Recommended Posts

oui ils pensent qu'avec le tout numérique et avec la technologie, ils pourront tout voir, mais je pense qu'ils ont sous traité le renseignements de terrain avec des pays tiers.

Edited by zx

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trump a gracié le 6 mai dernier un lieutenant de l'armée qui avait été condamné à 25 ans de prison pour le meurtre d'un prisonnier en Irak.

Il semblerait qu'il s'apprête à remettre le couvert en graciant d'autres militaires US condamnés ou accusés de crimes de guerre, dont le SEAL Edward Gallagher qui fait les gros titres depuis quelques temps : https://www.nytimes.com/2019/05/18/us/trump-pardons-war-crimes.html

Évidemment, le cas du lieutenant gracié avait à lui seul déclenché une controverse, y compris chez des militaires qui se permettent de rappeler qu'eux ont fait le boulot sans commettre de crimes.

  • Thanks 1
  • Confused 2
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Just now, Fanch said:

Trumpy compte t il gracié le SEAL qui a assassiné un autre membres des FS US ? :biggrin:

Ça dépend ... la victime a une tête d'arabe?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
42 minutes ago, g4lly said:

Ça dépend ... la victime a une tête d'arabe?

Non, il a un nom hispannique...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Just now, mehari said:

Non, il a un nom hispannique... 

C'est presque pareil pour Trump non?

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, g4lly said:

C'est presque pareil pour Trump non?

Vu ce qu'il a déjà dit sur un juge d'origine hispannique, je me demande si c'est pas quasiment pire...

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.project-syndicate.org/commentary/america-growth-illusions-declining-wellbeing-by-jeffrey-d-sachs-2019-05/french (14 mai 2019)

Les indicateurs macroéconomiques  dissimulent beaucoup de choses sur la qualité de vie. À titre d'illustration, alors même que l'économie des États-Unis s'est développée ces dernières années, la crise de la santé publique en Amérique n'a cessé d'empirer. Les États-Unis ont connu deux années consécutives de diminution de l'espérance de vie, en 2016 et 2017, soit la plus longue baisse consécutive observée depuis la Première Guerre mondiale et l'épidémie de grippe qui l'avait suivie. Or, l'actuel déclin de l'espérance de vie est le résultat d'un désespoir, pas de la maladie. Le nombre de suicides et d'overdoses aux opiacés grimpe aujourd'hui en flèche.

Les citoyens américains devraient en particulier s'interroger sur le fait que les populations de nombreux autres pays vivent une existence plus heureuse, moins inquiète et plus longue. Dans l'ensemble, les gouvernements de ces autres pays ne procèdent ni à des réductions d'impôts pour les plus fortunés, ni au démantèlement des services pour le reste de leur population. Ils œuvrent pour le bien commun, plutôt que de satisfaire les riches tout en pointant des statistiques économiques illusoires, qui dissimulent autant de réalités qu'elles en révèlent.

  • Thanks 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/05/15/san-francisco-interdit-la-reconnaissance-faciale_5462287_3234.html (15 mai 2019)

San Francisco est devenue la première ville des Etats-Unis à imposer des limites à la pratique de reconnaissance faciale. « La propension de la technologie de reconnaissance faciale à mettre en danger les libertés civiles surpasse substantiellement ses bénéfices supposés, indique le texte adopté mardi 14 mai. La technologie va exacerber les injustices raciales et menacer notre capacité à vivre libres de la surveillance permanente du gouvernement ».

La circulaire sur « l’arrêt de la surveillance » adoptée à San Francisco ne s’applique qu’aux services municipaux et à la police – qui a cessé de tester la reconnaissance faciale depuis une vague de protestations en 2017. Elle ne concernera pas le secteur privé ni l’aéroport où la sécurité est du ressort de l’Etat fédéral. Mais elle requiert un processus d’information et de contrôle public pour l’acquisition de technologies de surveillance telles que les lecteurs automatisés de plaques minéralogiques.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, kotai a dit :

Quels sont les pays ou il fait bon vivre?

Si tu as des sous (mais beaucoup), la Suisse. Si tu as des sous (un peu moins), la Norvège.

Sinon, il paraît que l'Autriche a son charme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/05/2019 à 23:28, Tancrède a dit :

Sujet auquel je ne connais rien... Du coup, je suis littéralement tombé des nues tant je n'avais jamais réfléchi à la chose:

https://securite.developpez.com/actu/262548/Des-hackers-ont-attaque-les-ordinateurs-de-la-ville-de-Baltimore-au-ransomware-bloquant-l-acces-a-certains-services-essentiels-depuis-deux-semaines/

2 semaines que Baltimore est littéralement prise en otage par des hackers qui ont mené une attaque via ransomware et bloquent l'infrastructure informatique de la ville (flux financiers, transactions, facturation et règlements, cadastre, accès aux données....) dans ce qu'il est presque correct d'appeler une prise d'otage (des données, des activités de la municipalité). Et c'est la 2ème fois que cela arrive à la ville, qui n'a par ailleurs pas les moyens de mettre à niveau ses systèmes, et a une mairie et une scène politique trop dysfonctionnelle et corrompue pour répondre correctement à de telles situations et surtout les anticiper. 

Comme mentionné, je connais mal le sujet et me demande maintenant à quelle fréquence ces choses arrivent sur des cibles d'une telle taille (ou des infrastructures particulières), portant tant d'enjeux, de même que le niveau de vulnérabilité de villes plus petites qui doivent être de vrais boulevards pour des criminels de cette sorte. 

Apparemment, c'est aussi arrivé à Atlanta récemment, particulièrement à ses aéroports, mais la ville était assurée.... Contrairement à Baltimore, à qui cette histoire pourrait coûter jusqu'à 17 millions ou plus (qu'elle n'a pas), en plus des mois nécessaires pour réparer les dégâts et rétablir un fonctionnement normal dans tous les domaines affectés.  

https://www.nytimes.com/2019/05/25/us/nsa-hacking-tool-baltimore.html (25 mai 2019)

Comme beaucoup d'autres, l'attaque informatique de Baltimore a été opérée grâce à un outil d'attaque développé par la NSA : EternalBlue.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 27/05/2019 à 20:02, Ciders a dit :

Si tu as des sous (mais beaucoup), la Suisse. Si tu as des sous (un peu moins), la Norvège.

Sinon, il paraît que l'Autriche a son charme.

On m'a aussi parlé d'un pays voisin à la fois de l'Allemagne, de l'Espagne et de l'Italie... attends voir, le nom va me revenir :happy:

 

Le 27/05/2019 à 20:20, kotai a dit :

Je pensais qu'il avait en tête la Chine ou la Russie voir ma Corée du nord.

"Ta" Corée du Nord ? Eh bien, nous avons un contributeur résident du pays du Cher Dirigeant :tongue: ! 

 

Le 23/05/2019 à 09:32, Wallaby a dit :

https://www.project-syndicate.org/commentary/america-growth-illusions-declining-wellbeing-by-jeffrey-d-sachs-2019-05/french (14 mai 2019)

Les indicateurs macroéconomiques  dissimulent beaucoup de choses sur la qualité de vie. À titre d'illustration, alors même que l'économie des États-Unis s'est développée ces dernières années, la crise de la santé publique en Amérique n'a cessé d'empirer. Les États-Unis ont connu deux années consécutives de diminution de l'espérance de vie, en 2016 et 2017, soit la plus longue baisse consécutive observée depuis la Première Guerre mondiale et l'épidémie de grippe qui l'avait suivie. Or, l'actuel déclin de l'espérance de vie est le résultat d'un désespoir, pas de la maladie. Le nombre de suicides et d'overdoses aux opiacés grimpe aujourd'hui en flèche.

Les citoyens américains devraient en particulier s'interroger sur le fait que les populations de nombreux autres pays vivent une existence plus heureuse, moins inquiète et plus longue. Dans l'ensemble, les gouvernements de ces autres pays ne procèdent ni à des réductions d'impôts pour les plus fortunés, ni au démantèlement des services pour le reste de leur population. Ils œuvrent pour le bien commun, plutôt que de satisfaire les riches tout en pointant des statistiques économiques illusoires, qui dissimulent autant de réalités qu'elles en révèlent.

Les statistiques non seulement des inégalités de richesse et de revenu, non seulement des meurtres, non seulement des vies perdues par manque de couverture santé, mais encore de maux sociaux comme les drogues aux Etats-Unis sont vraiment remarquables, et dans le mauvais sens :sad:

Il paraît clair que les politiques de baisse des impôts pour les plus riches, de réduction des services sociaux ainsi que d'acceptation de n'importe quelle politique de prix de la part des entreprises de santé privée sont des facteurs puissants de cette situation.

Je ne peux pas me défaire de la suspicion difficile à justifier précisément, mais chez moi forte, qu'il y a encore autre chose.

Cette "dépression" et dégradation qui affecte une bonne partie des populations blanches pauvres - les noirs pauvres par exemple se suicident beaucoup moins ! - les transformant en "white trash" avec peu d'estime d'eux-mêmes et des comportements auto-agressifs à l'avenant, j'ai du mal à l'attribuer uniquement à des facteurs matériels, aussi puissants soient-ils.

 

Faut-il mettre en cause la condamnation morale s'attachant à la personne du "perdant" dans certaines interprétations protestantes historiquement fortes aux Etats-Unis, comme quoi le succès matériel serait le signe de la faveur de Dieu, et donc la pauvreté un signe de vice voire de réprobation divine, en tout cas du fait principal voire exclusif de la personne qui la subit :huh: ?

C'est l'idée que je pourrais avoir, mais ce n'est qu'une tentative, c'est peut-être tout à fait à côté de la plaque.

Le point principal pour moi, c'est qu'il y a là aussi un facteur culturel, ou de mentalités. Il n'y a pas que du matériel et du tangible ici.

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, kotai a dit :

Pourtant dans le Wyoming, il fait bon vivre.

577 000 hbts sur 327 millions ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Plus de 144.000 migrants ont été arrêtés à la frontière sud des Etats-Unis en mai

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/plus-de-144-000-migrants-ont-ete-arretes-a-la-frontiere-sud-des-etats-unis-en-mai-20190605

si les USA veulent retrouver une immigration normale et arrêter les exodes massifs vers leur frontières, ils vont devoir traiter les problèmes à la source, afin que les pays d'origine retrouve une normalité dans leur développement, leur économie et leur stabilité. Mais Trump ne l'a pas encore compris. si ils veulent entrer, ils entreront, pour eux c'est leur seule option de survie.

Edited by zx

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu veux dire que l'Europe doit développer l'Afrique dans son ensemble pour son problème d'immigration ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est déjà le cas depuis longtemps, il y a beaucoup de plans d'aides au développement en Afrique europeéns ou onusien. mais on ne peut rien faire pour les pays en guerre du proche orient,  beaucoup de pays se développent et commence à créer des classes moyennes. c'est pas trop le cas pour les pays de l'amérique du sud.

les US avaient commencés à travailler sur un plan d'aides à développement mais il a été geler.

L'UE à budgeter 30 milliards d'euros pour la période 2014-2020, il est leader dans l'aide au développement.

Edited by zx

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais il y a toujours de l'immigration africaine, donc combien d'argent sera nécessaire à crée une Afrique développé ?

Et l'immigration vers la Guyane, il faut aider le Brésil en ouvrant des écoles et financer leur économie.

Ce qui me fait penser que l'Europe doit agir plus fermement dans le développement du monde pour obtenir un monde en paix.

Je tire cette conclusion de ta pensée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'UE n'intervient pas côté amérique du sud,  c'est dans les pays de l'est et afrique. c'est un effort long et continu, mais on voit des pays se développer.

Edited by zx

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,367
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Viktoriia
    Newest Member
    Viktoriia
    Joined
  • Forum Statistics

    20,609
    Total Topics
    1,225,704
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries