Recommended Posts

Un très important :dry: sondage PPP vient de paraître, et révèle que Donald Trump est moins populaire encore.... Que les poux! Ce genre de sondage est tendancieux par définition via la façon dont la question est posée, mais n'est pas sans intérêt (il s'agit d'un sondage sérieux dans la démarche, pas d'un petit truc inventé et/ou réalisé avec 3 péquins) non plus. La dite question était "de qui/quoi avez-vous une meilleure opinion entre Donald Trump et (plusieurs choses ont été utilisées)":

- les poux: 54% contre 28% pour Trump

- les embouteillages: 48% contre 40 pour Trump

- un vendeur de bagnoles d'occasion: 48% contre 41

- les hipsters: 46% contre 38

- l'astreinte pour servir dans un jury: 58% contre 35

- le groupe Nickelback: 38% contre 36 (ils sont vraiment devenus une icône du groupe ridicule et méprisé, ceux-là)

- l'arrachage de dents: 49% contre 38%

A part Nickelback qui est dans la marge d'erreur et peut-être considéré aussi impopulaire que Trump :laugh:, on peut ainsi se faire une idée, même si très biaisée par la nature de la question: posée de façon plate, il est bien évident que la plupart des items mentionnés n'auraient pas vraiment de fans et seraient proches de zéro % de popularité (surtout Nickelback et les hipsters, s'il y a un peu de bon sens dans le monde.... Les poux? Hé, ils font partie de l'écosystème, ils ont un job et une raison d'exister), et que Trump aurait un seuil de popularité équivalent à sa cote dans l'électorat qui l'a propulsé où il est (sans compter que les hémorrhoïdes n'ont pas annoncé leur candidature à la présidentielle, préférant rester "proche" de l'électeur.... Qui veut les remercier?). Néanmoins, posée ainsi, la question révèle autant le degré d'estime et de croyance dans le personnage que le fait qu'il soit devenu pour beaucoup un certain embarras national. 

Il est cependant à noter dans ce sondage que Trump est plus populaire que les cafards (46-42%) et les hémorrhoïdes (45-39%); Alexis vous dira donc qu'il y a de l'espoir et beaucoup de marge de progression pour le milliardaire à la chevelure d'orang-outan. Mais je préciserai quand même, pour réaffirmer mon propos précédent sur les électorats problématiques pour Trump, que si on examine ces cotes de popularité en segmentant l'électorat par sexe, on s'aperçoit que les femmes préfèrent les cafards et les hémorrhoïdes à Trump (45-40 pour les premiers, 42-41 pour les secondes). Ceci dit, je suis très choqué: Nickelback est donc plus populaire que les hémorrhoïdes:blink:?

Le "gender gap" reste donc une très forte réalité, comme le confirme cette sorte particulière de démonstration par l'absurde. 

Une petite actualisation des cotes d'opinions favorables/défavorables:

- Sanders: 43%/46%, donc une cote négative (sa première) à -3%. C'est peut-être un impact de sa campagne plus agressive et négative contre Clinton, ou de son maintien dans la course sans grand espoir de gagner, et sapant donc Clinton. Ca reste un petit différentiel (dans la marge d'erreur), et ses "favorables" restent élevés (sachant aussi que dans ces scores, il y a une part considérable de conjoncturel: pour Clinton et Trump, la chose est plus constante, vu qu'elle change peu depuis des mois). 
- Clinton: 36/55, donc -19%
- Trump: 34/61%, donc -27% 

Autre angle d'attaque pour ces questions très subjectives (toujours par le même institut), un sondage a vu la question posée ainsi: "quel candidat final de votre parti vous mettrait le plus mal à l'aise?". Et les réponses;
- démocrates: 30% pour Sanders, 21% pour Clinton. Le différentiel est donc réduit, et somme toute, ces "cotes d'impopularité" internes au parti restent assez basse, avec dans les 2 cas largement plus des deux tiers du parti qui approuve les 2
- républicains: 21% pour Trump. Le GOP est donc au final assez peu en colère contre Trump; il y a donc un problème dans la direction du parti et avec le reste du pays

Ces visions croisées, quoique prenant ici en compte des facteurs subjectifs et des angles d'attaque parfois triviaux, ce qui souligne là le grand décalage entre l'électorat républicain et la population générale. Ces tendances sont confirmées par les intentions de vote à ce stade (qui changeront vraisemblablement dans un sens pro-Trump et/ou pro-abstention d'ici à novembre, à moins que Trump n'accumule trop de conneries): 82% des électeurs républicains voteront Trump (s'ils votent: ça reste la grande inconnue), 8% pour Hillary Clinton, et, côté démocrate, 84% voteront pour Hillary et 9% pour Trump (avec là aussi l'abstention comme inconnue). La direction du GOP semble donc vraiment faire sa tempête dans son verre d'eau, sans pour l'instant impacter lourdement ses troupes, voire en les braquant encore plus contre eux. Côté électeurs indépendants (plus importants en proportion que jamais), la masse semble pour l'instant être assez radicalement contre Trump, par un facteur important, car si ces sondages utilisent des comparatifs fantaisistes, ils révèlent néanmoins ce que des chiffres ne peuvent faire, à savoir une estimation du niveau d'hostilité envers un candidat. 

 

"This is how you remind me of what I really am..." (ma proposition pour un nouveau slogan de campagne de Trump :dry:)

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a 24 minutes, Tancrède a dit :

Un très important :dry: sondage PPP vient de paraître, et révèle que Donald Trump est moins populaire encore.... Que les poux!

Amusant :smile:

PPP c'est-à-dire Public Policy Polling avait déjà joué ce coup il y a trois ans, découvrant que les sorcières, le service des impôts et même les hémorroïdes étaient plus populaires que le Congrès des Etats-Unis :tongue:

Congrès dont le travail était approuvé par pas moins de 8% des sondés, 85% étant d'un avis contraire.

Avec des différences partisanes intéressantes : ainsi la majorité des Républicains mettaient quand même le Congrès au-dessus des Impôts, les Démocrates prenant la position opposée. Mais là, on peut soupçonner que plutôt que l'amour des députés, c'est la détestation du service des Impôts qui était plus répandue chez les partisans du zéro impôt + zéro aide sociale pour les feignasses + grosse armée et gros biscottos (non, non, y a pas d'erreur, circulez)

A noter que le Congrès restait placé au-dessus de Vladimir Poutine. Que j'ai en ligne et qui confie être fort déçu.

A noter aussi que François Hollande reste à ce jour deux fois plus populaire en France que le Congrès aux Etats-Unis. Y a d' l'espoir, capitaine ! Pédalo, en avant ! :laugh:

 

il y a 24 minutes, Tancrède a dit :

Ce genre de sondage est tendancieux par définition via la façon dont la question est posée

Tu penses ? Tu ne serais pas un peu dur avec eux ? :happy:

Plus sérieusement, ce genre de sondage pourrait être intéressant, s'il était plus scientifique. Et il ne manquerait pas grand chose pour cela. Juste... le même sondage exactement, mais avec la conférencière de Goldman Sachs à la place du milliardaire tonitruant.

Car on aurait alors un point de comparaison. Mais là, c'est ce qui manque. :mellow:

 

il y a 24 minutes, Tancrède a dit :

Une petite actualisation des cotes d'opinions favorables/défavorables:

- Clinton: 36/55, donc -19%
- Trump: 34/61%, donc -27%

Voilà qui est plus sérieux, car c'est comparatif précisément.

Où l'on voit le paradoxe de cette élection, qui n'est pas si rare en démocratie, comme quoi c'est le plus détesté des candidats démocrates qui sera probablement opposé au plus détesté des candidats républicains...

Paradoxe dont l'explication est fort simple : dans chaque camp "le plus détesté" dans le pays des candidats se trouve aussi "le préféré" des électeurs de son camp. C'est le bonheur du système de la primaire. Heureusement qu'on l'a importé en France, tiens. Tu risques de l'avoir, ton match retour, Nicolas... :mellow:

 

Sinon, PPP a aussi publié ce 10 mai une mise à jour des sondages opposant la Harpie et le Tonitruant, où il appert que

Citation

GOP Quickly Unifies Around Trump; Clinton Still Has Modest Lead

PPP's new national poll finds that Republicans have quickly unified around Donald Trump, making the Presidential race more competitive than it has previously been perceived to be.

Hillary Clinton leads Trump 42-38, with Libertarian Gary Johnson at  4% and Green Party candidate Jill Stein at 2%. In a match up just between Clinton and Trump, her lead expands to 47-41. That's because supporters of Johnson and Stein would prefer her over Trump 36-18. Although there's been a lot of talk about third party candidates drawing support away from Trump, they're actually taking a little bit more from Clinton at this point.

Clinton leads Trump 78-9 among Democrats in the full field at this point, while Trump leads Clinton 78-7 among Republicans. Although much has been made of disunity in the GOP, it is actually just as unified behind Trump as the Democrats are behind Clinton. 72% of Republicans now say they're comfortable with Trump as their nominee to only 21% who they aren't. Those numbers are little different from the ones among Democrats that find 75% of them would be comfortable with Clinton as their nominee to 21% who say they would not be.

Un avantage de 4 points à six mois de l'élection, ou un avantage de 8 points pour ce qui est du solde favorable / défavorable dans la population en général :dry: ...

Je ne néglige pas les arguments que tu as apportés sur le vote des Hispaniques ou celui des femmes. Mais une différence aussi petite aussi loin de l'élection, avec un historique fourni d'élections passées où les sondages ont pu grandement varier en quelques mois, avec un Trump qui a déjà "sorti toutes ses c..neries" type interdiction du territoire aux étrangers musulmans (*) tandis que Clinton n'a pas nécessairement encore sorti tout son linge sale et pourrait y être forcée par Monsieur FBI dans des délais imprévisibles mais pas nécessairement si longs... pour moi, la course est largement ouverte.

Et celui ou celle qui sera élu en novembre risque fort d'être non pas le plus apprécié, mais le moins détesté.

 

 

(*) Je suis en train de supposer que The Donald ne va pas annoncer avant l'élection la légalisation de l'inceste ni l'adoration de Cthulhu devenue religion d'Etat. Qu'il va attendre janvier prochain, mince. Il est vrai qu'avec lui on ne sait jamais... mais d'un autre côté s'il peut être pas mal de choses, il ne semble pas être un idiot.

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 minutes ago, Alexis said:

 

 

Tu penses ? Tu ne serais pas un peu dur avec eux ? :happy:

Plus sérieusement, ce genre de sondage pourrait être intéressant, s'il était plus scientifique. Et il ne manquerait pas grand chose pour cela. Juste... le même sondage exactement, mais avec la conférencière de Goldman Sachs à la place du milliardaire tonitruant.

 

NON! Quand on est moins populaire que Nickelback (à part un bref moment au début des années 2000 où ils ont eu.... Un hit) ou cette sous-espèce néfaste que sont les hipsters, c'est qu'il y a un problème insoluble, point barre! Et je l'affirme de façon d'autant plus furieuse que depuis que j'ai vu ce sondage, j'ai cette putain de chanson qui tourne en boucle dans ma caboche! Aaaaaarhhh!

Quote

avec un Trump qui a déjà "sorti toutes ses c..neries" 

Oh! A quel point le sous-estimes-tu?! Dreams, are your reality..... Nan, essayer de contrer Nickelback avec la Boum (le feu contre le feu, la merde contre la merde) ne marche pas :pleurec:. Mais bon, le fond reste (comme la chanson :fachec:), ne crois pas une seconde que Trump a sorti ne serait-ce que le dixième de ce qu'il a dans sa hotte. Au soir de sa victoire, il était censé passer en "mode présidentiel": ça a pas tenu 24h, et il est reparti à la charge, servant la viande plus rouge que rouge et les conneries estampillées Alex Jones/Drudge Report  en garniture, le tout généreusement innondé de sauce Trump maison pour la présentation. 

Quote

 

The Donald ne va pas annoncer avant l'élection la légalisation de l'inceste


 

Il va devoir le faire dans pas mal d'Etats du vieux sud s'il être sûr d'emporter leur suffrage et de tous les amener aux urnes. 

Oui, elle était facile.... Et j'ai même pô honte (c'est eux qui devraient, tous ces baiseurs de cousines). 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Tancrède a dit :

Nan, essayer de contrer Nickelback avec la Boum (le feu contre le feu, la merde contre la merde) ne marche pas 

As-tu essayé la Reine des Neige ? Tenace ça. Au pire, tu remet un Carambar dans le gosier de ta progéniture,  tu vas voir, tu vas aimer DosBrillant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un article sur un analyste de droite, Norm Ornstein, qui avait prévu la situation actuelle du parti Républicain depuis des années.

http://www.vox.com/2016/5/6/11598838/donald-trump-predictions-norm-ornstein

Pour cet homme, les problèmes datent de Newt Grinrich et de sa politique de main ouverte à l’extrême droite. Cela s’accompagnait d’une critique très violente du parti Démocrate. Mais ces critiques font perdre de la crédibilité au Démocrate chez les partisans Républicains. Cela rends impossible un compromis  avec les Démocrates que l’on vient de traiter de crypto communistes même s’ils s’alignent sur une position Républicaine.

Electoralement, cela a permis au Républicains de gagner pendant plusieurs années. Mais maintenant, les chefs Républicains à force de faire rentrer en masse des militants incontrôlables se retrouvent avec un parti incontrôlable.

Avant cette période, même la branche droite chez les Républicains était prête à faire un accord de compromis avec les Démocrate si mathématiquement, c’était nécessaire. Elle faisait attention à ce que ses intérêts soient entendus puis elle signait. Donc généralement, le gouvernement des USA finissait par progresser. Et tout le monde recevait

Maintenant, ce genre d’arrangement est impossible électoralement et c’est 100% de la faute du parti Républicain. Cela explique le blocage actuel du parlement. Avec des chefs Républicains qui savent qu’un compromis va leur couter leur job s’ils osent en discuter. Sans même parler de ceux qui sont complètement Tea-party.

Pour l’analyste, Trump n’a que 20% chance de gagner à l’élection des USA. Il pense que le parti Républicain arrivera quand même a bien motiver ses électeurs et sélectionnera quelque états pour concentrer ses efforts. Mais le plus gros problème de Trump, c’est Trump. Il n’est pas doué pour parler à autre chose que l’électorat de base Républicains.

Une autre possibilité de victoire pour Trump, c’est s'il y a un Brexit qui déclenche une crise économique mondiale.

Une autre possibilité, c’est si des terroristes Islamiques décident de faire un gros attentat aux USA pour faire élire Trump.

Dans ces deux possibilités, Clinton apparaitrait comme une héritière d’un gouvernement qui n’a pas su protéger les Américains.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'autres possibilités favorisant, voire causant, une victoire de Trump:

- cette campagne s'annonce comme un combat de catch dans la boue: le "mudslinging" va voler haut, et les pubs négatives très bas, c'est désormais une certitude, car ça a déjà commencé à plein régime. Les campagnes négatives font fuir les électeurs, et ce encore plus dans le cas présent vu le niveau d'incertitude quand au choix à faire (dans une part conséquente de l'électorat), le niveau de colère dans la "working class" et les "middle classes", et l'impopularité certaine des deux candidats. J'ai déjà dit à de nombreuses reprises que le taux de participation sera un facteur décisif, peut-être le plus décisif de tous. 

- Trump a lancé sa première salve sur Bill Clinton, un homme qui est préoccupé avant tout par son "héritage" présidentiel. D'ordinaire, les ex-présidents voient leur cote de popularité monter et ne faire que s'améliorer avec le temps.... Mais tous ne replongent pas dans la politique, et tous ne sont pas le premier président de l'ère des newscycles rapides et de l'info continue, qui plus est marié avec un autre candidat présidentiel (et hautement controversé). Que les accusations de Trump soient fondées ou non, le coup a porté: de 51% d'opinions favorables (un score déjà bas pour un ex-président, surtout un qui remonte à si loin), Clinton a chuté à 36% suite au tweet de Trump, rejoignant sa femme en ce qui concerne l'impopularité et/ou les impressions négatives sur sa personne. Ce peut n'être que conjoncturel, mais Trump a annoncé qu'il allait "balancer" sur la réalité de Bill Clinton, et ce alors même que sera visionné à Cannes un film (fait par un conservateur controversé) sur le couple Clinton, avec un accent porté sur leur fondation et ce à quoi elle servirait "vraiment", fondation qui a déjà été abondamment traitée et n'a pas une réputation sans tache. 

- le report de voix (et/ou l'abstention) des électeurs de Sanders, et avec eux, plus généralement, le comportement de la working class, de la lower middle class (surtout blanche) et des étudiants: aux lendemains de primaires, et encore aujourd'hui dans celle en cours, il y a cette inquiétude chez les Clinton que ces électeurs seront plus difficiles à récupérer, et une mauvaise perception du fait que Sanders ne vas pas se rallier pour pas cher, ne va pas jouer les rabatteurs d'électeurs à moins de sérieuses concessions, et (il le dit lui-même) qu'il n'a pas un pouvoir absolu de commander ces gens. Cela revient à évoquer directement le niveau de colère quand aux politiciens, et plus particulièrement celui à l'égard du parti démocrate, souvent (et légitimement) obéré par celui à l'égard du GOP-devenu-fou, qui est de loin le plus impopulaire et critiqué des partis, mais qui a depuis trop longtemps muselé sa base, et dévié au centre-droit (voire la droite conservatrice sur certains points), parfois au nom du compromis à tout prix, parfois au nom du "business as usual" d'une classe politique désormais très entriste et partie intégrante du petit monde des directions d'entreprises et de la sphère du lobbying, et parfois encore par l'attrait (opportuniste ou sincère) de certaines politiques (notamment en politique étrangère, et surtout aux lendemains du 11 septembre). 

Quote

 

Pour cet homme, les problèmes datent de Newt Grinrich et de sa politique de main ouverte à l’extrême droite. Cela s’accompagnait d’une critique très violente du parti Démocrate. Mais ces critiques font perdre de la crédibilité au Démocrate chez les partisans Républicains. Cela rends impossible un compromis  avec les Démocrates que l’on vient de traiter de crypto communistes même s’ils s’alignent sur une position Républicaine.


 

On a évoqué cette évolution sur ce sujet depuis maintenant longtemps, mais attribuer la paternité du GOP actuel à la révolution Gingrich-Hastertt (ce dernier aujourd'hui en procès pour pédophilie) n'est qu'en partie vrai, à mon sens, puisque cette "révolution" ne sortait pas de nulle part; les oeillères des conservateurs pour tout ce qui concerne Reagan trompent à mon sens l'analyse de ce monsieur, qui exonère à bon compte le "reaganisme" qui a assemblé cette "nouvelle droite" et mis en place l'essentiel des mécanismes de campagne sur lesquels le GOP fonctionne aujourd'hui, qui n'ont été qu'amplifiés (à l'extrême, certes, poussant la logique chaque année un peu plus). Les changements des médias dans les 20-25 dernières années peuvent aussi être mis en cause comme un facteur externe majeur qui a contribué à ce changement: les cycles rapides, la couverture à H24, la numérisation.... Ont à la fois accru l'espace médiatique, son caractère invasif (l'info a moins besoin d'être triée, est moins chère à acquérir -surtout les "petites choses", et on peut en mettre beaucoup plus dans une fenêtre temporelle équivalente, et la renouveler plus vite) et la possibilité de segmenter les audiences et de créer des "bulles" informationnelles rentables de plus en plus séparées entre elles, parfois très séparées de la réalité (la bulle conservatrice est le meilleur exemple), et réfléchissant uniquement sur elles-mêmes, de façon autosuffisante. Des écosystèmes propres qui peuvent ainsi isoler des audiences plus sédimentées autour d'un univers à thème offrant une infinie possibilité de s'informer, se divertir, bouger, confirmer ses opinions, zapper.... Mais toujours dans la même caisse de résonance. 

Mais hors de ces facteurs, l'ère reaganienne a mis en place les éléments et lancé le "système" actuel du GOP: la "moral majority" des années 80 n'était pas moins tarée que la "christian coalition", par exemple. Et, plus loin que Reagan même, on a vu ce changement national-populiste et religieux amorcé dès Nixon, depuis en fait la "Southern strategy": Reagan n'a fait qu'unifier la chose avec le principe du leader fort et populiste initié par Goldwater (qui a servi de moule) et le dit électorat religieux alors en pleine structuration au niveau national et qui a bénéficié à ce moment de l'exemption d'impôts sur les églises (apport massif de Reagan) qui a fait d'eux une mine d'or. Eux et l'électorat du vieux sud constituent aujourd'hui cet électorat unifié qui jadis était divisé entre démocrates (vieux sud) et républicains (majorité des religieux, généralement aussi plus divisés). Depuis cette grande redistribution de cartes des années 60-70, on peut dire que le GOP n'a pas vraiment connu autre chose qu'une évolution assez logique et sans grand heurts, pas de révolution attribuable à Gingrich (qui a au mieux accéléré le processus), ou même Reagan (qui, le premier, a assemblé les morceaux en un tout plus gérable, et donné le ton). 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce coup-ci c'est un sondage Reuters/Ipsos qui met Clinton et Trump au coude à coude. http://www.reuters.com/article/us-usa-election-poll-idUSKCN0Y21TN

Trump profite du fait qu'il a dominé les primaires dans son camp tandis que Clinton n'a elle pas encore remporté la bataille. Une fois que Clinton remporte vraiment la victoire on pourrait s'attendre à ce qu'elle reprennent de l'avance sur Trump, non ?

Passage sur le choix des running mates :

Quote

The candidates' choice of running mates could also be important. Voters surveyed in the poll said they would be more likely to support Clinton if her choice for vice president was a liberal, while Trump would help his chances if he picked someone experienced in politics and someone who is “consistently” conservative.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'abord, l'information brute :

CiDdUJDUUAYs-4M.jpg

( Ouais je l'ai trouvé sur un autre forum. Nan, c'est pas sourcé. Ouais, je m'en contref... )

 

Puis, l'interrogation. Car évidemment ces chiffres amènent tout de suite une question très pressante...

===> Que font les autres 21% ?

 

A mon avis, ils viennent de cuver la méga-cuite qu'ils se sont prise après avoir appris que les candidat désignés seraient ceux-là.

Ils sont en train d'en sortir doucement, et ils se rendent compte à leur grande horreur que si, c'était vrai ! :ohmy:

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, Alexis said:

D'abord, l'information brute :

CiDdUJDUUAYs-4M.jpg

( Ouais je l'ai trouvé sur un autre forum. Nan, c'est pas sourcé. Ouais, je m'en contref... )

 

Puis, l'interrogation. Car évidemment ces chiffres amènent tout de suite une question très pressante...

===> Que font les autres 21% ?

 

They're still feeling the Bern! 

Sanders a eu une meilleure notoriété parmis les militaires que dans la population générale depuis longtemps avant la campagne: il a été un membre visible de la commission adressant le sujet des vétérans et un fervent soutien auprès de toutes les assoces de vétérans. Ca laisse une marque. 

Quote

( Ouais je l'ai trouvé sur un autre forum. Nan, c'est pas sourcé. Ouais, je m'en contref... )

Donc tu vas aller nous faire 15 pater, 23 ave, et te fouetter copieusement pendant 20 minutes avec des orties fraîches et des glaïeuls en hurlant "mea culpa, mea culpissima". 

Et après ça une verveine et au lit. 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

The Donald semble être en train de choisir son compagnon candidat à la vice-présidence. Il annonce en être rendu à 5 ou 6 noms.

Et suivant Bloomberg, ce serait Newt Gingrich qui serait en haut de la liste.

De ce que je comprends de la politique américaine, le choix semblerait plutôt habile. D'une part Gingrich est expérimenté quant à faire passer des lois vu son passé de House Speaker dans les années 1990, même s'il n'a pas conservé beaucoup de liens actifs (je n'en sais rien ?) il a sans doute conservé les trucs et les ficelles. D'autre part il est un soutien clair de Trump... et comme sa carrière politique est pour l'essentiel derrière lui il ne risque pas trop de lui faire de l'ombre.

Comme l'explique cet article - en se rappelant qu'on ne parle que d'hypothèses pour l'instant, tout de même - Trump chercherait avant tout un vice-président avec qui il s'entende bien et qui lui soit loyal... "quelqu'un avec qui il puisse vivre pendant huit ans".

Puis qui puisse lui chauffer la place quatre ans à partir de 2024 avant sa réélection en 2028. :tongue:

(oui je sais elle était facile...)

Citation

First, Trump recognizes he is a Washington neophyte and sees in Gingrich someone who can school him in the legislative process and “make nice” with Capitol Hill.

Trump admitted to the AP he wants a running mate who can help him "with legislation, getting things through."

(...)

Trump is apparently discarding the traditional approach of picking a running mate to provide geographic or ideological balance to his ticket. Instead he wants someone he “can live with for eight years,” the Trump source said. 

This concept of a “simpatico ticket,” while rare, occurred when then-Gov. Bill Clinton of Arkansas turned to then-Sen. Al Gore of nearby Tennessee to run with him in his successful 1992 bid for president.

(...)

“Donald values loyalty,” the source said, and Gingrich has been loyal.

(...)

Trump’s camp also is also said to be worried that his move to the center, already underway, may alienate conservative voters.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Incroyable. Je crois bien que ce mec est le prochain président des Etats Unis d'Amérique...

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Sinon, cet essayiste républicain très conservateur - et souvent original quoique parfois assez souvent faux et souvent presque toujours irritant, raison pour laquelle je le suis - qui était un ancien partisan déterminé de Cruz et critiquait, critique encore, les options de Trump, a trouvé une manière amusante d'expliquer pourquoi il le soutiendra tout de même si c'est contre Clinton.

In Alien vs. Predator, I'm for Predator, Because He's OUR Predator

trump_hillary_alien_predator_article_ban

Citation

This presidential race will look like Alien vs. Predator. I'm for Predator, without a second's hesitation, because he's our Predator. For all his faults Donald Trump would be (and I'm confident will be) an incomparably better president.

I'm not pleased about the outcome of the primaries. I supported Ted Cruz and helped out in his campaign with economic research and news analysis. Yes, Trump is a vulgarian with poor impulse control. I don't like him and find his vulgarity objectionable and his insulting remarks about Mexicans (for example) deplorable. 

(...)

Hillary won't get away with my vote, not unless Hitler or Goebbels were to rise from the grave and run for president against her. Goering, I'd have to think about.

:laugh:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut !

Est-ce que vous savez s'il y a des mouvements équivalents aux KKK mais chez les Noirs (ou Hispaniques ou Asiatiques) ? 

Un grand merci ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Kiriyama a dit :

Salut !

Est-ce que vous savez s'il y a des mouvements équivalents aux KKK mais chez les Noirs (ou Hispaniques ou Asiatiques) ? 

Un grand merci ! 

Oui, il y a des suprématistes noir aussi. D'ailleurs assez d'accords avec ceux d'en face sur le fond de leur idéologie, soit que chacun vive de son coté. Ce qu'on pourrait appeler des alliés "objectifs".

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Kiriyama a dit :

Salut !

Est-ce que vous savez s'il y a des mouvements équivalents aux KKK mais chez les Noirs (ou Hispaniques ou Asiatiques) ? 

Un grand merci ! 

Chez les noirs tu as Louis Farrakhan et son mouvement, qui forme l'exemple le plus célèbre; pour les hispaniques, il existe un courant d'opinion "indigéniste" concernant plutôt des revendications territoriales (basiquement, le territire de l'ancienne Vice-royauté espagnole de Nouvelle-Espagne (Mexique et une partie de l'Amérique centrale), ce qui comprend certains états US (Floride, Texas, Californie, Nouveau-Mexique entre autres). Il y a un concept de "raza" (race) qui fait s'agiter de temps à autre les conservateurs US et qui pourrait s'en rapprocher: apparemment, cela s'agit plus d'une appelation générique "identitaire" pour tous les latinos vivants aux USA, et les Républicains fantasment sur un éventuel soulèvement; il semble y avoir dans cette vision une transposition de pas mal de fantasmes sur les noirs "tous dans un gang et n'attendant qu'une occasion de nous massacrer, nous gentils WASPS", version parti républicain actuel.

Edited by Cathax
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour en revenir sur des suprématistes Noirs, il y a un problème pour gêner une alliance entre KKK Noir et KKK Blancs.

Même si théoriquement, leurs intérêts pour un développement séparé des races peuvent les unir, ils ne sont pas d’accord sur l’objectif principal : les terres !

Le KKK Noir veut des états Noirs autonomes qui quitteraient les USA. Il veut récupérer les richesses et le travail des zones ou les Noirs sont majoritaires.

Le KKK blanc veut renvoyer tout les Noirs en Afrique.

Grosse différence…

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Marcus a dit :

Pour en revenir sur des suprématistes Noirs, il y a un problème pour gêner une alliance entre KKK Noir et KKK Blancs.

Même si théoriquement, leurs intérêts pour un développement séparé des races peuvent les unir, ils ne sont pas d’accord sur l’objectif principal : les terres !

Le KKK Noir veut des états Noirs autonomes qui quitteraient les USA. Il veut récupérer les richesses et le travail des zones ou les Noirs sont majoritaires.

Le KKK blanc veut renvoyer tout les Noirs en Afrique.

Grosse différence…

Ils ont tous l' air vraiment pas charmant ces gens des KKK black and white ...

Car si les uns veulent renvoyer les Noirs en Afrique ( on voit ce qu'a donné le Libéria avec un retour de noirs américains dans ce pays ) mais bon vous me direz ils s'en tapent le KKK blanc vu que sa ne sera plus leur problème . je pense que les suprématiste noir veulent certes seulement récupérer des états à forte proportion noir mais que sur le fond l' idée doit allé plus loin car qui dit avoir des états s'est aussi dans la durée vouloir un jour agrandir l' espace vitale comme d'autres l' ont fait par le passé ailleurs .

Ils sont vraiment space ces gens la ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Ils ont tous l' air vraiment pas charmant ces gens des KKK black and white ...

Pas charmant ? Allons, allons, il ne faut pas s'arrêter à des stéréotypes d'un autre âge 

En fait, ces mouvements eux aussi se modernisent et s'ouvrent à l'autre. Regarde un peu le nouveau recrutement du Klan 

kkk.jpg

 

 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Liberia était une idée qui plaisait avant à la fois aux humanistes et au KKK. Pour les humanistes, c’était l’occasion de rembourser les crimes que les Blancs avait fait contre les Noirs : la capture, l’esclavage, … pour le KKK de l’époque, c’était juste une riche idée pour s’en débarrasser des Noirs libres sans avoir l’air d’y toucher et avec l’approbation des humanistes.

Maintenant que nous savons que ce concept est une catastrophe, mais pour le KKK blanc c’est une raison de plus pour continuer der faire exactement pareil.

Si le KKK Noir arrive au pouvoir, je ne doute pas qui sera aussi impitoyable que le KKK blanc en expulsant Blancs, Latinos, Indiens, Noirs pas assez Noirs… Et comme personne aux USA n’est Noir à 100% ce serait pratique pour faire une dictature.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En même temps, essayez 5 minutes d'essayer ce genre d'extrémistes se mettre autour d'une table pour diviser tout ou partie des USA entre eux: combien on parie que chaque groupe tentera de grappiller le plus de territoire possible, tout en considérant l'autre comme en ayant déja bien assez au vu de son statut d'untermenshen; je vois mal tout ce beau monde, s'il avait une réelle possibilité de traduire ses désirs territoriaux en actes, vivre en paix en se contentant d'ignorer l'autre.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Cathax a dit :

En même temps, essayez 5 minutes d'essayer ce genre d'extrémistes se mettre autour d'une table pour diviser tout ou partie des USA entre eux: combien on parie que chaque groupe tentera de grappiller le plus de territoire possible, tout en considérant l'autre comme en ayant déja bien assez au vu de son statut d'untermenshen; je vois mal tout ce beau monde, s'il avait une réelle possibilité de traduire ses désirs territoriaux en actes, vivre en paix en se contentant d'ignorer l'autre.

L'important, c'est qu'ils viennent tous lourdement armés.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Boule75 a dit :

L'important, c'est qu'ils viennent tous lourdement armés.

C'est sûr que ça réglerait définitivement le problème. Chers fanatiques de tous pays, négociez-donc ! On pourrait même en faire un show télé: ça ferait un malheur (oui, j'assumes ce déplorable jeu de mots, la semaine à été longue).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,487
    Total Members
    1,550
    Most Online
    ThomasM
    Newest Member
    ThomasM
    Joined
  • Forum Statistics

    20,844
    Total Topics
    1,300,246
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries