Recommended Posts

il y a 16 minutes, Ciders a dit :

C'est très aimable à toi mais le contenu est assez visible pour celui qui sait lire ton pseudo en haut des messages correspondants. :laugh:

Il a le droit d'avoir son avis aussi, on ne va pas se foutre la tête dans le sable sous prétexte qu'on est pas d'accord...

Parce que sinon koojisensei et deux trois autres sont bien pure sur certains sujets....

Share this post


Link to post
Share on other sites
35 minutes ago, Wallaby said:

La France distribuerait chichement les antidépresseurs, mais se rattraperait sur les benzodiazépines (anxiolytiques, somnifères, principalement) :

XVM1cec42d8-1ab5-11e7-88d6-e7c3ba8773d7-

https://sante.lefigaro.fr/article/psychotropes-la-consommation-a-diminue-mais-reste-trop-elevee/ (6 avril 2017)

En 2015 tout comme en 2012, la France est restée au 2ème rang de la consommation des benzodiazépines en Europe, juste derrière l’Espagne.

En 2015, près de 13,4% de la population française a ainsi consommé au moins une fois un médicament à base de benzodiazépine, principalement des anxiolytiques.

:blink: (Espagne et France??!!! WTF!!!) Putain, les nuances qu'il faut faire.... Pour moi (je juge un peu facilement, en tant que non consommateur), c'est un peu la même chose, tous ces trucs: les pilules qui vous foutent à plat et tendent à zombifier. J'aimerais vraiment savoir dans quel pourcentage des cas où elles sont prescrites, ces pilules ont un effet réellement positif. 

Edited by Tancrède
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Tancrède a dit :

:blink: (Espagne et France??!!! WTF!!!) Putain, les nuances qu'il faut faire.... Pour moi (je juge un peu facilement, en tant que non consommateur), c'est un peu la même chose, tous ces trucs: les pilules qui vous foutent à plat et tendent à zombifier. J'aimerais vraiment savoir dans quel pourcentage des cas où elles sont prescrites, ces pilules ont un effet réellement positif. 

Et combien de temps cet effet reste positif avant de devenir un problème d'une façon ou d'une autre...

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Tancrède a dit :

:blink: (Espagne et France??!!! WTF!!!) Putain, les nuances qu'il faut faire.... Pour moi (je juge un peu facilement, en tant que non consommateur), c'est un peu la même chose, tous ces trucs: les pilules qui vous foutent à plat et tendent à zombifier. J'aimerais vraiment savoir dans quel pourcentage des cas où elles sont prescrites, ces pilules ont un effet réellement positif. 

On voit bien sur le graphique la tendance baissière qui à priori se confirme. On va dire que dans cette décennie écoulée il y aura au moins eu un truc de positif

Je demanderai à mes amis médecins leurs avis sur ce sujet mais il me semble bien que la mode de prescrire à tout va des psychotropes soit passé. 

Je pense qu'on a maintenant beaucoup plus de recul sur les effets secondaires de ces molécules et que la décennie précédente ( 2000-2010) a retiré beaucoup d'illusions sur la capacité à soigner des maladies graves et neurologiques à l'aide d'une ou deux molécules miracles. . . Dans les années 2000 les labos avaient mis le paquet sur la recherche de nouvelles molécules pour traiter Alzheimer et Parkinson. Cela a été la douche froide quand des milliards de dollars plus tard pas une molécule n'arrivait à passer les phases cliniques. . . 

Egalement un effet de générations sans doute. Les générations d'après guerre ont été élevé dans la croyance : une pilule pour chaque problème de santé. Elles mettaient une pression importante pour que leurs médecins traitants leurs prescrivent un truc. Le renouvellement de générations s'effectuant, les nouvelles sont sans doute moins friandes de se faire prescrire à tour de bras ( et pas forcément pour de bonnes raisons. .  .)

Après il y a eu énormément de progrès dans les thérapies ces 10:15 dernières années. Moins de nouvelles molécules mais une bien meilleure utilisation de ce qui existe avec une rationalisation bienvenue. Cela peut aussi expliquer la baisse. 

il y a 25 minutes, Ciders a dit :

Franchement, qu'est-ce qui pourrait mal se passer ? Hein ?

Ou tout simplement la confirmation que le système américain arrive à un point de non retour avec des fractures telles que la cohésion nationale n'existe plus ? Et cela du à tout les acteurs de ce cirque , Républicains comme démocrates, média de gauche comme média de "droite"  ( bien que ces derniers soient pas hyper présent dans la trame mainstream).

On ne va pas rappeler une n-ième fois tout les énormes et réels problèmes de la société US mais là on arrive au bout de la note.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, elannion a dit :

 

Ou tout simplement la confirmation que le système américain arrive à un point de non retour avec des fractures telles que la cohésion nationale n'existe plus ? Et cela du à tout les acteurs de ce cirque , Républicains comme démocrates, média de gauche comme média de "droite"  ( bien que ces derniers soient pas hyper présent dans la trame mainstream).

On ne va pas rappeler une n-ième fois tout les énormes et réels problèmes de la société US mais là on arrive au bout de la note.

Sans être expert, j'ai quant même pas mal l'impression que les inégalités sociales, longtemps supportées par les gens grâce à l'American Dream, donnait à chacun l'espoir que même dans la merde, il pouvait réussir et devenir riche.

Ca semble plus trop être le cas, rendant ces inégalités encore moins supportables.

Tout le monde sait aujourd'hui que ses problèmes resteront

- Les Blacks et autres minorités deviennent de plus en plus revendicatives, quit à parfois tomber dans l'excès : Tous les black tués par la police ne sont pas des innocents...

- Les partis politiques, à force de jouer le clivage ne font que monter les gens les uns contre les autres...

- Les inégalités sociales détruisent le lien social...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, elannion a dit :

Ou tout simplement la confirmation que le système américain arrive à un point de non retour avec des fractures telles que la cohésion nationale n'existe plus ? Et cela du à tout les acteurs de ce cirque , Républicains comme démocrates, média de gauche comme média de "droite"  ( bien que ces derniers soient pas hyper présent dans la trame mainstream).

On ne va pas rappeler une n-ième fois tout les énormes et réels problèmes de la société US mais là on arrive au bout de la note.

Pas du tout convaincu de ça. Un peu comme en France où ça hurle à chaque fois sur la non-représentativité des extrêmes alors que les chiffres du CSA sont limpides : extrême-gauche ou droite passent plus que les autres courants.

Mais sinon, là encore, ça ne choque personne qu'un POTUS parle publiquement de refuser le bilan des urnes ? On ne parle pas ici de cohésion nationale mais de respect des règles du jeu démocratique. Sans vouloir faire de la provoc' (quoi que...), je vous rappelle qu'on a un type en Biélorussie que l'on sanctionne pour la même chose.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant les benzodiazépines (tranquilisants et somnifères) ils ne traitent pas une maladie mais des symptomes, ils créent une accoutumance d'autant plus importante que leur demi-vie est longue.

J'ai souvent vu arriver en urgence psy des patient totalement confus, démence précoce ? démence vasculaire ? mais non  : une petite fenêtre thérapeutique et tout à coup le patient redevient "normal", juste que son médecin habituel lui peu à peu prescrit une quantité bien trop importante de différentes molécules dont les interactions ne peuvent pas être prédites. Ceci étant lié à l'accoutumance.

Un usage modéré de ces médoc est bien utile mais il ne faut pas abuser.

Bon aux States (vu que c'est le fil) on doit mentionner les morphines syntéthiques, une vraie saloperie au niveau accoutumance, en plus dans ce pays tu travailles pas tu touche pas de salaire donc tu vas bosser sous morphine

  • Thanks 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Ciders a dit :

Mais sinon, là encore, ça ne choque personne qu'un POTUS parle publiquement de refuser le bilan des urnes ?

Venant de Trump, ce uqi me choquerait c'est s'il s'était engagé à le respecter quoi qu'il soit. Vu qu'il passe son temps à parler de la fraude massive que les démocrates commettent à chaque élection, et les rumeurs comme quoi les grand électeurs sont appelés à ignorer le résultat des votes de leurs états et à voter pour "le vrai résultat, sans fraude" c'est à dire Trump...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Ciders a dit :

Pas du tout convaincu de ça. Un peu comme en France où ça hurle à chaque fois sur la non-représentativité des extrêmes alors que les chiffres du CSA sont limpides : extrême-gauche ou droite passent plus que les autres courants.

Ouais enfin qu'est ce qu'on appelle extrême droite ou extrême gauche aujourd'hui. . . Hein le seul représentant n France d'une droite dite dure c'est Zemmour et il est un peu esseulé et ses "idées" jugées aujourd'hui radicales n'auraient jamais fait arquer un sourcil dans les années 90. Le RN aujourd'hui ne pourrait plus avoir le même discours que le RPR du début des années 90. . . La fenêtre d'Overton s'est hyper réduite et un Chirac de la fin des années 80 serait aujourd'hui considéré comme un fasciste. . . De l'autre côté  tu as Mélenchon (qui n'est pas considéré comme l'EG) qui appelle carrément à a créolisation du pays. . . Et ça ne fait pas pousser des cries d'Orfraies  . .

Donc oui en France la représentativité elle est faible. Et Zemmour passe car il rapporte du pognon à sa Chaîne. 

bref retour aux USA

il y a 18 minutes, Ciders a dit :

Mais sinon, là encore, ça ne choque personne qu'un POTUS parle publiquement de refuser le bilan des urnes ? On ne parle pas ici de cohésion nationale mais de respect des règles du jeu démocratique. Sans vouloir faire de la provoc' (quoi que...), je vous rappelle qu'on a un type en Biélorussie que l'on sanctionne pour la même chose.

Et c'est merdique on est bien d'accord mais comment tu appelles alors un ensemble de médias qui chient littéralement et mentent ouvertement pour absolument tout faire pour qu'il dégage ? Le jeu démocratique ?

On peut pas s'offusquer des agissements d'un parti et absoudre le second. 

Encore une fois Trump n'aurait jamais du pouvoir accéder à la présidence si le système était fonctionnel. Trump c'est une conséquence absolument pas une cause. C'est leur système qui est défaillant. Faudait pas oublier que de tout les candidats à la Primaire républicaine de 2016 Trump était le moins attardé de tous les candidats dont notamment les candidats préempté par le système. Bush, Cruz et Rubio s'étaient pas mal aussi dans le genre. .  Bush dont on soupçonnait fortement le fait qu'il soit un débile léger, Cruz qui ferait passer les tenants de la manif pour tous pour des hippies (un de ses plus proches conseillers souhaitaient juste la mort pour les homos. . .) et Rubio  était considéré comme le plus belliqueux de tout les candidats et de très loin. Avec lui aux manettes les USA se seraient sûrement engagé dans un autre conflit majeur. . .

Bref le pourrissement il date de bien avant la présidence de Trump.

Vouloir désigner un méchant et un gentil dans cette histoire c'est participer de fait au pourrissement de la situation (et quel que soit le camps qu'on désigne comme méchant ou gentil).

J'ai déjà fait la remarque mais merde 50% de leur population est obèse et dans quelques années 50 % seront diabétiques avec un système de sécurité social qui tient plus du système mafieux. . .

Leur système universitaire est complètement dévoyé et condamne des générations entières d'américains à la précarité par le cout absolument exhorbitant des formations et par la mise en place de filières "éducatives" qui sont de véritables impasses.

S'il arrive la moindre anicroche à l'américains moyen ce dernier peut basculer définitivement dans la pauvreté et game over.

Donc non je considère pas Trump comme un des sept fléaux d'Egypte. Ce dernier n'a évidemment rien fait pour ne serait ce qu'améliorer la situation mais est maintenant faisable ? 

Rien que sur le système de santé qui pense sincèrement qu'on peut raisonner l'industrie agroalimentaire et l'industrie pharma ? 

 

 

  • Sad 2
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, elannion a dit :

Trump c'est une conséquence absolument pas une cause.

(...) Vouloir désigner un méchant et un gentil dans cette histoire c'est participer de fait au pourrissement de la situation (et quel que soit le camps qu'on désigne comme méchant ou gentil).

Plutôt d'accord sur ton commentaire au sujet de l'Amérique, notamment ces deux points absolument essentiels.

Sur ce point en revanche :

il y a 12 minutes, elannion a dit :

Ce dernier n'a évidemment rien fait pour ne serait ce qu'améliorer la situation mais est maintenant faisable ? 

Rien que sur le système de santé qui pense sincèrement qu'on peut raisonner l'industrie agroalimentaire et l'industrie pharma ? 

Bien sûr qu'il est possible d'améliorer la situation. Je n'ai pas dit l'améliorer à court terme, il me semble extrêmement optimiste d'imaginer que Biden le pourrait vu ce qu'il représente et quant à Trump on l'a déjà vu à l'œuvre pendant quatre ans.

Mais s'agissant des abus et des situations de rente indues, le levier ne sera pas de "raisonner" telle ou telle bande de profiteurs, mais de leur faire sentir la puissance de la Loi. Il est au moins pensable qu'un mouvement politique américain - de droite ou de gauche - parvienne à porter un tel projet au pouvoir en 2024.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Ciders a dit :

Mais sinon, là encore, ça ne choque personne qu'un POTUS parle publiquement de refuser le bilan des urnes ? On ne parle pas ici de cohésion nationale mais de respect des règles du jeu démocratique. Sans vouloir faire de la provoc' (quoi que...), je vous rappelle qu'on a un type en Biélorussie que l'on sanctionne pour la même chose.

heu, il me semblait qu'en Bielorussie le résultat était conforme aux attentes du dirigeant réélu, et que c'était la communauté internationale qui n'acceptait pas la façon dont les élections se sont passées... Donc au final les déclarations de POTUS seraient pire au niveau non démocratique puisque lui n'organise pas un système de triche (le système de triche étant institutionnalisé aux US via le gerrymanding + rayage d'électeurs + fait du roi local sur les papiers à fournir pour voter) mais refuse carrément le résultat si ce n'est pas celui attendu .

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Alexis a dit :

Plutôt d'accord sur ton commentaire au sujet de l'Amérique, notamment ces deux points absolument essentiels.

Sur ce point en revanche :

Bien sûr qu'il est possible d'améliorer la situation. Je n'ai pas dit l'améliorer à court terme, il me semble extrêmement optimiste d'imaginer que Biden le pourrait vu ce qu'il représente et quant à Trump on l'a déjà vu à l'œuvre pendant quatre ans.

Mais s'agissant des abus et des situations de rente indues, le levier ne sera pas de "raisonner" telle ou telle bande de profiteurs, mais de leur faire sentir la puissance de la Loi. Il est au moins pensable qu'un mouvement politique américain - de droite ou de gauche - parvienne à porter un tel projet au pouvoir en 2024.

Quand un système (quel qu'il soit) est si peu fonctionnelle voir complètement pourri on cherche plus à l'améliorer, on le détruit et on en reconstruit un autre.

Dans ce cas là entre la résistance totale des profiteurs qui possèdent tout les leviers de pouvoirs ( on rappelle qui possède en France la quasi totalité des médias ?. . .) et l'incertitude que créerait le c changement de système san savoir ce qui réellement émergera et généralement c'est pas les projets modérés qui l'emportent. . . De la Révolution française à la révolution iranienne en passant par la révolution d'Octobre. . .

Quelle serait les solutions "consensuelles" et qui ne nécessiterait pas de réinitialiser le système pour la dette étudiante par exemple ?

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pour cela que je regrette l'absence du "socialiste" Sanders qui avait une vision réaliste de la situation et des solutions (même si la majorité les détestait et lui encore plus) Biden sera au mieux un vieux et gentil monsieur qui parlera gentiment...Kamala Harris je ne sait pas trop, y-a-t-il un espoir à votre avis ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, kalligator a dit :

Kamala Harris je ne sait pas trop, y-a-t-il un espoir à votre avis ?

Absolument aucun. Là ou ça compte c'est creux et pour le reste c'est les démocrates tels qu'on les connait depuis Clinton.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelle

1 minute ago, nemo said:

Absolument aucun. Là ou ça compte c'est creux et pour le reste c'est les démocrates tels qu'on les connait depuis Clinton.

Quelle désolation, l'élection US la plus chiante que j'aie jamais vécue. Aucun rêve aucun espoir juste le bébé caractériel contre le vieux gateux

 

3 minutes ago, nemo said:

Absolument aucun. Là ou ça compte c'est creux et pour le reste c'est les démocrates tels qu'on les connait depuis Clinton.

Quelle désolation, jamais je n'au une élection US sans aucun espoir ni rêve, juste le gros bébé caractériel contre le vieux gâteux.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Patrick a dit :

Spéciale dédicace aux fans de Bernie Sanders:

https://www.businessinsider.fr/us/i-beat-the-socialist-biden-reminds-voters-he-beat-bernie-sanders-2020-9

'I beat the socialist': Biden reminds voters 'worried about socialism' that he won the party nomination, not Bernie Sanders
"Do I look like a socialist? Look at my career — my whole career. I am not a socialist," the former vice president said.

Democratic presidential nominee Joe Biden aimed to assure voters concerned about socialism by pointing to the fact that he beat Sen. Bernie Sanders in the primary.
“I beat the socialist,” Biden said on Monday. “That’s how I got elected. That’s how I got the nomination."
President Donald Trump's campaign has attempted to characterize Biden as a "radical socialist."
Democratic presidential nominee Joe Biden aimed to assuage voter concerns about socialism by flatly pointing to his recent primary win during an interview on Monday.
"I beat the socialist," Biden said in a local news interview in Wisconsin. "That's how I got elected. That's how I got the nomination. Do I look like a socialist? Look at my career — my whole career. I am not a socialist."
The former vice president was referring to his victory over former 2020 Democratic rival Sen. Bernie Sanders for the party nomination earlier this year. A self-declared "Democratic socialist," Sanders is a staunch believer in the government playing a role to provide services to the public, including education and health care, but his thinking differs from "socialists" who generally believe the government should have total control over the economy.
After Sanders dropped out of the race, he endorsed Biden and worked with him to adopt some progressive policies under his platform, such as ensuring wealthy Americans and large corporations a fair amount in taxes.
Biden repeated an iteration of that proposal during the interview, claiming that President Donald Trump's promised tax cuts will result in a billionaire "paying less percentage of his taxes than you pay in your job and that's not right."
He later clarified his positions to voters "worried about socialism" and higher taxes.
"What we're going to do is make sure that we make people begin to pay their fair share," he said. "I'm not trying to punish anybody."
"I promise — I've never broken my word — anyone making less than $400,000 will not see one single penny in their tax raised," he added.
The Trump campaign has repeatedly attempted to characterize Biden as a "radical socialist" and made similar accusations about his running mate, Sen. Kamala Harris
Over the past few days, Trump escalated the assertions during campaign rallies in Ohio and North Carolina, professing that the country would descend into communism should Biden become elected. 
Recent polling suggests the line of attack has not swayed voters, who say that Biden is the more moderate candidate than Trump.
Still, Biden has continuously shut down the claims and defended his policies.
"You know me. You know my heart. You know my story," he said last month. "Ask yourself: Do I look like a radical socialist with a soft spot for rioters? Really? I want a safe America." :laugh::laugh::laugh::laugh::laugh:


La défense est bizarre. Non pas sur le fond, mais sur le fait même qu’il se défende.

Alors que la stratégie Trump, et qui marche puisqu’il en use et abuse depuis 6 ans, c’est de se moquer de celui qui aura formulé une critique et le rabaisser.
Il aurait traité Trump de sénile et de grabataire incapable de situer Kansas City sur une carte , il se serait montré combatif et absolument pas touché, voire même pas concerné par ces propos.

Là, il apparaît simplement sur la défensive, donc non maitre du tempo. Ce genre d’argument ne doit cibler que le ventre mou des électeurs, et si c’est sur ce genre d’argument que la balance va pencher, alors il faut sérieusement qu’il remette en question sa stratégie de campagne.
Sur le fond comme sur la forme.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, TarpTent a dit :

La défense est bizarre. Non pas sur le fond, mais sur le fait même qu’il se défende.

Alors que la stratégie Trump, et qui marche puisqu’il en use et abuse depuis 6 ans, c’est de se moquer de celui qui aura formulé une critique et le rabaisser.

Et c'est nul.
Et pourtant ça marche.

il y a 1 minute, TarpTent a dit :

Il aurait traité Trump de sénile et de grabataire incapable de situer Kansas City sur une carte , il se serait montré combatif et absolument pas touché, voire même pas concerné par ces propos.

Il y a des chances. Mais il ne peut pas jouer comme ça, les gens qui le soutiennent veulent qu'il soit "présidentiel", pas qu'il aille faire du catch dans la boue.

il y a 1 minute, TarpTent a dit :

Là, il apparaît simplement sur la défensive, donc non maitre du tempo. Ce genre d’argument ne doit cibler que le ventre mou des électeurs, et si c’est sur ce genre d’argument que la balance va pencher, alors il faut sérieusement qu’il remette en question sa stratégie de campagne.
Sur le fond comme sur la forme.

Voilà. Un ventre mou qui ne voit pas ce qu'il se passe, vit avec des oeillères, et ne regarde que CNN.
Curieusement j'ai un peu de mal à croire à l'existence de ces gens, hors personnes fortement idéologisées qui donc n'ont pas besoin d'être convaincues.

Moi c'est surtout la dernière phrase qui m'a choqué.
Son camp politique soutient le bordel à fond les ballons. Là ça a encore massivement pété dans de nombreuses villes US. Des policiers blessés, etc.
À croire que biden ne comprend rien du tout ou qu'il vit dans une bulle. Déclarer qu'il ne soutient pas les "riots", c'est soit de la pure langue de bois, soit la démonstration qu'il sert de pantin aux gens qui veulent réellement le pouvoir dans son camp.

À ce propos, alexandria occasio-cortez a même récemment, on s'accroche, demandé à ce que les militants "se radicalisent" dans la foulée de la mort de la juge Ginsburg.
https://www.msn.com/en-us/news/politics/aoc-says-rbg-s-death-should-radicalize-democrats/ar-BB19cPq3?li=BBnbcA1

'Let this moment radicalize you,' Ocasio-Cortez, a New York Democrat, said in a 40-minute Instagram Live video posted late on Friday, which was viewed by more than 1.5 million people within 12 hours. 

Ocasio-Cortez, who endorsed Democratic Socialist Senator Bernie Sanders in the Democratic presidential primary, also made reference to ideological splits in her party, urging her followers to now rally around the more moderate Biden. 

'Voting for Joe Biden, it's not about whether you like him or not, it's a vote to let democracy live another day,' she said. 

'We need to focus on voting for Joe Biden. I don't care if you like him or not,' she added. 

Non mais c'est pas génial? :laugh:

biden se moque de Bernie Sanders "I beat the socialist" qui une fois de plus s'est fait berner (pardon pour cette blague nulle) avec le sourire et a appelé à voter biden comme il avait appelé à voter clinton.
AOC qui a soutenu Sanders soutient désormais biden en intimant à ses "followers"/partisans l'ordre de voter biden...

La même personne qui dans sa diatribe à propos de Ginsburg disait juste auparavant sur un tout autre sujet:

'This kind of vacancy and this kind of tipping point is the difference between people having reproductive rights, and the government controlling people's bodies for them,' she said, referring to the fight over abortion.

...a apparemment une toute autre vision à propos du droit des gens de voter selon leur conscience.

C'est pas un peu contradictoire, en toute logique? :laugh:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pendant ce temps, le président appelle ouvertement à refuser le verdict des urnes.

Pas de la langue de bois, juste un fait suffisamment grave pour être passé sous silence. N'est-ce pas ? :happy:

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Patrick a dit :

C'est pas un peu contradictoire, en toute logique? :laugh:

Pourquoi, penses-tu qu'elle devrait appeler les gauchistes à s'abstenir pour que Trump soit réélu plus facilement ? La prends-tu pour une accélératrice, qui voudrait quatre année supplémentaire de politique réactionnaire pour obtenir une véritable révolution violente qui lui permettrait de prendre le pouvoir ? Le principe de "votez pour le moins pire" parait-il si novateur, comme si on n'avait pas eu en France, il y a 25 ans déjà, des socialistes appelant à voter Chirac ?

  • Confused 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Ciders a dit :

 les chiffres du CSA sont limpides : extrême-gauche ou droite passent plus que les autres courants.

J'ai un doute. Qu'entends-tu exactement par là?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Kelkin a dit :

Pourquoi, penses-tu qu'elle devrait appeler les gauchistes à s'abstenir pour que Trump soit réélu plus facilement ? La prends-tu pour une accélératrice, qui voudrait quatre année supplémentaire de politique réactionnaire pour obtenir une véritable révolution violente qui lui permettrait de prendre le pouvoir ? Le principe de "votez pour le moins pire" parait-il si novateur, comme si on n'avait pas eu en France, il y a 25 ans déjà, des socialistes appelant à voter Chirac ?

Non je ne dis pas ça, je dis juste que ces changements de cap fleurent l'hypocrisie à un point difficilement concevable.
D'autre part la meilleure fenêtre pour son camp c'est maintenant. Il y a eu trop d'idéologisme, trop de brusqueries. Trop de n'importe quoi. Et c'est même désavoué par biden qui apparemment n'est pas sur la même longueur d'onde, si il pifre seulement quelque chose au contexte présent.

Si trump est élu et si sa politique réussit à passer la bosse du covid avec un mini-boom économique à la clé, et dans un monde où les antagonismes internationaux vont exploser, alors c'est fini pour les démocrates surfant sur l'autoflagellation des américains déçus, plus personne n'en sera là.

Ensuite, qui y-a-t-il dans sa succession? Des gens beaucoup plus capables.
Un couple "Candace Owens / Tucker Carlson 2024", ce serait par exemple la victoire assurée.

 

il y a une heure, Ciders a dit :

Et pendant ce temps, le président appelle ouvertement à refuser le verdict des urnes.

Pas de la langue de bois, juste un fait suffisamment grave pour être passé sous silence. N'est-ce pas ? :happy:

Yep, il s'est mis au diapason de ce qui se dit en face. C'est pas super malin. Les planètes s'alignent pour une mini-guerre civile.
On prend les paris? Pour le moment ça donne ce genre de trucs: https://www.startribune.com/police-suspected-arson-levels-garage-at-home-with-trump-2020-flags/572507431/
Après, moi je me demande: il se passe quoi quand le camp des aggressés (navré mais au pro-rata c'est la réalité) se dit qu'il n'a finalement plus rien à perdre? Parce que ça commence à être le mot d'ordre sur les réseaux... "si trump ne passe pas c'est la fin de l'amérique". [sic]

Je ne parie au passage pas un kopeck sur une intervention étrangère en un tel cas. Ça resterait une affaire américano-américaine et le premier importun voulant y mettre son grain de sel se prendra sur la tronche un certain nombre de trucs dont l'existence relève jusqu'ici de la théorie du complot... Des trucs qui font de la lumière et donnent des coups de soleil en pleine nuit sans explication, comme il y a 16 ans en Irak...

Ce qui changerait en revanche ce serait la capacité d'intervention étrangère des USA. Pour le plus grand bonheur de la chine vis-à-vis de taïwan, par exemple.

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, Patrick a dit :

Non je ne dis pas ça, je dis juste que ces changements de cap fleurent l'hypocrisie à un point difficilement concevable.
D'autre part la meilleure fenêtre pour son camp c'est maintenant. Il y a eu trop d'idéologisme, trop de brusqueries. Trop de n'importe quoi. Et c'est même désavoué par biden qui apparemment n'est pas sur la même longueur d'onde, si il pifre seulement quelque chose au contexte présent.

Si trump est élu et si sa politique réussit à passer la bosse du covid avec un mini-boom économique à la clé, et dans un monde où les antagonismes internationaux vont exploser, alors c'est fini pour les démocrates surfant sur l'autoflagellation des américains déçus, plus personne n'en sera là.

Bon donc si Biden ne gagne pas les élections cette année, le parti démocrate est fini pour de bon, et c'est pour ça que c'est très hypocrite de la part d'AOC d'appelé à voter Biden. Elle devrait appeler à voter Trump pour être cohérente ? J'ai bien compris ?

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On continue ? Allez. Bon en même temps, c'est Snegaroff, pas la Fox.

 

il y a une heure, gustave a dit :

J'ai un doute. Qu'entends-tu exactement par là?

En termes d'exposition médiatique, MLP et Mélenchon sont en tête sur les hommes et femmes politiques. En minutes de temps d'antenne s'entend.

EDIT :

Par contre, une énormité : Trump ne ferait que répondre à ce que font les démocrates ? Rappelle moi Patrick le dernier président américain qui a annoncé s'asseoir sur les urnes.

Même Nixon ne l'a pas fait.

Edited by Ciders
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Member Statistics

    5,535
    Total Members
    1,550
    Most Online
    perso69man
    Newest Member
    perso69man
    Joined
  • Forum Statistics

    20,966
    Total Topics
    1,341,346
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries