webfabrice

L'actualité du CdG

Recommended Posts

Du 10 au 14 janvier, le Groupe aéronaval en mission AGAPANTHE en océan Indien participe aux manœuvres navales Varuna avec les forces navales indiennes au large de Goa.

Le mercredi 12 janvier à 10 heures locales. Le Super Étendard  numéro 24, une fois posé sur le pont d'envol du porte avions et arrêté, a vu son train avant s'effacer complètement. L'avion s'est alors affaissé sur le nez. Le pilote a évacué l'avion par ses propres moyens et ne présente aucune blessure. L'avion a ensuite été dégagé par la grue prévue à cet effet. Une enquête déterminera les causes de cet incident.

Source : EMA/Marine Nationale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les journaux de marche des flottilles sont remplis de ce genre d'incidents depuis 50 ans... pas de commentaires hâtifs sur le SEM ceci ou l'année noire cela  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques info sur l'exercice Varuna avec les indiens http://kr.blog.yahoo.com/shinecommerce/31327

This bilateral exercise will involve nine ships, including two aircraft carriers: INS Viraat (with Sea Harriers and Seaking) and FS Charles De Gaulle (strike group composed of E2C, Rafale and SEM).

The 7 other units are the following: Indian frigates INS Godavari and INS Ganga, Class-209 submarine INS Shalki, French destroyers FS Forbin and FS Tourville, fleet tanker FS Meuse and nuclear submarine FS Amethyste. Shorebased maritime patrol aircraft will also participate in the exercise.

Exercise Varuna will start with a harbour phase in Mormugao (7-10 January), followed by a phase at sea (11-14 January). The phase off Goa includes air operations, submarine exercises, surface exercises as well as replenishment at sea

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du 07 au 11 Janvier, le porte-avions a rallié le port de Mormugao, dans la province de Goa, pour préparer l’exercice franco-indien Varuna. S’il avait pu faire naître quelques craintes, l’embossage du porte-avions entre deux ducs d’Albe s’est remarquablement déroulé. Par précaution, des super-étendards avaient été disposés sur le pont, côté tribord et moteurs tournés vers la mer, pour pallier une défaillance éventuelle d’un remorqueur avec la poussée de leur réacteur. Lors des manoeuvres d’arrivée, la technique a prouvé son efficacité pour ajuster la trajectoire latérale du « Charles de Gaulle ».

http://jdb.marine.defense.gouv.fr/post/2011/01/16/Rel%C3%A2che-op%C3%A9rationnelle-du-porte-avions-en-Inde

On en apprends tous les jours !  :O   :lol:

"Samedi 15 janvier 2011, en fin de manœuvre de ravitaillement à la mer, le pétrolier ravitailleur Meuse  a connu une avarie de barre qui a provoqué une embardée sur sa gauche. La procédure de largage d’urgence a été immédiatement engagée. La Meuse  est venue s’appuyer sur le porte-avions qu’elle ravitaillait. Les deux bâtiments se sont ensuite séparés. Aucun blessé n’est à déplorer grâce à l’application des procédures prévues et maintes fois répétées. Les dommages subis sont mineurs, cet incident n’a aucune conséquence opérationnelle pour la mission en cours."

Le porte-avion maudit a encore frappé !  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

a priori je dirais plutôt qu'il s'agit de la Meuse en l'espèce ...

Ces procédures de RAM semblent extrêmement délicates et avec l'inertie des bâtiments çà relève de l'exploit

Je crois qu'il y a plusieurs années c'est à l'occasion d'un RAM que le Jules Verne aborda son pétrolier ravitailleur lui causant de gros dégats

Share this post


Link to post
Share on other sites

a priori je dirais plutôt qu'il s'agit de la Meuse en l'espèce ...

Ces procédures de RAM semblent extrêmement délicates et avec l'inertie des bâtiments çà relève de l'exploit

Je crois qu'il y a plusieurs années c'est à l'occasion d'un RAM que le Jules Verne aborda son pétrolier ravitailleur lui causant de gros dégats

RAM? J'ai toujours lu/entendu UNREP ou RAS mais jamais RAM

Share this post


Link to post
Share on other sites

RAM? J'ai toujours lu/entendu UNREP ou RAS mais jamais RAM

Ravitaillement A la Mer

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, Certe.

Je pensai qu'ils se devaient d'utiliser les termes OTAN

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, Certe.

Je pensai qu'ils se devaient d'utiliser les termes OTAN

L'OTAN utilise le terme RAS 'Replenishment At Sea'

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'OTAN utilise le terme RAS 'Replenishment At Sea'

et UNREP Underway replenishment

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cet histoire d'utiliser les réacteurs des avions pour manœuvrer le CdG, c'est du sérieux ou une blague de marin ?  :O

Je suis dubitatif  :rolleyes:

Les petits remorqueurs on des traction/poussée de quelques tonne, donc un jet statique peut faire un peu le meme job.

Nos RPC 12 on une traction maxi de 12t par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On devrait développer les croisières sur le CdG. ça ferait rentrer des sous.

Je sors --> :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

On devrait développer les croisières sur le CdG. ça ferait rentrer des sous.

Quel rapport ?

Sinon, j'ai une très vieille réminiscence dans un recoin de mon cerveau qui me dit que ça a été utilisé dans le passé (le coup des réacteurs pour déplacer le navire), sur Clem ou Foch je crois bien, me souviens pas non plus des circonstances.

Y'a bien un érudit ici qui va connaître l'affaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

non, je pense que ce qui pourrait faire rentrer de l'argent,(je suppose que pendant l'année le cdg est au port pendant plus d'un mois) ce serait de faire un musée  rapidement installable ou démontable, on pourrait rapidement installer sur le pont d'envol (exemple) un rafale, un crusader, un e2c et pourquoi pas super frelon, gaselle,... et on les retirerait justa avant de partir et je suppose que le pont d'envol n'est pas l'endroit le plus utilisé au port alors pendant que le musée se tiendra au dessus, les réparations pourront être faites en dessous

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cet histoire d'utiliser les réacteurs des avions pour manœuvrer le CdG, c'est du sérieux ou une blague de marin ?  shocked

Je suis dubitatif

Ce n'est pas si compliqué de déplacer un navire latéralement. Si celui-ci navigue au ralenti  (ce qui est le cas dans l'exemple en question) ou est à l'arrêt, une force assez faible mais appliquée en continue suffit à le déplacer.

J'ai pu le tester moi-même en réussissant à déplacer des navires de la taille d'une frégate simplement en m'adossant à eux depuis un dock (oui, c'est un truc de gamin, mais j'avais lu un article comme quoi c'était possible, et j'avais toujours eu envie de tester!  :lol:)

J'étais très surpris, mais il y a une explication scientifique rationnelle à ça. Je peux essayer de retrouver l'article qui en parlait si tu veux.

Mais bon, tout ça pour dire que si un couillon dans un port peut déplacer une grosse corvette, y'a pas de raison qu'une demi-douzaine de réacteurs ne puissent pas faire de même avec un prote-avions ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour illustrer les péniche fluviale de 3500t ... sont modestement motorisée, parfois a peine plus de 1000ch, alors quel doivent remonter le courant - certes assez lent -. Les péniche "Freycinet" de 500 a 700t en charge était propulsé au début par des moteur d'a peine plus de 70ch...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'étais très surpris, mais il y a une explication scientifique rationnelle à ça. Je peux essayer de retrouver l'article qui en parlait si tu veux.

toute force appliquée à un objet produit automatiquement une accélération, quelle que soit la masse de cet objet, sauf en cas de force contraire compensant la force appliquée (par exemple des frottements de pneu). La mer n'offrant une résistance négligeable à faible vitesse, il n'y a pas de force contraire, et donc forcément accélération.

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aucun frottement ... pas tout a fait. Juste que pour les faible vitesse de filets d'eau, les frottement par viscosité sont proportionnel a la vitesse, et nul - négligeable - a vitesse nulle, donc y a pas de "seuil" comme avec les frottement solide statique > dynamique a passer pour obtenir un mouvement macroscopique. Donc effectivement meme un poussée tres faible, appliqué sur le temps permet d'obtenir des vitesses sensible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

si je vous mettais la photos des... pardon, DU remorqueur du Yang Tse Kiang qui prend en charge un cargos de la taille du Mistral, c'est a dire 195m de long, 32 de large, 13000t a vide, bref qui prend cette barcasse en sortie due cale seche, c''est a dire avec zero propulsion et zero gouvernail

et bien quand vous voyez le remorqueur qui affiche un pont a 15cm au dessus des flots et une longueur de 15m, avec un look de poubelle.... c'est incroyable.... deja, je n'en reviens pas qu'un truc pareil puisse flotter..... mais alors tirer un "Mistral" !!!

Archimede n'est pas chinois, c'est un fait !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,545
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Toto2
    Newest Member
    Toto2
    Joined
  • Forum Statistics

    20,996
    Total Topics
    1,350,240
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries