Recommended Posts

« la main invisible du marché » qui se fourre partout...

Il y a 7 heures, Kelkin a dit :

C'est bizarre, on m'avait dit qu'elle ne choisissait jamais le Cher.

Moi, je suggère que chacun relise la suite de messages qui commence chez Shorr Kan, rebondit avec Tancrede, dérape grâce à Nubealtius, et est MAGNIFIQUEMENT et FINEMENT sauvée du scabreux par Kelkin parce qu’une seule bouille rigolarde pour une blague de cette qualité, 7 heures après qu’elle ait été postée, c’est du vol !!!

Révélation

Et puis j’ai appris qu’on sait s’amuser dans le Cher !

Wiki nous dit qu’hélas, l'établissement d’Assigny est désormais fermé : pas un poing final, j’espère?

Mais je n’y ai aucun intérêt personnel, pouf pouf>>>>>

(et j’aimerais être la petite souris qui verra laquelle des 2 fiches wiki, celle de la maison d’hôte ou celle d’Adam Smith, sera la plus fréquentée cette nuit :tongue:)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Pour gagner la Floride :

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/09/09/presidentielle-americaine-j-55-donald-trump-se-presente-en-champion-de-l-environnement_6051470_3210.html

 

Citation

Au cours d’une visite en Floride, un Etat traditionnellement disputé lors des élections présidentielles, Donald Trump a étendu mardi 8 septembre l’interdiction de nouveaux forages actuellement en vigueur dans le golfe du Mexique

...

« Cela protégera votre magnifique golfe et votre magnifique océan », a déclaré le président en annonçant cette interdiction

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donald Trump, champion de l'environnement, ça me fait bien rire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Kelkin a dit :

Donald Trump, champion de l'environnement, ça me fait bien rire.

il ne parle pas d'environnement, il parle de tourisme (donc de pognon) : "votre magnifique golfe, votre magnifique océan"... tiens d'ailleurs j'y pense, il n'y aurait pas des golfs trump par là ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était pour le titre du Monde : "presidentielle-americaine-j-55-donald-trump-se-presente-en-champion-de-l-environnement"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Patrick tu m'apprend quelques chose : le black abattu de 7 balles dans le dos avait un couteau à la main ? ça change la donne, ce n'est plus une bavure  à la rigueur un tir excessif

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, kalligator a dit :

Patrick tu m'apprend quelques chose : le black abattu de 7 balles dans le dos avait un couteau à la main ? ça change la donne, ce n'est plus une bavure  à la rigueur un tir excessif

Il n'en avait pas. Il y en avait potentiellement un dans la voiture, ce qui justifie certainement pour certains le fait de lâcher un chargeur complet de revolver à un jet de crachat sans vent dans le dos d'un interpellé qui marche devant le tireur.

"A la rigueur" quoi. Ça aurait été un bon Blanc tiré comme un lapin par un Noir, on entendrait les hurlements de CNews et des bonnes gens. Mais là un Black... "à la rigueur". Putain de merde quoi.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne tenait pas de couteau dans la main mais en avait un (potentiellement ?) dans la voiture...j'ai un doute, est-ce le policier qui "subodorait" qu'il "pourrait" y avoir un couteau dans la voiture ? donc il a flingué de 7 balles parce qu'il à "imaginé" que peut être l'autre pourrait avoir un couteau ?

Bavure totale prison à vie ou pire encore.

Marre de ces flics qui ont cru voir quelques chose (un téléphone un briquet) et qui défouraillent comme Rambo.

Dans le cas avéré d'un couteau à la main c'est autre chose.

Malheureusement la plupart des victimes de ces bavures on trois torts : primo d'être noir - deusio d'être pauvre - tertio de respirer

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on parle du Black tiré dans le dos près de sa voiture, je ne me rappelle pas avoir vu quoi que ce soit de violent dans son comportement avant d'ouvrir la porte. Ou après.

Dans tous les cas, tirer sept balles dans le dos à bout touchant d'un sujet quel qu'il soit ? C'est une preuve d'ensauvagement, ce n'est pas de la compétence.

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Tancrède a dit :

Non, apparemment, sur la vidéo, il avait bien le couteau en main, qui est par la suite tombé dans la voiture quand il a été abattu (Dieu seul sait pourquoi il est allé vers une porte arrière de la bagnole), après avoir d'abord (victorieusement) lutté manuellement avec les flics, puis tazzé sans effet notable, ce qui m'intrigue: je croyais que les tazzers étaient régulièrement pointés du doigt car trop puissants et dangereux). 

(...)

Venant de revisionner, il semblait tenir quelque chose dans sa main gauche, sans que la netteté de l'image permette de déterminer précisément de ce dont il s'agit.

Il semblerait, à en croire les policiers*, que Blake ait indiqué être en possession d'un couteau, sans plus. Un esprit échauffé aurait pu croire qu'il est allé chercher cette arme que l'on a retrouvée sur le plancher du véhicule.

Toujours est-il que si Blake n'avait pas d'arme en main au moment où il se fait tirer dessus, l'homme ne représentait pas de menace particulière pour les agents ou les tiers lorsque ce policier tente, avec un acharnement certain, de le tuer.

*Avec les pincettes qui s'imposent vu l'effet combiné de l'esprit de corps et les modalités pratiques de la tentative meurtre/mise à mort.

Share this post


Link to post
Share on other sites
34 minutes ago, Chronos said:

Venant de revisionner, il semblait tenir quelque chose dans sa main gauche, sans que la netteté de l'image permette de déterminer précisément de ce dont il s'agit.

De ce que j'ai compris, après avoir vu des commentaires/analyses contradictoires dans des médias d'opinions diverses (mais qui se penchent sur l'examen de la situation, pas sur le fait de pousser une narration... Ce qui exclue presque tous les grands médias), il semble établi que ce "quelque chose" était un de ces couteaux (je ne suis pas sûr du nom spécifique; karambit, je crois) courbes et courts, presque en forme de crochet. Il semble l'avoir eu en main avant de se faire abattre, et l'avoir laissé tomber sur le plancher de la bagnole (où il a été retrouvé), quand il s'est fait tirer dessus. La chose serait confirmée en plus par le témoignage d'au moins un des types ayant filmé l'altercation, qui dit avoir entendu les flics dire "drop the knife". Rappelons par ailleurs qu'il serait étrange que le couteau de Blake ait été dans la voiture, vu que.... Ce n'était pas la sienne et qu'il était essentiellement en train de la voler (pas sa première fois dans ce registre) à son ex à qui il avait déjà piqué les clés du véhicule. 

Quote

l'homme ne représentait pas de menace particulière pour les agents 

A ce stade, on se situe dans un contexte où il l'a visiblement emporté physiquement sur les flics, et où il s'est fait tazzer 2 fois sans effet notable, ou en tout cas suffisant. Je suis aussi d'accord que 7 balles, c'est délirant, et que même tirer soit hautement contestable, mais dans la situation des flics, à cet instant précis, il semble manquer une capacité pour le forcer à obtempérer (rappelons que les flics étaient là sur appel de l'ex de ce type, qui'il avait violée et frappée à de nombreuses reprises avant même leur interaction de ce jour): on peut tous être d'accords, je pense, pour dire que l'entraînement physique des flics (forme physique ET corps à corps) est hautement insuffisant, et à soi seul, une bonne préparation aurait eu une bonne chance de produire une autre issue à cet événement (et sans doute à bien d'autres comparables), mais en l'état des choses, je dirais qu'il manquait à ces policiers une gamme d'options, ou au moins une, entre les non létales et la létale (l'autre solution c'est quoi? Le laisser partir, avec la bagnole volée et 3 gamins dedans?). Et ça, c'est pas eux qui en décident: ce sont, bien en amont, la sélection et l'entraînement des flics, donc les budgets dédiés, les politiques suivies, la doctrine.... Soit la responsabilité des politiciens, ce qui inclue de facto les hauts dirigeants de la police locale, qui, passé un certain rang, sont plus des politiciens avec des uniformes que des flics montés en grade. 

Quoiqu'il en soit, passé le stade des tentatives infructueuses d'immobilisation/menottage, et celle du tazzer, il reste quoi? Le laisser partir? Est-ce que le tir dans la jambe ou autre partie non mortelle (sauf à toucher la mauvaise artère) est une pratique recommandée/recommandable? Faut-il réessayer aussi longtemps que possible la lutte physique? Y'a comme une étape qui manque. Ou une capacité. 

Edited by Tancrède
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Tancrède a dit :

De ce que j'ai compris, après avoir vu des commentaires/analyses contradictoires dans des médias d'opinions diverses (mais qui se penchent sur l'examen de la situation, pas sur le fait de pousser une narration... Ce qui exclue presque tous les grands médias), il semble établi que ce "quelque chose" était un de ces couteaux (je ne suis pas sûr du nom spécifique; karambit, je crois) courbes et courts, presque en forme de crochet. Il semble l'avoir eu en main avant de se faire abattre, et l'avoir laissé tomber sur le plancher de la bagnole (où il a été retrouvé), quand il s'est fait tirer dessus. La chose serait confirmée en plus par le témoignage d'au moins un des types ayant filmé l'altercation, qui dit avoir entendu les flics dire "drop the knife". Rappelons par ailleurs qu'il serait étrange que le couteau de Blake ait été dans la voiture, vu que.... Ce n'était pas la sienne et qu'il était essentiellement en train de la voler (pas sa première fois dans ce registre) à son ex à qui il avait déjà piqué les clés du véhicule. 

 

A voir donc. Comme tout dossier pénal fuitant dans la presse, les éléments à la disposition du public sont par essence insuffisants pour se faire une idée claire. Le seul élément objectif dont nous disposons est cet extrait de vidéo.

 

Citation

A ce stade, on se situe dans un contexte où il l'a visiblement emporté physiquement sur les flics, et où il s'est fait tazzer 2 fois sans effet notable, ou en tout cas suffisant. Je suis aussi d'accord que 7 balles, c'est délirant, et que même tirer soit hautement contestable, mais dans la situation des flics, à cet instant précis, il semble manquer une capacité pour le forcer à obtempérer (rappelons que les flics étaient là sur appel de l'ex de ce type, qui'il avait violée et frappée à de nombreuses reprises avant même leur interaction de ce jour): on peut tous être d'accords, je pense, pour dire que l'entraînement physique des flics (forme physique ET corps à corps) est hautement insuffisant, et à soi seul, une bonne préparation aurait eu une bonne chance de produire une autre issue à cet événement (et sans doute à bien d'autres comparables), mais en l'état des choses, je dirais qu'il manquait à ces policiers une gamme d'options, ou au moins une, entre les non létales et la létale (l'autre solution c'est quoi? Le laisser partir, avec la bagnole volée et 3 gamins dedans?). Et ça, c'est pas eux qui en décident: ce sont, bien en amont, la sélection et l'entraînement des flics, donc les budgets dédiés, les politiques suivies, la doctrine.... Soit la responsabilité des politiciens, ce qui inclue de facto les hauts dirigeants de la police locale, qui, passé un certain rang, sont plus des politiciens avec des uniformes que des flics montés en grade. 

Quoiqu'il en soit, passé le stade des tentatives infructueuses d'immobilisation/menottage, et celle du tazzer, il reste quoi? Le laisser partir? Est-ce que le tir dans la jambe ou autre partie non mortelle (sauf à toucher la mauvaise artère) est une pratique recommandée/recommandable? Faut-il réessayer aussi longtemps que possible la lutte physique? Y'a comme une étape qui manque. Ou une capacité. 

 

Qu'il y ait un problème de formation au sein de nombreux départements de Police aux USA est indéniable*. Doublé d'une culture d'impunité et d'une affiliation idéologique bien marquée (voir le cas des flics de Kenosha ravitaillant des miliciens) ça sera immanquablement délétère.

On observera toutefois le refus des institutions à évoluer dans un sens plus positif et davantage orienté vers le maintien de l'ordre que la "pacification" d'une zone donnée, refus se matérialisant par l'obstruction quasi systématique des syndicats de flics face à toute tentative de réforme (menaces de grève ou de grippe bleue), de démilitarisation ou de formation à la gestion de tensions.

 

*Parce qu'à les en croire, ils sont à trois sur lui, il a pris un coup de tazer et il parvient encore à se déplacer normalement après.

 

 

 

Edited by Chronos

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait au USA, si tu es mariée avec un noir et que tu veux divorcer, le plus rapide et le plus facile est d'appeler le 911. En plus une fois veuve, tu risques de touchez des sous de la police, de la cagnotte lichee, de... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, Chronos said:

et d'une affiliation idéologique bien marquée (voir le cas des flics de Kenosha ravitaillant des miliciens) ça sera immanquablement délétère.

 

 

Ca, j'ai vu des affirmations que c'était le cas, avec beaucoup de bruit médiatique (qui, ces temps-ci, passe pour de la "crédibilisation"), et pas vraiment de preuves, surtout quand on parle de termes chargés comme "miliciens" qui sont automatiquement assimilés à "extrême droite" par les médias, là où il n'y a (s'il y a une telle présence) souvent que des gens du coin qui essaient de remplir le vide laissé par une police/des autorités absentes.

Quote

Doublé d'une culture d'impunité

Ca, dans bien des cas, c'est plus ou moins vrai... A noter cependant que cette "culture" est avant tout de la responsabilité des politiques (à commencer par le District/City/County Attorney et le maire) qui sont ceux qui ont un réel pouvoir en la matière. De mauvais flics se protégeant mutuellement ou contraignant la majorité des autres, et de leur syndicat, à les couvrir, ne peuvent rien s'il n'y a pas cette couverture en premier lieu: l'omerta professionnelle est tout sauf étanche, et il y a plein de courroies et canaux pour la contourner. Mais pas si "le haut", cad le niveau politique, ne cautionne pas (sauf, j'imagine, dans les très petites villes, où ces choses sont plus informelles et dépendent plus de quelques individus). Or, ce sont les flics qui sont blâmés, et les politiques qui se défaussent sur eux. Ce qui ne me laisse pas penser qu'aucun de ces problèmes sera résolu. Les mêmes politiques qui ont favorisé ce blocage et ces divers niveaux d'impunité (souvent plus par un mélange de lâcheté, d'incompétence, de je m'en foutisme et de calcul de court terme, plus que par un plan concerté) vont à l'avenir rendre la mission policière encore plus impossible (corsetée dans des tonnes de réglementations contradictoires et irréalistes, le tout avec des budgets insuffisants et peu de changements techniques prescrits et/ou financièrement possibles), tout en posant encore plus en "gens qui demandent des comptes et ne plaisantent pas avec la transparence". Soit une bonne évasion de responsabilité. Avec des résultats prévisibles sur la sécurité. 

Quote

On observera toutefois le refus des institutions à évoluer dans un sens plus positif et davantage orienté vers le maintien de l'ordre que la "pacification" d'une zone donnée, refus se matérialisant par l'obstruction quasi systématique des syndicats de flics face à toute tentative de réforme (menaces de grève ou de grippe bleue), de démilitarisation ou de formation à la gestion de tensions.

Le problème est que, comme les syndicats d'enseignants aux USA, ceux de flics sont pris entre "a rock and a hard place": les "tentatives de réformes" sont souvent des trucs démagos et/ou excessifs, qui rendent la mission policière impossible tout en étant souvent à côté de la plaque techniquement là où elles sont censées améliorer les choses... Et il n'y a pas d'alternative. S'y ajoute un niveau plus ou moins significatif de corruption/pourriture interne (entrisme, omerta, protection des siens...) qui a aussi sa propre logique de fonctionnement. Résultat, la mauvaise foi et le sens de l'auto-préservation des deux parties sont si puissants qu'ils rendent l'espace de négo impraticable: les flics ont peur d'être de la chair à canon sans capacité de dire non à quoique ce soit, tout en voulant préserver/avancer leurs avantages, les politiciens espèrent se défausser de tout sur eux tout en ayant (illusion) un niveau de paix publique/sécurité idéal. De la même façon, les syndicats de profs s'attachent à des privilèges contestés (comme la "tenure", devenue iconique dans ce débat) et à l'absence totale de transparence interne (corruption, absence de pluralité d'opinion, idéologie dominante très forte) parce qu'ils ont les boules (légitimes) de perdre tout pouvoir de négo (comme les syndicats policiers). 

Et aucune des parties en négociation n'a de raison de croire à la bonne foi de l'autre, ce qui, des deux côtés, écrase ceux qui veulent de vraies réformes utiles. 

17 minutes ago, Alexis said:

 

 

D'une part, il y a la question du couteau. D'autre part, Blake, que les policiers devaient arrêter vu l'accusation d'agression sexuelle contre lui, et qui résistait violemment à l'arrestation et même au taser, était en train d'aller chercher "quelque chose" dans sa voiture... et si ça avait été une arme à feu ?

 

Juste une note: encore une fois, ce n'était pas SA voiture. C'était celle de la nana, dont il venait de voler les clés. Ce qui tend à rendre plus douteux le fait qu'il avait un "quelque chose" à aller chercher dedans. Surtout quelque chose qui serait bien en évidence, cad placé récemment; si c'était au fond d'une boîte à gant, placé là à une date antérieure, quand les relations du couple étaient moins mauvaises, ce serait une chose, mais là... 

Quote

La question suivante bien sûr, si le tribunal innocente effectivement le policier ayant abattu Blake, c'est les émeutes que d'aucuns pourraient (re)lancer pour protester contre cette "justice raciste"... 

Ca, à ce stade, c'est quasi garanti: on est plus du tout dans le domaine d'un quelconque attachement à la vérité, ou d'un souci réel pour les protagonistes humains d'un tel événement. Tout n'est qu'un outil pour le tribalisme, et encore plus pour les organisations (médias, "advocacy" groups et autres profiteurs/exploiteurs, idéologiques, médiatiques, politiques et financiers) qui vivent de ces polémiques et les utilisent pour leurs agendas. Et qui se foutent totalement des dégâts qui arrivent, y compris ceux subis par les populations qu'ils prétendent défendre. 

C'est pourquoi le cas du procès pour le flic de Minneapolis responsable de l'événement "originel" est intéressant; les charges retenues contre lui sont absurdes, et ont été portées par un procureur qui est soit trop zêlé, soit idiot (à force de pensée démago), soit très calculateur. Parce que l'importance de ces charges (qui essentiellement clament la préméditation) offre une grande chance que le dit flic s'en sorte. Ce qui déclencherait l'apocalypse. Alors soit le dit procureur désire cette apocalypse pour des motifs idéologiques/politiciens, soit il a complètement merdé. 

  • Thanks 2
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand on voit la vidéo d'Alexis, qui montre comment cela peut finir quand une situation échappé au contrôle de la police, on ce rend compte comme c'est difficile d'appréhender la validité ou non d'un tir.

Maintenant, soyons factuel, un homme avec un mandat d'arrêt, extrêmement violent ( au moins envers ça femme ) qui tente de volé une voiture. 

Ce retrouve face a plusieurs policiers ( qui représente l'état, donc la violence légitime et codifié ! )

Alors que ces policiers exerces leurs travail ( protéger et servir c'est du pipeau... Leurs travail c'est : garantir que la violence légitime reste du côté de l'état de droit, appliquer cette violence si un ou des individus rentre en conflit avec l'état de droit )

En France on a pas la même politique, mais aux état unis la règle est simple, quand un policier ordonne, on execute ( on aura toujours le temps de ce plaindre après ) car la bas la violence légitime de l'état est nettement plus direct et immédiate.

Mr Blake savais pertinemment comment fonctionne la police dans SON pays, et pourtant après avoir résisté physiquement, après avoir était tazzer, après avoir eu de nombreuses chances de ne pas franchir la ligne rouge...

Il a décidé d'aller vers le véhicule ( très certainement avec un couteau )

Il en paie aujourd'hui le prix, le nombres de balles n'a finalement rien a y faire, il a constamment désobéi au plus élémentaires règle de l'état de droit, et de l'obeissance dévolu

Il est coupable de rébellion, et dans SON pays tout le monde sais que ce n'ai pas une situation d'avenir, peu importe ça couleur de peau...

Il est grand temps d'interroger les methodes de la police américaine, mais prétendre qu'il est mort parce que noir... C'est un mensonge.

Il est mort car il était complètement con... Maintenant si on fait des manifestations CLM ( cons lives matter ) on va manqué d'avenues rapidement les gars.... ( Et je vais être obligé de participer, franchement j'ai pas le temps :bloblaugh: )

Edited by Snapcoke
  • Like 1
  • Haha 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excusez-moi, je ne savais pas qu'Air-Défense abritait une succursale de RMC. Mes confuses.

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, Snapcoke said:

 

Il est mort car il était complètement con... Maintenant si on fait des manifestations CLM ( cons lives matter ) on va manqué d'avenues rapidement les gars....

Mauvaise formulation: "con" aux USA, c'est le terme d'usage pour "prisonnier/condamné" ("convict"). 

 

 

Pour reprendre ce que je disais quelques posts plus haut, il y a des facteurs aggravants plus spécifiques (ou, en moyenne, plus fréquents) chez les noirs (en fait, la portion de la population noire qui cumule les désavantages: quartier pourri/dangereux avec sous-culture de gangs, pauvreté, destruction de la famille...):

- en moyenne, quand un suspect est appréhendé ou un individu contrôlé, s'il est noir, il est beaucoup plus fréquent qu'il ait déjà un casier judiciaire chargé (en moyenne, par rapport à un blanc ou latino, même à quartier de résidence équivalent en terme de danger/problèmes) et/ou un mandat d'arrêt en cours. Ce seul élément multiplie les chances de mauvaises réactions et de situation qui dégénère en violence, soit par panique (stupidité, réaction instinctive, peur d'une peine plus lourde à cause des antécédents/récidives), soit par calcul (mieux vaut le risque que la certitude de la tôle)

- la sous-culture "ni**er" qui (comme d'autres ches certains blancs et latinos) incite à l'antagonisme aggressif et à la violence, surtout quand confronté aux autorités, et il n'y a aucune éducation à des gestes et réactions pourtant basiques (obtempérer, avoir des gestes lents en présence de flics, être calme, la fermer...). Donc plus de chances qu'une interaction se passe mal. 

- la présence disproportionnée de cas sociaux, de traumas, de cas psychologiques (absence de structure familiale/communautaire), de gens pas forcément très futés/éduqués... Dans les zones déshéritées et dangereuses de toutes ethnies est en soi un facteur multiplicateur pour des interactions avec la police qui dégénèrent, même s'il s'agit à la base de situations banales (disputes domestiques, engueulade sans grande portée...). 

2 minutes ago, Ciders said:

Excusez-moi, je ne savais pas qu'Air-Défense abritait une succursale de RMC. Mes confuses.

Putain, je ne suis plus les médias français depuis trop longtemps.... Il se passe quoi chez RMC, ces temps-ci? Pourtant j'y ai fait un stage longue durée... Mais il y a longtemps. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Ciders a dit :

Excusez-moi, je ne savais pas qu'Air-Défense abritait une succursale de RMC. Mes confuses.

Attend note bien que je ne dit pas être pour ou contre hein...

Ce que je dit c'est que dans leurs structures actuelle, la mort de cette individu est principalement dû a ses interactions conflictuelles avec la police, ce n'ai pas un problème de racisme, ni de couleurs, c'est bien un problème ''d'action'' et de réaction !

Ils désobéi a la police, il est agressifs, a un mandat d'arrêt... Tout est ''rechercher'' pour que cela dérape...

Je rejoins Tancrède, c'est aussi un problème culturel d'une partie de la population.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que j'en dis, c'est que trouver des circonstances atténuantes à deux abrutis qui défouraillent de cette manière me donne envie de gerber.

Le reste du débat et les a-côtés sociologiques ou vaguement culturalistes, je m'en fous pas mal. Mais une société qui trouve normal d'équiper sa police avec des MRAP et qu'ils puissent tirer à vue sans conditions, c'est une société qui pourrit . Très vite.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Ciders a dit :

Ce que j'en dis, c'est que trouver des circonstances atténuantes à deux abrutis qui défouraillent de cette manière me donne envie de gerbe

ouais mais lol. Quelles circonstances atténuantes ? On a un type en train de commettre un crime (il est en train de voler une voiture!! pas une chupa chups) avec des antécédents judiciaires lourds (agression sexuel) qui résistent violemment à son interpellation.. .

Alors oui on est tous plutôt d'accord pour dire que lui coller 7 bastos c'est overkill mais dans les faits ouvrir le feu n'a rien d'une situation ubuesque ou révélatrice d'une police raciste.

là vous  faites passez ce fait divers (certes au conséquence importante) pour un lynchage des années 1890 au Mississippi. . . 

il y a 27 minutes, Ciders a dit :

Le reste du débat et les a-côtés sociologiques ou vaguement culturalistes, je m'en fous pas mal.

C'est clair que balayer d'un revers de la main des arguments rationnels et fondés pour ne surtout pas remettre en cause sa vision fausse et hyper simpliste c'est beaucoup plus facile. . .

il y a 31 minutes, Ciders a dit :

Mais une société qui trouve normal d'équiper sa police avec des MRAP et qu'ils puissent tirer à vue sans conditions, c'est une société qui pourrit . Très vite.

on parle bien d'une société qui a sciemment encouragé une industrie agroalimentaire prédatrice et qui empoisonne littéralement sons corps social ? Doit on rappeler les chiffres ? 40 % d'obèses et 7 à 8 % en obésité morbide. . .On va approcher des 150 MILLIONS ( 150.000 000 si les nombres vous parlent plus) d'américains qui vont avoir de graves problèmes de santé. Et au chance cette société a également mis sur place un des systèmes de sécurité social les plus pernicieux et mafieux qui soit. . .

On parle bien d'une société qui a littéralement laissé un complexe militaro industriel complètement hors de contrôle avec de graves répercussions sur a stabilité mondiale et qui sont en parti responsable du surarmement de certaines polices ( bah oui fallait bien écouler les énormes productions. . .) 

Et on ne parlera évidemment pas du système financier ou de répartition social. . .

Donc oui cette société pourri mais clairement pas à causse de 3 gugusses qui auraient largement préféré être ailleurs. . .

 

  • Haha 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah. Ah bah oui. Effectivement, vu comme ça.

Je vous laisse donc discuter entre gens dotés d'arguments rationnels et non simplistes, loin de ma vision simpliste et certainement vaguement fausse. Personnellement, les discussions de comptoir et de taille de bites au bar des chasseurs ça me fatigue.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, elannion a dit :

.On va approcher des 150 MILLIONS ( 150.000 000 si les nombres vous parlent plus) d'américains qui vont avoir de graves problèmes de santé.

Je comprends mieux dans ce cas là la nécessité d’abréger leurs souffrances au gros calibre ... c'est un peu rapide mais ça se défend

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Member Statistics

    5,532
    Total Members
    1,550
    Most Online
    philippe chapleau
    Newest Member
    philippe chapleau
    Joined
  • Forum Statistics

    20,961
    Total Topics
    1,339,739
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries