essais étaient a chaque fois reniflés par les 2 géants via d'autres moyens sans qu'on puisse y faire grand chose alors bon  ...)

 

     Il n'y avait aucune raison objective a couler le Rainbow Warrior, a moins d'avoir identifié dans son équipage un agent soviétique qui aurait pu profiter d'une expédition même interceptée pour se mettre a l'eau discrêtement avec du matériel d'homme grenouille et approcher beaucoup + près ... Mais comme je l'ai dit plus haut : A quoi bon si de toute façon les soviétiques reniflaient aisément nos essais depuis les eaux et l'espace aérien international, ça n'aurait rien changé

 

    De la, l'acte était condamné a n'être que 100% préjudice pour la France ! Pas une once de bénéfice pour le pays a faire cela ...

 

   D'autant qu'on risquait pas de les faire taire par cet acte ! De la, recevoir un tel ordre pour un responsable supérieur des services ... Il y a forcément eu contact avec l'Elysée pour prendre conscience que c'est un ordre "débile" et que la nation ne peux qu'y gagner encore + d'hostilité et aucun bénéfice quelqu'il soit ... Et le faire malgré tout si l'ordre est maintenu

 

     Impossible qu'Hernu ait été le seul interlocuteur pour cet ordre dans cette affaire ...

 

   Mais maintenant, s'il existe des soupçons suffisamment raisonnable pour dire qu'Hernu était en fait une taupe sovétique qui roulait pour le Kremlin, alors peut être que finalement c'était vrai, qu'il pourrait bien avoir été le seul donneur d'ordre et de son initiative seule en s'arrangeant par des falsifications diverses éventuelles pour que les pontes des services aient l'assurance sur un papelard que le bénéfice/préjudices aurait été étudié a fond a l'Elysée et signé du président lui même pour les rassurer dans le sens : Bon le président apparemment a déja bien réfléchit sur la question, on est pas chaud quand a nos avis personnels mais c'est un ordre en ame & conscience des conséquences : On y va donc, pas besoin de négocier l'ordre avec l'Elysée puisque le travail de reflexion aurait été déja fait quand a la portée de cet acte ...

 

     Hernu si cette histoire d'espion serait vrai pourrait très bien avoir monté cette opération pour embarrasser la France en s'arrangeant pour que l'Elysée soit court circuité par des papelards signés (falsifiés ect) en apparence de la main du président ou de son secrétaire ...

 

    Et que finalement il aurait été + qu'un simple fusible , un traitre a la nation qui s'est fait virer manu militari du poste mais pour des raisons geopol on l'a traité en simple fusible comme on fait d'habitude pour ne pas en faire un complot international dans les médias

 

    (Attention, ça n'est qu'une hypothèse de ma part hein)

 

 

     Cela mettrait a la limite un brin de logique dans un acte incompréhensible en se référant a la polémique de base, car c'est quand même incroyable que le président ait pu relayer cet ordre la ou même son propre secrétaire général a l'Elysée sachant très bien qu'il n'y avait aucun bénéfice pour la France a couler ce foutu chalutier recyclé en navire militant et en + c'était se tirer une balle dans le pied pour d'éventuels accords politiques futurs avec les verts ... Bien qu'a l'époque l'écologie politique bon ... (les verts étaient encore au niveau du groupuscule hippie ou pas loin) ça ne pesait rien ... Mais il y avait déja des liens objectifs d'idéologie marquée a gauche entre le PS et les verts, bien qu'il est vrai que le PS n'était pas encore un parti très ouvert aux questions écologistes :

 

   Dans les années 80, par exemple les parlementaires PS étaient massivement des nucléaristes politiques, très clairement ! Il faudra attendre le milieu des années 2000 pour voir arriver une génération de parlementaires qui ne sont pas des nucléaristes (et encore, ça ne concerne que ceux qui n'ont pas de CNPE ou de sites divers nucléaires dans leur département de circonscription et les retombées arrosantes qui vont avec ...)

Edited by alpacks

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut

 

 

 

disons que le but premier était d'immobiliser le Rainbow warrior.

Que nous avions été trop lent pour le faire avant qu'il n'arrive en Nouvelle Zelande,

que nous ne voulions pas compromettre la taupe à bord (parce qu'il existait au moins une autre solution, les bactéries dans le gas oil : elles prolifèrent et transforment le carburant en une espece de gelée qui ne permet plus l'alimentation des pompes à injection... mais, pour cela, il fallait etre à bord (donc, découvrir la taupe).

 

En police, on dit : "à qui profite le crime". Là, pas besoin d'etre un génie pour comprendre que l'immobilisation ou le sabotage du RW profitait à la France... coupable auto désigné.

 

ensuite, je ne parle pas des maladresses commises : envoyer en Angleterre un mec qui ne parle pas l'anglais, qui respire le militaire dans son look pour acheter une annexe gonflable et un moteur... dont les numéros n'ont même pas été trafiqués..

Coté discrétion, on pouvait rever mieux (comme envoyer des plongeurs depuis un sous marin poser la bombe et retour, sans personne à terre ou en escale...)

 

bref, désolé, mais un vrai boulot d'amateur ; un cas d'école de ce qu'il ne faut pas faire (puisque rien n'a été discret, dans une petite ile, en plus)

Share this post


Link to post
Share on other sites

disons que le but premier était d'immobiliser le Rainbow warrior.

Franchement qu'est ce que ca aurait changé si on avait juste arraisonné le bateau en mer? Moi j'ai jamais compris cette histoire de plastiquage ... pour moi ça n'a aucun sens.

Qu'est que pouvait craindre tellement les autorités française quelle en soit réduite a couler un navire a quai!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

D’autant plus que par la suite la marine a montré qu'elle pouvait museler Greenpeace aux abords de Mururoa sans couler quiconque (lors des derniers essais sous Chirac les forces sous le commandement de l'Amiral Euverte ont agit assez rondement).

 

Pour ce qui est des ordres à donner sur ce genre d'opération ils sont verbaux et jamais explicites, ce sont les services qui déterminent les moyens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'est que pouvait craindre tellement les autorités française quelle en soit réduite a couler un navire a quai!!!

 

Le navire était sensé être vide = pas de risque physique pour personne. L'assurance de son immobilisation totale en échange d'un scandale médiatique limité. 

 

L'arraisonner en mer posait la question du risque de blessure des membres du RW ou des forces de l'ordre lors de l'intervention avec la pression médiatique correspondante.    

 

My 2 cents.

Edited by alexandreVBCI

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les navires des greenpisseus ont tous été arraisonner plusieurs fois. Et a chaque fois s'était le même sénario ils lachaient des groupes de zodiacs pour essayer de rentrer dans le lagon. En plus il avait un hélico à bord qu'il envoyait survoler le site de l'explosion juste avant l'heure H. Alors soit on shooter leur hélico et c'était pire médiatiquement. Soit on agissez dans l'ombre. Mais en agissant dans l'ombre il faut pas se faire attraper.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Budget des armées : la mise en garde de Jean-Yves Le Drian à Manuel Valls

 

http://www.oosa.unvienna.org/pdf/publications/STSPACE11F.pdf

 

 

EXCLUSIF - Dans une lettre que s‘est procurée Le Figaro, le ministre de la Défense signifie au premier ministre sa grande préoccupation face aux graves conséquences militaires, industrielles et sociales d'un coup de rabot supplémentaire.

 
Le constat est alarmant et l'argumentation implacable, au moment où la mobilisation des acteurs de la Défense ne faiblit pas devant les menaces de nouvelles coupes budgétaires. Dans une lettre adressée le 9 mai à Manuel Valls et qui reste pleinement d'actualité, Jean-Yves Le Drian signifie au premier ministre sa très forte préoccupation face aux graves conséquences militaires, industrielles et sociales d'un coup de rabot supplémentaire.

 

« La Défense ne peut absorber une perte de crédits en 2014, ni sur sa masse salariale, ni sur ces crédits de fonctionnement »

 
 
Le ministre de la Défense

Mardi 13 mai, lors d'une réunion, les officiers généraux cinq étoiles dirigeant les trois armées (terre, air, marine) et le chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers, ont mis leur démission sur la table. Ces responsables demeurent jusqu'à aujourd'hui dans ce même état d'esprit, et se disent peu convaincus par les messages venus de Bercy ou de l'Élysée, même s'ils ont noté quelques infléchissements de ton dans la bouche du ministre des Finances, Michel Sapin. Samedi 17 mai, la rencontre autour de François Hollande à l'Élysée, entre Manuel Valls et Jean-Yves Le Drian n'a pas été conclusive, le chef de l'État se drapant dans le respect des grands principes stratégiques et laissant le soin à son premier ministre de régler la problématique budgétaire. Or, à Matignon comme à Bercy, on fait plus que jamais la chasse aux milliards…

 

Ces tensions interviennent dans un contexte déjà lourd. Dans sa lettre, que Le Figaro a pu obtenir, le ministre de la Défense rappelle le «niveau de nos engagements militaires extérieurs», principalement au Mali et en Centrafrique. Il mentionne surtout l'«exercice extrêmement tendu» de la loi de programmation militaire (LPM) pour la période 2014-2019, un texte forgé de haute lutte et tout juste voté, en décembre. Les «efforts seront difficiles à réaliser, dans un contexte social proche de l'exaspération», avertit sans frais Jean-Yves Le Drian tout en soulignant qu'en 2019, son ministère aura supprimé 82 000 emplois en dix ans. Dans son courrier, qui ne concerne formellement que l'exercice 2014, le ministre de la Défense évalue à 355 millions d'euros les efforts à réaliser cette année. «Une annulation qui se cumulerait avec celle opérée fin 2013, à hauteur de 720 millions d'euros sur les crédits d'équipement de la défense», relève-t-il.

 

Or, selon Jean-Yves Le Drian, «la Défense ne peut absorber une perte de crédits en 2014, ni sur sa masse salariale, ni sur ces crédits de fonctionnement». En effet, ceux-ci se situent déjà «au seuil de l'acceptabilité sociale». De telles contraintes «impactent l'entraînement des armées, déjà inférieur aux normes internationales», souligne-t-il encore. Quant aux crédits d'infrastructures, «sous-dotés», ils conduisent le ministre à «faire étudier actuellement un plan pour les réhabilitations les plus impérieuses».

 

Reporter à 2016 des programmes «symboliques»

 

En matière d'équipements militaires, toute réduction de ressources en 2014 aurait des suites industrielles et sociales très considérables. Jean-Yves Le Drian concède ainsi, pour ce budget, une «situation financière extrêmement dégradée avec une dette fournisseurs historique, représentant plus du tiers des crédits disponibles». Or, prévient le ministre, «toute aggravation de ce report de charge se traduira par une cessation de paiements précoce et la mise en difficulté de nombre d'entreprises, en particulier les PME». Avec le spectre de plans sociaux, le signal est clair.

 

Afin d'«éviter une dette insoutenable», le ministre anticipe la nécessité d'avoir à reporter à 2016 des programmes «symboliques» prévus en 2014 et 2015, «soit un total d'environ 7 milliards d'euros de commandes non passées». Ce qui aurait, là encore, des «conséquences industrielles désastreuses», écrit Jean-Yves Le Drian en sonnant le tocsin. Il cite l'industrie terrestre (Nexter et RTD), les chantiers navals (Concarneau, Cherbourg, Saint-Nazaire) et l'industrie aéronautique, «avec des suppressions de milliers d'emplois et des pertes de compétences».

 

Sur le plan militaire, les conséquences seraient également «très lourdes», insiste le locataire de l'Hôtel de Brienne, qui évoque dans sa lettre l'impact sur la dissuasion, pierre angulaire de la Défense française, et les avions ravitailleurs neufs dont l'armée a cruellement besoin. Pour sa part, «l'armée de terre serait sous-équipée et rapidement dans l'incapacité de satisfaire les nouveaux contrats opérationnels», s'alarme le ministre. Dans le domaine crucial du renseignement, les engagements seraient «décalés, voire annulés», lit-on encore à propos des drones stratégiques MALE, des satellites CERES et des avions de surveillance légers qui auraient à passer à la trappe.

 

Au total, résume Jean-Yves Le Drian, «il faudrait revoir le modèle capacitaire de la LPM, avec un impact majeur sur l'emploi industriel». Un «changement de format», que les chefs des armées -solidaires avec leur ministre, ce qui n'a pas toujours été le cas- assimilent à un déclassement et ne veulent pas assumer.

 

Pour 2014, afin d'éviter une «impasse politique», le ministre souhaite la mobilisation des 500 millions de recettes exceptionnelles prévues par la LPM (dans son article 3). Il propose le lancement d'une nouvelle tranche de programme d'investissement d'avenir (PIA), «adossée à des cessions d'actifs de participations publiques», en clair la vente par l'État de parts qu'il détient dans des grandes entreprises du secteur de la défense. Une solution qui «ne résout pas le problème sur le fond», tranche un expert.

 

 

Edited by zx
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur MEDIAPART ce jour  un article fort intéressant sur un personnage influent de l'Etat :

Les lenteurs de certains programmes c'est peut être lui qui jouerait un jeu perso parfois contre son corps.

http://www.mediapart.fr/journal/france/080714/benoit-puga-le-general-qui-maraboute-hollande

 

Benoît Puga, le général qui a marabouté Hollande

08 juillet 2014 |  Par Thomas Cantaloube

Le chef d'état-major particulier du président a été nommé il y a quatre ans par Sarkozy. Son maintien à ce poste très important, en dépit d'un profil très droitier, irrite désormais de nombreux socialistes. «Il est dans une logique de prise de pouvoir sur le cerveau du président», dit-on même au ministère de la défense. Une longévité qui en dit autant sur les pratiques du sarkozysme que sur l'exercice du pouvoir par Hollande, et sur cet homme secret et courtisan.

 

Je retiens en particulier ce passage de ce long article documenté  de 5 pages à charge....  et c'est pas très flatteur pour ce général.

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

" Deux griefs lui sont faits. Sur les questions budgétaires, alors que le ministère de la défense ne cesse de crier qu’il faut arrêter de tailler au risque de remettre sérieusement en cause les capacités de dissuasion et de projection de la France, ainsi que le moral des troupes, le général joue la carte inverse. « Quand le ministre explique au président qu’il est impératif de maintenir le budget de la défense car cela va déjà très mal, Puga repasse par derrière pour expliquer que "c’est une posture" et que, lui, il connaît bien l’armée et cela ne va pas si mal ! », poursuit le haut fonctionnaire. Une position que le secrétaire général de l’Élysée Jean-Pierre Jouyet admet à demi-mot : « Il est l’un des plus distanciés à l’égard du lobby militaire par rapport aux questions budgétaires. »

« Il n’est pas très à l’aise avec ce genre de conflit et il a adopté l’attitude particulière de dire "On va trouver une solution", tout en minimisant les préoccupations par rapport au malaise dans les armées », rapporte un conseiller élyséen. Là encore, il lui est reproché de ne pas jouer correctement son rôle de conseiller et de préserver ses propres intérêts carriéristes et personnels. D’autant que, dans ce débat budgétaire, il s’est montré très favorable à la « régionalisation » des troupes, c’est-à-dire au pré-positionnement de soldats français en Afrique. Or cela coûte cher et favorise la légion, les parachutistes et la marine, « les trois corps de la bande à Puga », selon un ancien officier des renseignements, qui sont demandeurs car ces déploiements rapportent gros en primes et avancements."

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

JY Le Drian  doit en avoir plus qu'assez........ et pas que lui.

Edited by Zarth Arn

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne vont pas jusqu'a dire que c'est un agent de Bercy puisque ce ministère n'a aucun rapport dans les coupe qui affecte le mindef.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est dingue si c'est exact, un général qui joue contre son camp. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai pas accès à l'article, mais sur ce passage, je trouve déjà un truc à redire:

D’autant que, dans ce débat budgétaire, il s’est montrétrès favorable à la « régionalisation » des troupes, c’est-à-dire au pré-positionnement de soldats français en Afrique. Or cela coûte cher et favorise la légion, les parachutistes et la marine, « les trois corps de la bande à Puga », selon un ancien officier des renseignements, qui sont demandeurs car ces déploiements rapportent gros en primes et avancements."

 

D'une, le pré-positionnement est une très bonne chose, si on veut pouvoir gérer la situation au Sahel. Deux, il est loin le temps ou la légion armait un GTIA en permanence en Afrique (13°DBLE) et à ma connaissance, il n'y a qu'une compara prépositionnée au Gabon et on pourrait dire que c'est nécessaire d'en avoir au moins une sans que cela soit du favoritisme. Quand on regarde la composition des forces françaises en Afrique, on voit autant d'alpins et métros que de paras, marsouins et légionnaires. Idem d'ailleurs pour la composition du dispositif guépard (qui a changé de nom je crois ?). Donc bon cet "ancien officier des renseignements" qui ramène ça à une question de primes et avancements abuse un peu.

 

Par contre, s'il y a encore des généraux pour vouloir une politique ambitieuse en Afrique avec entre autres des forces prépositionnées et en même temps dire que l'AdT a "les moyens qui faut", c'est con parce que ça va pas durer...

Pour le reste, je saurais trop commenter sans pouvoir lire l'article.

Edited by TimTR
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rumeus sur Twitter comme quoi Le Drian préparerait son départ en tant que président de la région Bretagne...

Share this post


Link to post
Share on other sites

et bien au final il ne vaut pas mieux que les autres ...

se barrer au moment ou il faut rester ...

ben voilà j'en dirais pas plus ...

comme quoi il gère bien leurs intérêts...

la Bretagne on y a pas toucher ...

et ma chère Picardie on veut la rattachée à la Champagne-Ardenne alors que la logique veut qu'on soit rattaché avec le Nord ...

donc en fait se Gvt achève mon armée et font se qu'ils ont envie en se qui concerne ma région ...

et pourtant j'avais apprécié Le Drian ...bien qu'il ne soit pas dans mon courant de pensé...

désolé mais là franchement ...

il m' écœure...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Member Statistics

    5,418
    Total Members
    1,550
    Most Online
    KLD
    Newest Member
    KLD
    Joined
  • Forum Statistics

    20,725
    Total Topics
    1,253,773
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries