zx

Le Mindef/Minarm - Successeurs - Nomination - bilan et actions

Recommended Posts

C'etait pévisible, va t'il tenir plus de deux jours cette fois,  =) :oops:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme c'était prévisible ! :P

Un prétexte pour annuler la défense commune en vue !

Je m'offusque et je plussoie, la défense anglaise était nulle à chier, pas de combativité, aucun fighting spirit, pas des réactions, dominés et humiliés. :lol:, l'attaque inexistante, quoi pourquoi s'associer avec eux, en plus ils n'ont plus de sous £££, le Prince refile la bague de sa mère à sa fiancée. :lol:

Puisque c'est ça je vais bombarder Bordeaux.  :lol:

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/La-revue-de-presque-de-Nicolas-Canteloup/Sons/Je-vais-faire-bombarder-Bordeaux-311878/

Attends Matt, j'avais pas encore apposé l'intervention de Canteloup  =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais nooooon je sais qu'il n'a encore rien foutu, j'aurais aimé les réactions à chaud vu les précédent de cet homme qui est vu comme étant une pointure politique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais nooooon je sais qu'il n'a encore rien foutu, j'aurais aimé les réactions à chaud vu les précédent de cet homme qui est vu comme étant une pointure politique.

oui, bof  , pointure politique..il est surtout reconnu comme un maire dynamique ....y'a qu'a voir comment il a rendu BORDEAUX aujourd'hui.....

Il a su mettre en place des nouvelles synergies dans cette ville, relancer une économie moribonde et faire de BORDEAUX, une ville.....maman qu'elle est belle la ville de mes etudes  :lol:

Aprés le MINdef, c'est pas trop un portefeuille tremplin....Dans les feux de l'actualité ETC ETC

il va avoir à gerer le rapatriement de nos gars d'astan .....( parce que je ne pense pas qu'on va encore rester beaucoup de temps la bas )

UN MONSIEUR très attendu et par ses pairs et par l'opposition...

etc etc

oui, pour évaluer le monsieur..faut attendre

maintenant, si tu demandes au niveau du personnage  : J'aime bien le bonhome ... ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, bof  , pointure politique..il est surtout reconnu comme un maire dynamique ....y'a qu'a voir comment il a rendu BORDEAUX aujourd'hui.....

Il a su mettre en place des nouvelles synergies dans cette ville, relancer une économie moribonde et faire de BORDEAUX, une ville.....maman qu'elle est belle la ville de mes etudes  :lol:

Aprés le MINdef, c'est pas trop un portefeuille tremplin....Dans les feux de l'actualité ETC ETC

il va avoir à gerer le rapatriement de nos gars d'astan .....( parce que je ne pense pas qu'on va encore rester beaucoup de temps la bas )

UN MONSIEUR très attendu et par ses pairs et par l'opposition...

etc etc

oui, pour évaluer le monsieur..faut attendre

maintenant, si tu demandes au niveau du personnage  : J'aime bien le bonhome ... ;)

Moi je n'aime pas le Bonhomme mais j'attend de voir avant de faire des critiques

Il faut lui laisser prendre ses marques

Share this post


Link to post
Share on other sites

Disons qu'il sera dur d'être plus mauvais que Morin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Disons qu'il sera dur d'être plus mauvais que Morin

si tu a oublié Léotar

Share this post


Link to post
Share on other sites

si tu a oublié Léotar

Léotar etait parcontre un très bon maire ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

être un élu local n'est pas même qu'être ministre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Léotar etait parcontre un très bon maire ^^

Franchement, la mairie de FREJUS , rien de bien difficile à faire bouger ....

En revanche, effectivement, j'ai connu des gens sur FREJUS qui me disaient beaucoup de bien du personnage dans les années 90....

JUPPE en revanche a eu à redresser une grosse mairie.....je sais pas si beaucoup d'entre vous ont connu st jean/les quais/TALENCE/meriadecET CETC  début des années 80...

aujourd'hui , les quais.............c'est quelque chose  ;)

La  ville de lyon a beaucoup bougée dans le même temps, Tours etc  mais BORDEAUX !!!!!

A comparer à MARSEILLE !!!!!!!! y pas photos  ( naturellement les ressources ramenées à l'echelle, sont incomparables )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'est-ce qu'on attend d'un bon ministre de la défense et en quoi Juppé se démarquerait-il ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu’est qu’on attend d’un bon ministre ?

Dans le désordre :

1) Un bon budget (donc négociation entre ministre)

2) Une liberté politique pour que les militaires puissent faire ce qu’ils veulent, enfin agir en fonction des besoins opérationnels et non des besoins politiques ou industriel locaux et à court terme. En contre exemple, je pense par exemple à la commande d’un BPC3 pour remplacer la non commande de navire de croisière ou le débat politique qui a lieu sur le PA2 qui ne devrait concerner que les militaires (ou ceux qui s’y intéresse mais ça n’a rien à voir avec l’éducation quand on compare un PA2 et des logement pour étudiant, c’est mal parti)

3) Un soutient politique en cas d’accident/incident. Si au cours d’une opération militaire (lire guerre pour les militaires concernés) il y a des morts (ou même juste de la casse), il faudrait que les problèmes politiques associés restent au niveau du ministre et ne retombe pas sur les militaires (qui ont déjà les problèmes opérationnels à gérer) Si je me souvient bien, Clemenceau a (après coup) félicité un des ministre de la guerre de 14/18 (je ne sais plus lequel) pour avoir assumer le coup politique des défaites et des victoires meurtrières en laissant les militaires faire leur métier.

4) Des accords internationaux, mais c’est aussi le boulot du ministre des affaires étrangères. Les ventes d’armes en font aussi partie. Une bonne vente d’arme permet de faire des économie en frais de développement pour l’armée (à qualité égale) ou bien de bénéficier de stock alliés utilisables en cas de besoin. Les accords permettant de s’entraîner et de faire des exercices à l’étranger permettent de profiter des retex étranger.

5) Une bonne petite guerre, ou justement une absence de guerre. Quoique, je ne suis pas sur que ça fasse (ou doivent faire) véritablement partie du domaine de compétence du ministre de la défense.

J’en oublie probablement mais c’est ce qui me paraît le plus important. Après pour ta deuxième question, j’avoue que je ne connais pas assez Juppé pour dire pourquoi il se démarquerait des autres. On peut dire que contrairement à Morin, il n’a pas été choisis uniquement parce qu’il était de l’opposition ou que contrairement à MAM il ne fait pas partie d’une minorité visible (plus haut gradé militaire féminin depuis Jeanne d’Arc)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu’est qu’on attend d’un bon ministre ?

Dans le désordre :

1) Un bon budget (donc négociation entre ministre)

2) Une liberté politique pour que les militaires puissent faire ce qu’ils veulent, enfin agir en fonction des besoins opérationnels et non des besoins politiques ou industriel locaux et à court terme. En contre exemple, je pense par exemple à la commande d’un BPC3 pour remplacer la non commande de navire de croisière ou le débat politique qui a lieu sur le PA2 qui ne devrait concerner que les militaires (ou ceux qui s’y intéresse mais ça n’a rien à voir avec l’éducation quand on compare un PA2 et des logement pour étudiant, c’est mal parti)

3) Un soutient politique en cas d’accident/incident. Si au cours d’une opération militaire (lire guerre pour les militaires concernés) il y a des morts (ou même juste de la casse), il faudrait que les problèmes politiques associés restent au niveau du ministre et ne retombe pas sur les militaires (qui ont déjà les problèmes opérationnels à gérer) Si je me souvient bien, Clemenceau a (après coup) félicité un des ministre de la guerre de 14/18 (je ne sais plus lequel) pour avoir assumer le coup politique des défaites et des victoires meurtrières en laissant les militaires faire leur métier.

4) Des accords internationaux, mais c’est aussi le boulot du ministre des affaires étrangères. Les ventes d’armes en font aussi partie. Une bonne vente d’arme permet de faire des économie en frais de développement pour l’armée (à qualité égale) ou bien de bénéficier de stock alliés utilisables en cas de besoin. Les accords permettant de s’entraîner et de faire des exercices à l’étranger permettent de profiter des retex étranger.

5) Une bonne petite guerre, ou justement une absence de guerre. Quoique, je ne suis pas sur que ça fasse (ou doivent faire) véritablement partie du domaine de compétence du ministre de la défense.

J’en oublie probablement mais c’est ce qui me paraît le plus important. Après pour ta deuxième question, j’avoue que je ne connais pas assez Juppé pour dire pourquoi il se démarquerait des autres. On peut dire que contrairement à Morin, il n’a pas été choisis uniquement parce qu’il était de l’opposition ou que contrairement à MAM il ne fait pas partie d’une minorité visible (plus haut gradé militaire féminin depuis Jeanne d’Arc)

Qu’est qu’on attend d’un bon ministre ?

Dans le désordre :

1) Un bon budget (donc négociation entre ministre)

On attend effectivement que le ministre contribue à appuyer les négociations de budget (surtout à la marge car généralement le budget global est surtout défini par le cabinet du Président ou le Premier Ministre et le SGDN, et les grandes décisions d'armement prises par eux)

2) Une liberté politique pour que les militaires puissent faire ce qu’ils veulent, enfin agir en fonction des besoins opérationnels et non des besoins politiques ou industriel locaux et à court terme. En contre exemple, je pense par exemple à la commande d’un BPC3 pour remplacer la non commande de navire de croisière ou le débat politique qui a lieu sur le PA2 qui ne devrait concerner que les militaires (ou ceux qui s’y intéresse mais ça n’a rien à voir avec l’éducation quand on compare un PA2 et des logement pour étudiant, c’est mal parti)

Très mauvais de laisser les militaires se battrent entre eux notamment sur les problèmes de budget .C'est la cause principale de l'inefficacité de la défense française.

Un bon ministre devrait être un stratège (comme souvent le cas aux USA ou en GB ou en Israël), mais il est vrai que nos généraux considèrent que le ministre ne sert à rien et n'ont pas envie d'être coiffé par quelqu'un de compétent en defense.

Le BPC 3 a été commandé hors budget normal et au titre du plan de relance.Les militaires n'auraient pas eu l'argent à la place.C'est gratuit pour eux, ils ne vont pas refuser.

En France, le vrai ministre est le CEMA.

3) Un soutient politique en cas d’accident/incident. Si au cours d’une opération militaire (lire guerre pour les militaires concernés) il y a des morts (ou même juste de la casse), il faudrait que les problèmes politiques associés restent au niveau du ministre et ne retombe pas sur les militaires (qui ont déjà les problèmes opérationnels à gérer) Si je me souvient bien, Clemenceau a (après coup) félicité un des ministre de la guerre de 14/18 (je ne sais plus lequel) pour avoir assumer le coup politique des défaites et des victoires meurtrières en laissant les militaires faire leur métier.

La communication est effectivement une des compétences principales

4) Des accords internationaux, mais c’est aussi le boulot du ministre des affaires étrangères. Les ventes d’armes en font aussi partie. Une bonne vente d’arme permet de faire des économie en frais de développement pour l’armée (à qualité égale) ou bien de bénéficier de stock alliés utilisables en cas de besoin. Les accords permettant de s’entraîner et de faire des exercices à l’étranger permettent de profiter des retex étranger.

Les ventes d'armes changent les rapports de forces internationaux et locaux, et sont l'occasion de partenariats stratégiques entre la France et ses clients, puisque l'armée qui achète devient en dépendance partielle.C'est complètement stratégique.

Le reste ne vient que bien après et est secondaire.

Le ministre des affaires étrangères s'occupe peu des rapports stratégiques entre nations quand les rapports de force comptent.

Le ministere des affaires étrangères s'occupe surtout de l'influence culturelle ou politique, font de la représentation et de l'affichage, bref le traitement courant, mais peu de choses sérieuses.

Les diplomates français ne sont pas considérés compétent en matière d'économie et de politique stratégique et de défense, et quand ça compte généralement.

L'ambassadeur de France en Russie sous Mitterrand l'avait ouvert et protesté car il était complètement court circuité et apprenait les décisions après les Russes directement informés par Paris. :lol:

Les discussion économiques passent directement par le ministère des finances.

Car outre l'incompétence sur le fond, il y a aussi la sécurité.Les diplomates du quai d'Orsay sont culturellement des amateurs contrairement aux Britanniques par exemple (notons que le MI6 appartient au ministère des affaires étrangères (foreign Office) alors qu'en France, la DGSE est dans le périmètre de la défense).Il est connu qu'on a donné parfois des renseignements faux à nos diplomates pour intoxiquer le pays concerné!

En réalité, la nomination de Juppé doit sans doute au fait qu'il est un poids lourd et un homme d'Etat, et qu'avec l'OTAN et l'affaire de l'Iran il va falloir négocier et discuter.

Cela me paraît clairement un signe fort.Il va devenir de facto le ministre des affaires étrangères, là où ça compte.

5) Une bonne petite guerre, ou justement une absence de guerre. Quoique, je ne suis pas sur que ça fasse (ou doivent faire) véritablement partie du domaine de compétence du ministre de la défense.

Non

On peut dire que contrairement à Morin, il n’a pas été choisis uniquement parce qu’il était de l’opposition ou que contrairement à MAM il ne fait pas partie d’une minorité visible (plus haut gradé militaire féminin depuis Jeanne d’Arc)

MAM n'a jamais été un militaire et a juste fait de la communication.Elle n'a rien fait et a été inéxistante (Jacques C était au commande), par contre, elle aimait faire la tournée de casernes, elle était calinothèrapeute, avennante, une MAMAN  =) .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et hop un peu de propagande pour Sarko l'air de rien ...

1- C'est son opinion et il la partage (avec quelques uns) ...

2 - Ce serait une très mauvaise nouvelle pour notre Défense, le meilleur candidat pour le rayonnement international de notre pays, et pour atteindre les objectifs du Livre Blanc ce serait De Villepin (ou N.Dupont Aignan mais hors du sérail des énarques le pauvre n'a quasiment aucune chance de percer, sauf sursaut de liberté des français), car avec lui on retrouverait une véritable ambition nationale et la crédibilité internationale qui va avec ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et hop un peu de propagande pour Sarko l'air de rien ...

1- C'est son opinion et il la partage (avec quelques uns) ...

2 - Ce serait une très mauvaise nouvelle pour notre Défense, le meilleur candidat pour le rayonnement international de notre pays, et pour atteindre les objectifs du Livre Blanc ce serait De Villepin (ou N.Dupont Aignan mais hors du sérail des énarques le pauvre n'a quasiment aucune chance de percer, sauf sursaut de liberté des français), car avec lui on retrouverait une véritable ambition nationale et la crédibilité internationale qui va avec ...

J'ai rarement été autant d'accord avec qqun  :happy:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Villepin ou Dupont Aignan (ou Chevènement) ne feraient pas forcément grand-chose, même s'ils pouvaient gagner des élections: les intentions et les ambitions ne font pas des réalités de pouvoir, et ne permettent pas de disposer des hommes et des événements dans le monde. Il faudrait avoir aussi les leviers de pouvoir qui font qu'un chef d'Etat est obéi (dans une certaine mesure) dans son pays (qui croit sérieusement que le président est obéi ou peut faire quelque chose parce qu'il est le président?), et ensuite, faudrait pouvoir affronter les répercussions d'une politique (et du développement des moyens qui peuvent en soutenir une partie) résolument non alignée sur les USA....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Villepin ou Dupont Aignan (ou Chevènement) ne feraient pas forcément grand-chose, même s'ils pouvaient gagner des élections: les intentions et les ambitions ne font pas des réalités de pouvoir, et ne permettent pas de disposer des hommes et des événements dans le monde. Il faudrait avoir aussi les leviers de pouvoir qui font qu'un chef d'Etat est obéi (dans une certaine mesure) dans son pays (qui croit sérieusement que le président est obéi ou peut faire quelque chose parce qu'il est le président?), et ensuite, faudrait pouvoir affronter les répercussions d'une politique (et du développement des moyens qui peuvent en soutenir une partie) résolument non alignée sur les USA....

Peut-être que la volonté seule du Président ne suffit pas, mais elleest une condition sine qua none.

Share this post


Link to post
Share on other sites

No argument here.... Problème: ceux qui veulent ne peuvent pas, ceux qui peuvent ne veulent pas :lol:. Mais il faudrait un jour se rendre compte de quelques réalités: même si advenait un gouvernement ayant à la fois la latitude politique intérieure et la volonté de mettre en place une politique indépendante affirmée, il faudrait aussi être prêt, et même capable, d'en assumer les conséquences. C'est pas que l'outil militaire qui fait la puissance (même s'il en est une condition), TRES loin de là: les rétorsions, et surtout américaines (directes et indirectes, surtout via l'UE), contre un Etat sortant du cocon du semi-protectorat ricain seraient nombreuses et réellement impactantes, entre autres sur l'économie. C'est une réalité avec laquelle il faut se mettre vraiment en phase. La France a t-elle les épaules pour se retrouver très isolée en Europe, et pas que sur la scène médiatique? Pourrait-elle encaisser le choc, surtout dans la durée?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que le pouvoir politique conserve un marge de manoeuvre (même si celle-ci est de plus en plus bridée par les autres pouvoirs).

La reprise de essai nuk par chirac en 95 et la non intervention en irak en 2003 le démontrent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Là c'étaient des coups ponctuels très limités (avec entre autres un Chirac qui, de l'autre côté, opérait le retour progressif dans l'OTAN). S'il est question d'une politique permanente et plus franche d'indépendance et de puissance nationale, c'est un tout autre business: la puissance, c'est la solitude, et la solitude pour un Etat, c'est pas qu'une posture émotionnelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La France a t-elle les épaules pour se retrouver très isolée en Europe, et pas que sur la scène médiatique? Pourrait-elle encaisser le choc, surtout dans la durée?

il n'y a que l'allemagne à convaincre (et là encore, c'est plus facile avec un chancellier façon schroder qu'une merkel), le reste on s'en branle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Là c'étaient des coups ponctuels très limités (avec entre autres un Chirac qui, de l'autre côté, opérait le retour progressif dans l'OTAN). S'il est question d'une politique permanente et plus franche d'indépendance et de puissance nationale, c'est un tout autre business: la puissance, c'est la solitude, et la solitude pour un Etat, c'est pas qu'une posture émotionnelle.

Il s'agit plus d'indépendance que de puissance.

Si des pays comme le Brésil, ou m^me le vénézuéla, l'iran ou la serbie peuvent le faire, je ne vois pas pourquoi la France ne pourrait pas... à moins de s'autobrider. Et là, on en revient au rôle de Président.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,894
    Total Topics
    1,316,908
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries