Babou

les hélicoptères de l'Armée de l'Air

Recommended Posts

Le 04/12/2018 à 13:03, Philippe Top-Force a dit :

 Toujours dans ce domaine, il faudra encore attendre pour les livraisons des Hélicoptères légers interarmées HIL.

En attendant les HIL la modernisation des Fennec se poursuit après l'avionique entre 2009 et 2016 

Les boules optronique arrivent en 2018

44221418_1912055712434556_72293807489632

 

43531065_1909168812723246_12332734364075

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

Pour le général Lavigne, l’armée de l’Air doit remplacer ses hélicoptères Puma avant 2028

L’armée de l’Air dispose actuellement de 76 hélicoptères, dont 40 Fennec, des Caracal, deux EC225 et une petite vingtaine de Puma. Et il n’est pas question de moderniser cette flotte d’ici 2028. Du moins, c’est ce qu’affirme la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25, laquelle a repoussé à 2028 les livraisons d’hélicoptères interarmées légers [HIL], censés remplacer plusieurs types d’appareils.

Or, cela pose un sérieux problème à l’armée de l’Air, confrontée à des ruptures temporaires de capacité [RTC] pour ses missions d’alerte « recherche et sauvetage » [SAR] ainsi qu’à des difficultés récurrentes dans le cadre de l’opération Harpie, en Guyane. Affichant 40 ans de service, ses Puma ont vu en effet leur taux de disponibilité tomber à 30,70% au premier semestre 2017 et le coût de leur maintien en condition opérationnelle [MCO] ne cesse de grimper.

Normalement, il est prévu de remplacer ces Puma par des HIL [basé sur le H-160 d’Airbus Helicopters]. Or, cette solution n’est pas satisfaisante pour l’armée de l’Air.

« Les hélicoptères Fennec et Puma, que le HIL doit remplacer dans l’armée de l’air, ne sont pas de la même gamme. Le H160 conviendra pour les missions actives de sûreté aérienne assurées aujourd’hui par les Fennec, mais pour le remplacement des Puma, mieux vaut un hélicoptère de manœuvre », avait ainsi expliqué le général André Lanata, alors chef d’état-major de l’armée de l’Air [CEMAA], cité dans un rapport pour avis rédigé par le député Jean-Charles Larsonneur en octobre 2017. Qui plus est, il avait aussi mis en garde contre « un risque afférent à la logique d’homogénéisation des parcs d’hélicoptères », qui reviendrait in fine à « faire un mouton à cinq pattes, sur mesure et coûteux, pour lequel on multiplierait le nombre de kits. »

Quoi qu’il en soit, et comme ce fut le cas pour la Marine nationale avec ses antiques Alouette III, l’armée de l’Air n’a pas le temps d’attendre pour remplacer ses Puma. C’est ce qu’a indiqué le général Philippe Lavigne, l’actuel CEMAA, lors d’une audition à l’Assemblée nationale.

« Notre flotte d’hélicoptères Puma est hors d’âge, et affiche une disponibilité insuffisante pour couvrir le fort besoin opérationnel outre-mer. Or, la perspective de leur renouvellement est lointaine », a souligné le général Lavigne. Aussi, a-t-il ajouté, « nous travaillons à des options pour les remplacer de façon anticipée et maîtrisée en termes de coûts. »

Plus loin, le CEMAA a précisé que l’armée de l’Air « est en train de proposer une façon innovante » pour remplacer les Puma « plus rapidement à coûts maîtrisés, en réduisant le coût de cette maintenance aéronautique et en réallouant les crédits ainsi économisés sur une flotte plus moderne et donc plus disponible. » Mais il n’en a pas dit plus sur ce projet qui se veut « innovant ».

Dans l’attente de l’arrivée des premiers HIL, la Marine nationale a fait le choix de louer une dizaine d’hélicoptères Dauphin et trois H160 au secteur privé pour remplacer ses Alouette III, dont le coût de l’heure de vol a augmenté de plus de 100% au cours de ces dernières années [soit 11.000 euros] . Selon un récent rapport de Jean-Jacques Bridey, le président de la commission de la Défense à l’Assemblée nationale, le coût de cette opération serait de « 260 millions d’euros pour dix années d’exploitation. »

Reste donc à voir quelle solution « innovante » et à coûts « maîtrisés » va proposer le général Lavigne. Et surtout quel sera le type d’appareil qui sera retenu [H155, H175, H215M ou autres?].

Par ailleurs, le général Lavigne a indiqué le Caracal de l’armée de l’Air qui avait été détruit en opération il y a quelques temps sera enfin remplacé. Pour rappel, il aurait dû l’être en 2017, mais la coupe de 850 millions d’euros décidée en juillet de cette année-là en avait eu raison.

Enfin, s’agissant des hélicoptères lourds de transport, qui font cruellement défaut aux forces françaises, le général Lavigne avait précisé, lors d’une précédente audition, qu’une coopération était envisagée avec l’Allemagne. Depuis, les choses ont évolué puisque des discussions ont commencé avec les Britanniques, lesquels ont déployé 3 CH-47 Chinook de la Royal Air Force au Mali, afin d’appuyer la force Barkhane.

« En ce qui concerne la coopération, les discussions sont en cours avec l’Allemagne et le Royaume-Uni, concernant soit le Chinook, soit le CH-53. Il n’y a rien dans la LPM à ce sujet. Cette coopération pourrait prendre la forme d’une capacité à former quelques pilotes mais nous n’en sommes qu’au début de la discussion avec nos partenaires allemands et britanniques », a en effet confié le CEMAA.

 

http://www.opex360.com/2019/05/24/pour-general-lavigne-armee-air-doit-remplacer-helicopteres-puma-avant-2028/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 25/05/2019 à 13:28, g4lly a dit :

la Marine nationale a fait le choix de louer une dizaine d’hélicoptères Dauphin et trois H160 au secteur privé

Ça vient d’où ça ? :blink:

J’ai bien vu arriver 4 dauphins loués à NHV mais pas 10 et encore moins de H160. Quelqu’un a plus d’info là dessus ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce ne serait pas la première… Lors d’une précédente audition, le général Bosser avait renvoyé les questions relatives aux hélicoptères lourd aux aviateurs.

« La question doit aussi être posée à l’armée de l’Air qui, au cours de la construction de la LPM, avait envisagé de s’équiper d’hélicoptères lourds, qui sont très coûteux et ne sont pas nécessairement compatibles avec le modèle économique d’un pays tel que la France, alors que certains de nos alliés en disposent », avait lâché le CEMAT.

Cela étant, le chef d’état-major de l’armée de l’Air [CEMAA], le général Philippe Lavigne, a une idée pour rémédier à ce déficit capacitaire. Et la solution passerait par l’Allemagne ou le Royaume-Uni. http://www.opex360.com/2019/06/22/helicopteres-lourds-de-transport-larmee-de-terre-envisage-une-cooperation-avec-lespagne-pour-barkhane/

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, Philippe Top-Force a dit :

Et si à l'occasion de la révision de la LPM, l'armée de terre exprimai le besoin d'équiper l'ALAT en hélicoptère lourd, peut être en achetant des Chinook d'occasion ?

Edited by Born to sail

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, Born to sail a dit :

Et si à l'occasion de la révision de la LPM, l'armée de terre exprimai le besoin d'équiper l'ALAT en hélicoptère lourd, peut être en achetant des Chinook d'occasion ?

C'est surtout que le CEMAT tape en touche et renvoie le ballon dans le camps CEMAA.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Forces spéciales : l’hypothèse Chinook

 

Citation

Forces spéciales : l’hypothèse Chinook

VINCENT LAMIGEON

AÉRONAUTIQUE, DÉFENSE

Un Chinook britannique. Crédit : Etat-major des armées / MDL Bardenet

C’est une phrase toute simple, au milieu du dossier de presse du Commandement des opérations spéciales (COS) publié en amont du 14 juillet. Mais ces quelques mots ont fait l’effet d’un électrochoc dans l’aréopage militaire. Dans un paragraphe consacré à la présence de deux hélicoptères lourds CH-47 Chinook britannique dans le défilé du 14 juillet, le document indique que « l’armée de l’air étudie actuellement son acquisition pour les forces spéciales françaises ». L’appareil, indique le dossier de presse, « compléterait fort utilement la gamme des hélicoptères actuels » comme le Caracal ou le NH-90. De fait, le Chinook peut atteindre une masse maximale au décollage de 22 tonnes, deux fois plus que le Caracal (11 tonnes). Faute d’avoir ces précieuses machines en flotte, la force Barkhane dépend de l’allié britannique, qui met à disposition trois Chinook.

Cette phrase interpelle. Certes, les forces spéciales n’ont jamais caché leur intérêt pour l’hélicoptère de Boeing, un bestseller mis en service en 1962 et utilisé lors de la guerre du Vietnam, en Afghanistan, au Sahel et en Irak. « En tant qu’employeur opérationnel, je regrette l’absence de projet d’hélicoptères lourds, dont sont équipées la quasi-totalité des armées occidentales, indiquait le patron du COS, l’amiral Laurent Isnard, en décembre 2017 devant les députés de la commission de la défense. Rien qu’en Europe, l’Allemagne vient de passer commande de soixante hélicoptères lourds ; la Grande-Bretagne en a quatre-vingt-dix et vient d’en moderniser vingt pour ses forces spéciales ; l’Italie en a une quinzaine ; l’Espagne, une quinzaine également ; la Hollande, une trentaine » Mais jamais l’intérêt de l’armée de l’air n’avait été exprimé de façon aussi nette que dans le document du COS.

Jusqu’à présent, l’option d’un achat sur étagère semblait écartée. Le sujet ne figure pas dans la loi de programmation militaire 2019-2025. En réponse à une question du député LR Franck Marlin, le ministère des armées avait indiqué en mars dernier que le besoin opérationnel sur Barkhane est « essentiellement couvert par les avions de transport tactiques qui disposent de la capacité de se poser sur des terrains sommairement aménagés ». « Au regard des éléments que constituent le coût lié à l’acquisition d’hélicoptères de transport lourds et le volume capacitaire complémentaire que procurent ces matériels sur ce type de théâtre, l’option d’une coopération aboutissant à utiliser des HTL (hélicoptères de transport lourd) britanniques essentiellement dédiés à des missions logistiques a été privilégiée. »

....

https://blog.challenges.fr/supersonique/aeronautique/forces-speciales-lhypothese-chinook/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Location-vente et soutien d'hélicoptères EC225/H225 d'occasion à modifier sous agrément au profit de l'armée de l'air et prestations associées https://centraledesmarches.com/marches-publics/Paris-Cedex-15-MINARM-DGA-DO-S2A-Location-vente-et-soutien-d-helicopteres-EC225-d-occasion-a-modifier-sous-agrement-au-profit-de-l-armee-de-l-air-et-prestations-associees/4909839

ce marché a pour objet la location-vente et le soutien de 12 à 20 hélicoptères Ec225 d'occasion à modifier sous agrément au profit de l'armée de l'air et prestations associées. Ces hélicoptères permettront de réaliser des missions spécifiques de type SAR (Search and Rescue) et de type FSI (Forces de Sécurité et d'intervention).

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme le faisait remarquer un intervenant sur C6 vu le marasme dans l'Offshore ce ne sont pas les EC225 à louer qui manquent

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça marche bien l’autopartage : quelqu’un y a pensé à l’état major, à l’hélicopartage ?

Une appli sur le téléphone et zhou, on pourra attendre le HIL dans le confort :sleep:

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Hirondelle said:

Ça marche bien l’autopartage

Très mal ... voir très très mal ...

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 hours ago, Hirondelle said:

Ça marche bien l’autopartage : quelqu’un y a pensé à l’état major, à l’hélicopartage ?

Une appli sur le téléphone et zhou, on pourra attendre le HIL dans le confort :sleep:

Dans l'univers militaire le "Joint/Inter" se traduit souvent par "ce qui est à toi est à moi, ce qui est à moi reste à moi". ... Il suffit simplement de d'abord définir qui est le plus fort : toi ou moi ...

et si on a match nul, généralement on ne met alors pas en place de solution "Joint/Inter" de commun accord ....

Clairon

Edited by Clairon
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Hirondelle a dit :

Ça marche bien l’autopartage : quelqu’un y a pensé à l’état major, à l’hélicopartage

Comme dit Clairon,  c'est loin d'être un monde de bisounours...  Le matériel ça veut dire aussi budget, pouvoir, postes... :rolleyes:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, Fusilier a dit :

Comme dit Clairon,  c'est loin d'être un monde de bisounours...  Le matériel ça veut dire aussi budget, pouvoir, postes... :rolleyes:

Eh, camarades, c’était du second degré stigmatisant la misère des voilures tournantes : ne perdaient pas trop de temps à m’instruire :tongue:

Edited by Hirondelle
Ou alors en orthographe !)
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, pascal a dit :

Comme le faisait remarquer un intervenant sur C6 vu le marasme dans l'Offshore ce ne sont pas les EC225 à louer qui manquent

Airbus Helicopters commence aussi à déstocker. Contrat Ukraine en juillet 2018 pour un total de 21 exemplaires, aux USA avec un opérateur américain Air Center Helicopters qui a signé pour 17 H225 pour notamment le ravitaillement des navires de l'US Navy au large des côtes, puis maintenant ceux de l'Armée de l'Air. Entre 12 & 20.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On ne crée pas une « micro » flotte (encore) à l’heure du HIL c’est etrange. Même si les conditions de ces machines invendues doivent être je l’espère intéressantes.

des EC 725 light auraient eu l’avantage de rationaliser beaucoup de choses...

Edited by seal33

Share this post


Link to post
Share on other sites

@seal33 Heuh... ce sont des EC225 donc quasi identiques aux EC725 Caracal. Cela va doubler la flotte et certainement apporter des synergies.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, HK a dit :

des EC225 donc quasi identiques aux EC725 Caracal

Identique "pour la caisse" ... mais pour les équipements ?  Sachant que les Caracal de l'ALAT ( 8 )  vont revenir à l' AdlA ( 18 au total )  à terme ... Pas nécessaire d'avoir tous les H225M au même niveau d'équipements que les Caracal / Hélico de combat 

Edited by Bechar06

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, HK a dit :

@seal33 Heuh... ce sont des EC225 donc quasi identiques aux EC725 Caracal. Cela va doubler la flotte et certainement apporter des synergies.

Tien d'ailleurs les deux EC255 de la marine ils sont ou maintenant? 

20160622232303_20121231161850_2012MCHG00

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, Bechar06 a dit :

Identique "pour la caisse" ... mais pour les équipements ?  Sachant que les Caracal de l'ALAT ( 8 )  vont revenir à l' AdlA ( 18 au total )  à terme ... Pas nécessaire d'avoir tous les H225M au même niveau d'équipements que les Caracal / Hélico de combat 

Ne pas les penser pour le combat d'entrée de jeu est une erreur selon moi. On le voit avec les Fennec qui partent en Afrique. 

J'avais en tête l'EC215 et pas le 225. donc oui des synergies sont envisageables. Mea-culpa. 

il y a 9 minutes, Scarabé a dit :

Tien d'ailleurs les deux EC255 de la marine ils sont ou maintenant? 

20160622232303_20121231161850_2012MCHG00

Du coté D'Evreux au GAM.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,529
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Rom1_
    Newest Member
    Rom1_
    Joined
  • Forum Statistics

    20,946
    Total Topics
    1,333,338
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries