Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Il y a 1 heure, Pseudonyme a dit :

Les antifa ont mené de nombreuses agressions sans subir de conséquences pendant la campagne présidentielle, à force de se faire agresser sans que la police ne les protège (...) (snippage de rant)

Vu le niveau de factionalisme dans les États désunis, je ne doute pas qu'il y ait eu des manifs hostiles et violentes à Trump et + en provenance du black block.

Cependant, j'ai des gros doutes sur ce narrative qui me semble un poil partisan : 

* certaines sociétés se sont fait prendre la main dans le sac en train de monter des false flag pour faire dégénérer les manifs d'opposant a Trump.

Je n'ai plus les références en tête, cf un des milliards de post de @Tancrède.:tongue:

L'inverse est inutile  :  Trump n'a pas besoin d'aide pour faire dégénérer le débat :bloblaugh:

* les sous groupes pro Trump sont en moyenne nettement plus pro gun que l'Américain moyen.

Je doute qu'ils se laissent faire très longtemps en cas d'aggression (réelle ou perçue).

Je te laisse rechercher le penchant politique des  auteurs d'assassinats politiques ou attentats intérieurs aux US depuis disons ... 30 ans.

En bref, je ne suis pas fermé mais sort les sources ! (de préférence pas seulement alt right)

Link to post
Share on other sites
4 hours ago, prof.566 said:

 

Saf que moults tweets ont bien montré qu'il ne s'agit pas de "heurts mais d'une opération de "cassage" d'une manif nullement antifa (simplement anti trump) par des groupes organisés...

Depuis quand les réseaux sociaux sont une référence?

Link to post
Share on other sites
31 minutes ago, rogue0 said:

Vu le niveau de factionalisme dans les États désunis, je ne doute pas qu'il y ait eu des manifs hostiles et violentes à Trump et + en provenance du black block.

Cependant, j'ai des gros doutes sur ce narrative qui me semble un poil partisan : 

* certaines sociétés se sont fait prendre la main dans le sac en train de monter des false flag pour faire dégénérer les manifs d'opposant a Trump.

Je n'ai plus les références en tête, cf un des milliards de post de @Tancrède.:tongue:

L'inverse est inutile  :  Trump n'a pas besoin d'aide pour faire dégénérer le débat :bloblaugh:

* les sous groupes pro Trump sont en moyenne nettement plus pro gun que l'Américain moyen.

Je doute qu'ils se laissent faire très longtemps en cas d'aggression (réelle ou perçue).

Je te laisse rechercher le penchant politique des  auteurs d'assassinats politiques ou attentats intérieurs aux US depuis disons ... 30 ans.

En bref, je ne suis pas fermé mais sort les sources ! (de préférence pas seulement alt right)

Il est très difficile d'essayer de déduire de grandes choses à partir de tels événements, tant les groupes impliqués dans l'histoire sont radicaux, extrêmement spécifiques idéologiquement (et peu tolérants de toute variation sur leurs thèmes), et réduits en termes d'effectifs: dans quelle mesure sont-ils représentatifs de quoi que ce soit? C'est pas tellement eux qu'il faut regarder, mais les réactions diverses et variées face à de tels événements. Dans une société, et surtout une scène politique, aussi polarisées (et aux USA, vu le système politique, ça veut vraiment dire polarisé: avec deux pôles et pas un de plus, soit une scène complètement binaire où les modérés, les nuances, les camps intermédiaires, sont étouffés, ignorés, rejetés ou écrasés), il faut trouver des moyens de regarder comment réagit la masse plus vaste des supporters, participants occasionnels, "touristes", spectateurs passifs.... D'un côté ou de l'autre. Ca réclame des moyens d'analyse importants, avec une forte capacité de recul critique sur les conclusions tirées. Une fonction dont les grands médias devraient remplir la partie la plus visible, prenant la tête de ce nécessaire mécanisme et fixant les objectifs, mais ils ne le font pas, niant ces réalités le plus souvent, minimisant ce qui les arrange, caricaturant systématiquement, faisant au mieux de fausses équivalences, et le plus souvent une prise de parti (ce qui n'est pas forcément illégitime) stéréotypée, stupide et moutonnière (ce qui est évidemment la chose condamnable). 

De fait, la masse de groupes qu'on classera par commodité (abusive, parce qu'il y a beaucoup de choses) sous le vocable "antifa" voit sa violence minimisée, voire carrément ignorée, sauf quand leurs black-blokeurs viennent pourrir le centre-ville de Washington un jour d'inauguration présidentielle. Et surtout, on nie toute signification à leur violence, quand on daigne en parler, en les présentant comme des radicaux allumés d'échelle groupusculaire (ce qu'ils sont) sans soutien actif et passif, ou assentiment plus ou moins prononcé par diverses couches de population, de la même façon que beaucoup se détachent de la violence islamiste en disant "ce n'est pas l'Islam donc il y a zéro problèmes dans les communautés musulmanes" (sauf évidemment ce que les méchants occidentaux leur infligent). Mais hors de l'extrême minorité de casseurs ou terroristes qui va activement au carton (effectivement d'échelle groupusculaire par rapport aux groupes humains impliqués, que l'on parle de militants violents dans les universités, des "purs" nazis dans la population allemande des années 30, ou de l'EI au Moyen Orient), on trouve divers "niveaux" de soutien, du plus ou moins actif au plus ou moins passif, dans une gradation qui, à mesure que le niveau de parti pris diminue, voit ses effectifs augmenter. Si 0,1% sont dans l'action directe/la violence, on trouvera (chiffres inventés, mais j'essaie juste d'illustrer mon propos):

- 1% de radicaux/radicalisés/idéologues, plus ou moins complètement convaincus par "la cause", impliqués mais trop tapettes ou trop incapables pour aller au contact et prendre des risques importants, et/ou ayant des compétences requérant leur mise à l'écart pour un "meilleur usage"

- 2-3% de soutiens actifs régulièrement impliqués: convaincus pour l'essentiel, contribuant souvent un peu, soutenant activement à l'occasion, applaudissant quand ils le peuvent

- 4-10% de chearleaders occasionnels: d'accords sur la majorité des trucs, peu avides de trop s'engager ou sortir de leur quotidien, pensant beaucoup et parlant peu, contribuant à l'occasion de façon limitée

- de 10 à 30% de "passifs", supporters tacites d'une partie des opinions et d'une partie des actions; plus difficile d'établir une gradation, là, vu la vaste réalité reflétée, mais c'est ce support "théorique" le plus souvent très partiel, le plus souvent par la passivité, l'absence de volonté d'opposition (parfois dégoûtée par les alternatives), qui constitue la première ligne de défense de toute mouvance radicale.... Le genre: je les aime pas, la violence c'est mal, mais il faut vraiment faire quelque chose, mais ils ont pas tort sur tout, mais y'a pire en face, mais.... 

Sans aller (encore) jusqu'au terrorisme, dans le cas présent de cette violence politique/politisée croissante aux USA, on voit surtout la vitesse de réaction face à ce genre d'événements: le premier réflexe est désormais de se classer au plus vite dans un camp ou l'autre, et de minimiser la violence de "son" camp une fois ce phénomène admis, même si on n'a aucune sympathie initiale pour les agités proprement dits. C'est forcément pire "en face", et il faut à partir de ce point trouver toutes les raisons pour démontrer que "l'autre" est pire (et forcément l'agresseur). C'est très dur (je m'en aperçois en l'écrivant) de vouloir faire une présentation équilibrée sans sombrer dans les fausses équivalences, et c'est pour ça que j'essaie d'éviter de renvoyer dos à dos antifa et "MAGA-ists": impossible de connaître les effectifs et niveaux d'organisation de part et d'autre, de connaître leurs réseaux de soutien et complicités, leurs relais médiatiques (grands médias, nouveaux médias et médias sociaux -cad sans "médiateur professionnel"/journaliste).... Donc la seule chose parlante est de voir comment réagit la société, ou plutôt sa scène publique et ses groupes d'opinions, à ce genre de "stimulus". Ca révèle plus, et surtout des choses qu'on peut plus aisément mesurer. 

 

Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, prof.566 said:

Quand il s'agit de mise en place de l'organisation d'une contre manif?

Certes, mais ça ne garantie en rien la raison réelle de la présence des manifestants.

Link to post
Share on other sites

<Mode Shorr kan ON>

Chers forumeurs, forumeuse (potentielle), nous venons de vivre un jour historique. 

* Le joueur @Tancrède vient de botter en touche sur une question sociétale US.:excl::ph34r::rougitc::bloblaugh:

* (doublement historique) car je viens de faire une métaphore foot, moi qui y est prodigieusement indifférent:tongue:.

Ca vaut bien le 0-7 du Brésil :dry:

<mode off>

Blague a part, pour les anti-trump féroces, je pensais que le pic avait été passé avec l'intronisation de Trump ?  

Et que la plupart était passé en mode guérilla politique avec des marches, harceler leur sénateur/ représentant local (quel que soit sa couleur politique), et obstruer les process politiques locaux ou nationaux ? 

En tout cas , je n'ai rien vu sur les black block depuis dans les MSM , même si je concède qu'ils ont plutôt tendance à les minimiser.

EDIT : en face des démocrates, il y en a qui sont arc boutés sur des vieilles rengaines. Voila ce que j'ai trouvé sur un blog de flingues plutôt sérieux, a l'occasion de soldes de pâques : 

EDC-Tactical-HILLARY-FOR-PRISON-AR-15-Lo

Extrait de cette page

https://thearmsguide.com/13555/easter-weekend-sale-edc-tactical/

 

Edited by rogue0
Link to post
Share on other sites
26 minutes ago, rogue0 said:

<Mode Shorr kan ON>

Chers forumeurs, forumeuse (potentielle), nous venons de vivre un jour historique. 

* Le joueur @Tancrède vient de botter en touche sur une question sociétale US.:excl::ph34r::rougitc::bloblaugh:

* (doublement historique) car je viens de faire une métaphore foot, moi qui y est prodigieusement indifférent:tongue:.

Ca vaut bien le 0-7 du Brésil :dry:

<mode off>

Blague a part, pour les anti-trump féroces, je pensais que le pic avait été passé avec l'intronisation de Trump ?  

Et que la plupart était passé en mode guérilla politique avec des marches, harceler leur sénateur/ représentant local (quel que soit sa couleur politique), et obstruer les process politiques locaux ou nationaux ? 

En tout cas , je n'ai rien vu sur les black block depuis dans les MSM , même si je concède qu'ils ont plutôt tendance à les minimiser.

??? J'ai pas botté en touche, qu'est-ce qui te prend :angry:? Ca va se régler à l'épée, avec témoins, au Jardin du Luxembourg, ça! 

Quote

Blague a part, pour les anti-trump féroces, je pensais que le pic avait été passé avec l'intronisation de Trump ?  

Et que la plupart était passé en mode guérilla politique avec des marches, harceler leur sénateur/ représentant local (quel que soit sa couleur politique), et obstruer les process politiques locaux ou nationaux ?

Difficile de dire que tout ça, ce sont les "anti-Trumps" organisés, au sens idéologique: une bonne partie de ces protestations sont purement "grassroots", et si une grande partie passe effectivement par une montée en flèche de groupes (pour l'essentiel nés depuis novembre) ainsi "venus du sol", plus souvent par commodité que par idéologie, on constate quand même qu'une bonne part de cette protestation est avant tout liée à certaines questions précises, beaucoup plus qu'à un "front unifié" aligné sur un agenda générique précis. Ainsi de certains points comme la réforme du système de santé (de loin le plus mobilisateur, qui a amené aussi nombre d'électeurs Trump), les demandes de transparence, notamment sur le sujet des liens campagne Trump-Russie et sur les impôts du Donald (plus pour savoir à qui il doit des trucs que de combien il truande), les attaques contre le Planning Familial (qui est le "système de santé bis" aux USA, servant beaucoup les plus modestes: c'est "l'objet" politique le plus populaire des USA).... 

Beaucoup à gauche -et c'est de bonne guerre- essaient de présenter tout ce mouvement de protestation et/ou d'activisme comme un vaste ensemble unifié qui soutient essentiellement le programme de la personne en train d'être interrogée, mais ce n'est pas le cas: c'est beaucoup plus éclaté, une vaste nébuleuse de tous horizons, même si, évidemment, il y a des tendances et groupes plus représentés et plus actifs que d'autres. Il y a surtout beaucoup de réalités locales: les organisations spontanées créées récemment, qui se font ainsi les muscles dans l'activisme "de quartier" (dans les permanences et "town hall meetings" d'élus avant tout, en saturant les lignes téléphoniques, mails et médias sociaux de ces élus, en pétitionnant, en faisant des rallyes pour mobiliser de futurs votants), ces organisations, donc, se rattachent ou non à des "méta-groupes" de plus grande échelle (comté, Etat, nationale) comme "Indivisible" (que j'avait moultement évoquée à sa création en février), mais souvent plus pour des raisons pratiques  (savoir, savoir-faire et faire savoir, retex/debriefings....), tactiques (coordination pour multiplier les effets) et psychologiques (pas se sentir seul), que pour bâtir un programme unifié. Certaines le font, et c'est notamment ce qu'on voit dans la guéguerre en cours au sein du parti démocrate, mais là, ça concerne déjà nettement moins de monde (beaucoup, mais ça ne reflète plus la plus vaste réalité des protestations). Et évidemment, au sein de cette vaste activité partout aux USA, on trouvera aussi des activistes plus radicaux, plus idéologiques, qui surfent sur la tendance en pensant ou prétendant l'incarner, ou en être "l'avant-garde", et qui s'en sert comme prétexte pour essayer d'imposer leur propre agenda et leurs méthodes partout où ils le peuvent (avant tout les Universités où ces groupuscules sont les plus actifs et regroupés en permanence). 

Notons qu'en face, la "droite Breitbart", c'est souvent pareil: les Banonistes et d'autres (les pires: crânes rasés, cagoules blanches, croix gammées et autres sous-espèces diverses) surestiment leur importance dans la campagne électorale depuis un bail, Steve Banon ayant tout fait pour imposer cette trame narrative d'une "explosion nationaliste" massive. C'est très loin d'être le cas: si Trump doit sa victoire à des groupes ou individus bien identifiables, je dirais dans l'ordre:

- Hillary Clinton et l'establishment des "corporate democrats": ils ont dégoûté suffisamment de monde et provoqué suffisamment d'abstention/de faible mobilisation pour mériter la palme

- l'électorat républicain normal, mieux mobilisé et résigné au vote Trump même si beaucoup ne l'aiment pas (effet du vote tribal, très fort aux USA: on vote pour le parti, avant tout perçu pour sa réalité locale), et parmi eux, plus que tout autre groupe, les évangélistes, dont les taux de participation (plus de 80%) et de discipline (plus de 70% ont voté Trump), offrent un ressort électoral énorme, sauf si les démocrates parviennent à bouger leur monde (et tant qu'ils proposeront des candidats establishment, ça va être dur, malgré l'évolution démographique)

- les afro-américains et hispaniques d'immigration récente, particulièrement sous-mobilisés en 2016 (notamment à cause de HRC)

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Pseudonyme a dit :

Les antifa ont mené de nombreuses agressions sans subir de conséquences pendant la campagne présidentielle, à force de se faire agresser sans que la police ne les protège les supporters de Trump ont décidé de prendre leur sécurité en main et de riposter (grande surprise... sarcasme, comme toute personne avec un cerveau je l'avais annoncé il y a plusieurs mois). Sur les vidéos tu peux voir de nombreux abrutis avec des vêtements noirs et le visage masqué, pas besoin de te dire de qui il s'agit. Pour l'instant il n'y a pas encore eu de drame avec des armes à feu mais cela ne devrait pas tarder (la police laisse encore faire, la situation se dégrade, même si ce ne sont plus les même qui finissent avec le nez en sang).

This. Vu les slogans utilisés par les "antifascistes" à l'encontre des pro-trumps, du genre "tuez les tous" j'en passe et des meilleures, que ce soit en pancartes ou sur tweeter, ainsi que les agressions physiques très violentes et répétées sur des militants pro-trump, à un moment il faut pas s'étonner de se faire rentrer dedans.
La police n'est pas intervenue sur ordre du maire qui pensait que les trumpistes allaient se faire démonter. Raté. Désormais on commence à voir des mouvements de gauche dure parler de ramener des armes à feu dans leurs manifestations. Et des mouvements de droite qui de plus en plus essaient de s'organiser pour assurer leur défense collective.
Désolé mais les provocations ne viennent pas de la "droite" aux US... Comme chez nous d'ailleurs.

C'est proprement risible ce qu'il se passe autour des grandes universités US depuis plusieurs années maintenant, universités déjà noyautées par des mouvements "étudiants" qui lorgnent sur la folie collective et empêchent ces endroits de rester des lieux de savoir.

Renseignez-vous, allez voir ce qu'en disent les pro-trump de tout ça, vous allez tomber des nues je pense.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
11 hours ago, rogue0 said:

Vu le niveau de factionalisme dans les États désunis, je ne doute pas qu'il y ait eu des manifs hostiles et violentes à Trump et + en provenance du black block.

Cependant, j'ai des gros doutes sur ce narrative qui me semble un poil partisan : 

* certaines sociétés se sont fait prendre la main dans le sac en train de monter des false flag pour faire dégénérer les manifs d'opposant a Trump.

Je n'ai plus les références en tête, cf un des milliards de post de @Tancrède.:tongue:

L'inverse est inutile  :  Trump n'a pas besoin d'aide pour faire dégénérer le débat :bloblaugh:

* les sous groupes pro Trump sont en moyenne nettement plus pro gun que l'Américain moyen.

Je doute qu'ils se laissent faire très longtemps en cas d'aggression (réelle ou perçue).

Je te laisse rechercher le penchant politique des  auteurs d'assassinats politiques ou attentats intérieurs aux US depuis disons ... 30 ans.

En bref, je ne suis pas fermé mais sort les sources ! (de préférence pas seulement alt right)

On s'est peut être mal compris mais j'avais surtout en tête l'extrême droite pour l'utilisation d'armes à feu (mais il existe aussi des antifa pro-gun, ce qui n'est pas nécessairement surprenant pour des anarchistes et il y aura une escalade des deux cotés si rien n'est fait).

Il y a pour l'instant principalement eu des problèmes dans des bastions "libéraux" (sens américain) campus et villes de Californie, parce que comme le dit @Patrick pour une raison ou pour une autre il semble que la police avait pour ordre de ne pas intervenir.

Lors des premières confrontations les pro-Trump venaient sans armes ou protections comme les novices en politique qu'ils sont (à comparer à des manifs du KKK où les types viennent armés de couteaux, prêts à la confrontation) et ont enchaînés les défaites... maintenant tu les vois équipés de casques, masques de protection et il y a une proportion bien plus visible qu'avant de types qui veulent en découdre : bikers, crânes rasés, suprémacistes blancs. Quand ça chauffe c'est les plus radicaux qui en profitent.

Une des raisons de ces confrontations est que la droite a décidé qu'elle avait aussi le droit d'aller donner des conférences sur les campus américains, même les plus "libéraux" (et oui, évidement qu'ils en ont le droit !) avec des gens comme Milo Yiannopoulos et cela en a apparemment irrité quelques-uns. Très bientôt le suprémaciste blanc Richard Spencer (contrairement à ce que certains media ont essayé de faire croire il n'est pas le leader/créateur de l'"alt-right" et ne représente que très peu de monde) va se rendre à Auburn University dont il a pourtant été désinvité (ils ne pouvaient pas garantir la sécurité), on peut s'attendre à de nouvelles confrontations si la police ne fait rien.

En fait ceci est une opportunité pour la droite de la droite de gagner en visibilité et popularité au sein de la droite "trumpiste" voir la droite en général.

Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Patrick a dit :

This. Vu les slogans utilisés par les "antifascistes" à l'encontre des pro-trumps, du genre "tuez les tous" j'en passe et des meilleures, que ce soit en pancartes ou sur tweeter, ainsi que les agressions physiques très violentes et répétées sur des militants pro-trump, à un moment il faut pas s'étonner de se faire rentrer dedans.

[...]

Renseignez-vous, allez voir ce qu'en disent les pro-trump de tout ça, vous allez tomber des nues je pense.

Possible d'avoir de la documentation, des liens, un bout de source qui ne vienne pas des pro-Trump ? Parce que, pardonnez du peu, les "sources" des pro-Trump, on a déjà essayé de regarder sur tout un tas de sujets et maintenant, personnellement, c'est fini : j'en ai marre des soit-disant réseaux pédophiles dans les pizzerias, des certificats de naissance finalement pas faux, des statistiques bidons, des non-scandales de courriels, etc, etc..

Alors envoyez les faits, les amis, pas les ragots !

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Patrick a dit :

Renseignez-vous, allez voir ce qu'en disent les pro-trump de tout ça, vous allez tomber des nues je pense.

Donne des sources valables plutôt. Tu nous as déjà sortis le "renseignez vous" sur des sujets sur lesquels tu ne t’étais toi même pas renseigne correctement.

Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, g4lly a dit :

Il y aurait donc une "gauche" aux USA ?!

Ou qui se pense "de gauche"... mais oui, il y a de des protestataires anti-trump qui se revendiquent du communisme, de l'anarchisme, et calquent leur mode d'action sur les black blocks et autres antifa européens. Reprenant drapeaux et slogans.

il y a une heure, seb24 a dit :

Donne des sources valables plutôt. Tu nous as déjà sortis le "renseignez vous" sur des sujets sur lesquels tu ne t’étais toi même pas renseigne correctement.

Des sources valables sur ? Les agressions systématiques de militants pro-trump dans des manifs depuis plus d'un an maintenant ? Tu as besoin de sources pour ça ? https://www.google.fr/webhp?sourceid=chrome-instant&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#q=trump+supporters+assaulted&tbm=vid

Ou les militants anti-trump qui commencent à ramener des armes à feu dans les manifs ? https://www.youtube.com/watch?v=wuzbXuFjVtE

Link to post
Share on other sites
Citation

Des sources valables sur ? Les agressions systématiques de militants pro-trump dans des manifs depuis plus d'un an maintenant ? Tu as besoin de sources pour ça ?

Oui. Tu affirmes qu'il y a des agressions systématiques.

Tu dois donc

- proposer une source crédible (par exemple un journal qui parle d'un inculpation car c'est factuellement vérifiable)

- prouver que l'agression est SYSTEMATIQUE

- prouver que ce n'est pas le cas en face (car alors les deux camps sont à égalité).

Citation

Ou les militants anti-trump qui commencent à ramener des armes à feu dans les manifs ?

Les pro trump on TOUJOURS ramené des armes à feu. Ca leur fait peur que l'autre camp le face?1 Ca fait un peu chochotes. 

 

 

 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, cracou a dit :

Oui. Tu affirmes qu'il y a des agressions systématiques.

Tu dois donc

- proposer une source crédible (par exemple un journal qui parle d'un inculpation car c'est factuellement vérifiable)

- prouver que l'agression est SYSTEMATIQUE

- prouver que ce n'est pas le cas en face (car alors les deux camps sont à égalité).

Tu as consulté le lien que j'ai posté ? Des images de militants pro trumps agressés en direct live face caméra il y en a des tonnes.
Des inculpations contre des gens qui n'ont pas été retrouvés au cours d'événements dans lesquels la police n'est pas forcément présente, ne procède pas forcément à des interpellations, tu veux en obtenir comment ?

***

Edit : pour illustrer, prenons par exemple une "source crédible" (je suppose) sur les violences commises par des gens pro-trump depuis le début de la campagne en 2015, avec une carte interactive pour aller avec http://americasvoice.org/trumphatemap/.

Cette carte par ailleurs citée de partout par bon nombre de sites, recense des incivilités et agressions, avec des sources dans pas mal de cas, parfois des vidéos attestant d'incivilités, voire de violence, de propos discriminatoires etc, et des articles de presse associés.

Mais la plupart des cas sont de simples déclarations sans preuves aucunes. Ils ont pourtant droit à un article de presse, faisant généralement état du fait que le coupable présumé n'a pas été retrouvé. Du coup, en l'absence d'inculpation, on accorde du crédit à ce recensement et on le garde en source crédible ou pas ? L'hypothèse qu'il puisse s'agir de fausses déclarations ne rentre pas en compte ? C'est pourtant arrivé durant la campagne en novembre dernier.

Dans les cas que je mentionne, c'est-à-dire les marches pro-trump, chaque événement, tu as une contre-manifestation avec, vidéos à l'appui, des violences. Souvent des deux côtés, je ne l'ai pas nié, mais systématiquement à l'instigation des anti-trump.

***

Une source crédible comme par exemple un journal omettant de mentionner ces faits, je fais comment ? Je convaincs les journalistes d'arrêter d'occulter la violence des militants anti-trumps ?

Quant à 

Citation

- prouver que ce n'est pas le cas en face (car alors les deux camps sont à égalité).

C'est le cas en face, ça ne démontre pas qu'il y ait "égalité". Et surtout pas égalité de traitement par la presse. D'autant plus que si c'était le cas les médias ouvertement anti-trump ne se priveraient pas de sauter sur la moindre occasion de le mentionner. Dernier exemple en date Berkeley avant-hier.
 

il y a 48 minutes, cracou a dit :

Les pro trump on TOUJOURS ramené des armes à feu.

Je te retourne ta demande de preuves. Je te demande pas de rapports de police, juste des images de militants pro-trump faisant face, armés, à des militants anti-trump, de façon massive et sur plusieurs événements séparés. A la manière de cette vidéo tournée en Arizona que j'ai mise en lien.

Et je me répète, on parle bien de manifestations (pas de cas isolés genre un mec bourré qui insulte un autre dans une rue) ayant un rapport avec des pro-trump ou avec des militants anti-trump.

Edited by Patrick
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Patrick a dit :

Des sources valables sur ? Les agressions systématiques de militants pro-trump dans des manifs depuis plus d'un an maintenant ? Tu as besoin de sources pour ça ?

Ben il y a un fait c'est qu'au vu de ce que tu as souvent ramené ici comme infos, sans sources, venant de sources bancales voire risibles, oui on a besoin de sources appuyées.

il y a 4 minutes, Patrick a dit :

Tu as consulté le lien que j'ai posté ? Des images de militants pro trumps agressés en direct live face caméra il y en a des tonnes.

Bizarrement tu n'as pas fait la même chose de l'autre cote. Google marche aussi. Et ça date déjà de quelques temps...

il y a 9 minutes, Patrick a dit :

Je te retourne ta demande de preuves. Je te demande pas de rapports de police, juste des images de militants pro-trump faisant face, armés, à des militants anti-trump, de façon massive et sur plusieurs évènements séparés.

 

 

Tu avances une théorie a toi de montrer les preuves pas l'inverse. (Et au passage des démonstration de forces des pro-trump il y en a eu oui)

Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, g4lly a dit :

Il y aurait donc une "gauche" aux USA ?!

Il y a toujours plus à "gauche" que l’extrême droite... :rolleyes:

Maintenant c'est vrai que dans le monde la "gauche" au discours historique est marginalisée et taxée de populisme, ce qui nous laisse une droite toujours plus à droite, et une gauche toujours plus au centre droit...

Link to post
Share on other sites

"Saf que moults tweeds ont bien montré qu'il ne s'agit pas de "heurts mais d'une opération de "cassage" d'une manif nullement antifa (simplement anti trump) par des groupes organisés..."

"Mouais.

Sans même voir la vidéo (mon petit bout flique mon activité AD.net), méfiance vu l'étiquette de l'auteur du post…."

 

Merci à ceux qui ont enchainé sur mon post, d'un côté ou de l'autre. J'ai appris des choses.

Apparemment il y a encore des gens qui ne regarde pas "l'étiquette" d'abord

 

Link to post
Share on other sites

On continue dans la presse, mais Tancrède va nous pondre trente pages sur le sujet demain. Le légendaire présentateur de la Fox, Bill O'Reilly, vient d'être licencié. Ou va l'être bientôt. Enfin bref, Twitter se déchaîne.

Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, Ciders said:

On continue dans la presse, mais Tancrède va nous pondre trente pages sur le sujet demain. Le légendaire présentateur de la Fox, Bill O'Reilly, vient d'être licencié. Ou va l'être bientôt. Enfin bref, Twitter se déchaîne.

Après qu'une cinquantaine d'annonceurs majeurs se soient retirés de son créneau horaire. 

Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Ciders a dit :

On continue dans la presse, mais Tancrède va nous pondre trente pages sur le sujet demain. Le légendaire présentateur de la Fox, Bill O'Reilly, vient d'être licencié. Ou va l'être bientôt. Enfin bref, Twitter se déchaîne.

Un seul instant de distraction aura suffi, ses ennemis en auront profité. Il faut dire que la diversion était de taille !

pope-reilly.jpg

 

Link to post
Share on other sites

Quand on pense que les millions versés en négos aux plaignantes n'étaient qu'une goutte d'eau que Fox était prête à payer à répétition, ad vitam.... Il paraît qu'il y a eu de l'eau dans le gaz sur le sujet dans la famille Murdoch, le patriarche freinant des quatre fers contre le renvoi. 

Par ailleurs, les Murdoch sont en attente d'une autorisation des autorités anglaises pour poursuivre l'acquisition de Sky, soit un deal de 14 milliards qui a suscité la question, chez les rosbifs, de savoir si Fox était "fit and proper" pour disposer d'un pareil empire médiatique: dégager la mauvaise odeur que traîne O'Reilley ne sera certainement pas un facteur décisif, mais abondera dans le sens d'une "respectabilité" plus grande pour des décideurs qui, de toute façon, ne poussent généralement que des indignations de façade en ce qui concerne l'hyperconcentration des médias. 

 

 

Ah aussi. Il y a quelques semaines (et beaucoup, beaucoup de pages), je signalais sur ce sujet qu'une communauté religieuse d'Alabama, la Briarwood Presbyterian church, réclamait le droit à sa propre force de police pour "protéger" ses 4000 paroissiens, plutôt que payer une force de sécurité privée (sujet sur lequel il y a déjà matière à débat), et que la question avait été mise sur l'agenda du Sénat de l'Etat.... Devinez quoi? A 24 voix contre 4, le Sénat a approuvé la mesure, et la question va aussitôt être mise aux votes à la Chambre (avec derrière, un gouverneur qui ne demande qu'à tamponner le texte pour en faire une loi). Il s'agira bien d'une force de police au plein sens du terme, soit faite d'agents assermentés de l'Etat, avec toutes les prérogatives de représentants de l'ordre, mais sous la direction opérationnelle de l'église, à qui ils rendront leurs comptes. Outre les ressorts illimités de corruption que cela autorise, la chose devient encore plus problématique quand on imagine des autorités religieuses et politiquement très orientées disposer d'une telle capacité (non seulement l'usage de la force, mais en plus un haut degré d'impunité), et plus encore quand on se rend compte que si la loi passe, on risque d'assister ensuite à une explosion de telles forces de police partout dans le pays. J'ai entendu quelqu'un comparer la chose à Game of Thrones, quand Cersei Lanister autorise le retour de la "Foi Militante", soit la capacité pour la religion, incarnée par le Haut Septon, de lever ses propres forces armées.... Une décision qu'elle regrettera rapidement. Les églises disposent souvent aux USA de statuts privilégiés (dont le plus connu est l'exemption d'impôts), qui les protègent de bien des problèmes et des fautes qu'elles commettent (faible transparence, cas d'abus, de violences sur enfants, de harcèlement, de crimes sexuels, de ventes forcées, d'extortion, de manipulation....), en empêchant, par exemple, les enquêtes. Sans même mentionner les privilèges de fait dont disposent beaucoup de paroisses via leur influence politique, sociale et financière. 

https://thinkprogress.org/alabama-senate-votes-to-let-church-create-its-own-police-force-1c1cb327b7ca

 

Edited by Tancrède
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
Citation

Tu as consulté le lien que j'ai posté ? Des images de militants pro trumps agressés en direct live face caméra il y en a des tonnes.

J'ai consulté et tu as posté un lien google. ce n'est pas un site. Ce n'est pas sourcé. c'est le degré zéro absolu de l'information. Il y a une personne qui affirme que c'est une agression d'une personne contre une autre. Et alors? Je peux te monter ça dans ma rue et te mettre n'importe quoi comme commentaire. Donc montre moi UN lien SOURCE avec une source crédible (d'ailleurs je t'aide: il y en a réellement).

Citation


Des inculpations contre des gens qui n'ont pas été retrouvés au cours d'événements dans lesquels la police n'est pas forcément présente, ne procède pas forcément à des interpellations, tu veux en obtenir comment ?

Argument absurde. Un article où on dit qu'une enquête est en cours me convient aussi. Une inculpation aussi (et ne va pas me dire que s'il existe PLEIN de vidéos on n'a pas été foutu de retrouver une seule personne).

Citation

Edit : pour illustrer, prenons par exemple une "source crédible" (je suppose) sur les violences commises par des gens pro-trump depuis le début de la campagne en 2015, avec une carte interactive pour aller avec http://americasvoice.org/trumphatemap/.

Non tu confonds source crédible (journal, source officielle, éditeur qui engage sa responsabilité professionnelle) et blog de peu d'importance. Tu tentes aussi de détourner le propos. Je te demande des sources et des preuves et tu réponds "maisss euhh, en face aussi ils mentent". Ce n'est pas une preuve ni un argument. Donc donne nous tes preuves.

Citation

Dans les cas que je mentionne, c'est-à-dire les marches pro-trump, chaque événement, tu as une contre-manifestation avec, vidéos à l'appui, des violences. Souvent des deux côtés, je ne l'ai pas nié, mais systématiquement à l'instigation des anti-trump.

Afirmation sans preuve. Prouve moi que c'est systématiquement à l'instigation des anti(trump.

Citation

Une source crédible comme par exemple un journal omettant de mentionner ces faits, je fais comment ? Je convaincs les journalistes d'arrêter d'occulter la violence des militants anti-trumps ?

Ah ben oui, forcément, c'est un complot du monde entier et même de fox news qui n'est même pas foutue d'en parler.

Citation

C'est le cas en face, ça ne démontre pas qu'il y ait "égalité". Et surtout pas égalité de traitement par la presse. D'autant plus que si c'était le cas les médias ouvertement anti-trump ne se priveraient pas de sauter sur la moindre occasion de le mentionner. Dernier exemple en date Berkeley avant-hier.

Et les média pro trump dans l'autre cas. Or cela n'arrive pas. ce n'est toujours pas un argument.

Citation

Je te retourne ta demande de preuves. Je te demande pas de rapports de police, juste des images de militants pro-trump faisant face, armés, à des militants anti-trump, de façon massive et sur plusieurs événements séparés. A la manière de cette vidéo tournée en Arizona que j'ai mise en lien.

Bonne tentative. La charge de la preuve est de ton côté, c'est ton affirmation principale. On remarquera aussi que comme tu sais qu'on en trouve plein tu tentes déjà d'éviter d'avoir l'air ridicule en tentant de dire 'ouiii mais en fait tu ne me donnes pas ce que je voulais car je veux MASSIVE et PLUSIEURS". C'est une technique éculée mais assez rigolote car elle cache fort mal que tu tentes de changer ce que tu demandes quand tu te rends compte que ta position est foireuse.

Et eux?

http://nypost.com/2016/07/18/trump-supporters-show-off-their-guns-at-rnc-rallies/

http://www.zerohedge.com/news/2017-02-18/trump-supporters-rally-downtown-atlanta-semi-automatic-weapons

Mouarf.... Tes méthodes peuvent éventuellement marcher quand ton interlocuteur ne sait pas aligner deux mots mais là c'est assez pathétique.

Link to post
Share on other sites
  • pascal featured and locked this topic
  • pascal unlocked this topic
  • pascal locked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,613
    Total Members
    1,550
    Most Online
    CalypsoBill
    Newest Member
    CalypsoBill
    Joined
  • Forum Statistics

    21,235
    Total Topics
    1,430,244
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...