Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Il y a 1 heure, cracou a dit :

Apple n'a JAMAIS rien sorti d'innovant. Ils ont par contre su reprendre un concept ou produit exitant et en faire un joli coup marketing (l'ipod c'est pas eux, le smartphone, c'est pas eux etc etc).

ohhh, j'apprends. 

Il y a 1 heure, cracou a dit :

Tu passes à côté des éléments les plus importants: Apple est problématique à cause du Apple store et ses conditions absurdes "vous nous donnez 30% de votre CA Et interdiction totale d'avoir de l'argent par d'autres moyens". C'est mafieux comme contrat...

exemple ressorti par exemple ici : https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/08/22/l-offensive-des-editeurs-de-presse-americains-contre-apple_6049628_3234.html

mais surtout l'affaire qui me fait mal, c'est https://www.numerama.com/tech/643505-pourquoi-apple-a-t-il-presente-des-excuses-a-wordpress.html

Citation

Le fondateur de WordPress accusait Apple de le forcer à rajouter des fonctionnalités payantes dans son application, pour pouvoir toucher 30 % de commission. Apple a finalement présenté ses excuses à WordPress, en rétropédalant sur cette décision.

Apple a passé une fin de semaine mouvementée. Alors que la firme à la pomme est en guerre ouverte avec Epic Games, l’éditeur du jeu à succès Fortnite, elle a été contrainte de répondre à des accusations d’une autre entité de la tech, WordPress.

WordPress est un logiciel édité par l’entreprise Automattic qui permet de créer, éditer et modifier des sites internet ; il est gratuit et repose sur un fonctionnement open-source, et permet de payer pour acheter des « thèmes » de site au look plus travaillé. Il existe une app Android et iOS pour gérer le back-office d’un site depuis un smartphone — mais pas de réaliser des achats de thèmes payants.

Cependant, le 21 août 2020, le fondateur de WordPress Matt Mullenweg a accusé Apple, dans une série de tweets, de bloquer toutes nouvelles les mises à jour de son application. « Pour pouvoir corriger des bugs et pouvoir instaurer de nouvelles mises à jours, nous devons nous engager à rendre l’app compatible avec des achats dans l’application  », a-t-il affirmé. En somme : Apple aurait demandé à une application gratuite d’ajouter la possibilité de faire des achats, afin de pouvoir prélever 30 % de commissions sur lesdits achats.

[...]

pour moi une des caractéristiques du racket d'apple, c'est qu'il n'existe pas d'alternative à l'AppStore, contrairement à GoogleStore (ce qui permet à Huawei de continuer à vendre des téléphones android totalement déconnecté de la version Android Google). Par exemple le cas Fortnite (et pourtant je n'aime pas ce jeu) https://www.numerama.com/pop-culture/643824-la-justice-autorise-apple-a-bloquer-fortnite-de-son-app-store.html avec une tentative de bloquer tous jeux utilisant l'UnrealEngine pour punir la boite mère de Fortnite

Edited by rendbo
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Chronos a dit :

Google : Google est fondamentalement une boite de pub/média.

Personnellement pas d’accord. Google est d’abord et avant tout une société de développement de logiciels qui a basé tout son business modèle d’un côté sur la gratuité, et de l’autre sur la vente des données personnelles recueillies et des corrélations tous azimuts aux fins d’usages commercial et marketing.
Ce business model se réplique dans absolument toutes ses applications, y compris de santé, et Google ajoute maintenant la vitrine publicitaire à ses environnements (sponsoring shopping comme publicités directes sur youtube par exemple).
Mais c’est bien parce qu’à la base les services proposés sont pertinents qu’ils ont eu ce succès.

Le fait est qu’une part de la position dominante tient à la gratuité et donc de l’efficacité des services délivrés (l'algorithme du moteur de recherche, Gmail, Google Maps et Earth, et bien d’autres), sans compter les nombreux rachats et bien sûr Android.

 

Il y a 1 heure, cracou a dit :

Apple n'a JAMAIS rien sorti d'innovant. Ils ont par contre su reprendre un concept ou produit exitant et en faire un joli coup marketing (l'ipod c'est pas eux, le smartphone, c'est pas eux etc etc).


Débat sans grand intérêt, qui tient plus d’un rejet d’une marque que d’une véritable réflexion. Comme lorsque l’on essaye de savoir qui a inventé la voiture électrique...

Le fait est que tous les labos de R&D ont pleins de concepts, et que certains sont même présentés pour une démarche industrielle. Ça n’en fait pas pour autant des « trucs qui marchent ».
Si Apple a été aussi fort sur ces machines (ordinateurs, smartphone, lecteurs mp3), c’est que non seulement ils sont passés de concepts intéressants mais qui ne marchaient pas à de véritables outils du quotidien, mais qu’en plus ils ont apporté un design et un écosystème cohérent.

Le reste, ce n’est qu'une histoire de goût.

 

Il y a 1 heure, cracou a dit :

Ben non c'est pas une boite de sotware à la base...


C’est vrai qu’un OS Windows, la suite Office avec l’ensemble de ses outils bureautique, puis ensuite le développement des OS serveurs, ça n’a pas grand chose à voir avec du software...
C’est juste leur coeur de métier, mais ce n’est pas grave. Il auront ensuite mis 25 ans à développer du service autour, et quoi qu’on en dise, ils ont d’abord et surtout offert un environnement standard et ouvert pour l’ensemble des développeurs d’applications.
 

De là leur « monopole pendant un temps sur ce marché ».

 

On peut ne pas aimer certaines marques (personnellement, Google m’insupporte, il y a longtemps que je ne suis plus sur Amazon et que FB ne recueille plus rien sur moi), mais celà ne doit nullement empêcher de prendre du recul et savoir faire la part des choses.

 

Edited by TarpTent
  • Like 1
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, cracou a dit :

Tu oublies que Google c'est des services et you tube.

Apple n'a JAMAIS rien sorti d'innovant. Ils ont par contre su reprendre un concept ou produit exitant et en faire un joli coup marketing (l'ipod c'est pas eux, le smartphone, c'est pas eux etc etc).

Tu passes à côté des éléments les plus importants: Apple est problématique à cause du Apple store et ses conditions absurdes "vous nous donnez 30% de votre CA Et interdiction totale d'avoir de l'argent par d'autres moyens". C'est mafieux comme contrat...

Tu passes à côté des problèmes réels: genre la pression que mettent ces entreprises sur leurs clients et autres pour ne pas pouvoir aller ailleurs...

Ben non c'est pas une boite de sotware à la base... C'est le monopoleur de windows et ils ont conçu windows pour mieux marcher avec leurs produits qu'avec cuex des concurrents y compris en imposant des merdes installées sur lesquelles tu n'as pas de choix. C'est là labus de position dominante. On t'a demandé si tu voulais IE ou Edge? ou leur firewall?

 

 

 

Je cite Cracou mais je répond aussi @TarpTent.

Google : Les services tournent autour du pool media/pub/marketing (donc des "services"' et la vraie machine à cash, qui inclut le traitement de données, qui est le moyen au profit des fins énoncées ci-avant), et Youtube n'est absolument pas en reste. Cela n'énerve en rien la validité de l'argument comme quoi il s'agit bien du meilleur service, et il n'a pas écrasé ses concurrents (dont Dailymotion) uniquement sur base de pratiques douteuses (dont le détail reste à prouver judiciairement, ce qui n'a pas été entrepris par ses concurrents).

Ma position ne me paraît pas, à cet égard, diverger de celle de TarpTent en ce que les logiciels en questions sont conçus pour traiter des données dans une optique marketing/pub/media et de plus en plus de datamining à destination d'autres opérateurs (financiers notamment, on songera au domaine de la santé). Ce modèle les distinguent d'une boite comme Apple ou Microsoft.

 

Apple : On peut en effet discuter de qui a inventé quoi. De qui a réellement inventé Facebook aussi. Il est toutefois indéniable que les produits phares d'Apple résultent bien de leur travail et de leur remaniements d'un projet antérieur, le cas échéant, et que leur patte a permis à ces produits de dégager leur plein potentiel. Depuis la mort de Jobs, ils n'y arrivent plus.

Les conditions de l'App Store ne requièrent pas, a priori, d'intervention particulière. Il y a déjà concurrence et les développeurs n'ont qu'à se désintéresser de cet opérateur et de ses pratiques de marché pour se concentrer sur Google Store et Android (le marché pertinent est même plus important...). Apple subira les conséquences de sa politique. Au pire, il n'appartient qu'au développeur de dénoncer le contrat et d'engager un bon avocat., qui aura du mal à faire reconnaître qu'une prise de 30% du C.A. généré sur une plateforme dont tu dépends à 100%. pour générer l'ensemble du C.A. donné est excessif. L'abus ici n'est pas aussi transparent qu'il n'y paraît.

L'interdiction de diversifier ses sources de revenus est beaucoup plus problématique, seul l'examen de l'ensemble des conditions économiques du contrat permettrait de donner une réponse concrète. Cela étant, il ne tient qu'à un développeur de se plaindre auprès de la Commission européenne pour enclencher un engrenage, d'autant plus qu'il est devenu politiquement intéressant dans l'Eurobubble de faire condamner des grosses boites à des montants astronomique et d'imposer des mesures correctrices annoncées en conférence de presse.

Mais encore une fois, Apple est en concurrence sur tous ses segments phares.

 

Microsoft : Tu n'es pas obligé d'utiliser IE ou Edge (la Commission européenne/DG Comp leur a déjà imposé le choice screen là-dessus en Europe donc oui, on m'a demandé si je voulais utiliser IE*). Leur firewall oui à la rigueur mais tu peux en télécharger un autre.

Si Microsoft n'est pas une boite centrée sur le software, pourrais-tu dire précisément ce qu'ils font ? Les produits fonctionnant mieux avec leur OS que la concurrence ce sont des logiciels sauf erreur. Idem pour Windows aussi d'ailleurs. Ce n'est pas du matériel...

*Enfin tout le monde sauf le fisc, qui a retenu une solution informatique fonctionnant exclusivement via IE (ou Firefox 3.2 :laugh:) pour pouvoir déclarer ses impôts. Mais là encore c'est l'Etat belge le problème.

 

Facebook : Si pression il y a, il convient de se pencher sur cette pression. Cela étant, la valeur marketing de Facebook dépend de son audience au sein des quidams. Et ceux-ci n'ont pas envie de partir.

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, TarpTent a dit :

Comme lorsque l’on essaye de savoir qui a inventé la voiture électrique...

Gustave Trouvé a fait le premier véhicule électrique capable de transporter son conducteur. :coolc:

Edited by Kelkin
Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, christophe 38 a dit :

bonjour

 

j'ai regardé, ce matin, la vidéo.

 

Pour ce que j'en vois, le controle est "mal fait" : les policiers ne se sont pas placés de maniere à empecher son déplacement : ils auraient pu etre un devant, un derriere...

Pour moi, l'usage de l'arme, c'est de la frustration : ils lui ont demandé de s'arreter, il ne l'a pas fait, ils tirent... ayant peut etre peur qu'il ne se saisisse d'une arme dans l'habitacle (mais, si nous devions tirer chaque fois que nous avons un doute ou avons peur, ce ne serait pas des chargeurs, qu'ils nous faudrait, mais des bandes, comme pour les mitrailleuses).

Plutot que d'utiliser le tazer, j aurai utilisé le tonfa ; un coup porté sur la jambe le fera se déplacer moins vite et, s'il est shooté, le genera probablement (sauf si sous pcp)...

 

Avec notre legislation, à nous rien qu'à nous, le fait de tirer ne se justifie pas...

le flic tire 7 coups, pourquoi ? parce que ses munitions ne valent rien ? parce qu'il tire mal ? parce qu'il n'ose pas l'incapaciter ???

là, si je veux le stopper, imperativement, je tire bassin ! fracas osseux dans le bassin, bassin cassé, il tombe, n'avancera plus...... va mourir un peu plus tard, (zone fortement irriguée, beaucoup de veines et arteres)...

En France, si je vise une jambe, je vais etre inculpé pour coups et blessures volontaires et je risque 20 ans (le double de la peine du citoyen)... donc, l'analyse est simple : puis je legalement tirer ou pas ? là, non ! 7 coups, ça fait acharnement (surtout si c'est le meme qui les tire) ; faut le tester... (est il bourré ou sous produits ? (c'est ce que l'on fait, en France : l'auteur souffle et subi une prise de sang, pour lever le doute)

Oui, en France, mais on est pas en France là, on est au Etats Unis, leurs ''procedures'' ont toujours étaient bien plus lethal que les nôtres, le contrôle est mal fait, soit, ils auraient pus ne pas tirés ? C'est bien vrai, d'ailleurs il aurait mieux valu.

Mais voilà dans leurs ''methodes'' c'est comme cela et pas autrement, l'individu n'est pas un étranger, c'est un américain, qui connait parfaitement cette police, il l'avait déjà côtoyer vue le casier du mec...

Moi au début de la vidéo j'ai tout de suite compris comment la situation finirais...

A l'instant où le mec rentre dans la voiture je me suis dit : boum, ils vont défourailler...

 

Si je suis d'accord pour dire qu'ils devraient s'inspirer de nos méthodes, pourquoi devrait-je en vouloir au policier d'agir selon leurs méthodes, non, parce que aujourd'hui il y a des émeutes... Mais cela fait 40 ans ( même beaucoup plus en faite ) qu'ils font comme cela...

 

Bonnie ans Clyde :

Ils s'installent, à 2 heures du matin, dans les fourrés de part et d'autre de la route déserte de la petite ville de la paroisse de Bienville en guettant l'arrivée de la Ford V8 volée que Clyde conduisait. À 9 heures, les six hommes, prêts d'abandonner leur traque, aperçoivent au loin la Ford V-8 1932 Sedan roulant à toute allure. Dès que Clyde est identifié, les agents ouvrent le feu sur l'auto qui dérape sur le bas-côté

cela s'appelle une embuscade...

Mesrine ? C'est pas une embuscade aussi ?

 

Je ne défend ni ne condamne leurs méthodes, elles sont ce qu'elles sont... et dans le monde de cet individu la conclusion était évidente.

 

Changer de méthodes ? Je suis pour !!!

Critiqués une action qui est la norme aux usa ? Juste parce que le ''client' est noir, certainement pas.

George Floyd c'est une bavure, lui, c'est simplement l'enchaînement logique quand on obéi pas a la police aux Etats Unis, c'est l'application stricte et borné de la violence légitime de l'état.

 

 

La force publique dit : bouge pas où je tir !

Le gars bouge !

Le flic tir.

Application logique de la violence !

Fallait pas bouger et tu auraient vue grandir tes enfants, fallait pas non plus frappé ta femme devant tes enfants aussi ( puisque apparemment c'est cela qui motive l'appel de la police ) ou madame n'avait qu'à pas râté la cuisson de la bouffe ( ironie )

Fils de papa qui avait la carresse particulièrement ferme, je ne vais pas pleuré.

 

 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, kalligator a dit :

S'ils l'on tazé il aurait du s'effondrer, seul des cas de super camés à la meth. peuvent résister et comme dit plus un méchant coup de tonfa est efficace...les sept balles franchement c'est des cow-boy

Exactement c'est des cow-boys, cela fait maintenant 100 ans que les films américains représente le bon flic comme un cow-boy, bas voilà le résultat...

Sans compter que le citoyen votre pour le sheriff ou/et pour l'attorney général ( je crois )

Donc depuis des lustres la bas tout le mondes vote pour plus de violence et d'autorité, et surtout pour une autorité plus violente....

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Chronos a dit :

L'interdiction de diversifier ses sources de revenus est beaucoup plus problématique, seul l'examen de l'ensemble des conditions économiques du contrat permettrait de donner une réponse concrète. Cela étant, il ne tient qu'à un développeur de se plaindre auprès de la Commission européenne pour enclencher un engrenage, d'autant plus qu'il est devenu politiquement intéressant dans l'Eurobubble de faire condamner des grosses boites à des montants astronomique et d'imposer des mesures correctrices annoncées en conférence de presse.

Sauf que c'est impossible et c'est caractéristique de l'abus: si le dev se plaint et s'ouvre d'autres revenus alors il est coulé immédiatement par Apple. Quelle est alors la concurrence? C'est comme si tu choisissais de faire appel à fournisseur et que le contrat d'interdit de chercher un autre fournisseur. Pire , pendant que tu constestes, tu n'es plus livré!

De tous les cas c'est Apple qui pour moi est le plus limite.

Il y a 3 heures, Chronos a dit :

Si Microsoft n'est pas une boite centrée sur le software, pourrais-tu dire précisément ce qu'ils font ? Les produits fonctionnant mieux avec leur OS que la concurrence ce sont des logiciels sauf erreur. Idem pour Windows aussi d'ailleurs. Ce n'est pas du matériel...

Je suis certain que tu sépares OS et soft et applis :)

Link to post
Share on other sites

https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/mort-de-george-floyd/etats-unis-deux-personnes-tuees-par-balles-a-kenosha-lors-de-manifestations-apres-les-tirs-d-un-policier-contre-jacob-blake_4085587.html

 

on sait qui à tiré sur qui ?

Policiers sur manifestants ?

Manifestants sur policiers ou contre-manifestants

contre-manifestant ou miliciens sur manifestants ?

j'ai encore rien vu sur CNN ou Fox news

la situation partirait t'elle en vrille ?

Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, pascal a dit :

C'est pas plus mal ...

malheureusement  pour avoir des infos fraiches de la bas sans passer par les médias francophones qui ne valent pas mieux, je passe par eux bien que je sache toutes les pincettes qu'il faut y mettre.

 

d'ailleurs ce serait des miliciens qui auraient tiré dans le tas car des manifestants casseurs auraient voulu rentrer dans un quartier résidentiels (de blancs) de ce que j'ai compris.

Edit:

c'est encore le Bordel des versions ce contredisent alors on va attendre car maintenant on parle d'un loup solitaire blanc armé d'un AR15.

 

Edit 2: 

 

Edited by Connorfra
Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, cracou a dit :

Sauf que c'est impossible et c'est caractéristique de l'abus: si le dev se plaint et s'ouvre d'autres revenus alors il est coulé immédiatement par Apple. Quelle est alors la concurrence? C'est comme si tu choisissais de faire appel à fournisseur et que le contrat d'interdit de chercher un autre fournisseur. Pire , pendant que tu constestes, tu n'es plus livré!

De tous les cas c'est Apple qui pour moi est le plus limite.

Franchement si la pratique peut paraître dégueulasse (et elle l'est), elle ne détonne pas davantage par rapport à de nombreux réseaux de franchises, sans parler des contrats de brasserie (où tu peux te retrouver dans tes situations qui t'envoient à la faillite, mathématiquement). 

Comme dit, il ne tient qu'au dev de refuser d'entrer dans l'environnement Apple et développer sur une autre plateforme, et ce d'autant plus que la politique de la concurrence n'est pas aussi dure.

 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, cracou a dit :

Sauf que c'est impossible et c'est caractéristique de l'abus: si le dev se plaint et s'ouvre d'autres revenus alors il est coulé immédiatement par Apple. Quelle est alors la concurrence? C'est comme si tu choisissais de faire appel à fournisseur et que le contrat d'interdit de chercher un autre fournisseur. Pire , pendant que tu constestes, tu n'es plus livré!

De tous les cas c'est Apple qui pour moi est le plus limite.

 

Je signale tout de suite que je suis un utilisateur Apple, mais de moins en moins. Pour la premiere fois depuis 9 ans, je n'ai plus d'iphone, que j'ai remplacé par Android, de meme que ma tablette. Je n'utilise plus mes Ipod. Il me reste un Imac (meme 2) mais c'est increvable ces betes-là. Tout ça c'est pour me situer vis à vis d'Apple.

Pour en revenir à vos assertions, c'est comme si Nesquik reprochait à Auchan de se faire 30 % de marge en vendant son cacao dans son hypermarché. S'il est pas content, il a qu'à aller le vendre chez Carrefour qui ne prend que 20 % de marge. Il n'y a pas d'abus de la part d'Auchan.

Il n'y a pas de concurrence déloyale, car Banania est aussi soumis aux même 30%. Le concurrent de Nesquik, c'est Banania, pas Auchan. Et Banania est soumis aux mêmes règles.

L'Apple Store n'est qu'un magasin, et comme tout magasin, il marge sur les produits de ses fournisseurs.

Alors si le fournisseur veut vendre des produits/recharge/achats InAp avec l'aide du magasin mais sans que celui-ci marge dessus, ça me parait normal que le magasin gueule. Libre alors au fournisseur d'aller vendre dans un autre magasin.

Edit : Là, on pourrait faire une autre analogie : Nesquik souhaiterai utiliser les rayonnages d'Auchan pour vendre au client des boites de cacao, mais sans passer par les caisses d'Auchan, directement en payant un gus de Nesquik situé dans le rayon.... Et au final, pour prendre tout ou partie de la marge d'Auchan dans sa poche...  Vu comme ça, je comprends que ça gueule chez Apple...

Edited by mayamac
compléments
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, mayamac a dit :

Je signale tout de suite que je suis un utilisateur Apple, mais de moins en moins. Pour la premiere fois depuis 9 ans, je n'ai plus d'iphone, que j'ai remplacé par Android, de meme que ma tablette. Je n'utilise plus mes Ipod. Il me reste un Imac (meme 2) mais c'est increvable ces betes-là. Tout ça c'est pour me situer vis à vis d'Apple.

Pour en revenir à vos assertions, c'est comme si Nesquik reprochait à Auchan de se faire 30 % de marge en vendant son cacao dans son hypermarché. S'il est pas content, il a qu'à aller le vendre chez Carrefour qui ne prend que 20 % de marge. Il n'y a pas d'abus de la part d'Auchan.

Il n'y a pas de concurrence déloyale, car Banania est aussi soumis aux même 30%. Le concurrent de Nesquik, c'est Banania, pas Auchan. Et Banania est soumis aux mêmes règles.

L'Apple Store n'est qu'un magasin, et comme tout magasin, il marge sur les produits de ses fournisseurs.

Alors si le fournisseur veut vendre des produits/recharge/achats InAp avec l'aide du magasin mais sans que celui-ci marge dessus, ça me parait normal que le magasin gueule. Libre alors au fournisseur d'aller vendre dans un autre magasin.

Edit : Là, on pourrait faire une autre analogie : Nesquik souhaiterai utiliser les rayonnages d'Auchan pour vendre au client des boites de cacao, mais sans passer par les caisses d'Auchan, directement en payant un gus de Nesquik situé dans le rayon.... Et au final, pour prendre tout ou partie de la marge d'Auchan dans sa poche...  Vu comme ça, je comprends que ça gueule chez Apple...

L'analogie n'est pas pertinente car Apple n'installe pas par défaut plusieurs magasins d'applications sur ses smartphones.

Pour reprendre ta comparaison, on est plutôt dans le cas où tu as potentiellement le choix entre Lidl, Leclerc, Auchan, Monoprix et Fauchon. Et là bam, tu vas par défaut chez Fauchon pour tes produits du petit-déjeuner. Alors oui tu peux installer l'application Lidl pour avoir du Bento pas cher, mais bizarrement, c'est techniquement extrêmement compliqué et pas disponible directement pour l'utilisateur lambda. Un peu comme si le Lidl du coin n'était accessible qu'entre 19h15 et 19h30 le troisième jeudi du mois. Bref, c'est de l'abus de position dominante.

Edited by Beleg
Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Chronos a dit :

 

Au-delà de toutes ces considérations, qu'est ce que l'on reproche, concrètement, aux GAFAM en terme d'abus de position dominante et/ou de prises de positions amenant à une forme de comportement de cartel ?

Je constate pour ma part que seule la Commission européenne semble s'intéresser au sujet et ne s'attaque à la question que par la bande (en dénonçant certaines pratiques), sans remettre en question la position de principe de ces acteurs. Est-ce uniquement par peur politique ou ne serait-ce pas aussi pour la raison que ladite position est difficile à remettre en cause au moyen d'arguments rationnels ?

Si on se penche sur ces acteurs on peut les distinguer par leurs secteurs d'activité (1.) et par les services qu'ils peuvent offrir/prester sur le marché (2.) et enfin l'état de la politique antitrust aux USA (3.). 

 

1. Secteurs d'activité

On peut observer d'emblée une situation très différente et un core business qui n'a pas grand chose à voir entre chaque GAFAM. En effet :

Google : Google est fondamentalement une boite de pub/média. En cela ils détonnent des autres et font du placement de produit via leur moteur de recherche. D'autres services annexes existent mais la machine à cash est celle-là et la diversification n'est pas vraiment arrivée. Elle s"'est même partiellement cassée la gueule avec une tentative de réseau concurrent à Facebook. Leur Smartphone modulaire (jamais sorti en dépit d'un concept agréable sur le papier) et leur ordinateur sans disque dur se sont aussi viandés.

Cela étant, le produit de référence souffre du "problème" de n'être bon que si beaucoup de gens l'utilisent. Fractionner cette activité revient à réduire l'efficacité du service dont nous profitons tous et avons à présent un besoin réel compte tenu de la structuration de l'économie. En outre, l’algorithme est objectivement le meilleur. On peut retourner les choses dans tous les sens, utiliser Qwant ou Bing mais quand il faut faire une vraie recherche, on retourne toujours chez papa.

Et ça vaut aussi pour des services annexes. Un bel exemple est le transport public dans Bruxelles. il est plus facile de se calculer une correspondance via Google Map et d'obtenir un ETA + intinéraire fiables que via l'application de l'opérateur qui fournit des horaires obsolètes et des itinéraires inadaptés ou considérablement plus longs ne signalant pas les déviations de lignes pour travaux (arrêts déplacés ou temporairement non desservis) :rolleyes:.

En cela, fractionner Google ne découle pas de l'évidence. Tout au plus pourrait-on envisager de lui reconnaître un caractère d'utilité publique compte tenu de l'importance fondamentale du service proposé (c'est d'ailleurs ce qui à mon estime le distingue des autres, il est impossible de le fractionner sans causer un effondrement de la qualité du service offert). Le moteur de recherche est donc le produit GAFAM qui se rapproche le plus du monopole public pur.

Apple : Apple est et reste un producteur et vendeur de hardware. Tous leurs produits de référence et période de forte croissance découlent d'innovations dans ce domaine (associés à des softwares mais dans la mesure où ils valorisent la machine). Fondamentalement, Apple est fortement concurrencée sur tous ses marchés de référence. Ils sont visibles car (i) ils sont bons en marketing, (ii) leur matériel est vraiment de qualité, (iii) leurs clients sont fidèles et apprécient leurs produits et (iv) ils se concentrent sur le haut de gamme. J'observe également que la boite n'a plus rien sorti de sérieux depuis la mort de Jobs et copie les autres en fait. Ils sont occupés à tenter de devenir producteurs de cinéma et s'éloignent de leur business model initial. Je doute que ça leur porte bonheur...

Bref, on a déjà vu plus redoutable comme monopoleur bouilleur d'enfants.

Facebook : Réseau social de référence. Difficile de vouloir le casser vu que personne ne semble avoir envie d'en partir et, objectivement, les services proposés sont efficaces (market place, organisation d'events privés, etc). Le pire est que fondamentalement, Facebook n'a pas vraiment évolué depuis Messenger et continue de fonctionner de la même manière. Tout au plus pourrait-on leur reprocher d"acheter toute start-up proche de leur business model avant qu'elle ne pose problème mais là encore, sont-ils les seuls responsables ou les fondateurs de ces concurrents potentiels ne devraient-ils pas eux-mêmes faire preuve de plus d'ambition ? C'est un problème récurrent dans ce milieu où le but de beaucoup n'est pas de construire un empire mais plutôt de se faire quelque millions dans un ou deux projets et puis d'aller s'amuser.

Amazon : Fondamentalement un libraire et un épicier. C'est probablement l'opérateur le plus vulnérable à une action antitrust à l'heure actuelle compte tenu des secteurs d'activités souffrant de son rôle de vendeur de détail. D'un autre côté le service s'est révélé essentiel en termes de services prestés depuis le mois de mars et le démanteler dans le contexte actuel ne paraît pas une bonne idée.  Un autre domaine d'activité clef est l'hébergement de données, ce qui sera abordé infra.

Microsoft : Fondamentalement une boite de software et de suite bureautique. N'a pas grand chose à voir avec les autres. Microsoft est certes monopoleur sur son marché de référence (bureautique) mais celui-ci n'est pas sujet à un quelconque verrouillage juridique. Microsoft est fondamentalement en concurrence potentielle permanente avec tout tiers entrant le marché. Sa taille et son goodwill l'aident mais cela ne va pas au-delà (voir ce Apple leur a fait entre 2003 à aujourd'hui, jusqu'à la sortie de leurs nouvelles interfaces grosso modo copiées d'Apple....). La position de Microsoft découle essentiellement du fait qu'ils sont meilleurs que les autres quant à leur produit de référence. Personne ne peut offrir, à l'heure actuelle, une suite aussi efficace qu'Office 365. Concrètement depuis le début des années 1990, seul leur navigateur internet s'est vraiment cassé la gueule (et leur tentative d'incursion dans le hardware via les téléphones et lecteurs MP3). Autre domaine, l'hébergement de données (voir infra).

Sur quelle base pourrait-on considérer que leur position de marché génère plus d'externalités négatives que positives ?

 

2. Services prestés et impact

Il me semble que l'on peut distinguer trois catégories d'entreprises en fonction de l'impact de leurs services sur le marché et la société :

a) Nous avons tout d'abord Microsoft et Apple, qui ne me paraissent pas représenter une menace particulière. Les deux entreprises peuvent l'être sur le plan stratégique/souveraineté numérique mais c'est une considération d'une autre nature. Le seul point clef urgentissime me semble être la question de l'hébergement des données via Microsoft/Azure mais cet aspect peut potentiellement être réglé via le GDPR et une politique industrielle en matière de data centers. C'est pas le truc le plus redoutable/menaçant qui soit.

Pour Apple, faudrait vraiment me démontrer la menace représentée.

b) Google et Facebook : Là on touche au très sérieux en matière de publicité, médias, politique. Il faudrait en effet réglementer cela mais je doute que le droit antitrust serve à cet égard. Le droit de la presse et l'imposition du pluralisme via ces mécanismes régulatoires me paraît être plus efficace. C'est une question de volonté politique mais qui a aussi besoin d'être contrebalancée par le privé. Nous n'avons objectivement aucun intérêt au rétablissement de l'ORTF et l'intérêt général n'en serait pas mieux servi. 

Par ailleurs, force est de constater que le camp qui se plaint de l'action de ces acteurs est celui derrière lequel se cachent des acteurs particulièrement dangereux quant à l'avenir de la démocratie ne serait-ce que par la promotion du "débat" débilitant dont ils se prévalent pour se répandre en stupidité et contaminer le reste de la population. Le Président Trump en est un brillant exemple, mais pas le seul (et il y en a aussi de l'autre côté du spectre politique).

c) Amazon : Un problème à part à mon estime. Amazon détient des titres de presse, certes. C'est son droit. Le service de référence est une activité qui a tendance à étouffer nombre de commerces de détail, qui toutefois ne se foulent pas pour faire évoluer leurs pratiques de retail pour autant et se consacrent plus à une forme de poujadisme doublé d'un lobbying pour faire interdire un opérateur plus efficace qu'eux et se faire subventionner par l'Etat. Le cas le plus exemplatif étant les libraires qui, soit s'obstinent dans leurs pratiques, soit tentent de monter des services de commande plutôt bof et pas très intégrés avec un service de distribution efficace. Amazon a été, à cet égard, plus efficace dans son alliance avec.....les services postaux traditionnels. Le plus fascinant est de passer dans une librairie, ne pas trouver ce qu'on cherche, de se tourner vers le préposé, lui demander et, passant la tête par dessus le comptoir, de le voir rechercher la disponibilité du bouquin.... sur Amazon.

On notera à cet égard l'efficacité du secteur de la distribution dans le domaine de la mode qui a su s'adapter relativement vite.

Autre point notable, l'hébergement de données. Mais comme dit plus haut c'est une question de politique industrielle à articuler avec le GDPR. En soi les outils sont déjà là depuis très longtemps. Cela va toutefois nécessiter, compte tenu de l'importance des serveurs de back-up, une vraie politique de colonisation réglementaire d'au moins une autre région du monde. Mais le GDPR a déjà ce potentiel dans sa lettre tout comme dans son esprit.

 

3. La politique antitrust aux USA

C'est un sombre foutoir. Illisible et partagée entre trois institutions (SEC, FTC, DoJ). Elle est en outre totalement subordonnée au politique, ce qui ne l'aide pas à agir de manière cohérente sur plusieurs années ni même sur plusieurs mois.

En cela, la DG concurrence en Europe dispose de plus d'autonomie, pour le meilleur comme pour le dire (incapacité à s'insérer dans une dynamique de politique industrielle car les règlements et lignes directrices sectorielles établies sur base de la législation doivent évoluer, mais que la Commission ne le fait pas (et le politique - conseil des ministres - non plus).

 

Il y a 8 heures, cracou a dit :

Tu oublies que Google c'est des services et you tube.

Apple n'a JAMAIS rien sorti d'innovant. Ils ont par contre su reprendre un concept ou produit exitant et en faire un joli coup marketing (l'ipod c'est pas eux, le smartphone, c'est pas eux etc etc).

Tu passes à côté des éléments les plus importants: Apple est problématique à cause du Apple store et ses conditions absurdes "vous nous donnez 30% de votre CA Et interdiction totale d'avoir de l'argent par d'autres moyens". C'est mafieux comme contrat...

Tu passes à côté des problèmes réels: genre la pression que mettent ces entreprises sur leurs clients et autres pour ne pas pouvoir aller ailleurs...

Ben non c'est pas une boite de sotware à la base... C'est le monopoleur de windows et ils ont conçu windows pour mieux marcher avec leurs produits qu'avec cuex des concurrents y compris en imposant des merdes installées sur lesquelles tu n'as pas de choix. C'est là labus de position dominante. On t'a demandé si tu voulais IE ou Edge? ou leur firewall?

 

 

Messieurs vous êtes vivement invité à venir sur ce sujet crée par mes soins. Vous y serait les bienvenus ! :smile: 

 

 

  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Kenosha suite:

La famille du criminel s'étant fait tirer 7 fois dessus par un policier appelle au calme.

2 morts 1 blessé par balle, quand les blm ont voulu incendier les commerces (dont hier un marchand de matelas de 70 ans qui a essayé d'éteindre le feu pour sauver son magasin et s'est fait casser la mâchoire puis assomer par derrière en réponse).

Des milices armées ont donc décidé de protéger les magasins, et il y a deux morts et un blessé.

Un membre du groupe boogaloo boys, qui ne sont pas d'extrême droite mais anti-gouvernement, et dont plusieurs membres soutiennent les blm, a été attaqué par la foule en voulant défendre un concessionnaire auto. Il s'est retrouvé au sol, et devant la menace d'être désarmé, a abattu un individu d'une balle en plein torse, un autre d'une en pleine tête, et en a touché un autre au bras qui s'approchait de lui armé d'un pistolet.
Ceux touchés à la tête et au torse sont morts, et pas directement. Images très dures si vous vous donnez la peine de chercher. Celui touché au bras fera tout d'une seule main pour le restant de ses jours.

...Et bien évidemment la foule attroupée autour des deux morts a demandé en sanglottant l'intervention deeee? ...Mais de la police bien sûr! La même police dont ils ne voulaient plus 30 secondes plus tôt parce qu'elle les empêche de menacer, de piller, d'incendier, et d'aggresser en paix.

 

Bref, voilà, on y est presque.
Félicitations aux responsables de tout ce bordel.

Pendant ce temps le RNC est suivi en ligne par 6 fois plus de spectateurs que le DNC.

...Mais pas de soucis biden va totalement gagner et si il perd c'est parce que trump aura volé les boites aux lettres grâce à sa police secrète déguisée en agents russes, ou l'inverse, on ne sait plus trop.

 

 

Edited by Patrick
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, mayamac a dit :

Pour en revenir à vos assertions, c'est comme si Nesquik reprochait à Auchan de se faire 30 % de marge en vendant son cacao dans son hypermarché. S'il est pas content, il a qu'à aller le vendre chez Carrefour qui ne prend que 20 % de marge. Il n'y a pas d'abus de la part d'Auchan.

Il n'y a pas de concurrence déloyale, car Banania est aussi soumis aux même 30%. Le concurrent de Nesquik, c'est Banania, pas Auchan. Et Banania est soumis aux mêmes règles.

L'Apple Store n'est qu'un magasin, et comme tout magasin, il marge sur les produits de ses fournisseurs.

Ton exemple ne marche justement pas. Si c'était comme cela, il n'y aurait pas de gros problème.

La seule différence c'est que c'est comme si Auchan disais à Banania qu'il avait de vendre chez eux uniquement et que toute tentative de vendre ailleurs ou en direct vaudrait exclusion d'Auchan. N'importe quel juge au tribunal de commerce dirait à Auchan de se calmer rapidement... Le problème ce n'est pas le magasin ou la marge mais l'interdiction pour la marque de vendre par elle même ou de proposer son produit payant ailleurs...

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, cracou a dit :

Sauf que c'est impossible et c'est caractéristique de l'abus: si le dev se plaint et s'ouvre d'autres revenus alors il est coulé immédiatement par Apple. Quelle est alors la concurrence? C'est comme si tu choisissais de faire appel à fournisseur et que le contrat d'interdit de chercher un autre fournisseur. Pire , pendant que tu constestes, tu n'es plus livré!

De tous les cas c'est Apple qui pour moi est le plus limite.


En fait, s’il y a abus, il est dans le contrat proposé au départ, et qu’Epic a signé... Et Apple n’a absolument pas changé les règles en cours de route ni fait la moindre exception pour qui que ce soit.
 

Qu’Epic ensuite, lorsque Fortnite cartonne sur les smartphones, juge Apple et Google trop gourmands, j’entends bien, mais si les 2 (Je rappelle que Fortnite est également interdit sur le Play Store d’Androïd, pour les mêmes raisons !) store on décidé de l’exclure, c’est parce qu’il a délibérément mis en place un système de contournement financier.
 

Les positions dominantes de Google et d’Apple peuvent être dénoncées et les conditions d’accès aux 2 store peuvent être contestées et sont contestables, c’est certain. Voire être considérées par certains comme abusives.
Mais à l’opposé, avec le comportement d’Epic décidant non pas de rompre un contrat qu’il a signé mais de le contourner ouvertement, il est tout à fait normal que l’agrément d’usage lui soit retiré. Il ne respecte pas sa part du contrat, tout simplement.
 

C’est comme si un sous-traitant agréé par Lacoste décidait en même temps de produire et vendre ses propres contrefaçons de Lacoste. Est-ce que l’on trouverait bizarre que Lacoste lui retire cet agrément et mène quelques « représailles » juridiques ou financières ?
On trouverait ce comportement-là mafieux ?

 

Bref. Qu’Epic en prenne plein les dents, ça lui fera du bien dans l’affaire, pour avoir voulu jouer alors qu’il n’avait pas les cartes en main et qu’il s’est délibérément son dans son tort.
Qu’à terme, les politiques tarifaires de Google et d’Apple changent après cette affaire, ça serait souhaitable aussi, puisque le monopole des 2 géants de l’OS smartphone profitent à plein de cette manne.

Edited by TarpTent
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Beleg a dit :

L'analogie n'est pas pertinente car Apple n'installe pas par défaut plusieurs magasins d'applications sur ses smartphones.

Pour reprendre ta comparaison, on est plutôt dans le cas où tu as potentiellement le choix entre Lidl, Leclerc, Auchan, Monoprix et Fauchon. Et là bam, tu vas par défaut chez Fauchon pour tes produits du petit-déjeuner. Alors oui tu peux installer l'application Lidl pour avoir du Bento pas cher, mais bizarrement, c'est techniquement extrêmement compliqué et pas disponible directement pour l'utilisateur lambda. Un peu comme si le Lidl du coin n'était accessible qu'entre 19h15 et 19h30 le troisième jeudi du mois. Bref, c'est de l'abus de position dominante.

Je suis tout a fait ouvert a ce qu'on me fasse comprendre autre chose, neanmoins, je trouve "mon" analogie plus pertinente:

Dans "mon" analogie, Apple est Auchan, Epic est Nesquick. Les consommateurs, s'ils veulent acheter du Nesquick/jouer a Fortnite, ils peuvent aller chez Auchan/Apple ou Carouf/Android. Il n'y a pas d'abus de position dominante. 

On voit mal Nesquick vouloir vendre son cacao sans que Auchan marge dessus. 

D'autant plus que Apple et Epic ne sont pas concurrents. 

Alors certes, il y a plus de concurrence dans la grande distribution car dans les systemes de smartphone, il n'y a guère que iOs et Android, voire du Chinois (quoiqu'il y a peu, il y avait windows phone, nokia, blackberry...). 

Apres je te concede qu'il peut y avoir l'analogie avec le combat de certains petits producteurs de lait qui sont pressés par la grande distribution a vendre le moins cher. Mais je ne crois pas qu'Epic soit a considerer comme un petit producteur de lait

Edited by mayamac
Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, TarpTent a dit :


En fait, s’il y a abus, il est dans le contrat proposé au départ, et qu’Epic a signé... Et Apple n’a absolument pas changé les règles en cours de route ni fait la moindre exception pour qui que ce soit.
 

Ce qui est tout à fait vrai... mais qui n'a strictement aucune importance pour un juge. Il est très facile de dire qu'avant l'entreprise ne pouvait même pas ne pas signer vu la position totalement dominante et que maintenant qu'elle tente de simplement exercer son droit à être dans d'autres magasins, on tente de la couler.

il y a 6 minutes, TarpTent a dit :

c’est parce qu’il a délibérément mis en place un système de contournement financier.

C'est le nom que tu donnes au fait de rendre ses produits accessibles sur une autre plate forme de paiement? Là tu utilises le cocabulaire d'Apple.

il y a 6 minutes, TarpTent a dit :

C’est comme si un sous-traitant agréé par Lacoste décidait en même temps de produire et vendre ses propres contrefaçons de Lacoste.

Exemple mal choisi: depuis quand Apple possède un droit quelconque sur les produits Epic?

il y a 9 minutes, mayamac a dit :

Dans "mon" analogie, Apple est Auchan, Epic est Nesquick. Les consommateurs, s'ils veulent acheter du Nesquick/jouer a Fortnite, ils peuvent aller chez Auchan/Apple ou Carouf/Android. Il n'y a pas d'abus de position dominante. 

Si car tu ne vas pas au bout des choses. Quand Epic/Nesquick dit "ah ben au fait on va aussi vendre chez Intermarché et sur notre drive en ligne" alors Auchan dit "alors tu dégages"... Ceci alors que Auchan a 90% de part de marché et le sait et en profite car Auchan s'est arrangé pour que les clients ne puissent pas acheter ailleurs en proposant des caddies incompatibles.

il y a 9 minutes, mayamac a dit :

Apres je te concede qu'il peut y avoir l'analogie avec le combat de certains petits producteurs de lait qui sont pressés par la grande distribution a vendre le moins cher. Mais je ne crois pas qu'Epic soit a considerer comme un petit producteur de lait

Là je suis d'accord avec toi. Epic n'est pas petit dans l'absolue mais c'est une chiure de mouche par rapport à Apple.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, mayamac a dit :

Dans "mon" analogie, Apple est Auchan, Epic est Nesquick. Les consommateurs, s'ils veulent acheter du Nesquick/jouer a Fortnite, ils peuvent aller chez Auchan/Apple ou Carouf/Android. Il n'y a pas d'abus de position dominante. 

Sauf que, pour reprendre ton analogie, le client, une fois devenu client Auchan reste client Auchan pour plusieurs années et ne peut pas aller chez Carrefour acheter les produits qu'il ne trouve pas chez Auchan.

Client, tu es Apple OU Android, mais tu ne peux pas profiter des deux mondes.

Producteur, tu n'as que le choix entre te faire tondre par les distributeurs si tu veux toucher le maximum de clients OU réduire la portion des clients que tu peux toucher sans faire fondre ta marge.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Bon, je m'en fiche complet du sujet, je ne joue pas a Fortnite, mais si je ne m'abuse, on peut jouer a Fortnite sur Pc, sur Switch... (Je savais pas qu'on ne pouvait plus sur Android)... Apple n'empeche en rien Epic de vendre son cacao dans d'autres magasins... 

Ce que Apple ne veut pas, c'est qu'un mec d'Epic vende son cacao directement dans les rayons d'Apple, en encaissant le pognon pour lui, sans que le client passe par les caisses d'Apple

 

Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, mayamac a dit :

Ce que Apple ne veut pas, c'est qu'un mec d'Epic vende son cacao directement dans les rayons d'Apple, en encaissant le pognon pour lui, sans que le client passe par les caisses d'Apple

Ben.... c'est pas ça. Apple veut interdire à Epic de faire marcher son jeu sur les PRODUITS (téléphones etc etc) Apple si en même temps Epic ne raque pas en allant sur la BOUTIQUE Apple. Et Epic dit "on veut marcher sur les produits Apple mais pas vendre par votre boutique, pourquoi on serait forcé?"

Pour reprendre une analogie: tu vends des enjoliveurs pour voitures, adaptables à Nissan. Ben Nissan t'oblige à les vendre uniquement chez eux si les gens veulent les mettre sur leurs voitures, sachant que Nissan s'est arrangé pour que sa technologie empêche les prorios des voir d'aller voir chez Midas.

Edited by cracou
Link to post
Share on other sites

Sans parler bien sur que si Epic ne veut pas qu'Apple marge sur leur dos, il y a bien un moyen... Rendre le jeux gratuit

il y a 4 minutes, cracou a dit :

Ben.... c'est pas ça. Apple veut interdire à Epic de faire marcher son jeu sur les PRODUITS (téléphones etc etc) Apple si en même temps Epic ne raque pas en allant sur la BOUTIQUE Apple. Et Epic dit "on veut marcher sur les produits Apple mais pas vendre par votre boutique, pourquoi on serait forcé?"

Pour reprendre une analogie: tu vends des enjoliveurs pour voitures, adaptables à Nissan. Ben Nissan t'oblige à les vendre uniquement chez eux si les gens veulent les mettre sur leurs voitures, sachant que Nissan s'est arrangé pour que sa technologie empêche les prorios des voir d'aller voir chez Midas.

Bon, on ne va pas faire des joutes pendant 107 ans, tu as peut etre raison, mais toute analogie a ses limites et on peut retorquer :

- ton iphone, tu peux mettre la coque que tu veux comme les enjoliveurs que tu veux sur ta voiture. 

- avoir un iphone, c'est comme entrer dans un supermarché Auchan : tu ne peux acheter un truc qu'en passant a la caisse Auchan. 

- si ton besoin est de jouer a Fortnite, tu n'es pas obligé d'acheter Apple

- si Epic veut vendre le  jeux Fortnite (bien immateriel) il n'est obligé de passer par Apple

- si tu veux VRAIMENT PLUS QUE TOUT jouer a Fortnite sur Iphone, Apple prendra 30% du prix que tu auras payé

Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, mayamac a dit :

Sans parler bien sur que si Epic ne veut pas qu'Apple marge sur leur dos, il y a bien un moyen... Rendre le jeux gratuit

Il est déjà gratuit. C'est un free to play.
Ce qui est payant ce sont les objets cosmétiques. Achetés avec de l'argent virtuel dédié au jeu, appelé "v-bucks", contres espèces sonnantes et trébuchantes.

Cette monnaie est liée d'ailleurs, du fait de sa traçabilité douteuse, à des affaires de blanchiment.

Et la sécurité de l'epic store est proprement à chier, en plus du fait que le logiciel, le launcher, est un rootkit, ni plus ni moins.

Article d'il y a un an et demi:

https://www.digitaltrends.com/gaming/fortnite-v-bucks-used-for-money-laundering/

The discounted V-Bucks may be found for sale on social media platforms such as Instagram and Twitter, but most of the money laundering happens on the dark web, which is a part of the internet that may only be accessed through special software. This is where a lot of illegal activity takes place, and apparently, money laundering through Fortnite‘s V-Bucks is now part of the list.

Sixgill agents discovered the money laundering operation by pretending to be interested customers who are looking to unlock Fortnite items on the cheap.

“Criminals are executing carding fraud and getting money in and out of the Fortnite system with relative impunity,” Sixgill senior intelligence analyst Benjamin Preminger told The Independent. The criminals are said to be “scoffing” at the weak security measures implemented by Epic Games, going so far as saying that the developer “doesn’t seem to care” about fraud in Fortnite.

Epic Games issued a response to the report, but did not specify what it will do to address the problem.

“Epic Games takes these issues seriously, as chargebacks and fraud put our players and our business at risk,” a spokesperson told The Hollywood Reporter. “As always, we encourage players to protect their accounts by turning on two-factor authentication, not re-using passwords and using strong passwords, and not sharing account information with others.”

It is unclear how much criminals are making by laundering money through Fortnite, but it is likely a lucrative illegal venture considering that the game generated $3 billion in profits for Epic Games last year. Using V-Bucks for money laundering would not have been possible if not for Fortnite‘s immense popularity, and unfortunately, there does not seem to be a resolution to the issue on the horizon.

Link to post
Share on other sites
  • pascal locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,615
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RMR_22
    Newest Member
    RMR_22
    Joined
  • Forum Statistics

    21,238
    Total Topics
    1,431,031
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...