Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Les Navires Hôpitaux


alexandreVBCI
 Share

Recommended Posts

On sait que les BPC ont d'importantes capacités pour les soins médicaux (une vingtaine de locaux dont 2 blocs opératoires pouvant fonctionner simultanément avec 7 lits de soins intensifs, une salle de radiologie avec scanner et 69 lits, dont 50 pour les soins intensifs. L’embarquement de modules médicaux du Service de santé des armées (ou Formations sanitaires de campagne (FSC), les fameux « hôpitaux de campagne ») dans le hangar hélicoptères permet d’étendre la capacité à 50 autres lits.)

Le USNS Mercy et l'USNS Comfort sont les deux navires-hôpitaux mis en œuvre par la marine des USA. Ils sont tous les deux des pétroliers transformés.

La Chine vient de lancer son premier navire hôpital, le Peace Ark

http://questions-defense.blogspot.com/2010/09/un-navire-hopital-chinois-en-mission.html

"Si aucune des marines européennes n'a la volonté ou la capacité de construire un bâtiment spécifique de ce type, l'Union Européenne pourrait promouvoir un projet de ce type au niveau des 27."

Outre le rappel historique du besoin de tel navire (http://fr.wikipedia.org/wiki/Navire-h%C3%B4pital), un navire-hôpital pourrait être précieux à la diplomatie européenne.

Le rayonnement politique passe aussi par des navires humanitaires pouvant servir évidemment en cas de conflits.

Qu'en pensez-vous ?

Link to comment
Share on other sites

Que même si ce n'est pas cher, il faut être une sacrée puissance pour en avoir un .

Les BPC sont très utiles , et totalement adaptés aux Forces Françaises .

Utiliser un Navire Hopital (dans le sens militaire du terme) , ça consiste à faire de nombreuses opérations militaires à l'extérieur , avec du monde, et du sang ..

Le jour où l'UE sortira de ses frontières ..

Bref, utile pour les USA , pas pour nous . Hormis si c'est pour aider les gens , les malheureux du monde entier , après les tsu na mi et autres , et là je vois pas pourquoi c'est la défense qui paierait .

Link to comment
Share on other sites

L'Esperanza Del Mar est un navire hôpital espagnol qui a couté 21 millions d'euros (dont 20 % financé par l'Union Européenne) et le reste par le ministère du travail (et non celui de défense).

http://en.wikipedia.org/wiki/Esperanza_Del_Mar

Il serait parfaitement utile de disposer, pour l'Europe, d'un navire plus grand dont le rôle humanitaire serait très apprécié notamment en afrique, en Haïti, etc... dans ce cas son achat (réparti entre 27 pays, soit peanuts pour chacun) serait aussi un symbole visible de la coopération européenne. En cas de conflit impliquant un des pays européens (ou ses ressortissants), sa présence non loin de la zone de combat serait au moins aussi réconfortante que l'idée d'être évacué par C-135 avec kit Morphée. 

Le rôle politico-diplomatique du déploiement d'un navire hôpital n'est pas à négliger (les chinois l'ont compris).

Link to comment
Share on other sites

Tant qu'à faire, pour ceux qui veulent croire à une PESD, ce serait vraiment pas le plus idiot des investissement, étant donné que les marines nationales ont déjà du mal à assumer leur rôle de guerre; autant que l'Europe occupe le créneau de la diplomatie navale "peace and love". 2 ou 3 navires hôpitaux de grand gabarit ne seraient pas un investissement délirant.

y'a t-il des spécifications particulières pour la construction de tels bâtiments, ou l'aménagement d'un navire "normal" est-il suffisant? Par exemple, vu qu'il y a des salles d'opération, y'a t-il un besoin accru en matière de stabilisation du machin? Y'a t-il besoin d'un petit radier pour jouer les mini-hubs à bonne capacité pour les va et viens d'embarcations-ambulance?

Par ailleurs, l'idée d'une telle diplomatie pour l'UE ne serait pas complète; envisager ce navire comme le capital ship d'une task force humanitaire incluant aussi d'autres types de navires, soit détenus en propre soit prêtés par roulement par les pays membres qui le peuvent, donnerait une capacité et une image qui concourerait autrement de la gesticulation maritime que les habituels bons voeux impuissants et les chèques ultérieurs invisibles aux yeux du plus grand nombre. Ainsi, il pourrait y avoir:

- un convoyage organisé et centralisé des moyens lourds et personnels des ONG (qui ont toujours des problèmes de transport dans les grandes urgences comme Haïti ou l'Indonésie-Sri lanka post Tsunami, ou même les "petites" urgences comme à Gaza en 2009)

- des routines de coopération entre ces ONG et les militaires dédiés à cette task force

- un petit navire atelier-transport de matériels pour les installations et réparations d'urgence de zones dévastées

- un navire de commandement, militaire ou non, pouvant opérer quelques hélicos pour les fonctions de secourisme et recherche

Que tout ou partie de cette task force soit permanente ou opère par roulement avec les forces existantes, il y a moyen de bricoler un outil intéressant et politiquement valable pour pas forcément très cher (navires civils). En tout cas le genre d'outil qui peut rapporter politiquement bien plus qu'il ne coûte, l'important dans cette capacité étant de pouvoir apporter rapidement une aide multispectre qui soit aussi une présence sur zone incontournable et place des personnels européens partout. Pour la main-d'oeuvre, tant qu'à faire, y'a des ONG partout en Europe, et généralement de taille petite ou moyenne, qui ont du mal à gérer les cas d'urgence et les événements de grande dimension (même l'UNICEF): qu'une telle task force puisse aussi jouer les convoyeurs pour eux, les coordinateurs, la base-vie et les centres d'opérations serait une rationalisation en soi (et réduirait les besoins en personnels militaires).

Link to comment
Share on other sites

Moi je trouve que le bpc est pas mal adapté, il peut jouer le role de commandement+hopital, transporte chalands, helicos et vehicules terrestres pour transborder des patients...la capacité est pas delirante, mais si on parle de diplomatie europenne on pourrai imaginer un groupe comprenant egalement un autre batiment hopital/polyvalent (genre un second bpc ou equivalent), avec un des deux qui sacrifie son hangard pour augmenter la place d'hospi. on l'envoie avec un brave ou du style pour transporter du matos et ravitailler si besoin (helicos/navires/vehicules a terre)

Link to comment
Share on other sites

Ca ce serait du prêt ponctuel; la question serait plus d'avoir une task force avec au moins une partie permanente, purement européenne, à défaut de pouvoir être nationale. Ca permettrait de développer un savoir-faire particulier en plus d'avoir une capacité permanente.

Link to comment
Share on other sites

Je suis dubitatif sur l'idée d'une flotille permanente civile, mais un ou deux navires hôpitaux est parfaitement à la portée de l'UE budgétairement parlant.

Il faut tirer les leçons du rapport en 10 points de Catherine Ashton : http://bruxelles2.over-blog.com/article-les-lessons-learns-d-haiti-les-10-recommandations-du-rapport-exclusif-52226290.html

et des propos de Kristalina Georgieva, la commissaire bulgare à l’aide humanitaire : http://bruxelles2.over-blog.com/article-georgieva-51987139.html

Pour info, une ONG possède un navire hôpital, l'Africa Mercy, un ancien ferry de 152m, 78 lits et 6 salles d'opérations équipées :  http://www.mercyships.ca/fr/home.html

Son activité ne se limitant pas à fournir des soins médicaux mais aussi à former du personnel médical local, mener des projets dans le domaine de l'éducation, l'eau ou l'agriculture....

Link to comment
Share on other sites

C'est bien le propre d'un navire pensé dans une action complète et de longue durée, mais une seule ONG avec un tel machin, ce n'est pas la même chose qu'une flottille pas forcément chère opérant avec des pros dans une offre plus "multispectre" pour les situations d'urgence et leurs prolongements. C'est un peu le point de ma remarque, en ce que cette partie là au moins pourrait être communautaire, ce qui en limiterait d'autant plus le coût, vu que ça fait partie des rares domaines sur lesquels il n'y ait ni vraiment polémique, ni enjeux industriels énormes pouvant faire achoper des négociations.

Honnêtement, combien coûteraient 2 navires hôpitaux de grand gabarit, sans doute achetés d'occasion pour ce qui est des coques? Combien coûterait un équipage complet ou faisant place à un effectif donné de volontaires professionnels issus d'ONG? Et à partir de là, combien coûteraient 1 ou 2 autres navires avec un petit radier pour jouer le complément de cette "offre" humanitaire? Et leurs équipages avec évidemment.

Au global, tout compris, un coût d'achat étalé sur 5 ans et un coût annuel d'entretien et de mise en oeuvre opérationnelle?

Link to comment
Share on other sites

C'est bien le but d'une diplomatie navale "gentille" oui.

Un radier, je ne sais pas si c'est bien utile.

Ce sont des navires destinés à travailler un peu à l'abri, et ils peuvent travailler avec des rampes (soit à quai soit sur ponton flottant)

Oui sûrement, je disais ça en vitesse ;). N'importe quoi en fait, comme pour les logiques de débarquement, qui puisse accélérer les flux en situation d'urgence.

Parce que le problème des hélicos, c'est qu'ils sont chers: en avoir 1 ou 2 pour une telle task force ne poserait sûrement pas problème, mais plus?

Link to comment
Share on other sites

En fait un simple roulier rempli d'un hosto de campagne suffirait largement ... Faut juste aménager une partie du roulier pour avoir la connectique qui va bien, niveau énergie, eau et évacuation.

La partie critique des installations médicale serait conteneurisé, la partie moins critique serait sous tente.

En eaux calme un roulier fait du transfert porte a porte sans souci, et un transbordeur/ponton genre mexeflotte ferait parfaitement l'affaire pour acceder au rivage soit en ponton soit en ferry.

Faut juste faire gaffe a pas prendre un roulier trop encombrant, et a avoir assez de ponts PL pour pas etre trop limité par la garde au toit.

Link to comment
Share on other sites

Le navire-hôpital chinois "Arche de paix" a quitté dimanche Dar es Salaam après être resté cinq jours en Tanzanie dans le cadre d'une mission visant à approfondir l'amitié traditionnelle sino-tanzanienne, à renforcer la coopération militaire bilatérale, ainsi qu'à intensifier les échanges entre les deux peuples.

Durant ces cinq jours, les médecins militaires chinois à bord du navire ont fourni des services médicaux à des soldats et officiers tanzaniens, à la population locale, à la communauté chinoise en Tanzanie ainsi qu'à certains diplomates étrangers en poste dans le pays.

Le général de division Bao Yuping, commandant du navire-hôpital, à la tête de la délégation chinoise, s'est entretenu respectivement avec le ministre tanzanien de la Défense, Hussein Ali Mwinyi, le chef des forces armées tanzaniennes, Davis Mwamunyange, le chef d'état-major général des Forces de défense du peuple de Tanzanie, Abdulrahman Shimbo, et le commandant de la marine tanzanienne, Said Omar, sur les relations bilatérales entre les deux pays et les deux armées.

http://french.cri.cn/781/2010/10/24/402s230730.htm

"L'arche de paix" semble avoir un rôle clairement militaro-diplomatique !

Link to comment
Share on other sites

  • 10 months later...

Un cargo Grec transformé en navire hôpital de fortune pour la Libye :

"Un cargo grec, le Sporades, est la colonne vertébrale du CICR. Affrété au Pirée, il décharge vivres et médicaments à Benghazi, convoie les équipes médicales dans Misrata assiégée, se transforme ponctuellement en navire-hôpital, assure entre Malte et la Libye une liaison entre les navires de guerre de l’OTAN, qui imposent un strict embargo maritime.

Alex, le convoyeur belge du CICR, posté sur le Sporades, est la cheville ouvrière du dispositif. A Bruxelles, le représentant du CICR auprès de l’OTAN, François Bellon, est «au contact» avec son QG de Naples. Les dates des convois, les coordonnées du cargo, celles des sorties d’une ville à l’autre, d’un camp à l’autre, sont transmises quarante-huit heures à l’avance. Elles se retrouvent sur la carte d’état-major du général canadien Charles Bouchard, le commandant de l’opération «Protecteur unifié»."

On ne peut que regretter de n'avoir pas un navire hôpital (financé par l'union Européenne pour répartir les coûts sur 27 pays) typiquement pour ce genre de situation.

Link to comment
Share on other sites

Un BPC est très bien adapté pour ce genre de missions*, il faut juste que vous aillez l'envie de l'utiliser pour cela...

*pont d'envol permettant à des hélicos médicaux d'opérer,

grands espaces de stockage pour du matériel médical ou humanitaire,

possibilité d'utiliser des CTM ou autres pour déposer du matériel dans des endroits peu accessibles,

possibilité d'utiliser une partie du hangar pour agrandir l'hopital de bord, déjà grand,

possibilité de démonter rapidement l'armement de bord (bah oui il est tellement faible...) si on veut vraiment en faire un navire à vocation uniquement médical le temps d'une mission (avec de grosses banderoles blanches à croix rouge fixées sur les cotés du navire),

etc.

Link to comment
Share on other sites

Les capacités des BPC sont excellentes pour cette fonction, mais nos deux BPC sont occupés avec les opérations militaires aériennes et ne peuvent servir des mois la seule fonction de navire hôpital à destination des civils. Son activité "médicale" est ponctuelle et ne peut être permanente

En plus, il ne faudrait pas qu'on soit les seul à payer... un navire "européen" permettrait de répartir la charge.

Un navire dédié à cette seule fonction permet une action sur le long terme en plus d'apparaître comme un navire "civil" donc moins problématique à déployer. 

Fin août, les USA ont envoyés l'USNS Comfort en Haïti : http://www.haitilibre.com/article-3655-haiti-humanitaire-le-navire-hopital-usns-comfort-reprend-ses-activites.html

Link to comment
Share on other sites

De prime abord cette idée de soft power via un navire hopital européen me parait très intéressante (surtout pour fédérer enfin l'UE derrière un projet PESD)...

Toutefois je me demande s'il faudrait un équipage formé d'ONG, ou plutôt des personnels militaires, potentiellement plus disciplinés (pas de mauvaises surprises si l'on s'engage dans une véritable diplomatie navale)... Dans cette optique, savez-vous s'il existe déjà un corps de marins militaires européens, ou si une structure déjà existante pourrait fournir le personnel adéquat?

Merci d'avance,

Bibouz

Link to comment
Share on other sites

Les USA et la Chine ont choisis la solution d'équipages et personnels médical 100% militaire notamment parce que leurs navires sont sensés servir aussi classiquement en cas de guerre. (nous on a justement les BPC pour le soutien médical des troupes).

Certains navires hôpitaux sont en revanche 100 % ONG. A mon avis il ne faut pas mettre armée et ONG dans le même bateau (au sens propre et au figuré !). Il reste donc à choisir si un éventuel navire hopital européen doit dépendre de l'Agence Européenne de la Défense ou plus normalement d'ECHO (http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm).

Pour les coopérations maritimes européennes : http://www.defense.gouv.fr/marine/dossiers/les-forces-maritimes-de-l-union-europeenne

Link to comment
Share on other sites

Vaut mieux un BPC ou équivalent, car les capacités médicales sont meilleures, les coûts de fonctionnement (notamment liés au personnel) sont très probablement plus faibles, etc.

Si on veut un très bon navire hopital, je pense qu'un BPC 140 mais avec un hopital agrandi (par rapport à la version "de base" proposée par DCNS) et éventuellement un hangar hélico rétréci (pour permettre d'augmenter la taille de l'hôpital sans toucher à la taille du hangar à véhicule, qui serait très utile pour transporter du matériel humanitaire).

Link to comment
Share on other sites

Et la Foudre (ou plus tard le Sirocco) ne pourrait-elle pas être transformée en navire humanitaire/hôpital plutôt que d'être vendue au Chili ou autre ? Elle ferait une bonne base et une belle monture...

Je sais pas de pognon...

Pas de pognon et surtout très inapproprié, je vois pas comment transporter les bléssés à l'intérieur, tu as déjà été voir dedans comment c'est?

Link to comment
Share on other sites

Euh Construire un navire hopital en reprenant (la forme d') un navire de guerre ne serait il pas troublant pour ces opé humanitaires ? (si biensur on parle d'un navire 100% human) pour la symbolique au journal de 20h ca le fait pas trop si on voit des tigres décoller d'un BPC pour aller exploser une maison ou un convoi et a coté de ca, un 'BPC' blanc qui fait de l'human.

Pour 80% de la populass y'aura une meprise et ca portera a polémique.

Ce n'est qu'un avis perso :o

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,806
    Total Members
    1,550
    Most Online
    O.livier
    Newest Member
    O.livier
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...