Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

j'ai toujours trouvé ridicule dans certains pays que l'on veuille enfermer la femme dans un grand sac sous prétexte que le mâle restait un animal (et qu'il ne savait pas se contrôler)... je ne pensais pas un jour que les EU s'y mettrait aussi. je ne sais pas ce qu'est une "tenue sexy", mais je sens que je vais commencer l'année bien triste quand même...

 >:(

ETATS-UNIS - La Cour Suprême de l’Etat vient de rendre son jugement. Pour elle, le licenciement de cette assistante dentaire «ne constituait pas une discrimination interdite par la loi»...

Le licenciement n’était pas «juste», a concédé la Cour Suprême de l’Etat. Mais celle-ci n’a pas pour autant reçu la plainte pour discrimination de Melissa Nelson, une assistante dentaire de l’Iowa mise à la porte par son patron, James Knight, parce qu’il la voyait comme «une grande menace» pour son mariage.

Des tenues qui le «déconcentraient» trop

Melissa Nelson a travaillé pendant dix ans dans le cabinet de James Knight. Au bout de neuf ans, le dentiste a commencé à critiquer ses tenues vestimentaires qui, disait-il, le «déconcentraient» trop parce qu'elles «accentuaient les formes de son corps».

D'après les documents du tribunal, le dentiste aurait même dit un jour à son assistante que si elle «voyait son pantalon se bomber, elle saurait que ses habits étaient trop aguicheurs».

Alors que l’épouse de Dr Knight avait découvert un échange d’SMS entre son mari et Melissa Nelson, celui-ci a fini par licencier son «irrésistible» assistante. Celle-ci a tenté de se défendre devant les tribunaux, en vain. Dans le verdict qu'elle vient de rendre, la Cour suprême de l'Etat, constituée uniquement d'hommes, précise que le licenciement en question «ne constitue pas une discrimination interdite par la loi».

http://www.20minutes.fr/article/1069841/ynews1069841?xtor=RSS-176

Image IPB

et un article en anglais : http://blog.zap2it.com/pop2it/2012/12/melissa-nelson-supreme-court-rules-ok-for-boss-to-fire-woman-hes-attracted-to.html

Link to comment
Share on other sites

j'ai toujours trouvé ridicule dans certains pays que l'on veuille enfermer la femme dans un grand sac sous prétexte que le mâle restait un animal (et qu'il ne savait pas se contrôler)... je ne pensais pas un jour que les EU s'y mettrait aussi. je ne sais pas ce qu'est une "tenue sexy", mais je sens que je vais commencer l'année bien triste quand même...

 >:(

http://www.20minutes.fr/article/1069841/ynews1069841?xtor=RSS-176

 Hélas, je pense que cette femme a usé d'un mauvais angle d'attaque a cause du cadre législatif du travail US libéral qui était potentiellement en sa défaveur, je pense qu'en fait la rareté du cas devant les tribunaux a fait que c'était quit ou double ... Le risque étant que ça fasse jurisprudence dans l'avenir alors

 Quand je dis rareté du cas, attaquer son employeur ou ex employeurs pour ces raisons précises la, qui sont quand même pas banales

 D'autres avocats l'auraient peut être guidé vers une autre stratégie ou elle aurait fait un méchant strike dans les dents de son employeur :  l'attaquer pour harcèlement sexuel, car le dossier a manifestement tout ce qu'il faut en ce sens pour aboutir ... Ce qui me laisse a penser qu'elle est potentiellement mal défendue par un ou des avocats qui se sont bien plantés :  alors qu'en attaquant sur un angle du harcèlement sexuel : elle le mettait a genou son ex patron

 En l'état le manque de jurisprudence autour de cas similaires connus et médiatisés ect a fait jouer en défaveur, suffit qu'il y ait dans le tas quelques magistrats aigris et bien conservateurs ... Et vlan

 

Ce serait vrai si le personnage mis en cause par le journaliste défendait une position défendable, à savoir un cadre législatif et "culturel" raisonnable quand à la détention d'arme par des personnes privées; or c'est loin d'être le cas, et il se retranche comme un enfant attardé derrière des exagérations outrancières et parano genre "Obama n'a qu'un but dans la vie, vous prendre vos armes", ou "le droit même d'avoir une arme est en danger", ce qui est pire que faux dans les 2 cas. Bref, ta phrase serait vraie si les positions étaient aussi extrêmes l'une que l'autre ou aussi modérées l'une que l'autre, chacune dans leur postulat fondamental. Mais ce n'est pas le cas; ce n'est pas un "radical anti-armes" contre un "radical pro armes", ou un "chialeur professionnel" contre un "défenseur des libertés". On a d'un côté une position extrême et irresponsable qui poursuit dans une rhétorique qui n'a fait qu'empirer depuis 20 ans et prône une libre acquisition, possession et droit de porter en permanence n'importe quelle arme, sans limitation aucune, et de l'autre quelqu'un qui (à un degré ou à un autre) semble partisan du "gun control" (pad de l'interdiction). La rhétorique des associations NRA-like comme quoi la moindre mesure de gun control est un anéantissement complet du 2ème amendement est pire qu'outrancière et ridicule, et le consensus tacite sur la scène publique américaine, tel qu'il s'est construit dans les 20-30 dernières années, est de ne même pas pouvoir dire à quel point ce discours est stupide sans se prendre un procès en sorcellerie, dictature, communisme extrême et bien-pensance larmoyante tout à la fois.

Quand ce genre de tarés et/ou hypocrites (parce que pour beaucoup de ces "porte paroles", il s'agit d'un business et d'un pitch bien rôdé pour les médias) en est à dire au lendemain d'une tuerie (ou d'ailleurs en temps normal) que le meilleur moyen de prévenir la violence armée est d'armer tout le monde encore plus, y compris dans les écoles, je crois que le terme "stupide" (ou "incohérent", afin de souligner l'absence de logique et de raison, ou même de construction d'un argument valable) a toutes les raisons d'être employé, et que ce n'est pas une position extrêmiste de la part du journaliste qui ne s'attaque pas en l'occurrence ni au droit de porter des armes, ni au second amendement, ni à ceux qui veulent une arme en général, mais à ceux qui parmi les pro-guns/pro-2nd Amendement disent absolument n'importe quoi (aussi bien pour valoriser leur business et une idéologie extrême que pour favoriser les ventes de leurs sponsors) avec une irresponsabilité véritablement criminelle.

On signalera d'ailleurs qu'au sein même de la NRA, des sondages indiquent qu'une vaste majorité de membres (de l'ordre des 3/4) s'inscrit en faux par rapport à leur propre direction sur les dispositions à prendre en terme de "gun control": ils ne souhaitent certainement pas autant de mesures que le reste du pays (rappelons que les Américains ayant une arme sont une minorité, et que parmi eux, les membres d'associations comme la NRA sont une petite minorité), mais ils en souhaitent. Et la direction de la NRA, Wayne Lapierre en tête, refuse le moindre changement et fait un lobbying actif et très financé contre même la légitimité d'un autre discours que le sien. Et quand on dit lobbying, c'est au sens large: outre tout le panel du lobbying politique à Washington (pointé comme du chantage y compris par des élus républicains), on parle financement de campagnes, campagnes de désinformation, manoeuvres et activisme en interne des médias pour délégitimer le discours "adverse" (pression individuelle sur des journalistes, rumeurs, attaques ad hominem, harcèlement juridique et personnel....), surprésence médiatique dûment facturée (notamment à FoxNews où le procédé a été plusieurs fois mis en évidence).... Pour donner un ordre de grandeur, le budget annuel de la NRA est d'environs 200 millions de dollars, auxquels s'ajoutent les budgets des autres associations pro-guns, et les "synergies" avec d'autres lobbies, fondations et organisations conservatrices (qui ont tendance à se coordonner et fonctionner en troupeaux), mais aussi évidemment les budgets com et lobbying des entreprises produisant des armes. Pour des campagnes électorales et les budgets pubs des médias, c'est une pression sans équivalent émanant au final d'un tout petit nombre d'individus, et dont le discours n'a fait que s'enfoncer dans un "toujours plus" devenu réellement dément depuis 2-3 décennies.

 Ce qui se passe actuellement avec la NRA, la polémique des armes aux USA ect ... Est assez représentatif aujourd'hui de ce qui est "payant" politiquement dans ce pays (mais pas suffisamment pour choper un siège de président bien entendu, faut dire que le camp adverse manquait surtout de crédibilité) aujourd'hui :

 Faire de l'outrance, du clash, sur le dos des affreux progressistes ...

 Je me demande si les USA ont seulement connu un climat aussi délétère et pourri comme on le constate aujourd'hui avec la facilité des conservateurs d'utiliser des outrances absurdes pour derrouiller médiatiquement le centre gauche US ... On se croirait a une époque pire que le maccarthysme des années 50

 Tout cela n'a pas été suffisant bien entendu pour déloger Obama bien vissé a son siège il y a 2 mois environ, mais hormis l'enjeu de la présidentielle, il faut bien se rendre a l'évidence :  plus ils sont d'une mauvaise fois évidente, d'une malhonnêté incroyable et qui fait pas un pli tellement c'est indiscutable ...

 + ça plait aux ultra conservateurs US en plein délire dans ce pays, se rendent ils seulement compte de l'image qu'ils donnent au monde ? Au point qu'on est dans une surenchère de malhonnêteté intellectuelle délibérée, parce que ... Le redneck moyen s'y sentirait conforté dans sa sottise

 On pourrait le prendre a la légère, mais pour une nation comme les USA, moi je trouve cela extrêmement grave pour l'avenir, jusqu'ou cela va aller ?

Et le jour ou une personne de ce genre la, prendra le pouvoir dans ce pays : dans quelle fange sera t'il capable d'amener ce pays, en étant adeptes de telles façon de penser, d'attaquer, enfin tout ça quoi ... Ca ne prévaut rien de bon quand a l'apparition d'un Bush "bis" encore pire que tout ce qu'on a connu, mais usant de cette façon la de faire de la politique a l'international pour vautrer les USA dans de nouvelles guerre et aggraver toujours + le décalage entre l'occident et le reste du monde via une haine qui nous sera très dangereuse

 L'après Obama risque d'être tout simplement inimaginable, avec le terrain boueux qui se prépare dans ce pays

Link to comment
Share on other sites

 Hélas, je pense que cette femme a usé d'un mauvais angle d'attaque a cause du cadre législatif du travail US libéral qui était potentiellement en sa défaveur, je pense qu'en fait la rareté du cas devant les tribunaux a fait que c'était quit ou double ... Le risque étant que ça fasse jurisprudence dans l'avenir alors

 Quand je dis rareté du cas, attaquer son employeur ou ex employeurs pour ces raisons précises la, qui sont quand même pas banales

 D'autres avocats l'auraient peut être guidé vers une autre stratégie ou elle aurait fait un méchant strike dans les dents de son employeur :  l'attaquer pour harcèlement sexuel, car le dossier a manifestement tout ce qu'il faut en ce sens pour aboutir ... Ce qui me laisse a penser qu'elle est potentiellement mal défendue par un ou des avocats qui se sont bien plantés :  alors qu'en attaquant sur un angle du harcèlement sexuel : elle le mettait a genou son ex patron

 En l'état le manque de jurisprudence autour de cas similaires connus et médiatisés ect a fait jouer en défaveur, suffit qu'il y ait dans le tas quelques magistrats aigris et bien conservateurs ... Et vlan

si les américains sont à la recherche de la vérité, jure sur la bible qu'ils ne diront que la vérité et rien que la vérité, alors elle pouvait attaquer pour harcellement sexuel seulement lorsque les remarques de son patrons étaient déplacées. Mais je suppose qu'en temps de crise, on aime avoir un boulot, et un patron un peu lourdeau vaut mieux que pas de boulot du tout...

là elle se fait débarquer, forcément elle attaque pour le licenciement...

au delà de cela, je pense que c'est surtout la réaction du juge que je trouve abjecte car le motif du licenciement est franchement digne des barbus : "en effet elle n'est pas emballé dans une boite au lettre, vous avez bien fait de protéger votre mariage". Ca me rappelle les arguments de certains qui disent qu'une femme "sexy" est un appel au viol, une femme violée est une femme qui l'a bien cherché, ou les débats lors de la présidentielles américaines de type "un enfant ne peut pas être conçu lors d'un viol car...".

Après qu'est ce qu'on dit aux petites afghanes lorsque les talibans les réduisent à moins qu'un chien ?

Link to comment
Share on other sites

Après qu'est ce qu'on dit aux petites afghanes lorsque les talibans les réduisent à moins qu'un chien ?

Ben on ne dit rien, car l'intervention otanienne en Astan n'a jamais été capable de renverser la situation exécrable des femmes en Astan, et n'a jamais eu vocation de toute façon a ce que ça change ... Par contre il a existé des postures médiatiques abusives pour s'en servir quand même comme argument quand a la loooongue présence de l'OTAN la bas ect

Je ne compte plus par exemple, le nombre de reportages sur nos soldats la bas, qui interviewés en France avant de partir ect : se justifiaient la dessus quand a leurs motivations a partir ... (communication médiatique demandée par l'état major ? Le ministère ? Ou simple naïveté personnelle poussée par la caméra et le journaliste qui aime faire des tableaux idylliques : parce que ça plaira aux français moyens quinqua blindés devant la TV sur le canap' le jeudi soir ?)

  Alors que le droit des femmes sur place, alors qu'ils étaient la et sont même en tant qu'occupant une sorte de force de police aussi (les occupations c'est toujours un peu ambivalent sur certains type de maintien de l'ordre et loi martiale si l'occupant estime qu'il applique la loi martiale enfin) dans certains cas de figure seulement j'en conviens bien

  Et j'imagine qu'aux USA, ça a du être encore pire a ce niveau, en abus dans les médias pour faire chialer la ménagère de 50 balais : le droit des afghanes opprimées y tout ... Et la com de l'US Army pour les très nombreux reportages & doc ...

  Les français ont même été dans certains cas pire que tout en tant que complices ... Quand on est a demander a des femmes militaires officiers de se pointer avec un voile pour une chourrah (je sais pas comment ça s'écrit)  avec des chefs locaux pour faire passer la pilule :  La ... C'est comment dire ! A gerber ... Tout comme certaines stratégies sur place d'être très complaisant avec des chefs locaux dont peu de choses variait dans leur façon de gérer le quotidien avec les talebs au niveau des femmes et lois traditionnelles du quotidien, pour "pas faire de vague" (la doctrine fétiche en France des ministères aux executants en passant par les responsables admin divers) et "mieux séduire certains leaders locaux dans les villages"

  La ou avec les USA il me semble qu'il y a eu + de "clash" ... En s'imposant, dans les régions qu'ils avaient sous leur controle, mais ça changeait peu de choses, mais déja au moins pas céder a certaines choses (comme y a beaucoup + de femmes dans l'US army qu'en France, et donc forcément beaucoup + de cas de rencontres avec chef locaux et femmes officiers ect vu qu'ils sont des dizaines de milliers et quasi partout dans les pronvinces) et pas faire de zèle de complaisance quasi talibane non plus, tout en étant malgré tout de toute façon très distant de ça ...

  Mais dans l'ensemble, le pire a été l'utilisation du droit des femmes et de la soit disante liberté a "apporter" dans les médias, avec a chaque fois le militaire qui dans sa vision personnelle demandée par le journaliste s'épanche la dessus ... Alors que sur place il n'en a jamais été question, sur place c'est sécurité des soldats et des dispositifs : pour une action globalisées de sécurisation de l'occident par rapport a la région qui était refuge et source a la fois de menaces salafistes et point ...

  Du coup avec une telle réalité : ben les femmes afghanes et leurs gamines il n'y a rien a dire ...

Link to comment
Share on other sites

Je ne compte plus par exemple, le nombre de reportages sur nos soldats la bas, qui interviewés en France avant de partir ect : se justifiaient la dessus quand a leurs motivations a partir ... (communication médiatique demandée par l'état major ? Le ministère ? Ou simple naïveté personnelle poussée par la caméra et le journaliste qui aime faire des tableaux idylliques : parce que ça plaira aux français moyens quinqua blindés devant la TV sur le canap' le jeudi soir ?)

Du point de vue du soldat lui-même, la motivation est souvent réelle, et au niveau du terrain autour d'une unité donnée, l'effet sur la population est réel le plus souvent, mais le pays est bien plus grand que la somme des zones réellement couvertes par les garnisons: tu aides et assistes 100 villages, il y en a 1000, tu construis 200km de routes, il en faut 2000, tu changes la vie de 3000 filles et femmes afghanes, il faudrait viser 3 millions.... Mais pour le journaliste et les "tableaux idylliques", je connais pas cette espèce de journaliste en France :-[.... Ils veulent du crade, des coups tordus, des méchants, de la réalité tragique, quitte à tout exagérer, inventer ou laisser dire n'importe quoi à des personnes interviewées avec leur regard individuel (voire très très partisan) non contrebalancé par celui d'autres. Le tout sur fond de guerre avec des images de mecs en kaki et de flingues, parce que si l'armée est coupée de la nation, le "thème visuel" de la guerre vend toujours très bien à la télé.

Et j'imagine qu'aux USA, ça a du être encore pire a ce niveau, en abus dans les médias pour faire chialer la ménagère de 50 balais : le droit des afghanes opprimées y tout ... Et la com de l'US Army pour les très nombreux reportages & doc ...

Les ricains ont compris que dans la com, la quantité compte au moins autant que le message pour faire passer le truc, même s'ils ont tellement survendu une guerre au final très mal menée et sans objectif qu'évidemment, ça peut pas durer éternellement, et que la logorrhée sur certains aspects de la mission ne peut remplacer l'absence de pitch fondamental pour faire comprendre un "pourquoi être là-bas" dont la réponse n'a jamais été formulée.

Quand on est a demander a des femmes militaires officiers de se pointer avec un voile pour une chourrah (je sais pas comment ça s'écrit)  avec des chefs locaux pour faire passer la pilule :  La ... C'est comment dire ! A gerber ... Tout comme certaines stratégies sur place d'être très complaisant avec des chefs locaux dont peu de choses variait dans leur façon de gérer le quotidien avec les talebs au niveau des femmes et lois traditionnelles du quotidien, pour "pas faire de vague" (la doctrine fétiche en France des ministères aux executants en passant par les responsables admin divers) et "mieux séduire certains leaders locaux dans les villages"

T'attrapes pas des mouches avec du vinaigre, et à Rome, tu fais comme les Romains (si tu veux que le Romain te réponde). Il y aurait eu autant de critiques et de doigts pointés si les dites soldats s'étaient pointées tête nue (et tous seins dehors :lol:), façon "néo-colonialisme et supériorité morale occidentale plaquée à la face des sous-développés".... Donc entre deux polémiques, faut faire des choix, et tant qu'à faire, ceux qui ont plus de chances de marcher au moins un peu. Tu changes pas les gens de force, et il est illusoire d'essayer de les changer culturellement, surtout dans un environnement primitif et traditionnaliste, sans écoles (autres que la petite salle locale) ni moyens d'intégration de grande échelle: ils doivent le faire par eux-mêmes, de leur choix, via leur culture, et dans leur propre temps.... Et c'est trèèèès long. Donc en attendant, quand les soldats sont là même pour une douzaine d'années, ils font ce qu'ils peuvent sans essayer de forcer tout et tout le monde à aligner de force les locaux sur leurs critères culturels, parce que là le résultat est garanti.

La ou avec les USA il me semble qu'il y a eu + de "clash" ... En s'imposant, dans les régions qu'ils avaient sous leur controle, mais ça changeait peu de choses, mais déja au moins pas céder a certaines choses (comme y a beaucoup + de femmes dans l'US army qu'en France, et donc forcément beaucoup + de cas de rencontres avec chef locaux et femmes officiers ect vu qu'ils sont des dizaines de milliers et quasi partout dans les pronvinces) et pas faire de zèle de complaisance quasi talibane non plus, tout en étant malgré tout de toute façon très distant de ça ...

Y'a pas plus de femmes dans l'US Army :rolleyes: (sauf en nombre absolu évidemment vu la différence de taille des armées), et surtout pas dans les troupes qui "bougent": ils ont juste fait un programme (en fait 2: Army et Marines) d'équipes féminines dont le rôle est d'aller parler aux femmes des villages afghans.
Link to comment
Share on other sites

Le débat sur les armes à feu fait rage aux États-Unis après la tuerie de Newtown. Face à la révolte des anti-guns, les «pro-armes» dégainent…

Les ventes d’armes ont explosé aux États-Unis après la fusillade de Newtown. Un réflexe de peur de la part des citoyens, mais aussi la crainte que les armes à feu soient bientôt interdites, ou du moins mieux contrôlées, dans le pays. Face à un vent de colère du côté des «anti-guns», et après un temps de silence, les militants pro-armes ont finalement décidé de monter au créneau et se servent désormais de la tuerie comme un argument en faveur de la vente de fusils. 20 Minutes dresse la liste des différentes stratégies de l’après-Newtown, côté pro-armes.

1) Autoriser les armes dans les «gun-free zones»

Les pro-armes restent déterminés et s’accrochent à leur objectif: autoriser les armes dans les zones encore interdites aux armes, les «gun-free zones». 24 h avant la tuerie, les législateurs de l’État du Michigan voulaient présenter un projet de loi pour autoriser le port d’armes dans les écoles, les centres de soin, les hôpitaux, les bars, les églises, et les stades. Un projet auquel la Michigan Open Carry  était toujours favorable après le 14 décembre. Mais le gouverneur républicain du Michigan vient d’y opposer son veto. Le jour même de latuerie, Larry Pratt, président de la Gun Owners of America (GOA), assurait que «cette tragédie souligne l'urgence qu'il y a à se débarrasser de ces interdictions dans les zones scolaires».

Le puissant lobby de la National rifle Association, la NRA, plaide aujourd'hui pour que des policiers armés assurent la surveillance des écoles

2) Armer les professeurs

La présence de policiers ne suffit pas pour le lobby des armes, qui affirme que le nombre de victimes de la fusillade de Newtown aurait pu être réduit si les professeurs avaient été armés. «Ce type de tragédies est difficile à accepter, mais si une seule personne, un professeur ou un parent, pouvait légalement porter une arme, cela aurait pu limiter la pagaille» a réagi Rob Harris de la Michigan Open Carry.

Dans l’Utah, 200 professeurs se sont vu offrir une formation au maniement des armes «dissimulées» par des défenseurs de la cause ce vendredi. Il s’agit l’un des deux seuls états, avec le Kansas, a autoriser les armes à feu dans les écoles.

3) Faire taire les anti-guns

Après l'altercation entre Larry Pratt de la (GOA) et le journaliste britannique Piers Morgan, le lobby des armes a lancé une pétition réclamant l’expulsion de journaliste du territoire américain. 80.000 personnes ont apporté leur soutien à cette réclamation.

4) Rassembler les pro-armes

Le lobby cherche a frapper fort en lançant simultanément plusieurs pétitions. Plus de 9.000 personnes ont par exemple signé la pétition «Un pistolet dans chaque classe» sur le site de la Maison Blanche. Le texte affirme qu’il y aura moins de victimes et moins de tentatives d’attaque d’école «si les professeurs et directeurs sont armés et entraînés à se défendre en cas d'attaque»

5) Reporter la faute sur les jeux vidéo

Lors d’une conférence de presse le 21 décembre, la très puissante NRA a accusé les médias et les jeux vidéos d’être en partie responsables des tueries, rapporte le magazine américain Forbes. Le vice-président Wayne Lapierre s’est défendu: «Ce ne sont pas les armes qui tuent des gens. Ce sont les jeux vidéos, les médias et le budget d’Obama». Autre argument avancé par les responsables du front pro-armes: elles ne sont dangereuses que pour les déséquilibrés. Le même Wayne Lapierre a ainsi affirmé «la seule chose qui puisse arrêter un voyou avec une arme est un honnête homme avec une arme».

http://www.20minutes.fr/article/1070571/ynews1070571?xtor=RSS-176

The Journal News, un quotidien local des comtés de Rockland et de Westchester dans l’Etat de New York a publié une carte interactive sur laquelle on peut voir le nom et l’adresse de chaque personne possédant un permis de port d’arme dans les deux comtés, représentée par un point orange.

The Journal News précise que la carte ne tient pas compte des armes que l’on peut acheter sans permis. Elles ne sont pourtant pas des moindres: «les fusils et les fusils à pompe» peuvent être achetés sans permis, alors que tous les pistolets en nécessitent un. Logique, n’est-ce pas?

http://www.slate.fr/lien/66603/carte-detenteurs-armes

Le troc «chèque cadeau contre arme» cartonne à Los Angeles :

http://fr.news.yahoo.com/troc-chèque-cadeau-contre-arme-cartonne-à-los-130200760.html

Link to comment
Share on other sites

Le ministre de la Justice de l'Arizona, dans le sud-ouest des Etats-Unis, a proposé de fournir des armes et d'entraîner à leur maniement les directeurs d'école qui le souhaitent, deux semaines après la tragédie de Newtown.

"Notre proposition est que dans chaque école qui le souhaite, on désigne le directeur ou toute autre personne pour recevoir un entraînement au maniement des armes à feu et à la gestion de situations d'urgence comme celle de Newtown", écrit-il.

"La solution idéale serait d'avoir un officier de police armé dans chaque école", souligne le ministre, en écho à ce que propose la NRA, le puissant lobby des armes américain. S'il rappelle que c'est déjà le cas dans certains établissements de son Etat, il évoque aussi des considérations budgétaires qui ont poussé à couper les crédits alloués à ce programme.

"Dans ce contexte, la seconde meilleure solution consiste à ce qu'il y ait dans l'école quelqu'un d'entraîné au maniement des armes et à la gestion des situations de crise, et qu'il y ait une arme à feu dans un endroit bien sécurisé", ajoute M. Horne.

Dans l'Utah (ouest), un groupe de défense des détenteurs d'armes à feu (Utah Shooting Sports Council) devait organiser jeudi une formation gratuite à destination des professeurs ou employés d'écoles.

Le but: leur permettre de décrocher un permis les autorisant à porter une arme à feu dissimulée dans leur établissement, ce qu'autorise la législation locale. "Qu'il y ait des civils armés dans des établissements scolaires permet de contrecarrer des attaques", assure le groupe dans un communiqué sur son site internet.

http://fr.news.yahoo.com/etats-unis-apr%C3%A8s-newtown-larizona-envisage-darmer-directeurs-200902816.html;_ylt=ApIuzhFxbAvGtq.ouTPDf_QEfsl_;_ylu=X3oDMTNuajh0am9lBG1pdANNZWdhdHJvbiBNb25kZQRwa2cDYzhkNzkxM2YtZWRiYS0zZWI2LWEwMWQtOTQ5MGRjNDEyOGJmBHBvcwMyBHNlYwNtZWdhdHJvbgR2ZXIDZTlkYzI5ZjAtNTA3Mi0xMWUyLWI3NmUtNWZiYTc5OTdmZDAw;_ylg=X3oDMTFqZTNlY3FmBGludGwDZnIEbGFuZwNmci1mcgRwc3RhaWQDBHBzdGNhdANtb25kZQRwdANzZWN0aW9ucw--;_ylv=3

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Obama nomme Hagel au Pentagone, Brennan à la CIA

07/01/2013 | Mise à jour : 19:27

Le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé lundi qu'il nommait l'ancien sénateur républicain Chuck Hagel comme secrétaire à la Défense et son conseiller antiterroriste John Brennan pour diriger la Centrale américaine du renseignement (CIA).

Chuck Hagel est "le leader que nos soldats méritent", a affirmé Barack Obama lors d'une allocution à la Maison Blanche, où il a aussi loué John Brennan, et notamment son travail "inlassable" et son bilan en matière de lutte contre le terrorisme.

Source: le Figaro.
Link to comment
Share on other sites

la nomination de M. Kerry et de M. Hagel a un sens plus politique : Barack Obama a choisi deux anciens militaires multi-médaillés, qui ont rapporté à eux deux cinq "Purple Heart" du Vietnam. Ils savent, selon l'expression employée lundi 7 janvier par le président américain, que "la guerre n'est pas une abstraction", contrairement à tous les va-t-en-guerre néoconservateurs qui n'ont jamais porté l'uniforme. Le choix de ces deux hommes le démontre donc : M. Obama entend donner toutes ses chances à la diplomatie et poursuivre le "reflux de la guerre" amorcé avec la fin du conflit en Irak.

Les taches prioritaires de Chuck Hagel seront l'accélération du retrait d'Afghanistan et la réduction de dépenses militaires qui continuent à représenter 20 % du budget. John Brennan, le "M. Drones" de la Maison Blanche, doit ramener la CIA sur une voie moins militaire et redonner toute sa place au renseignement. John Kerry sera sans doute moins flamboyant qu'Hillary Clinton. Mais son style – missions discrètes et diplomatie de l'ombre – pourrait être précieux pour gérer des dossiers aussi épineux que ceux de l'Iran ou du Proche-Orient.

Les républicains ont tort de considérer que le choix de Chuck Hagel ou de John Kerry est le signe que Barack Obama entend se dérober sur l'Iran. Au contraire. Rien de tel que l'assentiment d'une équipe de "guerriers malgré eux" si les circonstances finissaient par exiger une intervention militaire.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/01/08/obama-choisit-des-militaires-pour-rechercher-la-paix_1813967_3232.html

Link to comment
Share on other sites

Joe Arpaio, "le shérif le plus dur d'Amérique", a confié la protection des écoles de son comté à une milice armée de "citoyens".

À partir d'aujourd'hui, ces bénévoles vont donc assurer la surveillance autour d'une cinquantaine d'écoles. "J'ai l'autorité de mobiliser des citoyens et de combattre la délinquance dans ce comté", a affirmé Joe Arpaio, deux semaines après le massacre de l'école de Newtown. Les miliciens, dont certains auraient un casier judiciaire, doivent payer de leurs propres deniers leurs armes et leur équipement. Mais ils bénéficient d'une assurance du bureau du shérif, ce qui veut dire qu'en cas d'accident ce sera au comté de payer.

"Nos miliciens ont reçu une centaine d'heures de formation au maniement des armes et sont bien entraînés", a expliqué le shérif. "Je pense qu'ils seront une grande ressource pour les écoles de notre région." Arpaio n'est pas le seul à militer pour la présence de forces armées dans les écoles. Le procureur général de l'Arizona a lui aussi suggéré que les directeurs et le personnel administratif des établissements soient armés. Cela reviendrait moins cher que de déployer des policiers !

http://www.lepoint.fr/monde/etats-unis-en-arizona-des-miliciens-armes-surveillent-les-ecoles-09-01-2013-1611275_24.php

Et qui va les surveiller, eux ?  =(

Link to comment
Share on other sites

Joe Arpaio, "le shérif le plus dur d'Amérique", a confié la protection des écoles de son comté à une milice armée de "citoyens".

http://www.lepoint.fr/monde/etats-unis-en-arizona-des-miliciens-armes-surveillent-les-ecoles-09-01-2013-1611275_24.php

Et qui va les surveiller, eux ?  =(

C'est bien la question. La législation américaine, de par sa constitution notamment, place bien plus de garde-fous pour contrôler les excès commis par les pouvoirs gouvernementaux et forces de police publics à l'encontre des citoyens du pays que pour contrôler les miliciens. Par "miliciens" il ne faut d'ailleurs pas seulement entendre les citoyens lambda armés mais également des salariés de sociétés de sécurité privées qui jouissent par certains aspects de latitudes, si comparé à ce que peuvent se permettre les forces de police publiques.
Link to comment
Share on other sites

Et qui va les surveiller, eux ?

Les avocats

Parceque le premier qui fait un pêt de travers (style tentative de fouille d'un ado par exemple)  va se retrouver fissa au tribunal

Même les agents fédéraux y passent (pour l'exemple que j'ai cité et qui n'est qu'un parmi d'autres,  les TSA y passent regulièrement alors qu'ils sont assermentés)

Le shérif et la cours de l'état ont intérêt à bien encadrer le truc sinon y'a des cabinets de "lawyers" qui vont s'en mettre plein les fouilles

Link to comment
Share on other sites

shérif et la cours de l'état ont intérêt à bien encadrer le truc sinon y'a des cabinets de "lawyers" qui vont s'en mettre plein les fouilles

Tout le problème, dans ces cas là, est de voir si les délits commis sont des délits d'Etat ou fédéraux: si c'est le niveau fédéral qui s'en mêle, les "checks and balances" peuvent marcher dans la plupart des cas. Si c'est au niveau de l'Etat, voire des Comtés.... Ben, là c'est l'Arizona, et Arpaio, malgré toutes les conneries, voire franches saloperies qu'il a faites, dont certaines au grand jour, s'en est toujours tiré. Vu le gouverneur de l'Etat (celle qui s'est faite connaître entre autres pour avoir arrangé une photo avec Obama où elle lui agite son doigt sous le nez en ayant l'air de l'engueuler), et les tendances des juges élus des divers échelons ("circuits"), c'est pas gagné. Il suffit de voir comment les nombreux groupes de "citoyens concernés" arpentant la frontière en se prétendant juste armés de téléphones (et bien sûr, d'armes pour "se protéger") sont rarement inquiétées pour les actes très récurrents que certains d'entre eux commettent.
Link to comment
Share on other sites

Le lobby pro-armes édite un jeu vidéo

Les jeux avec des armes à feu ne manquent pas. Mais quand il s'agit d'une application baptisée «NRA: Pratice Range» proposé par la National Rifle Association (NRA), ça fait désordre.

Surtout quand le lobby d'armes américain le propose gratuitement sur l'Apple store, un mois seulement après la tuerie de Newtown. Car le but de l'application est tout simplement de s'entraîner au tir, en intérieur ou en extérieur.

Très simple d'utilisation, il pourrait ainsi convenir aux enfants dès 4 ans, rapporte France Info.

Et l'arsenal mis à disposition, un revolver M9 ou un M16 est évolutif, pour peu que l'on paye 99 centimes supplémentaires. Alors, Beretta, AK-47 ou armes semi-automatiques, telles que celles utilisées lors de la tuerie de Newtown, sont accessibles.

En complément, la NRA, l'un des lobbys les plus puissants, propose également des liens vers des textes de lois relatifs aux armes, en vigueur aux États-Unis.

Les réactions ne se sont donc pas fait attendre, comme sur le site de la NBC, ou directement dans les avis postés sur l'App store. Certains s'y interrogent sur les ambitions réelles de la NRA, alors même que le lobby dénonce habituellement le rôle des jeux vidéos dans le passage à l'acte des tueurs de masse.

http://www.20minutes.fr/article/1080983/ynews1080983?xtor=RSS-176

Link to comment
Share on other sites

Le puissant lobby pro-armes accuse le président d'être un «élististe hypocrite»...

La National rifle association est bien décidée à se faire entendre, à quelques heures de la présentation par Barack Obama de la nouvelle législation sur les armes à feu. Le puissant lobby américain pro-armes a publié ce mercredi une vidéo, qui a pour protagonistes – malgré elles – les deux filles du président américain.

«Les enfants du président sont-ils plus importants que les vôtres?», s’interroge le clip. «Alors pourquoi est-il sceptique quant à la présence d’une sécurité armée dans les écoles, tandis que ses propres enfants sont protégés par des gardes armés dans leurs écoles?».

Et la NRA de qualifier Barack Obama d’«élitiste hypocrite» quant aux questions de sécurité. «Protection pour leurs enfants, contre zones interdites aux armes pour les nôtres», conclut le lobby.

http://www.20minutes.fr/article/1080977/ynews1080977?xtor=RSS-176

Link to comment
Share on other sites

  • pascal featured and locked this topic
  • pascal unlocked this topic
  • Akhilleus locked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,805
    Total Members
    1,550
    Most Online
    FLOMED
    Newest Member
    FLOMED
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...