Recommended Posts

il y a 9 minutes, nemo a dit :

tu t'en ais pas rendu compte je pense qu'on peut pas faire grand chose à ce stade.

comme d'habitude ici, on en vient vite à remettre en cause l'intégrité et l'intelligence de l'interlocuteur parce qu'on est pas d'accord, c'est typique !
Je vais vous laisser discuter entre gens persuader de la meme chose 

Edited by wagdoox

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, wagdoox a dit :

comme d'habitude ici, on en vient vite à reprendre en cause l'intégrité et l'intelligence de l'interlocuteur parce qu'on est pas d'accord, c'est type !
Je vais vous laisser discuter entre gens persuader de la meme chose 

Tu interprétes j'ai pas parlé de ton intelligence. Je me permet pas de faire des attaques personnelles. Si on n'est pas d'accord sur les faits il y a un problème qui ne peut être résolu par la discussion. Soit on est pas informé, soit on à une vision déformer par l'intelligence ou plutôt son manque, soit par l'aveuglement idéologique, soit la maladie mentale. Quelque soit la bonne réponse (et j'ai mon idée sur la question et ne pense pas que ce soi ton intelligence qui est en cause) c'est pas quelque chose qui peut être résolu par la discussion.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, nemo a dit :

c'est pas quelque chose qui peut être résolu par la discussion.

reste donc la guerre civile ? au final tu es, par ton raisonnent aussi responsable que Trump ...
Apres je comprends meme pas, un tel niveau de passion dans une election qui n'est pas la nôtre, on a aucune prise dessus. 
Je prends ca comme une grosse blague. De votre coté vous êtes tellement sur des positions de vie ou de mort, ca en devient sectaire et vous passez à coté de toute une partie de l'explication de l'histoire. La démocratie n'est qu'une guerre civile simulée, celles des mots et des idées, si un parti refuse de perdre c'est le retour de la guerre la vraie. Et donc comme je le disais, je vous laisse discuter entre personne sans désaccord ca évitera la guerre qui ne m'intéresse pas. 
En espérant qu'on se retrouvera sur d'autres sujets.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Tancrède pour Owens, admettons. Mais là:

Il y a 4 heures, Tancrède a dit :

Carlson est un ex "shock jock" de la radio qui a fidélisé une audience extrêmement définie, et s'il en est venu à représenter une droite plus sociale, il n'en reste pas moins très ancré dans une niche, et, franchement, s'il "marche" bien là où il est (la télé), je le vois pas vraiment avec le charisme d'un type pouvant faire campagne. Il est un peu trop "agneau". 

Son show est le plus suivi aux USA sur le câble. C'est un très gros faiseur d'opinion. S'il avait une ambition politique il serait beaucoup plus bankable que d'autres candidats plus traditionnels du GOP.

edit:

Sinon sur une note plus légère (ou pas), quelle perte pour les internets que d'avoir interdit tiktok!

https://www.newsweek.com/fda-asks-tiktok-remove-benadryl-challenge-social-media-platform-1534150
"Prends du Benadryl à forte dose pour avoir des hallucinations lol! à forte dose c'est potentiellement létal lol!"
La FDA intervient.

https://www.dailymail.co.uk/femail/article-8760761/TikTok-challenge-parents-THROWING-young-children-camera-Bluefaces-song-Baby.html
"Jette ton bébé hors caméra en chantant une chanson de rap à propos de l'avortement lol! c'est rigolo de jeter des bébés lol!"

Oui vraiment, quelle perte majeure pour l'humanité.

 

Et ré-édit:

Oups alors! des mail-in-ballots favorables à trump et envoyés par des militaires US ("absentee voters") retrouvés bazardés!

https://fr.reuters.com/article/idUSKCN26F3H8

U.S. federal prosecutor announces inquiry into nine discarded ballots

By Sarah N. Lynch

WASHINGTON (Reuters) - A top federal prosecutor in the battleground state of Pennsylvania said on Thursday his office had launched an investigation into a small number of discarded mail-in ballots cast in the upcoming 2020 U.S. presidential election.

In a highly unusual public statement, U.S. Attorney for the Middle District of Pennsylvania, David Freed, said his office and the FBI were contacted on Monday by Luzerne County District Attorney Stefanie Salavantis amid concerns about “potential issues with a small number of mail-in ballots at the Luzerne County Board of Elections.”

He said his office could confirm that a “small number of military ballots” were discarded.

“Of the nine ballots that were discarded and then recovered, seven were cast for presidential candidate Donald Trump. Two of the discarded ballots had been resealed inside their appropriate envelopes by Luzerne elections staff prior to recovery by the FBI and the contents of those two ballots are unknown,” he added.

In an earlier statement posted online, Freed’s office had originally claimed all nine ballots had been cast for Trump. The link was abruptly removed later in the day on Thursday, and a revised statement was issued.

Dawn Clark, a spokeswoman for Freed’s office, said the ballots “were improperly opened” by county staff.

The news about the investigation in Pennsylvania, a state Trump carried in 2016 by 44,000 votes, could add fuel to Trump’s efforts to cast doubt on the legitimacy of the upcoming election.

He has often asserted, without evidence, that widespread mail-in voting will lead to fraud. Democrats, meanwhile, have encouraged voting by mail so that Americans can safely vote during the COVID-19 pandemic.

Speaking at the White House on Thursday, Trump said there had been ballots with his name on them found in a waste-paper basket.

“We want to make sure the election is honest and I’m not sure that it can be. I don’t know that it can be with this whole situation, unsolicited ballots,” Trump said.

Freed said in his statement that his office’s inquiry “remains ongoing.”

 

https://www.justice.gov/usao-mdpa/pr/revised-statement-us-attorney-freed-inquiry-reports-potential-issues-mail-ballots

Department of Justice

U.S. Attorney’s Office

Middle District of Pennsylvania

FOR IMMEDIATE RELEASE

Thursday, September 24, 2020

Revised Statement Of U.S. Attorney Freed On Inquiry Into Reports Of Potential Issues With Mail-In Ballots

HARRISBURG - On Monday, September 21, 2020, at the request of Luzerne County District Attorney Stefanie Salavantis, the Office of the United States Attorney along with the Federal Bureau of Investigation, Scranton Resident Office, began an inquiry into reports of potential issues with a small number of mail-in ballots at the Luzerne County Board of Elections.

Since Monday, FBI personnel working together with the Pennsylvania State Police have conducted numerous interviews and recovered and reviewed certain physical evidence.  Election officials in Luzerne County have been cooperative. At this point we can confirm that a small number of military ballots were discarded.   Investigators have recovered nine ballots at this time.  Some of those ballots can be attributed to specific voters and some cannot.  Of the nine ballots that were discarded and then recovered, 7 were cast for presidential candidate Donald Trump. Two of the discarded ballots had been resealed inside their appropriate envelopes by Luzerne elections staff prior to recovery by the FBI and the contents of those 2 ballots are unknown.

Our inquiry remains ongoing and we expect later today to share our up to date findings with officials in Luzerne County.  It is the vital duty of government to ensure that every properly cast vote is counted.

Edited by Patrick
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, wagdoox a dit :

Apres je comprends meme pas, un tel niveau de passion dans une election qui n'est pas la nôtre, on a aucune prise dessus.

Parce que ce qui arrive là-bas arrivera forcément ici. Et que tout le monde n'a pas envie de voir des politiciens s'asseoir sur les lois et la Constitution.

La dernière fois que c'est arrivé, on a pris cher me semble il.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.addictioncenter.com/addiction/addiction-statistics/ (18 septembre 2020)

généralités

Près de 21 millions d'Américains ont au moins une dépendance, mais seuls 10 % d'entre eux reçoivent un traitement.

Les décès par surdose de drogue ont plus que triplé depuis 1990.

De 1999 à 2017, plus de 700 000 Américains sont morts d'une overdose de drogue.

L'alcoolisme et la toxicomanie coûtent à l'économie américaine plus de 600 milliards de dollars chaque année.

alcoolisme

Environ 88 000 personnes meurent chaque année aux États-Unis à cause de l'alcool.

opioïdes

De 1999 à 2017, 399 230 Américains ont perdu la vie à cause des opioïdes.

Rien qu'en 2017, 47 600 overdoses mortelles ont été enregistrées en Amérique, impliquant au moins un opioïde.

En 2017, les médecins ont délivré 191 218 272 ordonnances d'opioïdes, soit une légère baisse par rapport aux 200 000 000 d'ordonnances d'opioïdes qu'ils ont délivrées chaque année de 2006 à 2016.

Depuis 1999, les ventes d'analgésiques opioïdes ont grimpé en flèche de 300 %.

Environ 20 à 30 % des personnes qui prennent des opioïdes sur ordonnance en font un mauvais usage.

2 millions d'Américains ont fait un usage abusif d'opioïdes sur ordonnance pour la première fois en 2017.

Environ 10 % des personnes qui abusent des opioïdes sur ordonnance deviennent dépendantes des opioïdes.

Environ 2,1 millions d'Américains souffrent d'un trouble lié à l'utilisation d'opioïdes.

Environ 5 % des personnes souffrant d'un trouble lié à la consommation d'opioïdes vont essayer l'héroïne.

héroïne

    Environ 494 000 Américains de plus de 12 ans sont des consommateurs réguliers d'héroïne.

    En 2017, 886 000 Américains ont consommé de l'héroïne au moins une fois.

    Environ 25 % des personnes qui essaient l'héroïne deviendront dépendantes.

    En 2017, 81 000 Américains ont essayé l'héroïne pour la première fois.

    Plus de 15 000 Américains sont morts d'une overdose d'héroïne en 2017.

tabac

Les personnes handicapées, vivant sous le seuil de pauvreté ou n'ayant pas fait d'études supérieures sont plus susceptibles de fumer des cigarettes.

En 2017, environ 604 000 Américains âgés de 12 à 17 ans et environ 1,2 million d'Américains âgés de 18 à 21 ans ont fumé leur première cigarette.

Fumer des cigarettes est la cause de plus de 480 000 décès chaque année aux États-Unis.

 

odr2018-graph1.jpg

odr2018-graph2.jpg

odr2018-graph4.jpg

source : https://www.drugabuse.gov/drug-topics/trends-statistics/overdose-death-rates

  • Like 1
  • Thanks 2
  • Sad 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

çà fait réfléchir effectivement mais comparons

328 millions d'Américains 63 millions de français (5 x moins)

88 000 morts d'alcoolisme aux USA 40 000 en France  (2 x moins mais pour une population 5 x inférieure quand même ...)

L'alcool est chez nous le fléau n° 1

Chez eux ce serait plutôt la drogue, le tabac et les armes à feu (12 000 morts par an suicides compris)

  • Like 1
  • Sad 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Wallaby said:

https://www.nytimes.com/2020/09/19/us/politics/what-is-court-packing.html

L'idée rooseveltienne que les démocrates une fois parvenus au pouvoir pourraient augmenter le nombre de juges à la cour suprême pour y nommer des juges de leur obédience, refait surface avec une allusion de Chuck Schumer en ce sens. Biden évite le sujet.

La question, au moins pour l'instant, est de savoir si ça reste une idée agitée pour faire du buzz et exciter des électeurs, ou si quelqu'un y pense sérieusement. Parce qu'à la minute où un président se risque à le faire, il devient immédiatement obligatoire pour son remplaçant, à la première alternance, de le faire aussi... Et encore plus. Et un président décidé à couper court à une telle escalade pourrait simplement envisager de transformer soudain la CS en une sorte de Parlement non élu: "packing the court"? Pourquoi pas y nommer directement 300 ou 400 juges et, en même temps que démontrer l'absurdité complète du système qui en résulte, paralyser cet organisme. L'inconvénient du système est que si quelqu'un s'amuse à jouer à ce jeu là, il n'y a aucun plafond, et pire encore, y jouer sans cette règle constitutionnellement faiblarde qui établit un plafond, garantit une polarisation et une militance non pas renforcées, mais déchaînées. Je doute que beaucoup, dans les élites, y pensent sérieusement, parce qu'un tel jeu bousillerait pour le coup leur arnaque permanente à un niveau réellement fondamental.

Mais bon, certains ont déjà prouvé qu'ils pouvaient faire de grosses conneries juste pour obtenir une apparence de succès d'hyper court terme, donc qui sait? Mais ce n'est vraiment pas un petit changement: c'est un vrai Rubicon qui serait franchi. 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que cela ne pourrait pas être au minimum une "arme nucléaire" servant à un président démocrate de dissuader la cour suprême conservatrice de rendre une décision trop impopulaire ? Du simple fait de l'existence de cette "arme nucléaire", cela oblige la cour suprême de quelque bord qu'elle soit, à mettre un frein à ses tentations extrémistes et à rendre des décisions "centristes".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça pourrait avoir l'effet inverse : "vite ! vite ! Profitons de notre supériorité numérique du moment pour faire passer les grandes orientations de la majorité du moment et bétonnons pour empêcher ou au moins entraver tout retour en arrière".

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Ciders a dit :

Ça pourrait avoir l'effet inverse : "vite ! vite ! Profitons de notre supériorité numérique du moment pour faire passer les grandes orientations de la majorité du moment et bétonnons pour empêcher ou au moins entraver tout retour en arrière".

la définition d'une dictature quoi. . .

C'est clair que le camps d'en face laisserait faire sans aucun souci; . .

Là je rejoins Tancrède si un des deux camps s'amusent à lancer ce truc c'est le début de la fin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y a pas eu un précédent sous Roosevelt ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, elannion a dit :

la définition d'une dictature quoi. . .

C'est clair que le camps d'en face laisserait faire sans aucun souci; . .

Là je rejoins Tancrède si un des deux camps s'amusent à lancer ce truc c'est le début de la fin

De ce que je vois de la présidence Trump, le camp d'en face n'a pas laissé faire. Mais concrètement, qu'a t-il pu faire pour contrer les mesures proposées ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
14 hours ago, Shorr kan said:

J'sais pas...........tout ça me semble avoir un parfum de Los Angeles 2013...

Vous vous souvenez de la fin mémorable du film ?.............bien sûr que la bande de ringards que forment les membres du forum s'en souviennent !

 

 

Plus que géniale la fin, une clope une allumette et je vous emmerde.

Le film caricature assez bien la folie actuelle US. Je pense que nos débat devraient porter sur "comment se protéger de l'Amérique"

Edited by kalligator

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 minutes ago, kalligator said:

"comment se protéger de l'Amérique"

Bitcoin? 

Je ne plaisante qu'à moitié....

35 minutes ago, elannion said:

la définition d'une dictature quoi. . .

C'est clair que le camps d'en face laisserait faire sans aucun souci; . .

Là je rejoins Tancrède si un des deux camps s'amusent à lancer ce truc c'est le début de la fin

Le principe de base d'une dictature, c'est l'exception qui devient la règle, prétextant généralement l'urgence, le danger. Un phénomène qui était beaucoup plus dans le domaine des républicains après le 11 septembre... Et qui a changé de camp un peu plus récemment. Un peu comme si ceux qui sentent qu'ils ont un peu plus la main (de fait ou en mode prévisionnel) s'essaient à ce genre d'exercice avec délice, révélant le niveau de tentation dans chaque camp. Mais un fait qui révèle aussi à quel point la polarisation est profonde: on pardonne tout excès à son camp, et on voit le moindre mouvement (même pas excessif) dans celui d'en face comme une menace existentielle. 

29 minutes ago, loki said:

Il n'y a pas eu un précédent sous Roosevelt ?

Il a essayé, mais ça n'a pas pris, et il n'a pas insisté ensuite, en partie parce que les circonstances lui ont permis d'avoir gain de cause sur ses nominations, et l'histoire en est restée là. Le pouvoir de déterminer la taille de SCOTUS réside essentiellement au Congrès, mais de façon "molle", par défaut. C'est le genre de truc qui, dans une constitution "vivante" (soit particulièrement le cas de la common law), peut devenir extrêmement contingent aux aléas d'une bataille politique. Mais ici, le risque est grand de voir la chose devenir une "course aux armements" qui pourrait aboutir à une inflation perpétuelle, une fuite en avant qui finirait, au bout d'un certain temps, par faire de SCOTUS un parlement non élu de fait, soit un organe nettement plus impotent (sauf si cette hypothétique cour très peuplée s'organisait, auquel cas ce serait un organisme dangereux)... Ce qui, à certains égards, pourrait ne pas déplaire à beaucoup, même si la chose serait antidémocratique, très peu commode, et toujours sans plafond défini. 

Mais tout comme la permanente inflation et l'accaparement de prérogatives démocratiques par la bureaucratie théoriquement issue de l'exécutif, le grignotage constant de pouvoir par SCOTUS au cours du XXème siècle a été moins un "power grab" conscient et planifié qu'une réponse tacite, presque mécanique, à l'abandon de son rôle par le Congrès, plus devenu une foire d'empoigne un peu creuse pour que des politiciens boostent leurs profils et leurs carrières (un fait devenu caricatural à l'ère des médias sociaux), et un outil de blocage de "l"autre" plutôt que le lieu où le consensus minimum est censé être défini. Ce pourquoi je pense que 2 anecdotes que j'ai entendu sur ce petit univers sont plus révélatrices que de longues analyses:

- jusque dans les années 80, on aurait pu demander à n'importe quel élu à la Chambre, quel que soit son parti, qui était "l'ennemi", et il aurait répondu "le Sénat". Cet état d'esprit a disparu. Complètement.

- tous ceux qui ont grandi "dans des familles "du milieu" (politique) avant les années 90 vous diront que tous ces gens vivaient ensembles et "socialisaient" ensembles, allant aux mêmes soirées et rencontres, leurs enfants se joignant dans les mêmes anniversaires... Tout cela a disparu au profit d'une stricte séparation partisane. Ce sont deux univers qui ne se rencontrent plus,sauf de façon confrontationnelle pour le théâtre médiatique. Deux univers qui ne se parlent plus, n'ont probablement même plus réellement le même langage. 

 

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Tancrède a dit :

Bitcoin? 

Je ne plaisante qu'à moitié..

Un projet initialement mené par des cryptoanarchiste avec des fluctuations de valeur délirante et qui nécessite une consommation  d'électricité complètement dingue dans un monde où la gestion de l'énergie va devenir un enjeu majeur ( de mémoire 1 % de la consommation mondiale d'électricité sert au mining des cryptomonnaies)? Ces dernières années, 

toutes les boîtes de mining se sont délocalisés dans les pays où le prix de l'électricité est la moins chère)

Bref échanger la peste pour le cholera je suis pas hyper enthousiaste :biggrin:

 

il y a 15 minutes, Tancrède a dit :

Le principe de base d'une dictature, c'est l'exception qui devient la règle, prétextant généralement l'urgence, le danger. Un phénomène qui était beaucoup plus dans le domaine des républicains après le 11 septembre... Et qui a changé de camp un peu plus récemment. Un peu comme si ceux qui sentent qu'ils ont un peu plus la main (de fait ou en mode prévisionnel) s'essaient à ce genre d'exercice avec délice, révélant le niveau de tentation dans chaque camp. Mais un fait qui révèle aussi à quel point la polarisation est profonde: on pardonne tout excès à son camp, et on voit le moindre mouvement (même pas excessif) dans celui d'en face comme une menace existentielle. 

A la différence que les démocrates et les idées associés pouvaient encore s'exprimer. Les forces radicales des républicains avec notamment les évangélistes n'ont pas bénéficier (et dieu merci ^^) d'une pénétration générale de leurs "idées" dans la société US. Ils ont d'ailleurs été beaucoup plus un boulet pour le parti républicain obligeant ses candidats à tenir des propos sur des sujets sociétaux complètement cons. D'ailleurs la ressemblance avec les démocrates progressistes d'aujourd'hui en seraient presque drôle si ça n'était pas aussi dangereux et à la différence que les conneries évangélistes n'étaient pas porté aux nue par tout le système. . .

Mais sans nier toutefois leur nocivité. C'est "grâce" à eux que le créationnisme a pu continuer à être enseigner comme une théorie alternative. . .

Crétins

il y a 27 minutes, Tancrède a dit :

- tous ceux qui ont grandi "dans des familles "du milieu" (politique) avant les années 90 vous diront que tous ces gens vivaient ensembles et "socialisaient" ensembles, allant aux mêmes soirées et rencontres, leurs enfants se joignant dans les mêmes anniversaires... Tout cela a disparu au profit d'une stricte séparation partisane. Ce sont deux univers qui ne se rencontrent plus,sauf de façon confrontationnelle pour le théâtre médiatique. Deux univers qui ne se parlent plus, n'ont probablement même plus réellement le même langage. 

 

Après l'entre soi n'est pas  non plus hyper bénéfique sur le moyen/long terme mais là c 'est un pallier supplémentaire effectivement 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, wagdoox a dit :

Quand Clinton dit qu'il faut surtout pas conceder la défaite quoi qu'il arrive, que les dems font des simulations ou la seul issue c'est la victoire de Biden (avec ou sans violence...). En 2016 trump avait écrit son discours de concession, Clinton avait sa bouteille ...

Trump avait en effet écrit son discours pour concéder l'élection, à en croire son conseiller Omarosa Manigault.

Sinon, un humoriste quelques jours avant l'élection avait imaginé un discours de concession pour Trump. Pas très sérieux certes, mais drôle :happy:

Révélation

Eh bien, les amis, ça a été une sacrée aventure, n'est-ce pas ? (La foule acclame, sanglote, chante "Trump !"). Il y a presque 17 mois, j'ai descendu cet escalator et j'ai annoncé que des milliers et des milliers d'immigrants mexicains illégaux traversaient notre frontière pour violer et assassiner des Américains innocents. Nous nous sommes bien amusés, n'est-ce pas ? (La foule acclame, rit, chante "Build the wall !")

Avant de venir ici, j'ai appelé Hillary. (Boos, sifflements, bêlements de moutons.) Les amis, s'il vous plaît, je sais que vous êtes bouleversés. Je suis contrarié. Mais nous avons une longue tradition dans ce pays : Peu importe l'amertume et la méchanceté de l'élection, une fois qu'elle est terminée, nous acceptons la volonté des millions d'électeurs morts. (Boos, chants de "Enfermez-la !").

Bien sûr, les médias terriblement malhonnêtes et menteurs étaient sûrs que je ne concéderais pas l'élection. C'est faux. Ils sont tellement méprisables. Une telle racaille. Mais la vérité, c'est que personne n'est meilleur joueur que Trump. Je suis probablement la personne meilleur joueur qui se soit jamais présentée à la présidence. Félicitations, Président élu-escroc Hillary Clinton. Voilà. C'est très aimable, d'accord ? (Acclamations, boos, chants de "Impeach her !")

Il y a tant de personnes à remercier. Tant de bonnes personnes. (Il sort une feuille de papier pliée de sa poche.) Wow, il doit y avoir une centaine de noms ici. Oh, attendez. Mauvaise liste. Ce sont les gens que je vais poursuivre. (Acclamations, rires, chants de "Litige !")

Je n'ai vraiment pas le temps de remercier tout le monde. Mais je dois mentionner des personnes très spéciales, des personnes sans qui, rien de tout cela n'aurait pu arriver. Alors merci, Ted le Menteur, Petit Marco, Jeb Pile Epuisée et Visage de Carly Fiorina. (Acclamations)

Et bien sûr, je tiens à remercier ma merveilleuse famille : Melania, Eric, Donald Jr., Ivanka et l'autre. (Acclamations, applaudissements)

Je vois beaucoup de larmes sur les visages là-bas. Mais ne vous découragez pas. Nous avons mis en place un combat d'enfer, n'est-ce pas ? (Acclamations, applaudissements) Si près. Si près. Encore quelques millions de vieux hommes blancs non diplômés, et au lieu de faire ce discours, j'annoncerais le numéro de détenu d'Hillary au Supermax. (Acclamations, chants de "USA !")

Et ne pensez pas que ce mouvement est terminé. Nous venons juste de commencer, n'est-ce pas ? Mais si nous voulons gagner la prochaine fois, nous allons devoir apprendre à jouer dans ce système truqué, croyez-moi.

Et c'est pourquoi j'ai créé l'École des affaires publiques de Trump. Je demande à tous mes supporters, à tous ceux qui croient en ce que nous faisons, de s'inscrire au programme or, argent ou bronze. Oui, c'est très cher, mais c'est un petit prix à payer pour rendre l'Amérique à nouveau grande, n'est-ce pas ? (Acclamations, chants de "Deuxième hypothèque !") Kellyanne et mes substituts distribuent les demandes maintenant. N'oubliez pas de signer le verso où vous renoncez au droit de poursuivre en justice. (Acclamations, chants de "Fleece us !")

Et donc mes amis, bien que notre campagne soit terminée, la bataille est loin d'être terminée. En fait, je voudrais terminer par une annonce importante ; l'École des affaires publiques de Trump n'est pas ma seule entreprise post-électorale.

Le 20 janvier 2017, au moment même où Hillary la malhonnête pose sa main sur la Bible et ment comme un arracheur de dents sur le respect de la Constitution, nous ouvrirons un nouveau front passionnant dans notre lutte pour rendre l'Amérique à nouveau grande : Trumpski TV.

Je ne suis pas fou de ce nom, mais mon partenaire silencieux a insisté. Merci et bonne nuit. (Ovation debout et chants de "Trump/Putin 2020 !" alors que Trump monte l'escalator)

 

Il y a 4 heures, Wallaby a dit :

L'idée rooseveltienne que les démocrates une fois parvenus au pouvoir pourraient augmenter le nombre de juges à la cour suprême pour y nommer des juges de leur obédience, refait surface avec une allusion de Chuck Schumer en ce sens. Biden évite le sujet.

Il a intérêt à l'éviter !

Sinon, il donnerait un argument en or à la campagne de Trump.

 

Il y a 2 heures, Tancrède a dit :

Mais bon, certains ont déjà prouvé qu'ils pouvaient faire de grosses conneries juste pour obtenir une apparence de succès d'hyper court terme, donc qui sait? Mais ce n'est vraiment pas un petit changement: c'est un vrai Rubicon qui serait franchi. 

Rubicon est d'ailleurs un mot qui se termine mal.

Même si certes c'est un mot "qui ose tout" :happy:

 

Il y a 1 heure, Ciders a dit :

Ça pourrait avoir l'effet inverse : "vite ! vite ! Profitons de notre supériorité numérique du moment pour faire passer les grandes orientations de la majorité du moment et bétonnons pour empêcher ou au moins entraver tout retour en arrière".

Révélation

6243071_keep_calm_and_forward_to_gros_bo

 

il y a 34 minutes, Tancrède a dit :

Bitcoin? 

Je ne plaisante qu'à moitié....

C'est aussi une question artistique :smile:

Révélation

6ff6eedfbf.jpg

 

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Ciders a dit :

Parce que ce qui arrive là-bas arrivera forcément ici. Et que tout le monde n'a pas envie de voir des politiciens s'asseoir sur les lois et la Constitution.

La dernière fois que c'est arrivé, on a pris cher me semble il.

C’est déjà le cas et bien avant Trump...
la privatisation des autoroutes ou la mise à mort d’alcatel prié de se laisser piller par huwei sans faire d’histoire. Un président qui balance les plans militaires aux journalistes. Les votes sur l’indépendance de telle ou telle partie de la république une et indivisible. La perte de souveraineté alors que le président est garant de cette dernière. Les libertés de circulations suspendues pour causes de Covid ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, wagdoox a dit :

la mise à mort d’alcatel prié de se laisser piller par huwei sans faire d’histoire

Ce n'est pas Huawei qui tue Alcatel, mais Nokia qui l'a racheté il y a quelques années. Mais sur le fond oui, la France dans ce cas et dans beaucoup d'autres l'absence de stratégie industrielle nationale, bref l'abandon progressif mais au final complet de toute planification.

Extrait des "Mémoires d'espoir" du général De Gaulle

« Bien que la liberté reste un levier essentiel de l’œuvre économique, celle-ci n’en est pas moins collective, commande directement le destin national et engage à tout instant les rapports sociaux. Cela implique donc une impulsion, une harmonisation, des règles qui ne sauraient procéder que de l’Etat. Bref, il y faut le dirigisme. Pour ma part, j’y suis décidé et c’est une des raisons pour lesquelles j’ai voulu pour la République des institutions telles que les moyens du pouvoir correspondent à ses responsabilités »

Lueur d'espoir, la décision de Macron de redonner quelque lustre à la fonction de Haut-Commissaire au Plan, et de fixer à son nouveau titulaire des objectifs ambitieux

Relocalisations, inégalités, climat… Les ambitions de François Bayrou au commissariat au Plan

Le président du MoDem entend traiter largement des questions de souveraineté économique, au grand dam du ministère de l’économie et des finances.

(...) Cet allié de longue date d’Emmanuel Macron est désormais haut-commissaire au Plan et à la prospective, comme le précise la lettre de mission signée par le chef de l’Etat le 21 septembre. Dans cette dernière, il lui est demandé d’« éclairer les choix collectifs que la nation aura à prendre pour maintenir ou reconstruire sa souveraineté ».

(...) M. Bayrou a défendu la nécessité de « voir la nation se poser, en amont des décisions publiques, les questions dont dépend son avenir, à dix, vingt, trente ans ». Prenant exemple de la pénurie de certains médicaments survenue au début de la pandémie de Covid-19, il a appelé à « une intervention de l’Etat, ou en tout cas une orientation et une incitation », dans les « domaines vitaux pour la société française ».

Naturellement, il y a loin de la coupe aux lèvres, les moyens concédés à Bayrou restent minimaux voire pratiquement non-existants, bref on en est tout juste à faire un premier pas pour gravir une montagne. Eh oui, le chemin sera long, car il est plus aisé de détruire que de construire !

Mais c'est quand même une bonne chose que la question commence au moins à être posée.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, wagdoox a dit :

Rumeur qui a fait pschitt.

Il y a 1 heure, wagdoox a dit :

C’est déjà le cas et bien avant Trump...
la privatisation des autoroutes ou la mise à mort d’alcatel prié de se laisser piller par huwei sans faire d’histoire. Un président qui balance les plans militaires aux journalistes. Les votes sur l’indépendance de telle ou telle partie de la république une et indivisible. La perte de souveraineté alors que le président est garant de cette dernière. Les libertés de circulations suspendues pour causes de Covid ... 

Je ne place pas sur le même point une gestion économique calamiteuse et un chef de l’État qui dit texto dans un silence assourdissant que son adversaire est un tricheur, que les élections sont truquées et que de toute façon il ne reconnaîtra pas un autre vainqueur que lui.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Ciders a dit :

Rumeur qui a fait pschitt.

Je ne place pas sur le même point une gestion économique calamiteuse et un chef de l’État qui dit texto dans un silence assourdissant que son adversaire est un tricheur, que les élections sont truquées et que de toute façon il ne reconnaîtra pas un autre vainqueur que lui.

Ca fait toujours pschitt, meme quand une ministre dit texto qu’elle savait qu’une catastrophe allait arriver et n’a rien fait et maintenant c’est la meme chose. L’autre champs dit exactement la meme chose, on parle des votes par mail refusé par la justice au sein meme des primaires democrate ? Ou en 2016 quand sanders a ete volé. Bref une discussion honnete ne se limite pas à trump c’est hitler et c’est fini. Bref vous avez raison, on est méchant donc on doit être privé de parole parce que par d’accord avec vous. Vous laisse le SUJET tout entier entre gens bien d’accord entre vous. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personne n'a dit que Trump était Hitler. En revanche, qu'il se comporte comme un autocrate d'Asie centrale... ça peut se dire ou ça choque ?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, Ciders a dit :

Personne n'a dit que Trump était Hitler. En revanche, qu'il se comporte comme un autocrate d'Asie centrale... ça peut se dire ou ça choque ?

 

Révélation

 

Yes, We Can !

adolf-hitler-gesturing-wildly-to-enthusi

 

 

 

Edited by Shorr kan
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Member Statistics

    5,531
    Total Members
    1,550
    Most Online
    kmltt
    Newest Member
    kmltt
    Joined
  • Forum Statistics

    20,961
    Total Topics
    1,339,255
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries