Sign in to follow this  
Scarabé

[Fiction] Brésil versus France

Recommended Posts

Bonjour Un nouveau scénario De Projection de force Aero maritime

Ou nous perdons la Guyane en 3 jours

2004

La France met la pression sur les garimpeiros (orpailleurs clandestins)

Plus de 400 d’entre eux sont emprisonnés dans un centre de retentions en Guyane près de Saint Laurent du Maroni Le Brésil demande leur libération .La France reste sourde aux mises en garde.

Janvier 2005

Le Brésil décide d’intervenir militairement en Guyane

J J - 11h00

Les 1500 hommes de la brigade brésilienne de combat en jungle venus de Manaus passent à l’attaque (ils avaient infiltré la jungle guyanaise sans se faire repérer.15 jours avant).

En moins de 2 heures ils prennent la ville de Cayenne et tout ces points névralgiques

Ils utilisent pour se déplacer des véhicules 4X4 pris dans les concessionnaires de Cayenne situés en lisière de jungle.

Dans le même temps, à Ouiapoque (coté brésil) des barges du génie brésilien transbordent sur le fleuve Oyapock un flux incessant de renfort Les premiers véhicules blindés à roues après avoir franchi le fleuve foncent sur la N2 en direction de Regina Cayenne et Kourou.    

A la même heure dans les airs les AMX et les Super Tucano brésilien lance  une attaque coordonnée sur la base de Rochambeau détruisant les installations et les hélicos, des FFG, la piste annexe de Kourou et la caserne des légionnaires est également bombardée. La plupart du matériel est détruit dans les hangars en feu.  

A Saint Laurent du Maroni la caserne du Rima subit le même  sort. Les postes (RIMa sur le Maroni (postes à Nasson, Maripasoula et Wempi), 3° REI sur l'Oyapok (postes à Saint-Georges et Camopi).) de ces 2 régiment sont attaqués au mortier et à la 12.7 par des troupes brésilienne infiltrées.  

En Mer, les Frégates brésilienne détruisent les P 400. Tout en appuyant  au canon, les troupes qui progressent.  Pendant ce temps au Nord.  2 TCD débarque la brigade des fusillés marin à la pointe isére .En moins d’une heure Les AAVP7  progressent sur la route qui longe le fleuve Maroni. D’autres troupes sont héliportées sur les points névralgiques.

Des commandos marines largués par une frégate  prennent d’assaut les îles du salut afin d’ y installer des points d’observation.

A Paris Dans les EAM , c’est l’état d’alerte. Les rapports qui arrivent de Guyane sont alarmant. Toute l’armée française  passe en état d’alerte.

Dans un premier temps

La FS Ventôse en mission narco dans le coin reçoit l’ordre de rejoindre les cotes de Guyane afin de  renseigner l’EAM. La Frégate Guépratte En missions Corymbe au large des cotes africaines reçoit l’ordre de traverser l’Atlantique.  

J + 1

Les mauvaises nouvelles continuent d’arriver de Guyane

Les premiers bilans parlent d’environ 60 morts et plus de 200 blessés coté français.

la Base Aérienne 367 est tombée. Les missiles Mistral qui ont descendu plus de 6 avions brésiliens, sont neutralisés par les troupes terrestres qui sont maintenant sur la piste.

Les légionnaires qui se sont  retranchés sur ordre aux abords de la RN1 afin de couper l’accès au centre Spatial  .Ils sont sans cesse harcelés par les Supers Tucano et les AMX .les pertes augmentent les munitions et les vivres n’arrivent plus.

La FS Ventôse qui arrive sur zone est attaquée par l’aviation brésilienne après plusieurs coups au but elle coule au large de la Guyane .Les survivants sont repêchés par des helicos brésiliens.

Un SNA appareil de Toulon

J + 2

Apres 48H00 de combat.  

Les brésiliens sont maître du ciel et de la mer .les combats terrestres qui continuent sont largement en leur faveur. L’EM parisien n’a pour l’instant pas les moyens d’envoyés des renforts sur place .les CASA des Antilles risquent d’être descendus et le BATRAL risque d’être coulé.

J + 3

Afin de limiter les pertes le PC des FFG reçoit l’ordre de signer une réédition avec les troupes brésiliennes. Les combats sur place prennent fin à 20h00. Seule un CRAJ du RIMA se planque en jungle et continuera de renseigner notre EM.

Le centre spatial est intact.

En France, Le Président de la république donne l’ordre au CEMA de reprendre la Guyane sans l’aide de ses alliées.  

J+4

La riposte s’organise.

L’aéroport de fort de France est fermé au trafic civile afin d’organiser le pont aérien des avions et des FS qui vont arrivé sur place.

A J + 4 seule 4 Mirage 2000,  2 Mirage F1CR, 1 Awacs, 1 KC135, et 1 ATL sont en Martinique.

Le Groupe Aéronaval qui était en escale de ravitaillement à Djibouti reçoit l’ordre d’appareiller pour rejoindre l’atlantique via le Cap de « Bonne Espérance » Il embarque avec lui 2 Puma supplémentaires ainsi que le Commandos marine des FFD

Le Pétrolier Ravitailleur de l’océan indien se joint au GAN  

Composition du GAN (PA CDG,  F AA Jean Bart, F ASM Montcalm, 2 PR Meuse et Var  + 1 SNA)

En France seul 2 TCD (Foudre et Sirocco) et 3 navires de la CMN sont disponibles pour transporter les troupes

http://www.compagnie-maritime-nantaise.com/flotte-maritime-nantaise-armateurs.php

Des Ferry de la SNCM et de LDA ainsi que 2 portes containers de la CMA CGM sont affrétés par le MIDEF afin de renforcer les moyens de projection.

J +5

Le 1-REI qui était d’alerte avant la crise embarque avec tout son matériel depuis Marseille dans les Ferry Napoléon Bonaparte et Méditerranée.

Les TCD qui serviront de basse au premier assaut embarquent à Toulon un maximum d’Helico (Puma et gazelle) ainsi que les compagnies d’assaut Amphibie du 2 REP, et du 21 RIMA, Les équipes EOD du génie  et les LARC complètent le chargement.

Un maximum de zodiac se trouve à bord car il faudra remonter les rivières pour débarquer ses hommes en jungle.      

J + 8  

Les TCD appareille de Toulon escorté par 2 Frégates. Une ASM et une Lafayette le dernier PR disponible les accompagnent (A noté que dans ce scénario à part celle qui est avec le CDG.  Aucune autre Frégate AA n’est dispos Cassard en IPER classe Forbin non ASA et classe Duquesne jugé obsolète)

J +10

Les 2 Frégates de  Surveillance basées à la Réunion rejoignent le GAN elles  embarquent chacune 1 Puma des FF de la Réunion.

1 FR ASM appareille de Brest A la Rochelle appareille le même jour. Un ferry de LDA avec des troupes et un cargo qui a embarqué des CTM et le matériel du 516 régiment du train. .    

J + 15

A Fort de France 40 avions de combat sont maintenant déployés ainsi que des batteries de missile AA .

Les avions de transport se posent également à Point à Pitre afin de soulager le trafic sur la Martinique.  

Les Brésiliens eux continuent de renforcer leur défense en Guyane; il y en environ 15000 soldats brésilien sur le sol guyanais.

L’Armée Française a projeté environ 2000 hommes par voie aérienne. La plupart sont de l’armée de l’air et des FS

J +20

La France loue 3 avions ravitailleur KC 135 au USA.. Ils rejoindront directement l’aéroport de Point à Pitre qui lui accueille tout les avions à long rayon d’action (4 KC 135 2 AWACS 5 ATL2 Hercule C 130 Gabrielle et différents avions de transport)

Seule reste à Fort de France, les Rafales et les Mirage qui eux doivent être ravitaillés à l’aller et au retour pour effectuer leur raid sur la Guyane.  

D’autre navire de transport se prépare à partir pour les Antilles depuis les ports de la Rochelle et de Toulon.

Le GAN a franchi le cap de bonne Espérance et est maintenant dans l’atlantique.

En mer le Guépratte en mode furtive coule 2 Frégates Brésiliennes par des tirs de missile Exocet l’aviation brésilienne fait décoller ses AMX pour le prendre en chasse .Les mirages 2000 qui étaient en couverture avec un AWACS envoient 6 avions brésilien au tapis.

J + 25

Toute les médiations politiques ayant échouées, la France déclare une zone de guerre de 200 Milles Nautiques sur toutes la côte Brésilienne et Guyanaise.

Le Ferry Napoléon qui a débarqué il y a 10 jours le 1 REI a été transformé sur place en hôpital flottant par le Service de Santé des armées.

Un porte container de la CMA CGM partie de France 6 jours auparavant débarque en Martinique des munitions aviation.

Des commandos des FS sont à pied œuvre en Guyane. Les îles du salut sont reprises dans la nuit.

Les objectifs sont ciblés un à un par nos FS et nos Mirage F1 CR. La France reprend la maîtrise du ciel au dessus de la Guyane.

J + 29

80 Avions de combat sont maintenant sur l’aéroport de Fort de  France. A cela il faut rajouter les avions du GA qui est maintenant sur zone.  

J + 30

Début de la campagne aérienne intensive sur les forces armées brésiliennes. Les raids aériens sont coordonnés du nord part les AWACS basés à Point à Pitre au Sud par les HAWKEYE  du CDG .

Les barges du génie qui continuaient de passer des renforts sont maintenant détruites. Les troupes brésiliennes subissent des bombardement naval et aérien incessant.  

J + 35

En mer, les frégates françaises qui bénéficient d’un soutien aérien permanent ont repris la maîtrise des mers. La marine brésilienne a perdu: 4 P3 Orion,3 FR, 2 Corvette, son PR, et un TCD Elles ne sort plus de ses ports. Un de ses SM s’est même fait torpiller par un SNA.

J + 45

20000 hommes projetés dont 10 000 de l’armée de terre.  

Début de l’attaque terrestre

Les TCD s’approche des côtes en pleine nuit pour larguer les Helico et les Zodiac des groupes amphibies. Environ 80 Zodiac remontent les fleuves et les rivières pour lâcher des groupes de combats. Des mortiers de 120 sont héliportés. Des véhicules blindés brésiliens sont détruits à coup de missiles Milan.

J + 50

D’autres troupes  venus directement de métropole par navires débarquent à leur tour via un transfert par CTM et LARC et le Batral des Antilles.      

Le 1 REI reprend la piste d’atterrissage de Rochambeau les Transal et les CASA y débarque des troupes en renfort venues de Fort de France.  

J + 60

Fin des combats, les brésiliennes signe un cesser le feu et se retirent de Guyane en 2 jours.

Voila comment la France arrive à reprendre un DOM en 60 jours de combat.

Les Anglais en 82 ont repris les Malouines en 72  jours. Sans l’appui de leur armée de l’air.

J’espère que maintenant certain d’entre vous comprennent mieux l’utilité des BPC ainsi que les nouvelle FRDA Horizons.

A noter que maintenant nous avons un accord de défense avec le brésil. Il faut aussi tenir compte qu’au moment de ce scénario le Brésil n’avait pas de Mirage 2000

La France n’avait pas de BPC ni de Tigre ni de FR Horizon ni Caracal.    

Les scénarios de ce type on environ une 100 de pages alors soyez indulgent c'est juste un petit résumé.

Pour les modo  :oops:

Désolé

Je ne savais pas trop ou ouvrir ce nouveau sujet

Share this post


Link to post
Share on other sites

A la même heure dans les airs les AMX et les Super Tucano brésilien lance  une attaque coordonnée sur la base de Rochambeau détruisant les installations et les hélicos, des FFG, la piste annexe de Kourou et la caserne des légionnaires est également bombardée. La plupart du matériel est détruit dans les hangars en feu.

A Saint Laurent du Maroni la caserne du Rima subit le même  sort. Les postes (RIMa sur le Maroni (postes à Nasson, Maripasoula et Wempi), 3° REI sur l'Oyapok (postes à Saint-Georges et Camopi).) de ces 2 régiment sont attaqués au mortier et à la 12.7 par des troupes brésilienne infiltrées. 

n'est ce pas un peu "idyllique" NOTAMMENT COMPTE TENU DE L'AUTONOMIE EN CHARGE DES AMX

Qui partiraient d'où ?

Deux questions

-les préparatifs brésiliens seront-ils à ce point invisibles que nous n'ayons pas l'occasion de renforcer le dispo sur place (un élément rapace plus E3 peut être envoyé sous préavis de 72 h o, s'y entraîne de manière espacée mais régulière)

-les concessionnaires de Guyane disposent de combien de véhicules en magasin ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Réalisme ou pas, je surkiffe à mort!  :lol: :lol:

Franchement, si tu en as d'autres comme ça, je suis preneur! (et si tu veux pas t'embêter avec les résumer, je suis aussi preneur des versions complètes par mail!  :oops:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Scénar bien échelonné =).

Notes de pinailleur:

- comment évacues-tu la dimension nucléaire du problème ;)?  

- Un Brésil prêt à en découdre avec la France pour 400 orpailleurs ne cherche en fait qu'un prétexte, et que donc les raisons sont plus sérieuses que ça, plus profondes, et que donc il y a eu une période de montée en tension susceptible de voir la France adopter un dispositif plus costaud pour défendre le territoire national ET la ressource stratégique majeure qu'est Kourou. C'est quand même important vu qu'une bonne partie du scénar repose sur la capacité de la puissance agressive à réussir un coup majeur avant tout via la surprise: créer la surprise stratégique est INFINIMENT difficile, et mérite donc de s'y attarder, sans quoi les scénariis sont souvent plus là pour justifier de politiques d'équipement pas toujours adéquates

-La logistique par la jungle est-elle si fluide pour une force d'invasion brésilienne à cet endroit :O? Là c'est une question de pur néophyte sur cette zone

- pas d'opérations de rétorsion-dissuasion, même symbolique, par des frappes sur le territoire brésilien (cibles militaires, gouvernementales)? Sans aller jusqu'à détruire le Christ sur le Pain de Sucre (ça flashe dans les médias :lol:), y'a moyen de dire "déconnez pas trop ou la prochaine fera dans le champignon".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, je continue en HS (comme d'habitude).

Franchement, si tu en as d'autres comme ça, je suis preneur! (et si tu veux pas t'embêter avec les résumer, je suis aussi preneur des versions complètes par mail!  :oops:)

J'ai en stock un raid de Rafales sur une base aérienne, détaillé, quasiment minute par minute (et un peu romancé) ... peut être bientôt dans la section "Multimédia", parce que ça ne me parait pas assez sérieux pour les sections habituelles, si ça intéresse quelqu'un. J'ai même hésité à le mettre dans le grand HS de TMor (mais c'était pas assez HS non plus).

Retour au sujet ...

Le cadre mérite peut être d'être élargi ... dans cette histoire, comment les américains voient ils l'agression contre le territoire national de l'un de leurs alliés en Afghanistan (mais on n'est pas encore réconcilié au sujet de l'Irak et c'est toujours Bush au commandes) ? Et Chavez, au Vénézuela ? Nul doute qu'il soutiendrait le Brésil face à une puissance coloniale, capitaliste, qui plus est, mais cela pourrait contribuer à embraser davantage la région.

En outre, les autres puissances européennes de l'ESA pourraient nous aider à défendre notre spatioport de Kourou. Peut-être même les Russe dont le pas de tir Soyouz serait menacé.

Il est vrai qu'un chef militaire raisonnable ne se lancerai pas dans une telle aventure pour 400 garimpeiros, à moins qu'il n'y ait d'autres enjeux sous-jacents.

Share this post


Link to post
Share on other sites

en mettant la dimension nucleaire de coté (cas concret de declenchement de frappe nuc à mon avis), la guyane est le port spatial de l'europe donc on peut aussi imaginer un certain soutien européen dans cette affaire (avec ou sans le cadre OTAN)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi un tel sujet ?  il y a une revendication territoriale sur la Guyanne par le Bresil ? on a pas grand chose la bas, mis a part kouou ?

Sinon en cas d'attaque surprise du bresil style pearl harbor, 3 ou 4 asmp-a sur des cibles strategique au bresil (militaire) ca devrait calmer le jeu

immédiatement, sinon double,triple,quadruple dose.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas avec un tel scénario, une chose est TOTALEMENT sûre....

.... Le Brésil ne nous achèterait pas de Rafales :-[.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca devrait être mis dans une rubrique speciale, genre hypothese & simulation ou scenario de guerre.

;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

en mettant la dimension nucleaire de coté (cas concret de declenchement de frappe nuc à mon avis), la guyane est le port spatial de l'europe donc on peut aussi imaginer un certain soutien européen dans cette affaire (avec ou sans le cadre OTAN)

Pour quel soutien ? Hormis les Anglais , les autres apporteraient une aide politique , et encore, pas sur qu'ils seraient si fâchés de voir le port spatial Européen d'Arianne (financé à 67.5% par la France il me semble) devenir plus indépendant de cette dire puissance .. Et pas forcément non plus très fâchés de voir un concurrent Européen perdre de l'influence dans un coin de marché potentiel (Argentine pour l'Espagne, Allemagne pour Brésil etc ..)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hs! C'est vrai qu'un site backup de kourou serait a concevoir, on pourrait en faire un en France, mais on perdrait 1t de charge utile vu qu on est plus sur l'equateur, mais ca devrait se faire pour la plupart des vols d'ariane V. Il y a un deuxieme avantage, ca permet d'accelerer les cadences de lancement, vu que le planning est surchargé pour les 5 ans à venir. sans compter touristes qui viendrait de toute l'europe pour assister au lancement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'veux pas faire péter tous ton beaux scénario qui est magnifique

mais avec une attaque de ce type du brésil avec attaques de nos bases sans même donner un ultimatum aux forces en présence les brésiliens vont se faire rayer de la carte très vite... :|

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un pays membre du CS doit pouvoir agir conventionnellement contre un pays non nucléaire meme s'il est agressé.

Ne pas attaquer le Brésil c'est faire porter la faute sur l'armée, un gouvernement et pas un peuple.

Le prix de l'or ne cesse de monter .... :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un pays membre du CS doit pouvoir agir conventionnellement contre un pays non nucléaire meme s'il est agressé

c'est pas tres rassurant sur notre avenir au CS :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

il ne s agit pas de detuire des villes rempli de civil, ca serait inutile dans ce cas , mais raser les bases militaires ou les important site industriel. sinon je ne vois pas a quoi sert l'asmp-a, pour l'apocalypse on a les snle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

excusez-moi mais c'est franchement nébuleux et celà évacue deux données essentielles

-la montée en puissance brésilienne est totalement transparente et nous ne la voyons pas arriver tout comme le processus y ayant aboutit

-la Guyane est un département français et c'est le CSG double sanctuaire

je ne vous ferai pas l'insulte de vous rappeler la montée en puissance des forces françaises sur place à chaque lancement de satellite militaire ...

sans parler du reste: la logistique de l'assaut et la projection de force et de puissance

Bref que le Brésil ait envie d'attaquer why not ? mais pas selon ce scenario

Share this post


Link to post
Share on other sites

Gageons que l'attention soit plus acéré que ce qu'elle n'a été au Tchad ou à Djibouti ces derniers temps et le renforcement de la présence militaire est récent et la conséquence de l'échec d'un tir d'Ariane( manqué sous l'action d'un tiers).

On est pas connue pour etre les champion du préventif!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre idée de scénario plus problématique. :lol:

En finale de la coupe du monde de rugby, qui aura lieu en Nouvelle-Zélande l'année prochaine, les australiens se font humilier par le 15 de France et décident en représailles d'envahir la Nouvelle-Calédonie (ou alors ils ont juste envie d'augmenter leurs revenus miniers).

De plus, les néo-zélandais, qui l'ont mauvaise parce qu'ils se sont fait battre en 1/2 finale dans leur propre pays (et parce que les essais nucléaires et l'affaire du Rainbow Warrior leur restent encore au travers de la gorge), décrète qu'ils ne soutiendront en aucun cas une opération militaire française. (en gros ils restent neutre, tout comme la Papouasie et l'Indonésie).

Quant aux USA, on suppose qu'ils arrêtent toute livraison de matériel mais ne bloque pas les systèmes déjà livrés.

Si quelqu'un veut s'amuser à créer un sujet pour, en négligeant l'arme nucléaire dans un premier temps...

PS: Oui je sais mon scénario est pourri, mais c'est surtout la partie opération militaire qui m'intéresse, car elle risque d'être bien plus compliquée qu'avec le Brésil.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème d'un tel scenario, il y a des signes avant courreur qui aurait alertés nos RG, notamment la montée

en puissance des forces armées du bresil aux frontières, ca ne peut pas passer inapercu.

On aurait déjà déplacer des forces vers la Guyanne, reste a savoir, au paroxime de la crise, de quoi on dispose

en face à face.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui je sais mon scénario est pourri, mais c'est surtout la partie opération militaire qui m'intéresse, car elle risque d'être bien plus compliquée qu'avec le Brésil

Action massive terrestre impossible...

Je dirais action des FS + action de blocus naval sur les routes commerciales et la NC (via sna + CdG) + on pleure sa mere au CS parce qu'a part le nuc on peut pas faire grand chose de +.

Sinon si une petite action amphibie pour prendre du gage dans un coin reculé d'australie (cela doit etre chiant a surveiller et proteger un etat continent)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils ont une petite armée expéditionnaire, mais une Territorial Army nettement plus importante numériquement pour la défense du territoire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un pays membre du CS doit pouvoir agir conventionnellement contre un pays non nucléaire meme s'il est agressé.

C'est une "loi"...? ou les membres du CS se sont moralement imposé ça...?

nan parce que si on peut épargner la vie de nos soldats...il y a pas vraiment a hésité...(bon je suis un troll ce soir O0 )

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas une loi mais avant d'utiliser le nucléaire sur un VOISIN pour des siècles mieux vaut rester sur une option conventionnelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis comme P4 là: n'ayons pas la gâchette facile avec le nucléaire, n'oublions pas que c'est une assurance vie, pas un sirop pour la toux!!

Que ce soit pour une attaque sur nos DOM-TOM ou sur la métropole, la logique d'utilisation est la même: on utilise le nucléaire en dernier recours, quand nos intérêts vitaux sont radicalement menacés et quand nos forces conventionnelles ne suffisent pas/n'existent plus.

Bref, si on peut se passer du nucléaire, on le fait, même si on perd des milliers d'hommes.

N'oublions pas qu'encore maintenant beaucoup de monde reproche aux américains d'avoir utilisé l'arme nucléaire contre le Japon alors que c'était une GUERRE MONDIALE et que les bombes étaient vraiment minuscules par rapport à un ASMP.

Vous pensez vraiment que le monde (et le Brésil) nous pardonneront facilement un tel acte? Perdre 1000 ou même 5000 soldats, c'est rien. ça traumatisera la population pendant 2 ou 3 décennies, on en fera quelques films et beaucoup de débats télé, et on en gardera une rancœur contre les Brésilien, mais on restera ouvert à une amitié ultérieure en cas de changement de régime à Brazilia (on l'a fait avec les Allemands, on peut le refaire).

Mais utiliser l'arme nucléaire pour si peut, c'est un grave précédent, et ça nous étiquettera de fous de la gâchette pendant un bon siècle au bas mot, sans parler de la banalisation et du "précédent" que ça va créer. On est au conseil de sécurité tout de même! Comment après ça venir expliquer aux Indiens et Pakistanais que l'atomisation mutuelle c'est pas bien??

Pour en revenir au scénario lui-même, effectivement l'excuse de départ est assez bidon. Mais je suppose que pour l'utilité de l'exercice, ce n'est pas la partie la plus importante. D'autant plus qu'on peut imaginer pour le besoin du scénario que le gouvernement brésilien est revenu aux mains des militaires, ou un truc du genre.

Hey! On parle d'un continent où on se fait la guerre pour des matchs de football!  :lol:

Perso, j'avais eu les détails d'un exercice simulé du GAN (c'était le Foch à l'époque) qui l'opposait à la flotte indienne. Ici aussi, les conditions d'émergence de la crise étaient complètement capillotracté, mais l'aspect tactique suivait, et même s'il y avait des incohérences et des orientations dans le déroulement du scénario, c'était très clairement pour les besoins de l'exercice (c'est sûr que si notre SNA arrive à se taper les deux tiers de la flotte ennemi, c'est plus réaliste, mais c'est pas top pour l'entrainement de nos pilotes ou des opérateurs de missiles ;) )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,533
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Tyreas
    Newest Member
    Tyreas
    Joined
  • Forum Statistics

    20,962
    Total Topics
    1,340,137
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries