webfabrice

L'actualité du CdG

Recommended Posts

L'article avec quelques photos et quelques détails sympas

In Details : French Navy Aircraft Carrier Charles de Gaulle Mid-Life Refit

KJsrW9Y.jpg


The French Navy (Marine Nationale) sole aircraft carrier Charles de Gaulle is in dry dock since February 2017 for its mid-life refit following 15 years of operational deployments during which it was involved in most of the international conflicts in which France took part (Afghanistan, Libya, Levant) and in particular three times since January 2015. This major overhaul focuses on three main elements: The combat management system of the vessel, the carrier air wing facilities and the ship management systems.
...
 5/ Replacement of the IFLOLS (Improved Fresnel Lens Optical Landing System) with one of the latest technology, similar to the one currently fitted aboard the U.S. Navy future class of aircraft carriers (Ford-class / CVN 78).


http://www.navyrecognition.com/index.php/focus-analysis/naval-technology/5119-in-details-french-navy-aircraft-carrier-charles-de-gaulle-mid-life-refit.html

Cela fait un élément en commun...

  • J'aime (+1) 1
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une journée à bord du Charles de Gaulle  http://www.lepoint.fr/montres/une-journee-a-bord-du-charles-de-gaulle-23-06-2017-2137617_2648.php

Le plaisir d'offrir ou de se la faire offrir.

DC_XvWgXkAAt07O.jpg

DC_XxhfW0AAwCRC.jpg

DC_Z92oWsAEO-oM.jpg

1890 exemplaires, série limitée. Pourquoi attendre une grande occasion pour l'offrir, faire plaisir ou se la faire offrir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour cette photo !

Un ami m'a posé une question avant-hier, alors que nous discutions du budget de la défense, sur les 850 millions, etc. Et la discussion a dérivé sur l'actualité de notre unique porte-avions, en ATM depuis le début de l'année.

Il voulait savoir, si la situation de la France l'exigeait impérativement et si le président en donnait l'ordre aujourd'hui, en combien de temps on pourrait lui faire reprendre la mer en arrêtant l'ATM en cours. Et en combien de temps il pourrait effectuer une frappe quelque part dans le monde (nucléaire par exemple, on considère que la situation est vraiment très grave).

La seule réponse que je lui ai dit est que probablement certaines procédures de requalification opérationnelle, une fois le PAN en mer, seraient certainement réduites, voire annuler en cas de guerre ou de situation extrême... Mais pour le reste, j'ai bien été incapable de lui donner une durée pour un retour à la mer en urgence...

Merci par avance pour vos éclairages sur ce cas de figure :)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'opération actuellement en cours n'est pas simple. En laissant de côté les opérations  à de maintenance prévues et éventuellement repoussables, la mise à jour du système de combat, de l'informatique et du câblage, sans parler du rechargement du réacteur nucléaire implique que l'atm du CDG ne peut être raccourcie. Pire, il y aura une partie des qualifications du navire à refaire après une période d'essais à la mer.

Donc non, celle là ne sera pas raccourcie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 31 minutes, Haspen a dit :

Merci pour cette photo !

Un ami m'a posé une question avant-hier, alors que nous discutions du budget de la défense, sur les 850 millions, etc. Et la discussion a dérivé sur l'actualité de notre unique porte-avions, en ATM depuis le début de l'année.

Il voulait savoir, si la situation de la France l'exigeait impérativement et si le président en donnait l'ordre aujourd'hui, en combien de temps on pourrait lui faire reprendre la mer en arrêtant l'ATM en cours. Et en combien de temps il pourrait effectuer une frappe quelque part dans le monde (nucléaire par exemple, on considère que la situation est vraiment très grave).

AMHA, ce n'est pas le bon exemple : en cas d'extrême urgence, c'est plutôt les SNLE qui seront appelés.
La livraison express est garantie s'ils sont déjà à portée de tir (sinon il faut plusieurs jours pour les déplacer)

Pour le temps exact de remise à la mer du PAN, il faut demander aux marins.
Mais il m'est avis que ce sera trop long pour les urgences, donc je considère que le tour de garde est actuellement assuré par l'Armée de l'Air (rafale prépositionnés, ou à déployer avec ravitailleurs).
Bien sûr, s'il faut de la présence soutenue sur zone, je suppose qu'il y a des FREDA et FREMM déployables rapidement.

Note: ce message n'a pas vocation à rallumer la guerre des chapelles sur le PA2 :tongue: (qui s'éloigne encore plus vu les coupures de budget...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Appontage "chaud" pour un SEM de retour de mission longue durant Chammal début 2016 :

Chammal : Le jour où un drame a été évité in extremis sur le porte-avions Charles de Gaulle

Posté dans Forces navales, Moyen-Orient, Opérations par Laurent Lagneau Le 24-11-2017

Citation

"Ainsi en a-t-il été de l’incident qui s’est produit le 6 février 2016 sur le pont du porte-avions Charles de Gaulle, alors engagé dans le golfe arabo-persique (GAP) au titre de l’opération Chammal. Ce jour-là, apprend-on dans un rapport du Bureau enquêtes accidents défense – Air (BEAD-Air), une patrouille de deux Super Étendard Modernisés (SEM) de la Flotille 17F est catapultée pour une mission d’appui au sol qui durera près de six heures."
...

http://www.opex360.com/2017/11/24/chammal-le-jour-ou-un-drame-ete-evite-extremis-sur-le-porte-avions-charles-de-gaulle/

Rapport du BEAD AIR :

http://www.defense.gouv.fr/english/portail-defense/ministry/organisation/organisation-du-ministere-des-armees/organismes-dependant-du-ministre/les-bead/bead-air/2016/rapports-2016/m-2016-003-i

Modifié par jojo (lo savoyârd)
  • J'aime (+1) 3
  • Merci (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un appontage dur de SEM avait fait de mémoire l'objet d'un rapport BEAD avec exactement les mêmes csq rupture de la fourche train avant mais là la maintenance avion avait été pointée du doigt

je crois bien qu'il s'agissait de deux accident différents mais aux conséquences identiques

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rapport 2013-009
http://www.defense.gouv.fr/english/portail-defense/ministry/organisation/organisation-du-ministere-des-armees/organismes-dependant-du-ministre/les-bead/bead-air/anciens/les-rapports-des-bureaux-enquetes-accidents-defense



C'est celui-là. Il va se passer exactement la même chose une rupture de la fourche du train avant suite à une mise en butée de l'amortisseur conséquence d'un appontage dur suite à une prise de brin n°1 conséquence d'un manque de moteur et d'une présentation en finale nez trop haut favorisant "l'accrochage du brin n°1 avec un peu trop d’assiette" ...
à l'époque le BEAD avait identifié un mauvais reconditionnement de l'amortisseur auxiliaire qui présentait de ce fait je cite "des qualité d'amortissement dégradées" ...
à l'époque toujours le BEAD s'était interrogé sur la présence en zone des brins des trous de saisine. C'est en s'engageant dans un de ces trous que la fourche s'était brisée alors que l'amortisseur était en butée ...
C'était en 2013

  • J'aime (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, LBP a dit :

c'est quoi ces poutres métallique ?

sais pas, mas on dirait des supports pour des filets ou des passerelles, comme ceci

img_a63f3acdc6c9d4e4d9ef7cc919ba41941394

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Fusilier a dit :

sais pas, mas on dirait des supports pour des filets ou des passerelles, comme ceci

Révélation

img_a63f3acdc6c9d4e4d9ef7cc919ba41941394

 

Négatif !

Les passerelles que l'on voit de part et d'autre de la coque, sur ta photo, sont pleinement intégrées à la coque :

_00016.jpg

 

Il y a 1 heure, LBP a dit :

Les morceaux de poutre profilée que montre LBP sur sa photo me paraissent plus être des pièces ajoutées, pour le chantier. Des morceaux d'IPN soudés sur la coque pour pouvoir y appuyer un échafaudage, ou quelque chose comme ça.

En fin de chantier, un coup de meuleuse, un coup de peinture, et il n'y a plus rien de visible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me demande s’il ne s’agirait pas plutôt d’un dispositif pour redresser les déformations «  gaufrage » ; on soude les T "provisoires" puis on vient y fixer des traverses support de vérin ? ?

on en parle d’ailleurs ; « des tôliers venus du site lorientais de Naval Group redressent au vérin la coque sur l’avant bâbord du navire. »

  • J'aime (+1) 1
  • Merci (+1) 2
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5228
    Total des membres
    1132
    Maximum en ligne
    scrat s16
    Membre le plus récent
    scrat s16
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20345
    Total des sujets
    1151165
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets