Recommended Posts

Il y a 4 heures, Tancrède a dit :

du moins dans les domaines jugés pertinents pour cette compétition stratégique avec la Chine, puis aussi voir, pour ceux qui sont employés dans les bons domaines, quel est le taux de satisfaction, le niveau de rémunération.... Parce que le fait est qu'avant de décider d'une vaste politique d'incitations, de créations de classes....

En Chine, il faut voir que toute une classe dirigeante, de Jiang Zemin à Xi Jinping en passant par Hu Jingtao est constituée d'ingénieurs. Dans le gouvernement d'Hu Jingtao, une vaste majorité de ministres étaient des ingénieurs. C'est en train de bouger un peu actuellement avec un recrutement de profiles plus économiques et financiers, mais il y a toujours beaucoup d'ingénieurs, à commencer par Xi Jinping diplômé en génie chimique.

Cette domination du pays par les ingénieurs explique cet engouement pour les grands projets d'ingéniérie : on peut penser au réseau de trains à grande vitesse qui additionne tous les adjectifs qualificatifs. Ou l'effort actuel sur le nucléaire et les énergies renouvelables.

En France on n'a pas eu de président ingénieur depuis Giscard, polytechnicien. Alors c'est un peu comme la poule et l'oeuf : est-ce parce qu'on n'a pas de président ingénieur que le pays se désindustrialise ou l'inverse, parce que le pays se désindustrialise qu'il n'y a pas de président ingénieur ?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.theguardian.com/us-news/2019/feb/16/california-high-speed-train-los-angeles-san-francisco-plan-delay (16 février 2019)

Je ne sais pas si les Etats Unis manquent d'ingénieurs, mais ils ont certainement trop d'avocats qui mettent trop de bâtons dans les roues à des projets comme le TGV Los Angeles-San Francisco : 13 ans de retard et 44 milliards de surcoût.

https://www.bbc.com/news/world-us-canada-47310215 (20 février 2019)

Et c'est instrumentalisé par Trump, gelant les fonds fédéraux pour le TGV, dans sa guéguerre contre le gouverneur démocrate de Californie, qui de son côté refuse de financer le mur frontalier qui est le "pet project" trumpien.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

3 octobre 2018. Mark Lilla en train de faire la promotion de son nouveau livre. C'est assez soporifique en général, et cela tourne au carrément cryptique à la fin lorsque les personnes dans l'assemblée se lancent dans de longues tirades ésotériques. Mais il y a deux ou trois passages de critique de la gauche américaine et du politiquement correct universitaires qui sont intéressants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand on voit les chiffres, ça interpelle quand même :

« Le Monde - Plus de 76 000 clandestins arrêtés par les Etats-Unis à la frontière mexicaine en un mois

Au total, 318 000 personnes ont été arrêtées depuis octobre 2018, contre 186 000 sur la même période de l’année précédente. »


https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/06/les-etats-unis-confrontes-a-un-afflux-de-migrants-a-la-frontiere-americaine_5432027_3210.html

Edited by TarpTent

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ceci n'est pas une polémique.... C'est très sérieux :dry:. Et cette histoire ne changera RIEN DU TOUT au système incriminé, qui en dépend beaucoup trop. Et pour une fois, pas de politique là-dedans: c'est stupide, mais pas à ce point là:

https://en.wikipedia.org/wiki/2019_college_admissions_bribery_scandal

Savourez.... Et pardonnez à deux des parents incriminés, vu qu'il s'agit de deux actrices de séries célèbres, Full House (la fête à la Maison) et Desperate Housewives.... Nan, pardonnez juste à Lori Loughlin (si mignonne dans Full House); Desperate Housewives était à chier. 

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Tancrède a dit :

Ceci n'est pas une polémique.... C'est très sérieux :dry:. Et cette histoire ne changera RIEN DU TOUT au système incriminé, qui en dépend beaucoup trop. Et pour une fois, pas de politique là-dedans: c'est stupide, mais pas à ce point là:

https://en.wikipedia.org/wiki/2019_college_admissions_bribery_scandal

Savourez.... Et pardonnez à deux des parents incriminés, vu qu'il s'agit de deux actrices de séries célèbres, Full House (la fête à la Maison) et Desperate Housewives.... Nan, pardonnez juste à Lori Loughlin (si mignonne dans Full House); Desperate Housewives était à chier. 

 

J'ai du mal à voir où ça coince. Si on aligne les talbins, on peut être admis dans n'importe quelle université aux USA non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, ascromis a dit :

Si on aligne les talbins, on peut être admis dans n'importe quelle université aux USA non ?

Dans l'Université Trump, oui. 

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
48 minutes ago, ascromis said:

J'ai du mal à voir où ça coince. Si on aligne les talbins, on peut être admis dans n'importe quelle université aux USA non ?

Oui, mais chuuuuut. Malgré tout, c'est toujours illégal, donc faut pas se faire prendre. Mais comme je le disais en intro de mon post, ce genre de "scandale" ne changera RIEN. Sauf pour ceux qui se sont fait prendre. 

46 minutes ago, Skw said:

Dans l'Université Trump, oui. 

Tsssst, gagne-petit, va! La Trump U, c'était une arnaque pour les ignorants à 30-40 000 dollars par "étudiant". Là, on parle de vraies universités: faut cracher plusieurs centaines de milliers de dollars pour l'admission (et payer les frais de scolarité normaux en plus après, soient les années à 50 000 ou plus, sans compter l'hébergement, la bouffe....). Un commentateur que j'ai entendu était scandalisé que certains de ces gens aient du payer un demi-million pour entrer à UCLA, USD ou USC: il trouvait qu'à ce tarif là, on avait droit à tout le moins à des universités de l'Ivy League. UCLA, USD et USC à ce prix, ça revenait pour lui à payer 300$ pour un BigMac. 

  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Tancrède a dit :

Oui, mais chuuuuut. Malgré tout, c'est toujours illégal, donc faut pas se faire prendre. Mais comme je le disais en intro de mon post, ce genre de "scandale" ne changera RIEN. Sauf pour ceux qui se sont fait prendre. 

Et juste pour rire, c'est quoi le profil politique des incriminés?
...Je demande innocemment bien entendu. :laugh:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Tancrède a dit :

Ca peut se traduire mot à mot: je ne sais pas si on a un équivalent particulier français. Le concept résume essentiellement le conflit, partiellement retranscrit dans les clivages politiques (mais de plus en plus avec l'idéologisation croissante de la gauche surtout), des ensembles culturels recouvrant le domaine politique et allant au-delà, et adressant particulièrement les questions de race, sexe, religion, valeurs.... La gauche ayant graduellement pris le contrôle total des universités, écoles et industries culturelles depuis les années 80, au point d'une domination absolue et exclusive (dans le sens où toute opinion non conforme est exclue de façon plus ou moins discrète de ces secteurs, aujourd'hui à un degré alarmant, et où de véritables blacklists existent contre des individus penchant à droite, même un peu, voire aujourd'hui trop centristes), il y a eu condamnation graduelle de ces domaines par la droite conservatrice (notamment les biais dans les médias); le temps passant, les attitudes et réflexes étant formés et amplifiés par la cristallisation du phénomène et sa croissance/radicalisation constante, il s'agit aujourd'hui d'un pur terrain d'affrontement où les positions sont bien définies, et que le système médiatique actuel, à l'heure des médias sociaux, rend encore plus inflammable et impossibles à réellement adresser politiquement d'une façon rationnelle. Certains sujets de ces "culture wars" sont éminemment récurrents au fil de l'actualité, et bien connus même ici: avortement, armes à feu, sexe, race.... 

 

Un bon* exemple de « culture wars », selon moi, où quand les gauchistes accusent les féministes d’être transphobes :

 « des sprinters transgenres finissent 1er et 2ième lors des championnats féminins de course indoor »

https://m.washingtontimes.com/news/2019/feb/24/terry-miller-andraya-yearwood-transgender-sprinter/

 

*et totalement déprimant

Edited by TarpTent
  • Haha 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Tancrède a dit :

Ceci n'est pas une polémique.... C'est très sérieux :dry:. Et cette histoire ne changera RIEN DU TOUT au système incriminé, qui en dépend beaucoup trop. Et pour une fois, pas de politique là-dedans: c'est stupide, mais pas à ce point là:

https://en.wikipedia.org/wiki/2019_college_admissions_bribery_scandal

Savourez.... Et pardonnez à deux des parents incriminés, vu qu'il s'agit de deux actrices de séries célèbres, Full House (la fête à la Maison) et Desperate Housewives.... Nan, pardonnez juste à Lori Loughlin (si mignonne dans Full House); Desperate Housewives était à chier. 

Dans la Chine impériale, on pouvait acheter certains petits diplômes, assez bas dans la hiérarchie, c'était parfaitement légal, permettant d'exercer certaines charges publiques et surtout d'accéder à un statut social permettant tout ce que permet un statut social : le business, le bon mariage, les courbettes et formules de politesses que les simples manants se doivent de vous adresser etc. Ne vaut-il pas mieux que l'argent entre dans les caisses de l'État plutôt qu'il aille engraisser tel ou tel examinateur corrompu ?

En revanche les diplômes de haut niveau restaient strictement attribué sur concours, avec un système de copies anonymisées comportant des scribes qui recopiaient les copies pour que les examinateurs ne puissent pas reconnaître l'écriture des candidats.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, TarpTent a dit :

Pour reprendre la réflexion désabusé d’un pote qui m’a transmis le lien, et que j’approuve totalement, au-delà de cette guéguerre idéologique : « Ça faisait longtemps qu'on avait pas humilié les femmes... » :dry:

Pour ressentir de l'humiliation avec ça , il faut déjà accorder de l'importance aux compet sportives ET être assez femextremiste pour mal vivre voir refuser d'admettre certaine réalités physiques. Donc l'immense majorité des femmes ne se sentiront pas humiliés, mis à part la petite fraction qui donc s'auto humilie du fait de sa propre bêtise et le mérite bien.

Par contre, c'est très humiliant pour l'ensemble des "progressistes" (rah, j'aime pas utiliser ce terme, ils ne méritent un quelconque lien avec la notion de progrès !) qu'une telle incohérence dans leur idéologie soit aussi fortement et publiquement mise en évidence, avec en prime une merveilleuse zizanie dans leurs rangs. Ca c'est bon, c'est même étrangement satisfaisant :happy:

 

Edited by Carl

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Carl said:

Pour ressentir de l'humiliation avec ça , il faut déjà accorder de l'importance aux compet sportives ET être assez femextremiste pour mal vivre voir refuser d'admettre certaine réalités physiques. Donc l'immense majorité des femmes ne se sentiront pas humiliés, mis à part la petite fraction qui donc s'auto humilie du fait de sa propre bêtise et le mérite bien.

Par contre, c'est très humiliant pour l'ensemble des "progressistes" (rah, j'aime pas utiliser ce terme, ils ne méritent un quelconque lien avec la notion de progrès !) qu'une telle incohérence dans leur idéologie soit aussi fortement et publiquement mise en évidence, avec en prime une merveilleuse zizanie dans leurs rangs. Ca c'est bon, c'est même étrangement satisfaisant :happy:

 

Mais ce n'est pas une incohérence, voyons: tu ne vois la chose ainsi que parce que tu es victime de tes propres critères d'analyse cis-blanc-hétéro-patriarchiques, venant de la culture et de la science masculines et occidentales. Tu penses notamment en termes d'égalité des droits et statuts individuels, alors que dans le monde intersectionnel, les choses ne fonctionnent pas ainsi: tu n'existes que sur une échelle graduée de la "victimisation par la société blanche patriarcale". Ces femmes non bio (et attention, si tu ne les appelles pas des femmes, et ne pense pas qu'un pénis est un organe féminin, tu es un sale sexiste et transphobe, probablement aussi raciste et "colonialiste" -je sais toujours pas ce que celui-là veut dire aujourd'hui) ont parfaitement mérité leur place, et leurs consoeurs bio doivent se réjouir pour elles, parce que, étant, certes des femmes, mais cis, le plus souvent hétéros, et sans doute blanches pour beaucoup d'entre elles, elles se trouvent beaucoup plus bas dans l'échelle intersectionnelle par rapport aux trans qui sont autour du sommet, donc ont priorité sur absolument tout le monde ou presque (avec des nuances suivant la couleur de peau, la religion le fait d'être trans-homme ou trans-femme, handicapé....), ont toujours raison (du moins tant qu'ils/elles chantent la chanson du parti) et doivent être écoutés tout le temps (par la force si besoin est), ont le droit d'interrompre et insulter tout le monde (et si quelqu'un émet une critique, contredit... C'est un crime, rapidement puni par opprobre public, doxxing, appel à l'employeur, harcèlement, violence physique...), ne peuvent pas être contestés dans leurs revendications (sous peine d'excommunication, d'ostracisme, de pilori.... Pour "transphobie"), doivent voir autour d'eux une attitude servile et ato-flagellante (n'avez-vous donc pas honte de votre "privilège"?).... 

Vous croyez que je caricature? Allez voir sur un campus américain, dans les organisations de la "nouvelle gauche" (aussi en France: c'est le virus qui a frappé La France Insoumise, selon les cadres historiques qui se sont barrés. Aussi présent dans la Macronie, sous une forme plus soft), dans les médias et la production divertissement/culture, dans les DRH de nombreuses boîtes (au point de l'omniprésence dans la Silicon Valley, et donc tout ce qui gère les plates-formes d'échange internet). Ces gens continuent à vendre du Martin Luther King en chiant dans les faits et la pensée sur sa phrase historique (juger sur le contenu du caractère et non la couleur de peau -et par extension d'autres attributs: sexe, religion, orientation sexuelle....). Dans cette mentalité, l'individu n'existe que peu: le groupe est tout, défini par un set limité de critères, et le dit groupe est ainsi placé dans une hiérarchie qui détermine votre place. 

Donc non, dans le monde intersectionnel, ces trans-femmes (même cette appellation semble devenir "transphobe", et il faut les appeler "femmes biologiques", apparemment) ont parfaitement leur place là où elles sont, et ont mérité leur victoire. Les féministes "old style" (dont beaucoup semblent en avoir ras le cul de ces nouvelles tendances idéologiques, tout en restant imblairables), les lesbiennes et gays "normaux", sont en train de se faire graduellement mettre à l'index (et pas dans le bon sens du terme) s'ils mouftent. C'est une nouvelle religion, et elle est passée directement au stade sectaire/fanatique. 

 

Edited by Tancrède
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Tancrède a dit :

Donc non, dans le monde intersectionnel, ces trans-femmes (même cette appellation semble devenir "transphobe", et il faut les appeler "femmes biologiques", apparemment) ont parfaitement leur place là où elles sont, et ont mérité leur victoire. Les féministes "old style" (dont beaucoup semblent en avoir ras le cul de ces nouvelles tendances idéologiques, tout en restant imblairables), les lesbiennes et gays "normaux", sont en train de se faire graduellement mettre à l'index (et pas dans le bon sens du terme) s'ils mouftent. C'est une nouvelle religion, et elle est passée directement au stade sectaire/fanatique.

merci Transcrède !

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, Tancrède a dit :

Allez voir sur un campus américain, dans les organisations de la "nouvelle gauche" (aussi en France: c'est le virus qui a frappé La France Insoumise, selon les cadres historiques qui se sont barrés

Ils ont déjà eu la peau du courant "souverainiste" porté par Kuzmanovic et Cocq. . .

D'ailleurs m'étonnerait pas que Méluche se barre ou recrée un autre mouvement après les européennes. .

il y a 47 minutes, Tancrède a dit :

même cette appellation semble devenir "transphobe", et il faut les appeler "femmes biologiques

Ce que j'adore avec les "progressistes c'est qu'après avoir détourné et accaparé des notions de chimie (Trans et Cis à l'origine, sont des termes pour désigner le placement de groupement chimiques par rapport à une double liaison. . .  Trans de part et d'autre et Cis du même côté) ils s'attaquent à la bio. . .

En vrai faudrait juste leur payer des cours de sciences vu qu'ils ne peuvent s'empêcher d'y faire référence. On ajoute les vegans, les antivax et autre platistes pour faire bonne mesure et tout ce beau monde comprendra peut être l'inanité de leurs idéologies respectives. . .

Science powa !!!!!

 

Comment la générations de nos grands-parents réagiraient devant ça ? Sérieusement un américain ou occidental moyen des années 50 qui "poperaient" aujourd'hui ils penseraient quoi de ces "débats" de société ? Et je parle même pas en temps plus anciens.

Torquemada qui reviendrait aujourd'hui, il se croirait sans doute en enfer (où il doit actuellement se trouver . . . . . . . si tant est qu'il existe.^^)

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, elannion said:

 

Torquemada qui reviendrait aujourd'hui, il se croirait sans doute en enfer (où il doit actuellement se trouver . . . . . . . si tant est qu'il existe.^^)

Il serait à mon avis très perturbé: d'un côté, il condamnerait tout ce qu'ils croient, de l'autre, il serait si fier de leurs méthodes (de "débat", de réflexion inquisitoriale, de procès à charge permanents, de harcèlement/attaques/torture -même si pour les deux derniers, c'est encore relativement métaphorique dans cette nouvelle religion.... Pour l'instant). La présomption d'innocence et la responsabilité individuelle n'existent pas dans leurs mondes: coupable par association, coupable par défaut, coupable par appartenance à un groupe désigné, c'est la mentalité de ces néo-bolsheviks, défendant un prolétariat imaginaire et détruisant en son nom. En fait, en y réfléchissant un peu, Torquemada serait un libéral à côté d'eux: lui au moins s'attaquait à des invididus, un par un, selon les règles d'une inquisition pontificale (un tribunal temporaire avec une mission définie). il abusait certes du droit et de ses pouvoirs pour arriver aux conclusions voulues, parfois pré-établies, mais au moins, c'était envers des individus, pour leurs péchés réels ou supposés. L'était pas collectiviste, le Tomas. 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, elannion a dit :

Science powa !!!!!

Ne mélangeons pas tout, les notions de genre n’ont pas grand chose à voir avec la science - et même rien du tout, en fait - et avoir une foi aveugle dans la science est aussi en soi une idéologie.

Inutile donc de sur-jouer les amalgames si c’est simplement pour faire preuve de la même démarche intellectuelle biaisée au final.

Edited by TarpTent

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, elannion a dit :

...

Comment la générations de nos grands-parents réagiraient devant ça ? Sérieusement un américain ou occidental moyen des années 50 qui "poperaient" aujourd'hui ils penseraient quoi de ces "débats" de société ? Et je parle même pas en temps plus anciens.

...

 

Je suis pas très vieux, et même assez vert, mais je me souviens très bien de l'époque où ces questions n'existaient pas dans le débat publique, ou juste à la périphérie. L'univers mental de la plupart des gens aurait eu du mal à appréhender ces idées et leur aurait trouvé une étrangeté radicale. Et ça remonte à pas plus d'une décennie...

Je me faisais la réflexion il y a quelque temps, que c'était incroyable de voir à quel point "l'ambiance" culturelle pouvait vite changer, et de façon soudaine.

En fait, on vit dans le futur :ohmy:

Edited by Shorr kan
  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Shorr kan a dit :

En fait, on vit dans le futur :ohmy:

Non! Dans la quatrième dimension! Je me tue à vous le dire!

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 hours ago, Patrick said:

Non! Dans la quatrième dimension! Je me tue à vous le dire!

Meunon, c'est juste que..... Ca a commencé:

invt.jpgprotesters-or-body-snatchers-only-the-moe4b73479e6b7d7bdda978cb70d750481.jpg

pod_cold_warrior_by_party9999999-daxd9p8kNHo65nG_WqstIsb9J07ldlVMHOMzKfAZSn4tiqN11lpw6.jpg

1157694_503904129686582_208437076_n.jpg

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Tancrède  certains de ces (désormais fort vieux) memes viennent quand même de l'autre bord (l'alt-right plus ou moins trumpienne) qui est tout aussi doué pour produire des gens peu recommandables...

Même si j'admets que ça me fait rire, retrouver des expressions langagières, des symboles, des marqueurs culturels, etc, autrefrois cantonnés aux échanges entre sympathisants de cette idéologie ailleurs que dans les tréfonds de l'internet non-censuré, ça fait bizarre. :happy:Surtout venant de gens de la part desquels je ne m'y attendais pas.

Dans cette "culture war" larvée, tout ce qui peut participer à déshumaniser l'adversaire ou le faire passer pour un idiot est bon à prendre. Or si jusqu'ici cette logique de polarisation n'a pas été trop meurtrière (à quelques exceptions près) on sent que les plus énervés des deux bords sont bien partants pour en découdre. Et ça fait maintenant 5 ans que ça couve...

C'est l'une des raisons pour lesquelles ces plaisanteries aigre-douce ont pour moi parfois un petit goût amer.

Les démocrates tout comme les républicains sont dépassés par une partie de leur base, c'est un fait. L'essai peut-il être transformé et mener l'Amérique au multipartisme?

S'achemine-t-on vers une rupture civilisationnelle aux USA sur fond de projets de société qui doucement deviennent totalement incompatibles? Ou vers une panoplie de convergences-divergences condamnant à l'immobilisme toute tentative d'en retirer une politique cohérente au sein des partis?

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, Tancrède a dit :

C'est une nouvelle religion, et elle est passée directement au stade sectaire/fanatique. 

Oui. D'un autre côté - avec toutes mes excuses pour cette touche d'optimisme - j'ajouterais qu'étant passée directement au stade de la secte, elle risque aussi d'être beaucoup moins durable qu'une idéologie moins stridente et croissant plus lentement.

Bon, bien sûr, elle sera aussi tôt ou tard remplacée par quelque autre folie :dry: ...

 

Il y a 22 heures, Lezard-vert a dit :

merci Transcrède !

Cherche désespérément une idée d'image pour illustrer la bonne blague :happy: ...

... Se dit que non finalement, c'est difficile à trouver et puis... l'aimerait peut-être pas trop le Tancrède. Un coup de pilum est vite arrivé :unsure: ...

 

Il y a 21 heures, elannion a dit :

Science powa !!!!!

Sans verser dans le scientisme qui serait l'écueil inverse... il faut reconnaître que l'étude et la connaissance des faits sont absolument primordiaux pour dire moins de bêtises.

En revanche, comme le disait Montaigne oups c'était Rabelais en fait merci Tancrède la science ne peut se passer de la conscience, notamment de l'idée et du désir du bien. Rappelons que le racisme et l'eugénisme ont été scientifiques. C'est-à-dire que l'avancement présent de la science les fait reconnaître comme des illusions, mais il fut un temps où ils étaient défendables, voire semblaient découler naturellement de l'état d'avancement de la science d'alors.

Si l'étude scientifique nous amène à des énoncés que notre conscience nous impose de dénoncer comme immoraux, alors c'est notre conscience qui doit l'emporter. Quant à la science, il suffit d'attendre un peu (enfin, peu de générations je veux dire), elle "rattrapera" notre conscience en temps voulu.

 

Il y a 18 heures, kotai a dit :

Bon ne reste qu' a méditer et atteindre l'illumination...

Ne pas négliger l'apport du bouddhisme :happy:

Zazen.jpg

Si au lieu de se monter le bourrichon et de "dénoncer", les guerriers de la justice sociétale se mettaient en méditation à chaque fois qu'ils sont dérangés par quelque chose qu'ils trouvent intolérable, ça ne leur ferait pas de mal...

... et puis les autres seraient plus tranquilles :happy: !

 

Il y a 15 heures, Shorr kan a dit :

En fait, on vit dans le futur :ohmy:

Arrête :mellow:

Jeune adolescent technophile au début des années 80, j'étais fasciné par l'idée qu'on serait un jour en 1986, 1987... même 1988. Et alors, que seraient devenus les ordinateurs, et tous les appareils électroniques (les nouveaux disques à lecture laser par exemple !)

Ben laisse-moi te dire qu'on est en 2019 maintenant. Et bon Dieu c'est très différent, même de 1988 !

Edited by Alexis
  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En l'absence désormais quasi totale de médias capables et désireux de faire ce qui est censé être leur job, à savoir constituer une agora la plus ouverte possible, qui prend aussi peu parti que possible, admettant la légitimité d'autant d'opinions que possible sans juger et surtout servir de la démagogie cheap à une audience tribalisée à force de se réduire, en l'absence de médias capables et désireux de systématiquement contextualiser les propos et opinions tenus et de faire un vrai travail de fact-checking (en temps réel si possible) non biaisé, il est douteux qu'on puisse avoir autre chose que la guerre tribale permanente, des propos plus ou moins unilatéraux, où chaque rédaction va chercher le clic sensationaliste sans vérifier quoique ce soit (parce que le timing prime à l'excès) et tout dépeindre dans le sens de la trame narrative pré-établie par ses éditeurs/rédacs-chefs (souvent plus liés au département marketing qu'à un quelconque professionalisme, en voie de disparition), parce que le conflit vend, la facilité vend, le propos absolutiste vend, conforter les biais pré-existants d'une audience particulière, les flatter et les accroître est vendeur, parce qu'être catégorique et non nuancé est vendeur (les "grands" titres font la même chose en plus sophistiqué, avec les apparences de la nuance et de la respectabilité: c'est un art), parce que diminuer l'autre sur les petites et grandes choses (souvent imaginaires) est vendeur, parce que susciter les émotions négatives, colère en tête (la plus puissante, surtout dans l'audience féminine) est le ressort le plus "marketable"....

Bref, il n'y a pour l'instant qu'un champ conflictuel en expansion constante où seuls des camps sont définis, avec une "majorité silencieuse" qui se fout de l'immense majorité de ces choses parce qu'elle a d'autre chats à fouetter au quotidien et croit de moins en moins ce qui lui est servi et qu'elle ne consomme que de façon périphérique, étant plus ou moins influencée dans un sens ou l'autre par certains sujets, certaines actus, à l'occasion. 

Le multipartisme est douteux aux USA: toute démocratie a une tendance plus ou moins forte à un certain bipartisme de fait (les coalitions plus ou moins permanentes tendent à devenir des réalités pour un temps certain), encore plus en raison du système à un tour qui contraint au "vote utile" d'emblée, mais aussi en raison d'un certain tribalisme de parti pour une portion significative de l'électorat. De fait, les partis (il y a un parti démocrate et un républicain dans CHAQUE Etat, pas 2 partis nationaux: beaucoup de variance suivant l'Etat, donc beaucoup de réalités différentes), dans leurs conférences nationales (ce qui se rapproche le plus d'une structuration fédérale pour eux), sont le premier tour: les droites et gauches au sens très large se démerdent entre elles au sein du "tentpole party" pour être de fait une sorte de premier échelon parlementaire où tout est un compromis entre des positions parfois très divergentes. 

 

Mais bon, faut arrêter avec des trucs comme "l'alt right"; ça n'existe que bien peu, l'alt-right: au départ, c'était juste beaucoup de gens plus ou moins de droite ou anti-gauche sur lesquels cette appellation fourre-tout a été plaquée, et ça ne s'est jamais vraiment unifié, si bien que des white supremacists ont essayé de reprendre l'appellation pour dépoussiérer la leur, qui ne vend rien, faisant fuir l'essentiel de ceux qui gravitaient autour du label en 2015-2016 (et ne laissant que les white supremacists et autres trucs du genre, soit des effectifs même pas anecdotiques). Et on parle vraiment de micro-effectifs de losers qui n'ont rien réussi dans ce registre sinon fournir un croquemitaine narratif à une presse de gauche en mal d'outils, et toujours prête à sauter sur des microphénomènes pour les décrire comme des tendances majeures. Aux dernières nouvelles, l'un des soi-disant "leaders" visibles de cette "alt right" avait encore plus perdu du crédit (cad il était passé d'une centaine de followers à une dizaine, ou quelque chose dans ce goût là) en se faisant surprendre en vidéo, dans son "QG", par.... Sa moman venant lui demander ce qu'il voulait pour dîner. Faut vraiment arrêter d'agiter cet épouvantail de "l'alt right" qui n'existe de façon significative que dans les articles de la presse. La dernière fois que j'ai regardé les stats du FBI, les effectifs de "white supremacists", néonazis et assimilés n'ont globalement pas changé depuis des années: quelque part entre 10 et 20 000 aux USA, et ils se renouvellent peu et mal, donc vieillissent (malgré son dénouement tragique, la manif de Charlottesville aurait du le souligner: environs 600 glandus dont plus de la moitié avait passé la date de péremption, malgré des mois de préparation..... Un aveu d'échec complet). C'est pathétique.

En revanche, maintenant, toute opinion contestant la doxa dans les médias tribaux de gauche qui reposent encore sur des réputations établies à une autre époque, est mise à l'index sous des labels comme "alt-right"/nazie. Une sorte de retour karmique pour le comportement de chaînes comme Fox dans les années post 9/11 et les débuts de la guerre d'Irak, qui avaient "l'initiative" médiatique et mettaient à l'index quiconque n'approuvait pas le revanchisme belliciste à 300%? J'en sais rien, mais ce qui est sûr, c'est que vu l'échelle et le niveau de pénétration (via les médias sociaux) de l'environnement médiatique actuel (plus qu'un titre/chaîne particulier, parce qu'ils ont beaucoup perdu), ce n'est pas sain, c'est infiniment plus dangereux encore que Fox et les "shock jocks" comme Limbaugh en 2003-2005, et ça rend pessimiste.

 

Ceci dit, les memes sont meilleurs côté conservateurs: il y a un adage depuis plusieurs années, selon lequel "the left can't meme".... Allez savoir. 

1 hour ago, Alexis said:

 

En revanche, comme le disait Montaigne, la science ne peut se passer de la conscience,

C'est pas Rabelais?

Note: Rabelais ferait des memes fantastiques s'il vivait aujourd'hui. Il serait sûrement censuré, d'ailleurs, encore et toujours (d'accord, aussi parce qu'il serait sans doute très cochon)

Quote

Si au lieu de se monter le bourrichon et de "dénoncer", les guerriers de la justice sociétale

Vu la façon dont ça a évolué depuis 3-4 ans, je les appelle de moins en moins SJW, et de plus en plus Gardes Rouges, parce que dans beaucoup de lieux et institutions, ça a beaucoup plus que seulement le parfum de la Révolution Culturelle. 

Edited by Tancrède
  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,409
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mandrier
    Newest Member
    Mandrier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,713
    Total Topics
    1,248,788
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries