Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Le 04/07/2021 à 15:14, Henri K. a dit :

Toujours la faute aux Chinois

Henri K.

Et ça arrange bien ces pauvres chinois qui sont en compétition avec les russes pour le trophée du qui sera le plus heureux d'être détesté pour pouvoir chouiner.

C'est comme l'ultra-droite qui fait la pub des plus cons des LGBTQWTF partout, de la Pologne aux US à la France à la Hongrie, les syndicats qui sont heureux de vous présenter le patron le plus abjecte, l'Opinion fière de dégotter les syndicalistes les plus débiles, etc, etc...

 

C'est le Bouh Bouh Challenge !

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

"Le Freedom Phone est un téléphone axé sur la liberté d'expression et la protection de la vie privée. Avec des fonctions telles que le blocage de la localisation et un magasin d'applications non censurables.

Notre propre boutique d'applications. Lisez ce que vous aimez. Regardez ce que vous aimez. Pensez ce que vous voulez. Rien n'est censuré."

https://freedomphone.com

Link to comment
Share on other sites

@Zalmox

C'est fascinant l'argumentaire de vente du téléphone ...

Il n'y a aucune specs hardware pas de specs firmware ... tu ne sais pas ce que tu achètes ... mais il faut a tout pris l'acheter maintenant pour 500$ ...

... c'est une arnaque à l'ivoirienne?

Sinon les gens ne savent pas qu'on peut installer des programmes sur son téléphone sans avoir besoin de passé par un store à la con?!

  • Thanks 1
  • Haha 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, g4lly a dit :

@Zalmox

C'est fascinant l'argumentaire de vente du téléphone ...

Il n'y a aucune specs hardware pas de specs firmware ... tu ne sais pas ce que tu achètes ... mais il faut a tout pris l'acheter maintenant pour 500$ ...

... c'est une arnaque à l'ivoirienne?

 

Pense pas. Mes tuyaux que je m'interdit de citer car "sales" pour un site comme il faut comme AD, disent que c'est la bande de Trump, voire himself.

Link to comment
Share on other sites

7 minutes ago, Zalmox said:

Pense pas. Mes tuyaux que je m'interdit de citer car "sales" pour un site comme il faut comme AD, disent que c'est la bande de Trump, voire himself.

Donc une arnaque de plus :bloblaugh:

... mais pas ivoirienne.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

J'adore leur site :

"Pre-Loaded Apps

Some of the most popular banned & unbanned conservative sites & apps. Pre-loaded directly on your phone."

"Not just making America great. But also making a great phone."

C'est tellement beau la liberté :bloblaugh:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Le 15/07/2021 à 01:02, g4lly a dit :

Donc une arnaque de plus :bloblaugh:

... mais pas ivoirienne.

S'ils sont vraiment bons, la même entreprise commercialisera le SocialJusticePhone, avec toutes les applications préinstallées qui vont bien et la tronche de George Floyd surimposée sur un drapeau homosexuel en fond d'écran.

Je veux dire, les gogos ça se trouve partout :happy:

D'ailleurs, pourquoi pas une branche française avec un NationalPhone ? Et bien sûr un MarchePhone "en même temps" :laugh: ?

Edited by Alexis
Link to comment
Share on other sites

Bon, moins drôle. L'inflation aux Etats-Unis.

Avec ici quelques détails, et quelques raisons de croire que ça ne sera pas forcément transitoire et pas forcément petit.

La pire inflation depuis 30 ans est encore pire qu'il n'y paraît

Une inflation de 5 à 6 % est probable pendant plusieurs années, ce qui est suffisant pour éroder les revenus réels et comprimer le budget des familles

Nous avions prévenu que l'inflation allait devenir incontrôlable à mesure que le plan de relance fédéral de plusieurs milliards de dollars se heurtait à des chaînes d'approvisionnement américaines défaillantes.

L'inflation dite "de base" (sans l'alimentation et l'énergie) a augmenté à un taux annuel de près de 11 % au cours des trois derniers mois, ce que les États-Unis n'avaient pas vu depuis 1981.

Le taux d'inflation global a brièvement touché la barre des 10 % en 2005 et 2008 en raison de pics du prix du pétrole.

Aussi mauvais que soient ces chiffres, la situation réelle est bien pire.

Le Bureau américain des statistiques du travail indique une faible inflation du coût du logement, malgré un bond de 23 % en glissement annuel du prix de vente médian des maisons existantes (selon l'Association nationale des agents immobiliers) et une augmentation de 14 % du prix estimé des maisons américaines (selon l'indice Case-Shiller).

Révélation

1626266493565-png.762134

Le logement représente environ un tiers de l'indice global des prix à la consommation. Le gouvernement américain utilise une mesure obscure, le "loyer équivalent au propriétaire", pour estimer le prix du logement en supposant que les propriétaires se louent leur maison.

Les augmentations du prix des logements se répercutent sur cette mesure au fil du temps, ce qui suggère que la bulle immobilière continuera d'exercer une pression à la hausse sur l'IPC au cours des deux prochaines années.

Le graphique ci-dessous montre les composantes en termes de variation annuelle (plutôt que la variation mensuelle annualisée, qui est hors normes).

Révélation

1626266523965-png.762135

Ce sont les véhicules d'occasion qui ont le plus contribué au chiffre global de juin, avec une hausse de 45 % en glissement annuel. Cela a fait augmenter l'indicateur d'inflation pour les biens durables de 15 %. Mais l'inflation pour les voitures neuves n'a été signalée qu'à 5,3 % en glissement annuel, ce qui est une vaste sous-estimation : Les concessionnaires ne modifient pas le prix affiché sur le parking, mais éliminent plutôt les remises sur les options des voitures.

Je ne pense pas que l'inflation se maintiendra au niveau de 10 %, mais il est probable que nous verrons une inflation de 5 à 6 % au cours des prochaines années, ce qui est suffisant pour éroder les revenus réels et comprimer le budget des familles. Personne ne sait combien de temps la Réserve fédérale prétendra que l'inflation est "transitoire".

 

J'ajouterais bien que déesse Inflation n'a pas forcément peur de l'eau et pourrait traverser l'Atlantique :unsure: ...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, cracou a dit :

Je ne sais pas si les gens se rendent compte que si TOUT sur l'inflation alors c'est la solution pour flinguer la dette (et les revenus des rentiers).

et les retraites, aussi...

 

juste pour illustrer : mon beau frere était flic ; il est parti à la retraite en 1981 ou 82.

A l'époque, il touchait 7500 francs de retraite, par rapport au SMIC qui était à moins de 4000 balles.

Bien sur, il est toujours vivant... 7500 balles, ou 170% du SMIC, aujourd'hui, ça donne quoi, avec les retraites désindexées du cout de la vie ?

7500, ça fait dans les 1150 euros... et quelques, parce qu'il y a eu quelques rattrapages, mais, pas 170% du smic actuel. Accessoirement, ma frangine était fleuriste ; la retraite du commerçant, c'est 480 euros par mois... (heureusement pour eux, ils ont un ou deux appartements qu'ils louent, sinon, direction les restau du coeur)

 

Pour ma part, retraité depuis juillet 2013, à plus de 2 000 euros par mois, j'ai eu 1.8% d'augmentation par la main gauche et 75 euros de CSG de retiré par la main droite...

 

Parle moi d'inflation et moi, je vais te réponde paupérisation..

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, christophe 38 a dit :

et les retraites, aussi...

Si elles ne sont pas indexées, oui! 

il y a 2 minutes, christophe 38 a dit :

te réponde paupérisation..

Et j'ai un scoop: il n'y a que comme ça qu'on peut financer les retraites (sans inflation). En fait l'inflation en permettant un réindexation des retraites serait fortement intéressante pour les gens car la charge de la dette baisserait.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, cracou a dit :

Si elles ne sont pas indexées, oui! 

Et j'ai un scoop: il n'y a que comme ça qu'on peut financer les retraites (sans inflation). En fait l'inflation en permettant un réindexation des retraites serait fortement intéressante pour les gens car la charge de la dette baisserait.

mais, comme la monnaie est l'Euro et pas le Francs Nouveau, pour "faire" de l'inflation, il faut que les 27 soient d'accord, et comme dedans, il y a des gens qui ne veulent pas perdre en capital, c'est cuit ou presque (parce que les taux d'interet négatif, c'en est déjà un petit début)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, christophe 38 a dit :

et les retraites, aussi...

Parle moi d'inflation et moi, je vais te réponde paupérisation..

ah le grand débat des retraites...  pas de débat dans la vidéo ci-dessous, mais bien une explication sur ce qu'est une retraite, un retraité, un système et les choix sociétaux induits.

 

Edited by rendbo
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, christophe 38 a dit :

54 minutes ? trop long, dommage

bah oui, mais c'est ce qu'il faut pour comprendre le bouzin et comparer les différents systèmes... 

le time code sur YT te permet d'aller directement au point qui t'intéresse, ou de programmer/revenir au point d'arrêt...

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, rendbo a dit :

ah le grand débat des retraites...  pas de débat dans la vidéo ci-dessous, mais bien une explication sur ce qu'est une retraite, un retraité, un système et les choix sociétaux induits.

 

merci

 

 

j'ai pris le temps et je me suis enrichi (par le savoir que tu m'as permis d'écouter)

 

et je teste l'aspirine en transfusion : c'est dense, efficace mais technique.

 

en tout cas, merci

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, rendbo a dit :

ah le grand débat des retraites...  pas de débat dans la vidéo ci-dessous, mais bien une explication sur ce qu'est une retraite, un retraité, un système et les choix sociétaux induits.

 

Je connais.

Attention il part sur des postulats assez faux. Je veux dire qu'en fait les chiffres sont vrais mais il passe sous silence tout ce qui ne l'arrange pas. C'est gros la critique que je pouvais faire étudiant entre la 2eme et la 5eme année... c'est pour ça que j'ai fait économétrie;

Pour résumer son raisonnement est totalement faux car il raisonne systématiquement en économie fermée, ce qui n'a strictement aucun sens. Alors oui si on postule que la dette est financée en INTERNE par des transfers en INTERNE, ce qu'il dit est vraie (c'est de la comptabilité publique assez classique)... sauf que cela n'a aucun sens dans notre cadre. Et cela suppose l'absence de création de monnaie etc etc...

Bref.... En cours devant ce genre d'exposé: en première année je mets un note honorable car c'est une présentation simplifiée mais correcte. E, 5eme année je mets 0/20 à cause des fautes graves liés à une simplification outrancière de la réalité. Tiens ça me rappelle que je dois écrire à mes étudiants en mémoire. C'est pas parce qu'on est en juillet qu'ils doivent buller!

 

 

 

 

 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le monsieur n'a pas compris qu'aujourd'hui n'y a pas que les entreprises qui délocalisent mais aussi leur clients ...

... on a rendu facile l'établissement plus ou moins n'importe ou des gens un peu aisés ... de sorte que quand vivre en France ne les intéressent plus ils vont vivre ailleurs. Et il finissent par "cotiser" ailleurs ...

En gros à terme sans regain d'attractivité - qui compense, en la rendant acceptable, la perte de revenu immédiat  - tu fais de la France un ghetto de pauvre - ceux pour qui c'est plus compliquer de vivre ailleurs -  ...

Link to comment
Share on other sites

Une (vraie) question que je voulais poser depuis longtemps : A quel point les Etats Unis sont ils "religieux" ?

Je n'ai pas senti ça que je suis allé là bas (une fois, pendant 5 jours, en Louisiane). Mais quand j'entend les discours là bas ça me donne une tout autre impression. 

Henri K.

Edited by Henri K.
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Le 18/07/2021 à 10:42, cracou a dit :

Je ne sais pas si les gens se rendent compte que si TOUT sur l'inflation alors c'est la solution pour flinguer la dette (et les revenus des rentiers).

"Flinguer" la dette, pas sûr. Flinguer la charge de la dette... pas sûr du tout ! Et c'est la charge de la dette qui détermine dans quelle mesure elle est soutenable, ou pas.

La charge de la dette, c'est-à-dire le montant qu'il s'agit de refinancer chaque année, dépend directement du taux moyen auquel emprunte l'Etat compte tenu des différents taux à des maturités différentes. Et une logique similaire s'applique aux emprunteurs privés.

C'est parce que le taux moyen auquel l'Etat refinance sa dette est très bas que la charge de la dette est à un niveau historiquement bas, en dépit du fait que la dette publique a pas mal augmenté. Mais si l'inflation augmente significativement et de manière durable... que deviendra ce taux moyen ?

Il va lui aussi augmenter significativement et de manière durable. Si bien que même si le montant de la dette en termes réels a tendance à baisser du fait de l'inflation, la charge de la dette va quand même augmenter en termes réels... et pas un peu ! D'où déficit public plus profond... et qui sait si même le montant réel de la dette ne finira pas par augmenter lui aussi ?

Même logique pour les emprunteurs privés. Charge de la dette qui augmente en termes réels. Profits qui diminuent. Dans l'hypothèse (juste une hypothèse, comme ça :smile:) où la valorisation des actions serait anormalement haute et les PER très élevés, bref où les cours de bourse seraient déjà fragiles... Hmmm je me demande ce qui leur arriverait à ces cours, face à une vague de réévaluation à la baisse des profits ?

Révélation

A moins bien sûr que les banques centrales n'en viennent à imprimer de l'argent pour racheter non pas une bonne partie, mais bien la plus grande partie voire la totalité des obligations publiques arrivant à échéance, avec un taux d'intérêt nominal quasi nul ? D'où une chute du taux d'intérêt réel dans le négatif profond... D'ailleurs, les banques centrales pourraient faire la même chose avec les obligations privées aussi ! Ca marcherait certainement. Du moins à court terme, et qu'est-ce qui importe d'autre que le court terme :dry: ?

"A trillion here a trillion there... soon you're speaking about real money" (un trillion par ci, un trillion par là... ça finit par faire une somme)

Bon, si ça arrive, il y a plusieurs solutions. Par exemple le napoléon. Ou bien le souverain. Ou encore le bitcoin. Et encore l'éther

 

Le 18/07/2021 à 10:57, christophe 38 a dit :

et les retraites, aussi...

Et les salaires ! L'indexation des salaires sur les prix est supprimée depuis 1982.

Après bien sûr, la réévaluation des salaires compte tenu de l'évolution de l'inflation est une question de négociation. Disons que si un salarié a une compétence rare et pointue, il tirera probablement son épingle du jeu.

Maintenant, pour les smicards et autres petits salaires... Une période de forte inflation serait l'occasion rêvée de renégocier à la baisse les fortunes qu'on leur paye - alors que les Indiens par exemple, eh bien ils ne sont pas chers eux ! Bien sûr, il y a toujours le risque d'une grève dure à grande échelle et prolongée... oui et il en est où le taux de syndicalisation ? Et il y a toujours le risque d'une jacquerie d'un mouvement social spontané à la Gilets jaunes... oui et il a donné quoi ce mouvement concrètement ?

 

Nous n'en sommes pas là. Une longue période de forte inflation en France et en UE, ce n'est pour l'instant qu'un scénario. Mais s'il arrivait :unsure: ... mieux vaudra être riche avec des compétences rares que pauvre et peu qualifié.

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Alexis a dit :

Il va lui aussi augmenter significativement et de manière durable.

euhhh..... bon non. C'est juste un jeu d'écritures. Il suffit à une banque centrale ou n'importe qui guidé par les états d'acheter de la dette à taux fixe bas en toute connaissance de cause. Genre la BCE qui sera effectivement remboursée... mais en monnaie de singe. 

il y a 3 minutes, Alexis a dit :

Même logique pour les emprunteurs privés. Charge de la dette qui augmente en termes réels. Profits qui diminuent.

Non. Tout est proportionnel. 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, cracou a dit :

euhhh..... bon non. C'est juste un jeu d'écritures. Il suffit à une banque centrale ou n'importe qui guidé par les états d'acheter de la dette à taux fixe bas en toute connaissance de cause. Genre la BCE qui sera effectivement remboursée... mais en monnaie de singe. 

C'est le scénario que je citais :

A moins bien sûr que les banques centrales n'en viennent à imprimer de l'argent pour racheter non pas une bonne partie, mais bien la plus grande partie voire la totalité des obligations publiques arrivant à échéance, avec un taux d'intérêt nominal quasi nul ? D'où une chute du taux d'intérêt réel dans le négatif profond... D'ailleurs, les banques centrales pourraient faire la même chose avec les obligations privées aussi ! Ca marcherait certainement. Du moins à court terme, et qu'est-ce qui importe d'autre que le court terme

Scénario auquel je ne crois que moyennement. Techniquement possible oui... mais nous parlerions de taux d'intérêt réel dans le négatif profond

Si ça se réalise quand même, eh bien j'ai indiqué les voies de sortie - enfin pour ceux qui ont des capitaux bien sûr. Pour les autres :unsure: ...

 

il y a une heure, cracou a dit :

Non. Tout est proportionnel. 

...A condition que les taux d'intérêt nominaux ne bougent pas. Même condition que plus haut.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Alexis a dit :

...

 

Et les salaires ! L'indexation des salaires sur les prix est supprimée depuis 1982.

Après bien sûr, la réévaluation des salaires compte tenu de l'évolution de l'inflation est une question de négociation. Disons que si un salarié a une compétence rare et pointue, il tirera probablement son épingle du jeu.

Maintenant, pour les smicards et autres petits salaires... Une période de forte inflation serait l'occasion rêvée de renégocier à la baisse les fortunes qu'on leur paye - alors que les Indiens par exemple, eh bien ils ne sont pas chers eux ! Bien sûr, il y a toujours le risque d'une grève dure à grande échelle et prolongée... oui et il en est où le taux de syndicalisation ? Et il y a toujours le risque d'une jacquerie d'un mouvement social spontané à la Gilets jaunes... oui et il a donné quoi ce mouvement concrètement ?

 

Nous n'en sommes pas là. Une longue période de forte inflation en France et en UE, ce n'est pour l'instant qu'un scénario. Mais s'il arrivait :unsure: ... mieux vaudra être riche avec des compétences rares que pauvre et peu qualifié.

 

Et c'est cette absence d'indexation des salaires - surtout ceux des secteurs à faible productivité -  qui empêche l'inflation de s'emballer comme dans les années 70-80.

Par exemple, ses économistes ont convaincu Biden de ne pas rehausser le minimum salariale au EU dans la foulé des plans de relances pour cette raison.

L'inflation actuel est une conséquence du redémarrage en trombe de l'économie et des goulots d'étranglements un peu partout. Mais tant que la boucle prix-salaire n'est pas enclenché, le plus probable est que l'inflation retombe.

D'ailleurs il ne faut pas s'y tromper : les discours les plus alarmistes donnent des chiffres annualisés, sous-entendu ils extrapolent des taux sur quelques mois/un trimestre à une années entière pour faire passer une surchauffe temporaire comme plus dramatique qu'elle ne l'est, en faisant croire que l'inflation à deux chiffres est de retour !

 

Il y a 2 heures, Alexis a dit :

"Flinguer" la dette, pas sûr. Flinguer la charge de la dette... pas sûr du tout ! Et c'est la charge de la dette qui détermine dans quelle mesure elle est soutenable, ou pas.

La charge de la dette, c'est-à-dire le montant qu'il s'agit de refinancer chaque année, dépend directement du taux moyen auquel emprunte l'Etat compte tenu des différents taux à des maturités différentes. Et une logique similaire s'applique aux emprunteurs privés.

C'est parce que le taux moyen auquel l'Etat refinance sa dette est très bas que la charge de la dette est à un niveau historiquement bas, en dépit du fait que la dette publique a pas mal augmenté. Mais si l'inflation augmente significativement et de manière durable... que deviendra ce taux moyen ?

Il va lui aussi augmenter significativement et de manière durable. Si bien que même si le montant de la dette en termes réels a tendance à baisser du fait de l'inflation, la charge de la dette va quand même augmenter en termes réels... et pas un peu ! D'où déficit public plus profond... et qui sait si même le montant réel de la dette ne finira pas par augmenter lui aussi ?

Même logique pour les emprunteurs privés. Charge de la dette qui augmente en termes réels. Profits qui diminuent. Dans l'hypothèse (juste une hypothèse, comme ça :smile:) où la valorisation des actions serait anormalement haute et les PER très élevés, bref où les cours de bourse seraient déjà fragiles... Hmmm je me demande ce qui leur arriverait à ces cours, face à une vague de réévaluation à la baisse des profits ?

  Révéler le contenu masqué

A moins bien sûr que les banques centrales n'en viennent à imprimer de l'argent pour racheter non pas une bonne partie, mais bien la plus grande partie voire la totalité des obligations publiques arrivant à échéance, avec un taux d'intérêt nominal quasi nul ? D'où une chute du taux d'intérêt réel dans le négatif profond... D'ailleurs, les banques centrales pourraient faire la même chose avec les obligations privées aussi ! Ca marcherait certainement. Du moins à court terme, et qu'est-ce qui importe d'autre que le court terme :dry: ?

"A trillion here a trillion there... soon you're speaking about real money" (un trillion par ci, un trillion par là... ça finit par faire une somme)

Bon, si ça arrive, il y a plusieurs solutions. Par exemple le napoléon. Ou bien le souverain. Ou encore le bitcoin. Et encore l'éther

A moins bien sûr que les banques centrales n'en viennent à imprimer de l'argent pour racheter non pas une bonne partie, mais bien la plus grande partie voire la totalité des obligations publiques arrivant à échéance, avec un taux d'intérêt nominal quasi nul ? D'où une chute du taux d'intérêt réel dans le négatif profond... D'ailleurs, les banques centrales pourraient faire la même chose avec les obligations privées aussi ! Ca marcherait certainement. Du moins à court terme, et qu'est-ce qui importe d'autre que le court terme  ?

"A trillion here a trillion there... soon you're speaking about real money" (un trillion par ci, un trillion par là... ça finit par faire une somme)

Bon, si ça arrive, il y a plusieurs solutions. Par exemple le napoléon. Ou bien le souverain. Ou encore le bitcoin. Et encore l'éther

 

Les plus importantes banques centrales ont décidé de garder les taux d'intérêts bas, plus bas que l'inflation qu'elles pensent conjoncturel (et je pense à raison). D'ailleurs, s'étant par le passé fixé un taux d'inflation de 2% dans un passé récent sans pouvoir l'atteindre, elles aimeraient bien que ça dure.

Leur priorité est d'éviter que le système pète pour cause de taux d'intérêt trop élevé pour les états et les privés très endettés, et secondairement maintenir les marchés en lévitation.

Pour ça elle continueront à maintenir des taux bas à court terme et continuerons à acheter des obligations d'Etat pour garder les taux bas aussi à long terme, quitte aussi à acheter et mettre au bilan des titres privés comme la fait la Bank of Japan. Cette dernière étant la mètre étalon des politiques monétaires.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,771
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...