Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

il y a 31 minutes, Wallaby a dit :

La France a fonctionné en démocratie de 1870 à 1958 sans conseil constitutionnel et s'en est très bien portée. 

En fait je devrais dire "jusqu'à 2008" puisque jusqu'à cette date les pouvoirs du conseil constitutionnel étaient encadrés par les élus (président de la République jusqu'en 1974 et par les députés à partir de 1974).

Le système anglais est très compliqué et j'ai peur de dire une bêtise, mais je crois bien que jusqu'aux dernières décennies du XXe siècle, ce qui tient lieu de contrôle constitutionnel là bas, à savoir la "judicial review" était utilisé à des doses homéopathiques.

Il y a une épidémie de contrôle constitutionnel depuis la fin du XXe siècle sur laquelle il convient de s'interroger.  

Au sens où la démocratie, la vraie n'a existé qu'à Athènes. Le suffrage universel contribue à créer des commentaires du type de ceux qu'on voit ci-dessus : "des gens qui regardent les Tuche et croient que Doctissimo est un site médical fiable" qui disqualifient les électeurs comme citoyens. Si les électeurs sont disqualifiés, la démocratie est disqualifiée. La "démocratie moderne" a au minimum un très gros malaise.

La IIIè et la IVè République ont permis à la France de bien se porter ? Passer sous silence le manque de stabilité, les compromissions permanentes, la corruption inhérente au système et l'absence de cadre... cela m'étonne.

Pour Athènes, je suis toujours fasciné que les idolâtres du système oublient aussi que de démocratie, il n'y avait que le mot. On se gargarise de quelques grandes lois et de quelques grands personnages et on oublie tout le reste.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

Il existe une autre possibilité, qui est la Constitution Néerlandaise qui interdit tout recours à des "sages", qui bannit la notion de "sages" :

https://mjp.univ-perp.fr/constit/pb1983.htm

Article 120
Le juge ne porte pas de jugement sur la constitutionnalité des lois et des traités.

Cet article concerne spécifiquement l'équivalent local de la Cour de Justice de la République.

Leur "Conseil d'Etat" est consulté au préalable sur les projets de lois et de règlements d'administration publique (voir chapitre 4 de ladite constitution).

Et les membres de ce Conseil sont nommés à vie par décret royal.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La démocratie athénienne excluait les femmes (classique) mais aussi les esclaves (même les affranchis) et les métèques. Pas très woke tout ça.

C'est en fait assez similaire à ce que les Pères Fondateurs voulaient pour l'Amérique : une démocratie mais où le suffrage est reservé aux riches propriétaires.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, Kelkin a dit :

La démocratie athénienne excluait les femmes (classique) mais aussi les esclaves (même les affranchis) et les métèques. Pas très woke tout ça.

C'est en fait assez similaire à ce que les Pères Fondateurs voulaient pour l'Amérique : une démocratie mais où le suffrage est reservé aux riches propriétaires.

Rome de son côté était nettement plus égalitaire - ou moins inégalitaire. Statut plus élevé des femmes, assimilation au corps des citoyens de nombreux étrangers culminant avec l'édit de Caracalla déclarant citoyens les hommes libres de tout l'Empire quelle que soit leur origine... Bon bien sûr, l'empire romain n'était pas exactement une démocratie.

La démocratie est née de l'ethnocentrisme, ou du moins dans un cadre ethnocentrique. L'universalisme est né de l'autoritarisme, ou du moins dans un cadre autoritaire.

Emmanuel Todd faisait remarquer que la Révolution française est la première tentative sérieuse de créer un système politique qui soit à la fois démocratique et universaliste. Qui parvienne à marier Liberté et Egalité.

Bon, bien sûr, l'affaire n'est pas terminée - c'est un chantier permanent pour arriver à plus ou moins associer les deux :smile:

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, FATac a dit :

Cet article concerne spécifiquement l'équivalent local de la Cour de Justice de la République.

Leur "Conseil d'Etat" est consulté au préalable sur les projets de lois et de règlements d'administration publique (voir chapitre 4 de ladite constitution).

Et les membres de ce Conseil sont nommés à vie par décret royal.

Non l'article 120 n'est pas spécifique.

https://lawandcourtsblog.wordpress.com/2016/02/19/the-dutch-are-different/

L'article 120 de la Grondwet (Constitution du Royaume des Pays-Bas) se lit comme suit :

"La constitutionnalité des lois du Parlement et des traités ne sera pas contrôlée par les tribunaux".

La déclaration semble assez simple - les tribunaux ne contrôleront pas la constitutionnalité des lois du Parlement et des traités - mais qu'est-ce que cela signifie ?

Tout d'abord, cela signifie que les juristes néerlandais ont du mal à s'adresser aux avocats constitutionnels, parce que les avocats constitutionnels n'existent pas aux Pays-Bas - s'ils s'adressent à l'un d'entre eux, c'est à un étranger. Vous voyez, les Pays-Bas sont uniques en Europe et dans la tradition du droit civil parce qu'ils sont l'un des rares pays à avoir une constitution mais pas de cour constitutionnelle.

Cela signifie que le pouvoir législatif a la suprématie sur la Constitution et qu'aucune loi du Parlement ne peut être contestée devant un tribunal au motif qu'elle viole le Grondwet. Depuis 1848, le Grondwet a consacré cette séparation des pouvoirs par l'interdiction explicite du contrôle judiciaire de la Constitution.

Cela peut sembler assez antidémocratique pour un pays qui a une telle culture socialiste des droits de l'homme et de l'égalité : sans contrôle judiciaire de la constitution, comment les droits fondamentaux du peuple sont-ils protégés ?

La particularité du système judiciaire néerlandais est qu'il lui est interdit de contester la constitutionnalité des lois, mais pas de contrôler les textes législatifs de moindre importance tels que les ordonnances et les décisions administratives. L'article 120 ne s'applique qu'aux lois au sens des lois du Parlement. Les juges n'ont peut-être pas leur mot à dire sur la constitutionnalité des lois, mais ils peuvent se référer aux équivalents des mêmes droits constitutionnels en droit européen et international, ce qui permet un contrôle judiciaire des droits fondamentaux par le biais des articles 93 et 94 de la Constitution néerlandaise. Ainsi, les droits énoncés dans la Convention européenne des droits de l'homme et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, par exemple, sont d'une extrême importance pour le processus judiciaire néerlandais. En outre, il existe des organes tels que le Conseil d'État néerlandais et la Cour suprême qui sont en mesure d'examiner et de garantir la constitutionnalité des lois dans leur propre domaine.

Par conséquent, bien qu'il y ait un débat permanent et des incitations à modifier la Grondwet en ce qui concerne la forte insistance sur la suprématie législative, même aujourd'hui, le système actuel de contrôle constitutionnel (où le pouvoir judiciaire n'a aucun rôle à jouer) est encore largement considéré comme satisfaisant.

Link to comment
Share on other sites

Pour moi, c'est un peu plus complexe que l'élimination des "sages".

Cet article 120 évite que les cours judiciaires ne reçoivent des QPC ou des requêtes en inconstitutionnalité (!) dont elles devraient se défausser vers une autre instance. Ce type de contestation étant impossible, le juge peut juger sur la seule base de la loi (i.e. du parlement).

Mais si cela décharge leur Conseil d'Etat du traitement des QPC (puisque, en France non plus, les juges n'ont pas à juger du caractère constitutionnel ou non des lois et doivent donc en référer à une autre instance), cela ne le décharge pas de l'avis préalable qu'il peut (doit) donner au cours du travail législatif des chambres. Au contraire, même.

En fait, de ce point de vue, le droit néerlandais n'est pas un droit de contrôle et de contestation (de la constitutionnalité des lois), mais un droit de conformité : on garantit AVANT la promulgation que la loi sera constitutionnelle, et on élimine ainsi toute possibilité de contestation de celle-ci a posteriori.

Mais ils admettent les limites de l'exercice de conformité puisqu'ils reconnaissent, plus loin dans la constitution, que lorsque des modifications constitutionnelles viennent en contradiction avec des lois pré-existantes, alors la loi pré-existante continue de s'appliquer jusqu'à ce qu'elle soit modifiée/abrogée. C'est un peu contre-intuitif pour celui qui raisonne en lex posterior derogat priori, mais c'est logique dans un système qui fait primer la loi sur la constitution (en supposant que la loi est conforme à la constitution en première intention, et que l'exception doit être corrigée, législativement, mais ne peut pas être traitée judiciairement).

Link to comment
Share on other sites

Effrayant et très triste, RIP pour les personnes disparues et condoléances à leurs proches.
Il va peut être falloir réfléchir dans ces États régulièrement touchés à fixer des "normes" de reconstructions anti-cyclonique, des maisons en "dur" avec toit terrasse en dur également et fenêtres et volets adaptes et sous-sol obligatoire pouvant servir d'abris.
Paysage "lunaire" , vu les dégâts on ne peut qu'imaginer la violence du phénomène, la réalité devait être dantesque, pauvres gens !

 

Edited by MIC_A
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

25 minutes ago, MIC_A said:

Il va peut être falloir réfléchir dans ces États régulièrement touchés à fixer des "normes" de reconstructions anti-cyclonique, des maisons en "dur" avec toit terrasse en dur également et fenêtres et volets adaptes et sous-sol obligatoire pouvant servir d'abris.

Tu peux oui, mais n'oublie pas que tout cela coute cher, et que pas mal des états du Sud ne sont pas forcément connus pour leur altruisme et leur considération envers les plus démunis.

Or, les personnes les plus touchés sont généralement ceux qui n'ont pas de gros moyens, les foyers modestes à pauvres, et les quartiers défavorisés. Définir de nouvelles normes de contructions (ou reconstructions) pour prévenir les dégats de ces évènements (qui vont certainement devenir de plus en plus fréquent) c'est une bonne idée, mais ça n'arrangera pas la situation de ceux qui ne peuvent plus se permettre ces logements et risquent du coup de devenir encore plus fragiles et exposés.

En fait, je me demande qui va payer pour ça. Les communautés sur place ? L'état ? Le gouvernement fédéral ?
Ca me parait trop "social" comme idée (donc, trop communiste selon leur standard) et je doute que la majorité acceptent de payer pour quelque chose qui ne les touchent pas (très étatsunien comme philosophie). "Il n'avait qu'à prendre une assurance"...

Je suis d'accord dans l'idée et le concept, ce serait la réponse en Europe, très probablement. Mais je doute que ça passe et que ça fonctionne là-bas. Et malheureusement, les pensées et les prières (Thoughts and Prayers) ne sont pas suffisants pour reconstruire des maisons et amener de la nourriture sur la table tous les jours...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Certes, mais à la sortie si ces évènements surviennent régulièrements ça coutera bien plus cher de reconstruire indéfiniment, à par faire marcher le commerce !
Moi, j'y vois en priorité la protection physique des personnes en sus des moindres dégâts pour la suite.
Un modèle de ville à repenser complètement sur ces zones à risques !
Qui paie ?
N'y à t-il pas une obligation d'assurance habitation et auto ?
J'ignore comment ça fonctionne là bas mais si "l'état de catastrophe naturelle" est décrété tous les moyens devraient être mis en branle pour les secourir en plus de la "solidarité", non ?

Je me souviens hélas des inondations à la Nouvelle Orléans et  du peu de considération de l’État Fédéral de l'époque avant une reprise en main plus aboutie.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, MIC_A a dit :

N'y à t-il pas une obligation d'assurance habitation et auto ?

Justement, non. D'où l'ampleur de la perte pour ceux qui l'ont subie qui vont devoir repartir de zéro, littéralement.

  • Sad 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La culture du risque en quelque sorte avec ses conséquences si on est impacté et tout bénef si tout ce passe bien, idem pour le volet santé !
Autre cultures, autres mœurs mais c'est leur système qui impose ça et il semble toujours majoritairement plébiscite.
Vu les montagne de pognon dilapidées ailleurs, si ce genre d'évènement se répètent trop souvent, ils vont peut être un jour prendre conscience que trop de gens sont resté sur le bord de la route.
On sait ou mène le mécontentement/colère et vu la législation sur les armes là bas ça pourrait vite dégénérer. 
 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

En France non plus il n'y a pas d'obligation d'assurance pour les logements.

Accessoirement certains sont tout simplement non assurable pour les risques en question.

Après construire puis reconstruire ça dope l'activité le PIB ça permet de reconstruire aux nouvelles normes etc. En gros ça accélère le renouvellement urbain.

  • Like 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

56 minutes ago, MIC_A said:

Certes, mais à la sortie si ces évènements surviennent régulièrements ça coutera bien plus cher de reconstruire indéfiniment, [...]

Ah, mais je suis bien d'accord, je te rassure :smile:

56 minutes ago, MIC_A said:

[...] à part faire marcher le commerce !

Moui, enfin, on parle des Etats-Unis d'Amérique là. Business is business :biggrin:

56 minutes ago, MIC_A said:

Moi, j'y vois en priorité la protection physique des personnes en sus des moindres dégâts pour la suite.

Espèce d'européen communiste, à penser aux autres avant ton propre gain.... :bloblaugh:

56 minutes ago, MIC_A said:

N'y à t-il pas une obligation d'assurance habitation et auto ?

Comme répondu par FATac : non.
Bienvenu aux USA, et bonne chance avec le rêv... cauchemar américain :chirolp_iei:

Bon, je suis un peu vache avec eux, ce ne sont pas les seuls où ça fonctionne ainsi, mais il y a vraiment tout un panel de mentalité chez eux, ce n'est pas un grand pays uni avec un archétype unique d'habitant. Donc tu vas autant avoir des altruistes généreux que des requins "corporate" ambitieux. Mais leur système est assez différent de ce que tu peux trouver en France et dans le voisinage proche. C'est comme ça, c'est différent, pas pire ni mauvais quand ça marche, mais comme tous les systèmes, quand ça ne marche plus, c'est très (très très) difficile de le faire changer.

Edited by SLT
correction de phôtes
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, g4lly a dit :

En France non plus il n'y a pas d'obligation d'assurance pour les logements.

Accessoirement certains sont tout simplement non assurable pour les risques en question.

Après construire puis reconstruire ça dope l'activité le PIB ça permet de reconstruire aux nouvelles normes etc. En gros ça accélère le renouvellement urbain.

C'est un poil cynique mais peut être es-tu dans le vrais, le fric rien que le fric qui compte, les pertes humaines on s'en contre fous !
En France, pour les propriétaires/les squatteurs mais en aucun cas pour un bien en location, mais c'est fortement recommandé et les endroits "à risques" sont possiblement exclus surtout après "x" évènements ou c'est soit la destruction, soit le risque évalué d'y résider pour l'occupant.
Il me semble à cet effet que le "fonds de garantie" payé par tous intervient dans pas mal de cas d'insolvabilités.

Edited by MIC_A
Link to comment
Share on other sites

Au vu de l'ampleur des dégâts au moins l'une des tornades était de type F5, c'est à dire des vents de plus 300 km/h !

Il y a 20 heures, MIC_A a dit :

Il va peut être falloir réfléchir dans ces États régulièrement touchés à fixer des "normes" de reconstructions anti-cyclonique, des maisons en "dur" avec toit terrasse en dur également et fenêtres et volets adaptes et sous-sol obligatoire pouvant servir d'abris.

Le problème avec les tornades est qu'ils déplacent beaucoup de débris qui peut détruire tout sur leur passage, même des infrastructures construite à la dur comme les gratte-ciel prennent cher. D'ailleurs vous constatez sur cette vidéo que même les bâtiments en centre ville ont bien morflé, pourtant se sont des structures bloc et toit en terrasse. 

Pour les abris, les états-uniens sont plutôt bien fourni dans le midwest ou les tornade est monnaie courante chaque maison individuelle possède son abris anti-tornade ou coffre-fort, les établissements accueillant le public et parking possèdent eux aussi des espace sécurisé et, il existe des abris collectif (c'est d'ailleurs la FEMA qui gèrent ce type d'abris).

Pour le bilan, on reste dans les chiffres habituelle dans ce genre de catastrophe, bien que cette fois il y a eu un peu plus de mort.

 

Edited by Rochambeau
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Tous les bâtiments "en dur" d'une certaine hauteur ont été durement touchés, les maisons "basses"  beaucoup moins si ce n'est les toitures/charpentes qui ont été "soufflées.
Effectivement le problème c'est bien les débris en sus de la puissance des vents qui impactent les bâtiments d’où tenter d'en limité la quantité !
Peut être revoir leurs formes  "plus arrondies" plus profilés , des murs de clôture à la Vauban ? 
je ne suis pas architecte mais il doit y avoir des solutions applicables et voir le rapport efficacité/coûts.
Ce pays est toujours dans la démesure  sur pleins de sujets pourquoi pas sur celui là ?

Concernant les abris, oui,  dans certains états régulièrement confrontés à ces phénomènes, ça semble la "norme"" et heureusement !
Quand on voit les vidéos, le bilan humains aurait pu être pire mais c'est surtout l'après à gérer ou l'impact sur les sinistrés reste difficilement mesurable et la question du combien se relèveront ?

 

Edited by MIC_A
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Sinon, dans la série "on vous l'avait bien dit", les Américains ont battu, ces deux dernières années, leur propre record: depuis le début 2020, ils ont acheté environs 41 millions d'armes à feu (près de 23 en 2020, plus de 18 à ce jour en 2021). 41 millions de nouvelles armes à feu sur un marché qui en comptait déjà près de 400 millions (armes légales possédées par des civils) fin 2020. Soit autour de 125 armes pour 100 habitants (en fait nettement plus si on ne compte, comme il se doit, que les adultes), record absolu, avec une proportion significative (40%) de primo-acheteurs, principalement urbains et de gauche (et à près de 40% des femmes). La précédente année record était 2016 (année des émeutes de Ferguson), avec 16,7 millions d'armes à feu achetées (et une bien moindre proportion de primo acheteurs). 

On est socialement obligés de hurler certains slogans et d'arborer certaines croyances sous peine d'ostracisme, mais "defund the police" n'était pas si populaire que ça au moment des émeutes et manifs de l'an dernier... Et encore moins maintenant. "Defund the police" et "take the guns", qu'y disaient... 

Et personne n'essaie de compter les armes illégales... Qui sont responsables de plus de 90% des morts par armes à feu (hors suicides). 

 

Edited by Tancrède
  • Like 1
  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 51 minutes, Tancrède a dit :

Sinon, dans la série "on vous l'avait bien dit", les Américains ont battu, ces deux dernières années, leur propre record: depuis le début 2020, ils ont acheté environs 41 millions d'armes à feu (près de 23 en 2020, plus de 18 à ce jour en 2021). 41 millions de nouvelles armes à feu sur un marché qui en comptait déjà près de 400 millions (armes légales possédées par des civils) fin 2020. Soit autour de 125 armes pour 100 habitants (en fait nettement plus si on ne compte, comme il se doit, que les adultes), record absolu, avec une proportion significative (40%) de primo-acheteurs, principalement urbains et de gauche (et à près de 40% des femmes). La précédente année record était 2016 (année des émeutes de Ferguson), avec 16,7 millions d'armes à feu achetées (et une bien moindre proportion de primo acheteurs). 

On est socialement obligés de hurler certains slogans et d'arborer certaines croyances sous peine d'ostracisme, mais "defund the police" n'était pas si populaire que ça au moment des émeutes et manifs de l'an dernier... Et encore moins maintenant. "Defund the police" et "take the guns", qu'y disaient... 

Et personne n'essaie de compter les armes illégales... Qui sont responsables de plus de 90% des morts par armes à feu (hors suicides). 

 

Tu veux dire que certaines personnes  hurlent  des slogans,  mais n'en crois pas un mot ? Et s'inquiète en secret des dérivent  actuelles  ?

Tu ose prétendre que black live matters n'est pas si populaire que cela ?

Et dans 3 ans qui va être le nouveau Trump ? ( celui qui aura pour slogan  : refund  police, more munitions and more interventions  ? )

Link to comment
Share on other sites

A ce stade, Ron DeSantis, l'actuel gouverneur de Floride, semble le mieux placé pour cette place, si Trump ne se présente pas, avec le bonus qu'il ne fait pas peur aux électeurs fluctuants CSP+. La preuve? Les médias essaient d'en faire le nouveau "Orange Hitler"; une vidéo professionnelle d'une officine de campagne démocrate de Floride a même essayé de le démolir dans une longue narration avec visuels nazifiants.... Où les seuls interventions de lui qui étaient présentées le montraient en train de condamner la coercition étatique de confinements extrêmes et la politique de mandats de vaccination, vantant le maintien des libertés fondamentales. Pas très nazi, du moins hors de certains cercles activistes/universitaires. La vidéo (sans doute tarifée très cher par les habituels consultants professionnels) s'est faite, il va sans dire, allumer partout où elle a été diffusée, y compris hors des cercles de la droite online, se prenant ratio sur ratio. 

 

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

https://www.latimes.com/politics/story/2021-12-10/greg-abbott-texas-abortion-law

Puis, moins de deux semaines avant le jour du scrutin [de 2014], le Los Angeles Times a publié un article sur la course au poste de gouverneur qui mentionnait la position d'Abbott sur l'avortement. Sa campagne a immédiatement demandé une correction, affirmant qu'Abbott avait changé d'avis et "soutient désormais une loi texane qui autorise les avortements jusqu'à 20 semaines de grossesse, quelle qu'en soit la raison".

Alors que s'est-il passé ? Pourquoi Abbott a-t-il changé sa position sur l'avortement dans les derniers jours de la course de 2014, adoptant publiquement une position beaucoup plus permissive, puis a signé la loi sur les restrictions les plus strictes du pays, ainsi qu'un système de primes qui permet aux citoyens privés de faire respecter l'interdiction quasi-totale ?

Voici donc une supposition : En course pour un troisième mandat en 2022, le gouverneur est confronté à des challengers républicains qui cherchent à le déborder sur sa droite lors des primaires du 1er mars.

Avec Huffines à ses trousses, le gouverneur est allé encore plus loin à droite, revenant sur sa position concernant les mandats COVID-19 et interdisant aux écoles, aux entreprises et aux gouvernements locaux d'imposer de telles exigences. Il a également, entre autres, repris l'appel de Huffines pour que le Texas construise son propre mur le long de la frontière avec le Mexique.

En supposant qu'il soit réélu, M. Abbott, 64 ans, est considéré comme un candidat potentiel à la présidence en 2024, dans la lignée de ses deux derniers prédécesseurs républicains, George W. Bush et Rick Perry. Il a même certains des mêmes conseillers politiques qui ont travaillé pour Perry.

https://www.sudouest.fr/international/etats-unis/etats-unis-le-texas-commence-a-eriger-son-propre-mur-a-la-frontiere-mexicaine-7401276.php (18 décembre 2021)

Le Texas commence à ériger son propre mur à la frontière mexicaine

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,765
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...