Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

il y a 1 minute, cracou a dit :

Ranafout

Oui et non. Disons que je balance entre "bon débarras !", "au moins il ne dira pas de bêtises pendant la cérémonie !" et "mon Dieu, que va t-il faire comme conneries pendant que la cérémonie a lieu ?".

Par contre, va falloir verrouiller le secteur le 20 janvier. Sérieusement. Le Secret Service aurait déjà des sueurs froides depuis deux jours à la seule idée que des émeutiers ont failli approcher du VP.

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Kerloas a dit :

Et c'est finalement le leader Rep. McConnell lui-même qui a viré le Senate Sergeant-at-Arms.

Ce qui est peut-être prématuré vu que l'enquête - a-t-elle seulement été ouverte ? est encore loin d'être parvenue à une conclusion. Ce responsable a-t-il démérité au vu des forces en présence, des moyens à sa disposition et du résultat (les parlementaires évacués en bon ordre et en bonne santé) ?

Link to post
Share on other sites

Une assez bonne analyse qui a le mérite de distinguer les différentes crises composant le merdier américain actuel (depuis bien longtemps avant Trump):

https://www.tabletmag.com/sections/news/articles/american-crises-capitol-assault

Quote

Thanks to the misguided adoption of party primaries in the 1970s, a democratizing reform that backfired, American politicians today tend to be picked by the small number of zealots of various kinds who show up to vote in party primaries.

(...)

The organizations that count are shifting, kaleidoscopic alliances of donors, politicians, consultants, media operatives and ideologues.

At the same time that the parties have crumbled as grassroots federations, politics in the United States has been nationalized. There are no longer any conservative Alabama Democrats or liberal Connecticut Republicans. The party line in each party is set by national leaders and their donors, spin doctors and pet journalists. The collapse of local journalism means that most Americans no longer get news about city and state governments. Increasingly they choose sides in city council races or state legislative races on the basis of national partisan identities.

(...)

And the elderly boomer politicians of our time in both parties have chosen to wield their enhanced power to delegitimize the mere existence of the other party as a threat to the nation that must be humiliated if not annihilated.


 

Quote

 

For decades, Republican demagogues like Rush Limbaugh and Pat Buchanan and operatives like Karl Rove have told Republican voters that Democrats are “socialists” and “feminazis” who want to destroy America. For their part, many Democrats—including the almost exclusively Democratic journalists of the corporate media and the practically all-Democratic professoriate—routinely describe the half of the electorate that votes Republican as white nationalists intent on creating a dictatorship

The propaganda of both elites finds audiences in the population, in the absence of a common American narrative

For a generation, the mainstream right, in alliance with the Rev. Pat Robertson and the Rev. Jerry Falwell, tried to replace old-fashioned Anglo-American or white nationalism with pan-Christian or panmonotheist religious nationalism.

For its part, the liberal left in the 1970s abandoned the idea of a common national identity in favor of hard-edged racial multiculturalism, the idea that the United States is made up of siloed “nationalities” as well as “communities” which are not intimate, face-to-face, genuine communities at all, but mere abstract categories, like “women” or “LGBTQ,” whose members share only one characteristic in common, like left-handers. 

These fictive nationalisms, fabricated by intellectuals and cynically manipulated by rich, well-educated, ambitious elites who have more in common socially with each other than with their own followers, provoke and empower one another. Once mainstream progressives, adopting the toxic language of the campus left, began absurdly vilifying old-stock white Americans as “settlers,” it was only a matter of time before young white male right-wing radicals began wearing cowboy hats or buckskins in response

 


 

Quote

 

 People who are rooted in real communities do not make good foot soldiers in partisan armies deployed by remote elites who are battling for control of government offices. 

Isolated individuals are the natural sources for political armies. Though their ideologies vary, and different political warlords recruit them, the young people who vandalize stores and offices in the name of Black Lives Matter often share a common lack of social rootedness with their militant MAGA counterparts, a common Durkheimian anomie

Combine the rise of social anomie with social (actually antisocial) media, and our warring political factions can summon mobs of alienated, mostly young militants anywhere in the country on short notice, overtly like Trump or discreetly from behind the scenes, like Democratic donors and politicians through the local NGOs they fund

 

 

Quote

The rise of unmarried and childless young Americans in their 20s and 30s who can be mobilized by left and right for unrestricted partisan warfare is part of a larger demographic crisis.

 

Quote

In many different societies, at all stages of development, there tends to be a correlation between political violence and the share of the population made up of unemployed or underemployed young men. According to the progressive discourse police, we are not supposed to talk about sex differences, but no society that ignores the greater natural propensity of men to engage in violence can last very long

 

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Ciders a dit :

Une autre confirmation :

 

Reste à savoir ce qu'il fera ce jour-là.

Il me semble que jusqu'à présent, tous les présidents américains qui n'avaient pas assisté à l'investiture de leur successeurs étaient ceux qui étaient morts.

Me trompe-je ?

Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Tancrède a dit :

In many different societies, at all stages of development, there tends to be a correlation between political violence and the share of the population made up of unemployed or underemployed young men. According to the progressive discourse police, we are not supposed to talk about sex differences, but no society that ignores the greater natural propensity of men to engage in violence can last very long

Cela n'a aucun sens pour de multiples raisons... déjà on ne comptait bien souvent même pas l'iemploi féminin. Ensuite celui ci est peut être d'évolution symétrique. Il veut dire quoi? Que si les femmes ne travaillaient pas alors ça irait mieux? Faire des grandes phrases pour dire "ohh quand il y a du chômage les gens sont pas content", je peux faire aussi. Et pourquoi parler des hommes? 

 

 

Link to post
Share on other sites
9 minutes ago, cracou said:

Cela n'a aucun sens pour de multiples raisons... déjà on ne comptait bien souvent même pas l'iemploi féminin. Ensuite celui ci est peut être d'évolution symétrique. Il veut dire quoi? Que si les femmes ne travaillaient pas alors ça irait mieux? Faire des grandes phrases pour dire "ohh quand il y a du chômage les gens sont pas content", je peux faire aussi. Et pourquoi parler des hommes? 

 

 

Pourquoi lire la phrase d'une façon aussi restrictive et biaisée? Il énonce un fait simple: quand il y a une grande masse de réserve de jeunes gars non employés ou sous employés, passivement ou activement dévalorisés, les chances d'instabilité augmentent en flèche, d'abord et avant tout parce que les garçons, surtout jeunes, sont la partie de la population qui a la plus haute probabilité d'agir (testostérone, niveau moyen d'aggressivité, toussa). Rien de bien compliqué là-dedans. 

 

 

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, hadriel a dit :

C'est effectivement très curieux, la chaine de commandement remonte au président, pas au vice-président.

Après c'est pas étonnant que dans une situation de coup d'état ou le congrès est envahi, le commandant de la garde nationale locale ne soit pas trop regardant sur les distinguo.

Et il y a des prédents, au moins 1 : Cheney lors du 9-11.

Il y a 4 heures, Wallaby a dit :

https://news.gallup.com/poll/1597/confidence-institutions.aspx

Sondage : confiance dans les institutions.

Si on additionne les chiffres "énormément" et "plutôt forte" (great deal/quite a lot), on voit que le Congrès a le score le plus faible en 2020 :

Église et religion organisée : 42%

Cour suprême : 40%

Congrès : 13%

Syndicats : 31%

Grandes entreprises : 19%

École publique : 41%

Presse : 24%

Armée : 72%

Présidence : 39%

Système médical : 51%

Banques : 38%

Infos télévisés : 18%

Police : 48%

Justice criminelle : 24%

Petites entreprises : 75%

Donc en fait, parmi toutes ces institutions, le Congrès est la moins sacrée, celle pour laquelle le tabou est le plus facile à briser.

Ils font confiance à... leurs banques ?

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, FATac a dit :

Il me semble que jusqu'à présent, tous les présidents américains qui n'avaient pas assisté à l'investiture de leur successeurs étaient ceux qui étaient morts.

Me trompe-je ?

Je réfléchis mais je n'en vois aucun. A part les exemptés pour cause de décès et éventuellement les empêchés... mais là, je ne vois que Nixon.

Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, FATac a dit :

Il me semble que jusqu'à présent, tous les présidents américains qui n'avaient pas assisté à l'investiture de leur successeurs étaient ceux qui étaient morts.

Me trompe-je ?

https://en.wikipedia.org/wiki/First_inauguration_of_Ulysses_S._Grant

Le président sortant Andrew Johnson n'a pas assisté aux cérémonies inaugurales, le président élu Grant ayant refusé de s'asseoir avec lui dans la voiture qui s'y rendait. Au lieu de cela, il était à la Maison Blanche pour signer une loi de dernière minute.

Link to post
Share on other sites

https://en.wikipedia.org/wiki/First_inauguration_of_Thomas_Jefferson

Le président sortant John Adams, bouleversé par sa défaite aux élections ainsi que par la mort de son fils Charles Adams des suites de l'alcoolisme, n'a pas assisté à la cérémonie d'investiture. Il a quitté la Maison du Président à 4 heures du matin, à bord de la diligence publique pour Baltimore. C'était la première fois qu'un président sortant n'assistait pas à l'investiture de son successeur.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Hirondelle a dit :

 @kmltt tu as le contexte des vidéos, date et lieu ? Je ne reconnais pas la marée rouge entr’aperçue avant-hier

 

j'en ai une autre...il dit quoi le garde? je comprend pas...

 

Link to post
Share on other sites

Nancy Pelosi a semble t-il décidé de tenter d'accroître la fracture en interne chez les républicains tout en donnant des gages aux démocrates les plus vindicatifs :

 

Peu de chances que ça passe mais ça pourrait mettre du sel sur quelques plaies.

Sinon, Reuters indique qu'on a volé un PC portable dans le bureau de Pelosi. Si ça se retrouve chez les Russes, y'en a qui va se marrer :

https://www.reuters.com/article/us-usa-election-cyber/laptop-stolen-from-pelosis-office-during-storming-of-u-s-capitol-says-aide-idUSKBN29D2HA

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites

PELOSI a parlé au des chefs d'état-major Mark Milley dans le but d'empêcher un président instable de lancer des hostilités militaires ou d'accéder aux codes de lancement et d'ordonner une frappe nucléaire."

https://www.independent.co.uk/news/world/americas/us-election-2020/pelosi-trump-nuclear-weapons-codes-nukes-pentagon-b1784634.html

Le nuke c'est pour la galerie, elle a surtout dû s'assurer de la loyauté de l'armée....

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, TarpTent a dit :

« Au lendemain de cette journée de chaos qui a ébranlé l'Amérique, Donald Trump, accusé par Joe Biden d'avoir miné la démocratie, a lancé un rare appel à la «réconciliation», condamnant «une attaque odieuse» sur le Capitole. Dans une vidéo qui marque un changement net de ton, le président républicain s'est dit «scandalisé par la violence» à laquelle se sont livrés quelques centaines de ses sympathisants. «Je vais désormais me concentrer sur une transition de pouvoir ordonnée et sans accrocs», a-t-il encore assuré.»

Les intrus du Capitole rejoignent la (vraiment) (très) longue liste des personnes qui ont misé sur Donald Trump pour découvrir que c'est juste un arnaqueur...

 

Edited by Rob1
  • Upvote 4
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, FATac a dit :

Il me semble que jusqu'à présent, tous les présidents américains qui n'avaient pas assisté à l'investiture de leur successeurs étaient ceux qui étaient morts.

Me trompe-je ?

On parle -je n'ai pas vérifié- de trois présidents sortants qui ont boycotté “l’Inauguration Day” de leur successeur :

- John Adams 1801

- John Quincy Adams 1829

- Andrew Johnson 1869

Edited by Phacochère
Link to post
Share on other sites

https://www.loc.gov/rr/program/bib/inaugurations/jackson/index.html

Le président sortant John Quincy Adams n'a pas assisté à la cérémonie d'investiture de son successeur. Les relations entre les deux hommes n'étaient pas bonnes après l'âpre campagne de 1828. Jackson attribue la mort de sa femme aux attaques verbales d'Adams et de ses alliés politiques.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Phacochère a dit :

On parle -je n'ai pas vérifié- de trois présidents sortants qui ont boycotté “l’Inauguration Day” de leur successeur :

- John Adams 1801

- John Quincy Adams 1829

- Andrew Johnson 1869

comme ça, il pense rentrer dans l'histoire...

simplement, ce sera par la mauvaise porte..

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, kmltt a dit :

PELOSI a parlé au des chefs d'état-major Mark Milley dans le but d'empêcher un président instable de lancer des hostilités militaires ou d'accéder aux codes de lancement et d'ordonner une frappe nucléaire."

https://www.independent.co.uk/news/world/americas/us-election-2020/pelosi-trump-nuclear-weapons-codes-nukes-pentagon-b1784634.html

Le nuke c'est pour la galerie, elle a surtout dû s'assurer de la loyauté de l'armée....

Depuis quand les militaires prennent leurs ordres de la présidente de la chambre des représentants ?

Elle joue à faire son Juan Guaido ?

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
à l’instant, christophe 38 a dit :

comme ça, il pense rentrer dans l'histoire...

simplement, ce sera par la mauvaise porte..

Je ne sais pas si c'est inédit -et j'espère que cela le resterai-, il faut avouer qui a pris de l'avance en étant le président en exercice qui a encouragé la prise du Capitole avec morts d'hommes.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,560
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,130
    Total Topics
    1,387,178
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...