Recommended Posts

il y a 6 minutes, Tancrède a dit :

Gné? Le guépard? Je connais le film quasiment par coeur, et je ne vois pas le rapport :blink:

Bah, cherches pas... Rien à voir au scénario du romand, juste je te trouve un poil sanguinolent (humour) pour le coup(e) de tête ... :happy:

Tancrède, le Guépard ... Félin, hémoglobine ... Juste un clin d’œil humoristique au personnage du nom et au film ... Dont je ne doutais pas un seul instant que tu étais fan (> pseudo) ! Bref voilà, rien à comprendre (d'autre) ... :smile:

Share this post


Link to post
Share on other sites
17 minutes ago, jojo (lo savoyârd) said:

Bah, cherches pas... Rien à voir au scénario du romand, juste je te trouve un poil sanguinolent (humour) pour le coup(e) de tête ... :happy:

Tancrède, le Guépard ... Félin, hémoglobine ... Juste un clin d’œil humoristique au personnage du nom et au film ... Dont je ne doutais pas un seul instant que tu étais fan (> pseudo) ! Bref voilà, rien à comprendre (d'autre) ... :smile:

Et merde, c'est vrai qu'à l'usage, je pense pas à mon pseudo.... Qui n'a, soit dit en passant, rien à voir avec le film ou le roman (ne serait-ce que parce que j'ai jamais pu piffrer Alain Delon ou croire à son jeu d'acteur). 

Par ailleurs, je m'insurge monsieur! Le guépart n'a rien d'un animal sanglant (du moins pas contre les humains): c'est un gros chat très sociable et aimable, assez aisément familiarisé dans un environnement humain (contrairement aux autres gros chats): je ne te laisserai pas salir sa bonne réputation. C'est un gros minou qui ronronne beaucoup. 

kasi-the-cheetah-cuddle-best-friend-mtan

CheetahWoman.jpg

6507013-cheetah-pie--that-s-what-Emily-c

 

La seule chose à vraiment craindre avec eux, c'est quand ils vous lèchent (la langue est littéralement barbelée): trop d'amour peut faire très mal. 

Edited by Tancrède
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Tancrède a dit :

Le guépart n'a rien d'un animal sanglant (du moins pas contre les humains): c'est un gros chat très sociable et aimable, assez aisément familiarisé dans un environnement humain (contrairement aux autres gros chats): je ne te laisserai pas salir sa bonne réputation. C'est un gros minou qui ronronne beaucoup. 

Parfaitement !

Voici une dame qui adore les chats.

Asterix_et_Cleopatre.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Citation

Ce n'est apparemment pas si évident: on trouve certes sans arrêt de tels cas très choquants, mais soulignons qu'on parle là d'un pays de plus de 320 millions d'habitants: des saloperies, il y en aura tous les jours, et beaucoup,(...)

Oui, et c'est pour ça que je n'ai pas mis le lien.
Comme je pense que c'est un incident marginal au plan national, pas besoin d'attiser la défiance générale envers les forces de l'ordre

(au plan local de NY, par contre, ça peut être utile de vérifier les stats du precint en question... comme le serial bad cop de Chicago)...

Citation

Un chercheur de Harvard (noir, puisque apparemment, il faut que ça compte) dont il faut que je retrouve le nom avait d'ailleurs analysé le phénomène et trouvé des conclusions qui grattaient certaines personnes aux entournures: tout en étant lui-même militant anti-violence policière et "liberal", il avait observé que, sur le plan de la violence létale pour des suspects non armés, les blancs avaient plus de chances d'être abattus par la police que les noirs (notamment parce que les flics se posent depuis longtemps plus de questions angoissantes sur ce qu'il se passe s'ils tirent sur un noir). Là où les noirs, dans son étude, reprenaient "l''avantage", était dans la violence non létale: à situation/crime équivalent, les policiers avaient tendance à traiter les noirs plus rudement dans les petites choses (façons de s'adresser au suspect, tendance à le foutre au sol, manipulation du suspect menotté....). 

Si ça ne te dérange pas, un lien serait bien utile.
A ressortir pour briser les idées reçues.
(tout comme je ressors l'étude US qui prouvait que la peine de mort coûte en fait ... plus cher que la prison à vie).

Il y a 4 heures, nemo a dit :

ça en dit long sur le sentiment d'impunité. A tort?

ça dépend.

Suivant l'usage des caméras de police ("body cam"), l'effet varie énormément.
Avec les commissariats où l'officier ne peut jamais éteindre la caméra, y a un net effet positif sur la confiance avec la police.
Là où l'effet est variable, c'est quand les officiers de police peuvent l'éteindre...

Comme à Baltimore.
Les "bad cop" se sont fait griller, parce que l'un d'entre eux avait oublié d'éteindre sa caméra (comme ahem les téléphones à un enterrement...)

http://edition.cnn.com/2017/07/20/us/baltimore-cop-allegedly-planting-evidence/index.html

http://edition.cnn.com/2017/08/04/us/baltimore-police-body-camera-footage/index.html

https://www.thedailybeast.com/baltimore-cops-turned-off-body-cameras-before-finding-drugs

Après, même avec les caméras, ça ne change pas les règles d'engagement de la police US (oui qui tiennent compte des 300 millions+ d'arme à feu)...
Et il y a toujours des incidents conformes à la procédure, mais impossibles à expliquer au grand public...
https://www.vox.com/policy-and-politics/2017/7/21/15983842/police-body-cameras-failures

il y a une heure, Tancrède a dit :

Juste une petite actualisation sur un sujet que j'ai évoqué à la page précédente: il y a eu un mini-scandale (évidemment, avec cette MB, ce genre de trucs potentiellement énorme disparaît face à ce qu'un tweet peut créer) parce que Trump a eu des entretiens personnels avec ses candidats de choix pour des postes d'US Attorney dans des lieux choisis, essentiellement (ô hasard) ceux où ses affaires peuvent être ciblées (South NY, East NY et Washington DC). Cela ne se fait pas, et entache toute nomination. Une rumeur persistante encore insuffisamment confirmée fait aussi état (et c'est l'actualisation) qu'un autre candidat aurait eu un meeting particulier avec Trump, pour un des postes en.... Floride. Dans le district qui aurait sous sa juridiction un certain club de loisirs pour gens fortunés:dry:

S'ils sont disqualifié, tant mieux.

C'est qu'il reste un minimum de normes qui résiste...

Et quid des entretiens qu'avait fait passer Icann ?
(cf l'article sur scandale des agro carburants ?)

 

Citation

J'adore les guépards.... Suis-je donc de gauche? 

Je dois être fatigué.
J'ai lu tous les derniers messages en lisant "cougar" à la place des guépards.
Essayez la substitution, c'est rigolo :bloblaugh:

Il y a 2 heures, Tancrède a dit :

Donc il ne faut punir que 25% de Rogue0? J'ai la solution: comme le dit la reine de coeur, "qu'on lui coupe la tête" :amusec: (à la louche, ça fait environs 25% de la hauteur, ou du poids, ou quéqu'chose comme ça :huh:). Comme ça, tout le monde est content et a l'âme et la conscience pures. Mais si, Rogue sera ravi, lui aussi. 

<mode Goldman Sachs ON>

j'ai une proposition alternative.
Je propose de sacrifier 25% de ma graisse.
Elle est bio, unique au monde, aux enchères, ça va chiffrer.

Quoi, quel détail ?

Ah oui, j'ai encore moins de graisse que l'AdT n'a de DCA.
Mais justement, la rareté va faire grimper les prix non ? :dry:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus sérieux:

Financement opaque d'influence politique / judiciaire.

https://maplight.org/story/dark-money-group-received-massive-donation-in-fight-against-obamas-supreme-court-nominee/

Le JCN (Justice Crisis Network), une espèce de PAC (lobby politique), avait dépensé 7 Million de $ pour bloquer une nomination à la Cour Suprême (par Obama), puis 10 Million $ pour faire passer Neil Gorsuch (conservateur trumpien).

Ce sont des petites sommes pour Washington, mais on parle d'influencer la nomination d'un juge (fut-ce-t-il de la Cour Suprême)
(c'est quand même 170 fois plus que les pubs russes pour la campagne électorales...).

La meilleure, c'est que ce budget provient d'une seule donation anonyme, et ils ne sont pas tenus de révéler l'origine des fonds.
Ca vient sans doute de la nébuleuse Koch / Mercer ... mais il reste vaguement possible que ces fonds viennent de l'étranger (pas seulement les russes, narcos mexicains, milliardiares chinois, etc).

 

La vrai menace pour la "démocratie" US n'est pas la lutte contre les fake news / conneries (ça ce n'est qu'un outil, comme le Tea Party l'a été).
La source derrière, c'est les flots d'argent corporate qui financent n'importe quel agent pour faire avancer leurs intérêts.

Mais ça, c'est un combat perdu d'avance : sauf révolution...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 minutes ago, rogue0 said:


Ca vient sans doute de la nébuleuse Koch / Mercer ...

 

Attention: petite précision sur l'état de la féodalité à l'américaine: Koch et Mercer ne sont pas dans les mêmes "nébuleuses". La sphère Koch est un monde en soi (le premier "bundler" de fait du parti républicain et de la politique américaine) qui mélange tendances "pro-business" traditionnelles américaines et divers degrés d'idéologie libertarienne (les frères Koch, Charles en particulier, donnant dans ce registre à titre personnel, ou au moins s'affichant tels). Mercer est un truc plus "petit", mais très particulier, à cheval sur une idéologie de dérégulation absolue (lui ne voit rien de problématique dans l'idée du "renard libre dans le poulailler libre" et ne s'en cache même pas) et un nationalisme ultra tendance tradi incarné par Bannon. 

Les deux ne fréquentent pas les mêmes cercles, n'attirent pas les mêmes foules. 

Quote

Ce sont des petites sommes pour Washington, mais on parle d'influencer la nomination d'un juge (fut-ce-t-il de la Cour Suprême)

Rien de nouveau (voir déjà, entre autre, le cas de Clarence Thomas). 

Quote

S'ils sont disqualifié, tant mieux.

Nope. Comme le président le montre tous les jours, on peut être en poste et s'accommoder de l'opprobre. Voir s'y prélasser. C'est l'inconvénient d'un système encore très XVIIIème siècle, où beaucoup de choses qui auraient du être des lois et règlements se sont imposées par l'usage, la norme non écrite. On s'aperçoit toujours trop tard que ça ne marche à tous les coups que si on l'écrit. 

Quote

 

Si ça ne te dérange pas, un lien serait bien utile.
A ressortir pour briser les idées reçues.
(tout comme je ressors l'étude US qui prouvait que la peine de mort coûte en fait ... plus cher que la prison à vie).


 

Je peux pas, justement: j'avais chopé le nom du gars dans une interview de Larry Elder et regardé son étude, puis ce qui en avait été dit (surtout, on l'imagine, dans les cercles "liberals" que ça dérangeait). Le truc était assez carré, et aucunement contestable (sauf sur le fait que ça ne concernait que quelques zones urbaines aux USA.... Mais justement les plus problématiques: NY, Baltimore, Chicago....), et permettait d'ailleurs de reprendre Elder (tout sauf neutre) qui se contentait de citer la statistique sur les actions létales et omettait le reste. Problème: je n'avais fait que regarder, j'ai pas noté les références. Faudrait déjà que je retrouve l'interview de Elder où il en parlait..... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, rogue0 a dit :

La vrai menace pour la "démocratie" US n'est pas la lutte contre les fake news / conneries (ça ce n'est qu'un outil, comme le Tea Party l'a été).

A ce propos, le Military Times aurait fait un sondage chez les militaires qui conforte l'idée selon laquelle le principal danger perçu par ces braves gens est domestique : l'extrême droite dans les rangs de l'armée. The Independent en cause :

Citation

Concern about white supremacism was most pronounced among soldiers of colour, the survey found. Almost 42 per cent of non-white troops who responded to the survey said they had personally experienced examples of white nationalism or with supremacism, in the military. For white service members, the figure stood at 18 per cent.

When asked whether white nationalists posed a threat to national security, 30 per cent of respondents labelled it a significant danger, more than many war zones such as Syria (27 per cent), Pakistan (25 per cent), Afghanistan (22 per cent) and Iraq (17 per cent).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

Tancrède, le Guépard ...

Le Gepard ? Der Gepard ???

(Commences à hurler et faire des bruits pathétiques de canon automatique dans son appartement.....)

Déjà téléporté plus loin que loin.....

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 hours ago, Tancrède said:

Par ailleurs, je m'insurge monsieur! Le guépart n'a rien d'un animal sanglant (du moins pas contre les humains): c'est un gros chat très sociable et aimable, assez aisément familiarisé dans un environnement humain (contrairement aux autres gros chats): je ne te laisserai pas salir sa bonne réputation. C'est un gros minou qui ronronne beaucoup.

Ce serait le parfait animal de compagnie, s'il avait les griffes rétractiles des chats ... malheureusement avec un guépard adulte un accident est vite arrivé... c'est pas forcément grave... mais ça fait quand même bizarre surtout les pattes arrières. Sinon c'est courant dans les fermes d’Afrique du Sud ou de Namibie. C'est plus rare, mais ça arrive aussi régulièrement avec des lionnes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 hours ago, Boule75 said:

A ce propos, le Military Times aurait fait un sondage chez les militaires qui conforte l'idée selon laquelle le principal danger perçu par ces braves gens est domestique : l'extrême droite dans les rangs de l'armée. The Independent en cause :

 

L'un des grands problèmes que je vois actuellement aux USA réside dans l'interprétation de ce qui est considérable comme terroriste/raciste/nazi/white supremacist, mais aussi, pour être équilibré, de ce qui est interprété comme socialiste/communiste/anti-blanc.... Le manichéisme politique si particulier aux USA, ajouté au niveau de polarisation actuel de la société (de la politique aux loisirs, en passant par l'habitat, le mode de vie....), à l'enfermement sur soi, à la perte de civilité et d'ouverture à l'autre, au retranchement idéologique.... Ont créé des réflexes terrifiants, qui ont été poussés à un niveau assez impressionnants, aidés/aiguillés par une scène médiatique dont on a du mal à voir si elle a plutôt encouragé ce phénomène ou si elle en résulte. Une histoire de poule et d'oeuf, mais je crois sincèrement que la plus grande part de responsabilité est du côté institutionnel (politique et médias, plus les divers types d'acteurs politiques organisés) vu le différentiel de moyens et la logique fondamentale de marché qui préside à leur fonctionnement (segmenter, fidéliser, encourager, pousser toujours un cran plus loin dans la dépendance au produit, créer une communauté soudée se différenciant fortement "du reste"....).

Et c'est là qu'est l'os, ce qu'on a pu voir (en France aussi d'ailleurs) avec les excès des mouvances et de la mentalité "antiracistes": si on est contre eux, c'est qu'on est raciste, quoiqu'ils fassent, même quand ils passent le cap idéologique et inventent des trames narratives toujours plus détachées d'une analyse objective des faits et d'une recherche de la vérité (qui n'a pas forcément de cohérence fondamentale), simplistes, caricaturales et parfois franchement tarées (afin de mieux "vendre"). Avec cela viennent des codes et lois non écrites de comportement, des hiérarchies (la hiérarchie victimaire désormais bien connue, qui détermine votre statut dans ces groupes, votre droit à la parole et la validité de votre propos) et des systèmes de mérites et de punitions, le tout chapeauté par une "élite" et une bureaucratie qui, comme toutes les bureaucraties, veut toujours plus s'étendre, avoir toujours plus de budgets et de prérogatives, avoir son mot à dire sur toujours plus de choses (et, au final, d'aspects de la société), parce qu'il ne s'agit au final que de pouvoir. 

Le résultat est tel, après des décennies de développement de ces processus, que l'interprétation de ce qui est considéré comme "nazi", "communiste" ou autres trucs, est plus que biaisé, et souvent plus un terme ombrelle, un mot code pour dire "pas du club, donc ennemi", "hérétique". Mais aussi d'être dressé depuis l'enfance à tout interpréter, tout voir, tout entendre sous l'angle de ces oeillères idéologiques: quoique vous fassiez, surtout si vous ne correspondez pas au profil voulu par certains (traduction: pour un SJW, si vous êtes un homme blanc, vous ne pouvez que dire ou penser des choses racistes/sexistes, pour un white supremacist, si vous n'êtes pas blanc et ne présentez pas d'une certaine façon, vous êtes un coco/antiaméricain), vous êtes automatiquement classifié comme hostile, et même si vous parlez de la pluie et du beau temps, quelque chose dans ce que vous dites ou dans votre façon de regarder la personne concernée vous révèlera comme coupable. Bref, si vous êtes blanc, y'aura bien un truc que vous faites ou dites (ou même pas: ce sont les sentiments qui comptent plus que les faits actuellement) dans une journée qui sera interprétable (souvent honnêtement "ressenti") comme raciste. Le simple fait de n'être pas d'accord à 100% avec de telles personnes, de ne pas approuver, valider émotionnellement (on ne va pas dire "intellectuellement" avec de tels drones) le propos et l'individu d'en face, vous classifie comme coupable. 

C'est le genre d'ambiance qu'on trouve dans beaucoup d'endroits aux USA, dans certains milieux: c'est pas la majorité de la population, mais ça touche à divers degrés suffisamment de monde pour pourrir l'ambiance, créer sentiments et réflexes paranoïaques, contribuer à réduire les interactions et échanges avec des gens hors de votre communauté/groupe.... Dans les médias, c'est radicalement le cas, eux qui semblent passer la moitié du temps d'antenne à guetter un faux pas sémantique chez les personnalités politiques, médiatiques ou artistiques pour lancer une campagne d'indignation et exiger des excuses publiques pour tout et rien, lancer des imprécations, procès d'intention et chasses aux sorcières permanentes. Ou le plus souvent, des chasses au dahu: s'il n'y a rien à trouver, ça peut durer plus longtemps, on peut sans cesse grandir la menace et fantasmer. Ainsi, personne ne veut rappeler qu'à Charlottesville (ground zero du nouveau Reich), il y avait à peine 500 connards (dont une bonne part de suiveurs essayant juste d'appartenir à un groupe), alors que les micro-organisations composant la manif avaient passé plus d'un mois à essayer de créer un événement massif. Et la moitié des participants étaient pas des perdreaux de l'année. Qu'on compare avec les années 20, où le KKK avait fait défiler près de 40 000 membres à Washington (et vu le coût des transports à l'époque, ça veut dire que la plupart ne venaient que des comtés et Etats voisins), dont un certain Fred Trump (si, si), sans arriver pour autant à influer sur les primaires démocrates. 

C'est franchement pitoyable, et je vois quelques personnes qui essaient de souligner que les USA réagissent à la chose exactement comme la république de Weimar a réagi en son temps au couple méphitique nazis-communistes au début des années 20: en faisant tout pour leur donner une importance et une audience qu'ils n'auraient pas pu atteindre seuls. La peur de l'un ou de l'autre mouvement provoque, avec le temps, des ralliements au camp opposé, surtout quand on voit le refus de l'Etat de franchement faire son boulot et d'empêcher les violences entre les deux (en en punissant un plus que l'autre, en laissant faire....). Les deux pôles se nourrissent de l'inquiétude créée par la violence de rue et la parano démesurée créée par les médias, et ont un besoin vital l'un de l'autre, deux parasites se nourrissant du dommage qu'ils créent sur le corps social. Pour l'instant, c'est de la petite échelle, mais l'inquiétude, voire la peur, que chacun peut créer sur des pans de population entiers (surtout par le biais non de leurs antennes, mais de groupes et tendances partageant certaines de leurs peurs -à degré moindre- et certains de leurs sujets de prédilection ou traits socio-économiques et culturels), provoque dans un tel climat des ralliements de fait, lors d'élections (et là, ce qui compte n'est pas d'être grand, mais de pouvoir être présent dans le petit univers des primaires d'un parti aux USA, où tout est possible), sur les réseaux sociaux, dans la rue.... 

3 hours ago, g4lly said:

 

Et encore plus rarement avec des lions

 

Je suis personnellement plus sur le cas de Kevin Richardson: va voir sa chaîne "The lion Whisperer". C'est le cador du domaine: la réserve qu'il a créé (pour des animaux ne pouvant être réintroduits dans la nature) est extraordinaire (il gère une trentaine de lions, plus un paquet de hyènes avec qui il fait aussi des mamours). 

 

Edited by Tancrède
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu te radicalises Tancrède... Attention à ne pas basculer dans l'extrême centrisme. (une idéologie qui nous promet les heures les moins claires de notre futur).

Edited by Patrick
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 minutes ago, Patrick said:

Tu te radicalises Tancrède... Attention à ne pas basculer dans l'extrême centrisme. (une idéologie qui nous promet les nuit les moins claires de notre futur).

Je me suis toujours considéré comme un modéré enragé d'extrême centre. On nous voit jamais venir.... On aime les clair-obscurs, les demi-saisons, la sauce aigre-douce et les power ballads. Et on se trouve toujours très mal représentés en politique, sans aucun parti même un peu satisfaisant..... Et puis on a tendance (ou c'est peut-être juste moi) à être un peu contrariens et vouloir dire merde à tout le monde. De vrais rebelles, mais bien habillés, l'agenda rigoureux dans une main et le majeur levé dans l'autre. 

 

 

Edited by Tancrède
  • Like 2
  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, g4lly a dit :

 

Et encore plus rarement avec des lions

 

Ha... La crinière de Donald ; je commençais à me demander où était le rapport avec les usa ;-)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.huffingtonpost.com/entry/democrats-trump-north-korea-bill_us_59f14ba7e4b07d838d320ed3 (26 octobre 2017)

Des sénateurs démocrates déposent des projets de loi qui interdisent au président de lancer une frappe nucléaire préventive ou conventionnelle en Corée du Nord ou partout ailleurs sans l'autorisation du Congrès. L'article est muet sur les chances que de tels projets de loi ont d'être adoptés.

En creux, ces propositions paraissent affaiblir l'article de la constitution qui dit que la guerre ne peut jamais être faite sans l'accord du Congrès, sauf en cas de menace imminente, comme si ce n'était pas suffisamment clair. Je pense donc qu'il faut voir cela en bonne partie comme une opération de propagande permettant d'entretenir les convictions antitrumpistes de l'électorat démocrate.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Patrick a dit :

Tu te radicalises Tancrède... Attention à ne pas basculer dans l'extrême centrisme. (une idéologie qui nous promet les heures les moins claires de notre futur).

C'est surtout le moyen d'être considéré à la fois comme un affreux coco-bobo-dégénéré et un déplorable cul-terreux raciste.

Les plaisirs peuvent se combiner. :smile:

 

Il y a 8 heures, Tancrède a dit :

Je me suis toujours considéré comme un modéré enragé d'extrême centre.

Hmmm je vois... Plutôt "Heil François Bayrou" ou "Слава Edgar Faure:happy: ?

C'est qu'il y a deux tendances, au Centre des Démocrates Pour la Démocratie. :tongue:

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://foreignpolicy.com/2017/10/25/tillerson-notches-rare-diplomatic-win-with-saudis-and-iraq/ (25 octobre 2017)

Tillerson, qui était abonné aux blâmes dans les pages de Foreign Policy reçoit ici un bon point : le réchauffement des relations irako-saoudiennes, à un niveau inégalé depuis 1990, c'est grâce à lui. Avec de possibles investissements saoudiens en Irak à la clé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Tancrède a dit :

Je me suis toujours considéré comme un modéré enragé d'extrême centre. On nous voit jamais venir.... On aime les clair-obscurs, les demi-saisons, la sauce aigre-douce et les power ballads. Et on se trouve toujours très mal représentés en politique, sans aucun parti même un peu satisfaisant..... Et puis on a tendance (ou c'est peut-être juste moi) à être un peu contrariens et vouloir dire merde à tout le monde. De vrais rebelles, mais bien habillés, l'agenda rigoureux dans une main et le majeur levé dans l'autre. 

 

 

Un quelconque rapport de parenté politique avec ce légume et son anatomie si particulière par hasard ? :rolleyes:

Révélation

 

                                                                             1*lpi1VtoqklnAl4A4PVNvtw.png

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 minutes ago, Shorr kan said:

Un quelconque rapport de parenté politique avec ce légume et son anatomie si particulière par hasard ? :rolleyes:

  Reveal hidden contents

 

                                                                             1*lpi1VtoqklnAl4A4PVNvtw.png

 

 

J'ai pas dit un rad-soc. Mais si t'as l'adresse de l'assiette au beurre, je suis preneur :rolleyes:.

 

Edited by Tancrède

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les formidables nouvelles s'enchaînent. Après le racket de Porto-Rico décrit plus haut :

  • le "budget" vient d'être voté à la chambre basse. Leurs "conservateurs" qui ont hurlé à la mort contre l'accroissement de la dette sous Obama (directement hérité des absurdités de Bush et du krach de 2008) ont décidé, maintenant au pouvoir, d'en remettre une grosse louche : augmentation de la dette vertigineuse en vue (le prix du programme F-35 : 1,5 billions de $ (des milliers de milliards, trillions en anglais) sur 10 ans). Fin des taxes sur les héritages (elle ne concernaient que les plus fortunés, le seuil étant à 5,5 millions), abaissement de l'imposition des bénéfices, etc... Parfait pour les actionnaires étrangers :cool:
    Pas sûr que ça passe au sénat, cependant... Tous les démocrates et 22 républicains ont voté contre.
  • A-t-il été signalé que le Ministère de l'Environnement US a interdit de conférence (publications, etc...) tous ses chercheurs qui mentionnaient le changement climatique ? Trop polémique.
  • Devraient être démantelées à très court terme les dispositions anti-concentration anciennes dans la presse locale (TV, radios, journaux) : il est censé y avoir assez de pluralité sur Internet.
  • La preuve ! Des rescapés de la tuerie de Vegas se font harceler en ligne par des fada de la conspiration... probablement par les mêmes connards de chez 4chan qui font la chasse au drapeau.

 

A voir parce que c'est quand même très bien fait : les infographies et vidéos du NyTimes. Par exemple cet entretien qui examine cette histoire d'homme au parapluie vu lors de l'assassinat de Kennedy.

Edited by Boule75
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Just now, Boule75 said:

 

  • A-t-il été signalé que le Ministère de l'Environnement US a interdit de conférence (publications, etc...) tous ses chercheurs qui mentionnaient le changement climatique ? Trop polémique.

 

Tout en ayant ouvert les eaux préservées de l'Alaska à l'exploitation pétrolière sans frein après une visite d'1h d'un PDG. Exit le système de protection fastidieusement érigé pendant des années. 

 

Sinon, il y a quelques années, sur ce fil, j'avais sorti les résultats d'une enquête sur la répartition des divers électorats (considérés comme relativement cohérents) composant les partis américains. En voilà une récente du Pew Research Centre, qui décrit le même genre de catégories, mais -intéressant filtre ajouté- selon les niveaux de participation politique, et soulignant les divisions et rapports de forces au sein de chaque grand camp:

http://www.people-press.org/2017/10/24/political-typology-reveals-deep-fissures-on-the-right-and-left/

0_1.png

0_fix.png

0_2fix.png

Définitions des groupes:

Core Conservatives: In many ways the most traditional group of Republicans. Overwhelmingly support smaller government and lower corporate taxes, and a majority think U.S. involvement in the global economy is a good thing.
Country First Conservatives: Older and less educated than other GOP-leaning typology groups. Unhappy with the nation’s course, highly critical of immigrants and wary of U.S. involvement abroad.
Market Skeptic Republicans: Stand out from other Republican-oriented groups in their negative views of the economic system. Skeptical of banks and financial institutions, and support raising taxes on corporations
New Era Enterprisers: Optimistic about state of the nation and its future. Younger and somewhat less overwhelmingly white than other GOP typology groups. Most say U.S. involvement in the global economy is a good thing and that immigrants strengthen the nation.
Devout and Diverse: Majority nonwhite, highly financially stressed, religiously observant and older than other Democratic-leaning groups. The most politically mixed typology group, with about a quarter leaning Republican. Take somewhat more conservative views than other Democratic-leaning groups on a number of issues.
Disaffected Democrats: Majority-minority group and highly financially stressed. Have positive feelings about the Democratic Party and its leaders, but are highly cynical about politics, government and how things are going in U.S.
Opportunity Democrats: Less affluent, less liberal and less politically engaged than Solid Liberals, though the two groups agree on many major issues. Believe most people can get ahead if they work hard.
Solid Liberals: Largest group in the Democratic coalition. Highly educated and largely white. Express liberal attitudes on virtually every issue. Say the nation should be active in world affairs.
Bystanders: A relatively young, less educated group that pays little or no attention to politics.

 

Où on constate que les deux groupes qui pèsent disproportionnellement lourd sont les "Core conservatives" et les "Solid Liberals", soient essentiellement la partie en moyenne la plus éduquée, active et aisée (ou au moins plus tranquille financièrement) de la nation: depuis la Rome antique, rien n'a changé, ce sont bien les gens les plus aisés (relativement) qui votent plus et ont plus de convictions établies. L'érosion, cependant, de la classe moyenne, du niveau de revenu disponible, de la confiance en l'avenir (et plus encore en celui des enfants) a grignoté cet état de fait, s'il faut en croire la popularité de certains politiciens et de certaines causes dépassant les lignes de partage de l'enquête, dans ces électorats même (cf Sanders, l'élévation du salaire minimum, le Medicare for all, le lire-échange, l'argent en politique, la présence et action outre-mer....), et en observant que la définition qui est souvent donnée à "conservative" et "liberal" dans les sondages, enquêtes et reportages peut varier plus que les catégories statistiques ne peuvent l'indiquer. A noter aussi une possible érosion des avantages de taille suggérés par les graphiques, via un plus grand niveau d'organisation et d'activisme hors des groupes principaux, au sein même des partis ou en-dehors d'eux, facilité par un ras le bol et des craintes accrus, ainsi que par les médias sociaux (qui ont un peu démocratisé le coût de certains dispositifs jusqu'ici plus l'apanage des grandes organisations établies et des gens plus fortunés). 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

McConnell, "leader" des républicains traditionnels tente une contre-attaque sur Bannon.

https://www.washingtonpost.com/powerpost/gops-insurgents-step-up-campaign-against-mcconnell/2017/10/25/ec3a5af4-b9a0-11e7-9e58-e6288544af98_story.html?tid=hybrid_collaborative_3_na&utm_term=.8ed1fb3b8a89

https://amp.thedailybeast.com/establishment-republicans-agree-steve-bannon-is-kicking-our-ass

En résumé

Bannon, alias le théoricien suprémaciste/populiste en soutien de Trump, veux transformer le GOP à son image.
Tout élu républicain coupable de "mollesse" ou de "trahison" verrait la nomination d'un candidat populiste de Bannon (genre Roy Moore).
ça fait des mois qu'il fait le rouleau compresseur (et a déjà poussé Corke et Flake à sortir).

Les Républicains traditionnels tentent une réplique tardive, avec la création d'un PAC spécial anti-Bannon (pour l'instant, ne vise pas Trump).

L'enjeu ? (EDIT et pourquoi je ne l'ai pas mis dans le fil criailleries)
Savoir si le GOP garde son identité (parti de "gouvernement" au sens large US du terme...),
ou s'il se transforme en une machine de guerre populiste dédié à perpétuer les idéologies de Bannon (populiste, suprémaciste) .


Mon opinion : action (très?) tardive, et trop timide.
Pour tuer Bannon appuyé par Breitbart et sa galaxie alt-right, il faut aller beaucoup plus loin dans le rouge bien saignant ...
Ou directement passer par la case judiciaire / barbouzerie.

Par exemple, j'ai vu passer des fuites d'email, montrant les liens explicites de Bannon avec les félés radicaux (Milo, gamersgate)...
Et ça a fait psshhhht.
Noyé dans le flot des fake news.

 

Edited by rogue0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,895
    Total Topics
    1,317,099
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries