Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Trump commence vraiment à devenir inquiétant :

https://www.journaldemontreal.com/2020/08/21/trump-avertit-que-le-resultat-de-lelection-pourrait-tarder-a-etre-connu

« On n’aura jamais un résultat de l’élection le 3 novembre », a-t-il déclaré vendredi lors d’un discours près de Washington. « On ne va selon moi pas pouvoir savoir comment se termine cette élection pendant des semaines, des mois, peut-être jamais ». 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

https://www.nytimes.com/2020/08/22/us/california-wildfires-prisoners.html

Les prisonniers ont aidé la Californie à lutter contre les incendies pendant des décennies, jouant un rôle crucial pour contenir les flammes qui ont frappé l'État avec plus de fréquence et de férocité ces dernières années.

La semaine dernière, cependant, M. Martin et des centaines d'autres détenus pompiers étaient absents des lignes de feu. Ils étaient déjà rentrés chez eux, dans le cadre d'un programme de libération anticipée lancé par le gouvernement Gavin Newsom pour les protéger du coronavirus.

Cela a mis en évidence la dépendance de l'État à l'égard des prisonniers dans sa force de lutte contre les incendies et a compliqué sa lutte contre près de 600 incendies, dont beaucoup ont continué à brûler à travers la Californie du Nord samedi. Les experts craignent que les orages secs prévus pour dimanche ne fassent encore plus de ravages, ce qui mettrait à rude épreuve les ressources nécessaires pour lutter contre ce qui constitue aujourd'hui les deuxième et le troisième plus grands incendies de l'histoire moderne de l'État.

Pour les critiques, le programme pénitentiaire est un remède bon marché et exploiteur, qui devrait être remplacé par un investissement public approprié dans la lutte contre les incendies ; pour d'autres, il constitue une partie essentielle de la réponse de l'État à ce qui est devenu une crise annuelle des incendies. Certains se sont plaints que les participants étaient libérés au moment où l'État en avait le plus besoin.

M. Newsom a demandé que davantage de pompiers viennent d'aussi loin que la côte Est et l'Australie.

Le département des prisons de Californie estime que son programme de camps de conservation, qui inclut les pompiers détenus, permet aux contribuables californiens d'économiser des dizaines de millions de dollars par an. Engager des pompiers pour les remplacer, surtout compte tenu de la difficulté du travail à accomplir, serait un défi pour un État déjà à court d'argent.

Le grand débat en Californie est de savoir si l'État, qui possède le plus grand programme de pompiers détenus du pays, devrait employer des prisonniers pour combattre les incendies. En Californie, les pompiers incarcérés sont payés 1 dollar de l'heure lorsqu'ils sont en première ligne, ce qui a conduit certains à qualifier cette pratique de travail d'esclave. Ils travaillent dans des conditions traîtresses, six pompiers détenus étant morts au cours des trois décennies et demie passées, dont une femme du contingent de pompiers incarcérés de l'État.

Le syndicat qui représente les employés de Cal Fire a demandé au gouverneur et à l'assemblée législative de cesser de compter sur les pompiers détenus. Tim Edwards, le président du syndicat, a déclaré que le département des prisons de Californie avait abaissé la barre pour les détenus qui remplissent les conditions pour être pompiers.

"Ils essaient d'ajouter des personnes qui n'auraient jamais pu entrer dans les camps auparavant, soit à cause de multiples infractions, soit à cause du type d'infraction", a déclaré M. Edwards.

Le département des services pénitentiaires indique que les détenus doivent avoir moins de cinq ans à purger et sont disqualifiés s'ils ont des antécédents d'évasion par la force ou la violence ou s'ils ont été condamnés pour des délits sexuels ou des incendies criminels.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

https://www.nytimes.com/2020/08/22/us/california-wildfires-prisoners.html

Les prisonniers ont aidé la Californie à lutter contre les incendies pendant des décennies, jouant un rôle crucial pour contenir les flammes qui ont frappé l'État avec plus de fréquence et de férocité ces dernières années.

La semaine dernière, cependant, M. Martin et des centaines d'autres détenus pompiers étaient absents des lignes de feu. Ils étaient déjà rentrés chez eux, dans le cadre d'un programme de libération anticipée lancé par le gouvernement Gavin Newsom pour les protéger du coronavirus.

Cela a mis en évidence la dépendance de l'État à l'égard des prisonniers dans sa force de lutte contre les incendies et a compliqué sa lutte contre près de 600 incendies, dont beaucoup ont continué à brûler à travers la Californie du Nord samedi. Les experts craignent que les orages secs prévus pour dimanche ne fassent encore plus de ravages, ce qui mettrait à rude épreuve les ressources nécessaires pour lutter contre ce qui constitue aujourd'hui les deuxième et le troisième plus grands incendies de l'histoire moderne de l'État.

Pour les critiques, le programme pénitentiaire est un remède bon marché et exploiteur, qui devrait être remplacé par un investissement public approprié dans la lutte contre les incendies ; pour d'autres, il constitue une partie essentielle de la réponse de l'État à ce qui est devenu une crise annuelle des incendies. Certains se sont plaints que les participants étaient libérés au moment où l'État en avait le plus besoin.

M. Newsom a demandé que davantage de pompiers viennent d'aussi loin que la côte Est et l'Australie.

Le département des prisons de Californie estime que son programme de camps de conservation, qui inclut les pompiers détenus, permet aux contribuables californiens d'économiser des dizaines de millions de dollars par an. Engager des pompiers pour les remplacer, surtout compte tenu de la difficulté du travail à accomplir, serait un défi pour un État déjà à court d'argent.

Le grand débat en Californie est de savoir si l'État, qui possède le plus grand programme de pompiers détenus du pays, devrait employer des prisonniers pour combattre les incendies. En Californie, les pompiers incarcérés sont payés 1 dollar de l'heure lorsqu'ils sont en première ligne, ce qui a conduit certains à qualifier cette pratique de travail d'esclave. Ils travaillent dans des conditions traîtresses, six pompiers détenus étant morts au cours des trois décennies et demie passées, dont une femme du contingent de pompiers incarcérés de l'État.

Le syndicat qui représente les employés de Cal Fire a demandé au gouverneur et à l'assemblée législative de cesser de compter sur les pompiers détenus. Tim Edwards, le président du syndicat, a déclaré que le département des prisons de Californie avait abaissé la barre pour les détenus qui remplissent les conditions pour être pompiers.

"Ils essaient d'ajouter des personnes qui n'auraient jamais pu entrer dans les camps auparavant, soit à cause de multiples infractions, soit à cause du type d'infraction", a déclaré M. Edwards.

Le département des services pénitentiaires indique que les détenus doivent avoir moins de cinq ans à purger et sont disqualifiés s'ils ont des antécédents d'évasion par la force ou la violence ou s'ils ont été condamnés pour des délits sexuels ou des incendies criminels.

tu es sur que ce pays a aboli l'esclavage ??

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, christophe 38 a dit :

tu es sur que ce pays a aboli l'esclavage ??

S'agissant des taulards, les américains travaillent beaucoup dans une logique pénitentiaire donc non. Et la gestion des prisons par des mécanismes de PPP n'a rien arrangé.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, christophe 38 a dit :

tu es sur que ce pays a aboli l'esclavage ??

13ème amendement de la constitution US:

Citation

Section 1. Neither slavery nor involuntary servitude, except as a punishment for crime whereof the party shall have been duly convicted, shall exist within the United States, or any place subject to their jurisdiction.

Section 2. Congress shall have power to enforce this article by appropriate legislation.

L'esclavage est aboli, sauf pour les prisonniers. C'est bien pratique.

 

Au passage ça permet de regarder d'un autre oeil le taux d'incarcération des noirs américains...

https://www.pewresearch.org/fact-tank/2019/05/21/from-police-to-parole-black-and-white-americans-differ-widely-in-their-views-of-criminal-justice-system/

https://abcnews.go.com/Politics/black-men-sentenced-time-white-men-crime-study/story?id=51203491

http://www.huffingtonpost.com/2013/09/17/racial-disparity-drug-use_n_3941346.html

  • Confused 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Kelkin a dit :

et surtout de comprendre l'interet de remplir les prisons, meme avec des motifs futils (le 3eme vol, la loi des 3 coups https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_des_trois_coups  )

 

plus je regarde ce pays et moins je l'aime, est ce normal ??

  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Ya même des "jeux du cirque" avec des prisonnier. Un article que j'ai lu il y a quelques années décrivait des jeux en aréne avec des prisonnier à qui on demande des choses du genre rester assis autour d'une table alors qu'un taureau est lâché dans l'aréne, le dernier qui se léve à une récompense...

Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, kalligator a dit :

T'est sérieux là ou c'est un gag là ? parce ça nous ramènerai au romains qui faisaient toutes sorte de saloperies dans leurs arènes

Je suis 100% sérieux malheureusement. C'était dans un journal papier il y a des années mais si mes souvenirs sont bon c'était le pénitencier Angola en Louisiane dont la fiche wiki nous dit qu'ils organisent des "rodéos"...

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, kalligator a dit :

J'hallucine de la cruauté des organisateurs de ce genre de rodéo, ils  mériteraient de prendre la place des condamnés

Après de ce que je vois sur le net actuellement ça a l'air d'être quelque chose de pas courant, l'essentiel étant des rodéos "ordinaires".

Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, NUBEALTIUS a dit :

On se calme, il y a eu de très bon reportage à la TV expliquant le fonctionnement.

les participants étant tous volontaires et c'est le même système de Rodéo que dans toute les states, ni plus dur ni plus cruel:

https://www.courrierinternational.com/article/2012/12/03/les-prisonniers-font-leur-rodeo

La notion de volontariat quand on parle de prisonnier est pas forcément si simple. Et il y a semble-t-il des cas comme cette histoire de table on est pas dans le rodéo "normal", après cela semble avoir été exceptionnel et peut être que ça ne s'est pas répété, c'est possible.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, nemo a dit :

La notion de volontariat quand on parle de prisonnier est pas forcément si simple. Et il y a semble-t-il des cas comme cette histoire de table on est pas dans le rodéo "normal", après cela semble avoir été exceptionnel et peut être que ça ne s'est pas répété, c'est possible.

Tout les ans et ça permet entre autre de contribuer au budget du centre pénitentier. Ça permet aussi au détenu de revoir leur famille, éventuellement pour certain de faire de la vente "d'artisanat" sur un marché dans le centre pénitentier.

Les clowns au Rodéo: 

 

et oui ça fait partie intégrante du spectacle de Rodéo.

A noter que les participants s'entraînent toute l'année pour le jour du Rodéo et donc avoir la possibilité de briller devant leur proche 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
à l’instant, NUBEALTIUS a dit :

Tout les ans et ça permet entre autre de contribuer au budget du centre pénitentier. Ça permet aussi au détenu de revoir leur famille, éventuellement pour certain de faire de la vente "d'artisanat" sur un marché dans le centre pénitentier.

Les clowns au Rodéo: 

 

et oui ça fait partie intégrante du spectacle de Rodéo.

A noter que les participants s'entraînent toute l'année pour le jour du Rodéo et donc avoir la possibilité de briller devant leur proche 

Je rejette pas le principe qui a une base saine, je me méfie juste des abus et il semble qu'il y en a eu. 

Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, nemo a dit :

Je rejette pas le principe qui a une base saine, je me méfie juste des abus et il semble qu'il y en a eu. 

Ce genre de jeu avec une table tu l'as aussi en France ( cette avec des vachettes) lors des courses landaises ou torro piscine.

lors des Rodéos les participants sont équipés de gilet de protection. 
 

Après tu balances une vidéos des Clown détenus avec un titre un peu provocateur du style"  USA les nouveaux Jeux du Cirque, une honte !!!!" Et hop tu viens de créer un abus 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, NUBEALTIUS a dit :

Ce genre de jeu avec une table tu l'as aussi en France ( cette avec des vachettes) lors des courses landaises ou torro piscine.

lors des Rodéos les participants sont équipés de gilet de protection. 
 

Après tu balances une vidéos des Clown détenus avec un titre un peu provocateur du style"  USA les nouveaux Jeux du Cirque, une honte !!!!" Et hop tu viens de créer un abus 

On a de bonnes raisons de se méfier le milieu carcéral en général est le lieu de tous les abus. La notion même de consentement des prisonniers, souvent des gens dans une précarité économique extrême est sujette à caution. Alors c'est peut être une pure manipulation ou bien c'est toi qui tombe dans une communication bien faites. Mais bon dans le fond j'en sais rien et  tu as peut être raison je n'insiste donc pas.

Link to post
Share on other sites

Le Rodéo est bien ancré dans la culture américaine avec de plus en plus de participant d'origine hispanique.

le Rodéo n'est en aucun "rare", et bon nombre de petites villes possèdent leur Rodéo annuel, comme nous avons en France  nos fêtes de village.

il faut rajouter à ça environ 1000 complétions pro

Tu as même des écoles de Rodéo, comme nous avons des écoles de tauromachie ou de course landaise. La seule différence c'est qu'au US le Rodéo ne subit pas la même perte de vitesse que la tauromachie 

https://www.scem.univ-smb.fr/images/Geographie/Accueil/georizon/Georizon20_Geographie_montagne_universiteSavoie.pdf

Et entre les différentes épreuves tu as bien souvent le jeux du suicide poker table ( le fameux jeu avec la table)

Apres le Rodéo "Carcéral" est effectivement rare

 

 

Edited by NUBEALTIUS
Link to post
Share on other sites

Puisqu'il faut rendre à César ce qui est à César, n'attribuons plus à Dostoïevski ce qui est apocryphe, à savoir la citation suivante : “Le degré de civilisation d'une société peut être jugée en visitant ses prisons".

https://lareviewofbooks.org/article/dostoyevsky-misprisioned-the-house-of-the-dead-and-american-prison-literature/ (23 décembre 2019)

Barthélemy Maurice, 1840 Histoire politique et anecdotique des prisons de la Seine  : “Voulez-vous apprécier le degré de moralité auquel un peuple est parvenu, mesurer, pour ainsi dire, sa civilisation? voyez comment ce peuple traite ses prisonniers”.

Maurice Garçon, 1958 : “On peut dire que, dans une certaine mesure, on apprécie la moralité et le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses prisonniers”.

Historiquement, le sentiment à l'étude trouve son origine dans l'enseignement de Montesquieu sur les degrés de civilisation dans L'esprit des lois (1748), qui a inspiré Beccaria à écrire, dans Sur les crimes et les châtiments (1764), "S'il existait une échelle exacte et universelle des crimes et des châtiments, nous devrions avoir une mesure approximative et commune des degrés de tyrannie et de liberté, et de l'humanité et du mal fondamentaux des différentes nations". Les paroles de Beccaria ont eu une profonde influence sur les mouvements de réforme pénale du XIXe siècle, y compris ceux de la Russie, et au milieu du XXe siècle, elles étaient devenues une sorte de déclaration absolue "orpheline" largement utilisée dans les documents et manuels juridiques. Par exemple, elle ouvre les Normes minimales de prison de 1963 : Recommended Standards for Administration, Construction, Programs of the Californian prison system (normes recommandées pour l'administration, la construction et les programmes du système pénitentiaire californien) : "Le traitement du crime et des criminels pourrait un jour être utilisé par les historiens comme une mesure du degré de civilisation atteint par les nations".

Sans surprise, la citation sur les prisons et la civilisation prétendument tirée de l'œuvre puissante d'un "géant russe" a été largement utilisée par les militants afro-américains des droits de l'homme, comme en témoigne, par exemple, son rôle d'épigraphe de l'article "The Black Prisoner as Victim", publié par le célèbre avocat et militant des droits civils William Haywood Burns dans The Black Law Journal (1971), et dans cette affiche :

vinitsky6.png

Il ne serait pas exagéré de dire que David Rothenberg, sa Fortune Society et de nombreux autres militants de l'époque considéraient l'auteur de La Maison des morts comme une figure paternelle pour leurs propres expériences sociales et littéraires. Dès les premiers numéros de The Fortune News, les membres du groupe ont publié et fait de la publicité pour des œuvres littéraires écrites par des condamnés et des anciens condamnés. Les journaux américains ont observé "la croissance des publications carcérales" et ont parlé des "auteurs de prison" comme d'un phénomène contemporain influencé, en partie, par le roman de Dostoïevski.

En fait, l'idée de l'Amérique comme "prison de la nation noire" était au cœur de la littérature carcérale de 1964-1972, comme en témoignent les œuvres de ses principaux praticiens, Malcolm X, Eldridge Cleaver, George Jackson, Etheridge Knight et Sam Melville (ce dernier était un ardent lecteur de Dostoïevski).

Pourtant, certains auteurs n'étaient pas d'accord avec cette généralisation radicale et ont tenté de "renvoyer" le roman de Dostoïevski et la citation sur les prisons et la civilisation en Russie afin de donner raison au système pénitentiaire américain. "C'est ironique", a écrit le criminologue Charles H. Logan dans Private Prisons : Cons and Pros (1990), "que certains critiques des prisons privées aiment à citer Dostoïevski - que le degré de civilisation d'une nation peut être vu dans la façon dont elle traite ses prisonniers - et se demandent à voix haute ce que Dostoïevski penserait des prisons privées". Selon Logan, si Dostoïevski avait vécu en Union soviétique, "il aurait été le témoin d'un des systèmes pénitentiaires les plus brutaux et les plus anarchiques de l'histoire", avec des prisonniers politiques "entassés côte à côte dans des cellules sans air et des wagons couverts et envoyés dans des camps d'esclaves punitifs où ils étaient travaillés, affamés et congelés à mort". Cependant, "s'il visitait les prisons américaines contemporaines, y compris les prisons privées, Dostoïevski serait probablement impressionné par les protections des droits civils et humains, la nourriture et les soins médicaux, les normes de décence, et même l'espace, qu'il y trouverait généralement, au moins en comparaison avec le goulag soviétique". Dans l'ensemble, la citation "dirait effectivement quelque chose sur notre civilisation, mais rien qui puisse décourager l'implication du secteur privé dans la gestion des prisons".

Aujourd'hui, les politiciens, les activistes et les journalistes russes utilisent fréquemment les propos apocryphes de Dostoïevski pour critiquer le système pénal russe. Le service pénitentiaire fédéral russe l'a à son tour adopté comme une sorte de décor idéologique. Cette "déclaration très juste", comme l'observe Yaroslav Nilov, un député de la Douma d'État, est accrochée à l'entrée de la colonie pénitentiaire pour femmes de Kolosovka, dans la province de Kaliningrad.

vinitsky9.png

Je pense que cette fascination sincère et cette mauvaise interprétation involontaire des écrits de Dostoïevski sur les "droits de l'homme" peuvent s'expliquer par une sensibilité américaine unique à la question existentielle de l'humiliation de la dignité humaine, que Dostoïevski a soulevée et décrite avec tant de force dans ses romans d'après-prison, mais interprétée dans un cadre très différent des idéologies civilisatrices des Lumières. Le vrai Dostoïevski est donc étranger aux militants contemporains des prisons, qui l'ont, par la force des choses, converti en un allié naturel et désirable.

Edited by Wallaby
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, nemo a dit :

Je rejette pas le principe qui a une base saine, je me méfie juste des abus et il semble qu'il y en a eu. 

On viens donc de passer d'un message ou tu laisse entendre que c'est les jeux du cirque, avec des prisonniers obligés de le faire... Genre. Rome, a c'est une sorte de fête culturelle ou des prisonniers participé de manière complètement volontaire...

Et bas ... Dans le genre Fake news...

 

Je sais que tu n'a surement pas fait exprès...

Mais tout de même... C'est la démonstration que le journalisme de nos jours... Bas c'est pas terrible...

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites

Notez que le "rodeo" est une pratique relativement répandue dans les pays d’élevage .  Il existe sous diverses formes dans les pays d'Amérique du Sud et on le trouve également en Nouvelle Calédonie. Même les pratiques taurines en sont une sorte de variante,  en particulier les toreros à cheval qui met en exergue le dressage du cheval,  ou encore certaines pratiques en Camargue.  En Espagne, certaines courses cavalier  et lance  en terrain libre  par exemple "Toro de la Vega" (interdites récemment)  ont pour origine l'entrainement des cavaliers à la "jinete" ,  d'autres pratiques équestres peuvent y être rattachées. 

Il y a 4 heures, Snapcoke a dit :

Rome, a c'est une sorte de fête culturelle ou des prisonniers participé de manière complètement volontaire...

Il semble que tous les gladiateurs n'étaient pas esclaves, à confirmer par les latinistes confirmés. Il existait une sorte de gladiateur libre  (qui signait un engagement pou x années ou n combats) Par ailleurs,  il semble que les combats de gladiateurs ont pour origine une sorte de rite funéraire.  

Notez que le tournoi médiéval, pourtant réservé aux nobles, est une sorte de combat de gladiateurs...  

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • pascal locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,617
    Total Members
    1,550
    Most Online
    nhacaiVn88
    Newest Member
    nhacaiVn88
    Joined
  • Forum Statistics

    21,239
    Total Topics
    1,432,060
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...