Recommended Posts

2 hours ago, gustave said:

Un facteur important est que les policiers US sont souvent seuls, ce qui rend très dangereux d'aller au contact. Et on ne sait jamais à qui on a affaire ce qui rend très hasardeux de miser sur un contrôle purement manuel. Je pense que cela joue beaucoup dans le rapport à l'usage des armes des policiers US.

Là, ils étaient 4, et on a une vidéo en montrant 3 sur le gars allongé face contre terre, tous avec un genou enfoncé sur lui (cou, dos, bas du dos je crois). Pour le recours fréquent à l'usage des armes, il faut nuancer la vision caricaturale qu'on a des flics américains: comme ailleurs, la plupart des flics US ne se serviront jamais de leur arme au cours de leur carrière, ni même ne la sortiront de son holster dans une situation réelle. Le nombre de vidéos tragiques ou franchement débectantes qu'on voit passer, ou d'événements de ce type dont on entend parler, ne doit pas nous induire en erreur là-dessus, même s'il semble massif: c'est juste l'effet de loupe des médias. Ensuite, la plupart de ces instances où une arme à feu est employée arrive, au final, dans un nombre limité de zones (où l'essentiel de ces violences se concentre du coup) qui sont, on s'en doutera, des zones dangereuses, où la police est confrontée au quotidien à des gangs dont on n'a pas vraiment l'équivalent en France, en tout cas certainement pas à la même échelle.

Et ces gangs sont armés (pas avec des flingues légaux), parfois lourdement, et, dans certains endroits (Chicago, Baltimore, St Louis, Atlanta, Philadelphie, certaines zones de LA et NY...), entretiennent un climat d'une extrême violence, souvent peu discutée par les médias (le nombre de gens tués chaque semaine à Chicago suffirait à choquer même des gens blasés, si l'emphase était mise dessus avec persistance). Des policiers opérant dans ces environnements seront nettement plus enclins à réagir aggressivement. 

Edited by Tancrède
  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trump est un margoulin de première .... sortir de L'OMS, de L'OMC etc... veux dire qu'il veut créer des sytèmes équivalent à ces organisation mais sous la sa coupe. Avec bien sur obligation d'y être affilié si on ne souhaite pas avoir de représailles économiques .... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Tancrède a dit :

C'est un des problèmes majeurs de l'histoire: la discussion a vite embrayé sur les "race wars" et "culture wars", qui ne débouchent sur rien d'autre que plus de venin et de flammes, extraits, attisés et amplifiés par ceux qui profitent de ce business model (médias, militants, "groupes de représentations" et autres) pour leurs propres fins, avec pour seul résultat final des divisions accrues selon des lignes tribales (déjà un mal en soi) qui ne sont, qui plus est, pas pertinentes, garantissant donc un mauvais traitement des problèmes, et leur aggravation. Le tout, dans le cas présent, pour ce qui peut très bien n'être à l'origine en aucun cas un problème racial, mais un de pure connerie/incompétence[...]C'est pas nécessairement important de toute façon, car la connerie/incompétence me semble à ce stade être le fin mot de l'histoire pour l'incident initial. Ca et le cadre général de formation et d'emploi des polices américaines qui, trop souvent, mettent une emphase trop conséquente sur (ou couvrent trop facilement) un emploi de la force exagéré et très public (il y a un peu trop souvent des procédures qui s'apparentent à des humiliations publiques, et s'appliquent, parce qu'elles sont des procédures officielles, même pour des peccadilles): le célèbre "perp walk" (mettre des menottes pour tout et rien, et balader l'inculpé ainsi), les séances d'agenouillement les mains sur la tête parfois juste pour un contrôle, avoir la main lourde sur le fait de forcer un individu à se mettre au sol face contre terre, des séries d'injonctions contradictoires (hurlées qui plus est) pour prendre en faute..

J'ai regardé la vidéo du journaliste de CNN, perso j'ai été assez "choqué" de la facilité avec laquelle il(s) était arrêté, menotté, sans qu'il ne sache pourquoi et alors qu'il était poli et s'était clairement identifié. Il y avait une seconde équipe CNN au même endroit, et les policiers sont resté très urbains, et eux n'ont eu aucun problème. La journaliste en studio qui se demande direct si c'est la différence de couleur (le premier était noir, le second était blanc).

Citation

https://www.bfmtv.com/international/une-equipe-de-cnn-arretee-en-direct-pendant-les-emeutes-a-minneapolis-1923269.html

La scène a été retransmise en direct, peu après 5 heures heure locale (10 heures GMT), selon le bandeau de la chaîne. On y voit le journaliste, Omar Jimenez, faire face à des policiers en tenue anti-émeutes.

"Nous pouvons reculer où vous voulez. Nous sommes en direct. Remettez-nous où vous le souhaitez", dit-il calmement derrière son masque. La caméra continue à tourner lorsque deux policiers se saisissent de son micro pour lui passer des menottes.  "Pourquoi suis-je en état d'arrestation?", demande le journaliste noir avant que ses collègues soient à leur tour appréhendés et la caméra saisie.

 

après on pourra toujours dire que le gars portait un masque facial, preuve qu'il souhaitait rendre son identification difficile et par extension  que c'était un gros bandits d'émeutier (un peu à la façon loi anti foulard dans les manifs).

Edited by rendbo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peu être une question de proximité que le journaliste a délibérément ignoré comme en France quand les journalistes se places en face des CRS.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, rendbo a dit :

J'ai regardé la vidéo du journaliste de CNN, perso j'ai été assez "choqué" de la facilité avec laquelle il(s) était arrêté, menotté, sans qu'il ne sache pourquoi et alors qu'il était poli et s'était clairement identifié. Il y avait une seconde équipe CNN au même endroit, et les policiers sont resté très urbains, et eux n'ont eu aucun problème. La journaliste en studio qui se demande direct si c'est la différence de couleur (le premier était noir, le second était blanc).

"Breathing while black" est un crime lourdement réprimé dans certains endroits des US, tu devrais pourtant le savoir.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Rufus Shinra a dit :

"Breathing while black" est un crime lourdement réprimé dans certains endroits des US, tu devrais pourtant le savoir.

 

Sauf que le cas présent, il n'y avait pas de racisme mais plus de la négligence. Simplement  cette histoire tourne encore sur les méchants blancs.....

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, kotai a dit :

Peu être une question de proximité que le journaliste a délibérément ignoré comme en France quand les journalistes se places en face des CRS.

j'ai mis cette vidéo car elle est entière. Généralement les autres vidéos commencent quand on le voit se faire arrêter, ainsi que son équipe.

Sur celle ci, avant de se faire menotter, le gars dit qu'ils sont des journalistes de CNN, qu'ils sont à l'endroit où on leur a demandé d'être, et, bien qu'ils soient en direct, il leur demande plusieurs fois où ils doivent aller pour ne pas les déranger dans leur travail (la progression jusqu'à l'intersection suivante).

Apparemment le commentateur dans les studios dit à la fin qu'ils ont été arrêtés parce qu'on leur a demandé de bouger mais qu'ils ne l'ont pas fait... sauf que la caméra tournait et ce n'est plus parole contre parole, mais parole contre enregistrement... et, pour avoir vu les images d'avant, il ne semble pas que ça ait été demandé. 

Edited by rendbo
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
15 minutes ago, rendbo said:

j'ai mis cette vidéo car elle est entière. Généralement les autres vidéos commencent quand on le voit se faire arrêter, ainsi que son équipe.

Sur celle ci, avant de se faire menotter, le gars dit qu'ils sont des journalistes de CNN, qu'ils sont à l'endroit où on leur a demandé d'être, et, bien qu'ils soient en direct, il leur demande plusieurs fois où ils doivent aller pour ne pas les déranger dans leur travail (la progression jusqu'à l'intersection suivante).

Apparemment le commentateur dans les studios dit à la fin qu'ils ont été arrêtés parce qu'on leur a demandé de bouger mais qu'ils ne l'ont pas fait... sauf que la caméra tournait et ce n'est plus parole contre parole, mais parole contre enregistrement... et, pour avoir vu les images d'avant, il ne semble pas que ça ait été demandé. 

De ce que j'ai lu et entendu après coup, l'arrestation a été aussi une surprise pour les policiers: il s'agirait d'un ordre venant "d'en haut". Ca veut dire soit le chef de la police de Minneapolis, soit le maire (via, ou non, des intermédiaires), ce qui semble un ordre assez stupide, ou le genre de coup de billard à trois bandes qu'un politicien ferait en croyant à tort ou à raison pouvoir obtenir un effet donné (ici, quoi? Noircir encore plus les flics pour mieux s'en distancier, histoire de se présenter ensuite comme un grand réformateur reprenant tout en main selon des lignes politiques plus en vogue avec la ligne du parti?). L'histoire est en tout cas assez étrange, mais, surtout dans un tel contexte, les décideurs se foutent pas mal de ce qui se passe sur le terrain et ne se préoccupent réellement que des perceptions et donc de la politique politicienne qui en résulte. Et il ne faut jamais exclure la simple incompétence d'un quelconque bureau ou conseiller à la mairie, en concurrence avec d'autres, dans une atmosphère de gestion désordonnée, faite minute par minute par une bande de politiciens à courte vue qui se contredisent à chaque nouvelle info et foirent dans les grandes largeurs (ordres et contre-ordres égalent désordre). Vu ce que les autorités ont laissé faire depuis le début des émeutes, on peut se poser la question de leur compétence, qu'il s'agisse de la direction de la police ou de la mairie de Minneapolis. 

  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Tancrède a dit :

De ce que j'ai lu et entendu après coup, l'arrestation a été aussi une surprise pour les policiers: il s'agirait d'un ordre venant "d'en haut". Ca veut dire soit le chef de la police de Minneapolis, soit le maire (via, ou non, des intermédiaires), ce qui semble un ordre assez stupide, ou le genre de coup de billard à trois bandes qu'un politicien ferait en croyant à tort ou à raison pouvoir obtenir un effet donné (ici, quoi? Noircir encore plus les flics pour mieux s'en distancier, histoire de se présenter ensuite comme un grand réformateur reprenant tout en main selon des lignes politiques plus en vogue avec la ligne du parti?). L'histoire est en tout cas assez étrange, mais, surtout dans un tel contexte, les décideurs se foutent pas mal de ce qui se passe sur le terrain et ne se préoccupent réellement que des perceptions et donc de la politique politicienne qui en résulte. Et il ne faut jamais exclure la simple incompétence d'un quelconque bureau ou conseiller à la mairie, en concurrence avec d'autres, dans une atmosphère de gestion désordonnée, faite minute par minute par une bande de politiciens à courte vue qui se contredisent à chaque nouvelle info et foirent dans les grandes largeurs (ordres et contre-ordres égalent désordre). Vu ce que les autorités ont laissé faire depuis le début des émeutes, on peut se poser la question de leur compétence, qu'il s'agisse de la direction de la police ou de la mairie de Minneapolis. 

il faudrait leur proposer l'expertise française en la matière ; Benalla aurait un passeport  et serait  sur les starting-block avec  Camellia Jordana  cachée dans sa valise.

  • Haha 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 29/05/2020 à 22:55, Tancrède a dit :

Là, ils étaient 4, et on a une vidéo en montrant 3 sur le gars allongé face contre terre, tous avec un genou enfoncé sur lui (cou, dos, bas du dos je crois). Pour le recours fréquent à l'usage des armes, il faut nuancer la vision caricaturale qu'on a des flics américains: comme ailleurs, la plupart des flics US ne se serviront jamais de leur arme au cours de leur carrière, ni même ne la sortiront de son holster dans une situation réelle. Le nombre de vidéos tragiques ou franchement débectantes qu'on voit passer, ou d'événements de ce type dont on entend parler, ne doit pas nous induire en erreur là-dessus, même s'il semble massif: c'est juste l'effet de loupe des médias. Ensuite, la plupart de ces instances où une arme à feu est employée arrive, au final, dans un nombre limité de zones (où l'essentiel de ces violences se concentre du coup) qui sont, on s'en doutera, des zones dangereuses, où la police est confrontée au quotidien à des gangs dont on n'a pas vraiment l'équivalent en France, en tout cas certainement pas à la même échelle.

Et ces gangs sont armés (pas avec des flingues légaux), parfois lourdement, et, dans certains endroits (Chicago, Baltimore, St Louis, Atlanta, Philadelphie, certaines zones de LA et NY...), entretiennent un climat d'une extrême violence, souvent peu discutée par les médias (le nombre de gens tués chaque semaine à Chicago suffirait à choquer même des gens blasés, si l'emphase était mise dessus avec persistance). Des policiers opérant dans ces environnements seront nettement plus enclins à réagir aggressivement. 

Je ne me prononçais pas sur cet épisode qui fait (outrageusement?) l'actualité.

Je tenais juste à souligner qu'il n'est jamais aisé d'envisager intervenir seul à mains nues sur quelqu'un sont on ignore tout, même avec une formation solide...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le terme de "white supremacists" est beaucoup employé, mais il semble qu'il s'agisse beaucoup plus de gens du type antifa, qui s'adonnent à la politique du pire, cherchant à attiser les flammes (littéralement et métaphoriquement): ils sont beaucoup plus nombreux, beaucoup plus organisés, et beaucoup plus disponibles que les quelques dizaines de néofachos qui doivent exister aux alentours de la ville et des comtés environnants (rappelons que le Minnesota, hors de Minneapolis/St Paul, c'est très grand, très vide, très rural). Il semble aussi qu'il y ait pas mal de gens s'invitant à la fête en provenance d'autres Etats, après la première vague de non résidents venue piller (généralement d'autres quartiers), puis la seconde, venue piller et casser (venant d'autres comtés). Mais à mesure que plus d'info est disponible, on voit beaucoup d'organisation dans certains groupes et comportements, et une activité très "stratégisée" dans les médias sociaux (publication de fausses photos, bombardements de certains fils par des allumés...). Au Texas, un gars a même publié une vidéo montrant des piles de briques pré-arrangées dans un lieu idéal pour une émeute.... Loin de tout site de construction. 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout cela ne doit pas faire oublier le plus important

ap,550x550,16x12,1,transparent,t.u1.png

USA can into space!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Tancrède a dit :

Le terme de "white supremacists" est beaucoup employé, mais il semble qu'il s'agisse beaucoup plus de gens du type antifa, qui s'adonnent à la politique du pire, cherchant à attiser les flammes (littéralement et métaphoriquement): ils sont beaucoup plus nombreux, beaucoup plus organisés, et beaucoup plus disponibles que les quelques dizaines de néofachos qui doivent exister aux alentours de la ville et des comtés environnants (rappelons que le Minnesota, hors de Minneapolis/St Paul, c'est très grand, très vide, très rural). Il semble aussi qu'il y ait pas mal de gens s'invitant à la fête en provenance d'autres Etats, après la première vague de non résidents venue piller (généralement d'autres quartiers), puis la seconde, venue piller et casser (venant d'autres comtés). Mais à mesure que plus d'info est disponible, on voit beaucoup d'organisation dans certains groupes et comportements, et une activité très "stratégisée" dans les médias sociaux (publication de fausses photos, bombardements de certains fils par des allumés...). Au Texas, un gars a même publié une vidéo montrant des piles de briques pré-arrangées dans un lieu idéal pour une émeute.... Loin de tout site de construction. 

Mon beau frère, valeureux pecno du Dakota du Nord, a dîné avec moi ce midi, je lui parle un peu de Minneapolis, il me dit que c'est en faite toujours la même choses.

Dixit Mr : les médias tronque la situation au maximum, le policier semble être une raclure, mais en aucun cas c'est un acte purement raciste !!

La dessus tout le monde se met a raconté tout est n'importe quoi, tant que c'est dans la ligne éditoriale... ( Plutôt très a tendance démocrate, BLM.... )

Il m'a dit que le risque de voir des supremacist blanc joué les trouble fait était égal à zéro, aucune organisation...

Lui il craint plutôt des débordements dans certaines universités, ou beaucoup de jeune loups ( blanc ) en aurait marre d'être traité comme de la merde...

Il paraît que c'est flagrant dans certains états du sud...

Ou les blancs ce réunissent non pas pour ouvrir des KKK locales mais plutôt pour s'autodefendre idéologiquement... ( Plutôt d'ailleurs des pecnos et des geeks, en faite les blancs mal vue et déclassé socialement )

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,487
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Redapache
    Newest Member
    Redapache
    Joined
  • Forum Statistics

    20,847
    Total Topics
    1,301,334
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries