Serge

Penser l'organisation de la section d'infanterie.

Recommended Posts

T'as des exemples précis ? je ne me rappelle pas d'affrontements digne de ce nom ou des civils ont tenu la dragée haute à l'armée allemande et cela avec des chars ...

 

Clairon

 

J'ai lu le livre stalingrad, jamais fini........

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai lu le livre stalingrad, jamais fini........

 

Mouais, les exemples des ouvriers fabricants des chars dans l'usine "Octobre Rouge" et montant au front .....

 

1° c'est tout à fait anecdotique

2° C'est pas eux qui ont fait basculer la victoire du côté russe, mais bien la contre-offensive de Joukov de novembre 42 ...

3° Des ouvriers dans l'armement, ne sont pas vraiment de civils sans aucune connaissance des armes, si en plus ils ont fait un service militaire (ce qui était le cas à l'époque), on ne peut pas parler de "civils n'y connaissant rien" ....

 

Clairon

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

http://www.cdef.terre.defense.gouv.fr/content/download/4400/60994/file/falloujah.pdf

 

Interessant, comme RETEX.

 

Surtout les "Enseignements 1.24 -> suivants", pages 33.

"L’organisation des groupes de combat d’infanterie en équipes de deux binômes commandées par
des caporaux au rôle bien défini semble la plus adaptée au combat urbain. Le groupe doit être capable
de se structurer en équipes spécialisées ou polyvalentes en fonction des besoins et aussi d’absorber une équipe en renforcement."

 

"Le combat urbain semble imposer une organisation du groupe d’infanterie autour de la notion de
rôle ou mission (appui, brèche, reconnaissance) plutôt que sur celle de portée (300, 600) moins
pertinente dans des espaces où les tirs dépassent rarement 200 m."
 
Je maintiens l'organisation du groupe que j'avais donné plus haut (avec les modifs concernant l'Auxsan), elle me paraît adaptée (?), et colle avec les retex.
 
EDIT:
"Tout combattant doit avoir une formation aux gestes de premiers secours en situation de combat.
Il doit avoir été confronté à la vue du sang ou de blessures avant d’être engagé au combat. Un
infirmier qualifié par groupe ou demi-section et capable d’effectuer des perfusions est indispensable
en combat de haute intensité."

 

 

je l'avais déjà posté se lien .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, en effet  =D .

J'ai voulu préciser quelques éléments à l'aide du lien en question.

 

(S'il y'en a ailleurs sur le wouaib dans le même genre, je suis preneur, le site du CDEF est super interessant :happy:  ).

Edited by eli613

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui me faisait tiquer était le lien Genie/Lance-missiles, Alat/drone, ....

 

Perso mon groupe idéalo-réaliste est assez proche :

 

Equipe 1 : Sergent CDG avec FA + LG40 - Tireur LRAC (RGW90 ou Alcotan 100) + FA - TP - Mitrailleur (7,62 légère)

 

Equipe 2 : Caporal avec FA + LG40 - 2 fusiliers avec FA et si nécessaire petit LRAC (RGW60, M72 FFE ou un descendant du Wasp 58) - Tireur FM (Un FA avec canon Lourd à la IAR/FN HARM)

 

3 groupes combat

 

1 groupe appui avec 6 pax et 1 mitrailleurse 7,62 "lourde", un mortier léger 60 mm

 

8 pax équipages de véhicules, équipe commandement de 4 pax

 

Total : 3x8 + 6 + 8 + 4 = 42 .... et tout cela rentre dans 4 véhicules ayant une capacité d'emport de 11 places max, tout en respectant un plan d'embarquement des équipages qui fait que le CDS ne soit pas dans le même véhicule que le SOA.

 

Bien sûr avoir une possibilité d'armements/équipement adapté en fonction des missions : ainsi par exemple une intervention type "Mali" pourrait entrainer d'avoir moins de LRAC lourds et donc que l'on ai là un simple fusilier à la place, ou bien que certains fusilier recoivent unFA en 7,62 plutôt que 5,56.

 

S-GTIA avec 3 sections ainsi  + 1 peloton cavalerie + section d'appui construite avec les sections spécialisées de la CEA (TELD, mortiers,AC) comme les brittons + élement d'accueil des autres unités d'appui (groupe génie, équipe d'observation et guidage appui-feu), section de commandement et d'appui renforcée.

 

Clairon

 

 

Bonjour clairon, 

 

J'ai réfléchi avec des camarades de promo à Coët, comme surement des promotions entières depuis des décennies à l'organisation idéale d'une section d'infanterie et je me permets ainsi de commenter votre proposition. 

 

1) Je serai plus enclin à former un groupe à 9 personnels, le Sergent a assez de choses à faire pour ne pas s'encombrer de la gestion d'une équipe complète. Donc le groupe aurait plutôt la structure : 1 CDG et 2 équipes à 4. Cela nécessite bien évidemment que le VTT dispose de 9 places.

 

2) Concernant les groupes, vous semblez conserver le principe equipe Choc/Feu et je suis d'accord.

 

Concernant votre équipe feu, tout à fait d'accord avec l'intégration du TP dans la team, un peu comme les américains le font avec leur "marksman". Il pourrait ainsi être armé d'un FA en 7,62 (pour la puissance de la munition jusqu'à 600/800m) de type HK 417.

Par contre pour le mitrailleur en 7,62, l'ajout d'un chargeur/porteur est à mon sens indispensable pour les munitions.

L'équipe feu se composerait ainsi : d'un caporal avc FA et LG 40, d'un TP avec FA en 7,62 , d'un mitrailleur "tireur" et d'un mitrailleur "chargeur/porteur" avec une mitrailleuse de 7,62 légère type ANF1 avec canon léger ou Mag 58 version infanterie.

Cette équipe feu possède une importante capacité d'agression AP avec la possibilité de faire à la fois du volume et de la destruction jusqu'a 600/800m (mitrailleuse et TP) et d'appuyer la manoeuvre de l'équipe choc. 

 

Concernant votre équipe choc : Caporal avec FA LG 40 ok. J'y ajouterai un mitrailleur en 5.56 type minimi pour le volume de feu dans la zone 0->3/400 mètres. Deux fusiliers avec FA et RGW 90. Je pense que ces armes dont la portée utile se situe entre 200 et 500 mètres (grand max, 400 plutôt) ont leur place dans ce groupe et non dans le groupe appui. 

 

3 groupes de combat sur ce modèle. 

 

3) Le groupe de commandement avec le classique CDS/SOA et Radio. Adjonction supplémentaire d'une équipe mortier de 60mm (plus value essentielle des RETEX je suis tout à fait d'accord avec vous) avec 4 pax (chef de pièce, tireur et 2 chargeurs/porteurs pour les munitions). La mitrailleuse lourde est-elle vraiment utile avec déjà 3 ANF1 dans les groupes et les 12,7 des VTT (voire les 25mm)? 

 

4) Pas de groupe appui : les appuis AC plus conséquents sont dans la section appui de la compagnie (2 ou 3 pièces Milan, bientôt MMP), des TE (la section TELD de la CEA ventilée dans les sections appuis des compagnies à disposition directe des CDU) et des tubes de 81mm.

 

Je sais que la mode est à 4 groupes mais franchement, le schéma ternaire facilite et fluidifie la manoeuvre, le CDS dispose de 3 pions tactiques polyvalents et identiques et le passage des groupes à 9 pax (un minimum j'estime, 7 pax étant vraiment insuffisant) ne fait pas trop enfler numériquement la section avec le passage a 3 groupe. 

 

La compagnie possède donc 3 sections de combat chacune à 3 groupes et 1 section appui (groupe mortier 81, groupe AC Milan et groupe TE avec VTT 20 ou 25mm). 

Le SGTIA avec une compagnie complète, un peloton de cavalerie, une section génie et idéalement une section artillerie avec drone tactique et tubes de 120 MO ou 155 (on peut toujours rêver!). Donc d'accord avec vous sur les grandes lignes du SGTIA. 

Edited by EOA
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La dernières évolutions de la M240-b/FN Mag permettent de la transformée en hybride culasse ouverte/fermée et sélecteur de tire en coup par coup, avec en plus un canon lourd haute précision... Le tireur 7,62 peut donc remplir les deux rôles de mitrailleur et TP. Perso je voudrait vraiment que la France fasse des tests avec cette arme pour voir, surtout que ça rentabilise encore plus le binôme, spoteur, protecteur, assistant rechargement/changement de canon, mule, etc... Bref sur le papier ça sonne drôlement bien.

Edited by Conan le Barbare

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour avoir une arme de précision, il faut un canon "match" des munition "match" etc. etc. tout l'inverse de ce qu'on demande a une M240 ... dont l'objectif et de fournir un feu puissant longtemps ... Certes on peut transformer une mitrailleuse en truc un peu précis ... mais pas vraiment en une arme capable de rivaliser avec des engin dédié!

 

Apres rien n'empeche de disposer d'un tireur avec un FA 7.62 suffisament précis pour faire du tir de "précision", mais je doute que la MAG bien chaude fasse illusion tres longtemps dans le role de celle qui fait des headshot.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bienvenue EOA et merci de vos réflexions.

 

Mes précisons :

 

Pour le groupe à 8 avec sergent devant également être responsable d'équipe : C'est le modèle britannique (pas vraiment des manchots en général). De plus à tous les niveaux le chef (CDS, CDU, ...° n'est générallement pas à l'avant mais auprès de l'echelon suivant ici l'équipe feu appuyant l'équipe choc.

 

Pour la mitrailleuse 7,62, parlons plûtot de FM et utilisons une Minimi en 7,62 qui fait quand même à peine 1 kg de plus que la 5,56 et 3 kg de moins que la MAG ... De grâce jetons définitivement les AAN 7,62.

 

Enfin le groupe 8 est essentiel en fonction de l'emport par véhicules, les véhicules emportant 12 et plus deviennent énormes et imposants, or avec une section à quatre éléments + 1 groupe de commandement on doit répartir ce dernier groupe dans différents véhicules, impossible d'avoir un véhicule spécifique, trop facilement détectable et devenant cible de choix. Le CDS doit rerster avec son radio et ne doit pas être dans le même véhicule que le SOA, pour garder un commandement en cas de perte du véhicule portant le CDS. 

 

3 groupes .... l'AdT se décarcasse depuis des lustres pour en avoir 4, dans votre modèle il ne reste plus que 2 pions de manoeuvre, car un des groupes doit rester en protection de l'équipe de commandement et de l'équipe mortier léger (au passage 4 pax pour un mortier de 60 mm commandos, c'est beaucoup, surtout à l'heure de la motorisation). De plus si vous passez dans votre modèle à 3 groupes de 9 + commandement + appui léger, il faut 4 véhicules, on risque donc d'avoir toute l'équipe commandement et appui dans le même véhicule, ce qui n'est pas bon en cas de perte de ce véhicule (section "décapitée", de "capita" la tête qui a donné "capitaine"), il faut donc absolument mettre le SOA dans un autre véhicule, dans ce cas là on tombe directement à 12 hommes par véhicule, soit un véhicule déjà plus imposant que pour 11 ....

 

De nouvelles versions des RGW90 portent à plus de 900 m. Par contre pour un appui AC/Anti Bunker à max 300m, un simple engin type RGW60 ou LAW FFE de moins de 6 kg pourrait avoir toute sa place.

 

Pour la MAG 7,62 dans mon groupe d'appui, je l'y intègre car les Minimi 7,62 n'ont pas la capacité de tir "longue durée". Par contre une minimi 5,56 n'apporte pas grand chose si ce n'est du poids par rapport à un FA 5,56 avec canon lourd et à la rigueur des chargeurs de 40 à 50 coups.

 

Clairon

Edited by Clairon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour avoir une arme de précision, il faut un canon "match" des munition "match" etc. etc. tout l'inverse de ce qu'on demande a une M240 ... dont l'objectif et de fournir un feu puissant longtemps ... Certes on peut transformer une mitrailleuse en truc un peu précis ... mais pas vraiment en une arme capable de rivaliser avec des engin dédié!

 

Apres rien n'empeche de disposer d'un tireur avec un FA 7.62 suffisament précis pour faire du tir de "précision", mais je doute que la MAG bien chaude fasse illusion tres longtemps dans le role de celle qui fait des headshot.

 

non là c'est vraiment deux armes en une, tu as une arme en 7,62 à culasse fermée avec un canon lourd de fusil de précision et sélecteur de tire auto/semi-auto... avec ça tu fais fais mouche sans problèmes. Et si t'as un pépin tu passe en 1 seconde en Auto/culasse ouverte et tu arroses (en l'occurrence tu bouffe t'on canon "précision"), sinon tu as le changement de canon rapide en quelques secondes c'est fait...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me range avec G4lly sur ce point là. On a pas vraiment en France la culture des munitions match mais c'est nécessaire dans ce rôle (au moins d'avoir 1 ou 2 chargeurs et que le reste soit standard). En tout cas si on veut que le TP puisse engager un ennemie partiellement couvert à 800m. ça et une détente de meilleur qualité, voir même plus légère aussi. Un autre aspect un peu technique, enfin plutôt ergonomique, un TP risque de devoir faire des tirs précis sans pouvoir reposer son arme comme il le faut sur le sol, et ça serait un problème avec une arme comme une MAG.

 

Après, il y a un aspect tactique. Je pense qu'il y a une plu-value à avoir un mitrailleur et à coté le TP, les 2 se complétant joliment et produisant plus d'effet que 2 de l'un ou 2 de l'autre. (2 cas types, le mitrailleur arrose pour que le TP puisse se positionner ou le TP guide les tirs du mitrailleur grâce à une optique plus puissante).

 

Et bienvenu à toi EOA.

Edited by TimTR

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour EoA et merci de venir échanger avec nous

De manière intéressante votre proposition de groupe de 9 rejoint celle de Colonio dont le pseudo laisse deviner le corps d'origine ...

Une remarque nourrie de la lecture du numéro 3 de Doctrine du CDEF avec notamment ces Retex de Grozny :

Retex de Grozny 1 et 2

Le RPG était donc l'arme de choix des Tchétchènes qui l'employaient de façon surprenante, comme mortier pour tirer à la verticale par-dessus les bâtiments peu élevés, comme arme de secteur contre l'infanterie qui avançait, comme arme antichars ou encore comme arme antiaérienne.

Votre proposition n'intègre pas la Roquette NG :

Vu l'usage que les Tchétchènes faisaient d'un vieux RPG-7, on imagine l'impact d'un Carl Gustav et de sa dotation en miunitions de tous types !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Clairon, BPCs et Tim, je vous remercie.

Effectivement la faiblesse principale de ce modèle réside dans la vulnérabilité du groupe de commandement et d'appui reparti au sein du même véhicule (celui du 4ème groupe qui est "supprimé").

Je ne connais pas véritablement le modèle anglais mais la encore si le SGT est touché le groupe perd a la fois son CDG et un Chef d'équipe soit les 2/3 de sa capacité de commandement. Ne trouvez vous pas que cela revient a concentrer un peu trop les responsabilités? Les américains ont choisi 9, je ne sais pas combien pour les allemands.

Si on applique ce modèle, avec un groupe a 8 il reste de la place dans le véhicule pour embarquer le SOA par exemple.

Quoiqu'il en soit, nonobstant sa composition exacte, j'imagine que nous sommes d'accord pour constater la trop grande faiblesse numérique du groupe a 7.

Concernant l'appui feu 7.62, les retex que j'ai pu entendre de la minimi en 7.62 n'étaient pas fameux, si le passage a une munition supérieure est apprécié, l'arme se révèlerait trop légère pour le rôle d'appui jusqu'à 800 mètres. On ne peut apparemment pas réduire tellement en dessous de 8/10 kilos une mitrailleuse pour quelle remplisse toujours son rôle. Dans ce cas la quelle utilité dans l'équipe feu?

Hors pour l'équipe feu je pense qu'il faut bien une mitrailleuse et non pas un FM. La minimi est une sorte de FM ou plutôt de fusil d'assaut mitrailleur et convient a l'équipe choc pour dégager du volume de feu, tir par définition moins puissant et précis que le tir d'appui qui est demande a l'équipe feu. Cette équipe a donc besoin d'une arme plus puissante et donc pus lourde.

Pour la 7,62 MAG dite "lourde" dans ce cas autant l'intégrer dans l'équipe feu du groupe de manœuvre si elle est destinée a assurer un feu puissant a longue portée. Avec un chargeur qui aidera a porter les munitions. Cela démultiplie fortement la puissance de feu de la section avec 3 pièces de 7,62 au lieu d'1. Le combat d'infanterie se construit toujours en réalité autour de larme d'appui du groupe. "L'infanterie détruit par le choc et le feu" dixit le règlement, je ne sais pas pour vous mais je préfère quand même le feu au choc ;)

Concernant l'utilité de la minimi j'ai déjà lu vos posts sur le sujet mais je ne suis toujours pas convaincu qu'un FA puisse la remplacer de façon identique. Peut être la solution est elle plus a chercher dans le developpement de chargeur intermédiaires de 100 ou 75 coups. Les mg allemandes possédaient il me semble des chargeurs tambours de cet ordre en lieu et place des caisses de 200 ou 250 coups.

Tout a fait d'accord pour la plus-value de mixer la mitrailleuse et le tp au sein de l'équipe feu Tim.

Pour les 4 groupes, on a l'impression que cela tient au dogme depuis plusieurs années. Le plus drôle reste que cela n'est jamais atteint ou presque en opération et que les sections qui partent en sous effectif manœuvrent en fait 3 groupes. Autant renforcer ces 3 la et arrêter avec le 4ème ...

Edited by EOA

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les groupes à 9, ok mais alors le plan d'embarquement des véhicules est chamboulé et l'on adopte les plans US ou 3 groupes de combat sont répartis dans 4 Bradley, ce qui doit fortement nuire à la communication du groupe, et le regroupement lors des débarquements/embarquements

 

fig1-1.gif

 

Pour la Minimi en 7,62 d'accord, les FS US en utilisent depuis un bail, mais bon en effet c'est peut-être pas se qui se fait de mieux, passons  .... Perso une MAG un peu allégée ferait très bien, mais si en plus on doit avoir un pourvoyeur en plus cela alourdi l'équipe, autant faire en sorte (si on est alors dans un groupe à 9) que le chef d'équipe transporte quelques bandes de 7,62.

 

Par contre un FM en 5,56 type FN HAMR avec des chargeurs high capacity Surefire par ex, c'est quasiment autant qu'une minimi avec un poids de 2 à 3 kg en moins.

 

Autre discussion : toutes les sections d'infanterie (méca, moto, légères) doivent-elles avoir la même organisation ?

 

Clairon

Share this post


Link to post
Share on other sites
Autre discussion : toutes les sections d'infanterie (méca, moto, légères) doivent-elles avoir la même organisation ?

 

A mon avis non. Les unité qui ont vocation a travailler loin des véhciules, typiquement les motorisé, devrait avoir un effectif supérieur pour compenser la complication du réapprovisionnement et l'absence d'appui feu du VCI.

 

Les unités méca peuvent se permettre d'avoir moins de monde justement parce que l'engin combat avec elles.

 

De plus cela convient assez bien au capacité volume des vehicules.

 

On imagine assez facilement un camion blindé a 12 ou 14 sieges si on est pas trop groumand sur le blindage.

 

On imagine plus difficile un VCI avec tourelle habité avec autant de siège, meme s'il ressemble a un autobus.

 

D’où des groupes a 8 idéalement avec le CdG inclus dedans pour les motos, avec 4 groupes donc 4 engins.

 

Et le fait qu'on puisse rester a des groupes de 7 pour les mécas, avec le CdG inclus, la aussi idéalement 4 groupes donc 4 engin.

 

Pour la mitrailleuse "lourde" dans chaque groupe je trouve ca trop ... surtout trop lourd.

Je reste sur l'idée de mettre a disposition des 4 groupe deux MAG et deux CarlGustav-like, répartis ou pas en fonction de la mission.

 

Les groupes ayant la possibilité d'avoir un FA spécifique 5.56 pour arroser au besoin plutôt qu'une grosse MAG avec laquelle il est pas évident d'avoir des riposte réflexe.

 

Pour le tireur de précision je suis dubitatif. Un par groupe me semble du gâchis, un seul comme élément d'appui de la section me semble pas très constructif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La question de l'arme d'appui génère une question quant au volume de munition à amener :

 

A Bassorah, les Royal Marines ont du véhiculer près de 15t de munitions (grace à des Quad, Fardier, BV) pour amener au plus près les munitions pour leurs six 12.7

cf operation James , page 34

http://www.cdef.terre.defense.gouv.fr/periodiques/reflexions-tactiques-doctrine-tactique/archives-doctrine-tactique/doctrine-03

 

Certes avec du 7.62 c'est moins lourd, mais quelle surcharge en munition cela génère-t-il ??? ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La question de l'arme d'appui génère une question quant au volume de munition à amener :

 

A Bassorah, les Royal Marines ont du véhiculer près de 15t de munitions (grace à des Quad, Fardier, BV) pour amener au plus près les munitions pour leurs six 12.7

cf operation James , page 34

http://www.cdef.terre.defense.gouv.fr/periodiques/reflexions-tactiques-doctrine-tactique/archives-doctrine-tactique/doctrine-03

 

Certes avec du 7.62 c'est moins lourd, mais quelle surcharge en munition cela génère-t-il ??? ?

 

Ce n'est pas vraiment un choix plutot une nécessité ... fasse a des groupe ennemi qui bombarde a 1000m au RPG ou PKM tu n'as pas le choix, soit tu te planque et tu subit, soit tu t'équipes pour défourailler et leur faire mal. Les FS US on réclamé des munition tirant a 1500m pour le Carl Gustav a cause de ca ... leur permettre de riposter au élément d'en face qui eux ne s’inquiète pas du poids de leur mitrailleuse et de leur lance rocket.

 

C'est bien sur plus pregnant pour les motorisé qui n'ont pas l'appui proche du VCI ... mais les méca on aussi un probleme de puissance de feu lorsque que le véhicule pour tout un tas de raison ne peut pas tirer là ou il faudrait ou qu'il est occuper sur une autre cible. En Zub par exemple la 7.62 a courte portée fait des beau dégât sur le béton suffisamment pour percer des trou d'homme dans les murs en s'y attardant un peu, chose impossible avec le 5.56.

 

Apres ce n'est pas parce que la MG est disponible quelle serait débarqué systématiquement... si la mission impose l'allégement maxi tout le monde prend son FA 5.56 et basta.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu l'usage que les Tchétchènes faisaient d'un vieux RPG-7, on imagine l'impact d'un Carl Gustav et de sa dotation en miunitions de tous types !!!

Question bete, pour faire avec ce qu'on a, on doit pouvoir faire la meme chose avec les AT4-CS, meme si ca a moins de pechon et d'allonge qu'un RPG-7, non?

Les IAR c'est joli, mais on a pas ca en europe, et puis ca reste du 5.56, avec ca, meme en terrain degage, on arrivera pas a faire grand chose au-dela de 500m. Je crois qu'on essaie d'adresser la problematique de l'anti-structure et de la reponse en portee/puissance de feu quand on se fait arroser de loin avec du lourd.

 

itou comme G4lly, le mixage MG/CG me parait la combo permettant le plus de flexibilite quand on a des chances de devoir appliquer du curatif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De la munition match ? Pour quoi faire ?

Avec quel budget ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je devais repenser la section d'infanterie, je la gonflerai a 60 personnels, repartis en 4 groupes et motorisé par 4 vehicules.

 

Ces véhicules seraient plus long que ceux actuels et de deux types:

3 seraient des VTT qui pourraient embarquer 14 fantassins équipés félins+ le pilote et un radio/servant d'arme téléoperé. (une 12,7 mm couplée a un LG 40 mm) a l'instar de la tourelle des AAV7 de l'USMC

Le quatrième serai le véhicule de commandement et de soutien. Il comporterai le pilote, un servant d'arme (une tourelle téléoperé de 30 mm avec lanceur pour 4 MMP). y embarquerai le chef de section, son radio ainsi que des opérateurs tactiques pour les consoles de gestion des opérations. Y embarquerai également les binômes de renforts : 2 tireurs de précisions (Fusil 12.7 mm),  2 anti chars/structures (MCP), 2 servants mitrailleuse lourde (MAG).

 

Chacun des trois groupes de combat a donc son véhicule associé, pouvant lui apporté un soutien 12.7 mm ou grenades de 40 MM.

 

Le véhicule de commandement et soutien à la charge de traiter les blindés, et les positions de défenses durcies.

 

Le groupe de combat lui même est composé du chef de groupe , de son aux san/porteur radio et de 3 équipes de base en quadrinômes. 2+ 3x4.

 

cette organisation du groupe de combat s'inspire de l'USMC, permet la manoeuvre et admet l'attrition.

Le fusil réglementaire de la section est le FA HK 416. 

 

Mais l'équipe de base est armée comme suit:

1 fusil d'assaut HK 416 + mini mortier

1 fusil d'assaut HK 416 + lance roquette non jetable

1 fusil d'infanterie HK 417 + lance grenade HK 169

1 mitrailleuse legere  Minimi 5.56.

 

C'est sur cette organisation n'a rien avoir avec les standards actuels de l'armée française et des armées européennes, mais quitte a repenser l'organisation pourquoi ne pas bousculer ce que l'on a toujours connu. 

La plus part des conflits et crises que nous connaissons font un place prépondérante a l'infanterie, alors donnons lui la force nécessaire.

Edited by Born to sail

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense aussi que la section idéal tourne autour de 50/60 biffins, genre section de Marines durant la Guerre du Pacifique. ça correspond aux missions actuelles et certainement futurs centrés sur le combat d'infanterie dans les conflits de "4ème génération"  ; mais je doute qu'on puissent les caser dans juste 4 véhicules genre VBCI de façon viable.

 

Faut faire des compromis, ou avoir plus de véhicules ou les porter sur camions peu blindés si l'on veux garder ce nombre de pax.

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou alors les équipés de minimi à la place de FA...... genre stormtrooper

Share this post


Link to post
Share on other sites

50 à 60 biffins c'est mettre 2 sections ensemble, cela ne resout rien, on aura alors tendance selon les opérations à encore segmenter les groupes.

 

4 véhicules qui transportent chacun entre 14 et 16 cocos plus l'équipement, ce sont des monstres quasiement inutilisable, mis a part dans certains théatres désertiques, imaginez vous monter à l'assault avec un bus blindé de la RATP ... Dans les ruelles afghanes ça va être sympa.

 

La différenciation entre le véhicule de chef de section est les autres tranforme le premier véhicules en piège à balles, obus et IED en tout genrfe car immédiatement identifiable (c'est le véhicule du chef).

 

La présence de TP avec des fusils de 12,7 (portée plus de 1800 m) est inepte dans une section de combat dont la zone de tir ne dépasse pas les 1000m

 

L'équipe de combat avec un mini-mortier c'est aussi inutile, un mini mortier doit plus être au niveau du chef de section

 

Le HK417 + LG40 mm, va falloir avoir des GV bien musclés

 

Le LRAC non jetable (donc rechargeable), ça n'existe pas en dessous de 8 à 12 kg, plus les munitions de rechange le GV se retrouve avec 20 kg a transbahuter, tout cela n'est pas une équipe d'assaut mais une équipe d'appui ....

 

Clairon

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Clairon

 

Pour le véhicule , un VBCI en version VTT c'est deux membre d'équipage et 10 Pax, si on rajoute a ce véhicule un train de roulement en plus il ne devrait pas être loin d'un emport de 14 Pax, sinon, il y a çà: 

 

Version 4 + 14 pax à 5 essieux, longueur 9,26 m, beaucoup de place pour stocker le matériel, ou a réaménager en 2 + 14 pax  mais avec plus d'espacement entre les fantassins.

 

http://www.armyrecognition.com/Amerique_du_nord/Etats_Unis/vehicules_a_roues/GPV/GPV_10x10x10_General/GPV_General_10x10x10_description_pictures_United_States.htm.

 

ou la version 2 + 14 pax à 4 essieux longueur 7,96 m, mais des combattants en félin risque d'être a l'étroit :

 

http://www.armyrecognition.com/Amerique_du_nord/Etats_Unis/vehicules_a_roues/GPV/GPV_8x8x8_Captain/GPV_Captain_8x8x8_description_pictures_United_States.htm

 

Pour le véhicule du chef on a bien fait un véhicule différent avec le VBCI VPC alors moi qui ne suit pas du métier faut que l'on m'explique certains choix....

 

Pour les TP on pourrai passer au 7.62 avec le HK 417 A2 - 20'' ou avoir les deux armes en dotation pour le binôme.

 

Et vu tes remarques j'équiperai l'équipe de base comme suit:

1 fusil d'assaut HK 416 + LG 40 detachable + munitions CG

1 fusil d'assaut HK 416 + LG 40 detachable + munitions CG

1 fusil d'infanterie HK 417 + Carl Gustav.

1 mitrailleuse legere  Minimi 5.56 + bandes.

Edited by Born to sail

Share this post


Link to post
Share on other sites

BTS,

 

un véhicule blindé transportant plus de 14 pax avec les exigences de protection actuelle est impensable, on commence dejà à se rendre compte qu'un VBCI avec tout le toutim et les sommiers de matelas anti-RPG ça passe plus partout, alors un essieu de plus ....

 

Le VBCI VPC n'est pas un véhicule de combat, contrairement à ton véhicule du CDS, qui devra être en première ligne ... ET le choix d'avoir un VBCI VPC est sans doute assez idiot, on aurait pu monter une tourelle 25 mm avec un canon factice, comme c'est le cas de plusieurs véhicules PC dans d'autres armées. C'est pas parce qu'on a fait une connerie qu'il faut la répéter.

 

Pour ton groupe, de nouveau c'est pas un groupe d'assaut, c'est un groupe d'appui, ils vont tous crouler sous les munitions du CG et le CG même, et le mec qui se coltine la canne à pèche lourde HK417 doit en plus se trimballer le lanceur CG, assez irréaliste.

 

Clairon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,533
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Tyreas
    Newest Member
    Tyreas
    Joined
  • Forum Statistics

    20,963
    Total Topics
    1,340,277
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries